1060 Groupement SRI Madagascar

1 459 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 459
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

1060 Groupement SRI Madagascar

  1. 1. SECRETARIAT GROUPEMENT SRI
  2. 2. HistoriqueArrivée de la Fondation BETTER U à Madagascar mi-2007 Sommet international SRIVisite du Conseil d’Administration de la Fondation : Constat surl’absence de BDD et le faible développement du SRI par rapportà d’autres pays surtout en Asie Extension du SRI (appui de BUF à une dizaine de petitsprojets SRI) Lancement d’un processus continu de capitalisation desexpériences
  3. 3. Historique (suite)Atelier Village MAP Iavoloha, octobre 2008: projet decréation d’un Groupement des acteurs SRI au niveau national,avec une cellule de coordination des actions et de mise encommun des expériences SRI Réunion d’un premier noyau d’acteurs SRIConstitution d’une association enregistrée le 31/12/2008 Ouverture à tous les acteurs et partenaires SRI volontaires Création d’un Secrétariat permanent soutenu par BUF
  4. 4. Notre vision initiale• Un groupement de 70 membres• Implanté dans toutes les régions concernées et rassemblant acteurs SRI et partenaires techniques et financiers• Une structure remplissant des fonctions bien définies• Un siège dans la capitale appuyé sur des plateformes régionales• Une représentativité indiscutable dans une filière rizicole redynamisée, créatrice de sécurité alimentaire et de revenus pour les paysans.
  5. 5. Des objectifs qui nous motivent• Une demande venant des acteurs SRI• De la continuité et de la pérennité• Une implantation sur le terrain• Un réseau national• Des membres professionnels• Des prestations originales et reconnues
  6. 6. La stratégie du GSRI
  7. 7. Autorités compétentes GSRI La Demande Projets et BdF 141 13 2 12 3 11 4 10 LA STRATEGIE D’INTERFACE 5 6 7 8 9
  8. 8. La construction d’un groupement exemplaire et pérenne …• Qui facilite l’accès aux meilleurs outils, méthodes, informations et formations• Pour des acteurs SRI de métiers complémentaires• Fédérés par une même conception du développement rural• Et désireux de participer chacun dans son métier à la construction d’un réseau professionnel
  9. 9. Activités demandées par les membres et animées par le Secrétariat• Les tâches courantes: – Suivi et mise à jour (contenu) du site web, blog et forum – Gestion de la base de données – Communication interne – Communication externe – Travaux de gestion administrative et financière (rapports d’activité, CR…)
  10. 10. Résultats acquis par les tâches courantes• Partage des outils de formation• Tenue de réunions périodiques d’échange et de partage SRI• Mise en place des outils de collecte (informations, fournisseurs d’intrants et matériels agricoles)• Mise en ligne/gestion/administration:  Site web - Blog - Forum
  11. 11. Activités demandées par les membres et animées par le Secrétariat (suite)Cinq chantiers pour l’année 2009 -2010:• " Plateformes régionales "• " Pool d’expertise technique "• " SRI écoles "• " Capitalisation et diffusion des bonnes pratiques "• " Atelier national "
  12. 12. Chantier "Plateformes Régionales"
  13. 13. Objectifs Regroupement des acteurs régionaux Partage des expériences et des bonnes pratiques (spécificités d’une Région) Facilitation des réponses aux demandes des pratiquants
  14. 14. Résultats obtenus• 8 plateformes en place: Menabe, Alaotra Mangoro,Amoron’i Mania, Haute Matsiatra, Vakinankaratra, Sofia,Diana, Sava• Collaboration et concertation entre les membresappartenant à une plateforme : élaboration d’undocument régional• Collaboration en vue avec le « Corps de la Paix » pourl’animation de plateformes par des volontaires• Facilitation de la collecte des données• BDD actualisée• Confiance des membres dans l’avenir du SRI et du
  15. 15. Chantier "Pool d’Expertise Technique"
  16. 16. ObjectifDans tout le pays,mettre à la disposition des opérateurs SRIdes techniciens,partageant une même compréhension du SRI,mobilisables, performantset capables de répondre à des demandesde formation/accompagnement SRI
  17. 17. Résultats obtenus• Un atelier réalisé les 8&9 avril 2010 à Antsirabe• Un pool de 13 techniciens mobilisables (+animateurs)• Un message commun élaboré sur les principes duSRI• Contribution des techniciens à la base de données(cartographie des opérateurs SRI, variétés…)• Réel partage entre les réalités régionales• Augmentation de la présence du Groupement SRIau niveau régional et national
  18. 18. Chantier "SRI écoles"
  19. 19. Objectifs Dynamiser et concrétiser unepédagogie de l’observation du milieu(centrée sur le SRI) Familiariser les enfants avec le SRI etpérenniser ainsi l’adoption de cettepratique culturale
  20. 20. Résultats• Un groupe de travail installé• 4 écoles engagées dans la région SAVA• 4 écoles engagées dans le Menabe• 2 écoles engagées dans l’Itasy• Des outils pédagogiques élaborés et en cours de test
  21. 21. • EXEMPLE D’OUTILS: FISY PEDAGÔJIA Tanimbary Velaran-tany M2 a haKilasy : …Taranja : kajy fototraKajio ny velaran’ny tanimbary tsirairay hita eo amin’ny sary
  22. 22. • FISY PEDAGÔJIA• Kilasy : …• Taranja : Sciences de la Vie et de la Terre – Ny vary – Cueillir un plant de riz (avec racines et panicule) – Faire sécher – Coller sur une feuille blanche – Indiquer avec des flèches les parties suivantes : – Pied / Plant entier – Racines – Tige – Feuilles – Panicule – Grain / Paddy
  23. 23. EXEMPLE D’OUTILS: Extrait du livret ludique
  24. 24. Chantier "Capitalisation etdiffusion des bonnes pratiques"
  25. 25. Objectifs Mesurer la diffusion du SRI ( surface, nb de pratiquants,…) Connaître les différents acteurs SRI dans chaque Région Identifier les traductions des principes SRI dans les différents environnements: itinéraires et bonnes pratiques reconnus et validés par l’ensemble des acteurs SRI Obtenir une reconnaissance de la communauté scientifique
  26. 26. Résultats• Enregistrement et mise à disposition, dans une BDD, des informations sur la diffusion et la pratique du SRI au niveau national: – classification : par Région et par projet – contenu : nombre de pratiquants, surface SRI, pratiques culturales et adaptations, variétés, contraintes et solutions – mise à jour de la carte des acteurs – synthèse de différentes contraintes et solutions courantes – recueil de différentes variétés utilisées par Région – mise à disposition des membres des outils de promotion SRI
  27. 27. Résultats (suite)• Collaboration entre les membres et partenaires (ESSA, HNI, FOFIFA, GUANOMAD, ZINA BIO, TANANAMADIO, TAROKA, ACAMECA, AFMA, etc.): recherche en milieu paysannal, expérimentation de fertilisants organiques, utilisation du réseau ZAIN, exposition des petits matériels agricoles, etc.• Premières exploitations de la BDD• Divers: – Identification et diffusion de méthodes de mesures de rendement – Accompagnement des concours SRI
  28. 28. Exemple d’exploitation de la BDD2008: création du GSRIMembres/Partenaires: 13Surface en SRI: inconnue2009:Membres/Partenaires: 70Surface SRI: 10 000 haNombre de pratiquants: 65 0002010:Membres/Partenaires: 130 repartis dans 20 RégionsSurface SRI: 106 000 haNombre de pratiquants: 159 000
  29. 29. CONCLUSIONS• Un dynamisme créé entre les membres/partenaires au sein du GSRI• Un apprentissage collectif et mutuel dû aux échanges/partages d’information• Présence de plus en plus marquée du SRI sur l’écran radar des différents acteurs.
  30. 30. MISAOTRA TOMPOKO! www.groupementsrimada.org groupementsrimada@moov.mg

×