Jean de La Fontaine  (1621- 1695)  « Je me sers d’animaux pour  instruire les    hommes »
Jean de La Fontaine ( 1621-1695)Cest à Château-Thierry, le 8 juillet 1621, que Jean deLa Fontaine est né. Il est décédé, à...
La cigale et la fourmiLa Cigale, ayant chantéTout lété,Se trouva fort dép……              privée de…Quand la bise fut venue...
Intérêt et principal. "La Fourmi nest pas prêteuse :Cest là son moindre déf… .                 ant. qualitéQue faisiez-vou...
LA CIGALE ET LA FOURMILa Cigale, ayant chanté            Tout lété,Se trouva fort dépourvueQuand la bise fut venue.Pas un ...
Je vous paierai, lui dit-elle,    Avant laoût , foi danimal,        Intérêt et principal.  La Fourmi nest pas prêteuse ;  ...
Le Corbeau et le RenardMaître Corbeau, sur un arbre perché,Tenait en son bec un fromage.Maître Renard, par lodeur all…. , ...
Vous êtes le Ph…des hôtes de ces bois. Oiseau légendaireA ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ;Et pour montrer sa b...
LE CORBEAU ET LE RENARD    Maître Corbeau, sur un arbre perché,      Tenait en son bec un fromage.    Maître Renard, par l...
Le Laboureur et ses EnfantsTravaillez, prenez de la pe… :                       faire des effortsCest le fonds qui manque ...
Le père m…, les fils vous retournent le champ décédéDeçà, delà, partout ; si bien quau bout de lanIl en rapporta davantage...
Le Laboureur et ses EnfantsTravaillez, prenez de la peine :Cest le fonds qui manque le moins.Un riche Laboureur, sentant s...
Un trésor est caché dedans. Je ne sais pas lendroit ; mais un peu de                  courage Vous le fera trouver, vous e...
Le père mort, les fils vous retournent le                  champDeçà, delà, partout ; si bien quau bout de                ...
Le Loup et lAgneauLa raison du plus fort est toujours la meilleure :Nous lallons montrer tout à lheure.Un Agneau se désa……...
Dans le courant,Plus de vingt pas au-dessous dElle,Et que par conséquent, en aucune faç.. ,                     manièreJe ...
La raison du plus fort est toujours la meilleure :Nous lallons montrer tout à lheure .Un Agneau se désaltéraitDans le cour...
Plus de vingt pas au-dessous dElle ;  Et que par conséquent, en aucune façon      Je ne puis troubler sa boisson. Tu la tr...
Le Lièvre et la TortueRien ne sert de courir ; il faut partir à point.Le Lièvre et la Tortue en sont un témoignage.Gag…. ,...
Elle part, elle sévertue ;Elle se hâte avec len…. .                           tout doucementLui cependant méprise une tell...
LE LIÈVRE ET LA TORTUE  Rien ne sert de courir ; il faut partir à point. Le Lièvre et la Tortue en sont un témoignage. Gag...
Pour dormir, et pour écouter   Doù vient le vent, il laisse la Tortue        Aller son train de Sénateur.        Elle part...
La Laitière et le Pot au laitPerrette sur sa tête ayant un Pot au laitBien posé sur un coussinet,Prétendait arriver sans e...
Jaurai le revendant de largent bel et bon.Et qui mempêchera de mettre en notre éta… ,           écurieVu le prix dont il e...
LA LAITIÈRE ET LE POT AU LAITPerrette, sur sa tête ayant un Pot au lait        Bien posé sur un coussinet,Prétendait arriv...
J’aurai le revendant de l’argent bel et bon ;Et qui m’empêchera de mettre en notre étable,Vu le prix dont il est, une vach...
LE CHAT ET UN VIEUX RATJai lu, chez un conteur de fab … ,                 des histoiresQuun second Rodilard , lAlexandre d...
Le peuple des Souris croit que cest chât….. ,          punitionQuil a fait un larcin de rôt ou de fromage,Egratigné quelqu...
Pour la seconde fois les trompe et les affine,Blanchit sa robe et senfarine,Et de la sorte déguisé,Se niche et se blottit ...
Le Loup et le ChienUn Loup navait que les os et la peau,Tant les chiens faisaient bonne gar.. .           sentinelleCe Lou...
Entre en propos, et lui fait complimentSur son embon….. , quil admire.                    la grosseur" Il ne tiendra quà v...
Flatter ceux du logis, à son Maître complaire :Moyennant quoi votre sal….                              la paieSera force r...
- Attaché ? dit le Loup : vous ne courez donc pasOù vous voulez ? - Pas toujours ; mais quimporte ?- Il importe si bien, q...
Le HéronUn jour, sur ses longs pieds, allait je ne sais où,Le Héron au long bec emmanché dun long cou.Il côto…. une rivièr...
Après quelques mom…. lappétit vint : loiseau            instantsSapprochant du bord vit sur leauDes Tanches qui sortaient ...
Ne soyons pas si difficiles :Les plus accommodants ce sont les plus habiles :On hasarde de perdre en voulant trop gagner.G...
Les Femmes et le SecretRien ne pèse tant quun secretLe porter loin est difficile aux da… :                   femmesEt je s...
Mais ce serment séva…..                                   disparutAvec les ombres de la nuit.Lép…. indiscrète et peu fine,...
La femme du pondeur sen reto…. chez elle.            allaitLautre grille déjà de conter la nouvelle :Elle va la répandre e...
Jean de la fontaine
Jean de la fontaine
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Jean de la fontaine

7 287 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 287
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 467
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Jean de la fontaine

  1. 1. Jean de La Fontaine (1621- 1695) « Je me sers d’animaux pour instruire les hommes »
  2. 2. Jean de La Fontaine ( 1621-1695)Cest à Château-Thierry, le 8 juillet 1621, que Jean deLa Fontaine est né. Il est décédé, à Paris, le 13 avril1695. Il s’agit de l’un des poètes les plus talentueux desa génération. Il est à la fois romancier, librettiste,dramaturge, mais surtout moraliste. Ses plus grossuccès sont sans contredit ses Fables. Il a passé sestoutes premières années dans l’hôtel particulier de sesparents à Château-Thierry. Ses parents sont FrançoisePidoux et Charles de La Fontaine. Aujourd’hui, cettedemeure abrite le Musée Jean de La Fontaine.Jean de La Fontaine a également fait des études dedroit. Il a notamment fréquenté le cercle de jeunespoètes avec les Chevaliers de la Table ronde. C’est en1658 qu’il rentre au service du Surintendant desFinances, Fouquet. On décrit ses Fables comme étant«la principale œuvre poétique du classicisme, et l’un desplus grands chefs-d’œuvre de la littérature française».
  3. 3. La cigale et la fourmiLa Cigale, ayant chantéTout lété,Se trouva fort dép…… privée de…Quand la bise fut venue :Pas un seul petit mo….. un petit boutDe mouche ou de vermisseau.Elle alla crier fam… la faimChez la Fourmi sa voisine,La priant de lui prêterQuelque grain pour sub…… survivreJusquà la saison nouvelle."Je vous paierai, lui dit-elle,Avant l’Août, foi danimal,
  4. 4. Intérêt et principal. "La Fourmi nest pas prêteuse :Cest là son moindre déf… . ant. qualitéQue faisiez-vous au temps chaud ?Dit-elle à cette emp…….. . Cliente débitrice- Nuit et jour à tout venantJe chantais, ne vous déplaise.- Vous chantiez ? jen suis fort ai.. . S’en réjouitEh bien! dansez maintenant.
  5. 5. LA CIGALE ET LA FOURMILa Cigale, ayant chanté Tout lété,Se trouva fort dépourvueQuand la bise fut venue.Pas un seul petit morceauDe mouche ou de vermisseau.Elle alla crier famineChez la Fourmi sa voisine,La priant de lui prêterQuelque grain pour subsisterJusquà la saison nouvelle.
  6. 6. Je vous paierai, lui dit-elle, Avant laoût , foi danimal, Intérêt et principal. La Fourmi nest pas prêteuse ; Cest là son moindre défaut .Que faisiez-vous au temps chaud ? Dit-elle à cette emprunteuse . Nuit et jour à tout venant Je chantais, ne vous déplaise.Vous chantiez ? jen suis fort aise : Et bien ! dansez maintenant.
  7. 7. Le Corbeau et le RenardMaître Corbeau, sur un arbre perché,Tenait en son bec un fromage.Maître Renard, par lodeur all…. , attiréLui tint à peu près ce lan…. : discours"Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !Sans mentir, si votre ram… gazouillementSe rap….. à votre plumage, se ramène
  8. 8. Vous êtes le Ph…des hôtes de ces bois. Oiseau légendaireA ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ;Et pour montrer sa belle voix,Il ouvre un la… bec, laisse tomber sa proie. grandLe Renard sen saisit, et dit : "Mon bon Monsieur,Apprenez que tout flatteurVit aux dép… de celui qui lécoute : détrimentCette leçon vaut bien un fromage, sans doute. "Le Corbeau, honteux et con… , embrouilléJura, mais un peu tard, quon ne ly prendrait plus.
  9. 9. LE CORBEAU ET LE RENARD Maître Corbeau, sur un arbre perché, Tenait en son bec un fromage. Maître Renard, par lodeur alléché, Lui tint à peu près ce langage : Et bonjour, Monsieur du Corbeau, Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau ! Sans mentir, si votre ramage Se rapporte à votre plumage, Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois.À ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie, Et pour montrer sa belle voix, Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie. Le Renard sen saisit, et dit : Mon bon Monsieur, Apprenez que tout flatteur Vit aux dépens de celui qui lécoute. Cette leçon vaut bien un fromage sans doute. Le Corbeau honteux et confus Jura, mais un peu tard, quon ne ly prendrait plus.
  10. 10. Le Laboureur et ses EnfantsTravaillez, prenez de la pe… : faire des effortsCest le fonds qui manque le moins.Un ri… Laboureur, sentant sa mort prochaine, fortunéFit venir ses enfants, leur parla sans témoins.Gardez-vous, leur dit-il, de vendre lhéritageQue nous ont laissé nos parents.Un trésor est caché dedans.Je ne sais pas lendroit ; mais un peu de cou…. audaceVous le fera trouver, vous en viendrez à bout.Rem… votre champ dès quon aura fait l’Août. retournezCreusez, fouiller, bêchez ; ne laissez nulle placeOù la main ne passe et repasse.
  11. 11. Le père m…, les fils vous retournent le champ décédéDeçà, delà, partout ; si bien quau bout de lanIl en rapporta davantage.Dargent, point de ca… . Mais le père fut sage enfouiDe leur montrer avant sa mortQue le travail est un tr…. . objet de valeurs
  12. 12. Le Laboureur et ses EnfantsTravaillez, prenez de la peine :Cest le fonds qui manque le moins.Un riche Laboureur, sentant sa mortprochaine,Fit venir ses enfants, leur parla sanstémoins.Gardez-vous, leur dit-il, de vendrelhéritageQue nous ont laissé nos parents.
  13. 13. Un trésor est caché dedans. Je ne sais pas lendroit ; mais un peu de courage Vous le fera trouver, vous en viendrez à bout. Remuez votre champ dès quon aura fait l’Août.Creusez, fouiller, bêchez ; ne laissez nulle place Où la main ne passe et repasse.
  14. 14. Le père mort, les fils vous retournent le champDeçà, delà, partout ; si bien quau bout de lan Il en rapporta davantage.Dargent, point de caché. Mais le père fut sage De leur montrer avant sa mort Que le travail est un trésor.
  15. 15. Le Loup et lAgneauLa raison du plus fort est toujours la meilleure :Nous lallons montrer tout à lheure.Un Agneau se désa…… s’abreuvaitDans le courant dune onde pure.Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,Et que la fa.. en ces lieux attirait. la famineQui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?Dit cet animal plein de rage :Tu seras ch…. de ta témérité. puni- Sire, répond lAgneau, que votre Ma….. seigneurieNe se mette pas en colère ;Mais plutôt quelle considèreQue je me vas désa……. s’abreuvant
  16. 16. Dans le courant,Plus de vingt pas au-dessous dElle,Et que par conséquent, en aucune faç.. , manièreJe ne puis troubler sa boisson.- Tu la troubles, reprit cette bête cru…. , féroceEt je sais que de moi tu médis lan passé.- Comment laurais-je fait si je nétais pas né ?Reprit lAgneau, je tet.. encore ma mère. bois le lait- Si ce nest toi, cest donc ton frère.- Je nen ai point. - Cest donc quelquun des tiens :Car vous ne mépargnez guère,Vous, vos be….. , et vos chiens. les pâtresOn me la dit : il faut que je me venge.Là-dessus, au fond des fo…. de grands boisLe Loup lemporte, et puis le mange,Sans autre forme de procès.
  17. 17. La raison du plus fort est toujours la meilleure :Nous lallons montrer tout à lheure .Un Agneau se désaltéraitDans le courant dune onde pure.Un Loup survient à jeun, qui cherchait aventure,Et que la faim en ces lieux attirait.Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?Dit cet animal plein de rage :Tu seras châtié de ta témérité.Sire, répond lAgneau, que Votre MajestéNe se mette pas en colère ;Mais plutôt quelle considèreQue je me vas désaltérantDans le courant
  18. 18. Plus de vingt pas au-dessous dElle ; Et que par conséquent, en aucune façon Je ne puis troubler sa boisson. Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,Et je sais que de moi tu médis lan passé.Comment laurais-je fait si je nétais pas né ?Reprit lAgneau ; je tette encor ma mère Si ce nest toi, cest donc ton frère.Je nen ai point. Cest donc quelquun des tiens : Car vous ne mépargnez guère, Vous, vos Bergers et vos Chiens. On me la dit : il faut que je me venge." Là-dessus, au fond des forêts Le loup lemporte et puis le mange, Sans autre forme de procès.
  19. 19. Le Lièvre et la TortueRien ne sert de courir ; il faut partir à point.Le Lièvre et la Tortue en sont un témoignage.Gag…. , dit celle-ci, que vous natteindrez point parionsSitôt que moi ce but. - Sitôt ? Etes-vous sage ?Repartit lani… léger. La bêteMa commère, il vous faut purgerAvec quatre grains dellébore.- Sage ou non, je parie encore.Ainsi fut fait : et de tous deuxOn mit près du b.. les enjeux : l’objectifSavoir quoi, ce nest pas laffaire,Ni de quel ju.. lon convint. Le magistratNotre Lièvre navait que quatre pas à faire ;Jentends de ceux quil fait lorsque prêt dêtre atteintIl séloigne des ch…. , les renvoie aux Calendes, les cabotsEt leur fait arpenter les landes.Ayant, dis-je, du temps de reste pour brouter,
  20. 20. Elle part, elle sévertue ;Elle se hâte avec len…. . tout doucementLui cependant méprise une telle victoire,Tient la gageure à peu de gloire,Croit quil y va de son hon…. fiertéDe partir tard. Il broute, il se repose,Il samuse à toute autre choseQuà la gageure. A la fin quand il vitQue lautre touchait presque au bout de la carrière,Il partit comme un trait ; mais les éla.. quil fit des bondsFurent vains : la Tortue arriva la première.Eh bien ! lui cria-t-elle, avais-je pas rais.. ? Antonyme tortDe quoi vous sert votre vitesse ?Moi, lemporter ! et que serait-ceSi vous portiez une maison ?
  21. 21. LE LIÈVRE ET LA TORTUE Rien ne sert de courir ; il faut partir à point. Le Lièvre et la Tortue en sont un témoignage. Gageons, dit celle-ci, que vous natteindrez point Si tôt que moi ce but. Si tôt ? Êtes-vous sage ? Repartit lAnimal léger. Ma Commère, il vous faut purger Avec quatre grains dellébore. Sage ou non, je parie encore. Ainsi fut fait : et de tous deux On mit près du but les enjeux. Savoir quoi, ce nest pas laffaire ; Ni de quel juge lon convint. Notre Lièvre navait que quatre pas à faire ; Jentends de ceux quil fait lorsque prêt dêtre atteint Il séloigne des Chiens, les renvoie aux calendes, Et leur fait arpenter les landes. Ayant, dis-je, du temps de reste pour brouter,
  22. 22. Pour dormir, et pour écouter Doù vient le vent, il laisse la Tortue Aller son train de Sénateur. Elle part, elle sévertue ; Elle se hâte avec lenteur.Lui cependant méprise une telle victoire ; Tient la gageure à peu de gloire ; Croit quil y va de son honneur De partir tard. Il broute, il se repose, Il samuse à toute autre chose Quà la gageure. À la fin, quand il vitQue lautre touchait presque au bout de la carrière,Il partit comme un trait ; mais les élans quil fitFurent vains : la Tortue arriva la première.Eh bien, lui cria-t-elle, avais-je pas raison ? De quoi vous sert votre vitesse ? Moi lemporter ! et que serait-ce Si vous portiez une maison ?
  23. 23. La Laitière et le Pot au laitPerrette sur sa tête ayant un Pot au laitBien posé sur un coussinet,Prétendait arriver sans enco…. à la ville. ennuisLégère et court vêtue elle allait à grands pas ;Ayant mis ce jour-là, pour être plus ag… , preste, viveCotillon simple, et souliers plats.Notre laitière ainsi trou…. vêtueComptait déjà dans sa penséeTout le prix de son lait, en empl….. largent, utilisaitAchetait un cent d‘œufs , faisait trip.. couvée ; X3La chose allait à bien par son soin diligent.Il mest, disait-elle, facile,Délever des poulets autour de ma maison :Le Renard sera bien hab… , adroitSil ne men laisse assez pour avoir un cochon.
  24. 24. Jaurai le revendant de largent bel et bon.Et qui mempêchera de mettre en notre éta… , écurieVu le prix dont il est, une vache et son veau,Que je verrai sau… au milieu du troupeau ? faire des bondsPerrette là-dessus saute aussi, transportée.Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée ;La dame de ces biens, quittant dun œil marriSa for…. ainsi répandue, richesseVa sexc…. à son mari demander pardonEn grand danger dêtre battue.Le récit en far.. en fut fait ; comédieOn lappela le Pot au lait.Quel esprit ne bat la campagne ?Qui ne fait châteaux en Espagne ?
  25. 25. LA LAITIÈRE ET LE POT AU LAITPerrette, sur sa tête ayant un Pot au lait Bien posé sur un coussinet,Prétendait arriver sans encombre à la ville.Légère et court vêtue elle allait à grands pas ;Ayant mis ce jour-là pour être plus agile Cotillon simple, et souliers plats. Notre Laitière ainsi troussée Comptait déjà dans sa penséeTout le prix de son lait, en employait l’argent,Achetait un cent d’ œufs, faisait triple couvée ;La chose allait à bien par son soin diligent. Il m’est, disait-elle, facileD’élever des poulets autour de ma maison : Le Renard sera bien habile,S’il ne m’en laisse assez pour avoir un cochon.Le porc à s’engraisser coûtera peu de son ;Il était quand je l’eus de grosseur raisonnable ;
  26. 26. J’aurai le revendant de l’argent bel et bon ;Et qui m’empêchera de mettre en notre étable,Vu le prix dont il est, une vache et son veau,Que je verrai sauter au milieu du troupeau ?Perrette là-dessus saute aussi, transportée.Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvéeLa Dame de ces biens, quittant d’un oeil marri Sa fortune ainsi répandue, Va s’excuser à son mari En grand danger d’être battue. Le récit en farce en fut fait ; On l appela le Pot au lait. Quel esprit ne bat la campagne ? Qui ne fait châteaux en Espagne ?
  27. 27. LE CHAT ET UN VIEUX RATJai lu, chez un conteur de fab … , des histoiresQuun second Rodilard , lAlexandre des Chats,LAttila, le fléau des r… , des rongeursRendait ces derniers misérables.Jai lu, dis-je, en certain auteur,Que ce chat exterminateur,Vrai Cerbère, était craint une lieue à la ronde :Il voulait de Souris dépeupler tout le monde.Les planches quon suspend sur un léger appui,La mort-aux-Rats, les sour……. , pièges à sourisNétaient que jeux au prix de lui.
  28. 28. Le peuple des Souris croit que cest chât….. , punitionQuil a fait un larcin de rôt ou de fromage,Egratigné quelquun, causé quelque dommage,Enfin quon a pendu le mauvais garn….. . bambinsToutes, dis-je, unanimementSe promettent de rire à son ente……. , funéraillesMettent le nez à lair, montrent un peu la tête,Puis rentrent dans leurs nids à rats,Puis, ressortant, font quatre pas,Puis enfin se mettent en quê... À la rechercheMais voici bien une autre fête:Le pendu ressu….. , et sur ses pieds tombant, revivantAttrape les plus paresseuses.Nous en savons plus dun, dit-il en les gob… : avalantCest tour de vieille guerre, et vos cavernes creusesNe vous sauveront pas, je vous en avertis;Vous viendrez toutes au logis.Il prophétisait vrai: notre maître Mitis
  29. 29. Pour la seconde fois les trompe et les affine,Blanchit sa robe et senfarine,Et de la sorte déguisé,Se niche et se blottit dans une huche ouverte.Et de la sorte dég…. , maquilléSe niche et se blottit dans une huche ouverte.Ce fut à lui bien avisé :La Gent trotte-menu sen vient chercher sa perte.Un Rat sans plus sabstient daller fla…. autour. sentirCétait un vieux routier ; il savait plus dun tour ;Même il avait perdu sa queue à la bataille.Ce bloc enfariné ne me dit rien qui vaille,Sécria-t-il de loin au Gé….. des Chats : un haut gradéJe soupçonne dessous encor quelque machine.
  30. 30. Le Loup et le ChienUn Loup navait que les os et la peau,Tant les chiens faisaient bonne gar.. . sentinelleCe Loup rencontre un Dogue aussi puissant que beau,Gr.. , poli, qui sétait fourvoyé par mégarde. grosLattaquer, le mettre en quartiers,Sire Loup leût fait volontiers ;Mais il fallait livrer bat….. , bagarreEt le Mâtin était de tailleA se défendre hard….. . vaillammentLe Loup donc laborde humb…… modestement
  31. 31. Entre en propos, et lui fait complimentSur son embon….. , quil admire. la grosseur" Il ne tiendra quà vous beau sire,Dêtre aussi gras que moi, lui repartit le Chien.Quittez les bois, vous ferez bien :Vos pareils y sont misé…… , très pauvresCancres, haires, et pauvres dia…. , démonsDont la condition est de mourir de faim.Car quoi ? rien dassuré : point de franche lippée :Tout à la pointe de lép.. . le sabreSuivez-moi : vous aurez un bien meilleur destin. "Le Loup reprit : "Que me faudra-t-il faire ?- Presque rien, dit le Chien, donner la chasse aux gensPortant bâtons, et men…… ; demandent la charité
  32. 32. Flatter ceux du logis, à son Maître complaire :Moyennant quoi votre sal…. la paieSera force reliefs de toutes les façons :Os de poulets, os de pigeons,Sans parler de main.. caresse. « plusieursLe Loup déjà se forge une félicitéQui le fait pleu… de tendresse. sangloterChemin faisant, il vit le col du Chien pelé." Quest-ce là ? lui dit-il. - Rien. - Quoi ? rien ? - Peu dechose.- Mais encor ? - Le collier dont je suis atta… liéDe ce que vous voyez est peut-être la cause.
  33. 33. - Attaché ? dit le Loup : vous ne courez donc pasOù vous voulez ? - Pas toujours ; mais quimporte ?- Il importe si bien, que de tous vos repasJe ne veux en aucune sorte,Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor. "Cela dit, maître Loup senfuit, et court encore.Les Fables, Livre I
  34. 34. Le HéronUn jour, sur ses longs pieds, allait je ne sais où,Le Héron au long bec emmanché dun long cou.Il côto…. une rivière. fréquentaitLonde était transparente ainsi quaux plus beaux jours ;Ma commère la car.. y faisait mille tours poissonAvec le broc… son compère. poissonLe Héron en eût fait aisément son profit :Tous appr…….. du bord, loiseau navait quà prendre ; venaientMais il crut mieux faire dattendreQuil eût un peu plus dappétit.Il vivait de régime, et mangeait à ses heures.
  35. 35. Après quelques mom…. lappétit vint : loiseau instantsSapprochant du bord vit sur leauDes Tanches qui sortaient du fond de ces demeures.Le me.. ne lui plut pas ; il sattendait à mieux repasEt montrait un goût dédai….. méprisantComme le rat du bon Horace.Moi des Tanches ? dit-il, moi Héron que je fasseUne si pauvre chère ? Et pour qui me prend-on ?La Tanche rebutée il trouva du goujon.Du goujon ! cest bien là le dî… dun Héron ! le repasJouvrirais pour si peu le bec ! aux Dieux ne plaise !Il louvrit pour bien moins : tout alla de façonQuil ne vit plus aucun poisson.La faim le prit, il fut tout heu…. et tout aise joyeuxDe rencontrer un limaçon.
  36. 36. Ne soyons pas si difficiles :Les plus accommodants ce sont les plus habiles :On hasarde de perdre en voulant trop gagner.Gardez-vous de rien déda….. ; mépriserSurtout quand vous avez à peu près votre compte.Bien des gens y sont pris ; ce nest pas aux HéronsQue je parle ; écoutez, humains, un autre conte ;Vous verrez que chez vous jai pui.. ces leçons. tiré
  37. 37. Les Femmes et le SecretRien ne pèse tant quun secretLe porter loin est difficile aux da… : femmesEt je sais même sur ce faitBon nom… dhommes qui sont femmes. beaucoupPour éprouver la sienne un mari sécr.. S’exclamaLa nuit étant près delle : O dieux ! quest-ce cela ?Je nen puis plus ; on me déchire ;Quoi jaccouche dun œuf ! - Dun œuf ? - Oui, le voilàFrais et nouveau pondu. Gardez bien de le dire :On mappe……. poule. Enfin nen parlez pas. nommeraitLa femme neu.. sur ce cas, nouvelleAinsi que sur mainte autre affaire,Crut la chose, et promit ses grands dieux de se taire.
  38. 38. Mais ce serment séva….. disparutAvec les ombres de la nuit.Lép…. indiscrète et peu fine, la mariéeSort du lit quand le jour fut à peine levé :Et de courir chez sa voisine.Ma com…. , dit-elle, un cas est arrivé : compère au fémininNen dites rien surtout, car vous me feriez battre.Mon mari vient de pondre un œuf gros comme quatre.Au nom de Dieu gardez-vous bienDaller publier ce mys….. énigme- Vous moquez-vous ? dit lautre : Ah ! vous ne savez guèreQuelle je suis. Allez, ne crai…. rien. n’ayez pas peur
  39. 39. La femme du pondeur sen reto…. chez elle. allaitLautre grille déjà de conter la nouvelle :Elle va la répandre en plus de dix end….. . lieuxAu lieu dun œuf elle en dit trois.Ce nest pas encore tout, car une autre commèreEn dit quatre, et rac…. à loreille le fait, contaPrécaution peu néce…… , utileCar ce nétait plus un secret.Comme le nombre doeufs, grâce à la renommée,De bouche en bouche allait croi….. , grandissantAvant la fin de la journéeIls se montaient à plus dun cent.

×