une vision au-delà d'une nouvelle approche de carrière

537 vues

Publié le

Randstad Labour Market Seminar : le travailleur belge et sa carrière. Vers une nouvelle vision de la carrière ?

Publié dans : Recrutement & RH
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
537
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
76
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

une vision au-delà d'une nouvelle approche de carrière

  1. 1. une vision au-delà d’une nouvelle approche de carrière Bruxelles, le 9 octobre 2014
  2. 2. carrières traditionnelles vs nouvelles carrières: la rhétorique carrière traditionnelle nouvelle carrière relation employeur- employé sécurité du job pour loyalité employability limites 1 ou 2 employeurs plusieurs employeurs vision du monde société marché du travail changements au sein de la fonction lent rapide responsabilité finale pour la carrière organisation individu
  3. 3. modèle de carrière traditionnelle (Baird & Kram) maintenir 20 25 35 45 55 65 prestations elevé explorer bas
  4. 4. 0 1 2 3 0 1 2 3 4 5 0 1 2 3 4 5 6 T Ex Es M Ex Ex T Es M Ex Ex T Es M Ex Ex Exploration T Trial Es Establishment M Mastery Succèspsychologique modèle nouvelle carrière- Protean career (Hall)
  5. 5. 83% positif vis-à-vis du changement sont ouverts aux changements lors de la carrière 79% même après 50 ans! 47% sont prêts à prendre des risques
  6. 6. pourquoi changer? 50% fonction intéressante 46% salaire plus élevé 34% meilleur équilibre travail/vie privée
  7. 7. 27% meilleure ambiance au travail pourquoi changer? 27% sécurité d’emploi 19% compétences mieux valorisées 19% plus de possibilités d’évolution
  8. 8. amélioration du salaire, de la sécurité du travail, des formations, de la pression au travail entre autres seuls les déplacements domicile/travail augmentent cela vaut également si on n’a pas donné soi-même sa démission changer de travail paie
  9. 9. 70%veulent passer le reste de leur carrière chez l’employeur 67%veulent rester dans la même fonction majorité, 55%, également chez les jeunes (-30) taux de rétention élevé, seulement 5%vraiment à la recherche d’un autre job peu d’empressement jusqu’à un changement réel
  10. 10. vision très positive sur l’apprentissage formation 62% l’employeur prend lui-même l’initiative dépend davantage de l’employeur pour: peu qualifiés 50+
  11. 11. formation 75% l’employeur paie 8% l’état paie 80%l’employeur est responsable
  12. 12. ‘seuls’ 50% ont un ‘plan b’ plan b est relatif à un faible risque de licenciement aucune distinction H/F ou qualification
  13. 13. seuls 9% voient un risque important de licenciement forte perception sécurité de l’emploi ouvriers 15% employés petites entreprises 13% pour 67% ce risque est faible ou inexistant
  14. 14. femmes, 50+, etat perception plus faible perception plus faible sécurité de l’emploi employeur actuel autre employeur 24 24 oui non oui non 12 40
  15. 15. être agé sur le marché du travail (et en dehors) 56 68
  16. 16. aucun effet genre ou qualification? être agé sur le marché du travail (et en dehors) 56 le seuil de qualification d’une personne âgée augmente avec l’âge du répondant
  17. 17. age souhaité 5 ans plus jeune que l’âge ‘réel’ bye bye prépension 2002 2014 souhaité 55,7 60,7 réel 59,7 64,8 tous deux ont augmenté de 5 ans en 12 ans
  18. 18. travailler après 65 ans n’est plus un tabou bye bye age de la pension? 23% pense (devoir) travailler après 65 ans 43% chez les 25-29 ans 5% chez les 50+
  19. 19. en cas d’un important héritage ou d’un gain important à la loterie les rêves inavoués sur le marché du travail 20% ne changent rien 38% continuent à travailler en prestant moins d’heures 11% arrêtent de travailler
  20. 20. en cas d’un important héritage ou d’un gain important à la loterie les rêves inavoués sur le marché du travail 9% cherchent seulement un nouveau job seuls 10%cherchent, via une formation, le job de leurs rêves 9% optent pour le volontariat
  21. 21. retour à la case départ 9% travailler plus (ambition) 3% travailler plus (heures) 26% travailler éventuellement mais autre job ou employeur 50% rien changer
  22. 22. retour à la case départ 6% travailler moins (heures) 4% autres travailler moins n’est pas une tendance 1% travailler moins (ambition)
  23. 23. • attitude positive par rapport à l’apprentissage • changement de travail de sa propre initiative • grande connaissance de soi • grande autonomie • grande responsabilité (également pour la carrière) • gérer facilement le changement • le changement paie nouvelle approche de la carrière? oui
  24. 24. • employeur responsable des formations • forte connexion avec l’entreprise • majorité veut rester chez l’employeur et dans sa fonction • plus sécurité du job que sécurité de l’emploi • pas de plan b pour la moitié des employés nouvelle approche de la carrière? non
  25. 25. • la moitié n’a pas de réseau qui peut aider lors d’un changement de carrière • la moitié trouve qu’il n’est pas facile de trouver un job en externe • 2/3 avec le même job jusqu’à la pension • pas de rêves relatifs au marché du travail nouvelle approche de la carrière? non
  26. 26. • concept de la carrière principale • pas une mise au travail à vie mais une longue carrière au sein d’une organisation • précédé, combiné ou suivi par un job flexible • employé régisseur de sa carrière mais fort soutien de l’employeur/etat nouvelle approche de carrière adaptée
  27. 27. merci de votre attention! jan.denys@randstadgroup.be DenysJan

×