L’aide éducative aux personnes à besoins      spécifiques et à leur entourage  La remédiation cognitive, un pas vers l’aut...
1. NOTRE EXPÉRIENCE                           PRÉSENTATION DU DÉPARTEMENT     Département d’Études et d’Actions Sociales (...
1. NOTRE EXPÉRIENCE                             PRÉSENTATION DES ASBL ASSOCIÉES   Mission du DEAS : fournir des services à...
1. NOTRE EXPÉRIENCE                            PRÉSENTATION DU SERVICE D’AIDE A L’APPRENTISSAGE• Public cible :    Enfants...
1. NOTRE EXPÉRIENCE                      PRÉSENTATION DU SERVICE D’AIDE A L’APPRENTISSAGE• Processus d’évaluation :       ...
1. NOTRE EXPÉRIENCE                            PRÉSENTATION DU PARTENAIREViviane Van Caillie – Deckers   Enseignante coord...
1. NOTRE EXPÉRIENCE                            PRÉSENTATION DU PROJETCo-construction       D’un programme de remédiationVa...
1. NOTRE EXPÉRIENCE                                       PRÉSENTATION DU PROJET• Rôle de l’école:« mettre l’élève dans de...
1. NOTRE EXPÉRIENCE                                     PRÉSENTATION DU PROJET• Compétences transversales :« attitudes, dé...
1. NOTRE EXPÉRIENCE                                 PRÉSENTATION DU PROJETLe programme vise le développement de 12 stratég...
2. NOTRE HISTOIRE                                         POURQUOI CE PROJET ?AIO ASBL   – Expérience de consultation péda...
2. NOTRE HISTOIRE                                        POURQUOI CE PROJET ?Constats ayant donné naissance au projet :   ...
2. NOTRE HISTOIRE                                  POURQUOI CE PROJET ?• Initiative de l’équipe de recherche:    - projet ...
2. NOTRE HISTOIRE                                      POURQUOI CE PROJET ?Ecole LA CIME- Ecole fondée par des parents dés...
2. NOTRE HISTOIRE                                       POURQUOI CE PROJET ?- Manque de moyens méthodologiques pour aider ...
3. LA FORME DE VALORISATION• Via l’ASBL AIO :   – Activités déjà existantes :        un service de documentation (CIO).   ...
3. LA FORME DE VALORISATION                    BENEFICES ET DIFFICULTES DE LA COLLABORATIONLe point de vue du chercheur:Bé...
3. LA FORME DE VALORISATION                        BENEFICES ET DIFFICULTES DE LA COLLABORATIONLe point de vue du partenai...
4. LE TRANSFERT DE CONNAISSANCES                            DU POINT DE VUE DU CHERCHEURVers les milieux professionnels   ...
4. LE TRANSFERT DE CONNAISSANCES                                   DU POINT DE VUE DU PARTENAIREComment les connaissances ...
5. INNOVATION                                     LES RESULTATS DE LA RECHERCHESur base du programme de remédiation élabor...
5. INNOVATION                               LE POINT DE VUE DU CHERCHEURInnovation pour les enseignants?- Repères pour une...
5. INNOVATION                           LE POINT DE VUE DU PARTENAIREInnovation pour les élèves?•   Moyens simples et visu...
6. AVANTAGES FINANCIERS                                              POUR LE SERVICE• Actuellement : aucune retombée finan...
7. AUTRES AVANTAGES DU PROJET                                             EN CONCLUSIONLa pratique de recherche-action en ...
7. AUTRES AVANTAGES DU PROJET                                             EN CONCLUSIONFormation continue possible mais né...
8. AVANTAGES POUR LE PARTENAIRE                                             EN CONCLUSIONOutil méthodologique transversal ...
9. CONTACTSASBL AIO                               LA CIME ASBLMarie-Claire Haelewyck                 Viviane Van Caillie-D...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

31 mai 2012 Valorisation SHS - L'aide éducative aux personnes à besoin spécifiques et à leur entourage (M-C Haelewyck & V. Van Caillie-Deckers

520 vues

Publié le

La remédiation cognitive, un pas vers l'autonomie.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
520
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

31 mai 2012 Valorisation SHS - L'aide éducative aux personnes à besoin spécifiques et à leur entourage (M-C Haelewyck & V. Van Caillie-Deckers

  1. 1. L’aide éducative aux personnes à besoins spécifiques et à leur entourage La remédiation cognitive, un pas vers l’autonomie Marie-Claire Haelewyck Viviane Van Caillie-Deckers
  2. 2. 1. NOTRE EXPÉRIENCE PRÉSENTATION DU DÉPARTEMENT Département d’Études et d’Actions Sociales (DEAS)Service d’Orthopédagogie Service de Sciences de la Clinique familleHandicap Vieillissement A l’initiative d’un Centre de Recherche en Inclusion Sociale (CeRIS)
  3. 3. 1. NOTRE EXPÉRIENCE PRÉSENTATION DES ASBL ASSOCIÉES Mission du DEAS : fournir des services à la communauté ASBL Centre de documentation (CIO) Service d’Accompagnement Service d’Aide à l’Apprentissage pour Personnes Handicapées(SAA) Adultes (SAPHA) Activités de Formation Continue A toi Mon toit. Association de(AFC) Promotion du Logement (APL).
  4. 4. 1. NOTRE EXPÉRIENCE PRÉSENTATION DU SERVICE D’AIDE A L’APPRENTISSAGE• Public cible : Enfants et adolescents pouvant rencontrer des difficultés scolaires : en enseignement spécialisé en intégration scolaire en situation difficile dans l’enseignement ordinaire• Objectifs : évaluer les compétences et le potentiel d’apprentissage du jeune élaborer en partenariat un projet individuel d’apprentissage mener avec le jeune des apprentissages spécifiques maintenir les apprentissages acquis et favoriser les adaptations à de nouvelles stratégies
  5. 5. 1. NOTRE EXPÉRIENCE PRÉSENTATION DU SERVICE D’AIDE A L’APPRENTISSAGE• Processus d’évaluation : entretien d’anamnèse visite en famille ou en milieu d’accueil (école/internat). évaluation dans nos locaux rapport d’évaluation oral et écrit
  6. 6. 1. NOTRE EXPÉRIENCE PRÉSENTATION DU PARTENAIREViviane Van Caillie – Deckers Enseignante coordinatrice pédagogique Ecole secondaire d’enseignement spécialisé « La Cime » Enseignement de forme 2 et 3 Deux implantations : Forest et Genval.
  7. 7. 1. NOTRE EXPÉRIENCE PRÉSENTATION DU PROJETCo-construction D’un programme de remédiationValidation sociale cognitive centré sur desDiffusion compétences transversales multiplesVisant à stimuler les compétences d’autorégulation d’enfants et d’adolescents à besoins spécifiques.
  8. 8. 1. NOTRE EXPÉRIENCE PRÉSENTATION DU PROJET• Rôle de l’école:« mettre l’élève dans des situations qui l’incitent à mobiliser, dansune même démarche, des compétences transversales etdisciplinaires, y compris les savoirs et savoir-faire y afférents »(Décret Missions, art.8)
  9. 9. 1. NOTRE EXPÉRIENCE PRÉSENTATION DU PROJET• Compétences transversales :« attitudes, démarches mentales et démarches méthodologiques communes aux différentes disciplines à acquérir et à mettre en œuvre au cours de l’élaboration des différents savoirs et savoir- faire ; leur maîtrise vise à une autonomie croissante d’apprentissage des élèves »(Décret Missions, art.5, 9°)
  10. 10. 1. NOTRE EXPÉRIENCE PRÉSENTATION DU PROJETLe programme vise le développement de 12 stratégies dautorégulation réparties en 4 modules de travail : Identifier une consigne, un objectif Planifier son travail Suivre un plan Évaluer son travail
  11. 11. 2. NOTRE HISTOIRE POURQUOI CE PROJET ?AIO ASBL – Expérience de consultation pédagogique au sein du Service d’Aide à l’Apprentissage depuis 2008. – Étude exploratoire réalisée en 2009 auprès détablissements scolaires sur l’aide aux apprentissages cognitifs : évaluation, apprentissages et remédiation. Constats dans l’enseignement spécialisé
  12. 12. 2. NOTRE HISTOIRE POURQUOI CE PROJET ?Constats ayant donné naissance au projet : – Manque de repères pour l’évaluation diagnostique soutenant l’élaboration du P.I.A. – Limite des stratégies d’enseignement utilisées dans certains domaines (résolution de problèmes, transfert de compétences, etc.) – Remédiations existantes plus axées sur une matière que sur la modification ou l’amélioration du fonctionnement de l’élève face à ces apprentissages.Source: Vande Vonder, L. & Haelewyck, M-C., 2009
  13. 13. 2. NOTRE HISTOIRE POURQUOI CE PROJET ?• Initiative de l’équipe de recherche: - projet de recherche introduit auprès d’une fondation privée - phase d’échantillonnage - recherche de partenaires• Echos favorables des partenaires (écoles) car : - besoins clairement exprimés - réponses « nouvelles » à des besoins existants
  14. 14. 2. NOTRE HISTOIRE POURQUOI CE PROJET ?Ecole LA CIME- Ecole fondée par des parents désireux d’intégrer leur enfant et de leur donner une place dans le monde ordinaire.- Situation géographique idéale, proche d’une école secondaire ordinaire
  15. 15. 2. NOTRE HISTOIRE POURQUOI CE PROJET ?- Manque de moyens méthodologiques pour aider les jeunes à acquérir de la confiance en soi, de l’autonomie et des capacités d’auto-évaluation.- Dynamisme de l’équipe, souhait d’évoluer par rapport à ses pratiques.
  16. 16. 3. LA FORME DE VALORISATION• Via l’ASBL AIO : – Activités déjà existantes : un service de documentation (CIO). un Service d’Aide à l’Apprentissage (SAA). un service de formation continue (AFC). – Ressources humaines et matérielles disponibles : Personnel (APE). Locaux. Matériel informatique et audio-visuel.
  17. 17. 3. LA FORME DE VALORISATION BENEFICES ET DIFFICULTES DE LA COLLABORATIONLe point de vue du chercheur:Bénéfices :• Articulation entre recherche et pratique clinique (SAA-écoles).• Co-construction de nouveaux savoirs et méthodologies.Difficultés :• Manque de ressources complémentaires pour pérenniser les activités de recherche et les collaborations.• Difficulté de diffuser le produit de la recherche au-delà des partenaires – diffusion interne.
  18. 18. 3. LA FORME DE VALORISATION BENEFICES ET DIFFICULTES DE LA COLLABORATIONLe point de vue du partenaire:Bénéfices:- Connaissance des ressources et difficultés des jeunes, soutien pour la réalisation des PIA.- Soutien méthodologique pour les enseignants, ciblé sur les compétences transversales.- Regard professionnel extérieur soutenant le lien entre l’école et les parents. Parents partenaires.Difficultés:- Disponibilité des jeunes et de l’équipe pédagogique.- Organisation temporelle et matérielle.- Critères de l’échantillonnage restrictifs.
  19. 19. 4. LE TRANSFERT DE CONNAISSANCES DU POINT DE VUE DU CHERCHEURVers les milieux professionnels Insertion formation initiale : MASTERS en psychologie en sciences de l’éducation Formation continue des enseignants : Supervision en classe. Suivis individualisés d’enfants au sein des écoles par le SAA. Formations collectives (ex : IFC).
  20. 20. 4. LE TRANSFERT DE CONNAISSANCES DU POINT DE VUE DU PARTENAIREComment les connaissances ou produits issus de la collaborationsont-ils utilisés?- Réutilisation de certains outils dans la gestion de conflits - « Humeur du jour ». - Aide à la réflexion des jeunes dans leur travail pour: • Identifier des objectifs. • Sélectionner des informations. • Se corriger. - Auto-évaluation: exprimer ses difficultés et/ou se féliciter.- Réflexion au sein de l’équipe par rapport aux apprentissages (préparation de l’après-école) et aux outils à utiliser.
  21. 21. 5. INNOVATION LES RESULTATS DE LA RECHERCHESur base du programme de remédiation élaboré et après 15 séances (+-5mois): • porter son attention sur la• La comparaison des évaluations tâche prétest et post-test montre que les élèves gagnent en autorégulation • prendre le temps de réfléchir dans chaque dimension identifiée • identifier l’objectif par le programme • sélectionner les informations • formuler une hypothèse• Cette différence est significative • initier/répondre à l’attention conjointe dans 9 stratégies d’autorégulation : • se corriger • se féliciter • exprimer ses difficultés
  22. 22. 5. INNOVATION LE POINT DE VUE DU CHERCHEURInnovation pour les enseignants?- Repères pour une évaluation plus ciblée et intervention ajustée dans lecadre des projets individualisés outil dhétéro-régulation pourl’enseignant.- Outils permettant d’augmenter les compétences d’autoévaluation desélèves, même des élèves les plus « démunis ».- Outil transversal, commun aux enseignants et aux paramédicaux(logopèdes ou psychologues) .Innovation pour les élèves?- Moyen de gagner en efficacité et d’améliorer l’image de soi.- Ensemble de stratégies pour vaincre l’échec.
  23. 23. 5. INNOVATION LE POINT DE VUE DU PARTENAIREInnovation pour les élèves?• Moyens simples et visuels pour l’auto-évaluation.• Apprentissage de stratégies.• Renforcement de la confiance en soi.Innovation pour les enseignants?• Outil méthodologique transversal qui peut être utilisé par tous les professionnels (enseignants, logopèdes, éducateurs).
  24. 24. 6. AVANTAGES FINANCIERS POUR LE SERVICE• Actuellement : aucune retombée financière directe• Dans le futur : - par le biais de la formation continue aux enseignants MAIS difficulté, malgré lintérêt actuel, de mobiliser le monde de lenseignement (Communauté Française). - par le biais du CIO : diffusion et vente du programme MAIS difficulté de diffusion généralisée.
  25. 25. 7. AUTRES AVANTAGES DU PROJET EN CONCLUSIONLa pratique de recherche-action en sciences humainesnécessite le recours à des partenaires (= réseau).Essai de réponses aux besoins de professionnels dansl’accompagnement des personnes à besoins spécifiques etde leur entourage (= intérêt social).Cohésion entre les valeurs du chercheur (d’inclusion sociale)et les démarches de recherches-actions entreprises.Outil méthodologique à intégrer dans la pratique clinique.
  26. 26. 7. AUTRES AVANTAGES DU PROJET EN CONCLUSIONFormation continue possible mais nécessité de créer descollaborations à long terme avec le monde del’enseignement.Supervision continue possible mais recherche de soutienfinancier nécessaire.Soutiens personnalisés pour des jeunes à besoinsspécifiques.Effets à évaluer sur l’accordage « école-famille ».
  27. 27. 8. AVANTAGES POUR LE PARTENAIRE EN CONCLUSIONOutil méthodologique transversal qui peut être utilisé partous les professionnels (enseignants, logopèdes, éducateurs).Remise en question sur le fonctionnement personnel desenseignants sur les apprentissages.Soutien personnalisé aux jeunes.Lien avec le projet actuel du SEGEC de baliser l’enseignementde forme 2 (projet auquel l’école a participé).
  28. 28. 9. CONTACTSASBL AIO LA CIME ASBLMarie-Claire Haelewyck Viviane Van Caillie-DeckersChef du service d’Orthopédagogie Coordinatrice pédagogique (forme 2)clinique et présidente de l’asbl AIOLaetitia Vande Vonder 18, Rue Jean-Baptiste StouffsPsychologue au service d’aide à 1332 Genvall’apprentissage www.ecolelacime.be tel : 02/633 49 7618, Place du Parc fax : 02/633 21 757000 Monsw3.umons.ac.be/orthotel : 065/31 37 77fax : 065/37 37 56

×