Projet de restauration des terres
dégradées de Saria - Village du
nord-ouest du Burkina Faso en
Afrique Sahélienne
Village de Saria : site du projet
 le village de Saria (12° 16’N et 2° 9’W), situé à 80
kilomètres à l’ouest de la capita...
Aperçu
 Le Burkina Faso un pays pauvre
 Contexte socio-politique, économique et
géographique
 Le secteur primaire : L'a...
La problématique de la
dégradation des terres au Burkina
 Désertification et dégradation des ressources
naturelles et de ...
La problématique de la
dégradation des terres au Burkina
(suite):Causes de la dégradation des terres
 Dégradation des ter...
Impacts de la dégradation sur les
terres
 Caractéristiques physico-chimiques et texture
détériorées
 Compaction due au p...
Objectif général du projet
L'objectif général de ce projet est de
récupérer/réhabiliter les terres dégradées et
encroûtées...
Objectifs spécifiques
1. Tester l’effet de l’utilisation combinée des techniques
traditionnelles paysannes existantes (le ...
Objectifs spécifiques (suite)
1. Augmenter la porosité des sols
2. Améliorer l'infiltration de l'eau dans le sol et
3. Amé...
Six Règles
 prévoir une gestion adéquate des eaux de surface
(cordons de pierres, haies vives, cuvettes, etc.) ;
 rouvri...
Techniques de recuperation des
terres au Burkina Faso
 Techniques de récupération des terres développées
et expérimentées...
Choix de techniques pour le projet
 le Zaï entraîne un accroissement de rendement de 86
%
 Associé au paillage, le zaï d...
Les intervenants du projet:
Le Fonds pour l’environnement mondial
(FEM);
Le Fond international pour le développement
de l’...
Les intervenants du projet:
 Le Fonds pour l’environnement mondial
(FEM);
 Le Fond international pour le
développement d...
Ministère de l’agriculture et de
l’hydrolique (MAH).
 Le projet de restauration des terres dégradées de Saria
s’exéturera...
BUDGET DU PROJET
 Le budget total du projet monte à 1 200 000 $US. Une
partie du financement proviendra de la part du Fon...
Conclusion et questions
La combinaison des techniques traditionnelles
zaï/paillage, cordons pierreux et utilisation des
te...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Projet de restauration des terres degradees Saria

1 032 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 032
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Bonjour: mon nom est Samson Dazogbo, Dans le cadre du cours sur la Résolutiondes problèmes environnementaux je vous présente ce matin le Projet de restauration des terres dégradées de Saria au Burkina Faso.Ce projet se réalisera dans la région du village de Saria (12° 16’N et 2° 9’W), situé à 80 kilomètres à l’ouest de Ouagadougou,capitale du Burkina Faso. Le climat prévalant dans le village de Saria est de type nord-sahélien.Il comprend une saison sèche de 7 mois (de novembre à mai) et une saison des pluies qui dure 5 mois (juin-octobre). La pluviosité moyenne annuelle est de 700 à 800 mm. La végétation est de type savane arborée, avec comme principales espèces ligneuses Parkia biglobosa, Acacia albida et Butyrospermum paradoxa. Le tapis herbacé est composé de Pennisetum spp. et d’Andropogon gayanus. Le sol est du type lixisol ferrique
  • Projet de restauration des terres degradees Saria

    1. 1. Projet de restauration des terres dégradées de Saria - Village du nord-ouest du Burkina Faso en Afrique Sahélienne
    2. 2. Village de Saria : site du projet  le village de Saria (12° 16’N et 2° 9’W), situé à 80 kilomètres à l’ouest de la capitale, Ouagadougou  La végétation est de type savane arborée  Le tapis herbacé est composé de Pennisetum spp. et d’Andropogon gayanus  Le sol est un lixisol ferrique
    3. 3. Aperçu  Le Burkina Faso un pays pauvre  Contexte socio-politique, économique et géographique  Le secteur primaire : L'agriculture occupe 80 % de la population active
    4. 4. La problématique de la dégradation des terres au Burkina  Désertification et dégradation des ressources naturelles et de l’environnement.  9 234 500 ha des terres de production, sont dégradées  Progression de la dégradation des terres estimée chaque année, à 105 000 - 250 000 ha
    5. 5. La problématique de la dégradation des terres au Burkina (suite):Causes de la dégradation des terres  Dégradation des terres due à l’effet combiné de plusieurs facteurs : - Conditions climatiques extrêmes et défavorables - le surpâturage, - le piétinement du bétail, -la culture continue et -pratiques de gestion non durables des terres
    6. 6. Impacts de la dégradation sur les terres  Caractéristiques physico-chimiques et texture détériorées  Compaction due au piétinement des bétails, perte de macroporosité  Mauvaise infiltration de l'eau,  Résistance à la pénétration et la croissance des racines des arbres  Chute de la production agro-pastorale  Pauvreté entretenue qui perdure depuis de génération en génération
    7. 7. Objectif général du projet L'objectif général de ce projet est de récupérer/réhabiliter les terres dégradées et encroûtées de la région de Saria au Burkina Faso afin de les rendre encore apte à soutenir une agriculture plus prospère, durable pour lutter contre la pauvreté, l’insécurité environnementale et alimentaire des populations concernées.
    8. 8. Objectifs spécifiques 1. Tester l’effet de l’utilisation combinée des techniques traditionnelles paysannes existantes (le Zaï, le cordon pierreux et l’habileté des termites à travailler les sols). 2. Lutter contre les conséquences socio-économiques de la dégradation des sols ruraux 3. Réduire le compactage des sols, 4. Améliorer la fertilité des sols et donc la productivité agricole des terres de Saria
    9. 9. Objectifs spécifiques (suite) 1. Augmenter la porosité des sols 2. Améliorer l'infiltration de l'eau dans le sol et 3. Améliorer la capacité de rétention de l'eau dans les sols ; 4. Contribuer à former les communautés rurales pour qu’il prenne en charge la gestion et le suivi durable du travail de restauration des terres ;
    10. 10. Six Règles  prévoir une gestion adéquate des eaux de surface (cordons de pierres, haies vives, cuvettes, etc.) ;  rouvrir la macroporosité et la stabiliser (travail du sol et enfouissement de matières organiques)  revitaliser l’horizon de surface par l’apport de matières organiques humifiées ;  corriger le pH du sol ;  nourrir les plantes ;  choisir des plantes adaptées localement mais non invasives.
    11. 11. Techniques de recuperation des terres au Burkina Faso  Techniques de récupération des terres développées et expérimentées au Nord du Burkina Faso:  Le zaï, le cordon pierreux, les demi-lunes, les diguettes en terre et digues filtrantes, la Régénération Naturelle Assistée, la plantation d’arbres, le paillage, la mise en défens, la haie vive et les termites.
    12. 12. Choix de techniques pour le projet  le Zaï entraîne un accroissement de rendement de 86 %  Associé au paillage, le zaï donne également de bon rendement 1050 kg/ha contre 668 kg/ha pour les témoins soit un accroissement de près de 57%.  les cordons pierreux induisent une augmentation des rendements de 23 % pour la production des céréales
    13. 13. Les intervenants du projet: Le Fonds pour l’environnement mondial (FEM); Le Fond international pour le développement de l’agriculture; Le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable et autres ministères du gouvernement Burkinabè
    14. 14. Les intervenants du projet:  Le Fonds pour l’environnement mondial (FEM);  Le Fond international pour le développement de l’agriculture;  Le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable et autres ministères du gouvernement Burkinabè
    15. 15. Ministère de l’agriculture et de l’hydrolique (MAH).  Le projet de restauration des terres dégradées de Saria s’exéturera sous la supervision du Ministère de l’agriculture et de l’hydrolique.
    16. 16. BUDGET DU PROJET  Le budget total du projet monte à 1 200 000 $US. Une partie du financement proviendra de la part du Fonds pour l’environnement mondial et l’autre du Fond international pour le développent de l’agriculture. Le gouvernement du Burkina Faso supportera le projet d’un montant forfaitaire.  Coût total du projet par intervenant : 1 200 000 $US Financement demandé auprès du FEM5 700 000 $US Co-financement FIDA 500 000 $US Apport bénéficiaires 100 0
    17. 17. Conclusion et questions La combinaison des techniques traditionnelles zaï/paillage, cordons pierreux et utilisation des termites contribuera à resoudre le problème de dégradation des terres de Saria au Burkina Faso, améliorera l’agriculture et lutter contre la pauverté.

    ×