Dossier de presse                     2012La plateforme communautaire et participativedes modes de travail alternatifs en ...
1         De nouveaux modes de travail s’inventent...    Le monde du travail évolue. Pour répondre à de nouvelles organisa...
2        Tiers Lieux - Travailler autrement en Aquitaine    Tiers Lieux est la dénomination d’un consortium ayant pour obj...
3        Qu’est-ce qu’un tiers lieu ?    «Lorsqu’on travaille dans une entreprise traditionnelle, on bénéficie de la commu...
4        Qui est concerné par Tiers Lieux ?    Les professionnels -indépendants, auto-entrepreneurs, travailleurs nomades,...
5        Comment fonctionne le réseau Tiers Lieux ?    À la fois vitrine et moteur du consortium, le site Internet est le ...
6        Tiers Lieux : une volonté collective    Le consortium Tiers Lieux – Travailler autrement en Aquitaine est né de l...
7       Exemples et références en matière de modes de travail alternatifs    Quelques tiers lieux en Aquitaine…    ∞ L’Aub...
8       Exemples et références en matière de modes de travail alternatifs    ∞ Coworking BAB – Pyrénées Atlantiques, côte ...
9        Tiers Lieux - Vos contacts    Cofondateurs de Tiers Lieux, travailler autrement en Aquitaine    ∞ Lucile Aigron, ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tiers Lieux , Dossier de Presse

3 007 vues

Publié le

0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 007
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
603
Actions
Partages
0
Téléchargements
116
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tiers Lieux , Dossier de Presse

  1. 1. Dossier de presse 2012La plateforme communautaire et participativedes modes de travail alternatifs en Aquitaine
  2. 2. 1 De nouveaux modes de travail s’inventent... Le monde du travail évolue. Pour répondre à de nouvelles organisations, à de nouvelles aspirations. De nouveaux modes de travail s’inventent et de nouveaux lieux s’articulent. Les termes de coworking et télécentre regroupent une part de ces espaces que l’on peut dénommer tiers lieux. Des lieux à mi-chemin entre le domicile et l’entreprise. Des lieux qui dépassent l’aspect matériel pour générer un travail collaboratif, partagé valorisant le lien social, l’humain. Des lieux répondant aux attentes des indépendants, des auto entrepreneurs, des travailleurs nomades, des télétravailleurs, des associations… Des lieux qui offrent une alternative nécessaire à des loyers professionnels devenus prohibitifs pour les microstructures. Le coworking a vu le jour en 2006 à San Francisco, incubateur reconnu de nouvelles pratiques. Depuis 2010, il est en pleine expansion. En Europe, c’est en Allemagne qu’il fait le plus d’émules. En France, le concept se nourrit de la culture numérique et des réminiscences du Saint Germain des Prés où les artistes trouvaient l’émulation dans les cafés. Le télétravail, défini par la réalisation d’un travail à distance des locaux de l’employeur au travers d’un ordinateur et d’outils issus des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), n’est légalement reconnu en France que depuis 2005. Le télétravail peine à se développer dans l’Hexagone au contraire d’autres pays européens. Les freins sont principalement liés à des questions de management et de culture. La naissance de tiers lieux va crescendo, prenant des formes variables en lien direct avec les TIC. S’ils sont majoritairement implantés dans les grandes villes ou à leur périphérie, quelques-uns se constituent en milieu rural. En Aquitaine, la percée est encore timide. Les télécentres existants n’ont pas toujours trouvé leur public bien qu’une enquête (avril 2011) menée en Aquitaine montre que 25% des entre- prises ayant répondu pratiquent déjà le télétravail. Les ouvertures se font au compte gouttes. Le premier espace «officiel» en Gironde fut l’Arrêt Minute à Pomerol. L’Auberge numérique d’Aquitaine Europe Communication (AEC) avait ouvert la voie, rue Achard, à Bordeaux. En Aquitaine, on dénombre quelques espaces dont des télécentres mais surtout de nombreux porteurs de projets. Tiers Lieux est ainsi né pour participer à la mise en réseau de ces différentes parties prenantes.
  3. 3. 2 Tiers Lieux - Travailler autrement en Aquitaine Tiers Lieux est la dénomination d’un consortium ayant pour objectif de sensibiliser et aider au développement de nouveaux espaces de travail alternatifs en Aquitaine. Trois entités, déjà investies dans des projets de tiers lieux, se sont regroupées afin de partager leur expérience pratique : l’Arrêt Minute (espace de coworking à Pomerol), À mi-chemin (projet de tiers lieu dans le Médoc) et Kokerboom (consultant pour plusieurs projets de lieux alternatifs). Tiers lieux se définit comme une plateforme participative destinée à générer une dynamique et un réseau autour du concept «travailler autrement en Aquitaine». L’initiative a été soutenue par la Délégation TIC du Conseil régional d’Aquitaine qui voit en ces nouveaux modes de travail une réponse aux nécessités de réduction des flux pendulaires et à la préservation de la dynamique économique en milieu rural. À qui s’adresse Tiers Lieux ? • Aux professionnels, actuels ou potentiels usagers d’un tiers lieu • Aux porteurs de projets, aux propriétaires, gérants de tiers lieux • Aux entreprises, collectivités pratiquant ou s’intéressant au télétravail Le rôle de la plateforme auprès de ces différents publics ? • Sensibiliser, informer, mobiliser • Accompagner le développement d’initiatives, la formation au télétravail • Recenser et mettre en relation les différents acteurs, créer un réseau L’action de Tiers Lieux se destine principalement à un maillage rural ou périurbain afin de participer à la relance ou la préservation d’une dynamique économique locale tout en diminuant les temps de transports domicile / lieu de travail. Comment ça marche ? Tiers Lieux prend corps au travers d’une plateforme Internet à la fois centre de ressources et de mise en relations. Le site Internet a une vocation interactive et participative afin d’être le plus pertinent possible. Au-delà de la vitrine web, rencontres, échanges d’expé- riences et actions ponctuelles permettront de tisser un véritable réseau «humain».
  4. 4. 3 Qu’est-ce qu’un tiers lieu ? «Lorsqu’on travaille dans une entreprise traditionnelle, on bénéficie de la communauté et de la struc- ture mais on perd la liberté et la capacité à vivre selon nos propres règles. Lorsqu’on travaille pour nous à domicile, on jouit d’une grande indépendance mais on doit faire face à la solitude et à de mau- vaises habitudes du fait d’être en dehors du monde du travail. L’indépendant est souvent trop seul ; le coworking est la solution à ce problème», relate très explicitement le site Internet de La Mutinerie, espace de coworking parisien. Un consensus a défini les valeurs fondamentales d’un espace de travail collaboratif et partagé : La durabilité ∞ C’est être autonomes et autosuffisants, conscients de ses limites et savoir se projeter dans l’avenir, ne pas dépendre de ressources extérieures. C’est le gage de la liberté. La communauté ∞ C’est le fondement, l’âme d’un tiers lieu. Les valeurs, les besoins, les aspirations de la communauté se reflètent dans le lieu et son organisation. C’est ce qui en fait un espace évolutif et créatif. Ses bases doivent être solides et partagées. L’ouverture ∞ C’est l’aptitude à donner et recevoir, à rester attentif afin de faire vivre et grandir l’espace. C’est le développement d’échanges équilibrés, la capacité à générer des découvertes inattendues à l’intérieur et vers l’extérieur du lieu. L’accessibilité ∞ C’est le principe de flexibilité capable de répondre aux modes de travail et d’organisation personnelle se côtoyant au sein du tiers lieu. Choisir ses horaires, son bureau, sa fréquence de présence… Elle participe à l’auto sélection et à l’intégration des «nouveaux venus». La coopération ∞ C’est la création de liens sociaux dans le cadre professionnel et en-dehors. Elle permet de souder la communauté en travaillant ensemble, en s’apportant des conseils, en s’en- richissant les uns les autres. Elle efface la hiérarchie, repousse l’idée de concurrence et développe la confiance. Un tiers lieu se matérialise par la mutualisation de locaux et de biens d’usage commun afin d’offrir un espace de travail à un coût souvent minime. Les services proposés s’adaptent et évoluent en fonction des publics participant à la dynamique de l’espace. De l’imprimante à la salle de réunion avec vidéoprojecteur en passant par l’abonnement à la presse régionale ou l’organisation d’ateliers thématiques, les «offres» varient. Ces lieux alternatifs à vocation durable et solidaire s’enrichissent de la diversité des publics qui les fréquentent, des savoirs et compétences partagés. Si c’était une définition ? Un tiers lieu est un espace de travail réunissant des ressources matérielles et immatérielles propres à générer des synergies collectives, créatives, solidaires et économiques.
  5. 5. 4 Qui est concerné par Tiers Lieux ? Les professionnels -indépendants, auto-entrepreneurs, travailleurs nomades, micro- structures, télétravailleurs, professionnels de passage…- fréquentant déjà un tiers lieu ou susceptibles d’être intéressés. Les identifier, les recenser et les informer. Objectif ? Leur offrir l’opportunité de trouver un lieu alternatif à proximité de chez eux, les renseigner sur le fonctionnement des tiers lieux, leur permettre de se joindre à une initiative en cours, créer une communauté dynamique. Les porteurs de projets, propriétaires ou gérants de tiers lieux. Initiatives privées, associatives ou institutionnelles. Les identifier, les recenser et les accompagner. Objectif ? Leur apporter les ressources nécessaires au montage de projet, à la compréhension du fonctionnement d’un tiers lieu, les aider à identifier leurs publics potentiels, favoriser l’échange d’expériences. Les grandes entreprises et collectivités pratiquant déjà le télétravail ou intéressées par sa mise en œuvre. Les identifier, les référencer, les sensibiliser. Objectif ? Leur démontrer les enjeux du télétravail, leur apporter des gages de sécurité pour leurs salariés en leur présentant les tiers lieux, leur proposer des formations spécifiques à ce mode de travail. Les chiffres les plus récents au sujet du télétravail démontrent qu’un important travail pédagogique reste à faire auprès des employeurs. En 2007, seulement 6,24% des salariés en Aquitaine pratiquaient le télétravail. C’est toutefois sans compter le télétravail «informel» que pratiquent notamment nombre de cadres et commerciaux. Tiers Lieux a pour but d’instaurer des passerelles entre ces différents acteurs afin qu’ils se rencontrent et interagissent directement. Cette volonté passe nécessairement par une phase d’information et de recensement, d’où l’importance et l’intérêt de la plateforme Internet, axe primordial de travail de Tiers Lieux en 2012.
  6. 6. 5 Comment fonctionne le réseau Tiers Lieux ? À la fois vitrine et moteur du consortium, le site Internet est le cœur de projet du réseau Tiers Lieux. Outil majeur, www.tierslieux.net fonctionne comme un centre de ressources numérique, participatif, voué à rassembler une communauté régionale. Ressources en ligne C’est la boîte à outils. Elle met à disposition une bibliothèque de documents administratifs, juridiques, méthodologiques, des études et enquêtes, des articles… Elle répertorie les liens vers des sites référents, propose un annuaire hiérarchisé. Géolocalisation C’est la cartographie interactive des projets, espaces existants, initiatives de communautés, publics intéressés. Elle a pour rôle de mettre en relation les «usagers» et les tiers lieux, favoriser le développement de communautés, regrouper les initiatives contiguës. Réseau C’est le tissage d’une toile communautaire. Elle se matérialise par les échanges, la participation au site, les recherches. Le réseau peut donner lieu à des rencontres formelles ou informelles, l’accompagnement ponctuel de porteurs de projets, la mise en place de réunions d’information. Au-delà de l’administration de cette plateforme communautaire, Tiers Lieux a pour objectif en 2012 l’organisation ou la participation à des actions destinées à sensibiliser au développement d’espaces de travail alternatifs. En parallèle, Tiers Lieux participe aussi à des projets d’études universitaires et établit les connexions avec les organes représentatifs du coworking et télétravail en France et à l’étranger. Les sollicitations sont nombreuses tant le développement de ces nouvelles organisations du travail connaît une croissance exponentielle. Depuis 2010, on considère que le nombre de lieux alternatifs en Europe a été multiplié par 10 !
  7. 7. 6 Tiers Lieux : une volonté collective Le consortium Tiers Lieux – Travailler autrement en Aquitaine est né de la rencontre de trois personnes investies dans le développement de lieux de travail alternatifs en Aquitaine. Toutes trois avaient cette sensation d’essaimer en terrain vierge. Confortées dans leurs projets par le soutien et l’oreille attentive offerts par la délégation TIC du Conseil régional d’Aquitaine, ces trois entités, l’Arrêt Minute (Lucile Aigron), Kokerboom (Marie- Laure Cuvelier), À mi-chemin (Philippe Luttringer), se sont regroupées pour agir en faveur des nouveaux modes d’organisation du travail. • L’Arrêt Minute est né du regroupement de plusieurs indépendants sous l’impulsion de Lucile Aigron. Premier espace de coworking rural en Aquitaine, dans le vignoble de Pomerol, il se veut collaboratif, évolutif et solidaire. Inauguré en octobre 2010, cet espace à la résonnance «familiale» poursuit son développement en proposant des colunchs, des ateliers de pratiques numériques, des permanences administratives et en prenant une part active à l’animation du réseau Tiers Lieux. www.arretminute.fr • Kokerboom propose de l’audit et du conseil en communication interne, externe, on et off line; ses missions d’accompagnement auprès des collectivités démontrent l’intérêt des pouvoirs publics pour le coworking et le télétravail : étude de faisabilité du Node pour la Mairie de Bordeaux, conception d’un «e-airial» pour la Communauté de Communes du pays morcenais, comité de pilotage «Cité Numérique» et Coworking Camp avec Silicon Sentier et la CUB. La volonté de coordonner les initiatives, mutualiser les outils et systématiser le partage d’expérience l’amène naturellement à la création du réseau aquitain Tiers Lieux. www.kokerboom.wordpress.com • À mi-chemin est une association porteuse de projet d’un centre de télétravail dans le Médoc. Née en 2011, son objectif reste d’offrir un tiers lieu fonctionnel sur l’axe reliant Bordeaux au Médoc et au Nord du Bassin d’Arcachon. Le projet a su attirer l’attention de la Communauté de Communes La Médullienne et fait actuellement l’objet d’une étude de faisabilité, tout en sensibilisant parallèlement les publics cibles. http://blog-amichemin.ntic-en-stock.com/ L’initiative portée par ces trois entités bénéficie aujourd’hui de l’accompagnement et du soutien de la délégation TIC du Conseil Régional.
  8. 8. 7 Exemples et références en matière de modes de travail alternatifs Quelques tiers lieux en Aquitaine… ∞ L’Auberge numérique – 137, rue Achard, Bordeaux Hébergée et animée par l’Agence Aquitaine des initiatives numériques (AEC) s’adresse essentiellement aux acteurs du numérique - www.aecom.org ∞ L’Arrêt Minute – 34, route de Catusseau, 33500 Pomerol Premier espace de coworking rural en Aquitaine ouvert à tous les métiers et types de structures. Association Loi 1901 - www.arretminute.fr ∞ Hub Rocket – 54, rue Saint Sernin, quartier Saint Pierre, Bordeaux A ouvert ses portes en janvier 2012, s’adresse à un public plutôt urbain, permanent ou de passages www.hubrocket.fr ∞ Centre de télétravail de la Vallée d’Ossau – 64260 Sévignacq-Meyracq Conçu et géré par la Communauté de Communes de la Vallée d’Ossau à l’attention des télétravailleurs et indépendants - www.telecentre.cc-valleedossau.com Les initiatives ou projets en cours… ∞ À mi-chemin – Médoc Projet de tiers lieux pouvant accueillir télétravailleurs et professionnels indépendants. Struturation et étude de faisabilité en cours avec la Communauté de communes La Médullienne. Contact : Philippe Luttringer - http://blog-amichemin.ntic-en-stock.com/ ∞ «e-airial» de la Communauté de Communes du Pays Morcenais - Landes Projet global d’aménagement du territoire s’articulant autour d’un espace de vie social et économique entrant dans le cadre de la redynamisation de zones rurales. Le projet arrive aux termes des études de faisabilité. Contact : Yvan Savary, Directeur Général des Services, Communauté de Communes du Pays Mor- cenais mairie.morcenx@wanadoo.fr ∞ Télécentre, Communauté de Communes de Saint Savin – Nord Gironde À l’initiative de la Cdc qui vient de lancer une enquête sur son territoire pour vérifier l’opportunité de la création d’un tiers lieu. Contact : Lise Bourdon, chargée de mission pour le développement économique - www.cdc-saintsavin.fr/ ∞ Le Node Bordelais – 12, rue des Faussets, quartier Saint Pierre, Bordeaux Un espace dédié aux professionnels du numérique et des nouveaux médias qui devrait ouvrir ses portes l’été prochain. Contact : Aquinum - Association des professionnels du numérique en Aquitaine - node.aquinum.fr
  9. 9. 8 Exemples et références en matière de modes de travail alternatifs ∞ Coworking BAB – Pyrénées Atlantiques, côte Basque La communauté est en cours de regroupement et de structuration. Une première enquête a été menée afin de cerner les besoins et intérêts sur le territoire. Contact : Jean-Christophe Fauquenot – jcfauquenot@gmail.com - 06 60 15 90 16 Pour approfondir le sujet et mieux cerner les enjeux… ∞ RAUDIN – Recherches Aquitaine sur les usages pour le développement des dispositifs numériques (enquêtes sur le télétravail notamment) http://raudin.u-bordeaux3.fr ∞ Zevillage – Site d’informations et réseau national sur le thème des nouveaux modes de travail http://www.zevillage.net ∞ Coworking Initiatives – Un blog participatif pour les projets de coworking en France, l’actu du coworking http://coworkinginitiatives.com ∞ eWorky et Neo Nomade – Pour trouver un tiers lieu où poser son ordinateur en France ou à l’étranger http://www.eworky.com ou http://www.neo-nomade.com ∞ Pôle télétravail du Pays de Murat (Cantal) – Un centre de télétravail et de formation au télétravail à l’attention des télétravailleurs, entreprises, collectivités, chargés de missions. Précurseur et reconnu dans toute la France http://www.paysdemurat.fr/telecentre/accueil.html
  10. 10. 9 Tiers Lieux - Vos contacts Cofondateurs de Tiers Lieux, travailler autrement en Aquitaine ∞ Lucile Aigron, présidente de l’Arrêt Minute, espace de coworking à Pomerol. +33 (0) 950 892 225 – +33 (0) 620 960 415 arret-minute@live.fr Fonction au sein de Tiers-Lieux : coordinatrice et pôle coworking ∞ Marie-Laure Cuvelier, consultante @ Kokerboom +33 (0) 650 468 257 mlcuvelier@kokerboom.fr Fonction au sein de Tiers-Lieux : pôle entreprises et collectivités ∞ Philippe Luttringer, projet d’association A mi-Chemin pour créer un télécentre dans le Médoc +33 (0) 670 036 015 philippe@ntic-en-stock.com Fonction au sein de Tiers-Lieux : pôle télétravail www.tierslieux.net

×