C2i d4 scd-amu 2016

1 957 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 957
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
37
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

C2i d4 scd-amu 2016

  1. 1. ORGANISER LA RECHERCHE D’INFORMATIONS À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE C2i - Domaine D4 2016 - 2017 Service Commun de Documentation
  2. 2. PLAN DE LA SÉANCE D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION D4.2 ÉVALUER L’INFORMATION D4.3 RÉFÉRENCER UNE RESSOURCE NUMÉRIQUE EN LIGNE. D4.4 ORGANISER UNE VEILLE INFORMATIONNELLE. 2
  3. 3. D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION 3
  4. 4. Stratégie de recherche Délimiter le contexte : Qui ? Quoi ? Quand ? Où? Comment ? Pourquoi Définir une problématique Cerner et formuler le besoin d'information Dégager les concepts importants du sujet Exprimer ces concepts en mots-clés D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION 4
  5. 5. Pour trouver des mots-clés le portail terminologique TermSciences D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION 5
  6. 6. Des sources généralistes aux sources spécialisées LES ENCYCLOPÉDIES [Pour avoir une vue d’ensemble] LES LIVRES [Pour avoir une idée plus approfondie] LES ARTICLES DE REVUES [Pour avoir un point de vue plus spécifique et actuel] D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION 6
  7. 7. Les outils Catalogues de bibliothèques et bases de données Portails documentaires Annuaires de recherches Moteurs de recherche D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION 7
  8. 8. Les catalogues de bibliothèques Répertorient et localisent des documents d’une bibliothèque, décrits par leur notice bibliographique D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION 8
  9. 9. Les catalogues de bibliothèque Une notice bibliographique est organisée selon des champs : auteur, titre, éditeur, ... D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION 9
  10. 10. Les catalogues de bibliothèque D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION 10 Articles de périodiques Mot du titre du périodique Mot du titre de l’article Auteur de l’article
  11. 11. Les catalogues de bibliothèques D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION Le catalogue des BU d’AMU Le catalogue du SUDOC catalogue collectif français 11
  12. 12. Les bases de données D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION Onglet documentation : liste des bases de données Entrer le nom de la discipline ou le nom de la base de données 12
  13. 13. Les portails documentaires Centralisent l’accès à un ensemble de services liés à la recherche d’information D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION Tutoriels et guide des ressources par disciplines Recherche d’articles et revues en ligne Catalogue Questions / réponses en ligne Autres services 13
  14. 14. Les annuaires de recherche D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION 14 Répertorient les sites web sélectionnés pour leur qualité par des spécialistes du domaine. Organisés dans une hiérarchie de catégories Intervention du facteur humain => gage de qualité Actualisation difficile Faible couverture
  15. 15. Les annuaires de recherche D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION Annuaires généralistes Exemple : DMOZ, l’Open Directory project Annuaires spécialisés Exemples : Les signets de la BNF, signets du CERIMES 15
  16. 16. Les moteurs de recherche Logiciel permettant de retrouver des pages web à partir d’une requête par mots-clés D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION Indexation automatique pages analysées pour extraire les mots significatifs (mot-clés) Comparaison des mots-clés de l’indexation automatique avec les mots- clés de la requête Moissonnage pages web parcourues automatiquement par des robots Liste des pages sélectionnées et affichées par ordre de pertinence 16
  17. 17. Les moteurs de recherche D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION Généralistes etc … 17 Spécialisés
  18. 18. Les moteurs de recherche D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION Exemple : mot clé : cinéma 18
  19. 19. Les moteurs de recherche Limites du moissonnage Certaines pages web ne peuvent pas être moissonnées par les moteurs de recherche classiques Web invisible ou web profond D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION Pages accessibles sur authentification Pages dynamiques : le contenu varie constamment Pages dont l’administrateur interdit l’indexation aux robots 19 Ressources dont l’interrogation passe par un formulaire de recherche : bases de données, catalogues de bibliothèques, …
  20. 20. Les moteurs de recherche Limites de l’indexation automatique  Certains documents en ligne ne sont pas indexés car le moteur ne sait pas traiter leur format (ex. format utilisé par les catalogues de bibliothèque)  Pour indexer les images : utilisation du texte entourant l’image ou les tags laissés par les internautes  Les textes très courts ou mal écrits (langage SMS) D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION 20
  21. 21. Les moteurs de recherche Les méta-moteurs Outils permettant de soumettre une même requête à plusieurs moteurs de recherche simultanément Exemples D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION 21
  22. 22. Les requêtes Définition : Expression formalisée d’une demande à partir d’une bases de données utilisant des mots clés. D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION 22
  23. 23. Les requêtes dans les catalogues de bibliothèques ou les bases de données D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION Les opérateurs booléens ET (AND) : tous les critères obligatoires OU (OR) : un seul critère suffit SAUF (NOT) : élimine un mot-clé non souhaité Pollution Air/// /////////////// /// ///////////////// /////////////// 23
  24. 24. Les requêtes dans les catalogues de bibliothèques ou les bases de données D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION L’opérateur de troncature : permet d’inclure toutes les terminaisons possibles d’un mot Souvent représenté par le caractère : * Exemple : phys* permet une requête sur les mots-clés : physique, physicien(ne), physical 24
  25. 25. Les requêtes dans les moteurs de recherche : les opérateurs D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION Opérateur + devant un mot- clé signifie qu’il est obligatoire (proche du ET) 25
  26. 26. Les requêtes dans les moteurs de recherche : les opérateurs D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION Opérateur - devant un mot- clé signifie qu’il ne doit pas apparaître (proche du SAUF) 26
  27. 27. Les requêtes dans les moteurs de recherche : les opérateurs D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION Opérateur « » Les guillemets permettent de rechercher une expression exacte 27
  28. 28. Les requêtes dans les moteurs de recherche : les opérateurs D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION Le terme define: pour obtenir la définition d’un mot 28
  29. 29. Les requêtes dans les moteurs de recherche : les opérateurs D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION Le joker * Remplace un mot 29
  30. 30. Les requêtes D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION Le raccourci CTRL + F un terme dans un long document Word, Powerpoint ou PDF chercher rapidement un mot ou une expression dans une quelconque page web toutes les occurrences d’un chiffre précis dans un fichier excel 30
  31. 31. Les requêtes dans les moteurs de recherche D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION L’ordre des réponses tient compte :  de la pertinence thématique : importance des mots-clés de la requête dans la page web  de la popularité de la page web :  abondance et qualité des liens qui mènent à la page  tendance des internautes à cliquer sur la page en réponse à la même requête 31
  32. 32. Les requêtes : la recherche avancée D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION Catalogues, bases de données et moteurs de recherche proposent une interface de recherche avancée permettant de combiner des critères pour affiner une recherche 32
  33. 33. [Conseils aux Étudiants en Recherche d’Informations Efficace] D4.1 RECHERCHER L’INFORMATION Pour aller plus loin 33
  34. 34. D4.2 ÉVALUER L’INFORMATION 34
  35. 35. Critères d’évaluation d’une ressource Ressource : entité concrète qui véhicule l’information Evaluer une ressource D4.2 ÉVALUER L’INFORMATION Pertinence Adéquation entre le contenu et le besoin - Inscrit dans le domaine de recherche - Réponses aux questions posées - Informations utiles Qualité Fiabilité : contexte de production (processus de validation) et intention sous-jacente (commerciale, académique, officielle, etc,…) Présentation : qualité de rédaction, lisibilité, accessibilité, … 35
  36. 36. Evaluer la fiabilité d’une information D4.2 ÉVALUER L’INFORMATION Auteur Fraîcheur Public visé Objectif Source 36
  37. 37. Evaluer la fiabilité d’une information D4.2 ÉVALUER L’INFORMATION Auteur Fraîcheur Public viséObjectifSource => Page d’accueil du site => Décrypter l’URL - l’extension du domaine : .fr, .com, .org, etc. pour français, commercial, organisation, etc. - le nom du domaine : education.fr, over-blog.com, openoffice.org, etc. permet de repérer la nature du site : universitaire, institutionnel, commercial - le sous-domaine Exemple : 37 https://c2i.education.fr/ sous-domaine nom de domaine
  38. 38. Evaluer la fiabilité d’une information D4.2 ÉVALUER L’INFORMATION Auteur Fraîcheur Public viséObjectifSource Service WHOIS (Who is ?) Sites spécialisés pour connaître le propriétaire d’un domaine 38
  39. 39. Evaluer la fiabilité d’une information D4.2 ÉVALUER L’INFORMATION Auteur Fraîcheur Public viséObjectifSource Evaluer la notoriété de l’auteur Activité professionnelle ou associative (métier, expérience, réalisations, statut, niveau d’études) Affiliation (entreprise, organisation, gouvernement, université, etc.) Reconnaissance par ses pairs 39
  40. 40. Evaluer la fiabilité d’une information D4.2 ÉVALUER L’INFORMATION Auteur Fraîcheur Public viséObjectifSource Evaluer la fraîcheur de l’information Date de création de la ressource Date de sa dernière mise à jour Fréquence de mise à jour 40
  41. 41. Evaluer la fiabilité d’une information D4.2 ÉVALUER L’INFORMATION Auteur Fraîcheur Public viséObjectifSource Type de la source Politique, promotionnel, journalistique, éducatif, institutionnel, scientifique et technique, vulgarisateur, personnel, culturel, … Objectif sous-jacent Influence de l’opinion, consommation, information, communication, mise à disposition d’un savoir public, enrichissement intellectuel, … 41
  42. 42. Evaluer la fiabilité d’une information D4.2 ÉVALUER L’INFORMATION Auteur Fraîcheur Public viséObjectifSource Identifier le public visé Grand public Spécialistes Une catégorie de population particulière : lycéens, étudiants, salariés, retraités, etc. 42
  43. 43. Les sources d’information sur le web à évaluer 43 Traditionnelles Plus ou moins formelles Informelles Informations validées selon un processus connu agences de presse, grandes organisations publiques ou privées, publications scientifiques, …ations Règles de publication et de validation de l’information plus ou moins strictes Ex. : Encyclopédie wikipédia Informations publiées sans aucun contrôle Ex. : Blog personnel d’un prix Nobel d’économie, d’un chercheur, … D4.2 ÉVALUER L’INFORMATION
  44. 44. Les règles de publication D4.2 ÉVALUER L’INFORMATION Processus de validation inexistant Processus de validation traditionnel Processus de validation original 44
  45. 45. Les règles de publication D4.2 ÉVALUER L’INFORMATION Processus de validation inexistant Processus de validation traditionnel Processus de validation original Contenu des sites web personnels, commerciaux, d’opinion, … Exemple : blog du mathématicien Cédric Villani http://cedricvillani.org/ 45
  46. 46. Les règles de publication D4.2 ÉVALUER L’INFORMATION Processus de validation inexistant Processus de validation traditionnel Processus de validation original Publications scientifiques  contexte académique  relecture par les pairs Sites institutionnels =>informations validées par l’institution Excellente fiabilité Ex. revue La Recherche http://www.larecherche.fr/ 46
  47. 47. Les règles de publication D4.2 ÉVALUER L’INFORMATION Processus de validation inexistant Processus de validation traditionnel Processus de validation original Exemple Wikipedia Projet collaboratif reposant sur le respect d'un ensemble de principes fondateurs :  la nature des contenus : encyclopédie généraliste et spécialisée, neutralité de point de vue (pas de propagande, pas de débat d’opinion)  recherche de l’exactitude (citer ses sources) On ne cite pas Wikipedia dans une bibliographie : certaines pages peuvent contenir des erreurs, ou être incomplètes. La correction des erreurs est assurée par la communauté, les articles sont en construction permanente. 47
  48. 48. Si vous consultez Wikipedia en début de recherche, il y a quelques éléments à maîtriser : - L’historique des articles de Wikipédia (fréquence des mises à jour), ainsi que les différents contributeurs. - La page de discussion - La bibliographie, les liens externes - Les critères des « bons articles » : http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Bons_articles - Le plagiat : évitez les copier-coller - Les langues ! D’une langue à l’autre, la qualité d’une page wikipedia peut varier : ex : Développement durable : page en anglais / page en français / page en portugais : de l’une à l’autre, le niveau de qualité peut varier. Source : BU UPMC. Support de formation des Licence, (en ligne) : http://www.jubil.upmc.fr/fr/guides_recherche/licence_sciences/supports_de_cours_licence.html [consulté le 09/09/2015] 48 D4.2 ÉVALUER L’INFORMATION
  49. 49. D4.3 RÉFÉRENCER UNE RESSOURCE NUMÉRIQUE EN LIGNE 49
  50. 50. Sur le WEB : ressources instables et éphémères D4.3 RÉFÉRENCER RESSOURCE EN LIGNE Identifier la bonne URL Contextualiser l’information Conserver l’information 50
  51. 51. D4.3 RÉFÉRENCER RESSOURCE EN LIGNE Identifier la bonne URL Contextualiser l’information Conserver l’information Adresse URL la plus précise possible Ex. la page d’accueil du quotidien Le Monde http://www.lemonde.fr/ change en permanence La page correspondant à un article intègre la date de l’article : plus pérenne http://www.lemonde.fr/campus/article/2015/05/26/etudier -en-asie_4640791_4401467.html 51
  52. 52. D4.3 RÉFÉRENCER RESSOURCE EN LIGNE Identifier la bonne URL Contextualiser l’information Conserver l’information Indiquer la date de consultation de la ressource : http://www.lemonde.fr/campus/article/2015/05/26/etudier-en- asie_4640791_4401467.html JACOT Martine, « Etudier en Asie : pourquoi, comment ? ». In Le Monde.fr, 26 mai 2015, [En ligne]. http://www.lemonde.fr/campus/article/2015/05/26/etudier- en-asie_4640791_4401467.html, (consulté le 23/06/2015) 52
  53. 53. D4.3 RÉFÉRENCER RESSOURCE EN LIGNE Identifier la bonne URL Contextualiser l’information Conserver l’information Faire une sauvegarde de la ressource Enregistrer la page web au moyen de son navigateur => Page web complète (texte, images, vidéos, etc …) => HTLM uniquement : uniquement le texte de page Certains contenus provenant d’autres pages web risquent de ne pas être conservés 53
  54. 54. 54 D4.3 RÉFÉRENCER RESSOURCE EN LIGNE Identifier la bonne URL Contextualiser l’information Conserver l’information Enregistrer un document accessible en ligne Documents pouvant être téléchargés et consultables en dehors du navigateur Enregistrer la cible d’un lien
  55. 55. 55 D4.3 RÉFÉRENCER RESSOURCE EN LIGNE Identifier la bonne URL Contextualiser l’information Conserver l’information Récupérer une partie de document Texte Copier/coller en texte non formaté Image Le navigateur permet d’enregistrer une image pour la réutiliser dans un autre document Son ou vidéo Ajouter une extension au navigateur qui permet d’enregistrer du son ou de la video Exemple
  56. 56. 56 D4.3 RÉFÉRENCER RESSOURCE EN LIGNE Identifier la bonne URL Contextualiser l’information Conserver l’information Consulter un site internet hors connexion : le navigateur affiche les pages qu’il a stockées dans le cache lors de la dernière consultation. On ne peut accéder qu’aux pages déjà visitées
  57. 57.  Prouve le caractère scientifique de sa démonstration.  Atteste de l’exactitude de son propos.  Valorise son travail de recherche en l’enrichissant de citations dans le corps du texte.  Respecte le droit d’auteur : pas de plagiat ou de copier-coller. Base de toute communication scientifique. D4.3 RÉFÉRENCER RESSOURCE EN LIGNE Citer ses sources : une obligation scientifique 57
  58. 58. D4.3 RÉFÉRENCER RESSOURCE EN LIGNE Comment citer une ressource en ligne ? Mêmes règles que pour les documents traditionnels Le type de support : en ligne, CD-ROM, enr. Sonore, etc L’adresse de la ressource (URL) La date de consultation de la ressource 58
  59. 59. D4.3 RÉFÉRENCER RESSOURCE EN LIGNE Citer une ressource en ligne Modèle de base pour un site web Auteur. Date. Titre [Support]. Adresse de la ressource. (consulté le …) Auteur : organisme ou personne physique pour une page personnelle Date : celle de la dernière mise à jour si elle est connue Titre : celui de la page d’accueil du site Support : entre crochets Adresse de la ressource : c’est l’URL Date de consultation par l’usager entre parenthèses : ( consulté le jj/mm/aaaa) Exemple: Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Accueil portail des C2i [En ligne]. https://c2i.education.fr/ (consulté le 29/06/2015) 59
  60. 60. D4.3 RÉFÉRENCER RESSOURCE EN LIGNE Citer une ressource en ligne Modèle de base pour une ressource internet, y compris page web Auteur. Date. « Titre de la ressource ». In Ressource plus large, [support]. Adresse de la ressource. (consulté le jj/mm/aaaa) JACOT Martine. 26 mai 2015. « Etudier en Asie : pourquoi, comment ? ». In Le Monde.fr, [En ligne]. http://www.lemonde.fr/campus/article/2015/05/26/etudier- en-asie_4640791_4401467.html, (consulté le 23/06/2015) 60
  61. 61. Un guide complet des différentes normes de rédaction des références selon leur nature est accessible sur le site Doc’INSA Lyon (INSA, Lyon) D4.3 RÉFÉRENCER RESSOURCE EN LIGNE Rappel des normes bibliographiques 61
  62. 62. Il existe des logiciels qui permettent  de référencer automatiquement ses sources  d’éditer automatiquement des bibliographies D4.3 RÉFÉRENCER RESSOURCE EN LIGNE Voir le guide d’autoformation au logiciel Zotero sur le site de la BU Exemple 62
  63. 63. D4.3 RÉFÉRENCER RESSOURCE EN LIGNE 63 Bibliographie : Brashear, Ronald, Daniel Lewis, et Owen Gingerich. Star struck: one thousand years of the art and science of astronomy. San Marino Calif., Etats-Unis: Huntington Library, 2001. Dancer, Martine. L’attraction de l’espace: au fond de l’inconnu pour trouver du nouveau ! Édité par Musée d’art moderne. Milan, Italie: Silvana Editoriale, 2009. Citer automatiquement ses références dans le corps du texte Editer automatiquement une bibliographie
  64. 64. D4.4 ORGANISER UNE VEILLE INFORMATIONNELLE 64
  65. 65. La veille informationnelle Définition « La veille informationnelle est l’ensemble des stratégies mises en place pour rester informé, en y consacrant le moins de temps possible et en utilisant des processus de signalement automatisés. » Jean-Pierre Lardy – URFIST, Lyon. D4.4 ORGANISER VEILLE INFORMATIONNELLE 65
  66. 66. Les outils pour automatiser sa veille D4.4 ORGANISER VEILLE INFORMATIONNELLE L’agrégateur de fluxLa lettre d’information Suivre un système de microblogage L’alerte par courriel 66
  67. 67. Les outils pour automatiser sa veille D4.4 ORGANISER VEILLE INFORMATIONNELLE L’agrégateur de flux La lettre d’information L’alerte par courriel Liste de diffusion (liste d’adresses électroniques) permettant un publipostage Le propriétaire envoie les informations L’abonné reçoit les informations, mais ne peut pas envoyer de courriels aux autres abonnés Système de gestion automatisé Abonnement et désabonnement par courriel Suivre un système de microblogage 67
  68. 68. Les outils pour automatiser sa veille D4.4 ORGANISER VEILLE INFORMATIONNELLE L’agrégateur de flux La lettre d’information L’alerte par courriel Informations régulières sur un sujet donné, thématiques ou institutionnelles Les lettres d’information de Sciences et Avenir Les lettres d’information du MESR Suivre un système de microblogage 68
  69. 69. Les outils pour automatiser sa veille D4.4 ORGANISER VEILLE INFORMATIONNELLE L’agrégateur de flux La lettre d’information L’alerte par courriel Permet de recevoir un courriel dès qu’une nouvelle information est disponible sur une recherche préalablement définie. Suivre un système de microblogage 69
  70. 70. Les outils pour automatiser sa veille D4.4 ORGANISER VEILLE INFORMATIONNELLE L’agrégateur de flux La lettre d’information Suivre un système de microblogage L’alerte par courriel Suivre, sur un site de microblogage, un nombre limité de personnes parmi les « bons veilleurs » d’un domaine choisi 70
  71. 71. Les outils pour automatiser sa veille D4.4 ORGANISER VEILLE INFORMATIONNELLE L’agrégateur de flux La lettre d’information L’alerte par courriel Suivre un système de microblogage L’agrégation de flux d’actualité RSS (really simple syndication) Procédé qui consiste à rendre disponible une partie d'un site web pour qu'elle soit utilisée par d'autres sites Mise à jour automatique dès qu’une nouvelle information est ajoutée sur le site d’origine Pour lire les flux RSS => agrégateur (ou lecteur) de flux 71
  72. 72. Les outils pour automatiser sa veille D4.4 ORGANISER VEILLE INFORMATIONNELLE L’agrégateur de flux La lettre d’information L’alerte par courriel Suivre un système de microblogage Certains navigateurs peuvent intégrer ces flux dans les marques-pages / favoris (Firefox, Google Chrome, …) => Pas très ergonomique 72
  73. 73. Les outils pour automatiser sa veille D4.4 ORGANISER VEILLE INFORMATIONNELLE L’agrégateur de flux La lettre d’information L’alerte par courriel Suivre un système de microblogage Certains services en ligne (Netvibes, Feedly ) permettent l'agrégation de ces flux sur un tableau de bord personnalisé (Dashboard) ce qui permet une utilisation nomade de ces flux. 73
  74. 74. Netvibes Feedly 74 D4.4 ORGANISER VEILLE INFORMATIONNELLE
  75. 75. D4.4 ORGANISER VEILLE INFORMATIONNELLE Comment s’abonner à un flux RSS via Netvibes ? Créer un compte gratuitement 75
  76. 76. Ex. : importer dans son agrégateur des flux RSS du journal Le Monde D4.4 ORGANISER VEILLE INFORMATIONNELLE 1. Ouvrir son compte Netvibes 2. Cliquer ici pour importer le flux RSS Asie Pacifique 76
  77. 77. Ex. : importer dans son agrégateur des flux RSS à partir de la base de données ScienceDirect D4.4 ORGANISER VEILLE INFORMATIONNELLE Equation de recherche 77
  78. 78. D4.4 ORGANISER VEILLE INFORMATIONNELLE Voir le guide d’autoformation automatiser sa veille informationnelle sur le site de la BU 78
  79. 79. D4.4 ORGANISER VEILLE INFORMATIONNELLE Exercice 1. Créer un compte Netvibes 2. Récupérer un flux RSS dans la base de données Sciences Direct sur une recherche de votre choix 79
  80. 80. Ressources en ligne pour vous aider à préparer le C2i : Le portail des C2i http://c2i.education.fr/ Les ressources produites par N. Denos & K. Silini (D4) http://www.c2i.education.fr/spip.php?article211 FIN 80
  81. 81. Merci de votre attention, et bon courage ! FIN 81

×