Agriculteurs, implantez              des jachères apicoles                                                                ...
Jachères apicoles et faune sauvage…    L’engagement gagnant                          Vous êtes exploitant agricole ?      ...
Pour une agriculture durableet respectueuse de la biodiversité                        Un dispositif lancé en 2006         ...
Des jachères faune sauvage…    Pour fournir refuge et nourriture aux oiseaux et mammifères                                ...
...ou des jachères fleuries                      à vocationlaapicolePour favoriser une apiculture durable et survie des ab...
Vous voulez vous engager...    Vous voulez vous engager… et vous vous interrogez ?                                       q...
5  Je souhaite signer un contrat.                                                  JachèreQui contacter ?Contactez la Fédé...
Les contrats doivent                                                    Com. CGI - 01/2008 - Crédit photos : JF. Noblet, G...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Jacheres1

823 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
823
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Jacheres1

  1. 1. Agriculteurs, implantez des jachères apicoles Un engagement et faune sauvage gagnant pour v pour l’environn ous et ement « J’aicontribuercontrat jachère apicole et faune sauvage pour signé un à la protection de l’environnement et à la préservation d’espèces animales. De plus, je bénéficie d’une indemnité compensatrice intéressante. » Jean-Claude Pellegrin, exploitant agricole à Beaucroissant Les apiculteurs de l’Isère
  2. 2. Jachères apicoles et faune sauvage… L’engagement gagnant Vous êtes exploitant agricole ? Choisissez de convertir une partie de vos terres en jachère faune sauvage ou apicole. En vous engageant dans cette démarche, vous : 1 bénéficiez d’indemnités financières cumulables avec les aides de la PAC (politique agricole commune) tout en valorisant vos parcelles en jachère. 2 contribuez à la préservation d’espèces animales et végétales essentielles au maintien de l’équilibre naturel et de la biodiversité.2
  3. 3. Pour une agriculture durableet respectueuse de la biodiversité Un dispositif lancé en 2006 Pour améliorer les habitats de la faune sauvage, la Fédération départementale des chasseurs de l’Isère, la Chambre d’agri- culture et la Direction départementale de l’agriculture et de la forêt ont été à l’initiative, en 2006, du dispositif “jachères environnement et faune sauvage”. En 2007, le Conseil général de l’Isère et les apiculteurs isérois*Déjà 340 hectares ont souhaité étendre cette formule avec des jachères apicoles pour les insectes pollinisateurs. Le Conseil général prend en de jachères charge une partie du coût financier du dispositif dans le cadre d’une nouvelle convention signée le 7 janvier dernier avec la sur 67 communes Fédération départementale des chasseurs de l’Isère, la Chambre d’agriculture et la Direction départementale de l’agriculture etavec 121 agriculteurs de la forêt. volontaires Les agriculteurs volontaires signent un contrat qui les engage à respecter un cahier des charges spécifique pour implanter soit : 1. des jachères “environnement et faune sauvage” annuelles ou pluriannuelles avec retard de broyage 2. des jachères fleuries à vocation apicole * Syndicat apicole dauphinois (SAD), Abeille dauphinoise, Apiculteurs viennois, Association pour le développement de l’apiculture en Rhône-Alpes (ADARA), Syndicat des apiculteurs de Rhône-Alpes (SAPRA), Section apicole 3 du groupement de défense sanitaire (GDSA).
  4. 4. Des jachères faune sauvage… Pour fournir refuge et nourriture aux oiseaux et mammifères L’uniformité des cultures gagne du terrain et les espaces non cultivés se raréfient. Le petit gibier de plaine sen trouve fragilisé. La faune sauvage a besoin de milieux diversifiés pour se nourrir et se reproduire ; les plantes spéci- fiquement semées dans les jachères faune sauvage répondent à ces besoins. La date de broyage tardive permet dépargner les jeunes animaux. La jachère faune sauvage est donc aujourdhui une pratique agricole indispensable pour maintenir cette biodiversité. Une jachère faune sauvage est une parcelle de différents mélanges de semences spécifiques annuels ou pluriannuels. Les implantations ont lieu au printemps ou à l’automne. Le couvert implanté offre aux oiseaux (perdrix, caille des blés, linotte mélodieuse, etc.) et mammifères (lièvre, chevreuil, cerf…), gîte et nourriture mais aussi refuge contre les prédateurs et lieu de reproduction. La jachère “faune sauvage” est gérée et entretenue dans le respect d’un cahier des charges spécifique adapté aux contraintes agricoles et environnementales locales.4
  5. 5. ...ou des jachères fleuries à vocationlaapicolePour favoriser une apiculture durable et survie des abeillesL’abeille joue un rôle primordial dans le maintien de lavie sur terre. Elle assure la pollinisation de plus de 84 %des végétaux et participe à la production de 85 % environdes fruits et des légumes dont les vôtres.Mais depuis une dizaine d’années, on obser ve unemortalité importante des colonies d’abeilles.Les monocultures, la disparition des haies, l’urbanisa-tion, les pesticides, fragilisent la survie des insectespollinisateurs, notamment des abeilles qui ne trouventplus, dans certains territoires, des sources de pollensuffisantes et diversifiées.La jachère apicole est une solution pour améliorer labiodiversité des milieux de plaine et favoriser l’alimen-tation des insectes pollinisateurs. Une jachère fleurie est une parcelle de différents mélanges floraux choisis pour leur intérêt apicole (par exemple, trèfle violet, bourrache, centaurée bleue, coquelicot de Californie, etc.). Les floraisons étalées produisent du nectar et du pollen variés, source de nour- riture pour les abeilles. 5
  6. 6. Vous voulez vous engager... Vous voulez vous engager… et vous vous interrogez ? questions - réponses 1 Quelles seront mes obligations ? 3 Qui décide du couvert végétal Vous vous engagez à : et du type de jachère ? - implanter ces parcelles avant le 1er mai (jachère La convention prévoit trois contrats types de de printemps) ou le 30 septembre (jachère d’au- jachère avec des cahiers des charges variables tomne). selon les contraintes locales. Ces contrats spéci- - n’utiliser aucun fertilisant, aucun produit phyto- fient la nature, les dates de mise en place et les sanitaire. modalités de gestion d’un couvert végétal adapté - respecter les périodes durant lesquelles le (prairie ou bien divers mélanges de céréales et broyage, l’entretien et la destruction mécanique de légumineuses). du couvert sont interdits. La société de chasse co-signe ce contrat. - respecter les obligations de non-infestation Les demandes des agriculteurs sont étudiées par le sorgho d’alep, le chardon et l’ambroisie. par les partenaires techniques et financiers. - respecter les distances imposées pour limiter les risques de pollution génétique des parcelles voisines cultivées en contrats de semences. 4 Je possède des terres en montagne. Suis-je concerné ? 2 Quel est le montant des indemnités Ce dispositif concerne toutes les communes de l’Isère. Les sur faces contractualisables sont financières qui me seront versées ? limitées à 5 hectares par agriculteur (dont Il varie entre 150 et 300 euros par hectare et 0,7 hectare pour le contrat type fleuri). par an selon le type de contrat signé et les variétés de semences. En compensation du respect des cahiers des charges des contrats souscrits, l’agriculteur reçoit une indemnité financée à 50 % par la Fédération départementale des chasseurs de l’Isère (FDCI), et 50 % par le Conseil général de l’Isère. Cette indemnité vient s’ajouter à l’aide européenne (DPU jachère).6
  7. 7. 5 Je souhaite signer un contrat. JachèreQui contacter ?Contactez la Fédération départementale faune sauvagedes chasseurs de l’Isère dès aujourd’huiau 04 76 62 61 22 (ligne spécifique“jachère environnement et faune sauvage”)La FDCI gère ce dispositif.Adresse :2, allée de Palestine - 38610 GIÈRESTél. 04 76 62 97 78 - Fax 04 76 62 23 04www.chasse38.com fdc.isere@orange.fr AT T E N T I O N 1. Vous devrez renvoyer vos contrats signés avant le 1er mars à la FDCI. Renseignez-vous dès aujourd’hui ! 2. Après réception, au plus tard, le 31 mars de l’accord de la FDCI, joignez à votre déclaration PAC graphique, les Jachère fleurie contrats “jachère environnement et faune sauvage” signés et envoyez ces documents à vocation apicole à la Direction départementale de l’agricul- ture et de la forêt avant le 1er mai. 7
  8. 8. Les contrats doivent Com. CGI - 01/2008 - Crédit photos : JF. Noblet, G. Leblais, M. Giraud, Fédération des chasseurs de l’Isère, P. Rosset, B. être renvoyés àla Fédération départementaledes chasseurs de l’Isère (FDCI) avant le 1er mars. Les apiculteurs de l’Isère

×