RAPPORT ANNUEL 2009
NO
LIMITS
En tant que leader mondial
de l’inspection, de la vérification, de l’analyse
et de la certification, nous créons des
avant...
4 5
2010.BURJKHALIFA,828MÈTRES
2004.TAIPEI101,509MÈTRES
1973.WillisTower,442MÈTRES
1889.TOUREIFFEL,324MÈTRES
1931.EMPIREST...
REPÈRES DE 2009 8
LETTRE DU PRÉSIDENT ET DU CEO 10
SGS EN UN COUP D’ŒIL 14
RÉSUMÉ 20
GOUVERNEMENT D’ENTREPRISE 64
RESULTAT...
8 9
REPÈRES
DE 2009
Croissance de 2,5%
du chiffre d’affaires à taux de change constants
Chiffre d’affaires total de CHF 4,...
10 11
En 2009, le Groupe SGS a enregistré une solide progression de 6,3% de son résultat d’exploitation, à CHF 814 million...
12 13
1903. PREMIER VOL DES FRÈRES WRIGHT, 37 MÈTRES
1993. Airbus a330-300, ENVERGURE 60 MÈTRES
14 15
Nous aidons nos clients à travers le monde à
travailler de manière plus durable en
améliorant la qualité et la produ...
16 17
AGRI7.6 %
MIN11.4 %
OGC20.2 %
LSS4.3 %
CTS16.7 %
SSC7.8 %
IND15.8 %
ENVI6.1 %
AUTO5.6  %
GIS4.5  %
AGRI7.0 %
MIN10.6...
18
RÉSUMÉ
19
2009. CHAMPIONNATS DU MONDE. USAIN BOLt, 9.58 SECONDES
1968. JEUX OLYMPIQUES. JIM HINEs, 9.95 SECONDES
1936. ...
20
RÉSUMÉ
21
RÉSUMÉ
22
RÉSUMÉ
23
AGRICULTURE DE PRÉCISION
RENDEMENT MONDIAL DU BLÉ EN AUGMENTATION DE 152% DEPUIS 1960
24 25
RÉSUMÉ
Grâce à nos services, qui couvrent tous les
aspects du secteur agricole, nous contribuons
à assurer l’intégri...
26
RÉSUMÉ
27
365JOURSparan
24HEURESparjour
225tonnesPARCHARGEMENT
28 29
RÉSUMÉ
Minerals
SERVICES
Les services que nous proposons vont de
l’inspection qualitative et quantitative et
de l’an...
30
RÉSUMÉ
31
MONTEVEREST,8848MÈTRES
PUITSDEPÉTROLETIBER,GOLFEDUMEXIQUE,10685MÈTRES
32 33
RÉSUMÉ
En tant que leader dans la fourniture de solutions
au secteur pétrolier et gazier, nous procurons
à nos clien...
34
RÉSUMÉ
35
AUJOURD’HUI,LESCITOYENSEUROPÉENSPEUVENTESPÉRER
VIVRE30ANSDEPLUS
QU’ILYAUNSIÈCLE
36 37
RÉSUMÉ
Nos clients des industries pharmaceutiques et
biopharmaceutiques comptent sur nos services
de sous-traitance ...
38
RÉSUMÉ
39
1972. 8 POUCES MEMOREX 650, 175 kO
1978. 5¼ POUCES DD, 360 kO
1996. 3½ POUCES LS-12, 120.375 MO
2009.CLÉUSB,3...
40 41
RÉSUMÉ
Du textile à l’appareillage ménager, du
mobilier à l’alimentation et à l’électronique,
notre gamme complète d...
42
RÉSUMÉ
43
38% D’AUGMENTATION DEPUIS 2004 DEs
CERTIFICATIONS GESTION
DE LA QUALITÉ
229% D’AUGMENTATION DEpuis 2005 DES
C...
44 45
RÉSUMÉ
Les services d’audit, de certification, de formation et de conseil que nous
fournissons à nos clients leur pe...
46
RÉSUMÉ
47
1981. DIAMÈTRE DU ROTOR
10 mètres
1996. DIAMÈTRE DU ROTOR
40 mètres
2000. DIAMÈTRE DU ROTOR
71 mètres
2005. D...
48 49
RÉSUMÉ
Nos équipes d’ingénieurs et
d’experts techniques au service de
notre clientèle dans les industries
de l’énerg...
50
RÉSUMÉ
51
ON ESTIME QUE PRÈS DE
LA MOITIÉ DES FORÊTS TROPICALES
MATURES DU MONDE
ONT DÉSORMAIS ÉTÉ ABATTUES
LES CHIFFRE...
52 53
RÉSUMÉ
Nous aidons les pouvoirs
publics et l’industrie à
développer des solutions
durables. A cet effet, nous
leur p...
54
RÉSUMÉ
55
2007.Ferrari430Scuderia,4,3LITRESV12,510CH,
DE0À100KM/HENMOINSDE3,6SECONDES,VITESSEMAXIMALE318KM/H
1957.FERRA...
56 57
(CHF millions)	 2009	 2008
CHIFFRE D’AFFAIRES 	 266.2	 292.6
Variation en % 	 (9.0)	
RÉSULTAT D’EXPLOITATION (avant ...
58
RÉSUMÉ
59
2009.2880CONTENEURSSCANNÉSparjour
2000.120CONTENEURSSCANNÉSparjour
60 61
RÉSUMÉ
Nous soutenons les pouvoirs publics, les
institutions et les organisations partenaires en
vérifiant les infor...
62 63
GOUVERNEMENTD’ENTREPRISE
LES AMPOULES À INCANDESCENCE ONT UNE DURÉE DE VIE MOYENNE DE
1 000 HEURES
LES AMPOULES LFC ...
64 65
GOUVERNEMENTD’ENTREPRISE
GOUVERNEMENT
D’ENTREPRISE
INTRODUCTION
1. STRUCTURE ET ACTIONNARIAT DU GROUPE
1.1.	 Structu...
66 67
GOUVERNEMENTD’ENTREPRISE
STRUCTURE
DU CAPITAL
2.1. CAPITAL-ACTIONS ÉMIS
Entièrement libéré, le capital-actions de
SG...
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
SGS Annual Report 2009 (French)
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

SGS Annual Report 2009 (French)

1 228 vues

Publié le

En 2009, le Groupe SGS a enregistré une solide progression de 6,3% de son résultat d’exploitation, à CHF 814 millions. A taux de change constants, le chiffre d’affaires a augmenté de 2,5%, à CHF 4,7 milliards, et huit de nos dix pôles d’activité ont affiché des taux de croissance comparables. Inutile de dire que cette progression a été réalisée dans un contexte opérationnel que l’on pourrait qualifier de rude dans beaucoup de nos domaines d’activité et zones géographiques cruciales, ainsi que dans un environnement commercial extrêmement difficile pour l’économie mondiale dans son ensemble.

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 228
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

SGS Annual Report 2009 (French)

  1. 1. RAPPORT ANNUEL 2009 NO LIMITS
  2. 2. En tant que leader mondial de l’inspection, de la vérification, de l’analyse et de la certification, nous créons des avantages compétitifs, incitons au développement durable et instaurons la confiance. Reconnus comme la référence mondiale en termes de qualité et d’intégrité, nous employons plus de 59 000 collaborateurs et exploitons un réseau de plus de 1000 bureaux et laboratoires à travers le monde. Nous faisons constamment évoluer nos services, afin d’offrir à nos clients une assistance et des solutions innovantes leur permettant de développer leurs activités.
  3. 3. 4 5 2010.BURJKHALIFA,828MÈTRES 2004.TAIPEI101,509MÈTRES 1973.WillisTower,442MÈTRES 1889.TOUREIFFEL,324MÈTRES 1931.EMPIRESTATEBUILDING,381MÈTRES
  4. 4. REPÈRES DE 2009 8 LETTRE DU PRÉSIDENT ET DU CEO 10 SGS EN UN COUP D’ŒIL 14 RÉSUMÉ 20 GOUVERNEMENT D’ENTREPRISE 64 RESULTATS GROUPE SGS 84 RÉSULTATS SGS SA 130 DONNÉES STATISTIQUES 146 INFORMATIONS AUX ACTIONNAIRES 155 RÉSULTATS GROUPE SGS 84 Compte de résultat consolidé 85 Etat du résultat global consolidé 85 Bilan consolidé 86 Tableau des flux de trésorerie consolidé 87 Etat des variations des fonds propres consolidés 88 Notes relatives aux états financiers consolidés 89 Rapport de l’organe de révision du Groupe 127 RÉSULTATS SGS SA 130 Compte de résultat 131 Bilan 132 Notes relatives aux états financiers 133 Proposition du Conseil d’administration de répartition du bénéfice au bilan 142 Rapport de l’organe de révision statutaire 143 DONNÉES STATISTIQUES 146 Groupe SGS: données statistiques sur cinq ans – comptes de résultat consolidés 147 Groupe SGS: données statistiques sur cinq ans – bilans consolidés 148 Groupe SGS: données statistiques sur cinq ans – actions 149 Groupe SGS: information sur les titres 149 Groupe SGS: principales sociétés opérationnelles et société mère 151 Informations aux actionnaires 155 contenu CONTENU
  5. 5. 8 9 REPÈRES DE 2009 Croissance de 2,5% du chiffre d’affaires à taux de change constants Chiffre d’affaires total de CHF 4,7 milliards Hausse de 17,3% du résultat d’exploitation avant éléments exceptionnels Bénéfice de l’exercice de CHF 591 millions Bénéfice de base par action avant éléments exceptionnels de CHF 77,22 Cash-flow opérationnel avant éléments exceptionnels de CHF 780 millions Réalisation de deux acquisitions pour un montant total de CHF 11 millions Proposition de dividende de CHF 60 par action REPÈRESDE2009
  6. 6. 10 11 En 2009, le Groupe SGS a enregistré une solide progression de 6,3% de son résultat d’exploitation, à CHF 814 millions. A taux de change constants, le chiffre d’affaires a augmenté de 2,5%, à CHF 4,7 milliards, et huit de nos dix pôles d’activité ont affiché des taux de croissance comparables. Inutile de dire que cette progression a été réalisée dans un contexte opérationnel que l’on pourrait qualifier de rude dans beaucoup de nos domaines d’activité et zones géographiques cruciales, ainsi que dans un environnement commercial extrêmement difficile pour l’économie mondiale dans son ensemble. Au cours de l’année, nous sommes parvenus à améliorer notre marge opérationnelle avant éléments exceptionnels de 50 points de base. A taux de change constants, elle s’établit à 17,3%. Ces résultats ont été obtenus grâce à une concentration de nos ressources et de notre personnel sur des secteurs à forte demande ainsi qu’à des mesures de stricte maîtrise des coûts à l’échelle du Groupe. Avant éléments exceptionnels, le bénéfice de base par action atteint CHF 77,22, le cash-flow opérationnel restant stable à CHF 780 millions. Sur la base de ces chiffres, le Conseil d’administration a proposé un dividende de CHF 60 par action, dont la moitié reflète la performance exceptionnelle du Groupe en termes de création de liquidité. LA REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE SE CONFIRME Sur fond d’économie planétaire en convalescence, le PIB mondial et le commerce international devraient progresser respectivement de 3,2% et 3,7% en 2010, l’essentiel de la croissance et de la demande émanant de pays émergents comme le Brésil, l’Inde et la Chine. L’économie chinoise, pour ne citer qu’elle, devrait progresser de plus de 8% en 2010, avec de bonnes chances de supplanter le Japon dans le courant de l’année au rang de deuxième économie de la planète après celle des Etats-Unis. Par ailleurs, les prix des matières premières devraient repartir à la hausse et les cours du pétrole et des métaux de base regagner le terrain perdu ces deux dernières années. Sergio Marchionne Président du Conseil d’administration Christopher Kirk Chief Executive Officer Chers actionnaires, Sincèrement, Au cours de l’année écoulée, chacune de nos activités et l’ensemble de nos régions se sont préparées à cette reprise de l’économie mondiale en développant de nouveaux processus et services innovants et en investissant dans les capacités nécessaires à la satisfaction d’une demande accrue. L’innovation en matière de processus et de produits ainsi qu’une plus grande focalisation sur la durabilité seront essentielles à nos clients dans leur détermination à s’assurer un avantage compétitif en 2010. Nous sommes prêts à les y aider. L’un des défis que notre Groupe et les industries au service desquelles nous intervenons devront continuer de relever en 2010 et au-delà sera celui du manque d’ingénieurs bien formés, et ce, dans tous les secteurs. La solution à ce problème est complexe et consiste tout autant à encourager l’enseignement des disciplines liées à l’ingénierie aux niveaux du second et du troisième cycles qu’à mettre plus clairement en lumière les avantages d’une carrière dans ce domaine. Nous y consacrerons tous nos efforts. NOS PÔLES D’ACTIVITÉ RENFORCENT L’EXPERTISE AU SEIN DU GROUPE Au cours de l’année, nous avons racheté deux sociétés pour un prix global de CHF 11 millions. En février, le Groupe a fait l’acquisition d’Ustav Paliv a Maziv, une entreprise thèque spécialisée dans les analyses de carburants, lubrifiants et fluides opérationnels ainsi que dans la réalisation de tests fonctionnels sur les moteurs à combustion. Cette acquisition est en adéquation avec la stratégie de croissance de notre pôle Oil, Gas & Chemicals. Elle nous ouvre en outre une opportunité unique de développer de manière substantielle notre offre de services dans le domaine des analyses de carburants et de lubrifiants en Europe centrale. En octobre, nous avons racheté EKO-PROJEKT Ltd, un important fournisseur de services d’analyses environnementales en Pologne. Cette acquisition a permis à notre pôle Environmental Services de devenir dans ce pays le leader du marché des analyses environnementales à caractère commercial. Grâce au vaste réseau de sites EKO-PROJEKT à travers le pays, nous y disposons désormais d’une plate-forme idéale pour l’introduction de nouveaux services et de technologies d’analyse novatrices en provenance de nos filiales d’Allemagne, du Benelux et d’Italie. Nous porterons en particulier nos efforts sur le contrôle des émissions de cheminées, les analyses de dioxine et les analyses de laboratoire à haute capacité. Le Groupe a une longue tradition d’acquisitions complémentaires destinées à enrichir notre portefeuille de services existants afin de faire bénéficier de cette expertise supplémentaire l’ensemble de notre réseau mondial de plus de 1 000 bureaux et laboratoires à travers le monde. Les deux acquisitions réalisées s’inscrivent dans cette logique. Nous avons également annoncé récemment un accord de collaboration avec Halliburton visant à associer l’ensemble de nos services d’analyse de fluides à la large gamme de solutions d’acquisition d’échantillons de fluides proposée par ce groupe. Cet accord permettra à nos clients de bénéficier des solutions les plus complètes et les plus innovantes dans les secteurs du pétrole et du gaz. Il s’agit d’une étape importante vers notre objectif de devenir le principal acteur dans le domaine des solutions analytiques destinées au marché de l’exploration et de la production. NOS ACTIVITÉS EN 2010 Pour l’année en cours, nous tablons une fois encore sur une solide performance, avec un chiffre d’affaires et un bénéfice en hausse par rapport aux niveaux de 2009. L’année 2010 sera également celle de la publication par notre entreprise de son premier rapport sur le développement durable. Il exposera l’approche du Groupe en matière d’activités soucieuses de l’environnement et présentera un premier compte rendu de nos responsabilités et des résultats obtenus dans ce domaine. Il expliquera également comment nous gérons les contraintes liées au développement durable aussi bien au niveau des services fournis à nos clients que dans le cadre de nos propres activités. Au nom du Conseil d’administration et de l’Operations Council, nous tenons à remercier nos 59 000 collaborateurs pour leur dévouement et leur engagement tout au long de l’année 2009. Nous nous réjouissons de pouvoir aider nos clients à tirer parti des opportunités que l’année 2010 leur réservera. LETTRE DU PRÉSIDENT ET DU CEO LETTREDUPRÉSIDENTETDUCEO PIB MONDIAL ET COMMERCE INTERNATIONAL -1.5 % 2009 2010 2011 2012 3.2 % 3.4 % 3.8 % -9.4 % 3.7 % 4.6 % 5.2 % PIB mondial (en termes réels, à parité de pouvoir d’achat) Croissance du commerce international (valeur en dollars) Source: Economist Intelligence Unit, totaux mondiaux basés sur 51 pays représentant plus de 95% du PIB mondial.
  7. 7. 12 13 1903. PREMIER VOL DES FRÈRES WRIGHT, 37 MÈTRES 1993. Airbus a330-300, ENVERGURE 60 MÈTRES
  8. 8. 14 15 Nous aidons nos clients à travers le monde à travailler de manière plus durable en améliorant la qualité et la productivité, en réduisant les risques, en vérifiant la conformité et en accélérant les mises sur le marché. Notre gamme de prestations couvre l’ensemble des secteurs et touche les produits et services qu’utilisent d’innombrables fois les consommateurs du monde entier dans leur vie quotidienne. De l’énergie qui alimente nos voitures et chauffe nos maisons, aux vêtements que nous portons – en passant par les aliments dans nos assiettes et tout le reste – SGS offre des services indépendants qui changent la vie. En fin de compte, notre valeur ajoutée réside dans les possibilités que nos prestations ouvrent à nos clients et aux consommateurs qu’ils servent. Notre objectif est d’être l’organisation de service la plus compétitive et la plus productive du monde. Ainsi, nous améliorons sans cesse nos compétences de base en inspection, vérification, analyse et certification afin qu’elles soient à la pointe du progrès, car elles sont au cœur de ce que nous sommes. Notre réussite sur les marchés que nous ciblons sera uniquement fonction de notre capacité à être les plus concurrentiels et à fournir constamment un service inégalé à nos clients du monde entier. Nous avons la volonté d’incarner notre passion, notre intégrité et notre esprit d’entreprise et d’innovation en nous attachant constamment à réaliser notre vision. Ce sont ces valeurs qui nous guident dans toutes nos actions et qui forment l’assise sur laquelle est bâtie notre organisation. NOTRE VISION NOS VALEURS SGS est dirigée par un groupe de personnes dynamiques qui s’appuient sur une longue expérience dans leur discipline propre et qui entendent œuvrer pour notre réussite en tant qu’entreprise ainsi que pour celle de nos clients. Nous sommes organisés en dix pôles d’activité présents dans dix régions. Chaque activité est dirigée par un Executive Vice President (EVP) et chaque région par un Chief Operating Officer (COO). Conjointement avec les Senior Vice Presidents (SVP) fonctionnels et le Chief Executive Officer du Groupe, le Chief Financial Officer du Groupe et le General Counsel, les EVP et les COO forment l’Operations Council qui se réunit régulièrement en cours d’année afin de définir les stratégies et priorités au sein du Groupe et suivre les résultats. NOTRE MANAGEMENT HAUTE DIRECTION Christopher Kirk Chief Executive Officer Richard Tobin Chief Financial Officer & IT Olivier Merkt General Counsel & Chief Compliance Officer Chief Operating Officers Fernando Basabe Europe Occidentale Duilio Giacomelli Europe du Sud-Est Dirk Hellemans Europe Centrale et du Nord-Ouest Teymur Abasov Europe de l’Est et Moyen-Orient Robert Markus Afrique Jeffrey McDonald Amérique du Nord Alejandro Gomez de la Torre Amérique du Sud Helmut Chik Chine et Hong Kong Antony Hall Asie du Sud-Est et Océan Pacifique Dennis Yang Asie de l’Est Executive Vice Presidents Jeffrey Newell Agricultural Services Michael Belton Minerals Services Alim Saidov Oil, Gas & Chemicals and Environmental Services Anne Hays* Life Science Services Frankie Ng Consumer Testing Services Malcolm Reid Systems & Services Certification Beat In-Albon** Industrial Services Frédéric Herren Automotive and Governments & Institutions Services Senior Vice Presidents Jean-Luc de Buman Corporate Communications & Investor Relations Francis Lacroze Continuous Improvement *A partir du 15 janvier 2010. **Jusqu’au 15 janvier 2010, EVP Life Science Services. SGS EN UN COUP D’ŒIL SGSENUNCOUPD’ŒIL
  9. 9. 16 17 AGRI7.6 % MIN11.4 % OGC20.2 % LSS4.3 % CTS16.7 % SSC7.8 % IND15.8 % ENVI6.1 % AUTO5.6  % GIS4.5  % AGRI7.0 % MIN10.6 % OGC17.9 % LSS3.4 % CTS24.6 % SSC9.5 % IND12.8 % ENVI4.2 % AUTO5.2 % GIS4.8 % CHIFFRE D’AFFAIRES ET RÉSULTAT D’EXPLOITATION PAR PÔLE D’ACTIVITÉ CHIFFRE D’AFFAIRES RÉSULTAT D’EXPLOITATION (avant éléments exceptionnels) CHIFFRE D’AFFAIRES ET RÉSULTAT D’EXPLOITATION PAR RÉGION AsiePacifique25.3 % Europe / Afrique / Moyen-Orient53.8 % Europe / Afrique / Moyen-Orient49.2 % Amériques20.9 % AsiePacifique40.8 % Amériques10.0 % SGSENUNCOUPD’ŒIL CHIFFRE D’AFFAIRES RÉSULTAT D’EXPLOITATION (avant éléments exceptionnels)
  10. 10. 18 RÉSUMÉ 19 2009. CHAMPIONNATS DU MONDE. USAIN BOLt, 9.58 SECONDES 1968. JEUX OLYMPIQUES. JIM HINEs, 9.95 SECONDES 1936. JEUX OLYMPIQUES. JESSE OWENs, 10.3 SECONDES
  11. 11. 20 RÉSUMÉ 21 RÉSUMÉ
  12. 12. 22 RÉSUMÉ 23 AGRICULTURE DE PRÉCISION RENDEMENT MONDIAL DU BLÉ EN AUGMENTATION DE 152% DEPUIS 1960
  13. 13. 24 25 RÉSUMÉ Grâce à nos services, qui couvrent tous les aspects du secteur agricole, nous contribuons à assurer l’intégrité de la chaîne alimentaire en aidant nos clients à gérer les cultures, améliorer le développement des semences, effectuer des analyses de sols, mener à bien les récoltes, acheminer les produits à travers la chaîne d’approvisionnement mondiale et réaliser les inspections de négoce à l’exportation et à l’importation. Destinés à tous les grands acteurs du secteur agricole, nos services réduisent les risques, garantissent la qualité et améliorent la productivité. AGRICULTURAL SERVICES En 2009, nous avons réalisé plusieurs études sur les marchés des semences et des engrais pour le compte de nos clients, car ceux-ci doivent de plus en plus localiser leurs produits afin de les adapter à l’évolution des conditions de culture et de récolte. Au nombre de ces travaux figurent une étude sur le maïs en Chine et une autre sur la production de sucre de canne en Inde. En collaboration avec nos clients, nous avons élaboré des questionnaires personnalisés spécifiques à chacune de ces études. Grâce à ces questionnaires, nos experts agricoles ont mené plus de 900 entretiens individuels avec des agriculteurs dans toutes les régions de Chine et d’Inde. Les données collectées à cette occasion ont été converties en représentations statistiques et diagrammes, de manière à aider nos clients à adapter leurs produits aux conditions sur les marchés locaux. Conçue par notre équipe régionale d’Europe du Sud-Est, puis mise au point et appliquée par nos services opérationnels en Hongrie, notre nouvelle méthode d’échantillonnage en profondeur par pompe à vide constitue une véritable innovation en matière de prise d’échantillons. La nouveauté réside dans la capacité à prélever une carotte verticale d’échantillons de produits dans un silo ou un entrepôt jusqu’à une profondeur de 20 mètres. Son principe est simple et repose sur l’utilisation d’un vide industriel créant une succion à l’intérieur de la carotte. Notre échantillonneur profond par pompe à vide descend à travers presque n’importe quelle matière sèche granuleuse pour extraire un échantillon continu de toutes les couches du produit. Grâce à ce procédé, l’éventuelle mauvaise qualité n’a aucune chance d’échapper à l’inspection et à l’échantillonnage. En 2009, nous avons mis en service le premier laboratoire commercial de gestion de la fertilité du sol dans la région des Terres noires en Russie. Située à Voronezh, ce nouveau site a ouvert ses portes au troisième trimestre 2009 et permet aux agriculteurs de cette région d’accéder à l’échantillonnage et à la cartographie du sol par GPS, combinés à l’analyse de nutriments en laboratoire. Ces services contribuent à optimiser leur processus de prise de décisions en matière de plantation et de fertilisation. Ainsi, nous aidons les agriculteurs non seulement à réaliser des économies grâce à notre technologie modulable d’épandage d’engrais et à améliorer leurs rendements en dosant correctement la quantité d’engrais en fonction des besoins, mais également à préserver l’environnement en évitant un apport excessif et le risque d’une contamination du sol et de l’eau des rivières et des fleuves. Bien que les prix des produits alimentaires aient baissé depuis leur niveau record de 2008, les prochaines années vont s’avérer cruciales pour tous les pays du monde, car il s’agira pour eux de poser les fondements de la nutrition de leurs populations au cours des décennies à venir. Alors que les quarante prochaines années verront la population mondiale progresser de plus de 30%, la demande de viande augmentera de 100% et celle de céréales et d’autres produits alimentaires de 70%. Jointe à un changement des habitudes alimentaires, cette évolution constituera un défi important, dans la mesure où, parallèlement, l’exploitation des sols et de l’eau sera soumise à des restrictions croissantes. L’an passé, nous nous sommes impliqués dans plusieurs nouveaux projets. Ceux-ci ont constitué autant de défis passionnants pour notre équipe, tout en mettant en lumière ce que nous avions de meilleur dans notre organisation en termes d’innovations dans les domaines de la technologie et des processus. AIDER NOS CLIENTS À CROÎTRE ET À S’ADAPTER > Enrichissement du portefeuille de services par des études de marché indépendantes > Pionnier dans l’échantillonnage en profondeur par pompe à vide garantissant l’efficacité et la représentativité dans le prélèvement d’échantillons > Introduction en Russie de solutions de stockage temporaire et du premier laboratoire commercial de gestion de la fertilité du sol En 2009 notre chiffre d’affaires a augmenté de 4,6% à taux de change constants, pour s’établir à CHF 356 millions, ce qui s’est traduit par une amélioration de notre marge opérationnelle de 40 points de base, à 16,0%. La situation de marché dans le secteur est restée volatile pendant toute l’année, les volumes d’exportation ayant fluctué au gré des conditions des récoltes, des interventions étatiques, de l’impact des taux de change sur la compétitivité des prix, des restrictions de crédits bancaires et des variations de prix des produits de base. Malgré ces vents contraires, nous avons été en mesure d’adapter notre structure à la demande, de lancer de nouveaux services répondant à des réglementations toujours plus strictes sur la sécurité des produits alimentaires, et d’intensifier la promotion des services visant à améliorer le rendement des récoltes. Nous poursuivrons l’enrichissement de notre offre de services de base, destinés aux négociants soucieux de répondre aux exigences de plus en plus sévères en termes de transparence de la chaîne d’approvisionnement et de conformité réglementaire. Les services liés à l’amélioration des rendements tels que l’analyse des sols et des semences, les études de marché et les recherches sur les récoltes devraient être les principaux moteurs de la croissance à l’avenir. PERFORMANCES FINANCIÈRES (CHF millions) 2009 2008 CHIFFRE D’AFFAIRES 356.3 358.3 Variation en % (0.6) RÉSULTAT D’EXPLOITATION (avant éléments exceptionnels) 57.1 55.9 Variation en % 2.1 Marge d’exploitation % (avant éléments exceptionnels) 16.0 15.6
  14. 14. 26 RÉSUMÉ 27 365JOURSparan 24HEURESparjour 225tonnesPARCHARGEMENT
  15. 15. 28 29 RÉSUMÉ Minerals SERVICES Les services que nous proposons vont de l’inspection qualitative et quantitative et de l’analyse d’une vaste gamme de produits de base aux services avancés destinés à optimiser la récupération des métaux dans les usines de retraitement. Nos clients comptent sur notre expertise et nos conseils pour les aider à gagner des avantages concurrentiels tout en réduisant leurs risques à tous les stades de la chaîne de valeur. (CHF millions) 2009 2008 1 CHIFFRE D’AFFAIRES 536.0 631.6 Variation en % (15.1) RÉSULTAT D’EXPLOITATION (avant éléments exceptionnels) 86.3 115.8 Variation en % (25.5) Marge d’exploitation % (avant éléments exceptionnels) 16.1 18.3 1. Chiffres de 2008 retraités suite à des changements dans l’organisation du Groupe. De nombreux gouvernements encouragent l’exploration de minerais en constituant des bases de données géochimiques à grande échelle pour leur pays. Ces bases de données fournissent des indications préliminaires sur la minéralisation des métaux et de ce fait facilitent et aident l’exploration minière. Compte tenu des immenses étendues de terres à évaluer ainsi que des coûts et des contraintes de temps en cause, nos clients opérant dans ce secteur, comme la National Geochemical Survey of Australia (NGSA), souhaitent utiliser des techniques sensibles et reproductibles capables de générer des bases de données fiables, reflétant avec précision le potentiel d’exploration des minerais. Dans une récente étude pilote, effectuée en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, l’un des échantillons devait représenter une superficie de 1540 m2 de terrain. Notre technologie mobile Metal Ion™ (MMI™ ), utilisée dans ce contexte, a montré une sensibilité exceptionnelle au cuivre, à l’or et à l’argent. La technologie MMI™ a constitué une percée qui a permis à la NGSA d’être en mesure de fournir des informations géochimiques majeures, potentiellement prédictives, susceptibles de déboucher sur l’exploration d’un important gisement minier de Nouvelle-Galles du Sud. L’entrée de la mine de Black Angel se trouve au nord du Cercle polaire, à flanc de falaise, sur la côte ouest du Groenland, à environ 600 mètres au-dessus des eaux glacées. En grande partie souterraine, la mine a été exploitée de 1973 à 1990, période durant laquelle elle a produit 12 millions de tonnes de minerai. Angel Mining dispose d’une licence pour rouvrir la mine et en extraire d’autres importants dépôts de zinc et de plomb. Le minerai devra être transporté depuis l’ouverture de la mine, à flanc de falaise, jusqu’à l’usine de traitement, 600 mètres en contrebas, sur la rive opposée du fjord. Nous avons travaillé avec Angel Mining sur un concept de préconcentration du minerai de plomb et de zinc par triage optique à l’intérieur de la mine. Le triage optique n’a été que rarement pratiqué sous terre à ce jour et pourrait permettre de réaliser des économies significatives. Cette technologie consiste à séparer de gros morceaux de roche sombre (le minerai) de la roche légère (marbre blanc, les déchets) en examinant la roche à l’aide d’un détecteur, puis en sélectionnant le minerai sombre et en rejetant les déchets légers. Elle existe depuis de nombreuses années mais a été sensiblement perfectionnée récemment. Son utilisation souterraine pourrait se traduire par une énorme différence en termes de coûts et justifier la réalisation du projet de production de Black Angel. L’industrie minière montre désormais des signes de reprise après la période traumatisante qui a débuté au cours du second semestre 2008. Nous commençons à voir les investissements revenir vers ce secteur, attirés par des prix à la hausse et un intérêt croissant pour l’or, l’uranium et d’autres métaux stratégiques. De plus, l’intérêt accru pour ces éléments rares et leur pénurie croissante, qui sont à l’origine de la révolution des technologies vertes innovantes, stimule par ailleurs les investissements dans ce secteur. A mesure que la demande de métaux continue de croître en Asie, notamment en Chine et en Inde, nous sommes bien positionnés au plan mondial pour proposer des approches innovantes d’exploration, d’extraction et de traitement des nouvelles réserves qui s’avéreront nécessaires dans l’industrie minière et métallurgique. NOUVELLES MÉTHODES D’EXTRACTION DE VALEURS CACHÉES > Assistance en matière d’analyses géochimiques à grande échelle, grâce à la technologie mobile Metal Ion™ > Triage optique sous terre du plomb et du zinc dans le cadre d’une solution d’extraction sous conditions extrêmes au Groenland > Amélioration de la santé et de la sécurité au travail, grâce à la réduction de l’exposition à l’acide fluorhydrique A paramètres constants, le chiffre d’affaires a baissé de 10,4%, à CHF 536 millions. En effet, les conditions de marché sont restées difficiles pendant toute l’année pour les métaux industriels et les métaux précieux et la baisse de la demande énergétique a pesé sur la consommation de charbon. La marge opérationnelle pour l’année s’est établie à 16,1%, en baisse de 220 points de base par rapport à 2008, malgré une appréciation significative de 200 points de base au second semestre par rapport aux six premiers mois de 2009, les coûts ayant été adaptés à la baisse des niveaux de l’activité. Nous avons profité de cette baisse en cours d’année pour travailler à une amélioration de notre productivité et une réduction de nos coûts, tout en préservant nos capacités productives de base, notamment nos services d’analyse dans le domaine de la métallurgie et nos services de laboratoire. Les investissements ont été réduits, nos capacités installées étant suffisantes au vu des différents scénarios de demande élaborés pour 2010. PERFORMANCES FINANCIÈRES
  16. 16. 30 RÉSUMÉ 31 MONTEVEREST,8848MÈTRES PUITSDEPÉTROLETIBER,GOLFEDUMEXIQUE,10685MÈTRES
  17. 17. 32 33 RÉSUMÉ En tant que leader dans la fourniture de solutions au secteur pétrolier et gazier, nous procurons à nos clients des avantages tangibles dans les domaines amont et aval, grâce à notre technologie robuste, notre approche innovante, notre support technique et notre attachement à la qualité et à la sécurité. Notre réseau mondial de bureaux et de laboratoires et nos équipes engagées nous permettent de répondre aux besoins de nos clients, à toute heure et en tout lieu. L’ensemble de ces atouts, ainsi que notre réputation d’indépendance, d’excellence et d’innovation ont fait de nous le leader du marché dans les domaines de l’amélioration de l’efficacité, de la réduction des risques et de la création d’avantages concurrentiels. OIL, GAS & CHEMICALS SERVICES (CHF millions) 2009 2008 1 CHIFFRE D’AFFAIRES 951.0 984.8 Variation en % (3.4) RÉSULTAT D’EXPLOITATION (avant éléments exceptionnels) 146.4 149.7 Variation en % (2.2) Marge d’exploitation % (avant éléments exceptionnels) 15.4 15.2 1. Chiffres de 2008 retraités suite à des changements dans l’organisation du Groupe. Comment obtient- on rapidement des données analytiques sans être obligé d’expédier des échantillons pressurisés et d’encourir le coût supplémentaire d’une location prolongée de cylindres? Tout simplement en transportant le laboratoire sur site. Nous avons conçu, développé et construit notre propre gamme de laboratoires portables d’analyse de propriétés de fluides (FluidPro PAL™ ), capables de réaliser des analyses complètes de fluides en réservoir ainsi que des essais spécialisés qui, ordinairement, ne sont effectués que dans des laboratoires fixes. Qui plus est, ces laboratoires portables peuvent fonctionner virtuellement partout où l’on peut installer un conteneur maritime standard. SGS FluidPro PAL™ permet un large éventail de traitements d’échantillons et d’essais analytiques destinés à des applications sur site comme le transfert d’échantillons sous haute pression, l’échantillonnage et la recombinaison de séparateurs, l’analyse complète PVT (pression, volume et température) de fluides, la détermination du rapport gaz-pétrole (GOR), les analyses de retrait et de composition, la recherche de mercure et de radon dans du gaz naturel, la détermination des propriétés chimiques de l’eau et les études de maintien de l’écoulement. L’unité SGS FluidPro PAL™ bénéficie de la certification tierce partie pour les applications de zone 1 et est conçue pour fonctionner dans des environnements difficiles. Toutes les unités sont opérées par des chimistes certifiés, ce qui permet de répondre aux normes de qualité et de service les plus élevées – sur site et à la demande. Ces unités peuvent être utilisées pour des analyses sur les plates-formes pendant les forages, sur une base centrale à terre ou dans des laboratoires indépendants sur des sites isolés. L’équipement et les méthodes mis en œuvre dans nos laboratoires mobiles fournissent une précision de données intégralement corrélée et sont comparables à ceux des laboratoires fixes. Les chimistes PVT qui travaillent dans les laboratoires sont en outre certifiés tierce partie pour la sécurité et ont suivi un programme de formation interne rigoureux pour devenir opérateurs FluidPro PAL™ . Enfin, pour assurer le niveau de qualité le plus élevé, les laboratoires mobiles sont contrôlés par notre équipe hautement expérimentée d’assurance et de contrôle qualité, disposant d’un accès à distance par Internet et satellite. Des unités FluidPro PAL™ sont actuellement utilisées pour des projets exigeants en Amérique du Nord et du Sud ainsi qu’en Afrique, et leurs résultats sont impressionnants. Un récent rapport de l’Agence internationale de l’énergie prévoit que la demande de pétrole passera de 84,7 millions à 105 millions de barils par jour entre 2008 et 2030, soit une augmentation de 23%. Alors que cette progression était attendue depuis longtemps, c’est le basculement de la demande des pays développés vers le monde émergent qui constitue l’aspect le plus intéressant. Dans les Etats membres de l’OCDE, la demande en 2030 sera légèrement inférieure à celle de 1980. Or, pendant la même période, elle progressera de près de 180% dans les pays non membres, sous l’effet de la croissance en Asie. A elle seule, la demande en Inde et en Chine devrait augmenter de 400% par rapport à 2008. Quel sera l’impact de cette augmentation sur nos clients et nos services? On sait que la demande émanant des pays émergents sera déterminante pour l’avenir de notre secteur au cours des vingt prochaines années. Dans le cadre d’un effort concerté, nous nous sommes donc attachés à satisfaire ces besoins croissants en renforçant et développant l’ensemble de nos capacités, aussi bien au plan des perspectives technologiques que de la couverture géographique appropriée. SUR SITE, EN TEMPS UTILE ET PARTOUT… > Laboratoires de vérification sur site de l’écoulement de fluides en réservoir dans les environnements les plus exigeants > Lancement en Asie des premiers programmes de fiabilité du carburant: mise en œuvre réussie d’un programme pilote aux Philippines > Poursuite des enquêtes mondiales sur les carburants par le Centre d’enquêtes sur les carburants, malgré le ralentissement général dans le secteur automobile A taux de change constants, le chiffre d’affaires a progressé de 1%, à CHF 951 millions. Quant à la marge opérationnelle, elle s’est améliorée de 20 points de base à 15,4%, grâce à des gains de productivité, à des mesures de maîtrise des coûts et à l’amélioration de la composition du portefeuille de services. Notre système unique de reporting mondial centralisé était bien placé pour répondre à la demande de systèmes de reporting en continu 24 heures sur 24, née de la mondialisation des chaînes d’approvisionnement. Nous sommes particulièrement fiers des différentes distinctions importantes qui nous ont été décernées par nos clients dans les domaines de la santé, de la sécurité et de l’environnement. Ces efforts en vue d’accroitre la sécurité sur les lieux de travail et d’améliorer les systèmes de reporting contribuent à renforcer notre compétitivité. Pour 2010, nous avons retenu plusieurs projets d’investissement destinés à améliorer notre potentiel et nos capacités techniques dans une perspective d’augmentation des dépenses d’exploration et de production dans le secteur. PERFORMANCES FINANCIÈRES
  18. 18. 34 RÉSUMÉ 35 AUJOURD’HUI,LESCITOYENSEUROPÉENSPEUVENTESPÉRER VIVRE30ANSDEPLUS QU’ILYAUNSIÈCLE
  19. 19. 36 37 RÉSUMÉ Nos clients des industries pharmaceutiques et biopharmaceutiques comptent sur nos services de sous-traitance qui portent non seulement sur la qualité et la sécurité des ingrédients pharmaceutiques mais aussi sur le processus de développement, depuis ses phases initiales jusqu’à la commercialisation des produits finis. Nos services d’essais cliniques et nos activités d’analyse de contrôle qualité contribuent à améliorer l’efficacité, réduire les coûts, réduire le temps d’accès au marché et assurer la sécurité des produits pharmaceutiques. LIFE SCIENCE SERVICES (CHF millions) 2009 2008 CHIFFRE D’AFFAIRES 201.3 204.4 Variation en % (1.5) RÉSULTAT D’EXPLOITATION (avant éléments exceptionnels) 28.0 27.5 Variation en % 1.8 Marge d’exploitation % (avant éléments exceptionnels) 13.9 13.5 Les entreprises opérant à l’échelle mondiale dans le secteur de la pharmacie et de la santé sont confrontées à un grand nombre de défis en constante évolution. Le développement de capacités de contrôle qualité et de processus applicables à une multiplicité de sites de fabrication situés dans différents pays revêt une importance cruciale du fait de la diversité des réglementations régissant les processus de fabrication au sein de l’industrie pharmaceutique. L’externalisation constitue une solution utilisée par de nombreuses sociétés pour gérer les tâches de contrôle qualité. Toutefois, dans la mesure où beaucoup de partenaires de service sont des fournisseurs locaux, cette pratique ne débouche pas nécessairement sur l’harmonisation des processus de contrôle qualité. Par conséquent, la sélection d’un partenaire externe a des implications qui vont au-delà de la réalisation d’analyses de contrôle qualité. Elle doit également tenir compte de la manière d’harmoniser, à l’échelle de l’entreprise, les systèmes, les procédures et les rapports de contrôle qualité. Récemment, nous avons été en mesure de fournir à un client mondial une solution harmonisée d’externalisation. Un premier succès avec ce client en Europe a été suivi d’une présentation centrée sur les analyses microbiologiques. Il était intéressé par nos capacités et recherchait un laboratoire d’appoint pour faire face à une augmentation de la demande. Ces contacts mirent en évidence un potentiel d’amélioration des processus de travail de ce client, non seulement par le biais de l’externalisation de ses analyses de contrôle qualité en Europe, mais également au niveau de l’une de ses installations en Asie. En effet, le client avait ouvert un site opérationnel à Shanghai, lequel expédiait désormais des produits à analyser en Europe. Nous lui avons donc proposé d’utiliser notre laboratoire de Shanghai pour effectuer ces analyses. Du point de vue de ce client, l’utilisation d’un partenaire d’externalisation local pour ces analyses s’est révélée extrêmement précieuse, dans la mesure où elle lui permet de les traiter sur place, ce qui réduit substantiellement le délai d’exécution. Le client souhaitait conclure un accord contractuel global entre les différents laboratoires d’analyse et ses propres filiales et disposer d’un seul interlocuteur de service central. Nous étions les seuls à pouvoir satisfaire cette demande. Dans ce scénario grandeur nature, nous avons pu mettre à profit notre large base géographique dans le domaine de l’analyse, afin de fournir au client des solutions à la fois globales et locales. Les facteurs de réussite sont fortement dépendants de la communication, aussi bien interne qu’externe, entre le personnel d’exploitation et le personnel technique, et ce, à tous les niveaux des deux entreprises. L’exemple décrit ici – une solution rationnalisée et harmonisée destinée à un client mondial – a été mis en œuvre en moins de huit mois. Jamais la rapidité et la qualité n’ont été aussi importantes dans le secteur pharmaceutique mondial. Car les médicaments susceptibles de sauver des vies en Amérique du Nord ont probablement fait l’objet d’essais cliniques en Europe pour être ensuite fabriqués en Asie. Afin de fournir à bref délai les médicaments de la meilleure qualité aux meilleurs prix, les fabricants font de plus en plus appel à l’externalisation et opèrent depuis des régions à bas coût. Pour réussir, il est néanmoins indispensable de ne pas sacrifier la qualité. Or la maîtrise du volume d’inspections et des diverses obligations réglementaires applicables au niveau mondial peut facilement dépasser les capacités du service de contrôle qualité interne de n’importe quelle société. C’est à ce niveau que les services que nous offrons en tant que fournisseur de solutions globales d’analyse et de contrôle qualité ainsi que de recherche clinique vont vraiment faire la différence. ÉLIMINER LES BARRIÈRES POUR LES CLIENTS INTERNATIONAUX > Accréditation du laboratoire belge pour procédés de fabrication conformes (GMP) dans le domaine des études au carbone 14 > Réalisation de protocoles combinés de recherche clinique, destinés à raccourcir le délai entre la première administration à l’homme et la validation du principe pour les produits pharmaceutiques contre la maladie d’Alzheimer et le virus de l’hépatite C > Coopération réussie avec un client d’envergure mondiale en vue d’offrir des services harmonisés entre les laboratoires européens et asiatiques A taux de change constants, le chiffre d’affaires de l’exercice a augmenté de 3,0%, la situation difficile sur le marché de la recherche en phase avancée ayant été contrebalancée par la croissance des volumes traités par les laboratoires d’analyse de contrôle qualité et de bioanalyse. Notre marge opérationnelle a progressé de 40 points de base à 13,9%, du fait d’un meilleur taux de charge des capacités et de gains de productivité. Le marché des analyses de contrôle qualité a bien résisté, progressant en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. De plus, pour satisfaire la demande, nous avons commencé à renforcer les capacités de nos laboratoires en Amérique du Nord et en Europe. Nos activités de recherche clinique en phase précoce ont réalisé de bonnes performances. En revanche, la demande d’essais cliniques en phase avancée est restée faible, en raison de la forte diminution du nombre de médicaments arrivant à ce stade. Nous avons continué de développer nos capacités d’analyse en immunologie afin de répondre à l’augmentation de la demande en matière de marqueurs biologiques et de radiopharmacologie C14. PERFORMANCES FINANCIÈRES
  20. 20. 38 RÉSUMÉ 39 1972. 8 POUCES MEMOREX 650, 175 kO 1978. 5¼ POUCES DD, 360 kO 1996. 3½ POUCES LS-12, 120.375 MO 2009.CLÉUSB,32GO
  21. 21. 40 41 RÉSUMÉ Du textile à l’appareillage ménager, du mobilier à l’alimentation et à l’électronique, notre gamme complète de services facilite l’assurance de la qualité, de la conformité et de la sécurité des produits de consommation d’un bout à l’autre des chaînes d’approvisionnement mondiales. Nos clients comptent sur nos capacités et nos laboratoires d’inspection et d’analyse afin de les aider à se conformer aux exigences réglementaires régissant leurs produits, ainsi qu’à garantir l’intégrité des intrants en provenance de leurs fournisseurs. Grâce à l’évaluation des produits et de l’usine, à l’inspection des produits et au contrôle des expéditions, nous identifions d’éventuels problèmes de production, ce qui permet de réduire les délais d’accès au marché, dans le respect des divers régimes réglementaires. (CHF millions) 2009 2008 1 CHIFFRE D’AFFAIRES 789.0 733.0 Variation en % 7.6 RÉSULTAT D’EXPLOITATION (avant éléments exceptionnels) 200.0 170.2 Variation en % 17.5 Marge d’exploitation % (avant éléments exceptionnels) 25.3 23.2 1. Chiffres de 2008 retraités suite à des changements dans l’organisation du Groupe. Sous la pression de la situation économique, les grands constructeurs automobiles cherchent à réduire leurs coûts d’ingénierie. A un client disposant d’un centre d’ingénierie en Allemagne, nous avons donc proposé une solution qui lui permet d’accéder à sa base de connaissances existante tout en tirant profit d’un environnement de laboratoire plus diversifié. Dans le cadre de l’Up*sourcing™ des besoins de laboratoire du client, nous avons pris en charge tout l’équipement de laboratoire ainsi que le personnel, pour les relocaliser vers un laboratoire SGS existant près de son site de production en Allemagne. Cette solution a permis à notre client de préserver l’accès à des années d’expertise, tout en lui offrant la possibilité d’utiliser notre réseau mondial de laboratoires de tests. Nos laboratoires en Chine, en Corée, en Amérique du Nord, à Taiwan et au Royaume-Uni sont des membres actifs du Global Certification Forum et du PCS Type Certification Review Board, créés par l’industrie des télécommunications mobiles. Ces organismes sont actuellement en train de valider de nouvelles plates-formes de tests pour la communication haut débit sans fil. Connue sous le nom de Long Term Evolution ou LTE, la nouvelle norme sera utilisée pour certifier prochainement les appareils mobiles autorisant une connectivité sans faille à des vitesses de transmission de données de plus de 100 Mbit/s, à comparer au débit descendant de 14 Mbit/s atteint dans les réseaux 3G actuels. Les deux groupes comprennent des représentants des principaux opérateurs de réseaux comme Vodafone, Verizon, AT&T, T-Mobile, O2 Telefonica et Orange ainsi que les cinq plus grands fabricants de téléphones mobiles Nokia, Samsung, LG, Sony Ericsson et Motorola. L’acide cyanurique est en principe un produit chimique non toxique utilisé dans de nombreux processus industriels. Or, lorsqu’il est combiné à la mélamine, autre substance peu toxique, il en résulte un mélange susceptible de provoquer des calculs rénaux et de conduire au décès, comme l’ont mis en évidence les scandales survenus au cours des deux dernières années dans les domaines des aliments pour animaux de compagnie et des produits laitiers. En réaction à ces crises, nous avons perfectionné la méthodologie des analyses de l’acide cyanurique dans notre centre de compétences de Bangkok, puis nous avons transféré ce savoir-faire à nos laboratoires du monde entier afin de répondre aux besoins de nos clients pendant cette période critique. Nous avons par ailleurs émis des doutes sur la perception du marché selon laquelle l’alerte à la mélanine ne concernait que le secteur laitier et avons étendu les vérifications préventives à tous les produits à base de protéines. Nous avons développé une expertise mondiale et mis en place un vaste réseau de chambres d’essai en Asie afin d’aider nos clients à garantir la conformité avec la réglementation CARB – régissant aux Etats-Unis les émissions de formaldéhyde des produits en bois composite – et ce, dans le délai d’exécution le plus bref possible. Vingt-trois de nos laboratoires ont été accrédités par l’US Consumer Product Safety Commission et proposent leur expertise et leurs solutions mondiales, telles que des évaluations de sécurité ou de risque ainsi qu’une certification en vue d’aider les fabricants, les détaillants et les importateurs à respecter cette nouvelle réglementation stricte. Au fur et à mesure que l’économie mondiale émerge timidement de la récession, la demande de biens de consommation repart et, parallèlement, le besoin de procédures et de solutions de tests et d’inspection robustes, domaines dans lesquels nous innovons en permanence. Grâce à un réseau de plus de 100 laboratoires dans 36 pays, exclusivement spécialisés dans les tests et les inspections de biens de consommation, nous sommes aux avant-postes dans le développement de nouveaux protocoles et matrices pour les tests de produits de consommation, de manière à garantir leur conformité à une grande variété de régimes réglementaires gouvernementaux ou sectoriels. Bien que le souvenir de certaines contaminations de produits de consommation et craintes alimentaires commence à s’estomper dans les mémoires, les gouvernements et l’industrie doivent rester vigilants et maintenir des normes élevées de sécurité, de qualité et d’intégrité des produits. PARTAGER L’EXPERTISE > Expertise dans le domaine de l’Up*sourcing™ de tests automobiles > Réalisation de tests de plates-formes pour la technologie haut débit sans fil de 4e génération > la pointe en matière de nouveaux protocoles de sécurité alimentaire A taux de change constants, le chiffre d’affaires a augmenté de 11,1% sur l’année, du fait de la demande d’analyses liée aux prescriptions du Consumer Product Safety Improvement Act de 2008 aux Etats-Unis ainsi que du renforcement général des réglementations sur la sécurité des produits de consommation. Cette demande a amorti l’impact du ralentissement des services d’audit et d’inspection d’usines et la faiblesse du marché de produits électroniques. La marge opérationnelle a progressé à 25,3% grâce à notre palette de services et d’offres globales ainsi qu’à une stricte maîtrise des coûts dans les secteurs à faible niveau d’activité. La réglementation encadrant la sécurité des produits de consommation a continué de se renforcer pendant l’année, dans le droit fil des tendances de ces dernières années. Malgré les conditions difficiles prévalant sur les marchés des produits de consommation, nous avons continué de consacrer des fonds au soutien de nouvelles initiatives et avons investi dans des capacités supplémentaires aux Etats-Unis, en Allemagne, en Chine et en Inde. Les modifications et améliorations apportées à la législation en matière de sécurité des biens de consommation et la pérennité de la demande de produits durables resteront les moteurs structurels du développement des activités d’analyse au cours des années à venir. PERFORMANCES FINANCIÈRES consumer testing services
  22. 22. 42 RÉSUMÉ 43 38% D’AUGMENTATION DEPUIS 2004 DEs CERTIFICATIONS GESTION DE LA QUALITÉ 229% D’AUGMENTATION DEpuis 2005 DES CERTIFICATIONS SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL 137% D’AUGMENTATION DEPUIS 2004 DES CERTIFICATIONS ENVIRONNEMENTALES
  23. 23. 44 45 RÉSUMÉ Les services d’audit, de certification, de formation et de conseil que nous fournissons à nos clients leur permettent de renforcer leurs processus de gestion, d’améliorer la performance de leurs systèmes de management et de leurs collaborateurs et d’en retirer un véritable avantage par rapport à leurs concurrents. Notre mission consiste à aider nos clients à continuer de progresser sur la voie du développement durable. Etablir un partenariat avec un leader mondial ouvre la porte à des processus plus performants, des talents de plus en plus remarquables, des chaînes de production cohérentes et respectueuses des normes et des relations clients plus durables – autant de composantes clés pour s’assurer un avantage compétitif sur le marché. SYSTEMS & SERVICES CERTIFICATION (CHF millions) 2009 2008 1 CHIFFRE D’AFFAIRES 367.3 366.5 Variation en % 0.2 RÉSULTAT D’EXPLOITATION (avant éléments exceptionnels) 77.6 70.2 Variation en % 10.5 Marge d’exploitation % (avant éléments exceptionnels) 21.1 19.2 1. Chiffres de 2008 retraités suite à des changements dans l’organisation du Groupe. La société suédoise SEKAB, l’un des principaux distributeurs européens de bioéthanol, est devenue la première au monde à fournir de l’éthanol dont le respect de la durabilité a été vérifié à 100%. SEKAB a fait appel à nous afin que nous l’aidions à garantir que sa production d’éthanol à base de sucre de canne du Brésil satisfait à des exigences spécifiques en matière de durabilité. La principale retombée a été une augmentation de la confiance de la clientèle. SEKAB a récemment reçu le «Sustainable Bioethanol Award» lors de la World Biofuels Markets Conference 2009. Nous avons été la première société à avoir franchi l’étape des 1 000 certificats ISO 22000 émis. Avec 1 500 certificats émis à ce jour et le plus vaste réseau mondial d’inspecteurs pour les délivrer, nous sommes les mieux à même d’aider l’industrie alimentaire et ses sous-traitants à se conformer aux exigences du nouveau protocole FSSC 22000. Le contenu du FSSC 22000 a été approuvé par la Global Food Safety Initiative en mai 2009. Il s’inspire largement des exigences de la norme ISO 22000 combinées à celles du PAS 220 (Publicly Available Specification 220). Ce dernier contribuera à renforcer davantage encore la sécurité alimentaire. Notre équipe nord-américaine est devenue la première instance de certification dans le monde autorisée à certifier le respect des normes Recycling Industry Operating Standard (RIOS) et Responsible Recycling Standard (R2). RIOS est la norme de l’industrie du recyclage pour les systèmes intégrés de gestion de la qualité, de l’environnement, de la santé et de la sécurité. R2 est un ensemble de pratiques opérationnelles volontaires, spécifique aux recycleurs électroniques (e-recycleurs) ainsi qu’à la gestion des aspects relatifs à l’environnement, à la santé des travailleurs et à la sécurité. Les e-recycleurs qui font certifier le respect des pratiques R2 en plus des normes RIOS mettront en valeur leur performance en matière de traitement d’équipements obsolètes et de matériaux en fin de vie, ainsi que de sécurité de l’information. AU Optronics Corporation, un fabricant taïwanais d’écrans plats, est devenu le tout premier producteur de téléviseurs au monde à faire contrôler ses produits par rapport au PAS 2050 (Publicly Available Specification 2050), relatif à la mesure de l’empreinte carbone des biens et services. Le certificat correspondant de l’United Kingdom Accreditation Service a été émis par SGS. Dans un monde où des produits et services concurrents donnent l’impression d’être tous semblables, ce sont les processus et systèmes qui les sous-tendent qui font la véritable différence. Qu’il s’agisse de servir des invités dans le secteur de l’hôtellerie, de garantir la commercialisation rapide et efficace de nouveaux dispositifs médicaux ou d’assurer la fraîcheur et la sécurité des produits alimentaires, tout tient aux systèmes de gestion en place et aux investissements dans les personnes qui les exploitent. La capacité à comprendre l’importance de la mise en place de systèmes de gestion et de leur certification par des organismes indépendants, assurera des processus de gestion hautement performants et se traduira par un avantage concurrentiel durable. AMÉLIORER LES PROCESSUS ET GARANTIR LA SÉCURITÉ > Assurance d’une production d’éthanol stable > Importante étape sur la voie de la sécurité alimentaire avec la certification ISO 22000 et le protocole FSSC 22000 > Pionnier dans l’aide à la gestion des aspects de durabilité dans le secteur du recyclage A taux de change constants, le chiffre d’affaires a progressé en 2009 de 4,8%, à CHF 367 millions. Cette croissance a été observée sur l’ensemble du réseau SGS, toutes les régions ayant enregistré des résultats comparables. Ils ont été particulièrement positifs en France, ainsi qu’en Chine et dans la zone Asie Pacifique. Notre marge opérationnelle pour la période s’est établie en hausse à 21,1%, grâce à une répartition géographique favorable et à la poursuite de nos efforts d’amélioration de la productivité. Nous avons continué de privilégier et renforcer certains secteurs spécifiques du marché de la certification présentant un potentiel de croissance, tels que la chaîne d’approvisionnement alimentaire, la pharmacie et la construction automobile. Nous avons également commencé à nous engager dans certains nouveaux secteurs dont les plus prometteurs sont les services liés à la durabilité, notamment l’exploitation forestière et la gestion énergétique. Outre notre focalisation sur des secteurs spécifiques, nous avons renforcé notre réseau géographique au cours de l’année, essentiellement en raison du développement de nos clients multinationaux. PERFORMANCES FINANCIÈRES
  24. 24. 46 RÉSUMÉ 47 1981. DIAMÈTRE DU ROTOR 10 mètres 1996. DIAMÈTRE DU ROTOR 40 mètres 2000. DIAMÈTRE DU ROTOR 71 mètres 2005. DIAMÈTRE DU ROTOR 126 mètres 2007. Airbus A380, ENVERGURE 79.8 mètres
  25. 25. 48 49 RÉSUMÉ Nos équipes d’ingénieurs et d’experts techniques au service de notre clientèle dans les industries de l’énergie, des processus et de la construction vérifient que la qualité et la sécurité des produits ou des installations répondent aux exigences requises, qu’elles soient réglementaires, volontaires ou propres au client. Notre objectif est de contribuer à améliorer l’intégrité, la qualité et l’efficacité, à assurer des conditions de travail sûres et sans danger pour la santé ainsi qu’à minimiser l’impact environnemental de l’industrie. industrial services (CHF millions) 2009 2008 CHIFFRE D’AFFAIRES 743.6 738.5 Variation en % 0.7 RÉSULTAT D’EXPLOITATION (avant éléments exceptionnels) 103.4 105.5 Variation en % (2.0) Marge d’exploitation % (avant éléments exceptionnels) 13.9 14.3 Dans les endroits difficiles d’accès du secteur industriel tels que les parcs éoliens offshore ou certaines usines ou constructions industrielles, les inspecteurs et techniciens peuvent avoir du mal à pénétrer sur le site pour effectuer leur mission. Dans ce cas, le travail sur corde en milieu industriel s’est avéré une méthode fiable pour permettre un positionnement en toute sécurité lors de l’intervention en hauteur ou dans les zones d’accès difficile. En Malaisie, le principal producteur intégré dans le secteur de l’huile de palme prévoit généralement un temps d’arrêt de huit jours pour l’inspection de ses tours de fractionnement, auxquelles on accède au moyen d’échafaudages traditionnels. Or, pour la récente inspection de l’une de ses tours, la société ne disposait que de quatre jours. Comme il lui fallait une solution, elle s’est tournée vers l’équipe SGS spécialisée en travaux sur corde. La technique d’accès par corde en milieu industriel fait appel à deux cordes – une corde de travail et une corde d’assurance – auxquelles l’opérateur est attaché en permanence afin d’éviter les chutes. Après avoir préparé et approuvé toutes les techniques et méthodes, l’équipe SGS a effectué un examen par ressuage sur l’ensemble des joints soudés à l’intérieur de la tour de fractionnement. Les deux hommes de notre équipe n’ont mis que deux jours pour réaliser l’inspection, démonter les cordes et rédiger le rapport d’inspection – signant ainsi un record de brièveté pour l’arrêt de la raffinerie. Pendant les arrêts annuels des réacteurs nucléaires canadiens de type deutérium-uranium (CANDU), les inspecteurs END doivent procéder à divers examens spécialisés. Parmi ceux-ci, l’inspection des conduites d’alimentation du circuit caloporteur primaire sur la face du réacteur est particulièrement importante. Cet examen doit être réalisé lors de chaque arrêt, car l’expérience a montré que ces conduites peuvent se fissurer. Elles transportent le fluide caloporteur primaire nécessaire au refroidissement du combustible nucléaire. En cas de rupture d’une ou de plusieurs conduites, les opérateurs seraient obligés d’arrêter le réacteur complètement car, sans la quantité nécessaire d’eau de refroidissement, il existe un risque de fusion du cœur. Pour d’évidentes raisons, il est donc essentiel de savoir si des fissures se développent sur ces conduites. Notre équipe au Canada a travaillé en collaboration avec l’industrie nucléaire afin de développer une méthode avancée d’essais par ultra-sons utilisant un engin robotique pour l’inspection des conduites d’alimentation. Cette méthode maximise la précision des résultats tout en minimisant le temps total d’exposition aux radiations des opérateurs. Grâce à cette méthode, les inspections peuvent être réalisées de manière beaucoup plus rapide et fiable qu’avec les inspections manuelles traditionnelles, ce qui permet de protéger la santé du personnel et d’assurer la précision des résultats d’inspection. Parallèlement au développement de nouvelles économies émergentes en Asie, Afrique et Amérique du Sud, le besoin d’infrastructures industrielles et civiles fiables et sûres va continuer de croître. La demande est en outre stimulée par la nécessité d’entretenir ou de remplacer les infrastructures industrielles vieillissantes en Europe et en Amérique du Nord, ainsi que par la recherche de sources d’énergie traditionnelles et alternatives. Qu’il s’agisse de développer de nouvelles méthodes innovantes pour réaliser des analyses non destructives, de vérifier les installations de sources d’énergie renouvelable telles que les éoliennes ou les raffineries de combustibles alternatifs ou de contribuer à assurer le financement de grands projets d’infrastructure, les solutions d’avant-garde que nous proposons continueront de répondre aux besoins de nos clients, aujourd’hui et demain. PROCÉDURES DE TEST INNOVANTES DANS DES LIEUX DIFFICILES D’ACCÈS > Record de brièveté pour l’arrêt d’une raffinerie d’huile de palme, grâce à notre expertise en matière de travaux sur corde en milieu industriel > Essais non destructifs (END) sur des infrastructures essentielles à l’intérieur de réacteurs nucléaires > Participation du Wind Energy Competence Centre à 18 projets de parcs éoliens au large de l’Allemagne, après l’accréditation d’une nouvelle norme par le gouvernement allemand A taux de change constants, notre chiffre d’affaires annuel a progressé de 6,4%, à CHF 744 millions. La marge opérationnelle s’est établie à 13,9%, en recul de 40 points de base par rapport à celle de l’an dernier, mais s’est reprise de 60 points de base d’un semestre à l’autre en 2009, grâce à une amélioration de la structure du portefeuille de services, à une hausse des volumes et à des mesures de maîtrise des coûts. Dans des conditions de marché volatiles, la robustesse et la diversité de notre offre de services, sa répartition sur le plan géographique et la stratégie d’acquisition des années précédentes nous ont permis d’afficher une hausse du chiffre d’affaires. Notre focalisation sur la production d’électricité et les secteurs des énergies alternatives s’est renforcée au cours de l’année, à la suite des investissements réalisés en Europe et en Chine pour répondre une récente augmentation de la demande de technologies d’analyse et d’inspection. En Afrique de l’Ouest et du Nord ainsi qu’au Moyen-Orient, l’activité devrait reprendre progressivement au cours de l’année à venir, en raison d’une demande accrue de sources d’énergie. PERFORMANCES FINANCIÈRES
  26. 26. 50 RÉSUMÉ 51 ON ESTIME QUE PRÈS DE LA MOITIÉ DES FORÊTS TROPICALES MATURES DU MONDE ONT DÉSORMAIS ÉTÉ ABATTUES LES CHIFFRES INDIQUENT QUE LES PROJETS D’AFFORESTATION ET DE REFORESTATION SONT SUSCEPTIBLES D’INVERSER LE DÉCLIN MONDIAL DES ZONES FORESTIÈREs d’ICI À 30 ANS
  27. 27. 52 53 RÉSUMÉ Nous aidons les pouvoirs publics et l’industrie à développer des solutions durables. A cet effet, nous leur proposons des services de conseil et d’assistance visant à assurer le respect de la réglementation en matière d’environnement et à évaluer leur performance environnementale. Nous disposons d’installations de laboratoire et de contrôle à la pointe du progrès ainsi que de consultants expérimentés et compétents capables de fournir une large gamme de services spécialisés dans le domaine de l’environnement, notamment des études d’impact, des audits, des formations, des analyses de qualité de l’air et de l’eau et une palette étendue de services de lutte contre le changement climatique. environmental services (CHF millions) 2009 2008 CHIFFRE D’AFFAIRES 287.7 296.4 Variation en % (2.9) RÉSULTAT D’EXPLOITATION (avant éléments exceptionnels) 33.6 31.4 Variation en % 7.0 Marge d’exploitation % (avant éléments exceptionnels) 11.7 10.6 Nous avons développé une nouvelle méthode d’analyse permettant d’identifier les sources de contamination dues aux hydrocarbures. Notre processus de mesure de l’empreinte des hydrocarbures est applicable à la plupart des produits pétroliers, notamment l’essence avec ou sans plomb, le kérosène d’aviation, le diesel, les huiles lubrifiantes et le fioul. Ce nouveau processus d’analyse permet d’identifier le produit déversé, de donner une estimation de son âge et du type de vieillissement (p.ex. action de l’eau, biodégradation, etc.) et de déterminer l’éventuelle présence d’additifs tels que le MTBE. Notre rapport de mesure d’empreintes peut-être utilisé pour identifier la source de contamination, déterminer la période de contamination et les responsabilités ainsi que retracer le déplacement et la dégradation des produits et des fumées au-dessus des sites contaminés. Par exemple, après la découverte d’une nappe de pétrole brut rejetée sur une côte, des échantillons de carburant et de pétrole ont été prélevés sur un certain nombre de navires suspects présents sur zone. L’empreinte de ces échantillons a été comparée à celle de la nappe. Résultat: la contamination provenait effectivement de l’un des navires. De nombreux échantillons ont ensuite été recueillis et analysés, de manière à déterminer l’ampleur du déversement. Une fois la dépollution effectuée, des échantillons ont été prélevés et analysés afin de vérifier l’efficacité des opérations de nettoyage. Contrairement aux combustibles fossiles, la biomasse qui se consume fait partie du cycle naturel du carbone. Lorsque la biomasse est utilisée comme combustible, le carbone stocké dans des matériaux organiques renouvelables est rejeté dans l’atmosphère sous forme d’émissions de CO2 biogénétique. Il est réintégré au cycle naturel du carbone lorsque la biomasse repousse. Par conséquent, le fait d’utiliser la biomasse comme combustible contribue au maintien d’un niveau constant de carbone dans l’environnement et joue un rôle important dans l’équilibre du cycle naturel du carbone de la Terre. Brûler un mélange de biomasse et de combustible fossile peut sensiblement réduire la consommation de ce dernier et minimiser l’empreinte carbone globale. Lorsque deux combustibles sont brûlés conjointement, une évaluation précise de la part des émissions de CO2 biogénique peut être effectuée à l’aide du procédé de datation au radiocarbone. En effet, les émissions de CO2 biogénique contiennent des isotopes de carbone 14, contrairement aux émissions de CO2 provenant de combustibles fossiles. Les entreprises responsables d’importants volumes d’émissions dont une partie provient de matériaux biogéniques peuvent avoir un grand intérêt à différencier la fraction des émissions de CO2 d’origine biogénique de celle d’origine fossile. En raison des nombreuses incertitudes liées à l’échantillonnage et à l’analyse des combustibles mixtes, la méthode de datation au radiocarbone en vue d’identifier le CO2 biogénique est reconnue comme étant beaucoup plus précise et économique. Grâce à nos services de contrôle des émissions, nous proposons des solutions d’identification semi-continue des émissions de CO2 biogénique sur une période courte ou longue. Notre écosystème mondial, dont les composantes – air, eau, terre et habitats – permettent la vie végétale et animale, est affecté chaque jour par des facteurs d’origine à la fois naturelle et humaine. La pollution environnementale est l’un de ces facteurs. Touchant tout un chacun de manière identique, elle menacera la santé publique à l’échelle planétaire si elle n’est pas maîtrisée et réduite. Bien que le récent sommet de l’ONU sur le changement climatique à Copenhague ait suscité quelques déceptions, le marché de l’échange des droits d’émission de carbone continue de croître en Europe et une éventuelle législation de ce type aux Etats-Unis ne ferait qu’amplifier cette croissance. Tandis que les gouvernements et les organisations internationales encouragent les industries à intégrer la gestion de l’environnement à leurs activités opérationnelles au quotidien, nous continuerons de proposer des solutions d’avant-garde innovantes dans les domaines de la prévention, du contrôle et de la dépollution. INSPECTEURS DE L’ENVIRONNEMENT EN ACTION > Mesure de l’empreinte des hydrocarbures en vue d’identifier les contaminations des carburants > Détermination du niveau des émissions de CO2 d’origine biogénique par datation au radiocarbone > Large réseau mondial offrant des services dans des zones non couvertes telles que le sud du Soudan (analyse de la qualité de l’eau potable) et l’Angola (suivi de l’exposition du personnel de l’industrie pétrolière) A taux de change constants, le chiffre d’affaires a augmenté de 2,0% sur l’année, dans des conditions de marché toujours difficiles en Europe et en Amérique du Nord. Toutes nos autres régions ont affiché des chiffres d’affaires en hausse par rapport à l’année précédente et notre marge opérationnelle a progressé à 11,7%. En 2009, nous avons mené à bien plusieurs projets d’extension de capacités et de consolidation de laboratoires en Italie, Taïwan, Chine et Australie. Au quatrième trimestre, nous avons racheté EKO-PROJEKT, l’un des principaux fournisseurs de services d’analyses environnementales en Pologne, ce qui fait de nous le leader du pays dans ce domaine et nous offre une plate-forme permettant d’y introduire des services nouveaux et des technologies d’analyse novatrices en provenance de nos filiales de toute l’Europe. Nous allons désormais porter une attention toute particulière à des domaines comme le contrôle des émissions de cheminées, les analyses de dioxine et les analyses de laboratoire à haute capacité. PERFORMANCES FINANCIÈRES
  28. 28. 54 RÉSUMÉ 55 2007.Ferrari430Scuderia,4,3LITRESV12,510CH, DE0À100KM/HENMOINSDE3,6SECONDES,VITESSEMAXIMALE318KM/H 1957.FERRARI250CALIFORNIA,3LITRESV12,240CH, DE0À100KM/HENMOINSDE7,3SECONDES,VITESSEMAXIMALE252KM/H
  29. 29. 56 57 (CHF millions) 2009 2008 CHIFFRE D’AFFAIRES 266.2 292.6 Variation en % (9.0) RÉSULTAT D’EXPLOITATION (avant éléments exceptionnels) 42.4 47.7 Variation en % (11.1) Marge d’exploitation % (avant éléments exceptionnels) 15.9 16.3 RÉSUMÉ automotive services Nous aidons tous les acteurs du secteur automobile à améliorer leurs performances et à réduire leurs risques. Nos services se concentrent sur la conception, l’élaboration et l’exploitation de solutions d’inspection de véhicules à moteur, à toutes les étapes de la chaîne de valeur et dans le monde entier. Les pouvoirs publics, les constructeurs, les institutions financières et les compagnies d’assurance, tout comme les consommateurs, font confiance à nos solutions indépendantes, précises et sûres, destinées à limiter les dommages, accroître la sécurité routière et améliorer la revente des véhicules d’occasion. En 2008, le gouvernement albanais a lancé un appel d’offres dans le cadre de la privatisation du système public de contrôle périodique des véhicules. Comme plusieurs autres soumissionnaires, SGS a présenté une offre et s’est vu accorder une concession de 10 ans par le Ministère du Transport d’Albanie. Ce contrat prévoit l’inspection de 250 000 véhicules dès la première année des contrôles. En Albanie, tous les véhicules privés sont inspectés une fois par an et les véhicules publics sont soumis à des inspections semestrielles. Cette privatisation représente une étape importante pour le ministère et s’inscrit dans la volonté d’harmoniser le système de contrôles périodiques obligatoires des véhicules avec les prescriptions modernes en vigueur en Europe ainsi que d’améliorer la sécurité routière et de réduire les émissions. Nous avons désormais repris et commencé à mettre à niveau l’ensemble des centres de contrôle existants, afin de les adapter aux normes de contrôle européennes. Parallèlement, la planification d’un nouveau centre de contrôle à six voies à Tirana vient de débuter. L’ensemble du personnel existant a été transféré à SGS et est en train d’être formé aux nouveaux équipements et procédures de contrôle. A cet effet, nous avons fait appel à des ressources provenant de nombreux sites SGS de toute l’Europe et le processus de transfert de technologie et de création de capacités est désormais en cours. Nous avons développé de nouveaux services destinés à identifier des véhicules d’occasion haut de gamme et à certifier qu’ils respectent les normes élevées définies par le constructeur. Ce service concerne tous les programmes CPO (Certified Pre-Owned) et est proposé par SGS au niveau mondial. En substance, un centre d’appels SGS contacte une concession pour annoncer la visite d’un consultant technique à un moment indéterminé dans les prochains jours. Moins de 24 heures avant l’heure prévue pour la visite, le centre d’appels SGS fixe un rendez-vous précis, ce qui limite le temps de maquiller les voitures ou de mettre de l’ordre dans des véhicules ou des procédures non conformes aux normes. Notre équipe de consultants techniques hautement qualifiés procède alors à un audit de l’ensemble des processus mis en œuvre au sein de la concession, notamment la signalisation, l’emplacement des véhicules, les éléments présents sur le point de vente, etc. L’audit est complété par le contrôle des dossiers de plusieurs véhicules choisis au hasard parmi ceux présentés par le concessionnaire dans son programme CPO. Une note de conformité globale des véhicules et des processus est ensuite attribuée à l’aide de notre système de notation, basé sur un logiciel CPO propre à SGS. Ce logiciel calcule automatiquement les résultats. Le consultant technique les passe immédiatement en revue avec la direction de la concession, laquelle reçoit un exemplaire du rapport. Simultanément, les données sont entrées dans une base de données, ce qui permet à chacune des parties concernées de consulter les résultats partout dans le monde. Dans le sillage du redressement de l’industrie automobile mondiale en 2010, on s’attend à une augmentation de près de 5% des immatriculations de voitures neuves. Cette croissance viendra essentiellement d’Asie et d’Amérique du Nord, mais devrait être limitée en Europe. L’impact de la récession sur le secteur a été tel que de nombreux constructeurs et sous-traitants se voient contraints de repenser leurs modèles d’activité, alors qu’ils doivent intégrer parallèlement de nouvelles technologies destinées à réduire l’impact environnemental de leurs voitures. Dans cette période difficile pour l’industrie automobile, nous continuerons de proposer des services de qualité innovants, réactifs, économiques et adaptés aux besoins individuels, permettant d’apporter à nos clients des solutions standardisées et globales. SÉCURITÉ ET QUALITÉ AU SERVICE DES CONDUCTEURS > Contrat de services d’inspection de véhicules neufs en Albanie > Fourniture de services d’inspection et d’octroi de licence de véhicules publics pour les taxis en Irlande > Nouveaux services de contrôle de véhicules d’occasion permettant d’identifier ceux conformes à des normes élevées A taux de change constants, notre chiffre d’affaires a reculé de 4,6%, à CHF 266 millions, en raison de la situation conjoncturelle difficile dans le secteur de la construction automobile et d’une réduction des volumes de services externalisés par les gouvernements, notamment en Irlande pour les examens de permis de conduire. En 2009, à taux de change constants, notre marge opérationnelle est restée stable à 15,9%, du fait des mesures de maîtrise des coûts. Au cours de l’année, la performance des services de contrôle technique réglementaire a été conforme aux attentes. En Europe de l’Ouest, Afrique, Amérique du Sud et aux Etats-Unis, tous nos mandats et concessions ont généré des résultats en hausse par rapport à ceux de l’année précédente. Le marché de la commercialisation et de la privatisation des contrôles techniques réglementaires dans le secteur automobile devrait montrer des signes d’amélioration en 2010. Des initiatives ont été prises en vue de répliquer les succès remportés dans l’inspection des taxis en Europe et des camions sur les marchés connaissant un renforcement des prescriptions réglementaires en matière de sécurité. PERFORMANCES FINANCIÈRES
  30. 30. 58 RÉSUMÉ 59 2009.2880CONTENEURSSCANNÉSparjour 2000.120CONTENEURSSCANNÉSparjour
  31. 31. 60 61 RÉSUMÉ Nous soutenons les pouvoirs publics, les institutions et les organisations partenaires en vérifiant les informations de nature commerciale, en mettant en place des plates-formes de traitement électronique des transactions et de scannage ainsi qu’en évaluant l’efficacité et la légalité dans le cadre des programmes d’aide au développement et de l’exploitation forestière. Nous nous attachons à améliorer le respect de la réglementation et à promouvoir la croissance économique, la transparence du marché et la responsabilisation dans l’intérêt de nos clients. GOVERNMENTS & INSTITUTIONS SERVICES (CHF millions) 2009 2008 CHIFFRE D’AFFAIRES 214.0 211.9 Variation en % 1.0 RÉSULTAT D’EXPLOITATION (avant éléments exceptionnels) 39.3 35.9 Variation en % 9.5 Marge d’exploitation % (avant éléments exceptionnels) 18.4 16.9 L’évaluation de la conformité des produits (Product Conformity Assessment – PCA) est une solution conçue pour aider les gouvernements à faire face aux problèmes liés à l’importation de produits de qualité inférieure, susceptibles de mettre en danger la santé et la sécurité de leurs citoyens. Elle leur donne l’assurance que les produits importés respectent les réglementations et normes techniques et empêche ainsi l’importation de biens dangereux ou ne répondant pas aux normes. Cette évaluation prévient par ailleurs les pratiques trompeuses et réduit le risque que le marché local ne devienne la cible de produits dangereux ou contrefaits. La PCA joue un rôle crucial dans la création de confiance envers le développement et le commerce durables. Elle constitue un important facilitateur du commerce, permet aux fabricants et aux commerçants de s’intégrer dans l’économie mondiale et leur évite le risque de voir leurs produits refusés sur le marché d’exportation. La PCA les aide également à résoudre des problèmes de qualité, de conformité et de certification. Elle accélère le dédouanement des marchandises dans le pays d’importation, en supprimant la nécessité d’autres contrôles à l’arrivée. Nous sommes présents dans le domaine de la PCA depuis 1993, date à laquelle la Fédération de Russie nous a confié notre premier mandat (GOST-R). Depuis lors, nous avons mené à bien des programmes PCA dans plus de dix pays. Pendant la seule année 2009, nous avons reçu de nouveaux mandats dans trois pays. De plus, nous avons développé une série de centres d’excellence technique garantissant une mise en œuvre efficace des programmes PCA. Ces centres disposent d’experts de certification hautement qualifiés pour tous les types de biens de consommation et de marchandises, ainsi que d’experts en détection de contrefaçons. Dans le domaine du scannage de conteneurs, nous proposons une gamme complète de services allant de la validation du projet au choix des équipements, en passant par le recrutement des opérateurs, leur formation et leur certification à utiliser et entretenir tout type de matériel de scannage de marchandises au niveau mondial. Dans certaines circonstances, nous adoptons une approche clés en mains de l’installation et de la mise en service, en proposant des solutions de mise en place, de propriété, d’exploitation et de transfert (BOOT). Dans le cadre d’un mandat du Gouvernement du Bangladesh, nous opérons trois scanneurs rapides disposant d’une capacité de 120 scannages à l’heure, afin de scanner l’ensemble des conteneurs arrivant au port de Chittagong. Selon les besoins, les scanneurs peuvent être déplacés et déployés sur d’autres zones du port. Un scanneur totalement portable peut être utilisé n’importe où dans l’enceinte portuaire pour des opérations spéciales sur décision des autorités douanières du Bangladesh. Les quatre scanners fonctionnent désormais 24 heures sur 24, sept jours sur sept, afin de réaliser leur double objectif de facilitation des échanges et de renforcement de la sécurité. Non seulement nous employons 75 operateurs locaux, mais nous avons également créé une Académie douanière de scannage au sein de laquelle plusieurs centaines d’agents de douane bangladais seront formés et certifiés par SGS au cours des six ans du mandat. Après une année 2009 difficile, au cours de laquelle le commerce mondial s’est contracté de plus de 9%, 2010 verra une croissance faible à modérée. Pour l’essentiel, cette croissance sera cependant alimentée par les économies émergentes. La Chine affichera ainsi un taux de croissance d’environ 8,6%. Alors que le commerce international est en train de redémarrer, des questions demeurent quant à la réussite des efforts visant à relancer les négociations dans le cadre de l’OMC. De nombreux obstacles subsistent, mais le volume des marchandises transportées croît avec la reprise de l’économie mondiale et il incombe aux gouvernements comme aux détaillants et aux consommateurs de garantir la qualité et la sécurité de ces produits. PROTÉGER LES CONSOMMATEURS ET LES GOUVERNEMENTS > Evaluation de la conformité des produits pour assurer la sécurité du commerce et des personnes > Utilisation de techniques de détection facilitant les échanges et améliorant la sécurité > Mise en place d’un système d’information sur la chaîne de contrôle pour le Johannesburg Fresh Produce Market, le plus grand marché de produits frais d’Afrique A taux de change constants, le chiffre d’affaires a augmenté de 7,3%, à CHF 214 millions, grâce à la conclusion d’importants contrats et à des perspectives intéressantes dans le domaine des solutions de services d’assistance aux administrations publiques. Notre marge opérationnelle pour la période a progressé à 18,4%, car nous avons tiré profit de notre réseau géographique existant et de notre infrastructure informatique installée pour lancer de nouveaux services. Le chiffre d’affaires de nos services d’inspection avant embarquement (PSI) a reculé du fait de la contraction des volumes d’échanges mondiaux. Toutefois, tous les contrats PSI ont enregistré des résultats satisfaisants, dans la mesure où nous avons été capables d’adapter nos coûts opérationnels aux volumes des inspections. Nous avons également remporté de nouveaux mandats pour des programmes d’évaluation de la conformité des produits en Algérie, au Nigeria et en Egypte, tout en gagnant des parts de marché en Arabie Saoudite. Au Liberia, notre mandat de surveillance de l’exploitation forestière a bénéficié d’une aide supplémentaire accordée en vue de son extension. La réussite de ces projets a suscité une dynamique notable au sein de la communauté internationale, dans la mesure où les organisations donatrices sont soucieuses de conditionner leurs programmes d’aide à des plans de modernisation débouchant sur une amélioration durable au niveau local. PERFORMANCES FINANCIÈRES
  32. 32. 62 63 GOUVERNEMENTD’ENTREPRISE LES AMPOULES À INCANDESCENCE ONT UNE DURÉE DE VIE MOYENNE DE 1 000 HEURES LES AMPOULES LFC ONT UNE DURÉE DE VIE MOYENNE DE 15 000 HEURES
  33. 33. 64 65 GOUVERNEMENTD’ENTREPRISE GOUVERNEMENT D’ENTREPRISE INTRODUCTION 1. STRUCTURE ET ACTIONNARIAT DU GROUPE 1.1. Structure du Groupe 1.2. Principaux actionnaires 1.3. Participations croisées 2. STRUCTURE DU CAPITAL 2.1. Capital-actions émis 2.2. Capital autorisé et capital conditionnel 2.3. Modifications du capital 2.4. Actions et bons de participation 2.5. Certificats de participation aux bénéfices 2.6. Restrictions de transfert et d’admission des enregistrements de nominés 2.7. Obligations convertibles et warrants/options 3. CONSEIL D’ADMINISTRATION 3.1. Membres du Conseil d’administration 3.2. Autres activités et fonctions 3.3. Mandats croisés 3.4. Elections et durée des mandats 3.5. Organisation et structures internes 3.5.1. Attribution des tâches 3.5.2. Comités 3.5.3. Méthodes de travail 3.6. Définition des domaines de responsabilité 3.7. Instruments d’information et de contrôle à l’égard de la Direction 4. OPERATIONS COUNCIL 4.1. Membres de l’Operations Council 4.2. Autres activités et fonctions 4.3. Contrats de gestion 5. RÉMUNÉRATION, ACTIONNARIAT ET PRÊTS 5.1. Principes de rémunération de la Société 5.2. Rémunération des membres des organes dirigeants en exercice 5.2.1. Administrateurs non exécutifs 5.2.2. Président du Conseil d’administration 5.2.3. Rémunération des administrateurs en 2009 5.2.4. Rémunération versée à l’Operations Council, à la Haute Direction et au Chief Executive Officer 5.2.4.1. Rémunération en espèces 5.2.4.2. Options d’achat d’actions 5.2.4.3. Rémunération totale versée à l’Operations Council, à la Haute Direction et au Chief Executive Officer 5.2.4.4. Rémunération totale la plus élevée 5.2.4.5. Indemnités de départ 5.2.4.6. Prêts à des membres des organes de direction 5.2.5. Performance de la Société 6. DROITS DE PARTICIPATION DES ACTIONNAIRES 6.1. Droits de vote et restrictions à la représentation 6.2. Quorums statutaires 6.3. Convocation de l’Assemblée générale des actionnaires 6.4. Ordre du jour 6.5. Inscription des actions au Registre des actionnaires 7. CHANGEMENT DE CONTRÔLE ET MESURES DÉFENSIVES 7.1. Obligation de présenter une offre 7.2. Clauses concernant les changements de contrôle 8. ORGANE DE RÉVISION 8.1. Durée et échéance du mandat 8.2. Honoraires de l’organe de révision 8.3. Honoraires supplémentaires 8.4. Instruments de supervision et de contrôle à l’égard de l’organe de révision 9. POLITIQUE D’INFORMATION
  34. 34. 66 67 GOUVERNEMENTD’ENTREPRISE STRUCTURE DU CAPITAL 2.1. CAPITAL-ACTIONS ÉMIS Entièrement libéré, le capital-actions de SGS SA de CHF 7 822 436 est divisé en 7 822 436 actions nominatives d’une valeur nominale de CHF 1 chacune. Au 31 décembre 2009, SGS SA détenait, directement ou indirectement, 322 550 de ses propres actions. En 2009, 33 638 actions propres ont été remises en circulation afin de couvrir des droits d’option. Les actions propres remises en circulation pour couvrir des droits d’option ont été vendues au prix moyen de CHF 734,96. Au cours de l’exercice, 7 188 actions propres ont été acquises au prix moyen de CHF 1 289. 2.2. CAPITAL AUTORISÉ ET CAPITAL CONDITIONNEL Le Conseil d’administration a l’autorisation d’augmenter le capital-actions de la Société de 500 000 actions nominatives, au maximum, d’une valeur nominale de CHF 1 chacune, ce qui correspond à une augmentation maximale de CHF 500 000 du capital-actions. Le Conseil d’administration est autorisé à émettre les nouvelles actions aux conditions du marché prévalant au moment de l’émission. Au cas où les nouvelles actions seraient émises en vue d’une acquisition, le Conseil d’administration est autorisé à exclure le droit préférentiel de souscription des actionnaires ou à accorder ces droits de souscription à des tiers. Le droit d’augmenter le capital-actions, délégué par les actionnaires au Conseil d’administration, est valable jusqu’au 24 mars 2011. Les actionnaires ont approuvé la création d’un capital-actions conditionnel de CHF 1 100 000, divisé en 1 100 000 actions nominatives d’une valeur nominale de CHF 1 chacune. Ce capital-actions conditionnel a pour but de fournir les actions nécessaires à la couverture des plans d’attribution d’options destinés au personnel ou à l’exercice des droits d’option ou de conversion susceptibles d’être attachés à des obligations convertibles ou à des instruments similaires liés aux capitaux propres que le Conseil est autorisé à émettre. Le droit de souscrire à ce capital conditionnel est réservé aux bénéficiaires de plans d’attribution d’options destinés au personnel et aux détenteurs d’obligations convertibles ou d’instruments d’emprunt similaires, le droit préférentiel de souscription des actionnaires étant par conséquent supprimé. Le Conseil d’administration est autorisé à déterminer le moment et les modalités de ces émissions, sous réserve qu’elles reflètent les conditions du marché. La période d’exercice des options ou des droits de conversion ne pourra excéder dix ans à compter de la date d’émission des instruments liés aux capitaux propres. 2.3. MODIFICATIONS DU CAPITAL Le 19 mars 2007, les actionnaires ont augmenté le capital conditionnel de CHF 1 000 000 à CHF 1 100 000. Aucun autre changement n’a été apporté au capital-actions de la Société au cours des trois dernières années. 2.4. ACTIONS ET BONS DE PARTICIPATION Au 31 décembre 2009, la Société avait émis 7 822 436 actions entièrement libérées, d’une valeur nominale de CHF 1 chacune. Toutes les actions, hormis les actions propres détenues directement ou indirectement par SGS SA, confèrent un droit égal au dividende déclaré par la Société et un droit égal de vote. La Société n’a pas émis de bons de participation. 2.5. CERTIFICATS DE PARTICIPATION AUX BÉNÉFICES La Société n’a pas émis de certificats de participation aux bénéfices. 2.6. RESTRICTIONS DE TRANSFERT ET D’ADMISSION DES ENREGISTREMENTS DE NOMINÉS SGS SA n’a prévu aucune restriction ni limite concernant le transfert de ses actions. Conformément aux statuts de la Société, les actions nominatives acquises à titre fiduciaire ne peuvent pas être inscrites au Registre des actionnaires, sauf autorisation spéciale du Conseil d’administration. Suite à une décision du Conseil d’administration publiée par un communiqué de la SAG (anciennement SEGA) le 4 octobre 2001, les actions de la Société peuvent être inscrites au Registre des actionnaires au nom d’un nominé agissant à titre fiduciaire pour le compte d’un détenteur dont l’identité n’est pas connue. Ces actions sont dépourvues de droit de vote, à moins que le Conseil d’administration n’en décide autrement. Le 23 mars 2005, le Conseil d’administration a décidé d’approuver l’inscription de ces actions avec droit de vote, dans la limite de 5% du capital-actions total de la Société. Cette décision a été communiquée à la SAG. La Société a une seule catégorie d’actions. Aucun privilège, statutaire ou autre, n’a été accordé à un actionnaire quel qu’il soit. 2.7. OBLIGATIONS CONVERTIBLES ET WARRANTS/OPTIONS Aucune obligation convertible n’a été émise par la Société ou l’une de ses filiales sous son contrôle direct ou indirect. Les options attribuées aux cadres dirigeants et aux administrateurs du Groupe sont présentées à la section 5. Toutes les informations relatives à l’ensemble des options accordées sont données dans la note 32 relative aux états financiers consolidés du Groupe. Aucune autre option ni aucun instrument financier similaire n’a été émis par le Groupe ou l’une des entités du Groupe. 2Les principes de gouvernement d’entreprise de SGS visent à maximiser la valeur pour l’actionnaire en définissant des processus de décision clairs et efficaces, en favorisant un esprit de performance et de responsabilité chez les cadres comme chez les collaborateurs et en adaptant la rémunération des collaborateurs aux intérêts à long terme des actionnaires. Dans ce rapport, le Conseil d’administration de SGS expose les grands principes du Groupe, définis dans le respect de la Directive Corporate Governance de la SIX Swiss Exchange et du commentaire y relatif, dans leur version actualisée, et en tenant compte des bonnes pratiques en matière de communication d’informations, telles que celles du Code suisse de bonnes pratiques pour le gouvernement d’entreprise publié par economiesuisse. STRUCTURE ET ACTIONNARIAT DU GROUPE 1.1. STRUCTURE DU GROUPE SGS SA, enregistrée à Genève (Suisse), également appelée «la Société», est la société holding faîtière du Groupe (appelée ainsi pour inclure SGS SA, ses filiales directes et indirectes, ainsi que les entités soumises à son influence significative), laquelle fournit des services indépendants d’inspection, de vérification, d’analyse, de certification et d’assurance qualité par l’intermédiaire de son réseau mondial de filiales, succursales et agences. Les actions de SGS SA sont cotées à la SIX Swiss Exchange et négociées sur SWX Europe (numéro de valeur suisse: 249745; ISIN: CH0002497458). Au 31 décembre 2009, la capitalisation boursière de SGS SA s’élevait à CHF 10 568 millions. Aucune des sociétés contrôlées directement ou indirectement par SGS SA n’a d’actions cotées en Bourse et aucun de leurs titres n’est négocié sur un marché boursier. Les principales entités incluses dans le périmètre de consolidation du Groupe sont présentées aux pages 151 à 154 du Rapport annuel, avec des indications sur leur capital-actions, le pourcentage de la participation directe ou indirecte de SGS SA, leur siège social et le principal lieu de leur activité. Les détails des acquisitions significatives effectuées par le Groupe SGS au cours de l’exercice 2009 figurent dans la note 3 des Résultats Groupe SGS (page 95). Sur le plan opérationnel, le Groupe est subdivisé en 10 régions qui ont la responsabilité d’exécuter les activités de SGS et de mettre en œuvre la politique et les stratégies du Groupe sur le plan local. Au 31 décembre 2009, les entités géographiques étaient les suivantes: Europe, Afrique, Moyen-Orient • Europe Occidentale • Europe Centrale et du Nord-Ouest • Europe du Sud-Est • Europe de l’Est et Moyen-Orient • Afrique Amériques • Amérique du Nord • Amérique du Sud Asie Pacifique • Asie de l’Est • Chine et Hong Kong • Asie du Sud-Est et Pacifique Chaque entité opérationnelle est dirigée par un Chief Operating Officer qui fait partie de l’Operations Council. Le Groupe est par ailleurs structuré en 10 pôles d’activité. Chacun est chargé de développer au plan mondial l’activité du Groupe dans son domaine de spécialisation et de mener à bien la stratégie qui lui est assignée en collaboration et avec l’appui des Chief Operating Officers. • Agricultural • Minerals • Oil, Gas & Chemicals • Life Science • Consumer Testing • Systems & Services Certification • Industrial • Environmental • Automotive • Governments & Institutions Chaque pôle d’activité est placé sous l’autorité d’un Executive Vice President, également membre de l’Operations Council. 1.2. PRINCIPAUX ACTIONNAIRES Au 31 décembre 2009, Exor détenait 15,00% (2008: 15,00%) du capital-actions et des droits de vote de la Société, M. August von Finck et des membres de sa famille, agissant de concert, en détenaient 14,96% (2008: 25,05%), Allianz SE 7,40% (2008: 7,40%), The Capital Group Companies 3,51% (2008: moins de 3%) et Bank of New York Mellon Corporation 3,01% (2008: 3,01%). A la même date, le Groupe SGS détenait 4,12% du capital-actions de la Société (2008: 4,46%). 1.3. PARTICIPATIONS CROISÉES Ni SGS SA ni les filiales sous son contrôle direct ou indirect n’ont de participation croisée avec une autre entité quelle qu’elle soit, cotée en Bourse ou en mains privées. 1 INTRODUCTION

×