Sommaire               Le Syndicat Tunisien des médecins dentistes de libre pratiques                                     ...
2
Le Syndicat Tunisien des médecins dentistes de libre pratiquesRevue ISD n° 36                                     DrK hale...
Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36                                   Dr Abdenna...
Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36d’une commission nationale chargée de        ...
Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36ses conclusions à savoir : l’adéquation      ...
Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36                                             ...
Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36                            ACTIVITÉ SYNDICAL...
Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre Pratiques Revue ISD n° 36ET COMMUNICATION personne qui parle, de ne p...
‫‪Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre Pratiques‬‬‫63 °‪Revue ISD n‬‬‫ﺣﺪﻭﺙ ﺫﻟﻚ ﺇﻻ ﺃﻧﻪ ﻳﻔﻀﻞ ﺃﻥ ﻻ ﺗﻌﺾ ﻋﻠﻰ ﺍﻷ...
‫‪Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre Pratiques‬‬‫63 °‪Revue ISD n‬‬                                     ...
ProofPDF 72 DPILe Journal du     DentisteC linique                                            Cas clinique: prothèse vissé...
Le guide chirurgical (Surgical           Livraison d’un colis spécial                                                     ...
Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36   CAS CLINIQUE CONE   BEAM ET FRACTURE     R...
Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36Devant la persistance de lasymptomatologie cl...
Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 3614 conseils pour faireface à un contrôle fisc...
Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36      07. Ne parlez pas trop de votre comptab...
Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36SPÉCIALLUMIÈREVoir ce que l’on fait :        ...
Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36scialytique directement dans les yeux        ...
Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36• Le soleil est absent, donc l’œil à l’abri  ...
‫‪Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre Pratiques‬‬    ‫‪Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Lib...
Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36Gafsa   Administration     Pays              ...
Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36HistoirePiscine romaine de GafsaCapsa, le nom...
Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36française. Ainsi, les mutins du 17e          ...
Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36                                             ...
Le Syndicat Tunisien des médecins dentistes de libre pratiques  Revue ISD n° 36                               BUREAU NATIO...
MEMBRES DU BUREAU REGIONAL NABEUL et ZAGHOUAN         NOM         PRENOM        FONCTION              TEL            GSM  ...
ISD n°36
ISD n°36
ISD n°36
ISD n°36
ISD n°36
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

ISD n°36

5 344 vues

Publié le

Journal trimesriel d'information du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratique

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 344
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 786
Actions
Partages
0
Téléchargements
23
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

ISD n°36

  1. 1. Sommaire Le Syndicat Tunisien des médecins dentistes de libre pratiques Revue ISD n° 36 Septembre 2012 • Editorial 3CP omité ROVISOIRE • LE CONGRES EXTRAORDINAIRE DU STMDLP DE SOUSSE LE 1011- DECEMBRE 2011 4• Dr Khaled Tanazefti• Dr Amor Ouadrani • ACTIVITÉ SYNDICALE ET COMMUNICATION 8• Dr Med Sassi Ben Amor • Veneer ‫ﺍﻟﻔﻴﻨﻴﺮ‬ 10AVECLA PARTICIPATION DE • CLINIQUE 14• Dr Abdennasser ABBOUD• Dr Mouna SKANDER • CAS CLINIQUE CONE BEAM ET FRACTURE• Dr Ahmed DAKHLI RADICAULAIRE 16 • 14 CONSEILS POUR FAIRE FACE À UN CONTRÔLE FISCAL 18ISDJournal trimestriel • SPÉCIAL LUMIÈRE 20d’information du syndicattunisien des médecinsdentistes de libre pratique • ‫ﻃﺐ ﺍﻷﺳﻨــــﺎﻥ ﺍﻟﻮﺍﻗﻊ ﻭﺍﻵﻓــــــﺎﻕ‬ 23 • GAFSA 24Médina Palace55 Avenue de paris - Bloc - A3ème étage Appt. 111000 Tunis • POÈME 27Tél. & Fax : 00216 71 347 104E-mail : stmdlp@gmail.com • BUREAU NATIONAL SYNDICAL 28Conception Univers PubGSM : 98 468 810
  2. 2. 2
  3. 3. Le Syndicat Tunisien des médecins dentistes de libre pratiquesRevue ISD n° 36 DrK haledT anazefti Edito reçu par le Monsieur le Ministre de l’enseignement supérieur pour débattre de la situation de notre profession. Au cours de cet entretien nous avons soutenu la nécessité d’améliorer les con-H ditions de formation des étudiants et reçu uit mois se sont écoulés depuis le l’appui du ministre pour organiser un sémi- congrès extraordinaire de notre naire sur la démographie professionnel organisation qui a adopté un .Nous avons également  demandé la con- nouveau statut pour le STMDLP. struction d’un centre médio-dentaire à Tunis pour la formation continue post-uni-De nombreux défis sont à relever par le versitaire.bureau national pour mettre en exécutionles recommandations adoptées par les con- Des membres du bureau national syndicalgressistes et cela dans le contexte de tran- ont participé au séminaire sur la forma-sition politique que traverse le pays. tion continue organisé par le ministère de la santé.En donnant plus de prérogatives aux sec-tions régionales, l’actuel statut a permis Par ailleurs nous avons eu des entre-la décentralisation de la prise de la déci- tiens  avec Madame la Présidente de lasion . Plusieurs réunions d’ordre syndical CNAM et ses collaborateurs au cours deet scientifique ont été organisées dans les laquelle nous avons présenté les points derégions de Nabeul, Sousse, Gabes, Sfax, la convention sectoriel que nous voulonsTunis, Ben Arous, Ariana, Kef, Djerba et discuter et améliorer. Nous avons noté lepour la première fois à Gafsa.  La réussite sérieux de nos partenaires et leur volontéde ces réunions a  motivé les confrères à d’aboutir à des solutions satisfaisantesadhérer au syndicat. pour ce qui est du ressort de la CNAM.Ce nouvel esprit a permis des succès dans Nous avons décidé d’étudier   ensemblela lutte contre l’exercice illégal  de la mé- les points qui sont du ressort  du conseildecine dentaire à Gafsa et au centre ou supérieur de la santé. Des commissions dele Bureau Régional a intenté et gagné un travail ont été désignées et ont entamé lesprocès  contre  les « bars à sourire"   con- discussions bilatérales.tribuant à la protection de la santé bucco-dentaire de nos concitoyens. Conscient de l’importance de la forma-  tion des responsables du syndicat un pro-Durant cette période nous avons eu plu- gramme de formation de cadres a étésieurs réunions avec Monsieur le Doyen élaboré et nous avons commencé des sémi-de la faculté de médecine dentaire. Ces naires sur la communication en marge deséances de travail ont été animées par la réunion du bureau national qui a eu liela volonté de présenter et de défendre un au mois de juin à Sousse.projet commun dans le cadre de la légis-lation qui va organiser cette formation et Enfin le STMDLP est entrain de préparernotamment le futur conseil supérieur de un congrès scientifique international pourla formation continue.  16 et 17 Novembre 2012 à Tunis, HôtelLe bureau national a été également Golden Tulip El Mechtel. 3
  4. 4. Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36 Dr Abdennasser Abboud vice-président du STMDLP La Convocation Au Congrès LE CONGRES EXTRAORDINAIRE DU STMDLP DE SOUSSE LE 10-11 DECEMBRE 2011C ’est pendant l’aube de la révolu- La cr ise a connu son parox ysme tion du peuple tunisien que le avec l’échec du Congrès Scientifique congrès du STMDLP a été conçu Francophone en Octobre 2010 pour con-et préparé pour résoudre les deux maux naître son épilogue en février 2011 avecdont souffrait le syndicat et qui ont failli la dissolution des instances dirigeantesfaire échouer le congrès de Mahdia en (commission administrative et bureauMai 2008. exécutif) et la nomination d’un comité provisoire dont la mission principale aUn statut figé qui n’a pas accom- été de préparer et de convoquer un con-pagné l’évolution du syndicat et qui grès extraordinaire et d’y soumettrene répondait plus aux attentes et aux un nouveau statut et un règlement in-aspirations de la profession à plus térieur.d’efficacité et de transparence. Le comité provisoire composé de trois confrères anciens du syndicat épauléUne pratique du syndicalisme détourné par quelques membres du dernier bu-de ses objectifs par un pouvoir cor- reau exécutif ont élaboré une ébaucherompu et sans scrupules et qui voulait de statut qu’ils ont exposée dans les ré-instrumentaliser toutes les institutions gions du pays pour apporter les rectifi-du pays. cations nécessaires avant la nomination 4
  5. 5. Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36d’une commission nationale chargée de Le Rapport Des Commissions.le rapporter devant le congrès. La deuxième séance plénière s’est tenue le dimanche 11-12-2011 parLe déroulement du congrès l ’approbat ion des t r avau x de la80 congressistes représentant les neuf première commission en adoptant àrégions du pays ont été conviés .La la majorité le nouveau statut et le rè-première séance plénière consacrée glement intérieur. Le nouveau statutà l’ouverture des travaux a donné la se caractérise par sa souplesse et parparole au Dr Roland L’HERON prési- la volonté de donner plus d’autonomiedent de la confédération nationale des aux régions. Les innovations du statutsyndicats dentaires de France et invité à savoir le conseil syndical national etd’honneur du congrès qui a donné une le conseil statutaire marquent le désirconférence sur l’utilité de l’activité syn- d’efficacité et la volonté de soumettre ladicale au sein de la profession tout en structure à un contrôle strict des procé-insistant sur le fait que deux facteurs dures. Le STMDLP services donnera auxsont nécessaires pour la survie d’un adhérents du syndicat le droit à une as-syndicat à savoir :  sistance juridique, financière et sociale, les conseillers externes du STMDLP - Des adhérents amélioreront les performances tech- - Des services niques du syndicat dans des domaines aussi variées que la communication,Deux éléments importants que le futur l’assurance, les banques, et la fourni-bureau concrétisera à travers sa poli- ture du matériel dentaire.tique pour relancer le souffle au sein duSTMDLP. Concernant la deuxième commissionLe congrès a procédé ensuite à la celle de la CNAM, le congrès a appeléformation des commissions qui vont a sauvegarder l’indépendance du mé-plancher sur les préoccupations de decin dentiste vis-à-vis de la caisse, àla profession à partir de documents réévaluer la valeur du D, à exiger unpréparés par des groupes de travail plafond propre à la spécialité, fauteformés a l’échelle nationale. d’augmenter le plafond général accordéCes commissions étaient les suivantes : à toutes les spécialités confondus qui 1- commission du statut et du r è - reste dérisoire voire insignifiant. glement intérieur 2- commission de la CNAM Le congrès a appelé à augmenter le et des réformes écono-miques taux de remboursement pour la spéci- 3- commission de la réforme de la pro- alité qui doit atteindre 80% au lieu des fession 50% actuellement. 4- commission de la formation con- tinue Pour la commission de la réforme de 5- commission financière la profession, le congrès a approuvé 5
  6. 6. Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36ses conclusions à savoir : l’adéquation Enfin le congres a souligné l’importancefor mat ion– emploi, le combat sans de renforcer l’esprit d’ouverture quirelâche contre l’exercice en bouche a toujours animé le syndicat vis-à-visdes prothésistes et l’abaissement des de toutes les expériences étrangèreshonoraires, les conventions avec les et surtout celle des pays émergents.entrepr ises doivent être interdites Le congrès extraordinaire de Sousse,pour donner toute sa valeur à la con- le premier en son genre dans la vie duvention avec la CNAM, qui reste la syndicat doit consacrer les valeurs de laréférence et la seule valable car négo- révolution au profit de la profession :ciée par le syndicat et garantie par l’Etat.Enfin le congrès a demandé de tous ses 1- La dignité pour le médecin den-vœux à ce que le droit de maintien soit tiste où il aura le droit de travaillerassuré pour la profession et que les dif- sereinement avec un référentielférents modes d’exercice soient valor- descriptif des actes qui soit réelle-isés. ment adapté à notre exercice, pé- riodiquement révisé et justementDans le cadre de la 4ème commission le rémunéré.congrès a exhorté tous les intervenantsà œuvrer pour constituer le Conseil 2- La mise en valeur de nos capac-National De La Formation Continue et de ités professionnelles pour acquérirrendre cette formation obligatoire pour pleinement notre place au sein desle bénéfice de l’exercice et du patient. professions médicales.La 5ème commission a demandé dans lecadre de la transparence d’engager au- 3- Une reconnaissance de notreprès du trésorier national un comptable rôle dans toutes les politiques deà plein temps, de tenir aussi bien sur santé et surtout celle valorisant lale plan national que régional des regis- prévention.tres, d’archiver les pièces comptables, deles centraliser et de coordonner la tré- 4- Le rôle imminent du syndicat danssorerie des bureaux régionaux. le progrès de la profession et de la santé bucco dentaire du citoyen .La Motion Générale.Dans la mot ion générale, les con-gressistes ont insisté sur le suivi etl’application des directives et des recom-mandations par l’activation des com-missions nationales du bureau et lesgroupes de travail au niveau des régions.Le congrès a appelé à réf léchir surl’avenir de la profession pour rénoverson cadre juridique et institutionnel. 6
  7. 7. Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36 7
  8. 8. Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36 ACTIVITÉ SYNDICALEQ uels que soient vos buts dans Pour évoluer, un responsable se doit la vie, votre réussite dépend d’assister régulièrement aux réun- de votre aptitude à communi- ions, se tenir informé de l’actualitéquer. Ceux qui savent exprimer leurs professionnelle et d’ordre général. Ilidées, en sachant influencer, se faire doit veiller à la bonne organisation desécouter et comprendre, ont toutes réunions. Les participants, pour réussirles chances de réussir dans leurs en- les réunions, se doivent de s’en tenir autreprises. L’activité syndicale donne programme, d’être à l’heure, de bienl’occasion à tout un chacun d’évoluer, préparer leurs interventions, se docu-de se perfectionner, de communiquer menter, d’être clairs et précis.positivement avec son entourage. Les Comment fait-on pour fixer un audi-syndicats restent de part le monde teur ?de bonnes écoles de formation et deleadership. C’est en développant ses qualités ora- toires que l’orateur lors d’une interven-La mise en place par le STMDLP d’un tion, d’une simple discussion, d’uneprogramme de formation de cadres négociation voire d’un discours ar-permettra à ces derniers de profiter rive à convaincre son vis-à-vis ou sonau mieux de leurs expériences syn- auditoire. Pour cela il est impératifdicales et d’être plus efficaces dans de maîtriser son sujet, d’être sincère,leur mission. d’apprendre à organiser son discours, de choisir les mots et aussi d’être per-Dans ce cadre le syndicat a organisé suasif.en marge de son conseil nationaletenue à Sousse les 9 et 10 juin 2012 Mais apprendre à s’exprimer pour bienun séminaire de formation sur la communiquer c’est aussi apprendre àbonne tenue d’une réunion. écouter. Savoir écouter aide à obtenirCe genre de séminaire aidera le re- des informations, ce qui va permettresponsable syndical à être plus effi- d’identifier et de clarifier les problèmes,cace dans sa mission et acquérir avec de prendre des décisions, de résoudrele temps une sérénité et une assur- les conflits et de se montrer créatif.ance qui transparaîtra en toute cir- Apprendre à écou ter commence parconstance. concentrer toute son attention sur la 8
  9. 9. Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre Pratiques Revue ISD n° 36ET COMMUNICATION personne qui parle, de ne pas présumer ce que son interlocuteur va dire avant qu’il ne soit exprimé. Attendre que son interlocuteur ait fini de parler avant de répondre. Ecouter attentivement celui qui parle même quand on n’est pas d’accord avec ce qu’il dit. D’autre aspect de la communication et du leadership pourront faire l’objet d’atelier lors du programme de la for- mation des cadres comme par exemple : • Développer la pensée critique. • Gérer son temps. • Planifier et mettre en œuvre. • Organiser et déléguer. Des techniques qu’un responsable se doit de dominer dans sa mission dans un monde complexe et changeant. Comme toute organisation, le syndicat a besoin de responsables susceptibles de réagir lorsqu’un défit se présente, de chercher à atteindre des objectifs, de rassembler et de se donner mutuelle- ment confiance pour aller de l’avant. Dr. Farhat Hached Ancien membre du bureau exécutif 9
  10. 10. ‫‪Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre Pratiques‬‬‫63 °‪Revue ISD n‬‬‫ﺣﺪﻭﺙ ﺫﻟﻚ ﺇﻻ ﺃﻧﻪ ﻳﻔﻀﻞ ﺃﻥ ﻻ ﺗﻌﺾ ﻋﻠﻰ ﺍﻷﻇﺎﻓﺮ ﺃﻭ ﺷﻲﺀ‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫ﺷﺪﻳﺪ ﺍﻟﺼﻼﺑﺔ ﻳﺠﺐ ﺍِ ﺳﺘﺨﺪﺍﻡ ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ ﺍﻟﻄﺒﻴﻌﻴﺔ ﺣﻴﻨﺌﺬ.‬ ‫ّ‬ ‫• ﻳﻤﻜﻦ ﻟﻠﺘﺴﻮﺱ ﺃﻥ ﻳﺤﻞ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﺴﻦ ﺍﻟﺤﺎﻣﻞ ﻟﻠﻔﻴﻨﻴﺮ.‬ ‫ّ‬ ‫• ﺍﻟﻔﻴﻨﻴﺮ ﻻ ﺗﻌﺘﺒﺮ ﻋﻼﺟﺎ ﻣﺜــﺎﻟﻴـــــﺎ ﻟﻠﻤﺼﺎﺑﻴﻦ ﺑﺄﻣﺮﺍﺽ ﺍﻟﻠﺜﺔ‬ ‫ﺑﻌﺪ ﺍﻟﻮﺟﻮه ﺍﻟﺨﺰﻓﻴﺔ‬ ‫ّ‬ ‫ﻗﺒﻞ ﺍﻟﻮﺟﻮه ﺍﻟﺨﺰﻓﻴﺔ‬ ‫ّ‬ ‫ﺃﻭ ﻏﻴﺮﻫﺎ ﻣﻦ ﺃﻣﺮﺍﺽ ﺍﻟﻔﻢ ﻭﺍﻷﺳﻨﺎﻥ.‬ ‫ﻭﺟﻮﺩ ﻣﺴﺎﻓﺎﺕ ﺑﻴﻦ ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ: ﻳﻤﻜﻦ ﻟﻠﻘﺸﺮﺓ ﺃﻥ ﺗﻐﻠﻖ ﻫﺬه‬ ‫ﻫﻞ ﺗﺤﺘﺎﺝ ﺍﻟﻔﻴﻨﻴﺮ ﻟﻌﻨﺎﻳﺔ ﺧﺎﺻﺔ؟‬ ‫ﺍﻟﻤﺴﺎﻓﺎﺕ.‬‫ﺑﻤﺎ ﺃﻥ ﺍﻟﻘﺸﺮﺓ ﺳﺘﺼﺒﺢ ﻛﺘﻠﺔ ﻭﺍﺣﺪﺓ ﻣﻦ ﺍﻟﺴﻦ ﺍﻟﻄﺒﻴﻌﻴﺔ‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬‫ﻓﺎﻟﻌﻨــــــﺎﻳﺔ ﺍﻟﺴﻨﻴﺔ ﻟﻨﻈــــﺎﻓﺔ ﺍﻷﺳﻨــﺎﻥ ﻫﻲ ﺍﻟﻤﻄﻠﻮﺏ ﺗﻤﺎﻣﺎ‬ ‫ّ‬ ‫ﻛﺘﻔﺮﻳﺶ ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ ﻭﺯﻳﺎﺭﺓ ﻃﺒﻴﺐ ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ ﻛﻞ ﺳﺘﺔ ﺃﺷﻬﺮ .‬ ‫ﺑﻌﺪ‬ ‫ﻗﺒﻞ‬ ‫ﻣﺎ ﺍﻟﺠﺪﻳﺪ ﻓﻲ ﻃﺐ ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ ﺍﻟﺘﺠﻤﻴﻠﻲ؟‬‫ﻛﻤﺎ ﺫﻛﺮﻧﺎ ﺳﺎﺑﻘﺎ ﺃﻥ ﺍﻟﻘﺸﺮﺓ ﺍﻟﺘﺠﻤﻴﻠﻴﺔ ﺃﻭ ﺍﻟﻮﺟﻮه ﺍﻟﺨﺰﻓﻴــﺔ ‪Les‬‬ ‫ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ ﻏﻴﺮ ﺍﻟﻤﺮﺗﺒﺔ ‪ DDM‬ﻭﺷﻜﻠﻬﺎ ﻏﻴﺮ ﻣﺘﺠﺎﻧﺲ :‬‫‪ facettes céramiques‬ﺃﻭ ﺍﻟﻔﻴﻴﻨﻴﺮ ﻳﻌﺪ ﻧﻘﻠﺔ ﻧﻮﻋﻴﺔ ﻷﻧﻪ ﺣﺎﻓﻆ‬ ‫ّ‬‫ﻋﻠﻰ ﻧﺴﺞ ﺳﻨﻴﺔ ﺑﻨﺴﺒﺔ ﻛﺒﻴﺮﺓ ﻭﻟﻜﻦ ﻓﻲ ﺑﻌﺾ ﺍﻟﺤــــــــﺎﻻﺕ‬ ‫ّ‬‫ﻳﻜﻮﻥ ﻫﻨﺎﻙ ﺿﺮﻭﺭﺓ ﺗﺠﻤﻴﻠﻴﺔ ﻭﻻ ﻧﺮﻳﺪ ﺇﺯﺍﻟـــﺔ ﺃﻱ ﺟﺰﺀ ﻣﻦ ﺍﻟﺴﻦ‬‫ﺇﻥ ﻟﻢ ﺗﻜﻦ ﺑﻌﺾ ﺍﻟﺘﻌﺪﻳﻼﺕ ﺍﻟﺨﻔﻴﻔﺔ، ﺍﻵﻥ ﺃﺻﺒﺢ ﺑﺈﻣﻜﺎﻧﻨﺎ ﺫﻟﻚ‬ ‫ﺑﻌﺪ‬ ‫ﻗﺒﻞ‬‫ﻣﻊ ﺍﻟﺘﻄﻮﺭ ﺍﻟﻬﺎﺋﻞ ﻓﻲ ﺗﻘﻨﻴـﺎﺕ ﺍﻟﺘﺼﻨﻴﻊ ﺑﻤﺴــﺎﻋﺪﺓ ﺍﻟﻜﻤﺒﻴﻮﺗﺮ‬‫ﻭﺃﺻﺒﺢ ﺑﺈﻣﻜﺎﻧﻨﺎ ﺗﺤﻀﻴﺮ ﻭﺟﻮه ﺧﺰﻓﻴﺔ ﺑﺴﻤﺎﻛــﺎﺕ ﻻ ﺗﺘﺠــــﺎﻭﺯ 3,0‬ ‫ﻣﻢ ﻭﺇﻟﺼﺎﻗﻬﺎ ﻣﺒـــــﺎﺷﺮﺓ ﻋﻠﻰ ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ ﺩﻭﻥ ﺣﺎﺟﺔ ﺇﻟﻰ ﺗﺤﻀﻴﺮ.‬ ‫ﺑﻌﺪ‬ ‫ﻗﺒﻞ‬ ‫ﻣﺎ ﻫﻲ ﻣﻤﻴﺰﺍﺕ ﺍﻟﻔﻴﻴﻨﻴﺮ ﺃﻭ ‪ Facette‬؟‬ ‫ّ‬ ‫ﻣﻦ ﺍﻟﻤﺆﻛﺪ ﺃﻥ ﺃﻭﻝ ﻣﻴﺰﺓ ﻫﻲ ﺍﻟﺤﺼﻮﻝ ﻋﻠﻰ ﺍِ ﺑﺘﺴـــــﺎﻣﺔ ﺟﻤﻴﻠﺔ‬ ‫ّ‬ ‫ﺇﺫ ﺗﻌﻄﻲ ﺗﻠﻚ ﺍﻟﻘﺸﺮﺓ ﺍﻟﺘﺠﻤﻴﻠﻴﺔ ﻟﻮﻧﺎ ﻧﺎﺻﻌﺎ ﻣﺘﺠﺎﻧﺴﺎ ﻣﻊ ﺑﻘﻴﺔ‬ ‫ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ.‬ ‫ﻭﻣﻦ ﻓﻮﺍﺋﺪ ﺍﻟﻔﻴﻴﻨﻴﺮ ﺍﻟﻤﺤــــــﺎﻓﻈﺔ ﻋﻠﻰ ﻧﺴﺞ ﺳﻨـﻴـﺔ ‪Tissu‬‬ ‫‪ dentaire‬ﺳﻠﻴﻤﺔ ﻓﻬﻲ ﻏﻴﺮ ﻣﺪﻣﺮﺓ ﻟﻄﺒﻘﺔ ﺍﻟﻤﻴﻨﺎﺀ ﺑﺎﻟﻤﻘﺎﺭﻧﺔ‬ ‫ّ‬ ‫ﻣﻊ ﻋﻼﺝ ﺍﻟﺘﺠﺎﻥ ﻭﺍﻟﺠﺴﻮﺭ ‪Couronnes et prothèses fixes‬‬ ‫ّ‬ ‫ﻭﺗﺘـﺄﻗﻠﻢ ﺍﻟﻠﺜـــﺔ ﺑﺼﻮﺭﺓ ﺟﻴﺪﺓ ﻣﻊ ﺍﻟﻔﻴﻨﻴﺮ ﺧــــﺎﺻﺔ ﺇﺫﺍ ﻛـــﺎﻧﺖ ﻣﻦ‬ ‫ّ‬ ‫ﺍﻟﺒﻮﺭﺳﻼﻥ ‪ Céramique‬ﻭﻣﺼﻤﻤﺔ ﺑﻄﺮﻳﻘﺔ ﺟﻴﺪﺓ.‬ ‫ﻣﺎ ﻫﻲ ﻣﻀﺎﺭﻫﺎ ﻭﻋﻴﻮﺑﻬﺎ؟‬ ‫ﺑﻌﺪ‬ ‫ﻗﺒﻞ‬ ‫ﺃﺣﻴــﺎﻧﺎ ﻳﻜﻮﻥ ﺍﻟﺘﺸﺨﻴﺺ ‪ Diagnostic‬ﺍﻟﺨﺎﻃﺊ ﻫﻮ ﺍﻟﻤﺸﻜﻠﺔ‬ ‫ﻷﻧﻪ ﻓﻲ ﺑﻌﺾ ﺣـــﺎﻻﺕ ﺍﻟﺘﺪﺍﺧﻞ ﺍﻹﻃﺒﺎﻗﻲ ﺍﻟﺸﺪﻳﺪ ‪occlusion‬‬‫ﻭﻗﺪ ﺑﺪﺃﺕ ﻫﺬه ﺍﻟﺘﻘﻨﻴــﺔ ﺑﺄﻣﺮﻳﻜــﺎ ﻭﻃﻮﺭﺕ ﻓﻲ ﺑﻠﺠﻴﻜﻴــﺎ. ﺇﻥ‬‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫‪ serrée‬ﻳﻜﻮﻥ ﻫﻨـﺎﻙ ﻣﻀﺎﺩ ﺍِ ﺳﺘﻄﺒﺎﺏ ‪Contre indication‬‬‫ﺃﻭﻝ ﺩﻭﻟــﺔ ﻋﺮﺑﻴﺔ ﻃﺒﻘﺘﻬﺎ ﻫﻲ ﺩﺑﻲ ﺗﻠﺘﻬﺎ ﺳﻮﺭﻳﺎ ﺍﻟﺘﻲ ﺣﺼﻞ ﻟﻲ‬‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫ِ‬ ‫ﻻﺳﺘﺨﺪﺍﻡ ﺍﻟﻔﻴﻨﻴﺮ.‬ ‫ﺍﻟﺸﺮﻑ ﺑﺪﺭﺍﺳﺔ ﻫﺎﺗﻪ ﺍﻟﺘﻘﻨﻴﺔ ﻓﻴﻬﺎ ﻣﻊ ﺛﻼﺛﺔ ﺯﻣﻼﺀ.‬ ‫• ﻋﻤﻠﻴﺔ ﺍﻟﺘﺤﻀﻴﺮ ﻟﻠﻘﺸﺮﺓ ﻻ ﺭﺟﻌﺔ ﻓﻴﻬﺎ ﻳﻌﻨﻲ ﻻ ﻳﻤﻜﻦ ﺇﺭﺟــــﺎﻉ‬‫ﻧﺘﻌﺮﺽ ﻟﻬـﺎﺗــﻪ ﺍﻟﺜﻮﺭﺓ ﺍﻟﻌﻠﻤﻴﺔ ﻓﻲ ﻣﺠﺎﻝ ﻃﺐ ﺍﻷﺳﻨــــــــــــﺎﻥ‬ ‫ّ‬ ‫ﺃﺳﻨــﺎﻧﻚ ﻛﻤﺎ ﻛﺎﻧﺖ ﻗﺒﻞ ﺍﻟﺒﺪﺀ ﺑﺎﻟﺤﻔﺮ.‬ ‫ﺍﻟﺘﺠﻤﻴﻠﻲ ﻓﻲ ﺍﻟﻤﺮﺓ ﺍﻟﻘــﺎﺩﻣﺔ ﺇﻧﺸـــــــــــﺎﺀ ﺍﻟﻠﻪ.‬ ‫• ﺍﻟﻘﺸﺮﺓ ﺃﻛﺜﺮ ﻛﻠﻔﺔ ﻣﻦ ﺍﻟﺤﺸﻮﺓ ﺍﻟﺒﻴﻀﺎﺀ ‪ Composite‬ﺍﻟﺘـﻲ‬ ‫ﻳﻤﻜﻦ ﺍِ ﺳﺘﺨﺪﺍﻣﻬﺎ ﻟﺘﻐﻴﻴﺮ ﺃﻭ ﺗﺤﺴﻴﻦ ﺷﻜﻞ ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ.‬ ‫ﺃﻫﻢ ﺍﻟﻤﺮﺍﺟﻊ:‬ ‫• ﺗﺤﻀﻴﺮ ﺍﻟﺴﻦ ﺑﻌﺪ ﺇﺯﺍﻟﺔ ﺟﺰﺀ ﻣﻦ ﻃﺒﻌﺔ ﺍﻟﻤﻴﻨــﺎﺀ ﻗﺪ ﺗﺠﻌﻞ‬ ‫ﻣﺨﺘﺼﺮ ﻣﻘﺎﻻﺕ ﺩ. ﺃﺳﺎﻣﺔ ﻋﻠﻮﻱ ﻓﻲ ﻃﺐ ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ ﺍﻟﺘﺠﻤﻴﻠﻲ‬ ‫ﺍﻟﺴﻦ ﺃﻛﺜﺮ ﺣﺴﺎﺳﻴﺔ ﻟﻠﺒﺮﻭﺩﺓ ﺃﻭ ﺍﻟﺤﺮﺍﺭﺓ.‬ ‫ﻣﺨﺘﺼﺮ ﻣﻘﺎﻻﺕ ﺩ. ﺭﺷﺎﺩ ﻣﺮﺍﺩ ﻓﻲ ﻃﺐ ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ ﺍﻟﺘﺠﻤﻴﻠﻲ‬ ‫• ﻗﺪ ﻻ ﺗﻄﺎﺑﻖ ﺍﻟﻘﺸﺮﺓ ﺍﻟﺘﺠﻤﻴﻠﻴﺔ ﺃﻭ ﺍﻟﻔﻴﻨﻴﺮ ﻟﻮﻥ ﺃﺳﻨـــــــــــﺎﻧﻚ‬ ‫ﺗﻤﺎﻣﺎ ﻭﺑﻤﺎ ﺃﻥ ﻟﻮﻥ ﺍﻟﻘﺸﺮﺓ ﻻ ﻳﺘﻐﻴﺮ ﺑﻌﺪ ﻭﺿﻌﻪ ﻟﺬﻟﻚ ﻳﺠﺐ‬ ‫ﺍﻟﻘﻴﺎﻡ ﺑﻌﻤﻠﻴﺔ ﺗﺒﻴﻴﺾ ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ ﻗﺒﻞ ﻭﺿﻊ ﺍﻟﻘﺸﺮﺓ.‬‫ﺍﻟﺪﻛﺘﻮﺭﺓ ﺭﺍﺿﻴﺔ ﺑﺎﻟﻄﻴﺐ‬ ‫ّ‬ ‫ﻳﻤﻜﻦ ﻟﻠﻘﺸﺮﺓ ﺍﻟﺘﺠﻤﻴﻠﻴﺔ ﺃﻥ ﺗﺴﻘﻂ ﻣﻦ ﻣﻜﺎﻧﻬﺎ ﺑﺎﻟﺮﻏﻢ ﻣﻦ ﻧﺪﺭﺓ‬ ‫01‬
  11. 11. ‫‪Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre Pratiques‬‬‫63 °‪Revue ISD n‬‬ ‫ﺍﻟﻔﻴﻨﻴﺮ ‪Veneer‬‬ ‫ﺍﻟﻮﺟﻮه ﺍﻟﺨﺰﻓﻴﺔ‬ ‫‪Facettes céramiques‬‬ ‫ﺇﻥ ﺃﺟﻤﻞ ﺍﻷﺣﺎﺳﻴﺲ ﻫﻲ ﺗﻠﻚ ﺍﻟﺘﻲ ﺗﻨﺒﻌﺚ ﻓﻴﻨﺎ ﻋﻨﺪ ﺭﺅﻳﺔ‬‫ﻳﻤﻜﻦ ﺻﻨﻊ ﺍﻟﻘﺸﺮﺓ ﺍﻟﺘﺠﻤﻴﻠﻴـﺔ ﻣﻦ ﺍﻟﺒﻮﺭﺳــﻼﻥ ﺃﻭ ﻣﻦ ﺍﻟﺤﺸﻮﺓ‬ ‫ﺍﻟﺤﺮﻛﺎﺕ ﺍﻟﺒﺴﻴﻄﺔ ﻟﻌﻀﻼﺕ ﻭﺟﻪ ﻣﺎ ﻭﺍﻟﺘﻲ ﺗﺮﺗﺴﻢ ﻋﻠﻰ ﻭﺟﻪ‬ ‫ﺍﻟﺒﻴﻀـــﺎﺀ ‪Composite‬‬ ‫ﺍﻟﻜﺒﻴﺮ ﻭﺍﻟﺼﻐﻴﺮ ﻏﻨﻴﺎ ﻛﺎﻥ ﺃﻡ ﻓﻘﻴﺮﺍ ﺃﻧﺜﻰ ﺃﻭ ﺫﻛﺮ، ﻻ ﺗﺄﺧﺬ ﻣﻨﺎ ﺷﻴﺌﺎ‬ ‫ّ‬ ‫ﻭﻣﻊ ﻟﻚ ﺗﻐﻨﻲ ﻣﻦ ﻳﺄﺧﺬﻫﺎ. ﻗﺪ ﺗﺪﻭﻡ ﺇﻻ ﻟﺤﻈﺎﺕ ﻭﻟﻜﻨﻬﺎ ﺧﺎﻟﺪﺓ‬ ‫ّ‬‫ﺍﻟﻘﺸﺮﺓ ﺍﻟﻤﺼﻨﻮﻋﺔ ﻣﻦ ﺍﻟﺒﻮﺭﺳﻼﻥ ﺗﻌﺪ ﺃﻓﻀﻞ ﻷﻧﻬﺎ ﺗﻘــﺎﻭﻡ‬ ‫ّ‬ ‫ﻓﻲ ﺫﻛﺮﺍﻫﺎ ﺇﻧّ ﻬﺎ ﺍﻻﺑﺘﺴﺎﻣﺔ. ﻓﺎﻟﻜﺜﻴﺮ ﻣﻨﺎ ﻳﺤﻠﻢ ﺑﺄﻥ ﻳﻜﻮﻥ ﻟﺪﻳﻪ‬ ‫ّ‬ ‫ِ‬‫ﺍﻟﺒﻘﻊ ﻭﻳﻤﻜﻦ ﺃﻥ ﺗﻌﻜﺲ ﺍﻟﺼﻔــــــﺎﺀ ﻭ ﺍﻟﺸﻔﺎﻓﻴﺔ ﺑﺸﻜﻞ ﺃﻓﻀﻞ‬ ‫ّ‬ ‫ﺍِ ﺑﺘﺴﺎﻣﺔ ﺟﻤﻴﻠﺔ ﻓﻬﻲ ﻻ ﺗﺰﺍﻝ ﻣﺆﺷﺮﺍ ﻟﺘﺄﻛﻴﺪ ﺳﻼﻣﺔ ﺍﻹﻧﺴﺎﻥ‬ ‫ﻳﻀﺎﻫﻲ ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ ﺍﻟﻄﺒﻴﻌﻴﺔ.‬ ‫ِ‬ ‫ﺍﻟﻨﻔﺴﻴﺔ ﻭﺍﻟﻌﻘﻠﻴﺔ ﻭﺍﻻﺑﺘﺴﺎﻣﺔ ﺍﻟﻤﺸﺮﻗﺔ ﺗﺸﻜﻞ ﺳﺒﺒﺎ ﺭﺋﻴﺴﻴﺎ‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫ِ‬ ‫ِ‬ ‫ﻟﺘﺤﻘﻴﻖ ﺍﻟﻨﺠﺎﺣﺎﺕ ﺍﻟﻮﻇﻴﻔﻴﺔ ﻭﺍﻻﺟﺘﻤﺎﻋﻴﺔ ﺗﻠﻚ ﺍﻻﺑﺘﺴﺎﻣﺔ‬ ‫ّ‬ ‫ﻣﺮﺍﺣﻞ ﺗﺤﻀﻴﺮ ﺍﻟﻘﺸﺮﺓ ﺍﻟﺘﺠﻤﻴﻠﻴﺔ ﻓﻴﻨﻴﺮ ‪: Facettes‬‬ ‫ﺍﻟﺘﻲ ﺗﺸﻤﻞ ﻟﺜﺔ ﺯﻫﺮﻳﺔ ‪ rose‬ﺳﻠﻴﻤﺔ ﻭﺃﺳﻨﺎﻧﺎ ﺑﻴﻀﺎﺀ ﻣﺘﺮﺍﺻﺔ‬ ‫ّ‬‫- ﻧﻀﻊ ﺍﻟﻤﺮﻳﺾ ﺑﺼﻮﺭﺓ ﻣــﺎ ﺳﺘﺆﻭﻝ ﺇﻟﻴـــﻪ ﺍِ ﺑﺘﺴــــﺎﻣﺘﻪ ﺑﻨﺴﺒﺔ‬ ‫ﻭﺷﻔﺎﻫﺎ ﻣﺘﻨﺎﺳﻘﺔ ﻓﺎﻟﺘﻨﺎﻏﻢ ﺑﻴﻦ ﻫﺬه ﺍﻷﻣﻮﺭ ﺍﻟﺜﻼﺛﺔ ﻭﻣﺪﻯ‬‫ﻗﺮﻳﺒﺔ ﻣﻦ ﺍﻟﻮﺍﻗــﻊ 08% ﻭﻓﻲ ﺑﻌﺾ ﺍﻷﺣﻴﺎﻥ ﻳﺴﺘﻌﺎﻥ ﺑﺒﺮﺍﻣﺞ‬ ‫ّ ِ‬ ‫ﺗﻨﺎﺳﻘﻬﺎ ﻣﻊ ﺍﻟﻮﺟﻪ ﻫﻮ ﺳﺮ ﺍﻻﺑﺘﺴﺎﻣﺔ ﺍﻟﺠﻤﻴﻠﺔ. ﻭﻫﻨﺎﻙ ﺍﻟﻌﺪﻳﺪ‬ ‫ِ‬ ‫ﺍﻟﻜﻮﻣﺒﻴﻮﺗﺮ ﻣﺨﺼﺼﺔ ﻟﺘﺤﺎﻛﻲ ﺷﻜﻞ ﺍﻻﺑﺘﺴﺎﻣﺔ ﺑﻌﺪ ﺍﻟﻤﻌﺎﻟﺠﺔ.‬ ‫ﻣﻦ ﺍﻟﻤﻌﺎﻳﻴﺮ ﺍﻟﺘﻲ ﻗﺎﻡ ﺑﺘﻄﻮﻳﺮﻫﺎ ﺍِ ﺧﺘﺼﺎﺻﻮ ﺍﻟﺘﺠﻤﻴﻞ ﻓﻲ ﻃﺐ‬‫- ﺇﻥ ﻣﻌﻴﺎﺭ ﻧﺠـــــــــﺎﺡ ﺃﻱ ﻋﻤﻞ ﺗﺠﻤﻴﻠﻲ ﻫﻮ ﺍﻟﻮﺻﻮﻝ ﺇﻟﻰ ﺃﻋﻠﻰ‬ ‫ّ‬ ‫ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ ﻭﺑﻔﻀﻞ ﺗﻄﻮﺭ ﺍﻟﺘﻜﻨﻮﻟﻮﺟﻴﺎ ﻭﺍﻟﻤﻮﺍﺩ ﺍﻟﺠﺪﻳﺪﺓ ﻭﺍﻟﺘﻘﻨﻴﺎﺕ‬‫ﺩﺭﺟﺔ ﻣﻦ ﺗﻮﻗﻌـــﺎﺕ ﺍﻟﻤﺮﻳﺾ ﺣﻴﺚ ﻳﻜﻮﻥ ﺍﻟﻨﻘﺎﺵ ﻣﻊ ﺍﻟﻤﺮﻳﺾ‬ ‫ﺍﻟﻤﺘﻄﻮﺭﺓ ﺗﻤﻜﻦ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﻄﺐ ﺍﻟﺘﺠﻤﻴﻠﻲ ﻣﻦ ﺇﺣﺪﺍﺙ ﻓﻮﺭﻗﺎﺕ‬ ‫ّ‬ ‫ﻣﺮﺣﻠﺔ ﻣﻬﻤﺔ ﻟﻨﺠﺎﺡ ﺍﻟﺘﻌﻮﻳﺾ ﺍﻟﻨﻬﺎﺋﻲ.‬ ‫ﻛﺒﻴﺮﺓ ﻓﻲ ﺗﺤﻮﻳﻞ ﺍﻻﺑﺘﺴﺎﻣﺔ ﻏﻴﺮ ﺍﻟﺠﻤﺎﻟﻴﺔ ﺇﻟﻰ ﺍِ ﺑﺘﺴﺎﻣﺔ ﻃﺒﻴﻌﻴﺔ‬ ‫ِ‬‫ﻭﺗﻜﻮﻥ ﻣﺮﺣﻠﺔ ﺍﻟﺘﺤﻀﻴﺮ ﺍﻟﺘﻲ ﺗﻬﻢ ﺍﻟﺴﻄﻮﺡ ﺍﻷﻣﺎﻣﻴﺔ ﺍﻟﻈﺎﻫﺮﺓ‬ ‫ﻣﻦ ﻫﺬه ﺍﻟﺘﻘﻨﻴﺎﺕ :‬‫ﻓﻲ ﺍﻻﺑﺘﺴﺎﻣﺔ ﻣﺎ ﺑﻴﻦ 6 01- ﺃﺳﻨﺎﻥ ﻭﺑﺴﻤﺎﻛﺔ ﺗﺘﺮﺍﻭﺡ ﺑﻴﻦ 5,0‬ ‫ِ‬ ‫ﺍﻟﻮﺟﻮه ﺍﻟﺨﺰﻓﻴﺔ ﺍﻟﻔﻴﻨﻴﺮ : ‪Facettes Veneers‬‬ ‫8,0 ﻣﻢ ﻣﻘﺘﺼﺮﺓ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﻤﻴﻨـــــﺎﺀ ‪.L’email‬‬‫- ﺛﻢ ﻧﻘﻮﻡ ﺑﺄﺧﺬ ﻃﺒﻌﺔ ‪ Empreinte‬ﻧﻬــــــﺎﺋﻴﺔ ﺩﻗﻴﻘــﺔ ﺑﻤﻮﺍﺩ‬ ‫ﻣﻄــــﺎﻃﻴـــﺔ ﺷﺪﻳﺪﺓ ﺍﻟﺪﻗــــﺔ :‬ ‫.‪Elastomer des hautes précisions‬‬ ‫ﻣﺎ ﻫﻲ ﺍﻟﻤﺸﻜﻼﺕ ﺍﻟﺘﻲ ﻳﻌﺎﻟﺠﻬﺎ ﺍﻟﻔﻴﻨﻴﺮ؟‬‫ﺗﻐﻴﺮ ﻟﻮﻥ ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ ﺳﻮﻯ ﺑﻌﻼﺝ ﺍﻟﻌﺼﺐ -‪Obturation ca‬‬ ‫ّ‬‫‪ nalaire‬ﺃﻭ ﺍﻟﺼﺪﻣﺎﺕ ‪ Traumatisme‬ﺃﻭ ﺑﻌﺾ ﺍﻟﻤﻀﺎﺩﺍﺕ‬ ‫ﺍﻟﺤﻴﻮﻳﺔ ﻣﺜﻞ ‪ Cycline‬ﻭﻏﻴﺮﻫﺎ :‬ ‫ﺑﻌﺪ‬ ‫ﻗﺒﻞ‬‫ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ ﺍﻟﻤﺘﺂﻛﻠﺔ ﺑﺴﺒﺐ ﺃﻱ ﻣﻦ ﺍﻟﻌﺎﺩﺍﺕ ﺍﻟﻐﻴﺮ ﺳﻠﻴﻤﺔ ﻛﻌﺾ‬ ‫ﺗﻌﻨﻲ ﻗﺸﺮﺓ ﺃﻭ ﻃﺒﻘﺔ ﺧﺎﺭﺟﻴﺔ ﺭﻗﻴﻘﺔ ﻟﻠﺤﻤﺎﻳﺔ ﻭﻣﻦ ﻫﻨﺎ ﺟﺎﺀ‬‫ﺍﻷﻇﺎﻓﺮ ﺃﻭ ﺍﻟﻘﻠﻢ ﺃﻭ ﻃﺤﻦ ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ ‪ Bruxisme‬ﺃﻭ ﺑﺴﺒﺐ‬ ‫ﺗﻌﺮﻳﺐ ﺍﻟﻜﻠﻤﺔ = ﺍﻟﻮﺟﻮه ﺍﻟﺨﺰﻓﻴﺔ ﻏﺎﻟﺒﺎ ﻣﺎ ﺗﻮﺿﻊ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﻮﺟﻪ‬ ‫ﺍﻟﺘﺴﻮﺱ.‬ ‫ّ‬ ‫ﺍﻟﺨـﺎﺭﺟﻲ ﻟﻸﺳﻨـﺎﻥ ﺍﻟﻌﻠﻮﻳـﺔ ﺍﻷﻣـﺎﻣﻴـﺔ ﻋﻦ ﻃﺮﻳﻖ ﻟﺼﻘﻬﺎ ﺑﺎﻟﻨﺴﺞ‬‫ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ ﺍﻟﻤﺘﺸﻘﻘﺔ ﺃﻭ ﺍﻟﻤﻜﺴﻮﺭﺓ ﻧﺘﻴﺠﺔ ﻟﻠﺼﺪﻣـــﺎﺕ، ﻟﻠﺘﺴﻮﺱ‬ ‫ﺍﻟﺴﻨﻴـﺔ ‪ tissus dentaires‬ﻟﺘﻐﻴﻴﺮ ﻟﻮﻥ ﺍﻷﺳﻨـــــﺎﻥ ﺃﻭ ﺣﺠﻤﻬﺎ‬ ‫ّ‬ ‫ﻭﻏﻴﺮﻫﺎ ﻣﻦ ﺍﻷﺳﺒـــــﺎﺏ :‬ ‫ِ‬ ‫ﺑﻬﺪﻑ ﺗﺤﺴﻴﻦ ﺷﻜﻞ ﺍﻷﺳﻨـــﺎﻥ ﻭﻣﻈﻬﺮ ﺍﻻﺑﺘﺴــــــــــــــﺎﻣﺔ :‬ ‫11‬
  12. 12. ProofPDF 72 DPILe Journal du DentisteC linique Cas clinique: prothèse vissée sur 6 implants auEtude d’un cas clinique - anamnèse médicale - analyse occlusale : ouverture minimalePlacement chirurgical de 30-35 mm - analyse esthétique - attentes, plaintesde 6 implants avec le de la patiente,….. La patiente ne supporte pas sa prothèse amoviblesystème de Nobel Guide:chirurgie guidée Si la maquette répond auxsans lambeau Essai du guide radiologique exigences esthétiques et en bouche, vérification de fonctionnelles, le laboratoire l’adaptation parfaite.Le concept du Nobel Guide convertit le plan de peut alors terminer la réalisa- Enregistrement de l’occlusiontraitement pré-établi (planification informatique tion d’un guide radiologique grâce à un index occlusal sur lequel seront incrustés radiologique (cette étape esten 3D) en une réalité clinique (guide chirurgical) 6 à 8 points de gutta-percha primordiale pour le succès dupermettant une pose facile et peu invasive (sans sphériques au niveau de traitement). la résinelambeau) d’implants et de prothèse dentaireconforme à la planification préalable. Dès que l’on obtient le scanner du patient le programme de planification chirurgical du logiciel Procera (Software Par cette méthode, Planning Programm – Surgical) peut la distance entre les implants convertir les fichiers Dicom du scanner peut également être vérifiée. en images tridimensionnelles. Un tel procédé permet une analyse topographi- que de l’anatomie extrêmement précise, facilitant ainsi la pose des implants dans un environnement virtuel en fonction de l’anatomie du patient et de sa prothèse.
  13. 13. Le guide chirurgical (Surgical Livraison d’un colis spécial Template) peut être vérifié par Nobel Biocare contenant une dernière fois avant de le guide chirurgical. passer la commande via Nobel Biocare: vérification des espa- ces entre les cylindres, position des implants par rapport à la prothèse. Avantages: - chirurgie peu invasive car il n’y a pas Réalisation au laboratoire A ce stade le laboratoire de lambeau d’un index occlusal chirurgical dispose d’un modèle ayant (clef occlusale) qui permet déjà la position des implants - complications post-opératoires de repositionner le guide avant la chirurgie et peut chirurgical dans la bouche fabriquer une prothèse vissée insignifiantes du patient exactement de la (provisoire ou définitive). même façon que le guide Elle peut être placée immé- - diminution du nombre de séances radiologique. diatement le jour de la chirurgie. et de temps - possibilité d’une mise en fonction immédiate (la prothèse définitive peut être prête au moment de la Placement chirurgical des implants chirurgie) Nobel Biocare en utilisant une trousse spécifique de Nobel Biocare qui per- - prévisibilité et sécurité, le logiciel met un forage précis et guidé par un système d’adaptateur en fonction du Procera permet une planification 3D diamètre de forêt (Guided drill guide) ce qui assure une stabilité de forage ce qui augmente la précision de exactement dans l’axe établi lors de la planification en 3D. l’analyse anatomique et permet un positionnement optimal des implants Finition de la prothèse. Cas clinique : Madame X, âgée de 75 ans sans contre-indications de chirurgie dentaire. Réalisation : Pierre Koumi Parodontologie- Implantologie Laboratoire: PROTHETICA6
  14. 14. Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36 CAS CLINIQUE CONE BEAM ET FRACTURE RADICAULAIREL e cône beam ou CT CB, est plupart des diagnostics posés une technique radiologique, basée sur une acquisition Nous présentons le cas d’un pa-volumique avec reconstruction tient de 45 ans, présentant unemultiplanaire. douleur évoluant depuis plusieurs mois au niveau du secteur max-Cette technique à une caractéris- illaire antérieur, de la 21 en par-tique essentielle : sa faible ir- ticulier.radiation, jusqu’à 20 fois moinsirradiante qu’un scanner normale, Ce pat ient ayant consulté àselon les constructeurs bien sûr ; plusieur s repr ises plusieur sLa haute résolution des acquisi- dentistes sans succès.3 clichés ra-tions et le type du champ per- diographique panoramique stand-mettent de réaliser d’excellent ards ont été réalisés, considéréesexamen et de répondre à la comme normale. 16
  15. 15. Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36Devant la persistance de lasymptomatologie clinique,un bilan radiologique detype Cone Beam a été dé-cidé.Les coupes sectorielles cen-trés sur la 21, mettent enévidence un trait de frac-ture oblique dans le planvestibulo-palatin , expli-quant la symptomatologieclinique. 17
  16. 16. Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 3614 conseils pour faireface à un contrôle fiscalU n contrôle fiscal est une conséquence normale du système déclaratif, le gérer dans ses diverses phases constitue une bonne attitude vis à vis du risque. Le médecin doitconstamment se préparer et prendre des mesures préventives pour affronter un contrôlefiscal.• Voici 14 conseils qui peuvent vous être utiles lors d’un contrôle fiscal 01. Prévenez votre secrétaire de contrôle, la rappeler de son devoir de discrétion. 02. Essayer d’éloigner le sentiment de peur et de crainte. 03. Recevoir avec dignité les contrôleurs après avoir vérifier leurs qualités. 04. Bien s’informer sur le déroulement de la vérification, les droits, les obligations, les délais… 05. Eviter de s’absenter ou de s’abstenir de recevoir les courriers. 06. Prenez le temps nécessaire pour répondre aux demandes d’éclaircissements, notifi- cations… 18
  17. 17. Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36 07. Ne parlez pas trop de votre comptable et de votre conseiller fiscal devant les con- trôleurs. 08. Consultez en permanence votre con- seiller fiscal. 09. Organiser des réunions en votre présence avec votre comptable et votre conseille fiscal. 10. Prenez toujours des copies des procès verbaux signés. 11. S’assurer du respect de tenue de vos livres obligatoires. 12. Essayer de rechercher une solution négo- ciée. 13. Calculer bien le coût avant de choisir ou d’opter pour le recours judiciaire. 14. Suivez votre avocat ou conseil fiscal pas à pas lors du contentieux. Ridha Lamine - Conseiller Fiscal 19
  18. 18. Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36SPÉCIALLUMIÈREVoir ce que l’on fait : Orla plupart des praticiens ne ména- gent généralement pas leur principal «un impératif outil » de travail, et sans doute le plus fragile : leurs yeux. Dans l’aménagementclinique du cabinet, l’éclairage est bien souvent le parent pauvre de l’équipement. LesUne qualité d’éclairage insuffisante est p r é o c c u p at i o n s d é c o r at i v e s d ela cause de beaucoup de problèmes cli- l’architecte ou les considérations de cir-niques (erreur de prise de teinte, mau- culation, de choix du mobilier primentvaise appréciation des lésions…), et de trop souvent sur les contraintes deproblèmes personnels (maux de tête, l’éclairage de la salle de soins, quand ilstress, réduction de l’acuité visuelle au n’est pas tout simplement sacrifié pourfil du temps, lordoses etc…). L’œil hu- cause de « dépassement du budget ».main permet de « voir » dans – presque– toutes les situations. Les nuits de Pourtant, il n’existe que deux causes àpleine lune ou les journées de grand so- une mauvaise vision : un défaut nonleil, au crépuscule, sous l’éclairage or- corr igé de l’œil ou/et un mauvaisange des autoroutes ou bleu des éclairage…discothèques, nous voyons. Mais « voir »reste très différent de la notion de « Comment choisir sonbonne vision». Et c’est la « bonne vision scialytique ?» qui est absolument nécessaire aux La lampe opératoire sert à assurer unechirurgiens-dentistes pour exercer leur vision très détaillée de l’ensemble deart dans les conditions de confort visuel l’anatomie buccale tout au long du diag-et de sécurité optimales à l’obtention de nostic et du soin. Les préceptes de baserésultats satisfaisants, et ce, tout au à cet effet sont les suivants :long de la journée (et de leur vie)professionnelle. Le dentiste doit distinguer de très petits détails, sur des dents blanches… qui ré- f léchissent 80% de la lumière du20
  19. 19. Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36scialytique directement dans les yeux soigneusement tant pour les lampesdu praticien. opératoires que pour les instruments etCeci implique une acuité visuelle élevée turbines. La LED blanc-neutre est doncdonc un éclairage puissant… mais pas la meilleure solution à ce jour.trop, pour ne pas être ébloui soi-mêmeen retour(max 40 000 Lux). Lumière du Nord Nous entendons parler en permanenceLa vision humaine ne fonctionne bien de «lumière du jour» pour l’éclairage duque dans un champ uniformément cabinet.éclairé. En effet, l’oeil met toujours aupoint sur le point le plus éclairé. A dé- Pourtant, la Commission internationalefaut de respecter une bonne uniformité de l’éclairage (CIE) organisation inter-d ’ é c la i r e me nt , l ’op é r at eu r au r a nationale dédiée à la lumière, a établil’impression de « ne pas voir toute la que les conditions dans lesquelles notrebouche» ou «  d’ y voir des ombres oeil voyait le mieux était la lumière duportées». Il essaiera d’y palier par des Nord… Ce qui corrobore ce qui est en-ajustements multiples de la lampe seigné dans les facultés dentaires : leopératoire, ce qui est gênant dans la choix des teintes doit s’effectuer à unepratique quotidienne, fatigant pour les fenêtre donnant au Nord…yeux et le bras, et préjudiciable à la con-centration. Quelles sont les spécificités de la lu- mière du Nord ? :La cavité doit donc être uniformémentéclairée, dans tout son volume. On parle • La couleur de la lumière est celle duici de volume éclairé, car il faut tenir jour : son spectre continu et completcompte tant de l’ouverture de bouche restitue toutes les teintes du visibleque la profondeur de la cavité:soit vousvoyez uniformément toutes les dents etleur relief sans réglage, soit non !La lumière émise doit permettre lameilleure vision des rouges et desjaunes pour une excellente reconnais-sance des ulcérations des tissus mous,de la dentine cariée, des fractures del’émail et du tartre. La couleur de la lu-mière doit à cet effet impérativementêtre blanc-neutre (4000-5000K).Attention à la lumière en blanc froid(5000K à 6500K) qui met en évidence lesbleus, et par voie de conséquence «éteint » les rouges et les jaunes. Les LEDbl a nc -f r o id s o nt do nc à é v it e r 21
  20. 20. Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36• Le soleil est absent, donc l’œil à l’abri Les besoins en couleur de lumière des éblouissements changent selon le travail effectué• La lumière provient uniformément du par le chirurgien-dentiste. Ils sont ciel – donc du dessus, des côtés et du successivement, en ce qui concerne fond du paysage – éliminant les ac- la zone de travail : commodations aux contrastes le blanc-neutre pour les phases de diagnostic et de soin, où c’est laDans la salle de soins, – et eu égard à la sphère buccale et la dent qui doiventdifficulté de l’exercice et de l’extrême être parfaitement éclairés (scialyt-tension auxquels les yeux sont exposés ique et instruments)– on prendra donc garde à éviter les rac- le blanc-froid de la lumière du jour,courcis destructeurs qui font, par ex- plus exactement du Nord, pour laemple, assimiler la lumière du jour à la reconstruction et l’esthétique, où laseule couleur de la lumière). qualité de l’éclairage déterminera la fiabilité des prises de teinte et dePlutôt que de plafonnier « lumière du toute réhabilitation esthétique (pla-jour », préférons donc parler de lumi- fonnier)naire lumière « du Nord » qui : Finalement LED, ou pas LED ?• sont équipés de tubes lumière du jour 965 avec IRC>93 ; On voit apparaitre sur le marché des• possèdent des surfaces de diffusion éclairages plafonniers à LED dites non éblouissantes ; « du jour ». Attention, les LED blanc-• éclairent uniformément la pièce : froid ne contiennent pas chaque pour ce faire, il faut un éclairage ma- couleur dans des quantités uni- joritairement indirect (60% au moins formes : elles ont une énorme pointe vers le plafond) de bleu, et un manque chronique de puissance dans les autres couleurs. Certains fabricants peu scrupuleuxSavoir reproduire la nature tentent de dissimuler ce défaut deFactuellement, pour réaliser une lu- distribution chromatique en annon-mière du Nord dans un lieu intérieur, il çant des indices de rendu de cou-faut réussir à reproduire les conditions leurs faux (tout IRC annoncé > à 80que l’on retrouve dans la nature quand est faux) . Cela rend les LED blanc-on regarde vers le nord : froid impropres à la restitution• la couleur du jour d’une lumière de Nord (mauvais• Un éclairement indirect uniforme qui IRC), et inadaptées à faire une lu- vient de partout mière opératoire (trop bleue).• une lumière non éblouissante22
  21. 21. ‫‪Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre Pratiques‬‬ ‫‪Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre Pratiques‬‬‫63 63‪Revue ISDISD‬‬ ‫°‪Revue n° n‬‬ ‫ﻥ‬ ‫ﻃﺐ ﺍﻷﺳﻨــــﺎ‬ ‫ــــــﺎﻕ‬ ‫ﺍﻟﻮﺍﻗﻊ ﻭﺍﻵﻓ‬ ‫ﻋﺮﻓ‬ ‫ﺖ ﻣﻬﻨﺔ ﻃﺐ ﺍﻷ‬ ‫ﻮﺭﺍ ﻣﻠﺤﻮﻇﺎ ﻣ‬ ‫ﺳﻨﺎﻥ ﺑﺘﻮﻧﺲ ﺗﻄ‬ ‫ﺍﻟﻤﻔﺼ ّ‬ ‫ﻨﺬ ﺳﻨﻮﺍﺕ ﻋﺪﻳﺪ‬ ‫ﻠﻴﺔ ﻃﺐ ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ‬ ‫ﻠﻴﺔ ﻓﺘﺢ ﻛ ّ‬ ‫ﺓ، ﻭﻛـﺎ‬ ‫ﺑﺎﻟﻤﻨ‬ ‫ﺃﻃﺒـــــ‬ ‫ﻥ ﻣﻦ ﺍﻟﻤﺤﻄﺎﺕ‬ ‫ﺴﺘﻴﺮ، ﺗﻜﻮﻳﻦ ﻣﺠﻠ‬ ‫ﺎﺀ ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ ﻭﻣﺎ ﻟ‬ ‫ﺑﻌﺚ ﻧﻘﺎﺑﺎﺕ‬ ‫ﺤﻖ ﺫﻟﻚ ﻣﻦ ﺗﻜﻮﻳﻦ ﺟﻤﻌﻴﺎﺕ ﻋﻠ ﺲ ﺃﻃﺒﺎﺀ ﺍﻷﺳﻨﺎﻥ،‬ ‫ﻟﻜﻦ ﻫ‬ ‫ﻛﺎﺕ ﺗﺠﺎﺭﻳﺔ ﺫﺍﺕ‬ ‫ﻤﻴﺔ ﻭﺷﺮ‬ ‫ﺬﺍ ﺍﻟﻮﺍﻗﻊ ﺑﻜﻞ ﻣﺎ‬ ‫ﺻﻠﺔ.‬ ‫ّ ﺕ ﻻ ﻳﺨﻠﻮ ﻣ‬ ‫ﻓﻴﻪ ﻣﻦ ﺇﻳﺠــﺎﺑﻴــﺎ‬ ‫ﺧﺮ ﻭﻟﻌﻞ ﺃﻫﻤﻬﺎ:‬ ‫ﻵ‬ ‫ﻋﻠﻰ‬ ‫ﻦ ﻧﻘﺎﺋﺺ ﺗﻄﻔﻮ‬ ‫−ﺍﻟﺘﺸﺘﺖ‬ ‫ﺍﻟﺴﻄﺢ ﻣﻦ ﺣﻴﻦ‬ ‫ﺍﻟﻮﺍﺿﺢ ﻟﻤﻨﻈﻮ‬ ‫ﻥ ) ﻃﺐ ﺧﺎ‬ ‫ﻣﺔ ﻃﺐ ﺍﻷﺳﻨــﺎ‬ ‫ﻮﻃﻨﻲ، ﻣﺼﺤﺎﺕ‬ ‫ﺍﻟ‬ ‫ﺻﺤﺔ‬ ‫ﺍﻟﻀﻤﺎﻥ ﺍﻹﺟﺘﻤـــﺎﻋﻲ...( ﻭﻣﺎ ﻧﺘ ﺹ، ﻃﺐ ﺟﺎﻣﻌﻲ،‬ ‫ﺍﻷﺳﻨـــــﺎﻥ.‬ ‫ﻋﻤﻮﻣﻴﺔ، ﺍﻟﺠﻴﺶ‬ ‫ﺞ ﻋﻦ ﺫﻟﻚ‬ ‫ﻣﻦ ﻋﺪﻡ ﺍﻟﺘﻨﺴﻴ‬ ‫− ﺍﻟﻘﻄﻴﻌﺔ ﺍﻟﺘﺎ‬ ‫ﻖ ﻟﻤﺼﺎﻟﺢ ﺃﻃﺒﺎﺀ‬ ‫ﻣﺔ ﺑﻴﻦ ﻣﺎ ﻫﻮ ﺧﺎ‬ ‫ﺹ ﻭﻣﺎ‬ ‫− ﺍ‬ ‫ﻫﻮ ﻋﻤﻮﻣﻲ ﻭﻣﺎ‬ ‫ﻟﺘﺼﺎﺩﻡ ﺑﻴﻦ ﺍﻟﻤﻨ‬ ‫..‬ ‫ﻫﻮ ﺟﻴﺶ ﻭﻃﻨﻲ.‬ ‫) ﺍﻟﻤﺠﻠﺲ، ﺍﻟﻨ‬ ‫ﻈﻤﺎﺕ ﺍﻟﻤﺨﺘﺼﺔ‬ ‫ﺍﻟﺘﻨﺎﻓﺮ ﻭﺍﻟﺼﺮﺍﻉ‬ ‫.( ﻗﺪ‬ ‫ﻘــﺎﺑـﺎﺕ، ﺍﻟﻜﻠﻴﺔ..‬ ‫ﻨﺔ‬ ‫ﺇﻟﻰ ﺣﺪ ﺍﻟﺸﺨﺼ‬ ‫ﺗﺼﻞ ﺃﺣﻴـﺎﻧﺎ ﺇﻟﻰ‬ ‫ﻣﻤﺎ ﺿﻴﻊ ﻓﺮﺹ‬ ‫ّ‬ ‫ﺍﻟﻤﺤﺎﻓﻈﺔ ﻋﻠﻰ‬ ‫−‬ ‫ﺍﻟﺘﻄﻮﺭ ﻟﻠﻤﻬﻨﺔ.‬ ‫ﺍﻟﻤﺴﺘﻮ‬ ‫ﻧﻤﻂ ﻣﻌﻴﻦ ﻋﻠﻰ‬ ‫ﻗﺎﻧﻮﻥ‬ ‫ﻯ ﺍﻟﻘـﺎﻧﻮﻧﻲ ﻣﻨﺬ‬ ‫ﺩﺍﺧﻠﻲ ﻟﻠﻤﺠﻠﺲ‬ ‫ﻴﻴﻨﻪ ﻣﻊ ﻏﻴــﺎﺏ‬ ‫3791 ﻟﻢ ﻳﻘﻊ ﺗﺤ‬ ‫ﻰ ﻏﻴــﺎﺏ ﺍﻟﺸ‬ ‫ﻣﻤﺎ ﻓﺘﺢ ﺍﻟﺒﺎﺏ ﺇﻟ‬ ‫−‬ ‫ﻔﺎﻓﻴﺔ ﻭﺍﻟﺘﺸﻜﻴﻚ‬ ‫ﻛﺜﺮﺓ ﺍﻟﺪﺧﻼﺀ ﻋﻠ‬ ‫ﻓﻲ ﺍﻟﻘﺮﺍﺭﺍﺕ.‬ ‫ﺕ ﺗﺠـﺎ‬ ‫ﻰ ﺍﻟﻤﻬﻨﺔ )ﺷﺮﻛــﺎ‬ ‫ﺍﻟ‬ ‫ﺭﻳﺔ، ﻣﻜﻮﻧﻴﻦ ﺃﺟﺎﻧ‬ ‫ﻄﺒﻴﻌﻲ ﻟﻠﻤﻬﻨﺔ.‬ ‫ﺑﺎﻙ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﺴﻴﺮ‬ ‫ﺐ( ﻣﻤﺎ ﺃﺩﺧﻞ ﺍﻹﺭ‬ ‫ﻭﻗﺪ ﻧﺘﺞ‬ ‫ﻋﻦ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﻮﺿﻊ:‬ ‫−‬ ‫ﻓﻘﺪﺍﻥ ﺍﻟﻤﻨﻈﻤﺎ‬ ‫ﻤﺘﺼﻠﺔ ﻟﻠﺸ‬ ‫ﺕ ﻭﺍﻟﺠﻤﻌﻴﺎﺕ ﺍﻟ‬ ‫− ﺗ‬ ‫ﻔﺎﻓﻴﺔ ﻭﺍﻟﻮﺿﻮﺡ.‬ ‫ﺴﺮﺏ ﺍﻟﻔﺴﺎﺩ ﻭﺃﺣ‬ ‫ﺳﺘﻐﻼﻝ ﺍﻟﻨ‬ ‫ﻴﺎﻧﺎ ﺍﻟﻤﺤﺴﻮﺑﻴﺔ ﻭﺍِ‬ ‫−‬ ‫ﻔﻮﺫ ﺇﻟﻰ ﺍﻟﻤﻬﻨﺔ.‬ ‫ﻋﺰﻭﻑ ﺃﻃﺒــﺎﺀ ﺍﻷ‬ ‫ﺍﻟﺸﺒــــﺎ‬ ‫ﺳﻨـــﺎﻥ، ﻭﺧﺎﺻﺔ‬ ‫ﻧﺸﺎ‬ ‫ﻥ ﻋﻦ ﺍﻟﻤﻤـــﺎﺭﺳﺔ‬ ‫ﻃﺎﺕ ﺍﻟﺠﻤﻌﻴﺎﺕ.‬ ‫ﻴﺪﺍﻧﻴﺔ ﻓﻲ‬ ‫ﻭﺍﻟﻤﺸـــــﺎﺭﻛﺔ ﺍﻟﻤ‬ ‫− ﺗﻀﺎﺭﺏ ﺍﻟﻤﺼ‬ ‫ﻭﺍﻟﺸﺒــﺎ‬ ‫ﺎﻟﺢ ﺑﻴﻦ ﺍﻟﻘﺪﻣـــﺎﺀ‬ ‫ﺍﻹﺧﺘ‬ ‫ﻥ، ﺑﻴﻦ ﺍﻟﻤﺘﺨﺮﺟﻴ‬ ‫ﺼﺎﺹ ﻭﻏﻴﺮﻫﻢ.‬ ‫ﺨـــ‬ ‫ﻦ ﻣﻦ ﺗﻮﻧﺲ ﻭﺍﻟ‬ ‫− ﻋﺪﻡ‬ ‫ﺎﺭﺝ، ﺑﻴﻦ ﺃﺻﺤﺎﺏ‬ ‫ﺇﻳﻼﺀ ﺍﻟﻤﻬﻨﺔ ﻣﻜﺎ‬ ‫ﻧﺘﻬﺎ ﻟﺪﻯ ﺳﻠﻄﺔ ﺍ‬ ‫ﻰ ﻟﺪﻯ ﺍﻟﻤﻮﺍﻃﻦ.‬ ‫ﻹﺷﺮﺍﻑ ﻭﺣﺘ‬ ‫ﻭﻣﻦ ﺃﺟﻞ ﺍﻟﻘﻄﻊ‬ ‫ﺺ ﻭﻣﻦ‬ ‫ﻣﻊ ﻫﺬه ﺍﻟﻨﻘــﺎﺋ‬ ‫ﻓﻲ ﺗﻮﻧ‬ ‫ﺃﺟﻞ ﺃﻥ ﺗﺘﺒﺆﺃ ﻣﻬ‬ ‫ّ‬ ‫ﺃﺟﻞ ﺃﻥ ﻳﺠﺪ ﻛﻞ‬ ‫ﺲ ﺍﻟﺜﻮﺭﺓ، ﻭﻣﻦ‬ ‫ﻨﺔ ﻃﺐ ﺍﻷﺳﻨـﺎﻥ‬ ‫ﻃﺮﻑ ﺣﻘﻮﻗﻪ‬ ‫ﺍﻟﻤﻨﺒﺮ ﻛﻞ ﺍﻷﻃﺮﺍ‬ ‫ﺍﻟﻤﻜﺎﻧﺔ ﺍﻟﻤﺘﻤﻴﺰﺓ‬ ‫ﻭﻳﻘﻒ ﻋﻨﺪ ﻭﺍﺟﺒــﺎ‬ ‫ﻑ ﺇﻟﻰ ﺗﻜﻮﻳﻦ ﻟﺠ‬ ‫ﻲ ﺃﺩﻋﻮ ﻣﻦ ﻫﺬﺍ‬ ‫ﺗﻪ ﻓﺈﻧﻨ‬ ‫ﻨﺔ ﺗﻔﻜﻴﺮ‬ ‫ﺩﺭﺍ‬ ‫ﻭﻃﻨﻴﺔ ﻓﻲ ﻣﻬﻨﺔ‬ ‫ﺳﺎﺕ ﻣﻮﺿﻮﻋﻴﺔ ﻭ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻃﺐ ﺍﻷﺳﻨـــــﺎﻥ‬ ‫ﺍﻟﻤﻬﻨﺔ.‬ ‫ﻋﻠﻤﻴﺔ ﻟﻤﺴﺘﻘﺒﻞ‬ ‫ﻭﺇ‬ ‫ﺫﻟﻚ ﻗﺼﺪ ﺇﻋﺪﺍﺩ‬ ‫ﻻﺳﺘﻨﺎﺩ ّ‬ ‫ﻋﺎﺩﺓ ﻫﻴﻜﻠﺘﻬﺎ ﺑﺎ ِ‬ ‫ﻤﻴﺔ )ﺃﻭﺭﻭﺑ‬ ‫ﻟﻌﺪﺓ ﺗﺠــﺎﺭﺏ ﻋﺎﻟ‬ ‫ﺗﺜﻤﺮ ﻫﺬه‬ ‫ﻭﺃﻥ‬ ‫ــﺎ،ﺩﻭﻝ ﻋﺮﺑﻴﺔ، ﺩﻭ‬ ‫ﺍﻟﺪﺭﺍﺳﺎﺕ ﺗﺠﺮﺑـﺔ‬ ‫ﻝ ﺇﻓﺮﻳﻘﻴﺔ ﻭﺍﻟﺒﺮﺍ‬ ‫ﺗﻮﻧﺴﻴــﺔ ﺭﺍﺋﺪﺓ ﻳ‬ ‫ﺍﻟﺼﻠﺔ ﺑﺎﻟﻤﻬﻨﺔ ﻛ‬ ‫ﺫﺍﺕ ّ‬ ‫ﺯﻳﻞ(.‬ ‫ﻘﻊ ﺍﻟﻤﺼﺎﺩﻗﺔ ﻋ‬ ‫ﻤﻴﺜـــــــﺎﻕ ﺷﺮﻑ.‬ ‫ﻦ ﻛﻞ ﺍﻷﻃﺮﺍﻑ‬ ‫ﻠﻴﻬﺎ ﻓﻴﻤﺎ ﺑﻌﺪ ﻣ‬ ‫ﻣﻌﺎ ﻣﻦ ﺃﺟﻞ‬ ‫ﻤﻴﺰﺓ ﻟﻄﺒﻴﺐ ﺍﻷ‬ ‫ﻣﻜﺎﻧﺔ ﻣﺘ ّ‬ ‫ﺳﻨﺎﻥ.‬ ‫ﻣﻌﺎ ﻣﻦ ﺃ‬ ‫ﺟﻞ ﻣﻨﻈﻮﻣﺔ ﻗﺎﻧ‬ ‫ﻮﻧﻴﺔ ﻋﺎﺩﻟﺔ ﻭﺷﻔﺎ‬ ‫ﻣﻌﺎ‬ ‫ﻓﺔ.‬ ‫ﻣﻦ ﺃﺟﻞ ﻋﻼﻗﺎﺕ‬ ‫ﻷﻃﺮﺍﻑ.‬ ‫ﻣﺘﻴﻨﺔ ﺑﻴﻦ ﻛﻞ ﺍ‬ ‫)‬ ‫ﺩ. ﺃﺣﻤﺪ ﺍﻟﺬﻫﺒﻲ‬ ‫55‬ ‫)ﺭﻗﻢ ﺍﻟﺘﺴﺠﻴﻞ 0‬ ‫ﺍﻟﻬﺎﺗﻒ ﺍﻟﻤﺤﻤﻮ‬ ‫ﻝ: 508 024 89‬ ‫‪om‬‬ ‫‪hbi@hotmail.c‬‬ ‫‪ahmed59dha‬‬ ‫32‬
  22. 22. Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36Gafsa Administration Pays Tunisie Gafsa est une ville du sud de la Tunisie et le Gouvernorat Gafsa chef-lieu du gouvernorat du même nom. Délégation(s) Gafsa Nord Gafsa Sud Elle est située dans une trouée au milieu Maire Hamza Khila dun alignement montagneux, appelé «monts de Gafsa», entre le Djebel Bou Démographie Ramli et le Djebel Orbata qui culmine à 1 Gentilé 165 mètres. De par son emplacement, Gafsien elle joue un rôle de carrefour sur les axes Population 84 676 hab. routiers reliant Tunis à Nefta et le nord de (20041) lAlgérie à la Libye. Géographie La municipalité abrite une population de Coordonnées 34° 25 Nord 8° 47 Est 84 676 habitants selon le recensement 297 m de 20041 mais son agglomération, Altitude comprenant également El Ksar, atteint Localisation 115 000 habitants. Géolocalisation sur la carte : Tunisie (relief)24
  23. 23. Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36HistoirePiscine romaine de GafsaCapsa, le nom antique de la ville Justiniana. Oqba Ibn Nafi Al Fihri prendde Gafsa, a donné son nom à la la ville en 688mais rencontre unecultureépipaléolithique capsienne. Des résistance farouche car les Berbèresossements et des traces dactivité refusent longtemps de se convertir àhumaine remontant à plus de 15 000 lislam. Au XIIe siècle, on parle encoreans ont été découverts dans cette latin à Gafsa.région. Outre la fabrication doutilsen pierre et en silex, les Capsiensproduisaient, à partir dossements,divers outils dont des aiguilles pourcoudre des vêtements à partir de peauxdanimaux. Au XIIe siècle av. J.-C. selonla tradition littéraire, les Phéniciensfondent Utique. Pendant lAntiquité, lesRomains occupent Capsa au IIe siècleav. J.-C.. La ville se développe alors 17e régiment dinfanterie de ligne à Gafsaau point de devenir une municipe puisune colonie. En 540, les Byzantins la Gafsa devient le lieu de cantonnementprotègent dun rempart et la rebaptisent de compagnies disciplinaires de larmée 25
  24. 24. Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36française. Ainsi, les mutins du 17e Compagnie des phosphates de Gafsarégiment dinfanterie de ligne y furent a possédé sa propre ligne de cheminenvoyés. de fer privée jusquen 1966, sur la baseDurant la Seconde Guerre mondiale, dune convention signée le 25 aoûten 1942 et 1943, la cité subit 1896.plusieursbombardements allemandset une partie de la kasbah est détruite. Gafsa sest aussi spécialisée dansGafsa est le théâtre dune bataille lartisanat du tapis de laine, notammenthistorique, opposant la 10e division de le kilim et le mergoum, dont certainspanzers et les forces alliées, connue types sont destinés à lexportation4.sous le nom de bataille dEl Guettar. À partir de 1998, lOffice nationalLe 13 février 1952, le khalifa (préfet) de lartisanat a lancé une politiquede Gafsa, Sliman Ben Hamouda, est de soutien locale5, sous la directionabattu dun coup de pistolet. de lartiste Hmida Ouahada qui avaitEn 1980, la ville est prise dassaut entamé un travail de recherche et depar un commando venu de Libye, ce création dès 19576.qui sera connu plus tard comme lesévénements de Gafsa.Durant le premier semestre 2008, lesgrèves de Gafsa mobilisent une grandepartie de la population, durementfrappée par le chômage et la pauvreté,appelant au respect de la justice socialeet de la dignité. Elles secouent toutlegouvernorat, avec de nombreusesmorts, des arrestations ou des actesde torture liées à la répression durégime de Zine el-Abidine Ben Ali. Larégion est au cœur de la révolution de2011, tout comme celles de Sidi Bouzidet Kasserine.ÉconomieGafsa se développe grâce àlexploitation minière des phosphatesdont le gisement découvert en 1886 Voir la carte Tunisieest lun des plus importants au monde. administrativeElle extrait de ses mines près de huitmillions de tonnes de phosphates Liensen 2007, ce qui fait de la Tunisie le Site de la ville Municipalité de Gafsacinquième producteur mondial. La26
  25. 25. Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre PratiquesRevue ISD n° 36 Enfant dAmour, amour denfant... Toi qui souris, toi qui rêves, toi qui ris... toi qui portes lespérance de toute une vie. Enfant de joie, enfant-roi, enfant qui chasse le désarroi. Toi qui unis les cœurs quand règne la grisaille et quand le train-train du quotidien, vaille que vaille, nous emporte vers lennui. Toi qui viens comme un rayon de soleil éclairer la morosité. Enfant heureux, si chaleureux... Enfant si doux, enfant si pur, aux yeux châtain, aux yeux noirs ou bleu azur, qui que tu sois, doù que tu sois. Tu as droit à tant damour, sur cette terre, terre de paix où tu es né. Oh oui, je sais, tu nas pas demandé à venir. Mais tu es là et cest très bien. Ange damour ou ange- gardien, de blanc vêtu, de bleu, de rose, oiseau fragile, oiseau tranquille qui se pose... innocemment. Dans ton regard tant de Ali OUERTANIPoème chaleur et dans nos cœurs tant de bonheur. Enfant dAmour, amour denfant Ô toi qui nas pas de chance, toi qui nais je ne sais où, toi qui nais un peu partout. Des abrutis gâchent ta vie. Monde de fous, monde de loups. Quand ça crépite, ça va si vite... tu as beau pleurer, la peur est là, quand à Jenine, parmi les ruines, la vie des hommes na plus de sens. Ou à Qana, comme à Gaza, bombes au phosphore sèment la mort... Enfant douleur, enfant qui crie, enfant qui pleure, enfant tristesse... Quand est-ce que cessent ces guerres atroces où tes yeux se ferment avant même de souvrir ? A Baghdad, à Fallouja, à Bassora... ailleurs aussi, et cest le cas... Sarajevo ou la Bosnie, en Afrique, en Tchétchénie, partout ailleurs où la terreur sème la peur. Enfant dAmour, amour denfant Ô toi qui nas pas de chance... La maladie, le handicap... Triste la vie quand ça dérape. La faute est là, tu ny peux rien. Tu es venu le cœur battant, criant la vie, criant ta joie... même hors la loi. La loi des hommes est quelquefois un peu cruelle. Dans les hospices ou dans la rue, loin des regards, dans les poubelles ! Pauvre de vie, triste de vie. Cœur brisé, mère abusée, la société lève la voix, impose sa loi... Et toi... Et toi ! A-t-on jamais pensé à toi ? Enfant damour, amour denfant Qui que tu sois, doù que tu viennes, à la peau blanche, noire ou brune, enfant soleil, «Enfant de la Lune», enfant de la guerre qui nous déchire, quand tu deviens le point de mire de ces canons à chair humaine... quand les humains sèment la haine. Enfant dAmour, amour denfant A toi la vie... A toi la chance ! A toi le rêve et lespérance...de jours heureux ! Enfant si doux, enfant si pur, aux yeux châtains, aux yeux noirs ou bleu azur. Qui que tu sois, doù que tu viennes... Je taime ! 27
  26. 26. Le Syndicat Tunisien des médecins dentistes de libre pratiques Revue ISD n° 36 BUREAU NATIONAL SYNDICAL NOM PRENOM FONCTION TEL GSM E-MAIL TANAZEFTI Khaled Président 71 321 360 98 354 587 kh.tanazefti@gmail.com 71 326 719 25 354 587 ABBOUD Abdennasser Vice Président 71 882 726 98 357 698 abboud.nasser@topnet.tn 71 870 786 98 313 343 BEN AMOR Mohamed Secrétaire 71 434 364 20 313 343 benamor_med@yahoo.fr Sassi Général 71 432 470 22 301 048 SAADI Yasser Secrétaire 74 277 017 52 504 000 dr.saadi.yasser@gmail.com Général Adjoint GATRI Haythem Trésorier Général 78 204 516 28 758 000 haythem.gatri@gmail.com BOUATTOUR Mohamed Trésorier 74 437 134 98 222 700 dr.bouattour@yahoo.fr Amin Général Adjoint CHTIBA Thouraya membre 71 809 609 21 884 255 thouraya.chtiba9@gmail.com SKANDER Mouna membre 71 735 999 98 436 989 mouna.skander@yahoo.fr MAHJOUB Issam membre 73 264 788 98 800 749 dr_mahjoub_issam@yahoo.fr DHAHBI Ahmed membre 71 410 600 98 420 805 ahmed59dhahbi@hotmail.com BETTAIEB Radhia membre 71 311 090 97 569 647 bettaieb-radhia@live.com BEN MBAREK Mohamed membre 77 445 049 99 940 310 mednat1@hotmail.fr MEMBRES DU CONSEIL NATIONAL STATUTAIRE NOM PRENOM TEL GSM E-MAILBOUBAKRI Mohamed 78 604 590 98 446 055 docteurboubakrimohamed@yahoo.frOUEDRANI Amor 77 47 72 80 98 453 167 dr.ouadrani@hotmail.frEL GAZZEH Mohamed Habib 76 201 317 97 385 153 drgazzahmh@yahoo.frCHELLI Faouzi 76 203 222 98 46 45 30KESSENTINI Mohamed 76 202 101 23 302 101 dr.kessentini@gmail.com MEMBRES DU BUREAU REGIONAL TUNIS II (ARIANA, MANOUBA et BIZERTE) NOM PRENOM FONCTION TEL GSM E-MAILMAATAR Bassem Président 71 937 677 98 504 357 bassemmaat@yahoo.frKSOUMA Makram Vice Président 71 718 826 95 136 442 m.ksouma@gmail.comBOUALI Asma Secrétaire Général 71 708 276 20 353 644 asmaboualigorrab@yahoo.frABIDA Fathi Trésorier 71 762 533 98 362 919 abidafethi@yahoo.frTEMIM Arbia Trésorier Adjoint 71 555 981 97 548 272 dr.temime@hotmail.com MEMBRES DU BUREAU REGIONAL GABES et KEBILI NOM PRENOM FONCTION TEL GSM E-MAILCHINE Abderrazek Président 75 27 23 55 98 42 02 11 leschines@hotmail.comSAID Saoussen Vice Président 75 272 003 98 976 963 sawssen_said@yahoo.frHAMADI Taoufik Secrétaire Général 75 49 19 05 98 42 04 88 hamaditaoufik@yahoo.frBEN HFAIEDH Tarek Trésorier 75 27 43 60 97 645 985 ta9assim@yahoo.frMAHMOUDI Slim Trésorier Adjoint 75 460 360 97 153 224 mahmoudi.slim@yahoo.fr 28
  27. 27. MEMBRES DU BUREAU REGIONAL NABEUL et ZAGHOUAN NOM PRENOM FONCTION TEL GSM E-MAILLAARIBI Nejib Président 72.232.785 98 308 523 drlaribi@gnet.tnTRABELSI Mohamed Vice Président 72280537 98 345 416LARBI Kais Secrétaire Général 72223100 23 275 148 dr.larbi.kais@topnet.tnAYED Karim Trésorier 72.233.144 98 512 717 karimayed15@yahoo.frBACCOUCHE Hajer Trésorier Adjoint 72.233.244 98 610 950 hajer_baccouche@yahoo.fr MEMBRES DU BUREAU REGIONAL TUNIS I (TUNIS et BEN AROUS) NOM PRENOM FONCTION TEL GSM E-MAILSOMAI Karim Président 71 831 216 98 620 594 karimsomai@ymail.comCHATER Amir Vice Président 71.281.010 52 275 727 drchater@gmail.comTRABELSI Imen Secrétaire Général 71.725.661 20.004.546 imene_trabelsi@yahoo.frCHERIF Yosr Trésorier 71 289 313 20 461 194 cherif.yosr@gmail.comJRIDI GUIZA Hana Trésorier Adjoint 22 490 107 hanajridi@gmail.com MEMBRES DU BUREAU REGIONAL DE SFAX NOM PRENOM FONCTION TEL GSM E-MAILTLILI Samir Président 74 41 80 08 23 55 60 76 dr.samir.tlili@gmail.comDHOUIB Ismail Vice Président 74 25 01 23 24 15 79 99 dhouibismail@yahoo.frSIALA Zied Secrétaire Général 74 22 84 20 22 675 649 drsialaziad@gmail.comMAALEJ Rochdi Trésorier 74 40 80 15 98 41 46 98 rochdi.maalej@tunet.tnTRIGUI Rim Trésorier Adjoint 74 66 53 45 99 71 10 35 dr.trigui@topnet.tn MEMBRES DU BUREAU REGIONAL DE SUD OUEST (GAFSA, KASSERINE, SIDI BOUZID et TOZEUR) NOM PRENOM FONCTION TEL GSM E-MAILABIDI Aida Président 76 222 500 98 632 481 lammoura.labidi@gmail.comBOUAZZI Abderrahmen Vice Président 77 47 72 80 98 453 167 abder-bouazzi@hotmail.frRABEH Sami Secrétaire Général 76 201 317 97 385 153 docteur.sami@hotmail.frJALLOULI Abdelhafidh Trésorier 76 203 222 98 464 530 dr_jallouli@yahoo.frZAALANI Radhouane Trésorier Adjoint 76 202 101 23 302 101 radhouanezaalani@yahoo.fr MEMBRES DU BUREAU REGIONAL DU CENTRE (SOUSSE, MAHDIA, MONASTIR et KAIROUAN) NOM PRENOM FONCTION TEL GSM E-MAILBEN BRAHEM Haithem Président 73.671.244 97 24 63 92 dr_bbh1@hotmail.frBENNANI Imed Vice Président 77.365.509 98 451 152 bannani.imed@gmail.comHAMROUNI Iteb Secrétaire Général 73.455,904 99 979 698 hamrouniiteb@yahoo.frBEN ZINA Zina Trésorier 73.220.290 98 606 969 benz.12@live.frCHENITI Saiefeddine Trésorier Adjoint 73 223.373 98 403 133 seif1182@hotmail.com MEMBRES DU BUREAU REGIONAL DU NORD-OUEST (BEJA, JENDOUBA, LE KEF et SILIANA) NOM PRENOM FONCTION TEL GSM E-MAILHERMI Ibrahim Président 78 600 753 98 633 811 dr_brahim_hermi@hotmail.fr Vice PrésidentMEJRI Salah Secrétaire Général 78 661 180 98 446 275 mejri25salah@yahoo.frHELALI Abdejlil Trésorier 78 844 111 20 338 839 docteur.j@wanadoo.tn Trésorier Adjoint MEMBRES DU BUREAU REGIONAL DU MEDNINE et TATAOUINE NOM PRENOM FONCTION TEL GSM E-MAILREGAI Abdelkrim Président 75 717 811 55 717 811 regai.dentiste@gmail.comBEN SAAD Sami Vice Président 75 623 780 97 105 397 bensaad.sami@yahoo.frKAOUACH Nidhal Secrétaire Général 75 692 525 97 317 612 kaouachnidhal@yahoo.frBEN MIMOUN Moncef Trésorier 75 675 264 98 527 309 bmmoncef@hotmail.comBACHRAOUI Islem Trésorier Adjoint 75 852 262 98 433 499 mdibac@hotmail.com

×