Les mares d’Île-de-France, un patrimoine exceptionnel : enjeux, état des                 connaissances et retours d’expéri...
Qu’est-ce qu’une mare ?– Varie selon l’observateur : perte de place, place à prendre,  endroit qui sent mauvais, point de ...
Qu’est-ce qu’une mare ?"La mare est une étendue deau à renouvellement généralement limité, detaille variable pouvant attei...
Qu’est-ce qu’une mare ?- Etendue d’eau à renouvellement généralement limité• A retenir :    –   Etendue d’eau à renouvelle...
Qu’est-ce qu’une mare ?- Etendue d’eau à renouvellement généralement limité• A retenir :    –   Etendue d’eau à renouvelle...
Qu’est-ce qu’une mare ?- Etendue d’eau à renouvellement généralement limité- Taille variable : maximum de 5000 m²• A reten...
Qu’est-ce qu’une mare ?- Etendue d’eau à renouvellement généralement limité- Taille variable : maximum de 5000 m²• A reten...
Qu’est-ce qu’une mare ?- Etendue d’eau à renouvellement généralement limité- Taille variable : maximum de 5000 m²• A reten...
Qu’est-ce qu’une mare ?- Etendue d’eau à renouvellement généralement limité- Taille variable : maximum de 5000 m²• A reten...
Qu’est-ce qu’une mare ?- Etendue d’eau à renouvellement généralement limité- Taille variable : maximum de 5000 m²• A reten...
Origines et usages• "De formation naturelle ou anthropique" (Sajaloli & Dutilleul, 2001)• Majorité de mares d’origine anth...
Origines et usages• "De formation naturelle ou anthropique" (Sajaloli & Dutilleul, 2001)• Majorité de mares d’origine anth...
Intérêts• Sites de grande biodiversité !                                              Source : LoParvi   05/02/2013       ...
Intérêts• 15 % des espèces protégées, ⅓ des plantes d’intérêt patrimonial  (Source : Sajaloli)  L’Agrion nain (Ischnura pu...
Intérêts• 15 % des espèces protégées, ⅓ des plantes d’intérêt patrimonial  (Source : Sajaloli)• Sites de reproduction priv...
Intérêts• Services rendus :   – Régulation des eaux   – Epuration naturelle des     eaux par la végétation• Intégrées au p...
Types de mares• 7 types différents   – Mares de prairie   – Mares de culture   – Mares de forêt   – Mares de carrière   – ...
Mares de prairie•   Milieu ouvert•   Faune et flore    diversifiée•   Reproduction des    amphibiens•   Menaces :    dispa...
Mares de culture•   Milieu ouvert•   Flore pauvre•   Berges raides•   Menaces :    comblement,    pollution               ...
Mares de forêt•   Ombrage important•   Plutôt fermées•   Menaces :    fermeture et    comblement rapide                   ...
Mares de carrière                                                                   Pélodyte ponctué•   Bien ensoleillées ...
Mares de route•   Infrastructures de    transport•   Faune et flore    assez diversifiées•   Menaces :    pollution       ...
Mares d’habitation, ornementale, de parcs et jardins•   Près des    habitations•   Usages anciens•   Végétation pauvre•   ...
Espèces invasives                 Fruggo – Licence creative commons                                                       ...
Mouillères•   Plaine de Bière•   Temporaires•   Sol limono-argileux•   Menaces :    abandon,    comblement,    drainage   ...
Conclusion• Forts intérêts pour la biodiversité• … ET intérêts multiples• Milieux menacés• Heureusement, des projets en fa...
MERCI DE VOTRE ATTENTION !!!      … et à vos questions !!
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Jmzh 20130205 mares_bb

657 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
657
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Réserve d’eau pour besoins personnels (toilette, lessive, pétrissage du pain, nettoyage des outils forgés, etc.)
  • Grande richesse écologique faunistique et floristique De nombreuses espèces se côtoient dans une mare ; la vie y fourmille Et selon les types de mares, les espèces que l’on croisera pourront être différentes, c’est dire la richesse biologique que peuvent représenter les mares
  • Aspects fonctionnels intéressants : * Régulation des eaux : limite l’érosion et les inondations * Epuration naturelle des eaux par la végétation : fixation des métaux lourds, dénitrification des eaux Intégrées au patrimoine paysager français : définissent notre territoire
  • Milieu ouvert : bonne exposition à la lumière Souvent utilisées comme abreuvoir (pâturage) Flore et faune particulièrement diversifiées Milieux de prédilection pour la reproduction des amphibiens Menaces : intensification des pratiques agricoles et abandon progressif du pâturage contribuent à leur disparition
  • Utilisées auparavant comme abreuvoir – mais disparition avec la modernisation des techniques culturales Berges raides Flore pauvre : désherbants et d’engrais limitant le développement d’une végétation diversifiée En plein milieu des cultures ou en bordures de champs Utilisée traditionnellement comme abreuvoir >> abandon du cheval de trait avec la mécanisation >> comblement Berges souvent raides sur une bonne partie du contour Intrants agricoles >> eutrophisation du milieu >> prolifération d’algues >> banalisation de la végétation
  • Souvent de petites tailles Ombrage important : limite le développement de la végétation Plus ou moins fermées (arbres, arbustes) Riches en matières organiques Menaces : eutrophisation, fermeture et comblement rapide, assèchement
  • Origine : extraction de matériaux (argile, sable, roches, graviers) Généralement bien ensoleillée : site propice pour la biodiversité Milieu très favorables aux espèces pionnières : crapaud calamite, sonneur à ventre jaune Exploitation intense du sous-sol en Ile-de-France : plus de 5000 ha d’anciennes carrières
  • Liée aux infrastructures de transport Utilisée pour drainer / épurer les eaux Souvent ignorée mais pouvant présenter une flore et une faune relativement diversifiée Risque de pollution importante (hydrocarbures par exemple)
  • Localisée près des habitations Contours généralement réguliers Nombreux usages anciens : réserve d'eau en cas d'incendie, lavoirs, abreuvoirs, etc. Aujourd’hui : beaucoup ont disparu ou occupent une fonction ornementale Valeur patrimoniale variable suivant le type de gestion
  • Au sein de champs annuellement labourés Relativement vastes : plusieurs dizaine à plusieurs milliers de m² Peu profondes, pentes très douces, forme circulaire Alimentées par la nappe et les précipitations ; pas d’exutoire Temporaires : assèchement partiel ou total en été Flore typique et d’intérêt patrimonial
  • Jmzh 20130205 mares_bb

    1. 1. Les mares d’Île-de-France, un patrimoine exceptionnel : enjeux, état des connaissances et retours d’expériences JMZH – 5 février 2013 Les mares – Intérêts et menaces Société nationale de protection de la natureBenjamin BRICAULT
    2. 2. Qu’est-ce qu’une mare ?– Varie selon l’observateur : perte de place, place à prendre, endroit qui sent mauvais, point de repère, objectif de balade, coin calme, etc.– Juriste : pas de définition.– Scientifique : définition de SAJALOLI & DUTILLEUL (2001), Programme National de Recherche sur les Zones humides05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 2
    3. 3. Qu’est-ce qu’une mare ?"La mare est une étendue deau à renouvellement généralement limité, detaille variable pouvant atteindre un maximum de 5000 m2. Sa faible profondeurqui peut atteindre environ deux mètres, permet à toutes les couches deaudêtre sous laction du rayonnement solaire et aux plantes de senraciner surtout le fond.De formation naturelle ou anthropique, elle se trouve dans des dépressionsimperméables, en contextes rural, périurbain voire urbain. Alimentée par leseaux pluviales et parfois phréatiques, elle peut être associée à un système defossés qui y pénètrent et en ressortent ; elle exerce alors un rôle tampon auruissellement. Elle peut être sensible aux variations météorologiques etclimatiques, et ainsi être temporaire.La mare constitue un écosystème au fonctionnement complexe, ouvert sur lesécosystèmes voisins, qui présente à la fois une forte variabilité biologique ethydrologique interannuelle. Elle possède un fort potentiel biologique et uneforte productivité potentielle" (Sajaloli & Dutilleul, 2001) 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 3
    4. 4. Qu’est-ce qu’une mare ?- Etendue d’eau à renouvellement généralement limité• A retenir : – Etendue d’eau à renouvellement généralement limité – Taille variable : maximum de 5000 m² – Faible profondeur : maximum de 2 m – Pas de zone aphotique : la lumière traverse complètement – Permanente ou temporaire – Forte variabilité biologique et hydrologique interannuelle – Forte productivité potentielle Dessin modifié tiré d’Arnaboldi & Alban, 2006 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 4
    5. 5. Qu’est-ce qu’une mare ?- Etendue d’eau à renouvellement généralement limité• A retenir : – Etendue d’eau à renouvellement généralement limité – Taille variable Taille variable : maximum de 5000 m² : maximum de 5000 m² – Faible profondeur : maximum de 2 m – Pas de zone aphotique : la lumière traverse complètement – Permanente ou temporaire – Forte variabilité biologique et hydrologique interannuelle – Forte productivité potentielle Dessin modifié tiré d’Arnaboldi & Alban, 2006 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 5
    6. 6. Qu’est-ce qu’une mare ?- Etendue d’eau à renouvellement généralement limité- Taille variable : maximum de 5000 m²• A retenir : – Etendue d’eau à renouvellement généralement limité – Taille variable : maximum de 5000 m² – Faible profondeur : maximum de 2 m – Pas de zone aphotique : la lumière traverse complètement – Permanente ou temporaire – Forte variabilité biologique et hydrologique interannuelle – Forte productivité potentielle 2 m Faible profondeur : jusqu’à Dessin modifié tiré d’Arnaboldi & Alban, 2006 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 6
    7. 7. Qu’est-ce qu’une mare ?- Etendue d’eau à renouvellement généralement limité- Taille variable : maximum de 5000 m²• A retenir :- Faible profondeur : jusqu’à 2 m – Etendue d’eau à renouvellement généralement limité – Taille variable : maximum de 5000 m² Pas de zone aphotique – Faible profondeur : maximum de 2 m – Pas de zone aphotique : la lumière traverse complètement – Permanente ou temporaire – Forte variabilité biologique et hydrologique interannuelle – Forte productivité potentielle Dessin modifié tiré d’Arnaboldi & Alban, 2006 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 7
    8. 8. Qu’est-ce qu’une mare ?- Etendue d’eau à renouvellement généralement limité- Taille variable : maximum de 5000 m²• A retenir :- Faible profondeur : jusqu’à 2 m- Pas de zone aphotique – Etendue d’eau à renouvellement généralement limité – Taille variable : maximum de 5000 m² Permanente ou temporaire – Faible profondeur : maximum de 2 m – Pas de zone aphotique : la lumière traverse complètement – Permanente ou temporaire – Forte variabilité biologique et hydrologique interannuelle – Forte productivité potentielle Dessin modifié tiré d’Arnaboldi & Alban, 2006 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 8
    9. 9. Qu’est-ce qu’une mare ?- Etendue d’eau à renouvellement généralement limité- Taille variable : maximum de 5000 m²• A retenir :- Faible profondeur : jusqu’à 2 m- Pas de zone aphotique – Etendue d’eau à- Permanente ou temporaire renouvellement généralement limité – Taille variable : maximum de 5000 m² – Faible profondeur : maximum de 2 m interannuelle Forte variabilité biologique et hydrologique – Pas de zone aphotique : la lumière traverse complètement – Permanente ou temporaire – Forte variabilité biologique et hydrologique interannuelle – Forte productivité potentielle Dessin modifié tiré d’Arnaboldi & Alban, 2006 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 9
    10. 10. Qu’est-ce qu’une mare ?- Etendue d’eau à renouvellement généralement limité- Taille variable : maximum de 5000 m²• A retenir :- Faible profondeur : jusqu’à 2 m- Pas de zone aphotique – Etendue d’eau à- Permanente ou temporaire renouvellement généralement limité – Taille variable : et hydrologique interannuelle- Forte variabilité biologique maximum de 5000 m²- Forte productivité potentielle – Faible profondeur : maximum de 2 m – Pas de zone aphotique : la lumière traverse complètement – Permanente ou temporaire – Forte variabilité biologique et hydrologique interannuelle – Forte productivité potentielle Dessin modifié tiré d’Arnaboldi & Alban, 2006 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 10
    11. 11. Origines et usages• "De formation naturelle ou anthropique" (Sajaloli & Dutilleul, 2001)• Majorité de mares d’origine anthropique 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 11
    12. 12. Origines et usages• "De formation naturelle ou anthropique" (Sajaloli & Dutilleul, 2001)• Majorité de mares d’origine anthropique• Création pour des usages définis• Evolution des usages 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 12
    13. 13. Intérêts• Sites de grande biodiversité ! Source : LoParvi 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 13
    14. 14. Intérêts• 15 % des espèces protégées, ⅓ des plantes d’intérêt patrimonial (Source : Sajaloli) L’Agrion nain (Ischnura pumilio) / SNPN, 2012 L’étoile d’eau (Damasonium alisma) / SNPN, 2011 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 14
    15. 15. Intérêts• 15 % des espèces protégées, ⅓ des plantes d’intérêt patrimonial (Source : Sajaloli)• Sites de reproduction privilégiés pour les amphibiens et les odonates Amplexus de Crapaud commun (Bufo bufo) / SNPN, Tandem et ponte d’Agrion jouvencelle (Coenagrion 2011 puella) / SNPN, 2012 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 15
    16. 16. Intérêts• Services rendus : – Régulation des eaux – Epuration naturelle des eaux par la végétation• Intégrées au patrimoine paysager français• Autre intérêt : pédagogique Vaires-sur-Marne 77 / SNPN, 2012 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 16
    17. 17. Types de mares• 7 types différents – Mares de prairie – Mares de culture – Mares de forêt – Mares de carrière – Mares de route – Mares d’habitation, ornementale, de parcs et jardins – Mouillères 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 17
    18. 18. Mares de prairie• Milieu ouvert• Faune et flore diversifiée• Reproduction des amphibiens• Menaces : disparition Pamfou 77 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 18
    19. 19. Mares de culture• Milieu ouvert• Flore pauvre• Berges raides• Menaces : comblement, pollution Chailly-en-Bière 77 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 19
    20. 20. Mares de forêt• Ombrage important• Plutôt fermées• Menaces : fermeture et comblement rapide Forêt de l’Isle-Adam 95 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 20
    21. 21. Mares de carrière Pélodyte ponctué• Bien ensoleillées Pelodytes punctatus / SNPN, 2011• Riche en biodiversité• Espèces Crapaud calamite pionnières Bufo calamita / G. Dicev, 2012 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 21
    22. 22. Mares de route• Infrastructures de transport• Faune et flore assez diversifiées• Menaces : pollution Roissy-en-Brie 77 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 22
    23. 23. Mares d’habitation, ornementale, de parcs et jardins• Près des habitations• Usages anciens• Végétation pauvre• Menaces : artificialisation, espèces invasives Gazeran 78 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 23
    24. 24. Espèces invasives Fruggo – Licence creative commons Élodée du Canada Elodea canadensisTortue de FlorideTrachemys scripta elegans Lentille d’eau minuscule Ragondin Lemna minuta Myocastor coypus 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 24
    25. 25. Mouillères• Plaine de Bière• Temporaires• Sol limono-argileux• Menaces : abandon, comblement, drainage Chailly-en-Bière 77 05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 25
    26. 26. Conclusion• Forts intérêts pour la biodiversité• … ET intérêts multiples• Milieux menacés• Heureusement, des projets en faveur des mares existent !05/02/2013 JMZH 2013 - Paris 26
    27. 27. MERCI DE VOTRE ATTENTION !!! … et à vos questions !!

    ×