1
2016
SharePoint 2013
PowerShell - Retours d’expériences
Ran MELLUL
Practice Manager
SharePoint
Mob. : +41 78 636 64 20
r...
2
01—
A propos
05—
Fonctions
06—
Modules
07—
Profiles
02—
PowerShell
03—
Commandes
08—
Conclusion
04—
Scripts
A propos
Depuis maintenant quelques années j'accompagne les entreprises dans la
mise en place de solutions collaboratives ...
PowerShell
 PowerShell est incontournable pour certaines tâches d’administration
Windows et SharePoint.
 Introduit en 20...
PowerShell
 Si l’UAC est activé sur votre machine, pensez à démarrer la console en
administrateur
 Le snap-in Microsoft....
Commandes
 Taper $PSVersionTable pour connaître la version utilisée
6
$PSVersionTable
Commandes
 Au total, 810 commandes sont disponibles
7
Get-Command –PSSnapin Microsoft.SharePoint.PowerShell
Commandes
 Cette cmdlet permet de consigner toutes les saisies dans un fichier texte
8
Start-Transcript
Commandes
 Si vous n’êtes pas familiarisé avec les ft, fl, %, …, cette cmdlet est utile
9
Get-Alias
Commandes
 Cette cmdlet permet d’afficher les résultats dans une interface
graphique avec des options de filtres, ajouts ...
Commandes
 Cette cmdlet permet de découvrir, exécuter et copier une commande
11
Show-Command
Commandes
 Cette cmdlet permet de découvrir les membres (méthodes, propriétés)
des objets
12
Get-Member (alias:gm)
Commandes
 Cette cmdlet permet de sélectionner les propriétés à afficher
 Depuis PowerShell 3.0, cette notation est poss...
Commandes
 Cette cmdlet permet de trier les propriétés
 Cette notation est possible
Get-SPServiceApplication | sort Disp...
Commandes
 Cette cmdlet permet de filtrer les propriétés
 Cette notation est possible
Get-SPServiceApplication | where D...
Commandes
 Cette cmdlet vous aidera à faire des aggrégations (compteur, somme,
moyenne, max et min)
 Vous pouvez utilise...
Commandes
 Tous les objets disposent de la propriété .count pour compter les
éléments
17
(…).count
Commandes
 Cette cmdlet permet d’afficher toutes les informations en supprimant les
fameux …
18
Format-Table –AutoSize -W...
Commandes
19
Format-Table –AutoSize -Wrap (alias:ft)
Commandes
 Vous pouvez définir des variables pour faciliter l’écriture des
commandes : $MaVariable=XXX
 PowerShell utili...
Scripts
 L’ISE est l’outil pour la création des scripts, il dispose d’une interface
graphique et vous pourrez profiter de...
Scripts
 Par défaut, SharePoint n’est pas reconnu, il faut donc charger le snap-in
avant de pouvoir créer un script.
22
W...
Scripts
 Pour exécuter des scripts, il faut disposer de certaines autorisations.
Pour vérifier ces droits utilisez Get-Ex...
Scripts
 Ci-dessous, un exemple de script avec l’url du site paramétrable (à
renseigner lors de son exécution (F5))
24
Co...
Scripts
 Enregistrez le script puis depuis une console Windows ou SharePoint
Management PowerShell, vous pouvez ensuite l...
Scripts
 Permet d’écrire un message dans la console
 Vous pouvez afficher le message dans une autre couleur en ajoutant
...
Scripts
 Cette variable système indique quelle action doit être réalisée suite à une
erreur
 Les valeurs possibles sont
...
Scripts
 Vous pouvez utiliser ce paramètre pour toutes les commandes
PowerShell
 Généralement, dans les scripts on utili...
Scripts
 Pour capturer les erreurs, utilisez cette instruction
 Attention, si vous ne mettez pas –ErrorAction à Stop, vo...
Scripts
 Cette variable système stocke les erreurs rencontrées dans les scripts, il
s’agit d’un tableau dont l’erreur la ...
Fonctions
 Le script précédent peut être transformé en une fonction et celle-ci
appelée via son nom si vous utilisez l’IS...
Fonctions
 Attention, si vous utilisez la console en exécutant ce script (devenu une
fonction) vous obtenez une erreur
 ...
Fonctions
 Le passage de paramètre peut se faire en ligne de commande si vous ne
souhaitez pas prompter l’utilisateur
33
...
Fonctions
 Permet de suivre pas à pas l’exécution du script
 Dans ce cas, les messages que vous ajoutez via Write-Verbos...
Fonctions
 Permet de suivre l’exécution du script en mode débogage
 Dans ce cas, les messages que vous ajoutez via Write...
Modules
 Un module peut contenir plusieurs fonctions
 Il s’agit d’un fichier .psm1
 Il peut être chargé automatiquement...
Modules
 Cette cmdlet permet de voir les modules qui sont actuellement chargés
 Pour consulter tous les modules ajouter ...
Modules
 Cette cmdlet permet de charger un module afin de pouvoir utiliser les
routines (fonctions etc) associés
38
Impor...
Modules
 Par défaut, la console PowerShell ne permet pas d’utiliser la fonction
Get-SiteTitle créée précédemment
 Nous a...
Modules
 Pour ce faire, enregistrez le script.ps1 sous
C:WindowsSystem32WindowsPowerShellv1.0ModulesAltranAltran.
psm1
 ...
Profiles
 A chaque ouverture de la console ou de l’ISE, un/des profile(s) sont
chargés automatiquement
 Il s’agit d’un f...
Profiles
 Comme vous l’avez constatez, avec le SharePoint Management Shell il
n’est pas requis de charger le snap-in car ...
Profiles
 Avant de commencer, nous allons nous intéresser à ces deux variables
 A partir de ces éléments, voici où peuve...
Profiles
 Nous allons charger le snap-in afin que tous les utilisateurs puissent
disposer de ce profile, il sera donc sto...
Profiles
 Pour tester, ouvrez une console Windows PowerShell puis tapez une
commande SharePoint
 A présent, vous n’avez ...
Conclusion
D’autres articles, basés sur ce même modèle, viendront prochainement…et
orientés administrateurs, développeurs ...
47
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

PowerShell - Retours d'expériences

316 vues

Publié le

Commandes, scripts, fonctions, modules, profiles

Publié dans : Technologie
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
316
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
42
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

PowerShell - Retours d'expériences

  1. 1. 1 2016 SharePoint 2013 PowerShell - Retours d’expériences Ran MELLUL Practice Manager SharePoint Mob. : +41 78 636 64 20 ran.mellul@altran.com http://www.altran.ch
  2. 2. 2 01— A propos 05— Fonctions 06— Modules 07— Profiles 02— PowerShell 03— Commandes 08— Conclusion 04— Scripts
  3. 3. A propos Depuis maintenant quelques années j'accompagne les entreprises dans la mise en place de solutions collaboratives SharePoint. Mes missions sont très variées et peuvent couvrir les domaines suivants :  Gouvernance  Architecture  Conception  Développement  Coaching  Formation J’ai (enfin!) décidé de faire partager mes expériences sur des cas concrets issus de mes projets. Cet article est donc basé sur ces retours d’expériences, il est destiné aux administrateurs ayant déjà quelques connaissances sur PowerShell. 3 Ran MELLUL, Senior Architect & Practice Manager
  4. 4. PowerShell  PowerShell est incontournable pour certaines tâches d’administration Windows et SharePoint.  Introduit en 2006, la version 4.0 cible Windows Serveur 2012 R2 et Windows 8.1. PowerShell 4.0 utilise le Framework .Net 4.5.  Plusieurs modes d’exécution existent  Console Windows PowerShell  SharePoint Management Shell  ISE (éditeur de scripts)  Cette présentation utilise un environnement Windows Serveur 2012 R2 avec SharePoint 2013 SP1 sur une installation On-Premise. Le compte administrateur local et de la ferme est utilisé.  Le but de cet article est de partager quelques commandes et techniques que j’utilise assez fréquemment. 4 Késako ?
  5. 5. PowerShell  Si l’UAC est activé sur votre machine, pensez à démarrer la console en administrateur  Le snap-in Microsoft.SharePoint.PowerShell est chargé et vous pouvez commencer à exécuter vos commandes 5 SharePoint 2013 Management Shell
  6. 6. Commandes  Taper $PSVersionTable pour connaître la version utilisée 6 $PSVersionTable
  7. 7. Commandes  Au total, 810 commandes sont disponibles 7 Get-Command –PSSnapin Microsoft.SharePoint.PowerShell
  8. 8. Commandes  Cette cmdlet permet de consigner toutes les saisies dans un fichier texte 8 Start-Transcript
  9. 9. Commandes  Si vous n’êtes pas familiarisé avec les ft, fl, %, …, cette cmdlet est utile 9 Get-Alias
  10. 10. Commandes  Cette cmdlet permet d’afficher les résultats dans une interface graphique avec des options de filtres, ajouts de critères, etc.  Pour faire un pipe (|) sur un clavier Suisse : Alt Gr + 710 Out-GridView
  11. 11. Commandes  Cette cmdlet permet de découvrir, exécuter et copier une commande 11 Show-Command
  12. 12. Commandes  Cette cmdlet permet de découvrir les membres (méthodes, propriétés) des objets 12 Get-Member (alias:gm)
  13. 13. Commandes  Cette cmdlet permet de sélectionner les propriétés à afficher  Depuis PowerShell 3.0, cette notation est possible Get-SPWeb http://c4968397007 | select url,webtemplate 13 Select-Object (alias:select)
  14. 14. Commandes  Cette cmdlet permet de trier les propriétés  Cette notation est possible Get-SPServiceApplication | sort DisplayName 14 Sort-Object (alias:sort)
  15. 15. Commandes  Cette cmdlet permet de filtrer les propriétés  Cette notation est possible Get-SPServiceApplication | where DisplayName -like Sec* 15 Where-Object (alias:where)
  16. 16. Commandes  Cette cmdlet vous aidera à faire des aggrégations (compteur, somme, moyenne, max et min)  Vous pouvez utiliser cette notation Get-SPSite -Limit All | measure 16 Measure-Object (alias:measure)
  17. 17. Commandes  Tous les objets disposent de la propriété .count pour compter les éléments 17 (…).count
  18. 18. Commandes  Cette cmdlet permet d’afficher toutes les informations en supprimant les fameux … 18 Format-Table –AutoSize -Wrap (alias:ft)
  19. 19. Commandes 19 Format-Table –AutoSize -Wrap (alias:ft)
  20. 20. Commandes  Vous pouvez définir des variables pour faciliter l’écriture des commandes : $MaVariable=XXX  PowerShell utilise des variables système 20 Variables
  21. 21. Scripts  L’ISE est l’outil pour la création des scripts, il dispose d’une interface graphique et vous pourrez profiter de l’aide à la saisie, le débogage, etc. 21 Windows PowerShell ISE (éditeur de scripts)
  22. 22. Scripts  Par défaut, SharePoint n’est pas reconnu, il faut donc charger le snap-in avant de pouvoir créer un script. 22 Windows PowerShell ISE (éditeur de scripts)
  23. 23. Scripts  Pour exécuter des scripts, il faut disposer de certaines autorisations. Pour vérifier ces droits utilisez Get-ExecutionPolicy  Pour modifier ces autorisations, utilisez Set-ExecutionPolicy 23 Sécurité
  24. 24. Scripts  Ci-dessous, un exemple de script avec l’url du site paramétrable (à renseigner lors de son exécution (F5)) 24 Corps
  25. 25. Scripts  Enregistrez le script puis depuis une console Windows ou SharePoint Management PowerShell, vous pouvez ensuite l’exécuter 25 Exécution
  26. 26. Scripts  Permet d’écrire un message dans la console  Vous pouvez afficher le message dans une autre couleur en ajoutant -ForegroundColor à la fin de Write-Host 26 Write-Host
  27. 27. Scripts  Cette variable système indique quelle action doit être réalisée suite à une erreur  Les valeurs possibles sont  Continue : affiche une erreur ET poursuit le programme (valeur par défaut)  SilentlyContinue : n’affiche pas d’erreur ET poursuit le programme  Inquire : demande à l’utilisateur quoi faire (arrêter / poursuivre)  Stop : affiche une erreur ET arrête le programme  Vous pouvez modifier cette variable 27 $ErrorActionPreference
  28. 28. Scripts  Vous pouvez utiliser ce paramètre pour toutes les commandes PowerShell  Généralement, dans les scripts on utilise –ErrorAction et pas $ErrorActionPreference  Pour capturer les erreurs via un bloc Try…Catch, il faut utiliser la valeur Stop ! 28 -ErrorAction (alias:-EA)
  29. 29. Scripts  Pour capturer les erreurs, utilisez cette instruction  Attention, si vous ne mettez pas –ErrorAction à Stop, vous ne pourrez pas capturer l’erreur et voici le message renvoyé 29 Try…Catch
  30. 30. Scripts  Cette variable système stocke les erreurs rencontrées dans les scripts, il s’agit d’un tableau dont l’erreur la plus récente est accessible via $Error[0]  Vous pouvez utiliser également $_ ErrorRecord à la place de $Error[0] 30 $Error
  31. 31. Fonctions  Le script précédent peut être transformé en une fonction et celle-ci appelée via son nom si vous utilisez l’ISE 31 Convertir un script en fonction
  32. 32. Fonctions  Attention, si vous utilisez la console en exécutant ce script (devenu une fonction) vous obtenez une erreur  En effet, pour charger la fonction il faut utiliser cette notation (. Espace .) 32 Convertir un script en fonction
  33. 33. Fonctions  Le passage de paramètre peut se faire en ligne de commande si vous ne souhaitez pas prompter l’utilisateur 33 Convertir un script en fonction
  34. 34. Fonctions  Permet de suivre pas à pas l’exécution du script  Dans ce cas, les messages que vous ajoutez via Write-Verbose ne s’affichent pas si vous n’ajoutez pas -Verbose 34 Write-Verbose
  35. 35. Fonctions  Permet de suivre l’exécution du script en mode débogage  Dans ce cas, les messages que vous ajoutez via Write-Debug ne s’affichent pas si vous n’ajoutez pas -Debug 35 Write-Debug
  36. 36. Modules  Un module peut contenir plusieurs fonctions  Il s’agit d’un fichier .psm1  Il peut être chargé automatiquement si il est placé au bon endroit ou bien explicitement  Vous pouvez obtenir ces emplacements en utilisant cette commande 36 Késako ?
  37. 37. Modules  Cette cmdlet permet de voir les modules qui sont actuellement chargés  Pour consulter tous les modules ajouter -ListAvailable 37 Get-Module
  38. 38. Modules  Cette cmdlet permet de charger un module afin de pouvoir utiliser les routines (fonctions etc) associés 38 Import-Module
  39. 39. Modules  Par défaut, la console PowerShell ne permet pas d’utiliser la fonction Get-SiteTitle créée précédemment  Nous allons donc créer un module pour qu’elle soit chargée automatiquement afin de pouvoir l’utiliser à tout moment 39 Convertir une fonction en module
  40. 40. Modules  Pour ce faire, enregistrez le script.ps1 sous C:WindowsSystem32WindowsPowerShellv1.0ModulesAltranAltran. psm1  Relancez une console, vous constatez que la fonction est chargée automatiquement 40 Convertir une fonction en module
  41. 41. Profiles  A chaque ouverture de la console ou de l’ISE, un/des profile(s) sont chargés automatiquement  Il s’agit d’un fichier .ps1 qui peut être stocké à plusieurs endroits et qui peut contenir des commandes, modules, etc.  Il permet donc de charger automatiquement des commandes, des modules, etc.  Par exemple, il est judicieux de créer un profile afin de pouvoir exécuter les commandes SharePoint via la console Windows PowerShell car par défaut elle ne le permet pas sans avoir chargé le snap-in au préalable 41 Késako ?
  42. 42. Profiles  Comme vous l’avez constatez, avec le SharePoint Management Shell il n’est pas requis de charger le snap-in car dans son raccourci il est inscrit C:WindowsSystem32WindowsPowerShellv1.0PowerShell.exe - NoExit " & ' C:Program FilesCommon FilesMicrosoft SharedWeb Server Extensions15CONFIGPOWERSHELLRegistrationsharepoint.ps1 ‘ "  Voici le contenu du fichier sharepoint.ps1  Nous allons donc utiliser ces commandes afin de créer un profile pour qu’on ait plu à charger ce snap-in via la console Windows PowerShell 42 SharePoint Management Shell
  43. 43. Profiles  Avant de commencer, nous allons nous intéresser à ces deux variables  A partir de ces éléments, voici où peuvent être stockés nos profiles 43 Créer un profile Profiles Console ISE Current user, current host $homeDocumentsWindowsPowerShell Microsoft.PowerShell_profile.ps1 $homeDocumentsWindowsPowerShell Microsoft.PowerShellISE_profile.ps1 Current user, all hosts $homeDocumentsWindowsPowerShell Profile.ps1 $homeDocumentsWindowsPowerShell Profile.ps1 All users, current host $pshomeMicrosoft.PowerShell_profile.ps1 $pshomeMicrosoft.PowerShellISE_profile.ps1 All users, all hosts $pshomeProfile.ps1 $pshomeProfile.ps1
  44. 44. Profiles  Nous allons charger le snap-in afin que tous les utilisateurs puissent disposer de ce profile, il sera donc stocké sous C:WindowsSystem32WindowsPowerShellv1.0Profile.ps1 44 Créer un profile
  45. 45. Profiles  Pour tester, ouvrez une console Windows PowerShell puis tapez une commande SharePoint  A présent, vous n’avez plus besoin d’ouvrir obligatoirement un SharePoint Management Shell, vous pouvez utiliser la console Windows PowerShell ! 45 Créer un profile
  46. 46. Conclusion D’autres articles, basés sur ce même modèle, viendront prochainement…et orientés administrateurs, développeurs ou utilisateurs. Pour ma part, j’ai pris beaucoup de plaisir à faire partager ces retours d’expériences sur PowerShell en espérant que cet article sera apprécié, autant dans son format que dans son contenu. Des questions, suggestions d’articles, un projet ? Contactez-moi ! 46 Ran MELLUL Senior Architect & Practice Manager SharePoint Altran Suisse Mob. : +41 78 636 64 20 ran.mellul@altran.com http://www.altran.ch
  47. 47. 47

×