Mme. Sophie Boutaud de la Combe
Porte-parole et chef adjointe de la communication
MINUSTAH
En ses bureaux
boutauddelacombe...
américains « the population loathes the UN ! » C’est dommage ! Ainsi la perception que les
Haïtiens ont de l’ONU les écœur...
fait, la tâche de maintenir une certaine intégrité dans le processus électoral était rendue plus
difficile surtout que les...
à l’intérieur ce sont des crimes. L’oppression et la fraude ne quittent pas ses places ».Le peuple
crie’’ PITIE’’.
Je vous...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Lettre à Mme Sophie de la Combe sur les accusations du député de PHTK

3 545 vues

Publié le

Le docteur Winnie Eugène écrit à Mme Sophie De la Combe sur les graves accusations du Député Rodon Bienaimé à l'encontre des membres de l'ONU.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 545
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 476
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Lettre à Mme Sophie de la Combe sur les accusations du député de PHTK

  1. 1. Mme. Sophie Boutaud de la Combe Porte-parole et chef adjointe de la communication MINUSTAH En ses bureaux boutauddelacombes@un.org Chère madame, J’ai longtemps hésité à vous écrire car je me demandais à quoi allait servir ce cri du cœur. Puis je me suis dit « qui ne risque rien n’a rien ». Venons-en- donc aux faits. Et Ils sont nombreux ! Madame, récemment je vous écoutais sur les ondes de Radio Caraïbes et alors que vous vous adressiez au peuple haïtien, mille questions trottaient dans ma tête. Ensuite, après avoir lu et relu le message du Core Group, ces mêmes questionnements ont surgi à nouveau. Aussi, j’apprécierais que vous m’aidiez à trouver les réponses. La mission de l’ONU n’est-elle pas, entre autres, - de maintenir la paix et la sécurité, -de réaliser la coopération internationale sur tous les sujets où elle peut être utile -et en encourageant le respect des droits de l'Homme, d’être un centre où s'harmonisent les efforts … dans des objectifs communs ? On rapporte que « L'ONU n'est pas un gouvernement mondial » cependant, ses résolutions donnent une légitimité aux interventions des États ». Madame, j’ai de la difficulté à replacer L’ONU- telle que décrite- dans le contexte haïtien. Maintenir la paix et la sécurité ! Comment L’ONU conçoit- elle la paix et la sécurité ? Ne serait-ce pas travailler en toute objectivité et de façon systématique- sans parti pris- à prendre des mesures équilibrées, à aider les parties en place à relever les grands défis en cherchant conjointement des réponses à ces défis ? Ne serait-ce pas prévenir les conflits plutôt que de les susciter ou encore les gérer ponctuellement ainsi que leurs implications ? Prévenir vaut mieux que guérir ! Ne serait-ce pas faire des recommandations réalistes, justes et équitables en ne favorisant aucun groupe, aucune équipe, aucun clan, aucune classe-ce qui permettrait de générer la confiance au sein de la population. Que voit –on en Haïti ? Si on tient compte de l’opinion publique, d’une manière générale la population n’a aucune sympathie pour l’ONU et comme diraient les
  2. 2. américains « the population loathes the UN ! » C’est dommage ! Ainsi la perception que les Haïtiens ont de l’ONU les écœure et le quotidien qu’ils gèrent en présence des Nations Unies suscite le mépris, la méfiance, le rejet de ce corps, et de ce fait, ils ne vivent pas en paix et ne se sentent pas en sécurité. Plutôt que d’accepter l’ONU, de l’accueillir comme un partenaire avec lequel elle peut cohabiter, la population l’assimile au pouvoir en place. Et, elle se représente l’ONU comme un groupe d’oppresseurs qui se rangent toujours du côté des ennemis du plus grand nombre (justement parce que ce pouvoir la maltraite, l’opprime et l’extermine). Etant donné que le peuple haïtien reproche à l’ONU de ne pas lui offrir des opportunités de formuler son point de vue et de supporter la raison du plus fort- en l’occurrence la minorité possédante et le pouvoir en place - toutes les prises de position de l’ONU soulèvent le doute et engendrent un malaise au sein même de la population. Maintenant avec la déclaration du député élu Mr. Antoine Rodon Bien Aimé, l’actuelle représentante de l’ONU se trouve éclaboussée, trempée, salie de la tête aux pieds. On la dénonce comme étant l’instigatrice, avec l’assistance du citoyen canadien Mr. Cotté, de toutes les fraudes entourant les dernières « sélections ». Ceci vient justifier l’attitude de méfiance encore plus ! Si la représentante est partie prenante, elle implique l’ONU – la trainant dans cette boue immonde où elle s’est embourbée. Comment l’ONU peut-elle sortir de cet enlisement, redorer son blason et rassurer le peuple haïtien ? Comment l’ONU peut-elle apporter la paix dans le cœur des hommes et femmes haïtiens et dans le cœur du pays tout entier? Pour ce qui est de votre utilité sur le terrain, la population ne la conçoit pas et subséquemment réclame continuellement le départ des casques bleus. C’est bien malheureux ! En exemple, nous pouvons nous référer aux dernières « sélections ». La fin de semaine écoulée, les droits du peuple haïtien ont été encore bafoués avec la publication des résultats préliminaires des présidentielles du 25 octobre 2015.Selon la grande majorité, l’ONU aurait dû encourager le respect des droits des électeurs au lieu de les fouler aux pieds avec l’approbation de la représentante -d’après les récentes dénonciations du député élu. La population ne comprend pas l’attitude de l’ONU qui dit prendre note mais qui malheureusement ne s’en sert pas efficacement car les applications ne reflètent pas la mission de l’ONU. Les notes sont –elles celles souhaitées par l’ONU ? Le peuple dit que l’ONU est un « faiseur de présidents délinquants ». En effet, comment cautionner un tel gâchis ? Certes, le vote s’était déroulé sans problème apparent parce que TOUT DEVAIT ETRE VRAISEMBLABLE. La police tout à coup avait assez de policiers pour assurer la sécurité alors que le neuf août, on évoquait ses limitations pour excuser le désordre dans les centres de vote. Même lorsque l’équipe au pouvoir avait plusieurs longueurs d’avance par rapport aux autres partis ou plateformes et bien qu’ayant utilisé frauduleusement les biens de l’état et surtout l’argent de l’état(Ti Maman chérie, et autres) ces hommes et femmes au pouvoir ou proches du pouvoir (incluant la représentante de l’ONU et Mr. Cotté suivant les dernières nouvelles) n’ont pas hésité à voler ou à acheter les consciences d’un grand nombre d’électeurs, de mandataires etc.… ce pour entériner leur coup. Le peuple sous informé ou mal informé et n’ayant pas vraiment l’expérience, la pratique démocratique était une proie facile. Sa vulnérabilité était renforcée par LA SITUATION ECONOMIQUE PRECAIRE du pays. De ce
  3. 3. fait, la tâche de maintenir une certaine intégrité dans le processus électoral était rendue plus difficile surtout que les policiers, les mandataires, les observateurs, les conseillers provenaient, pour la plupart, des couches sociales défavorisées. Comment faire entendre la voix de la raison, de la probité, du patriotisme et de l’état de droit à quelqu’un qui a perdu tous les repères parce qu’il a faim, parce qu’il n’a pas une maison décente, ou parce qu’il a été laissé –pour-compte trop longtemps. « Comment peut-il avoir des pensées générales, des sentiments généreux, des vertus civiques, lorsque tout le ramène aux nécessités de la vie domestique. Vivre libre est une noble et belle chose ; mais il faut vivre d'abord : ventre affamé n'a pas d'oreilles » Si ce qu’on reproche à la représentante de l’ONU est vérifié, alors là l’ONU aura vraiment du pain sur la planche ! Toutes les fautes sont mises au grand jour et la lumière peu à peu, éclaire tous les secrets ! Est-il trop tard pour l’ONU de rectifier, de remédier ? Pourra –elle se relever sans laisser des poils ? Le rôle de l’ONU n’est-il pas de servir de médiateur ? Les haïtiens et surtout ceux de l’opposition pensent que le pouvoir en place ne se sent pas inquiété, parce que pouvant compter sur la communauté internationale qui jusqu’à ce jour n’a jamais décliné son soutien à son égard en plus des armes lourdes dont il dispose. L’ONU devait être le lien, le centre où tous les efforts convergent et s’harmonisent. Malheureusement, selon le peuple, la balance n’est pas tarée, elle penche trop d’un côté, du mauvais côté et les objectifs de l’ONU pour Haïti sont dégradés et altérés. Selon l’avis du peuple, l’ONU préfère porter le chapeau du cynisme, en exerçant des pressions sur la population, en l’empêchant d’exprimer son indignation devant l’inacceptable. Ils sont stupides ceux qui se disent qu’ils sont si puissants, que rien ne peut les arrêter ! Ces gens corrompus, malhonnêtes qui n’agissent pas comme il faut rendront un jour des comptes à d’autres plus puissants qu’eux ! L’approche de l’ONU paraît dysfonctionnelle et aberrante. Les interventions de l’ONU s’avèrent inopérantes et par conséquent n’engendrent que des résultats négatifs. L’ONU aurait donc échoué à imposer une image d’interlocuteur non partisan, neutre et pondéré ! Comment l’ONU arrivera-t-elle à rééquilibrer sa fonction de médiation ? L’ONU n’est pas un gouvernement mais selon l’avis des uns et des autres, elle adopte les couleurs du gouvernement du pays où elle est déployée. Quant à ses résolutions, plus elles changent, plus elles sont pareilles ! Les négociations de l’ONU se ressemblent toutes dit-on, et elles n’aboutissent jamais à rien sinon qu’à consolider le statu quo, à légitimer le banditisme, la terreur. Quel paradoxe ! Les mauvaises « passes » de l’ONU prennent le pas sur les besoins légitimes du peuple. Si on analyse le caractère, le profil de la prochaine législature, on ne peut s’empêcher de s’écrier : ‘’Heureux ceux dont la conduite est condamnable et qui règlent leur vie sur les gains illicites, car l’ONU a fait d’eux des élus’’ ! Chère madame, je vous prie de remplir vraiment votre rôle de porte-parole et de faire comprendre à vos supérieurs que l’inquiétude est grande ! « On ne voit dans le pays que violence et conflits faisant jour et nuit le tour de ses murailles. A l’intérieur, c’est le malheur et la misère,
  4. 4. à l’intérieur ce sont des crimes. L’oppression et la fraude ne quittent pas ses places ».Le peuple crie’’ PITIE’’. Je vous prie, chère madame, d’agréer mes salutations et mes remerciements anticipés. Dr. Winie Edugène Robin Cc : Mr.Jean- Monard Metellus Radio Télévision Caraibes Mme. Liliane Pierre- Paul Mr. Marvel Dandin Rafio Kiskeya

×