Présentation rm v2

751 vues

Publié le

Quels sont les points communs entre l'Architecture d'Entreprise, les processus, les SI, ... la vie de l'Entreprise, l'économie, la société ?
Un jeu de fondamentaux simples et à décliner dans une infinité de contextes, présents et futurs.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
751
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • On s’intéresse ici au Business au sens large, de toute activité, qu’elle soit « marchande » ou non.
    Nous allons traiter de 3 sujets, qui concernent le Business comme le SI.
  • Les invariants, dans un monde qui change, sont précieux, car ils permettent de réduire les risques d’investissement, que ce soit dans les SI ou dans un Business.
  • La conscience des évolutions est collective. Cependant quelles sont les vitesses respectives :
    Dans le Business, où coexistent plusieurs mouvements,
    Dans le SI, où les bases technologiques se régénèrent, mais où l’inertie de l’existant est un frein,
    Double difficulté :
    Quels sont les tempos respectifs du Business d’une part, et des SI d’autre part ?
    Quelles sont les synchronisations ?
    D’où un « hiatus stratégique » coûteux et décevant : le SI est souvent « en retard d’une guerre » car sont inertie est grande… mais il peut aussi avoir parié trop tôt sur une technologie immature. Business et SI sont-ils au rendez-vous ?
    Ce serait bien utile de pouvoir se repérer dans ces tourbillons, si l’on disposait d’invariants compréhensibles pour les 2 mondes (Business, SI)
  • Sont-ce les processus ? Non, ils sont sujet à variation selon les objectifs d’efficience, de qualité, selon l’automatisation, les particularités culturelles, …
    Les fonctions ? Sans doute stables quand elles ont un fondement réglementaire, leur évolutivité est une demande constante …
    Les informations ? Certes des noyaux de cohérence sont à la base d’une saine architecture des informations, mais l’évolution des enjeux, des pratiques, de la pression concurrentielle met de plus en plus les informations au devant de la scéne dans un foisonnement mouvant.
    Mais heureusement, et justement, des invariants existent !
    Ce sont les événements ! Se produisant dans le monde réel, ils sont objectifs, et, à l’échelle de l’humanité « éternels ».
    Plus généralement, toute activité se base sur des événements, et, au besoin, génère ses propres événements acquis de pratiques devenues immuables et institutionnelles (comptabilité, juridique, …).
    Cette bonne nouvelle est renforcée par l’invariance des logiques qui relient les événements, celles de cycles et de parcours.
  • On pourrait présenter des milliers d’exemples, aussi bien d’événements matériels, immatériels, conceptuels, biologiques, climatiques…
    C’est toujours le même genre de loi, déterministe ou stochastique.
  • Avec les Transformations, nous abordons aussi un concept, comme celui d’événement, qui peut prendre de nombreuses formes.
    Mais ce sont les différents visages d’une même réalité universelle, observée dans les activités humaines, sociales, nationales, entrepreneuriales, mais aussi dans l’industrie, le transport, la biologie, l’écologie …
  • La « Trame Business » propose une trame de fond pour analyser l’architecture des transformations, en réseaux de valeur (au sens de la « chaîne de valeur », et non pas au sens de la valeur économique ou morale).
    Cette Trame est elle-même un invariant, ou au moins varie-t-elle bien moins vite que les réseaux de valeur, jeux de re-configurations fréquentes.
    Elle est aussi stable car indépendante des choix de moyens.
  • L’exemple « historique » des premières idées sur le sujet (novembre 2001)
  • Schéma élaboré en 2003, qui a servi de fondement à l’activité du distributeur GRD
  • Troisième concept, basé sur les 2 précédents.
    Ces frontières (au sens figuré) sont stables, mais apparaissent de nouvelles frontières, et ceci illustre bien des enjeux actuels
  • Ces frontières sont faciles à identifier, et les espaces de transformation sont objectifs.
    Par contre les interactions entre toutes ces dimensions sont subtiles et complexes.
    Les SI ne jouent pas toujours leur rôle de système nerveux de l’ensemble, et pour harmoniser toutes les transformations, et introduire la cohérence adaptée.
    Les MDM sont clés pour cela. Mais aussi les « puits de données », pour faire converger les silos organisationnels et applicatifs
  • Le « saut de frontière » est flagrant dans la révolution actuelle : de nouveaux territoires apparaissent qui sont ou seront le lieu de « monopoles naturels ».
    En particulier la course à l’intimité déplace des frontières traditionnelles (déclaratives, métier, …) vers le vivant.
  • Présentation rm v2

    1. 1. Exposé dans le cadre du Master SIC à l’Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne www.value-architecture.com © Club Urba-EA Urbanisme des SI et Business Quelques variations sur le thème Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture www.urba-ea.org 24/9/2014 René MANDEL Sorbonne 24/09/2014
    2. 2. Agenda : 3 thèmes clés pour le Business et les SI  Les Invariants  Écologies, économies, écosystèmes d’affaires, biotopes, sont des terrains de jeux, de transformations, bornés par des frontières … les territoires sont multiples © Club Urba-EA Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture  Tout change, s’accélère, les ruptures se multiplient  Et pourtant … existent des invariants  Les Transformations  Les activités de production sont des transformations  Les sociétés, les civilisations, les entreprises se transforment … tout est transformation  Les Frontières René MANDEL Sorbonne 24/09/2014
    3. 3. © Club Urba-EA Les invariants Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture www.urba-ea.org René MANDEL Sorbonne 24/09/2014 Le hiatus stratégique C’est pourtant simple Exemples
    4. 4. Le hiatus stratégique  Les évolutions lentes et rapides coexistent dans le business :  Tendances de fond, inerties des investissements lourds,  Les évolutions lentes et rapides coexistent dans les © Club Urba-EA Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture masse des emplois, frénésie réglementaire  Ruptures à fondement technologique, globalisations, pays émergeants, … SI :  Ampleur du patrimoine historique, sur-complexité, empilement applicatif, perte de maîtrise, frénésie méthodologique  Ruptures techniques (Cloud, Big data, Hadoop) et culturelles René MANDEL Sorbonne 24/09/2014
    5. 5.  Dans tous les domaines il y a des événements typiques qui fondent l’activité © Club Urba-EA C’est pourtant simple Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture  Les invariants sont les événements  Ils s’organisent en cycles et parcours  Parcours passager  Parcours client, utilisateur, supply chain  Cycle de vie (personne, produit, concept, …)  Cycle réglementaire  Aléas : sinistres, climat, …  Vagues technologiques, virales, … René MANDEL Sorbonne 24/09/2014
    6. 6. © Club Urba-EA Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture Examen Spécialiste Consultation Généraliste Examen Hospitalis ation René MANDEL Sorbonne 24/09/2014 Exemples Vol Enregistrement Embarquement Débarquement Prise en charge, Contrôles Commerces, hôtels, restaurants,... Information, déplacement, attente et services aéroportuaires Stationne ment Acheminemen t de / vers l’aéroport Distribution Préparation du voyage Périmètre de la plate-forme Cycle de vie des produits Produit au catalogue Nouvelle version Nouveau produit Industriel Besoins induits Besoin mature Nouveau besoin Marché Consultation Interventio n Convalesc ence …
    7. 7. © Club Urba-EA Les Transformations Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture www.urba-ea.org Les multiples faces d’une même logique Un maillage en chaînes et réseaux de valeur Exemples René MANDEL Sorbonne 24/09/2014
    8. 8. © Club Urba-EA Les multiples faces d’une même logique Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture • Fabriquer » Transformer matière en produit physique • Fournir un service » Transformer une attente en prestation René MANDEL Sorbonne 24/09/2014 • Définir » Transformer potentialités en concept produit-service • Commercialiser » Transformer prospects en clients • Éduquer » Transformer Elèves en ? • Transporter » Transformer passager, matière, énergie, … située en un lieu en un autre lieu  Un objet : matière, personne, concept, système …  Un résultat
    9. 9. – Les rendements d’échelle vs la spécialisation (connaissance client, groupement, …) – L’évolution IT (multi-canal, monde connecté, …)  Une vision générique quels que soient les moyens © Club Urba-EA Un maillage en chaînes et réseaux de valeur Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture  Une trame de fond en segments de valeur : la « Trame Business » (alias « Value Chain Canvas Model ») • Avec des jeux de configuration-reconfiguration entre acteurs économiques motivés par : de ces transformations • SI, Processus, transferts de connaissance, biologie • Orientée résultat (boîte noire) René MANDEL Sorbonne 24/09/2014
    10. 10. © Club Urba-EA 10 Exemple « parcours passager » Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture Services aux passagers (Salons, …) Services aux passagers (Salons, …) Commer - ces Contrôles sûreté sécurité (police, PIF, Enregistrement Embarquement Débarquement Commer - AAssssisistatannccee ces Opérateur Stationne-ment Desserte parking …) Intégrateur de services aux opérateurs de Intégrateur de services aux opérateurs de l ala c chhaaînînee d dee t rtraannssppoorrtt Fournisseur de ressource partagée : entretien Fournisseurs et opérateur de systèmes industriels Fournisseur de ressource partagée : sécurité René MANDEL Sorbonne 24/09/2014 Superviseur du réseau de l’aéroport Contrôles sûreté sécurité (police, PIF, …) Vol Prise en charge, livraison bagages Contrôles Commerces, hôtels, restaurants,... Information, déplacement, attente et services aéroportuaires Stationne ment Acheminemen t de / vers l’aéroport Distribution Préparation du voyage Opérateurs de la plate-forme Opérateurs de la plate-forme Intégrateur de Intégrateurs la plate-forme Périmètre de la plate-forme Agence de voyage Agence de voyage / Compagnie Opérateurs De ressources Opérateurs industriels Compagnie aérienne Fournisseurs et opérateur de systèmes industriels
    11. 11. © Club Urba-EA 11 « Parcours avion » Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture Périmètre de la plate-forme Assistan-ce Assistan-ce Traitement avion Contrôles sûreté sécurité Intégrateur de services aux opérateurs de la chaîne de transport Fournisseurs et opérateur de systèmes industriels - Sous traitants Fournisseurs et opérateur de systèmes industriels René MANDEL Sorbonne 24/09/2014 Décollage Vol Atterrissage Intégrateur de services aux opérateurs de la chaîne de transport Contrôle aérien de la plate-forme Contrôle aérien de la plate-forme Déchargement Rotation Chargement Attribution Ressources Attribution slots Les 3 dimensions de la trame business Program-mation 1. Les univers 2. Les situations durables 3. Opérateur face à un segment de chaîne de valeur vols Autres prestations autour de l'avion Traitement avion Contrôles Contrôles sûreté sécurité PPrroopprriéiéttaairiree eett IInnttééggrraatteeuurr ddeess ininssttaalllalattioionnss ddee lala pplalatteeffoorrmmee Fournisseurs et opérateur de systèmes industriels - Sous traitants Fournisseurs et opérateur de systèmes industriels Opérateurs de la plate-forme IInnttééggrraatteeuurrss Opérateurs industriels Gestion et Gestion et régulation du trafic régulation du trafic aérien aérien
    12. 12. Exemple : la « transformation » de besoin en projet © Club Urba-EA 12 Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture René MANDEL Sorbonne 24/09/2014
    13. 13. © Club Urba-EA 13 Exemple : distributeur d’énergie Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture Chaînes de valeurs vis à vis du consommateur et des expéditeurs : René MANDEL Sorbonne 24/09/2014 Installation Accès au réseau Parcours client Consommateur Opérateurs de prestations / interventions au client final Opérateurs ddee pprreessttaattiioonnss GGRRDD ((ddiissttrriibbuutteeuurr)) Opérateurs et gestionnaires des réseaux de transport Commercialisa teurs et expéditeurs • Flux matière : acheminement gaz • Flux de prestations • Flux de services : publication des énergies livrées, … « Strates » d’apport de valeur Fonctions de l’« Intégrateur » GRD  « notariat » des flux acheminés  « notariat » des mises à jour des contrats d’acheminement (correspondance Expéditeurs / PDL)  Intégration du flux de services et de la relation client consommateur pour l’accès au réseau Mise à jour des contrats d’acheminement (correspondance Expéditeur / PDL) Publication des acheminements et facturation Parcours client Expéditeur Déména gement Résiliation Mise en gaz Change ment fournissuer Achat d’énergie Livraison Services à la livraison Facturation Incidents Pour le flux matière, c’est le Transport qui assure la fonction d’intégrateur FFlluuxx dd’’iinnffoorrmmaattiioonnss
    14. 14. Les cycles et parcours marquent les frontières des territoires de transformation La course vers de nouvelles frontières, Far Ouest de notre civilisation Exemples © Club Urba-EA 14 Les Frontières Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture www.urba-ea.org René MANDEL Sorbonne 24/09/2014
    15. 15. © Club Urba-EA 15 Les cycles et parcours marquent les frontières Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture  A la « frontière » : l’origine des transformations  Chaque événement provoque une transformation adaptée  Plus globalement un cycle ou parcours est pris en compte dans une logique d’ensemble  En pratique (de la société, de l’entreprise, de l’écosystème), il y a toujours plusieurs cycles et plusieurs frontières :  À la fois autonomes et interdépendants  Noeuds de la complexité  Formalisable en « polygone » René MANDEL Sorbonne 24/09/2014 En particulier par le SI : référentiels et « puits »
    16. 16. © Club Urba-EA 16 Exemple de « polygone » Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture Cycle stratégique pour l’entreprise René MANDEL Sorbonne 24/09/2014 Cycle technologique Parcours des besoins déploiement Assistance Support Infrastructures Cycle des projets production La « Fonction » informatique
    17. 17. l’industrie de l’intimité  Un territoire en découverte darwinienne rapide  Non réglementé, « sans foi ni loi », dangereux, hypocrite, incommensurable  Global, apatride  Etats-patries dépassés, désorganisés, désynchronisés © Club Urba-EA 17 Le Far Ouest des nouvelles frontières Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture  L’invasion numérique déplace les frontières  Connaissance de plus en plus fine des « événements initiateurs »  Accès à l’intimité des événements de vie  De l’industrie matérielle, à l’industrie du service, à René MANDEL Sorbonne 24/09/2014
    18. 18. © Club Urba-EA 18 Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture Accident soin Paramédic al,… Sports … Examen Spécialiste Consultation Généraliste Examen Hospitalisa René MANDEL Sorbonne 24/09/2014 Exemples Hygiène de vie Parcours de Consultation tion Interventio n Convalesc ence …
    19. 19. © Club Urba-EA 19 Business versus SI Soyons réalistes … Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture www.urba-ea.org René MANDEL Sorbonne 24/09/2014
    20. 20. • Alignement aux événements dans une logique où le savoir SI prime sur savoir Business : triomphe des GAFA • Echiquier mondial prime sur les luttes locales à « contre-courant © Club Urba-EA 20 Business vs SI  Une synchronisation toujours espérée Club Urbanisme des SI - Enterprise Architecture • Rare dans les faits – Défaut d’anticipation, ignorance des tempos respectifs – Dispute de gouvernance, Rêve d’agilité, Résistance aux changements • L’alignement stratégique affaibli par ignorance des invariants  Le SI de plus en plus moteur des transformations • Vision historique des SI déconnectée du Business • Vision fragmentée en chapelles (management, processus, methodo d’EA)  Les espaces Business de plus en plus immatériels, intimes et apatrides » (dérive des continents) René MANDEL Sorbonne 24/09/2014

    ×