C/Universpub 98 468 810
Sommaire                   ISD N° 35 - Décembre 2011                                                                      ...
ISD journal trimestiel - Editorial                                                                                    Dr K...
Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiquetoute surveillance réelle o...
Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueLe nouveau départdu syndica...
Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratique       NE METTEZ PAS VOTRE ...
Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueObligations:               ...
Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueREGIMED’IMPOSITIONDES MEDEC...
Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueaussi également s’interroge...
Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueGérEr ET DévELoppErsoN CABI...
Une approche stratégique                                                                                                  ...
Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueleur cabinet, de leurs empl...
Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueDoLéANCEs DU JEUNEMéDECIN D...
Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiquedes     conditions     écon...
Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueLe lichen                  ...
Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratique Progressivement, l’aspect ...
Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiquefibromuqueuse gingivale se ...
Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueCONCLUSIONAu total, le lich...
Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueEn présence d’érosions impo...
Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueACTIvITé soCIALEsDU STMDLPD...
ISD N° 35 - Décembre 2011   27
SYNDICAT TUNISIEN DES MEDECINS                                            ّ        ّ                                      ...
Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratique                         Mé...
A-dec 300Pour la santé de votre cabinet dentaire              Innodent : Avenue de l’environnement dar fadhal Résidence sa...
Revue isd 35
Revue isd 35
Revue isd 35
Revue isd 35
Revue isd 35
Revue isd 35
Revue isd 35
Revue isd 35
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Revue isd 35

2 118 vues

Publié le

Journal trimesriel d'information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratique

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 118
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
76
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Revue isd 35

  1. 1. C/Universpub 98 468 810
  2. 2. Sommaire ISD N° 35 - Décembre 2011 27ISDtrimestrielJournald’information du syndicattunisien des médecinsdentistes de libre pratiqueMédina Palace55 Avenue de paris - Bloc - A3ème étage Appt. 111000 TunisTél. & Fax : 00216 71 347 104E-mail : stmdlp@gmail.comSite web : www.stmdlp.comConception Univers Pub ISD N° 35 - Décembre 2011 1GSM : 98 468 810
  3. 3. ISD journal trimestiel - Editorial Dr Khaled Tanazefti Dr Med Sassi Ben Amor Dr Amor OuadraniL a situation à laquelle est arrivé notre syndicat ne peut pas nous laisser indifférents. Depuis le congrès de Mahdia en Mai 2008 qui a vu une participation record des délégués, la situation n’a cessé de se dégrader: démission en masse ,changements de bureau exécutif pour finir par la dissolution de la commissionadministrative, aussi de part mon engagement et ma responsabilité en tant que membre fondateur, j’aiaccepté de prendre le sort de notre syndicat en main avec la collaboration de deux amis de longue date etl’appuie de quelques membres de l’ancien BE pour préparer un congrès extraordinaire .Les difficultés que connait notre profession sont multiples : augmentation du nombre de praticiens, évolutiondu cout des techniques, de l’installation et surtout l’insuffisance de la prise en charge des soins dans le secteurprivé par la CNAM.Avec la reforme de l’assurance maladie, on espérait voir notre profession sortir de la crise qu’elle trainé depuisdeux décennies. Cet espoir s’est réalisé au niveau de notre syndicat par le nombre record des adhérents et surle terrain par l’adhésion de la grande majorité des médecins dentistes à la convention signée par notre syndicatavec la CNAM. Depuis juillet 2007, date de début de la prise en charge pour l’ensemble des assurés et leursayans droit, nous n’avons pas vu d’augmentation significative de la quantité de travail dans nos cabinets. Unesituation due essentiellement au faible taux de remboursement mais aussi et surtout au montant dérisoire duplafond familial des remboursements des soins dans le secteur privé. A noter que ce montant été fixé aprèsla signature des conventions cadre et sectorielles par nos représentants. Ceci a beaucoup pesé sur le choix dusecteur public par le plus grand nombre des assurés.Cette situation a entrainé beaucoup de frustration parmi les confrères et a été pour une bonne partie à l’originedes problèmes qui ont surgit au niveau du syndicat.Aujourd’hui des solutions sont proposées pour sortir de la crise : La plus urgente est de reprendre les activitéssyndicales et de mettre sur pied des sections actives et autonome et une représentation capable de fonctionneret de négocier avec les pouvoirs publics la revalorisation de la lettre clé ainsi qu’un nouveau taux et plafond deremboursement entre autres.Il faudra aussi réfléchir à la mise en place d’un programme de formation des cadres du syndicat et pour celainviter les anciens du syndicat à s’investir ; on pourra dans ce domaine compter sur le soutien de nos partenairespour offrir aux adhérents une panoplie de services tel que conseil fiscal, juridique, social, assurance groupe,conventions avec des banques, sociétés commerciales et autres..En effet à l’instar du pays, notre profession traverse une mauvaise passe et même si l’avenir reste prometteur,il n’empêche que des difficultés nous attendent et nous sommes appelés, tous ensemble à rester soudés et àunir nos efforts pour hisser la profession et notre exercice libéral au meilleur niveau pour le bien du médecindentiste et du citoyen.Pour terminer je voudrai rappeler que l’activité syndicale ne se limite pas seulement à émettre desrevendications mais aussi à donner la meilleure image possible du médecin dentiste en rappelant à tout unchacun ses obligations vis-à-vis du patient, de ses confrères et de son environnement national. ISD N° 35 - Décembre 2011 3
  4. 4. Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiquetoute surveillance réelle ou supposée,dévie des missions qui lui sont confiéeset finit à l’image de l’ancien systèmepolitique par posséder la structure.La réflexion sur le nouveau statut avaitcommencé juste après la dissolutionde la commission administrative etdu bureau exécutif. Dans ce cadre,le comité constitutif a fait appel auxanciens membres du bureau exécutifet à certains confrères bénévoles dusyndicat pour rédiger une premièremouture. Nous nous sommes inspirésdes statuts de certains pays et nousnous sommes efforcés de trouverles approches les plus adaptées ànos réalités. Des innovations ontété ajoutées, les défauts de l’ancienstatut corrigés et les brèches quipeuvent prêter à interprétation ontété colmatées. Le congrès sera bien les suivantes : grande car aggravée par la difficultébalisé, les élections du bureau national 1-délocalisation du syndicat par la de leur exercice et l’indisponibilitéseront transparentes et basées création de 7 régions autonomes. inhérente à la profession. C’est ainsisur un programme. La commission 2-création d’un conseil national issu que l’ordre et le syndicat, les deuxadministrative, talon d’Achille de directement des 7 régions autonomes principales structures de la professionl’ancien statut, sera remplacée qui remplacera l’ancienne commission sont regardés avec détachement etpar un conseil national émanant administrative et qui jouera le rôle ignorance.directement des régions et qui jouera d’un conseil d’administration du Aujourd’hui, la Tunisie a basculéle rôle d’un conseil d’administration syndicat et de surveillance sur le avec la révolution vers un systèmeet de surveillance. Le 1er statut a bureau national. démocratique qui sera pour lestenu le temps d’une génération (23 3-création d’un conseil statutaire tunisiens une nouvelle culture qu’ilsans) . Aujourd’hui, nous constatons qui veillera à l’application stricte du vont devoir appréhender. Cettequ’il est dépassé. La révolution du statut et du règlement intérieur et à nouvelle approche de la vie politique14 Janvier 2011 nous a inspiré pour la régularité des élections. et sociale suppose un certain nombrefaire un travail de réflexion et de Le vote par le congrès du règlement de corollaires :reconstruction, à l’instar de ce qui se intérieur dans la foulée du statut 1-une rupture totale avec les mœurspasse au pays. C’est ainsi que nous le complèterait et consacrerait de l’ancien régime qui a érigé leavons décidé au cours de la réunion les principes de transparence et mensonge, la dissimulation et lade la commission administrative du respect strict des procédures. manipulation en système de conduitedu 20 / 02 / 2011 de dissoudre la dite Le syndicat aurait ainsi les outils et de gouvernance.commission et le bureau exécutif, de règlementaires nécessaires pour 2-une conscience et une responsabiliténommer un conseil constitutif dont partir sur le bon pied. de prendre en charge sa destinée surla tâche principale serait de préparer le plan professionnel et sur les autresle prochain congrès extraordinaire 3/ Déchéance du système politique et plans de la vie associative et politique.et d’y soumettre un nouveau statut immobilisme de la profession 3-un acquittement de ses devoirset un nouveau règlement intérieur. Depuis son indépendance en 1956, envers la profession qu’ils soientEt c’est au cours de la réunion des la Tunisie a connu la succession de matériels en payant périodiquementdélégués des régions à sousse le deux régimes paralysants. Cette les cotisations, ou moraux en24 / 07 / 2011 que la démarche logique situation anormale où les libertés participant aux assemblées généralesa été adoptée pour désigner une furent étouffées n’a pas encouragé le et aux élections.commission nationale, dont j’étais développement d’une vie politique et C’est par ces gestes de civisme, denommé rapporteur, pour réfléchir associative normale, les tunisiens ont conscience et de responsabilité queet rédiger un nouveau statut et un abandonné toute idée de participation vous pouvez insuffler à vos élusrèglement intérieur. à l’édification des institutions de l’énergie pour édifier un syndicat fortLa commission nationale va partir avec leur pays. Les médecins dentistes et indépendant pour vous défendre etles conclusions du premier groupe de n’ont pas dérogé à cette règle. défendre la profession.travail, dont les grandes lignes sont Leur démobilisation fut encore plus ISD N° 35 - Décembre 2011 5
  5. 5. Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueLe nouveau départdu syndicat avecun nouveau statutTexte Dr Abdennasser AbboudL e STMLDP de 1988 à 2011 Fondé en 1988 par une poignée de médecins dentistes delibre pratique désireux de doter laprofession d’une structure autonome 1/ déficit de la communication et insuffisance du contact direct La confusion qui existe dans l’esprit de beaucoup de collègues entre l’ordre et le syndicat n’a pas aidé les responsables année. Ce rituel sera bien souligné dans le futur statut car cette pratique a toujours fait défaut et a marqué un point de faiblesse dans le contact nécessaire entre la base et le sommetet indépendante et pour pallier aux de notre organisation à se démarquer d’une structure.insuffisances du conseil national de et à insister sur le fait que le syndicatl’ordre qui lui fondé trente ans plus tôt est la seule structure de la profession 2/ Les lacunes du statut et l’absencepar une volonté politique ne pouvait qui défend individuellement et d’un règlement intérieurpar les prérogatives énoncées dans la collectivement les médecins dentistes Le statut de 1988 comporte des lacunesloi de Mars 1958 prétendre défendre les face à des difficultés juridiques, fiscales, et des insuffisances à tous les niveauxintérêts matériels du médecin dentiste. sociales et autres… En effet, le syndicat difficiles à colmater ou à corriger. LesLe besoin de doter la profession d’un tire sa force du fait qu’il est une congrès successifs au nombre de 7syndicat fait partie de l’évolution association volontaire et indépendante n’ont pas apporté les modificationssociale et politique d’un pays. En de tous les pouvoirs, dont les statuts nécessaires au temps opportun.Tunisie, le syndicat a trouvé sa pleine et les règlements sont élaborés par les Le congrès, la plus haute instance dujustification au cours des négociations médecins dentistes eux-mêmes, à la syndicat, mal préparé dans les textesavec la CNAM où il a été l’interlocuteur différence de l’ordre imposé par la loi, et dans les faits, finit souvent par undes pouvoirs publics et la seule partie donc sous sa tutelle et qui est, dans sa échec sans tracer l’orientation dehabilitée à négocier et à signer les logique, plus porté vers la défense du la politique générale du syndicat, niconventions cadre et sectorielle. citoyen, garantissant ainsi la qualité des voter ni les motions ni les directives.L’action syndicale dans une profession prestations rendues au public. Le bureau exécutif qui en sort et quiest nécessaire à son progrès Le syndicat a entamé une réforme en est censé présider aux destinées desintrinsèque et extrinsèque, elle indique profondeur par une refonte de son syndiqués n’est pas cohérent carson degré de conscience, son désir statut et une révision des instances chacun se présente à titre individueld’indépendance et la mobilisation représentatives. Deux apports ont été sans un programme ni feuille denécessaire en vue d’une amélioration ajoutés au projet du futur statut qui route. Il finit par manque de visioncontinue des conditions matérielles, traduisent le désir d’être au service et commune entre les individus et par unmorales et sociales des médecins proche du médecin dentiste. défaut d’affinité par se disloquer. Ladentistes. 1-un service STMDLP qui doit venir commission administrative mal inspiréeDans cet article, j’aimerais apporter rapidement au secours des médecins et qui était censée apporter le plusune analyse subjective des facteurs dentistes face aux difficultés ordinales, par le travail accompli au sein de sesqui ont entravé l’activité syndicale à juridiques, fiscales, sociales et autres. commissions permanentes, finit partravers une expérience de 6 ans passés Les modalités de son fonctionnement devenir une chambre d’enregistrementaux instances nationales du syndicat seront définies dans le prochain statut. et de critique et sujette à toute sorte de(bureau exécutif et commission 2-l’instauration de la tradition d’une manipulation, sans parler des dérivesadministrative assemblée générale nationale chaque du secrétaire général qui, échappant à ISD N° 35 - Décembre 2011 4
  6. 6. Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratique NE METTEZ PAS VOTRE PATRIMOINE EN PERILPour la bagatelle somme de 0.445 dt par jour l’assurance vous accorde un bouquet degaranties d’assurance en un seul contrat à savoir : MULTIRISQUE PROFESSIONNELLELes garanties sont : • INCENDIE • VOL • DEGATS DES EAUX • BRIS DE GLACE • RESPONSABILITE CIVILE : y compris RC professionnelle, qui couvre la faute dans votre activité professionnelle. DETAILLE PAR CATEGORIE • INCENDIES Bien immobiliers en illimité, mobiliers, matériel et agencement, explosion de toute nature comprise • VOL Tout vol commis ou tenté avec effraction dans le local assuré clos. • RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE Les dommages corporels et matériels causés par un accident, survenu du fait de l’explosion de la profession-faute professionnelle comprise. • BRIS DE GLACE Le paiement ou le remplacement de l’objet assuré a la suite de leurs bris • DEGATS DES EAUX Garantit l’assuré contre les dommages matériels causés aux biens assurés par les fuites d’eau accidentelles. • DEFENSE ET RECOURS En cas de préjudice subi par les personnes assurées, l’assurance s’engage à exercer a ses frais toutes interventions amiables ou action judiciaires en vue d’obtenir du tiers responsable la réparation du préjudice subi par la victime. ISD N° 35 - Décembre 2011 7
  7. 7. Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueObligations: Obligations:- Pas d’obligation de tenue de comptabilité - Tenue d’une comptabilité d’engagement conformément au système comptable. conformément au système comptable dont Il suffit de tenir un registre coté et paraphé le fait générateur de l’imposition est la sur lequel sont inscrites les recettes et créance acquise (la réalisation des créances les dépenses journalières. Il s’agit d’une et des dettes abstraction de l’encaissement comptabilité de caisse dont le fait et du décaissement). générateur de l’imposition est l’encaissement et le décaissement. - Tenue les livres obligatoires suivants : • Livre d’inventaire ;- Obligation d’établir des factures • Journal général ; • Balance ; • Et dépôt d’une copie de logiciel de comptabilitéAvantages: au bureau de contrôle compétant.* C’est un régime simple et peu coûteux (le médecin - Obligation d’établir des factures.peut tenir seul son livre Recettes-Dépenses).Inconvénients: Inconvénients:* N’est pas adapté aux activités à charges importantes. * C’est un régime complexe et à coût administratifLe déficit n’est pas envisageable. élevé (recours à un comptable).* La TVA subie sur les immobilisations amortissablesn’est pas récupérable. Avantages:* Atteinte à la neutralité : l’assiette brute est TTC. * Ouvre droit à toutes les formes d’incitations de droit commun et celles du CII exigeant la tenue d’une* A défaut de tenue de cahier Recettes-dépenses comptabilité, lorsque les conditions spécifiques àl’administration va reconstituer l’assiette imposable sur l’avantage sont vérifiées.la base des éléments de train de vie et les présomptionsde fait et de droit. * Plus adapté au statut d’assujetti à la TVA: le résultat comptable est liquidé hors TVA.* Les rémunérations servies par l’État, les collectivitéslocales, les personnes morales et les personnes * Plus adapté aux professionnels animés par l’espritphysiques soumises au régime du bénéfice réel d’entreprise. Une comptabilité régulière ne sert passubissent une retenue à la source de 15%. uniquement à liquider les bases d’imposition, elle sert également à assurer une gestion claire et saine. * La retenue à la source de 15% est ramenée à 5% lorsqu’il s’agit d’honoraires servis aux médecins libéraux appliquant le régime du bénéfice réel. ISD N° 35 - Décembre 2011 9
  8. 8. Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueREGIMED’IMPOSITIONDES MEDECINSDENTISTESTexte Ridha Lamine - Conseiller FiscalL a détermination du revenu net imposable des médecins relevant de la catégorie des bénéfices non commerciaux s’effectue selon le « régime du bénéfice réel » ou « régime de forfait d’assiette ». L’application du « régime du bénéfice réel » (régime réel) est irrévocable (article 22 III du code de l’Impôt sur le Revenu des Personnes Physiques et de l’impôtsur les Sociétés). Depuis le premier Janvier 2002, la renonciation à l’option au forfait d’assiette est désormais une décisionimportante, faisant perdre définitivement le droit de ce régime décrit le plus souvent comme un régime de faveur.On va essayer de présenter les avantages et les inconvénients de chaque régime : Le régime fiscal d’imposition des médecins dentistes Régime du forfait d’assiette Régime du bénéfice réel Définition : Définition : Le Forfait d’assiette est un mode d’évaluation approxi- Le régime du bénéfice réel est un mode de détermination mative de l’assiette de l’assiette sur la base des opérations et des montants réels réalisés par le médecin. Le résultat fiscal est déterminé à partir du résultat comptable. Revenu Net catégoriel = 70% des Recettes Toutes Revenu Net = Revenu Comptable + Charges non Taxes Comprises déductibles – Produits non imposables ISD N° 35 - Décembre 2011 8
  9. 9. Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueaussi également s’interroger managériale en odontologie) fait pas enseignées dans son cursussur les meilleures modalités courir un risque sanitaire à son universitaire : organisationd’un tel enseignement : cours patient ; Un praticien travaillant (gestion des protocoles etmagistraux ou travaux dirigés? avec une assistante dentaire rocédures), gestion stratégiqueUn dentiste est avant tout un polyvalente, dont les fonctions (commandement et prise declinicien, certainement pas un sont plus administratives que décision), gestion RH (gestionchef d’entreprise. Aussi, une cliniques est également un piètre d’équipe, délégation de tâches,formation universitaire en dentiste-manager qui contribue supervision), communicationManagement, telle un Master en outre à la désaffection des (interne et externe), psychologie(en particulier non appliqué à assistantes pour leur métier à comportementale (gestionl’odontologie), ne serait en aucun dominante médico-technique, et de la relation au patient)cas adaptée à la configuration certainement pas administrative et logistique (gestion desstructurelle et fonctionnelle : en effet, la pénurie d’assistantes moyens). Les cabinets dentairesd’un cabinet dentaire et aucun dentaires tend à s’aggraver. pâtissent d’une grave lourdeurpraticien ne dédierait une année Dans le cadre de leur exercice administrative, sociale et fiscaleuniversitaire complète aux professionnel, les praticiens qui les obligent à délégueraspects techniques d’une gestion peuvent aussi envisager de se certaines tâches à du personnelefficiente qui ne lui serviraient former en management, mais compétent, alors que la granded’ailleurs en rien. La plus grande certaines offres de services très majorité des autres professionspartie des problèmes rencontrés disparates s’apparentent parfois médicales en exercice libéralpar les praticiens, du moins bien plus à l’enseignement de peuvent prétendre exercer enen début de carrière (les 3 à 5 pratiques marketing simplistes, solo sans la moindre difficultépremières années), pourraient ridicules et dangereuses, souvent technique ou organisationnelle.être largement anticipés et en total décalage avec la réalitéévités grâce à quelques heures sociale des cabinets dentaires Le Management des cabinetsde cours magistral (Module de qui souffrent déjà d’une image dentaires: la non-pertinence des8h en dernière année d’études), régulièrement mise à mal dans différences culturellessi les instances universitaires les Médias.respectaient elles-mêmes Qu’il s’agisse de la France,leur engagement à l’égard Les principes du Management de la Belgique, de la Suisse,des chirurgiens-dentistes : les Odontologique : de l’Algérie, du Maroc, de lapréparer, dans le cadre du 3° quelles applications ? Tunisie et même du Canada,cycle, à exercer leurs fonctions les problèmes de managementde manière autonome. Il ne Le métier de dentiste est l’une sont quasiment toujours less’agit finalement pas d’une des rares professions médicales, mêmes. Aucune spécificitéquestion de management, mais sinon la seule, qui oblige le culturelle ne suffit à expliquerde santé publique : un praticien praticien à maîtriser un large panel la permanence et la récurrencequi travaille en solo (cas typique de compétences transversales, des difficultés rencontrées pard’une grave insuffisance qui, pour la plupart, ne sont les dentistes dans la gestion de ISD N° 35 - Décembre 2011 11
  10. 10. Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueGérEr ET DévELoppErsoN CABINET DENTAIrE,DE LA THéorIEÀ LA prATIQUETexte Rodolphe Cochet - Consultant & enseignant en management des cabinets dentaireswww.rh-dentaire.comL a majorité des chirurgiens- du secteur dentaire en des responsabilités partagées dentistes exercent à management et gestion rH, car titre individuel. selon il est incontestable qu’un cabinet Les praticiens ne sont qu’enl’observatoire des métiers des dentaire sans assistante est bien partie responsables desprofessions libérales , 30% des moins rentable et productif (-40% difficultés d’organisation et depraticiens français par exemple de CA en moyenne) et surtout, ne gestion rH auxquelles ils seronts’évertuent encore à exercer permet pas de se conformer aux confrontés durant leur carrière.en solo, c’est-à-dire sans aucun règles élémentaires d’hygiène Aussi, les UFr d’odontologieemployé. En Belgique, la situation et d’asepsie. Quant à ceux qui et les Facultés de médecineest pire avec une moyenne de travaillent avec une « assistante dentaire peuvent difficilement60 % . on ne rencontre pas une dentaire polyvalente », aussi couvrir tous les aspects de lasituation équivalente au Maroc bien en France, Belgique, suisse, gestion d’un cabinet dentaire,ou en Tunisie, peut-être en raison qu’au Maroc ou en Tunisie, tant les impératifs pédagogiquesdu niveau des charges sociales et celle-ci fait plutôt office d’aide sont déjà suffisamment densessalariales, ce qui n’est d’ailleurs dentaire - secrétaire que d’aide d’un point de vue clinique. Quandni un argument suffisant, ni opératoire et instrumentiste. on considère à quel point lesmême recevable. Cette situation étudiants en chirurgie dentairesuffit néanmoins à identifier et Les insuffisances de la sont déjà peu assidus aux courspointer les graves insuffisances formation initiale du chirurgien- magistraux (disciplines cliniquesprofessionnelles des praticiens dentiste : ou transversales), on peut1 Dernier rapport oMpL 2008 - France2 pas de chiffre officiel pour la Belgique ISD N° 35 - Décembre 2011 10
  11. 11. Une approche stratégique et globale du développement de votre cabinet dentaire Un concept pédagogique innovant et pragmatique axé sur le développement des services cliniques, administratifs et relationnels de votre cabinet dentaire Bénéficiez d’un parcours daccompagnement personnalisé, aligné sur vos préoccupations actuelles et vos objectifs de réalisation professionnelle Ensemble, au cœur de votre équipe, conduisons le changement de la structure décisionnelle et fonctionnelle de votre cabinet dentaire, en 7 étapes clés 1 Évaluation des leviers de motivation et de performances de léquipe 2 Bilans de compétences des praticiens en gestion, organisation et communication 3 Identification et résolution des dysfonctionnements 4 Révision complète de toutes les chartes de postes et fonctions 5 Mise en place d’une nouvelle politique de management 6 Accomplissement des objectifs de développement 7 Optimisation de la Qualité des services généraux du cabinet dentaire Développement Accompagnement Audit Conseil professionnel managérial MANAGEMENT Rodolphe Cochet est l’auteur des méthodes et pratiques régulièresCOMMUNICATION GESTION RH de Management et Gestion RH appliquées à l’exercice professionnel des chirurgiens-dentistes et orthodontistes : « Le Manuel du chirurgien-dentiste Manager », Paris, 2005. Le chirurgien-dentiste Manager Les pratiques d’accompagnement et de développement profession- nel qu’il a initiées sont enseignées dans le cadre de la formation initiale et continue dispensée par plusieurs Facultés dentaires ORGANISATION et sociétés scientifiques francophones d’odonto-stomatologie. LOGISTIQUE DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS À RETOURNER PAR COURRIER POSTAL OU À FAXER AU 09 81 70 17 72 Je représente un cabinet ou un centre dentaire et j’envisage de mandater Rodolphe Cochet afin de mener une mission daudit, de conseil, daccompagnement et de développement managérial. Je représente une société scientifique ou une société commerciale et je souhaite intégrer lune des formations de Rodolphe Cochet (cours magistral, atelier, séminaire) dans notre programme de fidélisation de nos adhérents/clients. NOM & PRÉNOM DU CONTACT : ........................................................................................................................................................................................................................................................... ADRESSE : ...................................................................................................................................................................................................................................................................................................... CODE POSTAL : ............................................................ VILLE : ....................................................................................................................... PAYS : ............................................................................ TÉLÉPHONE FIXE : ...................................................................... EMAIL (OBLIGATOIRE) : ................................................................................................................................................................. Management opérationnel et stratégique des cabinets dentaires © Rodolphe Cochet Conseil - 7 rue Nicolas Houel - 75005 Paris Tél. : 01 43 31 12 67 • Fax : 09 81 70 17 72 • Mail : info@rh-dentaire.com Site Web : www.rh-dentaire.com
  12. 12. Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueleur cabinet, de leurs employés, au plan de traitement)…. étape de développement dude leurs collaborateurs et de Autant il n’y a pas de différence cabinet dentaire, consiste dansleurs patients. Il y a toujours culturelle qui puisse expliquer la la gestion autonome de sesun dénominateur commun : récurrence de ces insuffisances propres ressources humainesles croyances du dentiste selon professionnelles d’un praticien (compétences techniques delesquelles du personnel même à l’autre, d’un pays à l’autre, soins, compétences intellec-compétent ne parviendra autant le traitement du tuelles et diagnostiques). Mal-jamais à exceller (on n’est problème peut être différent heureusement, cette premièrejamais mieux servi que par soi- d’un praticien à l’autre, en collaboration souffre souventmême) et son individualisme fonction de son profil technique d’un déficit de main d’œuvreforcené, son incapacité parfois de compétences managériales. (collaboration secteur privé) : lesurprenante à assumer des C’est la raison principale qui jeune praticien en collaborationfonctions élémentaires et nécessite que chaque praticien, salariée ne bénéficie parfoisnécessaires de Leader (gestion en fin de cycle universitaire, pas d’une assistante dentairede la relation hiérarchique aux puisse bénéficier au moins attitrée, et doit parfois négocieremployés ou aux patients), une d’un bilan de compétences en sans succès avec le praticieninaptitude à anticiper les risques management odontologique™ gérant. Après avoir bénéficiéaussi bien que les opportunités assorti d’un entretien dirigé avec d’une première expériencede développement de son un enseignant ou consultant. professionnelle d’au moins deuxcabinet, une communication à quatre ans (cabinet, mutuelledifficile avec son personnel Débuter son exercice de ou cadre hospitalier), le jeune(problème de sociologie du dentiste-manager : praticien peut envisager, enlangage), un manque d’aisance, collaborer et s’installer fonction de ses ressourcesde conviction et d’assurance financières, de s’installer etdans l’argumentation d’un plan Il est souhaitable de commencer de créer son propre cabinet.de traitement, surtout lors de son exercice professionnel Malgré nombre de préjugés, lala présentation du devis, une sous le tutorat d’un praticien situation géographique de ceprise en compte parfois très expérimenté et soucieux cabinet n’a aucune importancedéficitaire des signes récurrents de la qualité de ses services stratégique. Métropole, pro-d’odontophobie du patient généraux (cliniques, logistiques, vince ou commune rurale,(peur de la contamination, relationnels et administratifs) ; il aucune « étude de marché » nede l’infection focale, peur de est aussi capital de choisir avec saurait présumer du succès quel’arnaque alimentée par les précaution le cabinet hôte. Selon le praticien rencontrera auprèsMédias…), une prise en charge les cas, le dentiste-tuteur fera de sa patientèle.psychologique insuffisante de bénéficier le jeune praticien d’unla douleur pré-opératoire, per- plateau technique performantopératoire et post-opératoire sans qu’il ait à supporter ledu patient (qui compromet poids des contraintes sociales etd’ailleurs l’adhésion du patient matérielles. En effet, la première ISD N° 35 - Décembre 2011 12
  13. 13. Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueDoLéANCEs DU JEUNEMéDECIN DENTIsTETexte Dr Ahmed DAKHLi & Dr Mouna SKANDERI ls sont entre 300 et 350, d’une collaboration ? où, avec (entretien du fauteuil, de l’autoclave, ils viennent de sortir de la qui, combien de jours par lubrification des turbines…). faculté, ils sont en période de semaines, quel contrat, quelremplacement ou de collaboration, revenu… ? Cette énumération n’est en rienils entrent dans une association ou - plus ou moins rapidement, exhaustive. Elle a simplement pours’installent seuls : ce sont les jeunes selon les opportunités, la but de montrer qu’au syndicat, pourmédecins dentistes. Leurs activités confiance en soi, va se profiler y être passés les uns et les autres,sont multiples, changeantes, le choix du lieu d’installation. nous sommes tout à fait au courantévoluant souvent rapidement. Mais comment choisir ? Création des difficultés de l’entrée dans la (la campagne ou la ville) ? Quel profession.Les difficultés auxquelles ils doivent matériel ? Quel financementfaire face sont différentes suivant (BTs, banque, leasing, achat Et parce que nous sommesleurs situations. avec ses économies) ? Quelles conscients de nos responsabilités, Assurances (responsabilité civile nous devons nous organiser pour- Sont-ils à la recherche d’un ou multirisque professionnel, être en mesure de répondreremplacement ? prévoyance) ? efficacement à l’attente de nos jeunes confrères. A toutes lesIl leur faut un support d’annonces, Enfin, notre jeune praticien se questions qu’ils posent, nousil leur est nécessaire de connaître trouve devant l’exercice périlleux devons avoir la ou les réponses;la législation tant au niveau de leur qui consiste en la gestion de son nous devons proposer un éventailexercice quotidien (nomenclature, propre cabinet: les relations avec de solutions qui recouvre à peurelation avec les caisses…) ses patients, ses confrères, la près la totalité des possibilités quiqu’au niveau de l’environnement question du personnel (Quel contrat s’offrent à chaque cas.professionnel (inscription à l’ordre, d’emploi engager : CiDEX, CiVP…?assurance responsabilité civile…). Quelles compétences exigées ? Ainsi nous proposons que dans Quelles qualifications? ), les rapports chaque section régionale, un - Ont-ils franchi la phase de avec son technicien, les achats responsable doit être à la disposition remplacements que se dressent de fournitures (Consommables) des jeunes arrivants. C’est un devant eux, les interrogations le rapport avec le comptable et homme de terrain qui connaît au qui accompagnent l’éventualité surtout le bon usage de son matériel mieux sa région. Il est au courant ISD N° 35 - Décembre 2011 16
  14. 14. Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiquedes conditions économiques et des juristes du syndicat national. techniques se chargeront de fairelocales, de la démographie et des de exposés voire des formationshabitudes des patients. Il pourra De même, par la lecture de sur le matériel. Ces carrefoursprodiguer ses conseils en matière l’ISD (la revue trimestrielle du sont gérés conjointement par desde choix d’établissement financier, syndicat), le jeune médecin responsables locaux et nationauxde relations avec les partenaires dentiste pourra trouver un ce qui donne à nos jeunes confrères(CNAM, etc.) ou les autres éclairage particulièrement précis l’opportunité d’aborder cesorganismes (CNSS, recette des sur les conditions de l’exercice responsables et de traiter de lafinances, API, Bureau d’emploi…). professionnel qui lui restent politique professionnelle.D’autre part il y aura une mise étrangères.en contact du nouveau médecin Les conditions d’entrée dans la viedentiste avec les commerciaux et Afin d’être encore plus près de ces professionnelle sont pour nousles délégués médicaux de la région, jeunes, le syndicat doit organiser primordiales et méritent l’attentionles laboratoires de prothèse ainsi régulièrement des forums auxquels toute particulière que nousque les agents des assurances. ils sont tous invités, syndiqués porterons. Le nombre imposantPour ce qui est des problèmes ou non. Au cours de ces forums de jeunes confrères qui nousdépassant les compétences du est développé, sous forme de rejoignent et qui nous rejoindrontconseiller régional, n’importe quel carrefours de deux heures, tout ce au syndicat en est pour nous laconfrère syndiqué pourra disposer qui concerne la CNAM, la fiscalité, la meilleure récompense. Nousde conseils éclairés des prestataires formation continue, les assurances pouvons surement faire mieux,du syndicat service, des spécialistes de tous genres. Des experts nous y travaillons. ISD N° 35 - Décembre 2011 17
  15. 15. Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueLe lichen      plan buccal    Texte Habib HAMDI - Professeur à la FMD de MonastirMédecine et Chirurgie BuccalesL e lichen plan est une buccales [3]. Contrairement aux punctiformes, hémisphériques, dermatose cutanéo-muqueuse lésions cutanées qui guérissent le plus siégeant le plus souvent dans la inflammatoire chronique souvent spontanément en 1 à 2 ans, les région jugale postérieure ; sur le dosqui touche toutes les régions de la lésions muqueuses ont une évolution de la langue, les lésions kératosiquesmuqueuse buccale. Il y a quatre phases prolongée sur plusieurs années (1) intéressent principalement l’extrémitédans l’évolution du lichen plan buccal des papilles filiformes.(LPB) : la phase initiale, la phase d’état, HISTOIRE NATURELLEla phase tardive et l’état post-lichénien. Le LPB peut toucher toutes les régionsPlusieurs hypothèses ont été de la muqueuse buccale, y compris laproposées pour tenter d’expliquer demi-muqueuse labiale. Les formesl’étiopathogénie de LPB et son localisées sont plus fréquentes queassociation à d’autres maladies. En les formes diffuses, et la région jugaleconséquence, il n’y pas de traitement postéro-inférieure représente le siège  bien codifié. électif, avec souvent une atteinte bilatérale et grossièrement symétrique.Quelques études entretiennent la Par ordre décroissant de fréquence, Fig1controverse et créent une confusion les localisations sont les suivantes :sur le potentiel de transformation muqueuse jugale postéro-inférieure, La phase d’état (une dizaine d’annéesmaligne du LPB. dos de la langue, fibromuqueuse ou plus) (fig2 et 3) : gingivale, fibromuqueuse palatine, faceDONNEES EPIDEMIOLOGIQUES ventrale de la langue, muqueuse ou Ces lésions vont progressivementLa description clinique initiale du demi- muqueuse labiale, et plancher s’étendre et confluer pour former deslichen plan (LP) a été faite par Wilson buccal. lignes (stries de Wickham), puis dessineren 1869 et la description histologique différentes figures (LPB réticulé,par Dubreuil en 1906. Son incidence L’histoire naturelle du LPB comporte dendritique, circiné…), ou former desvarie, selon les auteurs, de 0,1 % à 4 %, quatre phases : la phase initiale, la phase plages kératosiques. Sur le dos de laavec une prédilection pour les sujets d’état avec ses périodes de quiescence langue, la kératose envahit toute lad’âge moyen (quatrième et cinquième et d’activité, la phase tardive et l’état surface des papilles et les espacesdécennies) et les femmes. post-lichénien (2). interpapillaires, puis très rapidement ilLa moitié des sujets ayant des lésions apparaît une dépapillation irréversiblecutanées développe également des Aspects cliniques sur les plages kératosiques initiales.lésions buccales, mais 25 % des sujets La phase initiale (6 à 12 mois) (fig1) : En dehors des plages kératosiquesprésentent uniquement des lésions se traduit par des lésions blanches, souvent discrètes, l’atteinte de la ISD N° 35 - Décembre 2011 19
  16. 16. Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratique Progressivement, l’aspect initial évolue cliniquement et histologique-ment aux sur l’association LPB et hépatite C, maiset la membrane basale tend à devenir lésions du LPB peuvent se développer la controverse persiste sur l’existencerectiligne. sur la muqueuse buccale. Ces lésions, de cette association. dites lichénoïdes, sont généralement A la fin de l’évolution, l’épithélium est assimilées au LPB qui est alors qualifié Dans la GVHD (graft-versus-hostaminci, la membrane basale rectiligne, de LPB « induit ». disease), on observe souvent desla kératose parfois verruqueuse, le lésions buccales qui ressemblentchorion le siège d’une fibrose collagène Les lésions lichénoïdes peuvent être cliniquement et histologiquement auplus ou moins importante tandis que induites soit par des traitements LPB.l’infiltrat inflammatoire s’éclaircit. médicamenteux systémiques, soit par des matériaux utilisées pour les Enfin, plusieurs études s’intéressant à laLe stade post-lichénien est caractérisé restaurations dentaires. relation entre le LPB et l’état psychiquepar une atrophie épithéliale, une montrent que le stress et la dépressionhyperkératose de surface et une fibrose Les médicaments les plus représentent des facteurs favorisant lede chorion(6). fréquemment en cause sont les développement du LPB (8). antipaludéens de synthèse, lesEtiopathogénie antidépresseurs, les médicaments prescrits pour la polyarthrite TRAITEMENT ET SUIVI DES SUJETSL’étiopathogénie de LP n’est pas rhumatoïde (sels d’or, D-pénicillamine, ATTEINTS D’UN LPBtotalement élucidée. INF), certains antituberculeux, desDeux hypothèses ont été proposées antihypertenseurs, des diurétiques, des Il n’y a pas de traitement curatif pourpour expliquer le développement du médicaments hypoglycémiants, des le LPB. Un traitement est préconiséLP : classiquement, on considérait qu’il anti-inflammatoires non stéroïdiens, lorsqu’il existe une symptomatologiepourrait résulter d’une altération des l’allopurinol…. ou lorsque l’on souhaite faire régresserkératinocytes, d’origine inconnue, avec les lésions.libération ou formation d’anti-gènes Dans les matériaux utilisés pour les La découverte d’un LPB ou d’uneentraînant une réponse immunitaire, restaurations dentaires, les plus cités réaction lichénoïde doit faire rechercherou d’une réaction immunologique sont le mercure, l’or, le chrome et le une étiologie médicamenteuse et faireprimaire responsable de l’altération sulfate de cuivre. Les lésions induites réaliser une sérologie pour l’hépatite C.des kératinocytes et de leur apoptose. par ces matériaux se présentent sous la forme de lésions blanches ou Avant de procéder au traitement, il fautD’après les experts qui ont participé à érythémateuses, parfois associées à éliminer les facteurs locaux favorisants:la réunion de consensus qui a eu lieu des érosions ou à des ulcérations. Elles la mauvaise hygiène buccodentaire, lesen 2005 sur l’étiopathogénie du LPB, sont limitées à la zone de contact avec prothèses dentaires mal adaptées et lesles cellules présentant les antigènes le matériau de restauration et associées traumatismes de la muqueuse buccale.et les kératinocytes de la couche à des douleurs ou à une sensation debasale pourraient être activées par sécheresse buccale. L’élimination du Pour les lésions symptomatiques,une infection, des molécules d’origine matériau responsable aboutit le plus un traitement médicamenteux localbactérienne, des traumatismes souvent à la guérison des lésions. ou systémique doit être prescrit. Lamécaniques, un traitement systémique, corticothérapie constitue le traitementune sensibilité de contact ou des agents Le LPB peut être associé à une maladie de choix.non identifiés. systémique. Le syndrome de Grinspan qui comporte un LPB, un diabète et une Les corticoïdes locaux donnent desLPB « induit » ou associé à d’autres hypertension artérielle, constitue la bons résultats. Ils existent sous lamaladies première association décrite. forme de crème, de gel ou de bain de bouche mais ils favorisent l’apparitionSouvent, des lésions identiques De nombreuses études ont été publiées d’une candidose buccale. ISD N° 35 - Décembre 2011 21
  17. 17. Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiquefibromuqueuse gingivale se traduit par il y a eu des lésions actives, donc lela disparition de son aspect granité et plus souvent la face interne des joues.un discret changement de couleur, la La couleur de la muqueuse change etfibromuqueuse devient un peu plus perd son homogénéité : on observerouge. des plages de couleur discrètement jaunâtre, brunâtre ou rougeâtre;Leur aspect varie dans le temps et ces l’atrophie permet parfois de voir par  lésions peuvent régresser ou disparaître transparence le réseau vasculaire sousmomentanément sous traitement, plus muqueux.rarement de façon spontanée. Chaque Fig5poussée d’activité est marquée par Sur le dos de la langue, l’atrophiel’apparition de plages érythémateuses, se traduit par des plages dépaillées, Aspects histopathologiquesvoire d’érosions (LPB érosif). Les signes recouvertes ou non par une couchefonctionnels sont très variables. kératosique parfois épaisse. L’atrophie Les altérations intéressent surtout de la fibro muqueuse gingivale l’épithélium.En dehors des poussées, il n’y a pas entraîne une rétraction gingivalede symptômes et le LPB se traduit souvent associée à une diminution de A la phase initiale, on observe lesalors par des lésions kératosiques la profondeur des vestibules, surtout éléments suivants: parakératosequi régressent le plus souvent, sans visible dans les régions postéro- de surface, épaississement oudisparaître totalement. inferieures. amincissement, effilochage des crêtes interpapillaires, présence d’une couche granuleuse irrégulière qui, avec l’infiltrat inflammatoire sousépithélial nodulaire, sont responsables de l’apparition des lésions blanches, punctiformes ou réticulées, caractéristiques de la phase   initiale.   Fig2 A la phase d’état, il existe une ortho- ou une parakératose de surface, les Fig4 crêtes prennent progressivement un aspect en dents de scie, les papilles L’atrophie favorise le développement une forme en dôme et on observe dans d’érosions pour des traumatismes l’assise basale quelques corps hyalins mineurs. La sclérose se traduit au qui correspondent à des kératinocytes maximum par une perte de l’élasticité en apoptose; le chorion superficiel est   avec limitation de l’ouverture buccale le siège d’un infiltrat inflammatoire en et une diminution de la protraction bande, à prédominance lymphocytaire.fig3 linguale. Les poussées d’activité sont marquéesLa phase tardive ( après plusieurs Le stade post-lichénien (fig5) : la par une diminution de la kératoseannées d’évolution) (fig4) : se traduit muqueuse scléro-atrophique peut être de surface, la présence éventuellepar le développement d’un état le siège de foyers de transformation d’érosions, d’une spongiose, d’uneatrophique ou scléroatrophique. maligne aboutissant au développement exocytose, d’une augmentation du d’un carcinome verruqueux ou d’un nombre de corps hyalins et d’uneL’atrophie intéresse principalement carcinome épidermoïde, souvent bien augmentation de la densité de l’infiltratles zones de la muqueuse buccale où différencié. inflammatoire. ISD N° 35 - Décembre 2011 20
  18. 18. Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueCONCLUSIONAu total, le lichen plan touche toutes les régions de la muqueuse buccale. Il y a quatre phases dans l’évolution du lichen planbuccal (LPB) : la phase initiale, la phase d’état, la phase tardive et l’état post-lichénien.Plusieurs hypothèses ont été proposées pour tenter d’expliquer l’étiopathogénie de LPB et son association à d’autresmaladies. En conséquence, il n’y pas de traitement bien codifié.Le potentiel de transformation maligne du LPB reste controversé.RÉFÉRENCES1 - Scully C, Beyli M, Ferreiro MC, Ficarra G, Gill Y, Griffiths M, Holmstrup P, Mutlu S, Porter S, Wray D. Update on oral lichen planus: etiopathogenesis and management. Crit Rev Oral Biol Med. 1998 ; 9 : 86122-.2- Boisnic S, Frances C, Blanchet M-C, Szpirglas H, Charpentier Y. Immunohistochemical study of oral lesions of lichen planus: diagnostic and pathophysiologic aspects. Oral Surg Oral Med Oral Pathol 1990 ; 70 : 4625-.3- Mignona MD, Fedele S, Russo L, Muzio L, Bucci E. Immune activation and chronic inflammation as the cause of malignancy in oral lichen planus. Is there any evidence? Oral Oncol 2004 ; 40 : 12030-.4- Bolewska J, Hansen HJ, Holmstrup P, Pindborg JJ, Stangerup M. Oral mucosal lesions related to silver amalgam restorations. Oral Surg Oral Med Oral Pathol 1990 ; 70 : 558-5- Lodi G, Scully C, Carrozzo M, Griffiths M, Sugerman PB, Thongprasom K. Current controversies in oral lichen planus: report of an international consensus meeting. Part 2. Clinical management and malignant transformation. Oral Surg Oral Med Oral Pathol Oral Radiol Endod. 2005 ; 100 : 16478-.6- Vallejo MJ, Huerta G, Cerero R, Seoane JM. Anxiety and depression as risk factors for oral lichen planus. Dermatology 2001 ; 203 : 3037-.7- Mignona MD, Lo Muzio L, Lo Russo L, Fedele S, Ruoppo E, Bucci E. Clinical guidelines in early detection of oral squamous cell carcinoma arising in oral lichen planus: a 5-year experience. Oral Oncol 2001 ; 37 : 2627-.8- Acay RR, Felizzola CR, Soares de Araujo N, Machado de Sousa SO. Evaluation of proliferative potential in oral lichen planus and oral lichenoid lesions using immunohistochemical expression of p53 and Ki67. Oral Oncol 2006 ; 42 : 47580-.9- STELLA LYSITSA, SEEMAN ABI NAJM, TOMMASO LOMBARDI, JACKY SAMSON. Lichen plan buccal : histoire naturelle et transformation maligne. Med Buccale Chir Buccale 2007; 13: 1929-). ISD N° 35 - Décembre 2011 23
  19. 19. Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueEn présence d’érosions importantes ou lorsqu’il existe d’autres lésions cutanéo-muqueuses associées, une corticothérapiesystémique est indiquée.D’autres traitements comme la griséofulvine, le lévamisole, la dapsone, l’azathioprine, la ciclosporine, les rétinoïdes, lathalidomide, le tacrolimus … ont été proposés.Etant donné le caractère immunosuppresseur du traite-ment du LPB et l’association de ce dernier au Candida, un traitementantifongique est bien souvent indiqué en première intention (4,7).Un contrôle régulier tous les 6 à 12 mois est recommandé pour suivre l’évolution du LPB au stade atrophique ou de l’état post-lichénien afin de dépister précocement tout foyer de transformation maligne et de le traiter au stade d’OIN (oral intraepithelialneoplasia), de carcinome verruqueux ou de carcinome épidermoïde micro-invasif.TRANSFORMATION MALIGNE DU LPBLa transformation maligne du LPB reste un sujet de controverses.La première revue de la littérature, bien structurée, sur la transformation maligne du LPB a été faite en 1978 par Krutchkoff etcoll. (5). Depuis cette date, d’autres cas ont été publiés. (Tableau 1) (9)  Le tabac et l’alcool, facteurs carcinogènes bien connus, peuvent contribuer à la transformation maligne observée dans le LPBmais cette dernière touche surtout des femmes qui ne présentent aucune intoxication éthylo-tabagique. D’autres facteursintervenant dans la carcinogenèse, comme l’infection candidosique, pourraient être impliquées.Néanmoins, quelques auteurs contestent le potentiel de transformation maligne du LPB. Ils mettent en doute le diagnostic deLPB et considèrent que les lésions observées au voisinage du carcinome épidermoïde sont des lésions dysplasiques d’aspectlichénoïde (3) ISD N° 35 - Décembre 2011 22
  20. 20. Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratiqueACTIvITé soCIALEsDU STMDLPD eux actions sociales ont été entamées par le sTMDLp : La première a consisté en une collecte d’argent pour l’achat de médicaments et des produits paramédicaux envoyés à la Lybie par l’intermédiaire du Croissantrouge Tunisien.La deuxième a consisté en l’envoi d’instruments et de produits consommablesen faveur des réfugiés libyens à ECHoUCHA Ben Guerden en collaboration avecl’Médecins sans Frontières ainsi que la contribution de deux médecins dentistesDr oUEDrANI et Dr MAJoUL pour la prise en charge et le soin des réfugiés. ISD N° 35 - Décembre 2011 25
  21. 21. ISD N° 35 - Décembre 2011 27
  22. 22. SYNDICAT TUNISIEN DES MEDECINS ّ ّ ‫اﻟﻨﻘﺎﺑﺔ اﻟﺘﻮﻧﺴﻴﺔ ﻷﻃﺒﺎء اﻷﺳﻨﺎن‬ DENTISTES DE LIBRE PRATIQUE ‫اﳌﻤﺎرﺳﲔ ﺑﺼﻔﺔ ﺣﺮة‬ ّ Médina Palace - 55 Avenue de paris - Bloc - A - 3ème étage Appt. 11 - 1000 Tunis Tél. / Fax : 00216 71 347 104 www.stmdlp.com / e-mail : stmdlp@gmail.com ISD N° 35 - Décembre 2011 26
  23. 23. Journal trimestriel d’information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratique Médina & histoireKairouan Treize siècles sont passés depuis que Okba Ibn Nafaa a fondé Kairouan (670 ap JC ), la première ville Islamique au Maghreb. Elle est bientôt devenue le point de départ des raids Musulmans pour conquérir le Maghreb (Afrique du Nord) et étendre les enseignements de l’Islam et la civilisation Arabe parmi ses peuples. A partir du 9ème au 13ème siècle (l’âge d’or de la civilisation Islamique Arabe) Kairouan était le centre d’une des civilisations les plus brillantes du Moyen Age et resta à ce jour un centre spirituel important pour les Musulmans. La Tunisie se situe sur le coin Nord-Est d’Afrique (Afrique du Nord) au même niveau que la Californie bordée au Nord et à l’ Est par la mer Méditerranée (1.200 km). Kairouan est connue comme la ville sacrée la plus importante d’Afrique du Nord, et ici, a été construite et reconstruite sous les régimes qui y succédèrent, est un exemple magnifique de la richesse architecturale Islamique. Toutefois, Kairouan reste considérée comme la quatrième ville sainte de l’Islam après la Mecque, Medine et Jérusalem. Elle en est aussi la quatrième ville construite par les musulmans après Al Basra (Bassorah), Al Koufa et Al Foustat. Le charme et l’authenticité dela vielle Medina avec ses imposants Remparts se réverbèrent dans les Profondeurs des tableaux du peintre suisse Paul Klee. Si vous flanez à travers la ville vous seriez surpris à l’ évidence par la magie de la tradition qui l’entoure particulièrement dans la manière typique des habits traditionnels d’hommes (le Burnous et la Jebba de soie) et de femmes voilées (le Hayek et la Kessoua). Vous pouvez adorer aussi le souk et ses fameux tapis, le Chameau de Barrouta qui amène de l’eau fraîche, le Musée Sidi Amor Abada , Sidi Abid El Ghariani et la mosquée des trois portes. Si vous quittez la Medina à travers Bab Tounes(porte de Tunis) vous allez certainement admirer le Monument du tapis, le Bassin des l’Aghlabites et le Mausolée Abu Zamaa Balaoui ou par le Sud-ouest à travers Bab Jelladine (la porte des Martyrs ) vous pouvez visiter le Musée National d’Art Islamique à Rakkada (10 km). Depuis quelques 13 siècles, la sérénité de Kairouan et sa grande intimité ont fait que cette importante ville Islamique accorde une place privilégiée à l’art, la poésie et la spiritualité. Kairouan a donné naissance aux plus grands savants musulmans ainsi qu’aux meilleurs écrivains et poètes romantiques arabes les plus fins. L’influence de son université scientifique et culturelle s’étendait jusqu’en Europe et Asie où les étudiants venaient jadis s’y instruire (depuis le 9e siècle). Son passé est riche en événements historiques dont le plus célébre est le départ de Tarak Ibn Ziad et son armée pour la conquête de l’Espagne (où la civilisation musulmane et arabo-andalouse rayonna sur le bassin méditerranéen durant près de sept siècles de 712 à 1492 Ap.JC) et d’Assad Ibn El Fourat pour la conquête de la Sicile qui resta sous domination de Kairouan de 827 à 1090 Ap JC). Elle demeure toujours la capitale spirituelle de la Tunisie. ISD N° 35 - Décembre 2011 28
  24. 24. A-dec 300Pour la santé de votre cabinet dentaire Innodent : Avenue de l’environnement dar fadhal Résidence salma Duplex C1 Tél. : + 00216 71 725 632 - Fax : +00216 71 725 657 E-mail : Kais.abdelmaksoud@innodent.com.tn

×