Conseil Régional Rhône-Alpes                                                                         Monsieur le Président...
Département de la Drome (26) :1 - Réserve Naturelle Nationale ou Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope sur la conflu...
Affluent du fleuve Loire, ce cours deau compte parmi les joyaux des rivières du département de la Loire. Castor,loutre, mo...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Frapna

560 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
560
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Frapna

  1. 1. Conseil Régional Rhône-Alpes Monsieur le Président Jean-Jack Queyranne 78, route de Paris 69260 CHARBONNIERES LES BAINS Villeurbanne le 30 novembre 2010Objet : Propositions de la FRAPNA et du CORA pour le SCAP (Schéma de Création d’Aires Protégées)Monsieur le Président,La FRAPNA et le CORA souhaitent exprimer leur satisfaction devant les chantiers de préservation de la nature et dela biodiversité issus de la loi « Grenelle II». Parmi eux, le schéma de création d’aires protégées (SCAP) nous sembleêtre une opportunité unique pour aboutir à la protection de vastes zones jouant pleinement leur rôle de réservoir debiodiversité en complément de l’élaboration de la trame verte et bleue.Pour ces raisons la FRAPNA et le CORA souhaitent appuyer vivement et privilégier un schéma ambitieux comportantla protection de grands espaces naturels riches en biodiversité qui pourront être utilement connectés plutôt qu’unassemblage improbable de « confettis » abritant quelques exemplaires d’espèces prioritaires. En effet nous pensonsque c’est à ce prix que nous saurons conserver un degré de naturalité suffisant pour assurer la pérennité del’essentiel des espèces animales et végétales présentes en Rhône-Alpes.Nous souhaitons également souligner que le SCAP fixe un objectif ambitieux de 2% de la surface du territoirenational protégé par des mesures réglementaires fortes. Cet objectif ne pourra être atteint sans une contribution trèssignificative des régions les plus riches en biodiversité comme Rhône-Alpes, qui devra aller bien au delà de l’objectifnational des 2% afin de « compenser » la faiblesse des contributions des régions les plus pauvres.Nous vous transmettons dans un premier temps nos propositions départementalisées pour la création de nouvellesréserves naturelles nationales et arrêtés préfectoraux de protection de biotope, et vous demandons de les examineravec toute l’attention qu’elles méritent.Département de l’Ain (01) :Réserve Naturelle Nationale sur une « plaque détangs » de la Dombes, cest-à-dire sur lensemble des étangsconnectés au sein dun même bassin versant, y compris les habitats terrestres. Les prairies et boisements humidescomposent une part significative de lenjeu de ce site très malmené par la maïsiculture et lurbanisation. La maîtrisedes droits deau impose de gérer le foncier sur le bassin versant dans son entièreté ou au pire au niveau dune têtede bassin. Il s’agit d’un écosystème d’importance nationale.Département de l’Ardèche (07) :1 - Réserve Naturelle Nationale ou Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope sur la Vallée de la Louyre. Ils’agit d’un site de cours d’eau et milieux rupestres très partiellement inclus dans le réseau Natura 2000 et présentantun fort enjeu pour les chiroptères, les odonates et les lépidoptères. Ce site présente également de forts enjeux pourla flore.2 – Réserve Naturelle Nationale ou Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope sur les Gras de Lanas àChauzon. Le site présente une mosaïque de milieux de garrigues représentatifs (pelouses méditerranéennes,marnes, milieux rocheux, mattoral...) sur la plus grande surface de garrigues de Rhône-Alpes; fort intérêt pour lafaune (oiseaux, orthoptères, papillons diurnes) et la flore méditerranéenne.
  2. 2. Département de la Drome (26) :1 - Réserve Naturelle Nationale ou Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope sur la confluence entre le Beset la Drôme entre les communes de Recoubeau-Jansac et Pont de Quart. Il s’agit d’un site à forte naturalité dontune partie est incluse dans le réseau Natura 2000. Le site est biologiquement très riche avec une ripisylve vaste etpeu perturbée, les castors sont très présents avec sans doute une des plus importante aires de travail de la régionRhône-Alpes; une belle héronnière la plus en amont de la Drôme connue; une colonie de guêpiers. Sont égalementprésents cincles, guignettes, martins pêcheurs ....2 - Réserve Naturelle Nationale ou Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope sur la vallée de la Roanne ettoutes les crêtes qui lencerclent (Montagne dAucelon, Sevelle de Brette, Montagne de Praloubeau et dAngèle etde Couspeau. Il s’agit d’une zone très belle, très riche, peu peuplée, (probablement lune des moins peuplée deFrance), dune surface suffisante pour conserver un bon fonctionnement écosystémique, à la bonne échelle : la valléede la Roanne, du versant nord de la Montagne dAngèle à Couspeau, Trois-Becs, La Servelle, Praloubeau. Cettevallée na rien à envier aux secteurs plus prestigieux ayant un statut fort de conservation, et pourtant il ny a quequelques patches de zones incluses dans le réseau Natura 2000. Cest un paysage écologique varié, comportant denombreux écosystèmes comme les prairies alti-méditerranéennes où quelques coqs pourraient encore survivre, quiont une entomofaune admirable et sont botaniquement remarquables.Département de l’Isère (38) :1 - Réserve Naturelle Nationale sur le massif de Belledonne. Il s’agit du seul grand massif montagneux de l’Isèrene bénéficiant d’aucune mesure de protection réglementaire alors qu’il présente un très haut degré de naturalité. Unprojet de réserve naturelle a été mis à l’étude à plusieurs reprises sans aboutir. Un projet de PNR est actuellementévoqué et la réserve naturelle pourrait constituer le « cœur » de ce PNR à l’instar des autres PNR Rhône-Alpinscomme le Vercors, la Chartreuse et les Bauges. Les galliformes de montagne, notamment gélinotte et tétras lyre sontbien représentés. Le crave à bec rouge rare dans les Alpes du Nord est également présent. Le secteur est fortementsous prospecté et vraisemblablement très riche.2 - Arrêté de Protection de Biotope sur les étangs de la forêt des Bonnevaux. Situé sur une tête de bassin,l’intérêt du site repose essentiellement sur des étangs forestiers oligotrophes principalement alimentés par les eauxpluviales (ombrophiles) et subissant une exondation estivale (habitats d’intérêts communautaires associés à uncortège floristique exceptionnel de plantes patrimoniales). Connus également depuis plus de 50 ans pour sesnombreuses espèces d’Odonates (54), certaines d’intérêt communautaire. Un des rares lieux en Rhône-Alpes où l’onpeut observer sur un même secteur des espèces rarissimes comme les trois Leucorrhines (L. à gros thorax, L. àlarge queue, L. à front blanc) et la Cordulie à deux taches. Il est à noter que l’étang le plus emblématique (Etang duGrand Albert à Bossieu), car un des plus anciens, des plus riches et le plus vaste (15ha), va disparaître, sa digue nesera pas restaurée.Département de la Loire (42) :1- Réserve Nationale du fleuve Loire en Rhône-Alpes : Le fleuve Loire est souvent considéré comme « lun desderniers fleuves sauvages de France ». Dans la Plaine du Forez, LEcozone du Forez pourrait ainsi constituer lecœur dun espace de protection ambitieux du fleuve Loire. Depuis 1988, sur danciennes gravières en eau, laFRAPNA-Loire œuvre pour la création dun espace de liberté de la Loire. Les efforts de réhabilitation écologique ontconduit à faire une zone humide majeure du département, reconnue en particulier pour son intérêt ornithologique. Ledouble classement au titre de Natura 2000 (SIC et ZPS) valide maintenant sa grande valeur pour la biodiversité sur leplan européen.2 - Arrêté de Protection de Biotope sur les Landes de Couzon et de la Croix de Marlin. Situées dans le massifdu Pilat, ces landes à genêt purgatif constituent des habitats naturels en régression à léchelle du Parc NaturelRégional du Pilat. La définition dun périmètre de protection de captage est en cours sur ces landes qui accueillentune population reproductrice de busards Saint Martin et Cendré (respectivement 2 et 5 couples en 2010). Ces landesconstituent un site de reproduction essentiel et majeur pour la population relictuelle de busard cendré implantée surce territoire.3 - Arrêté de Protection de Biotope sur les Tourbières et Bois tourbeux des monts de la Madeleine. Cetensemble tourbeux de plus de 240 hectares est composé de 6 entités distinctes. Sept habitats dintérêtscommunautaires, dont deux prioritaires (tourbière haute active et tourbière boisée), ont déjà motivé son classementau titre de Natura 2000. Des mesures de protection ambitieuses seront indispensables pour prendre en compte cesreliquats tourbeux dans les différents projets structurants programmés sur ce territoire.12 espèces végétales et 10 espèces animales protégées sur le plan national, régional ou départemental peuplent ceterritoire parmi lesquelles une sous-espèce endémique du Cuivré de la Bistorte et le Damier de la Succise.4- Réserve naturelle nationale de la Haute Vallée du Lignon et des Hautes Chaumes du Forez.
  3. 3. Affluent du fleuve Loire, ce cours deau compte parmi les joyaux des rivières du département de la Loire. Castor,loutre, moule perlière, écrevisse à pied blanc, ombre commun peuplent les eaux de son bassin versant qui fait lobjetdun contrat de rivière.Le Lignon du Forez prend sa source dans les zones humides et tourbeuses des Hautes Chaumes du Forez quiméritent, à ce titre, un statut de protection élevé.Département du Rhône (69) :1 - Réserve Naturelle Nationale ou Arrêté de Protection de Biotope sur le Val de Saône, Marais de Boitray etprairies de Saint-Georges-de-Reneins (Villefranche-sur-Saône, Arnas, Saint-Georges-de-Reneins, Belleville-sur-Saône).Il sagit là des dernières prairies humides de grande taille du département. De nombreuses espèces végétales etanimales patrimoniales habitent ces secteurs qui restent menacés par leur situation sur laxe Mâcon-Lyon(urbanisation, carrières). Une partie du territoire est intégré au réseau Natura 2000 mais de nombreux espacesrestent sans protection.2 - Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope sur le Plateau Mornantais (Montagny, Taluyers, Chassagny,Mornant, Saint-Andéol-le-Château, Saint-Laurent-dAgny, Saint-Maurice-sur-Dargoire, Saint-Jean-de-Toulas).Ce secteur présente une mosaïque dhabitats (prairies humides, landes, et prairies maigres) favorable à unebiodiversité remarquable (la plus importante du Rhône pour les vertébrés). Il sagit notamment dun site prioritaire enRhône-Alpes pour la nidification du Busard cendré. Ce site reste entretenu par des pratiques agricolesmajoritairement extensives mais subit les menaces dinfrastructures routières (A45) entraînant une fragmentation delespace et un risque de forte croissance de lurbanisation. Un APPB existe déjà sur une partie du territoire (les landesde Montagny), son extension apparaît importante pour la conservation de ce patrimoine naturel remarquable.Département de la Savoie (73) :1 – Réserve Naturelle Nationale sur le massif de la Lauzière (La Léchère, Epierre, Bonneval-Tarentaise,Montsapey, Argentine, Les Avanchers Val-Morel, La Chapelle).Il s’agit d’un grand massif à forte naturalité et déjà pour l’essentiel intégré au réseau Natura 2000.2 – Réserve Naturelle Nationale sur le massif du Mont Cenis. Il s’agirait d’élargir et de renforcer la protection dece massif à très forte valeur patrimoniale en partie couvert par un Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope.Idéalement le Vallon de Cléry devrait être inclus dans le périmètre de la réserve.Département de la Haute-Savoie (74) :1 – Réserve Naturelle Nationale sur les Combes des Aravis de la combe des Verds à la combe de Bellachaincluses (communes du Grand-Bornand et de la Clusaz). Le site déjà intégré dans le réseau Natura 2000 présenteun intérêt paysager majeur doublé d’une grande richesse biologique avec notamment des pelouses et landes alpinesnaturelles. Les galliformes de montagne y sont bien représentés.2 – Réserve Naturelle Nationale sur le Massif du Haut Giffre des limites de la Réserve Naturelle de Sixt-Fer-à-Cheval au Hauts Forts et Col du Fornet inclus (communes de Samoëns et de Morzine). L’intérêt de ce massif résidedans son paysage et sa richesse biologique en continuité avec les grandes réserves naturelles de Haute-Savoie. Lescols constituent par ailleurs des couloirs migratoires importants.Un travail spécifique réalisé par le CORA Faune Sauvage et son réseau CORA / LPO, portant sur les vertébrés issusde la liste proposée par le MNHN et inscrit comme en danger de disparition dans la Liste Rouge de Rhône Alpes,vous sera communiqué par la suite afin de compléter cette présente liste.En vous remerciant de l’intérêt que vous porterez à nos propositions, nous vous prions d’agréer, Monsieur lePrésident, l’expression de notre très haute considération. Pour la FRAPNA Région Pour le CORA Faune-Sauvage Le Président La Présidente Eric Feraille Marie-Paule de ThiersantCopie :Monsieur le Préfet de Rhône-AlpesMonsieur le Vice-président du Conseil Régional Rhône-Alpes, délégué à la Santé et l’Environnement

×