bloomr-kawaa-design-la-restitution

219 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
219
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
67
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

bloomr-kawaa-design-la-restitution

  1. 1. les designers inspirants et les supers bloomiz Boème, Inès et Nathalie vient de la gestion de projet et intéressée par le design intéressée par les projets alliant design et handicap lycéennes en seconde intéressées par le dessin, la mode, et la vie professionnelle pour nos designers ... puis de vraies questions Et sur twitter ?? FX a fait une école de commerce. Ne pas faire d’école de design lui a servi car pas il n’a pas été influencé et s’est focalisé sur l’utilisateur, malgré moins de capacité de design graphique. L’école n’apprend pas à dessiner en 6 mois, mais offre un cadre culturel et une culture du problem solving, un entourage créatif fait de pro, de prof et d’autres étudiants. L’école offre un climat propice au développement des aptitudes design, à l’apprentissage des outils, du métiers, des méthodologies. L’école offre une impulsion de départ. On peut se former plus ou moins de manière autodidacte, en utilisant le problem solving et en s’entourant de mentors. Apprendre à savoir pourquoi on aime et n’aime pas telle ou telle création. Obligé de faire des études de design ? Quels échecs ? Néanmoins... La nouvelle génération d’entrepreneurs cherche des personnes motivées et passionnées par leur métier. Le diplôme importe beaucoup moins que ce que le designer peut montrer et faire. Le portfolio et la motivation. Et le diplôme ? Pas obligatoirement, Surtout des échecs personnels, qui amènent à une remise en question. Ne pas rester sur un échec, aller chercher direct d’autres missions. Apprendre à flairer les tempéraments pour éviter de tomber sur des personnes incompatibles avec soi. Se remettre en question Freelance vs CDI Choix du freelance pour apprendre + multiplicité de clients, de projets (print et web, interface et papier) - Freelance : on gagne pas hyper bien sa vie, il faut aussi avoir la casquette du commercial, du comptable . Si on veut juste se concentrer sur son art on est mieux en CDI . Il faut savoir gérer l’urgence - (stimulant ou frustrant) Geoffrey Freelance depuis 1 an only “ je suis heureux d’être free après une période de salariat” ; en design UX la demande est très forte donc j’ai la chance de choisir mes clients. Gestion des périodes d’inactivités. Rémi Jamais salarié tout le temps en freelance ; je collabore avec un collectif de facilitateurs graphique on se partage le travail et on s’auto-nourrit. Si on se met en freelance on se voit comme une petite entreprise pas comme une “personne” on ne vas pas passer + de 50% du temps à dessiner. Antonio Aussi en agence entre le CDI et le FreeLance. On repose sur une communauté forte : on ne travaille jamais tout seul, communauté de designers est présente. Alexandre Bricoler, bidouiller, créer dessiner Tester des idées Se documenter : aller chercher sur internet des tuto, des vidéos, des conseils, de l’inspiration Aller à la rencontre et contacter des professionnels, demandez leur conseil ou tout simplement de leur parler de leur passion Partager, montrer ce que vous faites. récolter des avis, faites vous remarquer. De nouveaux projets et idées en découleront Ressources Co-working : Le Laptop (espace de co-working pour designers) Kit de survie du créatif : http://kitdesurvie.metiers-graphiques.fr Quel designer es-tu ? www.queldesigner.fr La fin du salariat : http://www.amazon.fr/La-fin-salariat-Jean-Pierre-Gaudard/dp/2849413615 Des designers te parlent de leur métier par Marie-Claire FayardSonia Blal et Sophie Bai Designer Designer et co-fondatrice de Kontest Jacinthe Busson Geoffrey Dorne Designer Designer graphique Guillaume Baptiste Antonio Meza Designer User Experience Designer François-Xavier Fuhrmann Alexandre design vous Écoutez-vous plaisir ! Ainsi s’est achevée une soirée de partage, d’anecdotes, de conseils et d’échange de carte de visite. A bientôt ! Être designer c'est créer un langage pour dire quelque chose qui n'a jamais été dit avant. Geoffrey Je vais faire du dessin et je vais faire de l’ordinateur, ça n’existait pas encore à l’époque Comment gérer les «j’aime pas» Cerner les personnes : (FX) avec qui je vais travailler et pas le produit 50% du travail du designer c’est de faire de la pédagogie “pour qui on fait ce produit ?” On met tous les collaborateurs sur un pied d’égalité par rapport au projet et permet de se débarrasser du j’aime/j’aime pas. Faire la différence entre les avis et les arguments quand tu bosses avec un client. En tant que designer, il peut être difficile de prendre de la distance avec ses créations. Pédagogie Votre meilleure expérience Guillaume : Hacker les Data de la SNCF pour diffuser les informations réelles aux utilisateurs. Les projets R&D sont toujours les plus intéressants : expérimentation. On part au fond d’un sujet. Hack Rémi : Sexy Soucis - gratifiant, rendre service : “Dans tout designer il y a un justicier qui sommeille” Rendre service Alexandre : jeu vidéo expérimental, intéressant pour l’interaction avec l’odorat, voir comment les gens réagissaient en fonction de leur état : sobre, seule, à plusieurs ... Expérimentation Antonio : Un livre illustré dont il est fier :) http://www.amazon.fr/Success-Factor-Modeling-Volume-Entrepreneurs/ dp/0996200401 Illustration Intéressé (e) par le faites-le pour et faites-vous www.bloomr.org Envie de partager votre passion ? hello@bloomr.org La soirée débute sur les présentations, panorama du design accompagné de bonbons pour commencer cette rencontre ... Rémi Rivas Experience Strategist Designer Alexandre Lejeune Et pour finir : votre personnalité est importante ! Vous construirez votre métier de designer suivant votre sensibilité, vos passions, vos combats. Lâchez le feu qui est en vous. Globalement, nos designers sont d’accord sur une tendance à l’essoufflement du CDI, voire la fin du salariat pour les métiers créatifs. ce petit guide est fait pour toi : Nos 3 lycéennes à l’écoute du parcours de Geoffrey :)

×