PEINTURE CORPORELLE
Avancement manuel
Joli, non ?
Et qui qu’a réalisé ce travail ?
Elle :
Hikaru Cho, née en 1993.
La voici encore :La voici encore :
…pas avec
sa grande sœur…
regardez bien…
…pas avec
sa grande sœur…
regardez bien…
Le corps…
l’intérieur du corps…
“Feu
dans
mon
cœur“
Mais aussi la perception,
la réflexion.
“Vous ne pouvez pas
ignorer mon œil“
Titre :
…mal-à-l’aise ?
Quand on voit,
qu’on ouvre son cœur,
on ne peut s’empêcher de dénoncer :
l’ignorance de leur corps
dans laquelle
certaines personnes
sont maintenues,
l’interdiction
de choisir librement
son partenaire,
les violences sexuelles
Ces trois dernières peintures ont été réalisées
pour une campagne d’Amnesty International
début 2014.
FIN avec le(s) sourire(s)
Hikaru cho
Hikaru cho
Hikaru cho
Hikaru cho
Hikaru cho
Hikaru cho
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Hikaru cho

349 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
349
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
24
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Hikaru cho

  1. 1. PEINTURE CORPORELLE Avancement manuel
  2. 2. Joli, non ?
  3. 3. Et qui qu’a réalisé ce travail ?
  4. 4. Elle : Hikaru Cho, née en 1993.
  5. 5. La voici encore :La voici encore : …pas avec sa grande sœur… regardez bien… …pas avec sa grande sœur… regardez bien…
  6. 6. Le corps… l’intérieur du corps…
  7. 7. “Feu dans mon cœur“
  8. 8. Mais aussi la perception, la réflexion.
  9. 9. “Vous ne pouvez pas ignorer mon œil“ Titre :
  10. 10. …mal-à-l’aise ?
  11. 11. Quand on voit, qu’on ouvre son cœur,
  12. 12. on ne peut s’empêcher de dénoncer :
  13. 13. l’ignorance de leur corps dans laquelle certaines personnes sont maintenues,
  14. 14. l’interdiction de choisir librement son partenaire,
  15. 15. les violences sexuelles
  16. 16. Ces trois dernières peintures ont été réalisées pour une campagne d’Amnesty International début 2014.
  17. 17. FIN avec le(s) sourire(s)

×