Page 1
LETTRE PASTORALE DE LA CONFERENCE EPISCOPALE D’HAITI (CEH)
POUR L’ANNEE SAINTE DE LA MISERICORDE ET LA NOEL 2015
Au...
Page 2
OFFRIR LA MISÉRICORDE POUR REDONNER L’ESPÉRANCE :
7. Nous, Évêques de l’Église Catholique d’Haïti, Pasteurs d’un pe...
Page 3
FRANCHIR LA « PORTE SAINTE » DANS UNE DÉMARCHE DE PÉNITENCE ET DE CONVERSION
RADICALE :
13. Pendant le Jubilé extra...
Page 4
Fait à Lillavois, au Siège de la Conférence Épiscopale d’Haïti, (CEH), le 27 Novembre 2015, en la fête de
Notre-Dam...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

LETTRE PASTORALE DE LA CONFERENCE EPISCOPALE D’HAITI (CEH) POUR L’ANNEE SAINTE DE LA MISERICORDE ET LA NOEL 2015

2 270 vues

Publié le

Par la présente lettre, nous Évêques de l’Église Catholique d’Haïti, nous donnons quelques orientations
spirituelles et pastorales pour vous aider à vivre le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, proclamé par le
Pape François. Il débutera le 8 Décembre 2015, solennité de l’Immaculée Conception de la Bienheureuse
Vierge Marie, et se conclura le 20 Novembre 2016, solennité du Christ, Roi de l’Univers. Qu’est-ce qu’un
Jubilé ? Dans la tradition catholique, le Jubilé est un grand événement religieux. C'est l'année de la
rémission des péchés et des peines pour les péchés, c'est l'année de la réconciliation entre les
adversaires, de la conversion et de la pénitence sacramentelle, et, en conséquence, de la solidarité, de
l'espérance, de la justice, de l'engagement au service de Dieu dans la joie et dans la paix avec ses frères.
L'Année jubilaire est avant tout l'année du Christ, porteur de vie et de grâce à l'humanité.
REDÉCOUVRIR LE VÉRITABLE VISAGE DE DIEU COMME UN « DIEU DE MISÉRICORDE »

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 270
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
846
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

LETTRE PASTORALE DE LA CONFERENCE EPISCOPALE D’HAITI (CEH) POUR L’ANNEE SAINTE DE LA MISERICORDE ET LA NOEL 2015

  1. 1. Page 1 LETTRE PASTORALE DE LA CONFERENCE EPISCOPALE D’HAITI (CEH) POUR L’ANNEE SAINTE DE LA MISERICORDE ET LA NOEL 2015 Aux Prêtres, Religieux et Religieuses, Aux Fidèles des Diocèses, paroisses, chapelles et communautés, Aux femmes et aux hommes de bonne volonté, 1. « À vous, la Grâce et la Paix de la part de Dieu, Notre Père » (Éphésiens 1 : 2), Lui qui est un « Dieu riche en Miséricorde, à cause du grand Amour dont Il nous a aimés » (Éphésiens 2 : 4)! Il nous invite à être « miséricordieux » les uns envers les autres, comme Lui est « Miséricordieux » (Luc 6 : 36) envers tous ses enfants. 2. Par la présente lettre, nous Évêques de l’Église Catholique d’Haïti, nous donnons quelques orientations spirituelles et pastorales pour vous aider à vivre le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, proclamé par le Pape François. Il débutera le 8 Décembre 2015, solennité de l’Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge Marie, et se conclura le 20 Novembre 2016, solennité du Christ, Roi de l’Univers. Qu’est-ce qu’un Jubilé ? Dans la tradition catholique, le Jubilé est un grand événement religieux. C'est l'année de la rémission des péchés et des peines pour les péchés, c'est l'année de la réconciliation entre les adversaires, de la conversion et de la pénitence sacramentelle, et, en conséquence, de la solidarité, de l'espérance, de la justice, de l'engagement au service de Dieu dans la joie et dans la paix avec ses frères. L'Année jubilaire est avant tout l'année du Christ, porteur de vie et de grâce à l'humanité. REDÉCOUVRIR LE VÉRITABLE VISAGE DE DIEU COMME UN « DIEU DE MISÉRICORDE » : 3. L’Année Sainte de la Miséricorde doit être pour nous l’occasion privilégiée de redécouvrir, et faire redécouvrir, le véritable visage de Dieu comme un Père, un « Dieu riche en Miséricorde » (Éphésiens 2 : 4). 4. C’est ce visage véritable de Dieu que nous découvrons et célébrons à Noel dans l’Enfant de Bethléem, qui est la révélation et la manifestation de la Miséricorde de Dieu. En effet, comme le souligne si bien Saint Thomas d’Aquin, « La miséricorde est le propre de Dieu dont la toute-puissance consiste justement à faire miséricorde » (Summa Theologiae, II-II, q. 30, a. 4.). 5. Nous vous invitons à contempler longuement le visage de la Miséricorde du Père pour qu’il nous illumine, enveloppe notre vie de tous les jours, et se reflète sur notre propre visage : « Qui regarde vers Lui resplendira sans ombre ni trouble au visage… » (Psaume 33 : 3). 6. Aussi, pendant le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, nous voudrions que la mission, la pastorale, la catéchèse, la liturgie, la prédication, la prière, l’accompagnement spirituel, les retraites sacerdotales, les récollections, l’éducation, bref tout soit centré sur la recherche, la présentation, la révélation, la (re)découverte et la confession de ce « Dieu de Miséricorde », qui est le Dieu véritable. Notre préoccupation fondamentale est de connaitre et faire connaitre, de (re)découvrir et faire (re)découvrir avec émerveillement, d’aimer et faire aimer avec passion ou ardeur ce Dieu dont la Miséricorde est « éternelle » (Psaume 135), dont la Miséricorde, chantée, célébrée et magnifiée par la Bienheureuse Vierge Marie (Luc 1 : 50), sera toujours plus grande que le péché, plus puissante que le mal dont elle sera toujours victorieuse : «Prenez courage, j’ai vaincu le monde » (Jean 16 : 33)…
  2. 2. Page 2 OFFRIR LA MISÉRICORDE POUR REDONNER L’ESPÉRANCE : 7. Nous, Évêques de l’Église Catholique d’Haïti, Pasteurs d’un peuple confronté à tant de souffrances et de misères matérielles, psychologiques, morales et spirituelles, nous souhaitons que tout soit mis en œuvre pour permettre que la célébration de l’Année Sainte de la Miséricorde en Haïti soit pour tous, croyants ou non croyants, un véritable moment de rencontre personnelle avec la Miséricorde de Dieu. Nous désirons que le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde soit pour tous une expérience vivante de la proximité de ce Dieu qui est un Père « Miséricordieux ». Il nous permet de toucher du doigt sa Tendresse, afin de redonner l’espérance et le courage à tous ceux qui seraient tentés par le désespoir et le découragement, particulièrement les plus pauvres, « les blessés de la vie », les exclus de notre société. 8. En conséquence, là où est l’Église, la Miséricorde du Père doit être manifeste. Sa crédibilité passe par là. Nous désirons ardemment, comme l’a exprimé le Pape François, que les lieux où notre Eglise locale se manifeste, ainsi que nos paroisses et, spécialement, nos communautés, deviennent « des îles de miséricorde au milieu de la mer de l’indifférence » (Pape François). 9. Nous invitons donc, pendant l’Année Sainte de la Miséricorde, à offrir sans cesse la Miséricorde, surtout dans l’accompagnement spirituel, dans le Sacrement du Pardon et de la Réconciliation, à revaloriser ou remettre au centre l’expérience du Sacrement du Pardon et de la Réconciliation, qui est fondamentalement l’expérience bouleversante de ce Dieu qui ne se fatigue jamais de nous accueillir, de nous faire grâce, de nous faire miséricorde, de jeter « au fond de la mer tous nos péchés » (Michée 7 : 18-19), de nous offrir le pardon comme une source intarissable et inaltérable. ACCUEILLIR LA MISÉRICORDE COMME VALEUR SUR LAQUELLE ON DOIT TOUT CONSTRUIRE: 10. Pendant la Noël et le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, nous sommes instamment invités à ne pas nous fermer ni rester indifférents, mais à nous laisser toucher au cœur par la Miséricorde. Il y a tellement besoin, aujourd’hui, de miséricorde dans notre pays : miséricorde pour la vie de sa conception à sa fin naturelle ; miséricorde pour la famille ; miséricorde pour les enfants, nous pensons particulièrement aux enfants maltraités, aux enfants en domesticité, aux enfants des rues ; miséricorde pour les handicapés ; miséricorde pour les personnes âgées ; miséricorde pour les plus pauvres, les plus vulnérables, les plus faibles, les plus fragiles ; miséricorde pour la création, l’environnement qui se dégrade de jour en jour, etc. 11. Nous croyons qu’il est important que chaque Haïtienne, chaque Haïtien, vive la Miséricorde comme une valeur et l’apporte dans les différents milieux de la société haïtienne. Nous croyons qu’il est important aussi que la Miséricorde devienne chez nous, en Haïti, la loi fondamentale qui habite le cœur de chaque Haïtienne, de chaque Haïtien et inspire, motive, régit, conditionne la foi, la religion, nos relations les uns avec les autres, le vivre ensemble, nos relations avec la vie, la famille, l’éducation, la création, l’environnement, le bien commun, la politique, le pouvoir, la justice, la culture, etc. 12. Pour réveiller notre conscience souvent endormie et anesthésiée face au drame de la pauvreté, de la misère, de la souffrance et des blessures de tant de nos frères et sœurs privés de dignité, nous exhortons à redécouvrir, pendant la Noel et l’Année Sainte de la Miséricorde, les œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles. Œuvres de miséricorde corporelles : donner à manger aux affamés, donner à boire à ceux qui ont soif, vêtir ceux qui sont nus, accueillir les étrangers, assister les malades, visiter les prisonniers, ensevelir les morts. Œuvres de miséricorde spirituelles : conseiller ceux qui sont dans le doute, enseigner les ignorants, avertir les pécheurs, consoler les affligés, pardonner les offenses, supporter patiemment les personnes ennuyeuses, prier Dieu pour les vivants et pour les morts.
  3. 3. Page 3 FRANCHIR LA « PORTE SAINTE » DANS UNE DÉMARCHE DE PÉNITENCE ET DE CONVERSION RADICALE : 13. Pendant le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, comme signe de notre désir profond de véritable conversion, nous exhortons tous les fidèles à se faire pénitents et pèlerins en quête de Dieu et de son pardon et à venir en pèlerinage vers la « Porte sainte », la « Porte de la Miséricorde », ouverte dans chaque cathédrale/co-cathédrale ou dans les églises établies par l’évêque diocésain. Cette démarche pénitentielle et spirituelle nous permettra de vivre et d’obtenir l’indulgence jubilaire comme une authentique expérience de la Miséricorde de Dieu. 14. Nous souhaitons que ce pèlerinage vers la « Porte Sainte », la « Porte de la Miséricorde », stimule notre conversion en nous poussant, avec le secours de la grâce de cette Année jubilaire, à nous défaire progressivement du mal, de la méchanceté, de la rancœur, de la rancune, de la colère, de la violence, de la vengeance, de l’indifférence, de l’égoïsme qui nous tiennent prisonniers et nous empêchent de nous pardonner et de nous réconcilier, de nous vouloir du bien, de vivre libres et heureux. Nous souhaitons que chacun de nous, en passant la « Porte Sainte », puisse faire l’expérience de l’Amour Miséricordieux de Dieu qui console, pardonne, et donne l’espérance, se laisser embrasser et embraser par la Miséricorde de Dieu, et s’engager à être miséricordieux avec les autres, comme le Père l’est avec nous… EXHORTATIONS FINALES : 15. Conscients de la responsabilité qui est la nôtre en tant qu’Évêques de l’Église Catholique d’Haïti, Pasteurs de ce peuple si éprouvé mais si courageux et si combattif, nous ne pouvons cacher notre profonde préoccupation face à la constante dégradation morale, sociale, économique, politique, environnementale et écologique de notre pays, à cause de l’érosion de nos valeurs, à cause de nos divisions, de nos luttes fratricides, de notre perte du sens du bien commun, de notre insouciance, de notre manque ou absence de sens de responsabilité. 16. En ce temps de Noël et en cette Année Sainte de la Miséricorde, nous exhortons tous les Haïtiens à délaisser définitivement le chemin de la haine, de la division, de la discorde, de l’égoïsme, de l’individualisme, du fatalisme, de la résignation, de l’insouciance, de l’irresponsabilité, de la destruction, et à s’engager résolument dans le chemin de la Miséricorde, du pardon qui est une force qui ressuscite en vie nouvelle et donne le courage pour regarder l’avenir avec espérance : « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde » (Matthieu 5 : 7). 17. Enfin, en préparation du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, nous exhortons chaque Haïtienne, chaque Haïtien, chaque fidèle, chaque diocèse, chaque paroisse, chaque famille, chaque communauté, chaque association ou mouvement dans l’Église ou dans la société civile, à accomplir des gestes concrets de Miséricorde qui contribueront, de manière significative, au relèvement de notre cher pays. Réveillons- nous et vivons, dès maintenant, le temps de la Miséricorde, le temps du changement ! « Le voici maintenant le moment favorable, le voici maintenant le jour du salut… » (2 Corinthiens 6 : 2). 18. Nous nous en remettons à l’intercession toute-puissante de la Bienheureuse Vierge Marie, la Mère de la Miséricorde, et nous confions à sa protection toute maternelle le temps de Noël et le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde afin qu’ils soient, pour nous, en Haïti, un temps de bienfaits, un moment extraordinaire de grâce et de renouveau matériel, moral et spirituel. 19. À vous toutes et tous, nous formulons le vœu de vivre avec joie ce temps de Noël, et d’accueillir, dans la paix, la sérénité et la confiance, la Miséricorde de Dieu tout au long de l’Année 2016 !
  4. 4. Page 4 Fait à Lillavois, au Siège de la Conférence Épiscopale d’Haïti, (CEH), le 27 Novembre 2015, en la fête de Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse.

×