Diagnostique financier 
1. Travaux d’inventaire 
2. Etude du bilan 
3. Etude du compte de résultats 
Directeur financier :...
Bilan = logique patrimoine 
Compte de résultat = logique exploitation 
I. L’inventaire : 
 Les amortissements : Des charg...
Si on additionne tout (achat + variation de 
stock) on obtient le résultat d’achat consommé 
Pour les autres régularisatio...
II. LE BILAN : 
Definition : 
Le bilan est l’état, à un moment donné, de la situation patrimoniale de l’entreprise. C’est ...
Immobilisation incorporelle : éléments immatériel comme le fonds de commerce (clientèle, des 
agencements, droits, des sto...
Le bilan fonctionnel : 
Voir feuille annexe 
FRNG, BFR, Trésorerie 
Ratio de structure 
Ratio de rotation (stock) 
Amélior...
Le compte de résultat : 
Produits d’exploitations : 
Ventes de marchandises (=activités de négoce) 
+ Production vendue 
+...
Diagnostique financier
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Diagnostique financier

461 vues

Publié le

Base sur l'inventaire, le bilan et le compte de résultat

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
461
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Diagnostique financier

  1. 1. Diagnostique financier 1. Travaux d’inventaire 2. Etude du bilan 3. Etude du compte de résultats Directeur financier : j’ai besoin de financement pour les projets au meilleur cout possible, préserver l’autonomie financière de l’entreprise, préserver la solvabilité de l’entreprise, rentabilité du capital investit est indemnisé pour les investisseurs. C’est dans l’exploitation que l’on va trouver des données qui jouent sur le résultat lui -même. Introduction : La notion d’entreprise et obligation comptable : - Entreprise commerciale - Statut et obligation du commerçant : nous avons des droits et des obligations, on parle d’universalité, nos droits d’aujourd’hui servent de garent pour nos obligation futur. Cela concerne les droits de nature d’économie. Pour une entreprise les droits vont être les actifs et les obligations deviennent le passif - Les enregistrements comptables courant : PLAN COMPTABLE GENERAL - Inventaire - Etat de synthèse Plan de compta générale : Trouver tableau sur internet Classe 1 : capitaux  ressources financières permanentes de l’entreprise  capital, réserves, résultat, emprunt. Ce sont des ressources stables, il y a aussi tous ce qui a été négocié avec le banquier, cela va au passif. Classe 2 : immobilisations  bien permanents  immobilisation, incorporelle, brevet, corporelles financières, frais d’établissement, tous ce qui dure. Les immo ne s’achètent pas elles s’acquièrent. ACTIF Classe 3 : stock  biens destinés à être transformé ou vendu  matière première, produits finis, marchandises, ACTIF Classe 4 : Tiers  créance (actif) et dette (passif)  clients, fournisseurs, dettes fiscales et sociales. ACTIF ET PASSIF Classe 5 : Financiers  avoirs financiers et disponibilités  titre de placement, banques, caisse. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------ Classe 6 : charges  dépenses liées à l’activité  achat pour revente, charges externes, impôts, taxes Classe 7 : Produits  recettes nées de l’activités  vente de marchandise ou de produits finis, produits financiers
  2. 2. Bilan = logique patrimoine Compte de résultat = logique exploitation I. L’inventaire :  Les amortissements : Des charges calculées pour tenir compte de la perte de valeur des immobilisations du fait de leur utilisation - Modes d’amortissement ; voir (Calculs et tableaux d'amortissements)  Les stocks : A partir des inventaires physiques de début et de fin d’exercice (stock initial ; stock final) on détermine les variations de stocks à enregistrer en charge ou en produit  Autres régularisations : Pour respecter le principe d’indépendance des exercices, les comptes de classes 6 et 7 sont régularisés pour que chaque exercice n’enregistre que les charges ou produits qui le concernent Le bilan avant inventaire au 31 /12 est la balance des comptes 1 à 5. Après l’inventaire nous avons le bilan de clôture au 31/12/N Pour les amortissements, voir activités cours « Modes d’amortissement ». Pour les provisions : pour les yaourts périmés on ne peut pas juste les enlever du stock, il faut les enlever du stock et mettre en charge la somme que nous avons perdu. Provisions pour dépréciation, il y a aussi les provisions pour risque (un client qui tombe et se fait mal dans le magasin) Pour les stocks : ils sont en classe 3 mais tous ce qui a été acheté à aussi était mis en classe 6 et ce qui a été vendu en classe 7. En classe 3 il y a le même stock qu’au premier janvier donc c’est faux il faut régulariser. Le Stock avant inventaire c’est le stock initiale. (SI) Il faut donc faire un inventaire physique, il est obligatoire au moins une fois par an. Il va nous donner le stock final s’il est inférieur à l’initial c’est que nous avons consommé du stock à l’inverse cela veut dire que l’on a stocké. Pour les achats, marchandises, matière première, autres, si le SF>SI cela veut dire que nous avons enregistrer en charges des charges que l’on n’a pas consommé donc on enregistrera un baisse de charge sous le nom variations de stock. A l’inverse si le stock final < stock initiale cela veut dire que l’on a consommé et donc il faut constater une augmentation de charge sur le nom variation de stock. Si je constate à la fin de l’année il y a des produits, si le SF>SI cela veut dire qu’il y a des produits supplémentaire il s’agit d’une production supplémentaire. C’est donc un produit supplémentaire cela veut dire que je produis plus que ce que j’ai vendu. C’est une augmentation de produit Si SF<SI cela veut dire que l’on vend plus ce que l’on produit, et que l’on a vendu des choses qui non pas était produite cette année donc diminution de produit. Charges Produits Achats : Variation de stock Si SI a été consommé cela veut dire plus de charge que mes achats SF-SI= si résultat positif cela signifie que je n’ai pas tout consommé,
  3. 3. Si on additionne tout (achat + variation de stock) on obtient le résultat d’achat consommé Pour les autres régularisations : Pour respecter le principe d’indépendance des exercices, les comptes de classe 6 et 7 sont régularisés pour que chaque exercice n’enregistre que les charges ou produits qui le concernent. Application : 1) Amortissements : le 17 juin 2012 l’entreprise à fait l’acquisition d’une machine outil d’une valeur de 15000€ mise en service le 25 juin. Vous calculez l’annuité 2012 d’amortissement dans le cadre d’un amortissement linéaire sur 5 ans, vous établissez les trois premieres ligne du tableau d’amortissement Premiere annuitée : Taux d’annuitée = 100/5= 20% 1er annuitée = 20% x 15 000x 185/360 = 1542 Exercices Anuités Cumul Valeur nette 2012 1542 1542 2013 3000 4542 2014 3000 7542 Principe de la partie double : 1542 : amortissement matériel classe 2 1542 : dotation aux amortissement ;classe 6 2) Après inventaire, le stock de marchandise ressort à 22000€ vous calculez la variation de stck et expliquez son incidence sur le résultat de l’entreprise. SI = 35000€ Variation de stock , classe 6, stock final, classe 3 3) Le 15/11/12, l’entreprise à enregistré la facture de l’assurance : montant de la prime : 12000€ Période d’assurance du 01/11/12 au 31/10/13 Vous expliquez l’utilité ainsi que les modalités de régularisation de cette facture. 10000€ charges payées d’avances, classe 6 10000€ compte de régularisation, classe 4 4) Sur le bilan et le compte de résultat avant inventaire au 31/12/12 ci -dessous vous apporterez les corrections liées aux travaux d’inventaire traités ci -dessus (chaque cases grisées est concernés par une correction) voir car sur internet.
  4. 4. II. LE BILAN : Definition : Le bilan est l’état, à un moment donné, de la situation patrimoniale de l’entreprise. C’est une photo. Il correspond à un tableau de synthèse en deux parties : - Actif : immo, stock, tiers, financiers, emploi c’est ce que l’on a fait de nos ressources . Droit ou emploi ou debit (synonyme). Ce que j’ai - Passif : capitaux, dette d’exploitation synonyme dette, ressources, crédit. D’où cela vient. Actif N N-1 Passif N N-1 Actif immobilisé classe 2 - Immobilisations incorporelles - Immobilisations corporelles - Immobilisations financières Capitaux propres classe 1 - Capital - Réserves - Résultat de l’exercice Provisions pour risques et charges Actif circulant Dettes - Stock classe 3 - Dettes financières classe 1 - Créances classe 4 - Dettes diverses classe 4 - Disponibilités Classe 5 Comptes de régularisation C4 Comptes de régularisation TOTAL TOTAL ACTIF IMMOBILISE : le haut du bilan, représente la stratégie patrimoniale de l’entreprise. Classe 2, ce sont les équipements durable dont l’entreprise a besoin (machine, locaux). Lease back : vend le local a l’établissement financier et il nous le loue. Il y a les biens qui font la structure de l’entreprise.
  5. 5. Immobilisation incorporelle : éléments immatériel comme le fonds de commerce (clientèle, des agencements, droits, des stocks) ou les logiciels Immobilisation corporelle : terrains, constructions, matériel Immobilisation financière : placement financier à long terme. SICAV, OPCVM (bourse). C’est le reflet d’une stratégie de dvp d’une entreprise qui passe par des achats d’action. ACTIF CIRCULANT : bas du bilan d’exploitation, on pourrait dire que le jour où l’on crée l’entreprise ici il n’y a rien. La seule que l’on va avoir se sont les équipements et les sous en banque. Il n’y a que de l’actif circulant que lorsque l’entreprise est exploitée. Biens destinés à disparaitre rapidement lors du cycle d’exploitation. - Stocks : matières premières, autres approvisionnement (ex : emballage), produits finis et marchandises ; après l’inventaire. On peut constater différents problèmes : comment les stocks sont évalués, 푄1∗푃1+푄2∗푃2 (CMP cout moyen pondéré : 푄1+푄2 = 푃 푐푚푝 Il peut y avoir des retraitements sur les stocks pour savoir si les chiffres sont représentatifs du stock réel. - Créance et comptes rattachés : crédits accordés aux clients ou client qui non toujours pas payé. - Disponibilités : argent en caisse ou en banque ACTIF NET : la valeur comptable nette des biens après dépréciation correspond à l’actif net. Actif net= Actif brut (compte client, stock) – valeur après dépréciation PASSIF DU BILAN Ressources propres : capitaux propres - Capital : apports du propriaitaire, des actionnaires ou des associés ; - Réserves : parts des bénéfices précédents conservées par l’entreprise pour assurer son autofinancement - Résultat : Ressources étrangères : dettes elle ne plombe pas une entreprise, on va pour une entreprise toujours chercher à chercher plus de dette . Temps que les taux d’intérêt sont inférieurs au taux de rentabilité c’est bon. Si on est endetté on paie moins d’impôt car le résultat et inférieur alors on donne peut être un peu à la banque mais on bénéfici e sur l’effet de levier= plus je m’endette plus mon capital est rentable. - Emprunts dette à long ou moyen terme que l’entreprise à envers des préteurs qui sont généralement des organismes bancaires - Dette fournisseurs : dette à court terme qui correspond aux crédits accordés par les fournisseurs lors d’achats de biens ou services. - Dette fiscale et sociale : TVA à payer cotisations sociales dues. - Dettes sur immobilisation : dette envers les fournisseurs d’immobilisation. Le bilan est toujours équilibré TOTAL DU PASSIF=TOTAF ACTIF Lecture du bilan : - Lecture horizontale : au passif, on retrouve les ressources qui permettent à l’entreprise de financier ce qui est à l’actif. - Lecture verticale : lecture de la liquidité des éléments du durable vers le plus exigible
  6. 6. Le bilan fonctionnel : Voir feuille annexe FRNG, BFR, Trésorerie Ratio de structure Ratio de rotation (stock) Amélioration des ratios à une incidence sur la trésorerie. III. Le compte de résultat. Définition : la synthèse, le cumul des produits réalisés (commande mais pas reçu ni payer mais demander et déjà compter dans l’exercice) pendant l’exercice, le cumul (sur une période) des charges engagées pendant l’exercice pour faire apparaitre un solde qui sera le résultat de l’exercice Le solde est le résultat si on a plus de produit que de charge il y a donc un bénéfice qui équilibre le compte de résultat. Il y a deux façons de noter le compte de résultat soit en T ou en liste cela veut dire qu’il y a qu’une colonne et que vous allez mettre en avant les produits et après le charges (quoique !) Dans un compte de résultat qu’il soit en T ou liste on fit des regroupements par nature par catégorie. On identifie 3 types de produits et charges : - Produits et charges d’exploitation (quotidien) - Produits et charges financiers (on les isole car ils dépendent de la structure financière de l’entreprise. (ex : 2 entreprises une qui a financé la société par des fonds propres et l’autre qui a fait des emprunts le résultat financier ne sera pas le même alors que le résultat normal sera le même) - Charges et produits exceptionnelles : rien à voir avec l’exploitation (client qui nous pousse en justice, opération de change, placement d’épargne) tous cela ce n’est pas notre métier. Donc 3 types de résultat ! Certains comptes qui sont dans le compte de résultat certaines informations devront être modifiés. L’analyse d’un compte de résultat ce fait par 2 moyens : - Les soldes intermédiaires de gestion - Les ratios
  7. 7. Le compte de résultat : Produits d’exploitations : Ventes de marchandises (=activités de négoce) + Production vendue + Production Stockée TOTAL : Produit d’exploitation (1e solde intermédiaire de gestion) - Achats de matière première +- variation de stock = Consommation de matière première - Achats de marchandises +- variation de stock de marchandises = coût d’achat des marchandises vendues - Autres achats et charges externes TOTAL : Valeur ajoutée (c’est le socle, tout le reste sera payé grâce à ça) - Charge de personnel + charges sociales - Impôts et taxes (qui pèsent sur la société, publique) TOTAL : EBE (excédent brut d’exploitation) (pour un banquier ça c’est le résultat de l’entreprise = surgénération financière) - Dotation aux amortissements et provisions (charge calculées = pas de sortie d’argent derrière cela) = RESULTAT D’EXPLOITATION (ce que l’exploitation de l’entreprise génère, on peut commencer à parler de ce qui est rentable ou pas.) + Produits Financiers (tout l’argent que j’ai placé) - Charge financières TOTAL : +- RESULTAT FINANCIER + Produits Exceptionnels - Charges exceptionnelles TOTAL : +- RESULTAT EXCEPTIONNEL = Résultat courant avant impôt RCAI - Impôt sur le résultat (I.S= impôt sur les sociétés) - Participation des salariés = Résultat NET Marge commerciale = Vente de marchandise – cout d’achat des marchandises vendues

×