par Laure JEANDEMANGE
POURQUOI UNE THALASSO-SPA
LOW COST ?
En 2009, le propriétaire d’un hôtel familial
quatre étoiles de ...
De grands espaces fractionnés
Une grosse économie a été de créer de grands
espaces «industriels» avec des matériaux de con...
comprendre, à utiliser et qui puisse accueillir jusqu’à 250
personnes en même temps. Pour éviter que l’espace ne
se transf...
particulièrement rentables car les soins
y sont facturés en plus du parcours. Elles
augmentent ainsi sensiblement la dépen...
à l’intérieur, le faire fonctionner et calibrer toute la
structure. «Un travail de mise au point minutieux mais
exaltant c...
Nouvelles Esthétiques 201509 - SPA LOW COST by bbspa
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Nouvelles Esthétiques 201509 - SPA LOW COST by bbspa

191 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
191
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Nouvelles Esthétiques 201509 - SPA LOW COST by bbspa

  1. 1. par Laure JEANDEMANGE POURQUOI UNE THALASSO-SPA LOW COST ? En 2009, le propriétaire d’un hôtel familial quatre étoiles de 90 chambres et appar- tements de résidence était à la recherche d’un concept pour l’espace qui était en construction mais dont seuls les volumes étaient définis. La clientèle actuelle Le tarif des chambres, en moyenne sur l’année, est à 80 euros, jusqu’à 150-160 euros en été. Nous sommes dans le sud de l’Italie, la région du Cilente à 120 km au-dessous de Naples. L’hôtel est un peu seul au milieu de nulle part, mais au cœur de nombreux sites archéologiques et d’un parc naturel. La clientèle future Le premier objectif est de faire «dépenser davantage» à la clientèle actuelle. Le deuxième objectif est d’attirer une clientèle locale. Tout à fait envisageable, car dans un rayon de cent kilomètres il n‘y a pratiquement aucune structure offrant les services que la thalasso-spa souhaitait proposer. La ville la plus proche est Salerne à 80 kilomètres. La clientèle locale La clientèle potentielle des alentours de l’Italie du sud n’a pas forcément les moyens et, en plus, n’est pas habituée à fréquenter ce type de lieux. Conclusion : il faut offrir quelque chose de facile à proposer/expliquer/vendre et qui puisse être économi- quement rentable. La demande de bien-être est devenue tellement universelle, elle n’est plus réservée à une élite : «C’est une erreur fréquente de la part des investisseurs de projets spas de se concentrer exclusivement sur ce que l’on pourrait appeler la pointe de la pyramide du marché. C’est vrai que c’est un segment intéressant, mais si tous les spas sont sur la même cible, ça va devenir vite très compliqué. N’oublions pas que le nombre de spas dans le monde est passé de 90 000 à 150 000 en moins de cinq ans et ils seront plus de 200 000 dans trois ans. Tous sur le même marché !» précise Régis Boudon Doris. Le spa low cost était la meilleure option pour envisager de gagner de l’argent où en tous cas de ne pas en perdre. L’APPROCHE LOW COST Le spa low cost ne se limite pas à proposer des soins à des tarifs abordables, c’est une approche globale avec des coûts de réalisation et des coûts de gestion calculés. Les 2500 m² de la thalasso-spa l’Approdo auraient pu coûter dix millions d’euros, ils en ont coûté bien moins de la moitié. g Nous sommes dans le Sud de l’Italie, voici l’Aprodo-Resort et son espace thalasso-spa hôtelier de 2 500 m². Sa particularité ? Il est low cost. Comment monter un tel espace, avec quels soins et pour quelle clientèle ? Entretien avec le concepteur du projet, Régis Boudon Doris, Be a Busines Spa. Le concept thalasso-spa LOW COST Une clientèle peu habituée à fréquenter ce type de lieux 59
  2. 2. De grands espaces fractionnés Une grosse économie a été de créer de grands espaces «industriels» avec des matériaux de construc- tion, qui puissent accueillir jusqu’à 250 personnes en même temps, mais successivement fractionnés, ronds et ouverts sur le paysage pour ne jamais avoir l’impression d’être dans une piscine municipale. Faire simple, du concept spa aux matériaux Pour réduire les coûts, le mot d’ordre est aussi simplifi- cation. Tout d’abord, la simplification des espaces avec pour chaque étage une fonction : - rez-de-chaussée : accueil, vestiaires et soins individuels, - sous-sol : «Parcours Chaleurs et Vapeurs Thalasso», - 1er étage : «Parcours d’Eaux Thalasso», - 2ème étage : «Espace Relax», - 3ème étage : Solarium. De grosses économies ont été faites avec le choix d’un unique matériau blanc (une résine à l’eau sans formaline) pour les piscines, les surfaces murales et les meubles en maçonnerie. L’éclairage pour décorer et changer L’espace étant donc entièrement blanc, il est possible de l’habiller, de le faire évoluer grâce à un système d’illumi- nations à Led RGB. Cela permet de changer les couleurs de tous les lieux du spa pour ainsi varier la perception du client. «Si vous faites le plus beau spa du monde, lorsque le client est déjà venu plusieurs fois, il n’y a plus rien de surprenant, c’est toujours pareil. Les clients ont besoin d’être surpris et la façon la plus économique et efficace de changer la perception du lieu par le client, c’est la lumière. Ainsi, comme on veut, quand on veut, on rénove totalement un lieu. Par exemple, pour la Saint Valentin, tout l’espace était totalement éclairé de rouge, l’accueil, les piscines, les bains de vapeurs, les étages, tout, un changement radical en un clic et sans aucun coût» argumente Régis Boudon Doris. Un minimum de personnel Une personne gère le sous-sol, une autre le premier étage. Une personne assure le nettoyage en continu de tout l’espace. Il y a également deux à cinq personnes à l’accueil selon les flux de clients. Elles gèrent aussi les vestiaires et la boutique. Avec les esthéticiennes, l’équipe est composée en moyenne d’une dizaine de personnes et jusqu’à vingt en haute saison. L’ORGANISATION DE L’ESPACE Le parcours thalasso-spa en entier dure entre 2h00 et 2h30. Le tarif minimum d’accès pour tout le spa est de 18 euros pour 2 heures. L’objectif était de proposer des activités qui soient agréables, en créant un espace efficace, facile à Piscine, extérieur nuit… …extérieur jour… …vue de l’intérieur La simplification des espaces avec pour chaque étage une fonction L E S  N O U V E L L E S  E S T H É T I Q U E S S P A - S E P T E M B R E   2 0 1 5 60
  3. 3. comprendre, à utiliser et qui puisse accueillir jusqu’à 250 personnes en même temps. Pour éviter que l’espace ne se transforme en un lieu grouillant de monde et de bruit, le spa a été conçu sur cinq étages, donc, naturellement, l’effet «hall de gare» est évité. Le niveau le plus grand de 1 000 m² avec le «Parcours Chaleurs et Vapeurs Thalasso» est entouré de nombreux espaces bien-être aux formes organiques qui se subdivisent eux-mêmes en d’autres espaces plus intimes, offrant ainsi une nouvelle perception du spa. L’idée était ici de créer un parcours innovant, facile, qui attise la curiosité et puisse satisfaire le client et surtout ne pas être un spa photocopie où la seule chose qui change est la couleur des murs. Le rez-de-chaussée Le rez-de-chaussée comporte l’accueil, l’espace boutique, les vestiaires et sept cabines de soin individuel. Le rapport cabine/clients potentiels est très inférieur à ce qu’il pourrait être, mais n’oublions pas que le concept de low cost implique que seul un faible pourcentage de la clientèle sera en mesure de s’offrir des soins individuels. Le sous-sol Au sous-sol, se trouve la thalasso ludique avec le «Parcours Chaleurs et Vapeurs» où les clients passent d’une ambiance à l’autre. Ce sous-sol de 950 m² est géré par une seule personne qui peut accueillir en moyenne 120 personnes toutes les deux heures. L’espace «Vapeurs de Sel» Cet espace s’inspire de la tradition des hammams, en le revisitant avec la tradition thalasso des scrubs salins. Il est divisé en quatre lieux : - La lame d’eau de mer : plutôt que la traditionnelle douche, pour avoir une perception complètement unique, le client rince son gommage allongé sur une énorme chaise longue de cinq mètres avec une lame d’eau de mer à 38°qui arrive au niveau de la tête devant son visage et qui tombe sur son corps pour le laver tout en douceur. - Le bain de vapeurs de sel doux à 38° avec 75 % d’humidité : au milieu de la pièce, des récipients avec un gommage salin d’algues et de sels marins sont à la dispo- sition des clients pour qu’ils profitent d’un gommage en self-service. - Le bain de vapeurs de sel intense à 45° avec 95 % d’humidité et une forte intensité de vapeurs et de chaleur : avec le scrub salin il permet une purification profonde. - «L’Émotion de Sel» : une cabine pour un massage d’eau de mer individuel self-service avec la technologie SPAStream, mais aussi pour un soin scrub salin avec une spa-praticienne. L’espace «Vapeurs d’Algues» Cet espace s’inspire lui-aussi de la tradition des ham- mams avec la tradition thalasso des algues. Il est divisé en quatre lieux : - Le bain de vapeurs d’algues doux à 38° avec 75 % d’humidité : le client se masse avec une crème d’algues spécialement développée pour la thalasso-spa avec les algues cueillies en face du resort. - Les couloirs de douches d’eau de mer : le parcours est prolongé dans un couloir chaud à 40° et un froid à 20° avec des jets très intenses pour retirer les algues. - Le bain de vapeurs d’algues intense à 45° avec 95 % d’humidité et une forte intensité de vapeurs et de chaleur pour continuer la purification. - «L’Émotion d’Algues» est une cabine pour un massage d’algues individuel avec une spa-praticienne et un massage d’eau de mer en self-service avec la technologie SPAStream, mais aussi les deux ensemble pour un rituel de purification profond. Les deux cabines «L’Émotion de Sel» et «L’Émotion d’Algues», complètement intégrées dans les «Parcours Vapeurs de Sel» et «Vapeurs d’Algues», sont g Le tarif minimum d’accès pour tout le spa est de 18 euros pour 2 heures Cabine de soins L’espace «chaleur de sel». Relax eau de mer… 61
  4. 4. particulièrement rentables car les soins y sont facturés en plus du parcours. Elles augmentent ainsi sensiblement la dépense moyenne des clients. Ces soins sont vendus à l’entrée du spa mais aussi à l’intérieur des parcours grâce à la gestion avec les bracelets informatiques. L’espace «Chaleur de sel» C’est une grotte de sel de 140 m² avec une épaisseur de 40 centimètres de gros sel marin chauffé par le sol grâce à un système géotermique. Le sel est à la température du corps, le lieu à 34° avec 70 % d’humidité. L’idée est que le client s’allonge sur ce sel chaud et s’il le souhaite se recouvre en partie le corps. Au fond de la grotte, se trouve une piscine d’eau de mer à 38° qui, grâce au courant artificiel, crée un effet «plage» surprenant. Toujours à l’intérieur de ce lieu unique, se trouve un sauna de sel de 25 m² simplement isolé par deux grandes baies vitrées, avec une température de 65° et une humidité de seulement 20 %. Le sauna et le bain turc Ils sont principalement dédiés aux clients de l’hôtel qui veulent retrouver ces lieux traditionnels. Les «Bulles Bleues» Uniques, il s’agit de trois piscines d’eau de mer chaude avec une forte intensité saline qui s’imbriquent les unes dans les autres, une petite, une moyenne et une grande. Ces piscines sont totalement rondes du sol au plafond. Le tout est illuminé par une lumière bleue assez intense, de façon à complètement immerger le client, qu’il ne sache pas où commence l’eau et où elle finit. Le résultat donne une impression de total infini, particulièrement dépaysant. Et pour que la relaxation soit totale, l’eau de mer est à 37° et à haute salinité pour garantir la flottaison, mais avec un plus fondamental : un système musical audible sous l’eau. La salle de relaxation Elle aussi, c’est un œuf. Le client allongé sur une chaise longue se laisse bercer par la musique et les arômes de la Méditerranée. Le premier étage Ici, les clients profitent de la piscine d’eau de mer de 450 m² intérieure, extérieure avec vue sur l’île de Capri et tout le golf de Sorrente. La piscine intérieure offre un parcours d’hydro-massage avec vingt-cinq étapes différentes, de la plante des pieds jusqu’à la tête. Et pour le Watsu, il y a une autre piscine de 25 m². La piscine extérieure comporte un couloir de nage à contre-courant et 20 mètres de chaises longues en tubes d’acier avec un système d’hydro-massage à air avec 1000 bulles. Le deuxième étage On trouve la salle de relaxation panoramique avec un buffet pour que les clients puissent se restaurer. Le troisième étage Il offre un grand solarium avec une vue magnifique sur toute la côte Amalfitaine. Les zones de passages Les zones de passages sont très importantes dans un lieu qui accueille en même temps 250 clients. Il faut donc que ces personnes puissent avoir un mouvement naturel, que le parcours soit clair. Le travail sur la signalétique a été très important dans les couloirs, les escaliers et les ascenseurs. Les difficultés En plus des infiltrations durant les travaux dues à la proximité de la mer, il a fallu plus d’un mois pour faire tous les réglages, avoir les bonnes températures, les bons degrés d’humidité, la bonne musique au bon niveau sonore, les bonnes odeurs, les bonnes couleurs, les bons changements de couleurs. Ces réglages ont été compliqués car il a fallu vivre le parcours, se mettre … et relax salin Relaxation dans les «Bulles Bleues». Offrir quelque chose de simple et rentable L E S  N O U V E L L E S  E S T H É T I Q U E S S P A - S E P T E M B R E   2 0 1 5 62
  5. 5. à l’intérieur, le faire fonctionner et calibrer toute la structure. «Un travail de mise au point minutieux mais exaltant car on touche au but après des années de travail !» Bilan Le propriétaire était persuadé qu’il perdrait de l’argent en ouvrant une thalasso-spa mais compenserait par l’augmentation du taux d’occupation de l’hôtel. C’est ce qui est arrivé. L’Approdo Resort ouvrait habituellement de la fin-avril à la fin octobre. En 2015 il est ouvert de début mars à la mi-janvier 2016. En 2014, 75 % des clients de l’hôtel sont venus au spa. La clientèle du spa est composée à 45 % de clientèle extérieure et à 55 % de clientèle de l’hôtel. Ouvert en mars 2014, le spa a réalisé un chiffre d’affaires de près de deux millions d’euros, il n’y a pas eu de bénéfices mais ça n’a pas coûté. Bien sûr on ne parle pas d’amortissement d’investissement dans la première année. L’objectif de 2015 est un CA de trois millions et 20 % de marge pour arriver à 35 % d’ici les deux années à venir ! S 75 % des clients de l’hôtel viennent au spa. Oeuf relax extérieur… Sauna méditerranée …et lame d’eau de purification …et intérieur Vapeurs de Sel. Hammam… 63

×