PLAN DE MANDAT  DE LA POLITIQUE SPORTIVE 2005-2010 Thierry Philip – St Etienne 19 février 2010
<ul><li>CONTEXTE </li></ul><ul><li>Désengagement de l’Etat. </li></ul><ul><li>Une forte attente des citoyens vis-à-vis des...
 
Taux de sportivité par département Ar r dèche L o i r e R hôn e A i n H a u t e - S a v o i e D r ô m e I s èr e S a v o i...
L’accompagnement des jeunes vers la pratique sportive Ligne directrice de la politique sportive en Rhône-Alpes Pratique ob...
Dimension sociale, économique et territoriale du sport :  les prolongements de la politique sportive   Pratique sportive d...
<ul><li>La Ramification de la politique sportive vers d’autres dispositifs relevant de la compétence régionale favorise la...
Quatre constats <ul><ul><ul><li>Le sport est un vecteur d’éducation et de  développement personnel </li></ul></ul></ul><ul...
Six axes <ul><li>L’accessibilité de tous au sport quel que soit le niveau ou le type de pratique des acteurs </li></ul><ul...
«  Premier objectif  :  maintenir, faire progresser, valoriser la logique de la politique sportive en faveur des lycéens e...
« Le deuxième objectif : sera de maintenir, faire progresser, et de médiatiser la logique de la formation autour du sport ...
«  Troisième objectif  :  valoriser l’engagement des bénévoles du sport. Il y a 250 000 bénévoles du sport en Rhône-Alpes,...
«  Quatrième objectif  :  valoriser le sport comme vecteur économique et de créations d’emplois »
«  Cinquième objectif  :  valoriser le sport loisir et de pleine nature » 
«  Sixième objectif  :  valoriser le sport universitaire pour les valides et les non valides en privilégiant la citoyennet...
«  Septième objectif  :  créer un axe Sport & Santé, centré sur le réseau des centres de médecine du sport, sur la lutte c...
«  intégrer le handisport dans le schéma global via la conférence régionale de développement du sport et l’accès des non v...
<ul><li>OBJECTIFS 2006 </li></ul><ul><li>Objectif 8  :   Insertion par le Sport (RMIstes, chômeurs, personnes en situation...
«  Dernier objectif :  créer des évènements autour des compétitions internationales, le Championnat d’Europe de Patinage A...
« Nous souhaitons créer également des évènements  autour du Lyon-Turin »
Le Sport pour tous s’est traduit par la création en 2007 d’un dispositif d’accessibilité à la pratique sportive : le  PEPS...
<ul><li>L’aide à  la structuration et au développement du mouvement sportif  s’est finalisée par la mise en place complète...
<ul><li>Cette réalisation fait suite à la  rénovation en 2006 des Contrats d’objectifs avec les ligues  et Comités régiona...
<ul><li>L’aide au sport de haut niveau   aux athlètes ou aux structures, Pôles France et Espoir  (34 en 2009) et depuis 20...
<ul><li>L’aménagement du territoire grâce aux Equipements d’Intérêt Régional  (E.S.I.R.) définis au regard de leur vocatio...
<ul><li>Le dispositif des Equipements Sportifs Scolaires , aujourd’hui accompagné par l’ensemble des Directions concernées...
<ul><li>La mise en œuvre du Plan de mandat sport s’est accompagnée d’une très bonne maîtrise budgétaire (réduction des sto...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Diaporama Sport St Etienne 19 02 2010

1 063 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 063
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Diaporama Sport St Etienne 19 02 2010

  1. 1. PLAN DE MANDAT DE LA POLITIQUE SPORTIVE 2005-2010 Thierry Philip – St Etienne 19 février 2010
  2. 2. <ul><li>CONTEXTE </li></ul><ul><li>Désengagement de l’Etat. </li></ul><ul><li>Une forte attente des citoyens vis-à-vis des Région (Source ARF, Sondage CSA). Première place du sport pour la confiance faites aux régions pour faire évoluer les politiques. </li></ul>
  3. 4. Taux de sportivité par département Ar r dèche L o i r e R hôn e A i n H a u t e - S a v o i e D r ô m e I s èr e S a v o i e 2 5 , 3 2 % 2 4 , 6 4 % 2 9 , 3 2 % 3 2 , 9 7 % 3 4 , 4 5 % 2 4 , 9 3 % 2 7 , 2 8 % 2 4 , 4 5 % Moyenne régionale : 27,38% L’axe Rhône Isère, le plus urbain n’affiche pas les taux les plus élevés. Les taux élevés de Savoie et Haute-Savoie prennent en compte la pratique des sports d’hiver. Les départements de la Loire et de l’Ardèche ont des taux qui restent supérieurs à la moyenne nationale (23,43%)
  4. 5. L’accompagnement des jeunes vers la pratique sportive Ligne directrice de la politique sportive en Rhône-Alpes Pratique obligatoire encadrée Pratique volontaire encadrée Pratique autonome incitée Pratique autonome pérenne Pratique compétitive de Haut Niveau EPS des Lycées (2 à 5 h hebdo) Sport scolaire UNSS / UGSEL Aide à l’investiss. pour les équipements sportifs scolaires sous maîtrise d’ouvrage des collectivités locales Convention annuelle avec l’UNSS et l’UGSEL Carte Rhône-Alpes  Conventions d’objectifs avec les ligues régionales Soutien aux Pôles Spectacles sportifs Découverte initiation Adhésion club Loisirs sportifs Engagement associatif Pratique compétitive Accession au HN Sportifs de HN Structures d’accession (pôles) Équipements de HN 4 800 000 € en Investis . 238 000 € en fonctionnement 1 662 000 € en fonctionnement 1 030 000 € dont 22% en Invest. Formation et insertion socioprofessionnel des sportifs de HN Équipements Structurants d’Intérêt régional Manifestations 480 000 € dt 37% en Inv . 600 000 € en fonct. 2 600 000 € en Invest. 670 000 € en fonct. BP 2004 SPORT : 12 125 000 € (0,7 % du budget RRA) Comptes satellites sport empiriques (année de référence : 2002) : 30 000 000 € (soit 3% du budget RRA)
  5. 6. Dimension sociale, économique et territoriale du sport : les prolongements de la politique sportive Pratique sportive des lycéens Formation - Emploi Développement des territoires EPS des Lycées (2 à 5 h hebdo) Réparations lourdes et entretien des équipements sportifs intégrés aux lycées (DPAT) Étude évaluation des conditions de pratique de l’EPS (DFI) Apprentissage IFA Sport Animation (DFI) CDRA Contrat de développement Rhône-Alpes : équipements locaux, structuration sportive des territoire (DPT ) 1 753 000 € (sport seul) dt 95%en Inv ( + environ 1,5 M€ pour le sport parmi les réparations lourdes) 90 000 € (Fonc) 1 700 000 € (Inv) Manifestations locales ou régionales (DCO) Contre partie d’image Équipements Sportifs universitaires (CPER – DESUP) Politique de la ville : animateurs sportifs locaux et équipements de proximité 5129000 € dt 85% Inv. 307 000 € (Fc) 614 000 € dt 54% en Inv Comptes satellites sport empiriques* : + de 30 000 000 € (3 % du budget RRA) BP 2004 SPORT : 12 125 000 € (0,7 % du budget RRA) Aide à la location d’installations et au transport pour l’EPS des lycéens (DFI) 6 261 000 € (Fonc). Permis de réussir (volet sport du projet d’ établissement) (DFI) 207 000 € (Fonc) Développement solidaire des territoires Réseau des villes (équipements structurants, évènementiel-DPT ) 5 000 000 € (Inv) Soutien à la création d’entreprise sportive (DERTT) 529 000 € (F) + 83000 (Inv) 162 000 € (F) Sport et tourisme (DERTT – CRT) (équipements sportifs, tourisme adapté; filière nautique) Professionna-lisation des emplois jeunes (DEFC) Env.3 500 000€ (I+Fc) 212 500 € (F) Formation BE des demandeurs d’emplois (DEFC) Formation au BE des sportifs de Haut Niveau (DEFC ) 2 046 000 € (Fc) Soutien aux bénévoles et à la vie associative 350 000 € (Fc) 1 000 000 € (Fc) (% sport non déterminé) Environnement et économie d’énergie-gymnase piscine (DAFEE) 362 000 € dt 90% en Inv Adaptation emploi formation CEP aux métiers du sport – Pérennisation des emplois jeunes
  6. 7. <ul><li>La Ramification de la politique sportive vers d’autres dispositifs relevant de la compétence régionale favorise la reconnaissance du fait sportif dans le champ socio économique régional mais présente 4 inconvénient majeurs. </li></ul><ul><li>Diluer les dispositifs qui deviennent moins lisible. </li></ul><ul><li>Diluer les responsabilités à l’intérieur même de l’administration régionale. </li></ul><ul><li>Oublier des publics prioritaires (bénévoles, publics en difficultés). </li></ul><ul><li>Oublier le sport non organisés, sport loisir et sport de pleine nature. </li></ul>
  7. 8. Quatre constats <ul><ul><ul><li>Le sport est un vecteur d’éducation et de développement personnel </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><ul><li>Le sport est un vecteur de cohésion sociale </li></ul></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Le sport est un vecteur de développement économique et durable </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Le sport est un vecteur d’aménagement du territoire </li></ul></ul></ul>
  8. 9. Six axes <ul><li>L’accessibilité de tous au sport quel que soit le niveau ou le type de pratique des acteurs </li></ul><ul><li>Attractivité du territoire rhônalpin avec réflexion sur l’accès au sport de la population et le rayonnement national et international de la région via les compétitions </li></ul><ul><li>Développement économique via les emplois créés dans le milieu sportif marchands ou non </li></ul><ul><li>Développement personnel </li></ul><ul><li>Citoyenneté </li></ul><ul><li>Le lien social </li></ul>
  9. 10. «  Premier objectif  : maintenir, faire progresser, valoriser la logique de la politique sportive en faveur des lycéens et des apprentis  ».
  10. 11. « Le deuxième objectif : sera de maintenir, faire progresser, et de médiatiser la logique de la formation autour du sport de compétition et vers le sport de haut niveau  »  
  11. 12. «  Troisième objectif  : valoriser l’engagement des bénévoles du sport. Il y a 250 000 bénévoles du sport en Rhône-Alpes, 50 000 dirigeants bénévoles » <ul><li>FORMER les bénévoles </li></ul><ul><li>VALORISER les bénévoles </li></ul><ul><li>PROTEGER les bénévoles </li></ul>
  12. 13. «  Quatrième objectif  : valoriser le sport comme vecteur économique et de créations d’emplois »
  13. 14. «  Cinquième objectif  : valoriser le sport loisir et de pleine nature » 
  14. 15. «  Sixième objectif  : valoriser le sport universitaire pour les valides et les non valides en privilégiant la citoyenneté, l’accès des étudiants aux responsabilités associatives »
  15. 16. «  Septième objectif : créer un axe Sport & Santé, centré sur le réseau des centres de médecine du sport, sur la lutte contre le dopage et sur le sport santé au service de tous . »
  16. 17. «  intégrer le handisport dans le schéma global via la conférence régionale de développement du sport et l’accès des non valides dans tous les dossiers d’investissement soutenus par la Région»
  17. 18. <ul><li>OBJECTIFS 2006 </li></ul><ul><li>Objectif 8 : Insertion par le Sport (RMIstes, chômeurs, personnes en situation précaire,…) </li></ul><ul><li>Objectif 9 : Schéma de cohérence territorial pour les équipements (via le réseau régional de développement du sport et des loisirs </li></ul>
  18. 19. «  Dernier objectif : créer des évènements autour des compétitions internationales, le Championnat d’Europe de Patinage Artistique a Lyon en 2006, la Coupe du Monde de Rugby en 2007 à St Etienne et à Lyon, Championnat du monde de ski à Val d’Isère en 2009 »
  19. 20. « Nous souhaitons créer également des évènements autour du Lyon-Turin »
  20. 21. Le Sport pour tous s’est traduit par la création en 2007 d’un dispositif d’accessibilité à la pratique sportive : le PEPS (Publics Eloignés de la Pratique Sportive). Grâce aux actions innovantes des associations sportives en faveur des non-initiés, aux projets d’établissements scolaires ou spécialisés proposant une découverte collective des sports de pleine nature et grâce à la mise en réseau de 11 bases de loisirs rayonnant sur tout le territoire, près de 35 000 jeunes ont bénéficié de vacances ou séjours sportifs.
  21. 22. <ul><li>L’aide à la structuration et au développement du mouvement sportif  s’est finalisée par la mise en place complète, en août 2009, du centre ressource des bénévoles . Les trois volets annoncés dans le PMS se sont concrétisés par la valorisation de plus de 20 000 dirigeants bénévoles invités à un spectacle sportif depuis 2005, par leur protection juridique grâce au site et à la lettre juridiques (fruit du partenariat avec le barreau de Lyon) et enfin par l’ouverture du site internet du Centre ressource des bénévoles . </li></ul>
  22. 23. <ul><li>Cette réalisation fait suite à la rénovation en 2006 des Contrats d’objectifs avec les ligues et Comités régionaux qui ont permis de renforcer leur rôle fédérateur dans le développement de chacune de leur discipline et de doubler le nombre de ligues soutenues ( 50 ligues en 2004 et 103 ligues en 2009 avec une aide directe passée de 1 M€ à 2 M€ ). </li></ul><ul><li>Ce renforcement du mouvement sportif régional a permis de labelliser de nouvelles manifestations d’intérêt régional orientées essentiellement sur le sport de masse et de soutenir aujourd’hui 200 organisateurs d’évènements sportifs en plus des manifestations internationales (80/an) et des 10 grandes manifestations de loisirs.  </li></ul>
  23. 24. <ul><li>L’aide au sport de haut niveau aux athlètes ou aux structures, Pôles France et Espoir (34 en 2009) et depuis 2006 aux Centres de Formation de Clubs Professionnels (13 en 2009) s’est centrée sur le développement personnel des sportifs . </li></ul><ul><li>Rhône-Alpes, avec 1 050 sportifs de haut niveau licenciés (soit 14 % des SHN français), est une terre d’accueil de la formation des sportifs de haut niveau. </li></ul>
  24. 25. <ul><li>L’aménagement du territoire grâce aux Equipements d’Intérêt Régional (E.S.I.R.) définis au regard de leur vocation à recevoir des grandes manifestations est un enjeu de la politique sportive et devrait se concrétiser en 2010 par la mise en place d’un schéma de cohérence régionale pour vingt disciplines . </li></ul><ul><li>Le soutien aux Collectivités pour ce type d’équipement a favorisé largement l’accueil des Championnats du Monde de ski alpin à Val d’Isère, la Coupe du Monde de Rugby à St Etienne et à Lyon, le Mondial de Handball féminin à Lyon, et les futurs Championnats du Monde de Course d’orientation à Aix les Bains/Chambéry. </li></ul>
  25. 26. <ul><li>Le dispositif des Equipements Sportifs Scolaires , aujourd’hui accompagné par l’ensemble des Directions concernées, a permis depuis 2004 la construction de 81 205m2, soit 2 400 heures d’équipements couverts supplémentaires pour l’E.P.S. obligatoire des lycéens (au total 19 M€ de subventions régionales attribuées aux Collectivités locales). </li></ul><ul><li>Grâce au diagnostic des conditions de pratiques de l’E.P.S. des Lycéens, ce dispositif a été largement amélioré en 2009 et des résultats sont attendus à partir de 2010, pour une meilleure prise en compte de la situation de chaque établissement. </li></ul>
  26. 27. <ul><li>La mise en œuvre du Plan de mandat sport s’est accompagnée d’une très bonne maîtrise budgétaire (réduction des stocks d’AP de 18 M€ en 2004 à 9 M€ fin 2008) et d’un effort important d’évaluation permanente qui devraient se confirmer dans les années à venir. </li></ul>

×