Ronan Le Calloch
Interne en hématologie
Hématologie clinique
Service du Pr BERTHOU
ICH – CHRU BREST
Week end des jeunes hé...
Introduction
• Poumon = organe en interaction direct avec
milieu extérieur
=> risque d’infection virale, bactérienne,
para...
Cas n°1
• Mme Ca.. S..
• 45 ans
• ATCD:
– Kyste du sein gauche
– Tabac: 25 PA
• Leucémie prolymphocytaire T diagnostiquée
en mars 2010
• Bilan initial: Hb=11,7g/dL, Pq=142G/L,
• Lymphocytose =25G/L
• ...
Treatment algorithm for T-PLL.
Dearden C Blood 2012;120:538-551
©2012 by American Society of Hematology
D CMV+ TOXO
-
HIV- EBV+ Ac
HBs -
R CMV+ TOXO
+
HIV- EBV+ Ag
HBs-
Ac
HBs-
Ac
Hbc-
HTLV
1-
Hp C- HSV+ VZV+
- Allogreffe non ...
10 jours après
• J46: réadressée devant éruption érythrodermique + pneumopathie
fébrile nodulaire
TDM: Présence de quatre nodules parench...
Aspergillose certaine
Histo/cytopathologie montrant des
hyphes à partir d’une ponction ou d’une
biopsie d’une lésion et cu...
Aspergillose probable
a 1 « facteur hôte »
b 1 « facteur microbiologique »
- Culture (ou direct*) expecto, LBA, aspi
bronc...
• 12 jours plus tard:
– Sepsis sévère, T°C = 41°C
– Ambisome + vanco+ tienam
– Persistance de la fièvre
1 mois d’hospitali...
Retrouve un abcès hépatique non ponctionnable
Médiane 150 à 180 jours
Rares infections très précoces (1er mois)
Présentation : 80% de formes pulmonaires.
Dans tous les ...
Critères microbiologiques de l’ATS
2 expectorations positives
• une aspiration bronchique ou un LBA positif
• Une biopsie ...
Traitement
• Importance de l’antibiogramme
Problème des interactions: rifamycines
• Rifamycines:
– Alternative: rifabutine...
• Durée:
– Poumon 6 mois, à prolonger 9 mois si forme floride, cavitaire ou
réponse thérapeutique lente
– Ganglion: 6 mois...
• BMT:
– Décès dans 0-50%, attribuable
• Infections mycobactériennes chez les greffés:
fréquentes et graves
• Traitement c...
Nodule pulmonaire chez un immunodéprimé peut être…
Nocardiose
- Consolidation multifocale
- Aspect souvent nodulaire avec excavation
- Atteinte pleurale par contiguïté
- Att...
Mucormycose
Okubo et al. Diagnostic Pathology 2013, 8:82
-Incidence en augmentation
-FDR: diabétique, ttmt par desferal, t...
Baldanti F &al - Virol. J. (2011)
Post-transplant lymphoproliferative disorders and Epstein-
Barr virus DNAemia in a cohor...
Learning message cas 1
• Un nodule pulmonaire chez un patient neutropénique n’est
pas forcément une aspergillose pulmonair...
• Mr Bou.. Lo…
• LLC diagnostiquée en 2002
• Del 13q14 au diagnostic
• Février 2004: 1ère
ligne par 3 CHOP LLC + 3
FLUDA
•...
• 3ème
ligne thérapeutique par CAMPATH
• Statut hématologique pré greffe:
=> Clone détectable dans la moelle
-Allogreffe non compliquée
- conditionnement FLUDA-ENDOXAN-THYMO
-Décontamination oral par triflucan 400mg/j
- pas d’épiso...
• 48 heures après: Fébrile à 39°C + pic à plus de
40°C
• Diarrhées + sensibilité abdomninale
• Hémocultures nég
• CRP= 57m...
•Fibro + LBA réalisé au niveau de opacité de
verre dépoli
•Examen parasitologique => PCR toxo positive
•Confirmée dans le ...
Tachyzoites
Kyste
Foetus Adulte
HD : Félins
HI : Oiseaux, rongeurs
(kystes)
Oocystes
Sol
Eau, Végétaux
HI : Homme
tachyzoïtes
kystes
Litière...
Réactivation infection latente (kystes)
Incidence liée à sévérité de l’immunodéficience
200 CD4 / ul
15-25% des manifestat...
Toxoplasmose et greffe de moëlle osseuse
Scénario majoritaire : Réactivation D- (D+)  R+
Lié à la sévérité de l’immunodép...
Diagnostic de la toxoplasmose
Sérologique (réactivation chez patient immunisé)
Augmentation du titre et avidité des IgG
Ap...
Prophylaxie Pneumocystis
•Efficacité Bactrim 89-
100%
•Pentamidine moins
efficace: 60-90%
•Wellvone: similaire
Pentamidine...
LEARNING MESSAGE CAS 2
• importance des prophylaxies
• intérêt du wellvone Vs aérosol de pentamidine qui
possède une couve...
• Mr Ma.. B..
• 63 ans
• HTA, Diabète de type 2, dyslipidémie
• IDM inf
• 09/2011: découverte d’une LAL pré BIII
hyperleuc...
• Induction compliquée
– Bactériémie à SAMS
– décompensation psychiatrique
• Consolidation Metho-ARAC- Imatinib
- Compliqu...
D CMV+ TOX
O-
HIV- EBV+ Ac
HBs -
R CMV- TOXO
-
HIV- EBV+ Ag
HBs-
Ac
HBs-
Ac
Hbc-
HTLV
1-
Hp C- HSV+ VZV+
A 4 mois de la gr...
• En hématologie: mise en place d’une
thérapeutique probabiliste:
- TAZOCILLINE
- AMIKLIN
- BACTRIM IV => pneumocystose?
C...
• Essai dans un premier temps d’une alternance
VNI/OPTIFLOW
• Mais décision d’IOT à J2 de hospitalisation en
réanimation
•...
• J4 Hospitalisation en Réanimation:
Gazométrie artérielle FiO2=75%, SaO2= 92%
pH= 7,18
PaO2= 79mmHg
PaCO2= 58mmHg
HCO3-= ...
• J6 poursuite de la dégradation respi
(PO2=51mmHg) malgré décubitus ventral
• Infectieux: toujours fébrile malgré
• TAZO/...
• J7: poursuite séance de DV
Et introduction NO, quelques diarrhées…
• identification bactériologique
• Elizabethkingia
• ...
• Réalisation des biopies colique à J15 de
hospitalisation en RÉA
• J22: lésions de GVH aigüe digestive
authentifiée
⇒Ajou...
• J30:
• FiO2 = 80%
• Vt: 6ml/kg
• PCO2= 106mmHg
• Pression Plateau= 40cm d’H20
• => SDRA majeur réfractaire avec une
compliance pulmonaire effondrée
• => décision de limitation et d’arrêt des
thérapeut...
La pression de plateau correspond à la
pression qui règne au sein des alvéoles en fin
d'inspiration.
REGLAGES DES PARAMETRES INITIAUX DE VENTILATION
. Patient sédaté objectif Ramsay 6
. Curarisation au moins les 48 1ères he...
Stade Peau Foie Tube digestif
0 Absence Bilirubine normale Absence de diarrhée
1 Eruption < 25% surface corporelle Bilirub...
GVH PULMONAIRE
GVH Pulmonaire
• Incidence de 25 à 60%
• Difficulté de diagnostic (pas de biopsie
pulmonaire)
• Aucun essai thérapeutique
Les complications pulmonaires tardives non infectieuses après allogreffe de cellules souches hématopoïétiques. Rev Mal
Res...
Jason W. Chien , Steven Duncan , Kirsten M. Williams , Steven Z. Pavletic
Bronchiolitis Obliterans Syndrome After Allogene...
LEARNING MESSAGE CAS 3
GVH « aigüe » pulmonaire
⇒Prise en charge diagnostique et thérapeutique
difficile
⇒Intérêt d’une pr...
CONCLUSION
• Complication pulmonaires très fréquentes, en particulier
chez les allogreffés
• Penser à une étiologie infect...
HEMATOLOGUE
REANIMATEURPNEUMOLOGUE
INFECTIOLOGUE
PRISE EN CHARGE COLLABORATIVE
Remerciements
HEMATOLOGIE
Dc Gaëlle Guillerm
Dc Jean Christophe Ianotto
Lenaïg Le Clech
PNEUMOLOGIE
Dc Gilles Quere
Dc Eli...
Poumon et Hématologie
Poumon et Hématologie
Poumon et Hématologie
Poumon et Hématologie
Poumon et Hématologie
Poumon et Hématologie
Poumon et Hématologie
Poumon et Hématologie
Poumon et Hématologie
Poumon et Hématologie
Poumon et Hématologie
Poumon et Hématologie
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Poumon et Hématologie

1 067 vues

Publié le

Complications infectieuses et immunologique du poumon de l'allogreffé de moëlle osseuse

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 067
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Treatment algorithm for T-PLL.
  • Poumon et Hématologie

    1. 1. Ronan Le Calloch Interne en hématologie Hématologie clinique Service du Pr BERTHOU ICH – CHRU BREST Week end des jeunes hématologues et oncologues de l’Ouest La Baule 8 Juin 2013 POUMON ET HEMATOLOGIE
    2. 2. Introduction • Poumon = organe en interaction direct avec milieu extérieur => risque d’infection virale, bactérienne, parasitaire et fongique • Utilisation de chimiothérapie très toxique pour le poumon (bléomycine, fludarabine…) =>complications pulmonaires conditionnent souvent le pronostic du patient
    3. 3. Cas n°1 • Mme Ca.. S.. • 45 ans • ATCD: – Kyste du sein gauche – Tabac: 25 PA
    4. 4. • Leucémie prolymphocytaire T diagnostiquée en mars 2010 • Bilan initial: Hb=11,7g/dL, Pq=142G/L, • Lymphocytose =25G/L • Polyadénopathie superficielle • Caryotype complexe • Traitement de première ligne par Alemtuzumab => Indication à une allogreffe de sang placentaire 4/6 avec conditionnement myélo ablatif
    5. 5. Treatment algorithm for T-PLL. Dearden C Blood 2012;120:538-551 ©2012 by American Society of Hematology
    6. 6. D CMV+ TOXO - HIV- EBV+ Ac HBs - R CMV+ TOXO + HIV- EBV+ Ag HBs- Ac HBs- Ac Hbc- HTLV 1- Hp C- HSV+ VZV+ - Allogreffe non compliquée - conditionnement ICT 8Gy + Endoxan 120mg/kg - Décontamination orale par triflucan 400mg/j - 2 jours d’hyperthermie avec ttmt ATB par Rocephine/Genta et Tazo/Vanco Sortie à J36 de la greffe: Hb= 8.1g/dL (avant transfu), Pq: 46G/L PNN= 1.65G/L TTmt: Ciclosporine 150mg *2/J Cortancyl 40mg/jour Antibioprohylaxie: Bactrim, Zelitrex, Amoxicilline
    7. 7. 10 jours après
    8. 8. • J46: réadressée devant éruption érythrodermique + pneumopathie fébrile nodulaire TDM: Présence de quatre nodules parenchymateux répartis dans les deux champs pulmonaires, dont l'aspect fait évoquer une aspergillose pulmonaire invasive. Fibro + LBA: nég: -pas de germe au direct - antigénémie aspergillaire négative - Pas de filament mycélien • Antibiothérapie: Fortum + vanco Ttmt antifongique: VFEND Puis après obtention de apyrexie et forte suspicion d’infection fongique (aspergillose pulmonaire invasive possible) => Rocéphine / VFEND
    9. 9. Aspergillose certaine Histo/cytopathologie montrant des hyphes à partir d’une ponction ou d’une biopsie d’une lésion et culture positive ou Culture positive à partir d’un site stérile De Pauw CID 2008;46:1813
    10. 10. Aspergillose probable a 1 « facteur hôte » b 1 « facteur microbiologique » - Culture (ou direct*) expecto, LBA, aspi bronch, aspi sinus - Galactommanane (sérum, LBA, CSF) - Bêta-glucane (sérum) c 1 « facteur clinique » ex: PNP Nodule avec ou sans halo Signe du croissant gazeux Cavité Aspergillose possible a + c De Pauw CID 2008;46:1813
    11. 11. • 12 jours plus tard: – Sepsis sévère, T°C = 41°C – Ambisome + vanco+ tienam – Persistance de la fièvre 1 mois d’hospitalisation => mise en évidence de BAAR dans le LBA Contrôle des BK crachats positif Début d’une quadrithérapie tuberculeuse Obtention d’une apyrexie, mais après 1 semaine recrudescence fébrile => TDM corps entier
    12. 12. Retrouve un abcès hépatique non ponctionnable
    13. 13. Médiane 150 à 180 jours Rares infections très précoces (1er mois) Présentation : 80% de formes pulmonaires. Dans tous les cas: prélèvements au site de l’infection et recherche d’une dissémination. Atteinte pulmonaire: recours rapide à la biopsie si prélèvements endo-bronchiques non diagnostiques Cordonnier CID 2004 Milton Gaviria BBMT 2000 Dorman Am J Transplant 2009 (1) Doucette CID 2004 Gasink Clin Chest Med 2006 Tuberculose Chez l’allogreffé de moëlle
    14. 14. Critères microbiologiques de l’ATS 2 expectorations positives • une aspiration bronchique ou un LBA positif • Une biopsie transbronchique ou une biopsie pulmonaire positive à BAAR ou présentant des granulomes et positive en culture ou associée à 1 pvt respiratoire positif ou ou Griffith AJRCCM 2007
    15. 15. Traitement • Importance de l’antibiogramme Problème des interactions: rifamycines • Rifamycines: – Alternative: rifabutine (3mg/kg, max 300mg), moins inducteur – Augmentation x2 des inhibiteurs de calcineurine puis dosages répétées (ATB et IS) – Augmenter la posologie de steroides (+25%) (1) Thomas Am J Transpl 2009 Subramanian Am J Transplant 2009 Doucette CID 2004
    16. 16. • Durée: – Poumon 6 mois, à prolonger 9 mois si forme floride, cavitaire ou réponse thérapeutique lente – Ganglion: 6 mois – Os: 6 à 9 mois – SNC 12 mois – Sévère ou disséminée: plutôt 9 mois – Ajustement individuel jusqu’à 12 mois – 18 mois si traitement sans rifamycine (INH et ETH en continuation)
    17. 17. • BMT: – Décès dans 0-50%, attribuable • Infections mycobactériennes chez les greffés: fréquentes et graves • Traitement compliqué du fait des interactions • Importance de la reconnaissance des infections latentes pour diminuer le risque de réactivation tuberculeuse
    18. 18. Nodule pulmonaire chez un immunodéprimé peut être…
    19. 19. Nocardiose - Consolidation multifocale - Aspect souvent nodulaire avec excavation - Atteinte pleurale par contiguïté - Atteinte fréquente de la paroi thoracique (abcès), similitude avec l’actinomycose - Atteinte du SNC AJR:197, August 2011 CT Findings of Pulmonary NocardiosisKanne
    20. 20. Mucormycose Okubo et al. Diagnostic Pathology 2013, 8:82 -Incidence en augmentation -FDR: diabétique, ttmt par desferal, ttmt antérieur par Vfend -Signe du halo inversé -Fréquentes atteintes sinusiennes associées
    21. 21. Baldanti F &al - Virol. J. (2011) Post-transplant lymphoproliferative disorders and Epstein- Barr virus DNAemia in a cohort of lung transplant recipients Lymphoprolifération EBV induit
    22. 22. Learning message cas 1 • Un nodule pulmonaire chez un patient neutropénique n’est pas forcément une aspergillose pulmonaire invasive • Penser à la tuberculose et autres mycobactéries non tuberculeuses • Place de la ponction sous scanner (chez des patients pancytopénique)….
    23. 23. • Mr Bou.. Lo… • LLC diagnostiquée en 2002 • Del 13q14 au diagnostic • Février 2004: 1ère ligne par 3 CHOP LLC + 3 FLUDA • 2ème ligne en 2008; RFC • 3ème ligne par R Bendamustine du fait de la mise en évidence d’une del 17p Cas n°2
    24. 24. • 3ème ligne thérapeutique par CAMPATH • Statut hématologique pré greffe: => Clone détectable dans la moelle
    25. 25. -Allogreffe non compliquée - conditionnement FLUDA-ENDOXAN-THYMO -Décontamination oral par triflucan 400mg/j - pas d’épisode infectieux Sortie à J29 de la greffe: Hb= 11g/dL , Pq: 119G/L PNN= 2,5G/L TTmt: Ciclosporine 200mg *2/J Cortancyl 50mg/jour Antibioprohylaxie: Zelitrex, Amoxicilline Prévention pneumocystose: aérosol de pentacarinat mensuel Triflucan 400mg/j R CMV - Toxo + HIV - EBV+ Syp - Ag HBs- Ac HBs- Ac Hbc- HTLV 1- Hp C- HSV+ VZV+ D1 CMV- Toxo- HIV - EBV+ Syp - Ag HBs- Ac HBs+ Ac Hbc- HTLV 1- Hp C- D2 CMV- Toxo- HIV - EBV+ Syp - Ag HBs- Ac HBs- Ac Hbc- HTLV 1- Hp C-
    26. 26. • 48 heures après: Fébrile à 39°C + pic à plus de 40°C • Diarrhées + sensibilité abdomninale • Hémocultures nég • CRP= 57mg/L • TDM TAP : minime lame d’épanchement liquidien pleural droit + atélectasie passive en regard
    27. 27. •Fibro + LBA réalisé au niveau de opacité de verre dépoli •Examen parasitologique => PCR toxo positive •Confirmée dans le sang => Traitement •MALOCIDE 50mg/j •ADIAZINE 6 g/j => Apyrexie obtenu en 48H
    28. 28. Tachyzoites Kyste
    29. 29. Foetus Adulte HD : Félins HI : Oiseaux, rongeurs (kystes) Oocystes Sol Eau, Végétaux HI : Homme tachyzoïtes kystes Litière HI : Ovins, Bovins, Porcins, etc. (kystes) Le cycle biologique de T. gondii Ctenodactylus gundi
    30. 30. Réactivation infection latente (kystes) Incidence liée à sévérité de l’immunodéficience 200 CD4 / ul 15-25% des manifestations inaugurales du SIDA Restoration immunité (HAART) diminue incidence Reste problème majeur en Afrique sub-saharienne Très fréquent : encéphalite (90%) fièvre, céphalées, troubles de la conscience, somnolence, convulsions, pronostic vital en absence de thérapeutique Plus rare : choriorétinite, pneumopathie, myocardite, hépatite La toxoplasmose de l’immunodéprimé :
    31. 31. Toxoplasmose et greffe de moëlle osseuse Scénario majoritaire : Réactivation D- (D+)  R+ Lié à la sévérité de l’immunodépression Allogreffes (sang de cordon) Survient dans les 2 premiers mois Incidence 0.2-4% parmi les R+ Derouin & Pelloux, Clin Microbiol Infect 2008
    32. 32. Diagnostic de la toxoplasmose Sérologique (réactivation chez patient immunisé) Augmentation du titre et avidité des IgG Apparition d’IgA spécifiques Parasitologique Recherche microscopique de tachyzoites dans moëlle osseuse, LBA, biopsie cérébrale, … Inoculation souris (>4 semaines) PCR Sur ADN extrait de sang, LBA, LCR, biopsie, … Gènes répétés dans génome de T. gondii
    33. 33. Prophylaxie Pneumocystis •Efficacité Bactrim 89- 100% •Pentamidine moins efficace: 60-90% •Wellvone: similaire Pentamidine Catherinot Inf Dis Clin North Am 2010
    34. 34. LEARNING MESSAGE CAS 2 • importance des prophylaxies • intérêt du wellvone Vs aérosol de pentamidine qui possède une couverture anti toxo
    35. 35. • Mr Ma.. B.. • 63 ans • HTA, Diabète de type 2, dyslipidémie • IDM inf • 09/2011: découverte d’une LAL pré BIII hyperleucocytaire avec t(9;22) • Traité selon GRAALL2005 Cas n°3
    36. 36. • Induction compliquée – Bactériémie à SAMS – décompensation psychiatrique • Consolidation Metho-ARAC- Imatinib - Compliquée d’une Bactériémie à E Coli multiS • Interphase par Metho- Purinethol et imatinib
    37. 37. D CMV+ TOX O- HIV- EBV+ Ac HBs - R CMV- TOXO - HIV- EBV+ Ag HBs- Ac HBs- Ac Hbc- HTLV 1- Hp C- HSV+ VZV+ A 4 mois de la greffe: hospitalisation pour dyspnée fébrile depuis ¾ jours Prophylaxie bien suivie (aérosols de Pentacarinat) Allogreffe géno identique avec sa sœur, conditionnement réduit par ENDOXAN + ICT 8gy compliquée d’une colite pseudo membraneuse nécessitant un séjour en réanimation
    38. 38. • En hématologie: mise en place d’une thérapeutique probabiliste: - TAZOCILLINE - AMIKLIN - BACTRIM IV => pneumocystose? Conjointement => LBA Dégradation respiratoire nécessitant transfert en réanimation
    39. 39. • Essai dans un premier temps d’une alternance VNI/OPTIFLOW • Mais décision d’IOT à J2 de hospitalisation en réanimation • Reste fébrile >39°C => nouvel LBA après IOT • Ablation de PICC LINE
    40. 40. • J4 Hospitalisation en Réanimation: Gazométrie artérielle FiO2=75%, SaO2= 92% pH= 7,18 PaO2= 79mmHg PaCO2= 58mmHg HCO3-= 21mmol/L => acidose respiratoire hypercapnique PaO2/FiO2 = 79/0,75< 200 => SDRA
    41. 41. • J6 poursuite de la dégradation respi (PO2=51mmHg) malgré décubitus ventral • Infectieux: toujours fébrile malgré • TAZO/VANCO/OFLOCET/WEELVONE • Résultats LBA: rares BGN • Pas de kyste, PCR Pneumocystis négative • =>stop wellvone
    42. 42. • J7: poursuite séance de DV Et introduction NO, quelques diarrhées… • identification bactériologique • Elizabethkingia • 2nde souche seuil limite 10^2 10^ 3 = Klebsielle BLSE Malgré antibiothérapie adaptée à des infections pulmonaires documentées, poursuite de la dégradation respiratoire et du tableau de SDRA réfractaire aux séances de DV, au monoxyde d’azote. 2 nouvelles hypothèses: -Toxique liées à endoxan, ICT, methotrexate -GVH pulmonaire et colique (diarrhée) -CAT: traitement par corticoïde 2mg/kg dans un premier temps -Réalisation de biopsie colique
    43. 43. • Réalisation des biopies colique à J15 de hospitalisation en RÉA • J22: lésions de GVH aigüe digestive authentifiée ⇒Ajout de ciclosporine
    44. 44. • J30: • FiO2 = 80% • Vt: 6ml/kg • PCO2= 106mmHg • Pression Plateau= 40cm d’H20
    45. 45. • => SDRA majeur réfractaire avec une compliance pulmonaire effondrée • => décision de limitation et d’arrêt des thérapeutiques actives
    46. 46. La pression de plateau correspond à la pression qui règne au sein des alvéoles en fin d'inspiration.
    47. 47. REGLAGES DES PARAMETRES INITIAUX DE VENTILATION . Patient sédaté objectif Ramsay 6 . Curarisation au moins les 48 1ères heures: CISATRACURIUM : Bolus de 0,15mg/kg puis 0,06mg/kg/H pour 2rép/4 au Td4 . Mode de ventilation : VAC avec humidificateur chauffant et système clos pour aspirations trachéales. . Débit inspiratoire 60L/min . Vt = 6-8mL/kg/min de poids prédit (Cf. tableau de prédiction) . FR entre 15 à 20/min  . Réglage du niveau de PEP : > 5cm H2O. Titration pour FiO2 minimale avec SpO2 = 88-92% et P plateau < 30cmH2O REGLAGES DES PARAMETRES INITIAUX DE VENTILATION . Patient sédaté objectif Ramsay 6 . Curarisation au moins les 48 1ères heures: CISATRACURIUM : Bolus de 0,15mg/kg puis 0,06mg/kg/H pour 2rép/4 au Td4 . Mode de ventilation : VAC avec humidificateur chauffant et système clos pour aspirations trachéales. . Débit inspiratoire 60L/min . Vt = 6-8mL/kg/min de poids prédit (Cf. tableau de prédiction) . FR entre 15 à 20/min  . Réglage du niveau de PEP : > 5cm H2O. Titration pour FiO2 minimale avec SpO2 = 88-92% et P plateau < 30cmH2O OBJECTIFS . P plateau < 30 cmH2O . FiO2 minimale pour une SpO2 entre 88-92% . Limiter l’acidose respiratoire (pH>7,30) . Limiter l’insuffisance cardiaque droite (CPA) OBJECTIFS . P plateau < 30 cmH2O . FiO2 minimale pour une SpO2 entre 88-92% . Limiter l’acidose respiratoire (pH>7,30) . Limiter l’insuffisance cardiaque droite (CPA) EVALUATION REGULIERE DE L’EFFICACITE PAR GDS, ECHO CŒUR EVALUATION REGULIERE DE L’EFFICACITE PAR GDS, ECHO CŒUR Aggravation de l’hypoxémie avec FiO2=1Aggravation de l’hypoxémie avec FiO2=1 Hypercapnie avec acidose respi, pH<7,20Hypercapnie avec acidose respi, pH<7,20 P plateau> 30cmH2O Baisser PEP jusqu’à 5P plateau> 30cmH2O Baisser PEP jusqu’à 5 Augmenter la PEP en maintenant la Pplat< 30 ± Echographie cardiaqueAugmenter la PEP en maintenant la Pplat< 30 ± Echographie cardiaque Augmenter la FR jusqu’à 35/min Objectif : pH>7,30 Attention à l’auto-PEP !! Augmenter la FR jusqu’à 35/min Objectif : pH>7,30 Attention à l’auto-PEP !! Diminuer le Vt par palier de 1mL/kg jusqu’à Vt= 4mL/kg mini ( pH>7,15 )Diminuer le Vt par palier de 1mL/kg jusqu’à Vt= 4mL/kg mini ( pH>7,15 ) P plateau< 25 cmH2O Et Vt= 6mL/kgP plateau< 25 cmH2O Et Vt= 6mL/kg Augmenter le Vt de 1mL/kg jusqu’à P plateau > 25 Augmenter le Vt de 1mL/kg jusqu’à P plateau > 25  SI PERSISTANCE DE L’HYPOXEMIE MALGRE Vt OPTIMAL, PEP OPTIMALE, FiO2 MAXIMALE SI PERSISTANCE DE L’HYPOXEMIE MALGRE Vt OPTIMAL, PEP OPTIMALE, FiO2 MAXIMALE DISCUTER MANŒUVRES DE RECRUTEMENT Si hypoxémie persistante : seulement sur lésions pulmonaires diffuses : Pression Inspiratoire à 40cmH2O pendant 40sec. Surveillance des constantes hémodynamiques pendant la manœuvre. Attention au risque de pneumothorax DISCUTER MANŒUVRES DE RECRUTEMENT Si hypoxémie persistante : seulement sur lésions pulmonaires diffuses : Pression Inspiratoire à 40cmH2O pendant 40sec. Surveillance des constantes hémodynamiques pendant la manœuvre. Attention au risque de pneumothorax Pas d’amélioration de l’hypoxémie Pas d’amélioration de l’hypoxémie NO : Titration à partir de 2 ppm en fonction de la FiO2, jusqu’à 10ppm Sevrage progressif par titration Quand FiO2 < 50% NO : Titration à partir de 2 ppm en fonction de la FiO2, jusqu’à 10ppm Sevrage progressif par titration Quand FiO2 < 50% Persistance hypoxémie +- CPA à l’echo coeurPersistance hypoxémie +- CPA à l’echo coeur DECUBITUS VENTRAL Patient sédaté et curarisé Durée de 12H. ECHEC : PERSISTANCE HYPOXEMIE SEVERE DISCUTER L’ ECMO veino-veineuse DISCUTER L’ ECMO veino-veineuse Volémie : Restriction des apports (en général), à réévaluer régulièrement par échocardiographie. Corticoïdes : méthylprednisolone : introduction précoce dans les 7 premiers jours, à la posologie de 1à 2 mg/kg/jour pendant 14 jours puis décroissance à 0,5 mg/kg/j pendant 7 jours puis 0,25mg/kg/j pendant 7 jours. Volémie : Restriction des apports (en général), à réévaluer régulièrement par échocardiographie. Corticoïdes : méthylprednisolone : introduction précoce dans les 7 premiers jours, à la posologie de 1à 2 mg/kg/jour pendant 14 jours puis décroissance à 0,5 mg/kg/j pendant 7 jours puis 0,25mg/kg/j pendant 7 jours.Mesures associées : Validée le 01/01/2013 Rédigée le par Claire Berthelot, Interne CHU de BrestCHU de Brest
    48. 48. Stade Peau Foie Tube digestif 0 Absence Bilirubine normale Absence de diarrhée 1 Eruption < 25% surface corporelle Bilirubine : 34-50 µmol/l Diarrhée 0,5 à 1 l/24H 2 Eruption > 25 % surface corporelle Bilirubine : 51-100 µmol/l Diarrhée 1 à 1,5 l/24H 3 Erythrodermie généralisée Bilirubine : 101-250 µmol/l Diarrhée > 1,5 l/24H 4 Erythrodermie généralisée avec épidermolyse bulleuse Bilirubine : > 250 µmol/l Diahrrée > 1 l/24H et douleurs abdominales sévères ou hémorragie Grade Peau Foie Tube digestif PS I 1 à 2 0 0 0 II 1 à 3 et/ou 1 et/ou 1 et 0-1 III 2 à 3 et/ou 2 à 3 et/ou 2 à 3 et 2-3 IV 2 à 4 et/ou 2 à 4 et/ou 2 à 4 et 3-4 Stade par organe atteint Gradation selon le stade de chaque organe atteint (I à IV ou A à D) Gradation de la GVH aigüe
    49. 49. GVH PULMONAIRE
    50. 50. GVH Pulmonaire • Incidence de 25 à 60% • Difficulté de diagnostic (pas de biopsie pulmonaire) • Aucun essai thérapeutique
    51. 51. Les complications pulmonaires tardives non infectieuses après allogreffe de cellules souches hématopoïétiques. Rev Mal Respir 2008 ; 25 : 173-83 Hum Pathol. 1995 Jun;26(6):668-75. The histological spectrum of pulmonary graft-versus-host disease in bone marrow transplant recipients. Yousem SA.
    52. 52. Jason W. Chien , Steven Duncan , Kirsten M. Williams , Steven Z. Pavletic Bronchiolitis Obliterans Syndrome After Allogeneic Hematopoietic Stem Cell Transplantation?An Increasingly Recognized Manifestation of Chronic Graft-versus-Host Disease Biology of Blood and Marrow Transplantation Volume 16, Issue 1, Supplement 2010 S106 - S114
    53. 53. LEARNING MESSAGE CAS 3 GVH « aigüe » pulmonaire ⇒Prise en charge diagnostique et thérapeutique difficile ⇒Intérêt d’une prise en charge multidisciplinaire
    54. 54. CONCLUSION • Complication pulmonaires très fréquentes, en particulier chez les allogreffés • Penser à une étiologie infectieuse en priorité (bactérienne, virale, fongique) • Ne pas oublier les étiologies toxiques (chimiothérapie, radiothérapie, médicamenteuse) et immunologique (GVH) • Le TDM thoracique et le LBA sont les examens clés de la prise en charge de ces patients (cytologie + prélèvements tous germes) • aller vite!!
    55. 55. HEMATOLOGUE REANIMATEURPNEUMOLOGUE INFECTIOLOGUE PRISE EN CHARGE COLLABORATIVE
    56. 56. Remerciements HEMATOLOGIE Dc Gaëlle Guillerm Dc Jean Christophe Ianotto Lenaïg Le Clech PNEUMOLOGIE Dc Gilles Quere Dc Elise Noël-Savina REANIMATION MEDICALE Dc Jean Marie Tonnelier Claire Berthelot MALADIE INFECTIEUSE/MALADIES DU SANG Dc Marie-Jeanne Rizcallah Dc Grégory Le Corvaisier Dc Jean-Philippe Talarmin Dc Pascal Hutin PNEUMOLOGIE Dc Nicolas Bizien

    ×