Le Projet Renard En route vers la première mine de diamant du QuébecLES GRANDES CONFÉRENCES LES AFFAIRES – PLAN NORDGhisla...
2Information sur les déclarations prospectives Cette présentation contient des « énoncés prospectifs » au sens des lois su...
3Stornoway Diamond CorporationStornoway est lune des plusimportantes sociétés                                             ...
Plate‐forme financière de Stornoway                                                                                       ...
5Des diamants Québécois – Pourquoi ? Avenir du diamant Faible croissance prévue de la production mondiale Forte croissance...
6Diamant – Offre et demande                     Production et Demande en terme de diamant brute                           ...
7 Diamant ‐ Prévisions de croissance du marché D’ici 2020 l’Asie aura augmenté à 57% du                                   ...
8Les résultats de l’Étude de Faisabilité de Renard   Évaluation du projet        VAN7% et TRI de C$672M et 18.7% (avant Im...
9Les kimberlites diamantifères de Renard                                         0       1        2                       ...
Les Ressources Minérales NI‐43‐101 de Renard                                                                              ...
11Méthodes d’exploitation MinièreExploitation à ciel ouvert.     Renard 65Fosses d’une profondeur                         ...
12Libération et récupération du diamant  Faible Sécurité                       Libération Haute Sécurité                  ...
13Processus de libération & récupération des diamants     Usine de traitement          Broyeur HPGR        Système DMS  Tr...
14Vue globale du Projet Renard                                                                      Aire de               ...
15Infrastructures ‐ Aéroport        Rotation du personnel :  2 semaines in ‐ 2 semaines out        Dessertes             :...
16Distribution de la main‐dœuvre           700           600                                  Construction           500  ...
Analyse financière – Imposition                                               17(sur la base des réserves)                ...
18Échéancier du développement du projet                                  2011            2012           2013        2014  ...
LE PROJET RENARDL’Extension de la Route 167 (Route des Monts Otish)
La route des Monts Otish                                                                                                  ...
21Les parties prenantes du comité de la Route                    Juin 2006 : établissement du comité de la route        Fé...
22L’échec de la route d’hiver de la Mine Eastmain (1994)            Mine Eastmain               Témiscamie
23La route des Monts Otish ‐ un outil de développement                                      Courtoisie TJCM
24La route des Monts Otish : un peu d’histoireJuin 2006Établissement du comité de la Route sous la responsabilité de la CR...
25                                                                                                      25Le choix du corr...
26La route des Monts Otish : le projet prend forme                                                                        ...
La première entente du Plan Nord                                                                                          ...
28Retombées de la construction de la route Attribution des contrats de construction     Contrat de déboisement du corrido...
29Un modèle d’infrastructure du Plan Nord L’Extension de la Route 167 (« Route des Monts Otish ») Un engagement de Dévelop...
30Une ligne électrique ‐ outil de développement socialisableÉtude de faisabilité en cours :             Projet prolongemen...
31Le « Plan Nord »   La clé du développement du Plan Nord dans le secteur                     des Monts Otish Miser sur de...
LE PROJET RENARD Relations avec les parties prenantes : bâtir une relation de confiance
33Nos communications : ouverture et transparence Chibougamau mars 2010   Chibougamau mars 2012 Mistissini mars 2012       ...
34Faits marquants des relations avec la communauté Crie  2001 :              Début de la relation avec la Nation Crie de M...
35Les Cris et l’environnement Une grande préoccupation : l’eau Rencontres régulières du Groupe d’échange sur l’environneme...
36Gestion de l’eau et empreinte environnementaleEmpreinte environnementale limitée à 3.1km2La kimberlite usinée sera empil...
37La Convention de coopération Mecheshoo       27 mars 2012 - MistissiniLes Diamants Stornoway (Canada) inc      La Nation...
38La Convention de coopération MecheshooPrévoit l’établissement et le maintien à longterme d’une relation de travail entre...
39Le projet diamantifère Renard             Un des meilleurs projets de diamant              en développement au monde . ....
LE PROJET RENARD En route vers la première mine de diamant du Québec
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

2012 04-19 plan nord - les affaires

1 226 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 226
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
245
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2012 04-19 plan nord - les affaires

  1. 1. Le Projet Renard En route vers la première mine de diamant du QuébecLES GRANDES CONFÉRENCES LES AFFAIRES – PLAN NORDGhislain Poirier, Vice‐président Affaires Publiques ‐ 19 avril 2012, Québec
  2. 2. 2Information sur les déclarations prospectives Cette présentation contient des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes et du terme « forward-looking statements » dans la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis. Cette information et ces énoncés prospectifs, appelés dans les présentes « énoncés prospectifs », sont préparés à la date de cette présentation, et la Société nentend pas les mettre à jour et na aucune obligation de le faire, sauf si elle y est tenue par la loi. Les énoncés prospectifs se rapportent à des événements futurs ou à un rendement futur ; ils reflètent les attentes ou les opinions actuelles concernant des événements futurs et ils comprennent, sans sy limiter, des énoncés à légard (i) de la quantité de ressources minérales et des gisements minéraux potentiels; (ii) de la quantité de la production future pour une période donnée; (iii) lespérance de vie de la mine; (iv) des délais prévus pour la délivrance des permis et des approbations réglementaires, lachèvement dune étude de faisabilité et la prise de décision de production pour le projet diamantifère Renard; (v) des plans dexploration futurs; (vi) le potentiel de découvrir dautres corps de kimberlite qui sont diamantifères; (vii) des cours futurs des diamants bruts; et (viii) des sources de financement et des besoins de financement prévus. Toute déclaration qui exprime ou implique des discussions en ce qui concerne les prévisions, attentes, croyances, plans, projections, objectifs, hypothèses ou événements futurs ou au rendement (souvent, mais pas toujours, en utilisant des mots ou expressions tels que « sattend à », « anticipe », « planifie », « projette », « estime », « suppose », « avoir lintention de », « stratégie », « buts », « objectifs » ou des variantes de ceux-ci ou en indiquant que certaines actions, certains événements ou résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seraient » pris, surviennent ou sont atteints, ou la forme négative de lun de ces termes et autres expressions similaires) ne sont pas des énoncés de faits historiques et peuvent être des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont établis en fonction de certaines hypothèses et dautres facteurs importants qui, sils se révèlent inexacts, pourraient amener les résultats, performances ou réalisations réels de Stornoway à différer considérablement des résultats, performances ou réalisations futurs exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés. Ces énoncés et renseignements sappuient sur plusieurs hypothèses en ce qui concerne les stratégies dentreprise actuelles et futures ainsi que le contexte dans lequel Stornoway exercera son activité à lavenir, y compris le prix des diamants, les coûts prévus et la capacité datteindre les objectifs. Parmi certains facteurs importants qui pourraient amener les résultats, performances ou réalisations réels à différer considérablement de ceux prévus dans les énoncés prospectifs, on compte (i) la date estimative de réalisation de létude de faisabilité et de lévaluation des impacts sur lenvironnement et le milieu social; (ii) les dépenses en immobilisations requises et les besoins estimatifs en matière de main-dœuvre; (iii) la réception des approbations réglementaires selon des modalités acceptables dans des délais habituels; (iv) lhypothèse selon laquelle les partenaires prendront une décision de production pour le projet diamantifère Renard et que cette décision sera positive; (v) le calendrier prévu de mise en production de la mine; (vi) le calendrier prévu du prolongement de la route 167 et son impact sur le calendrier de développement de Renard; (vii) le calendrier prévu des consultations avec la communauté et la conclusion dune entente sur les avantages et répercussions; (viii) les valeurs marchandes des diamants bruts et leur possible impact sur la valeur du projet diamantifère Renard; et (ix) les plans dexploration et les objectifs futurs ainsi que les résultats. Les risques additionnels sont décrits dans la plus récente fiche d’information annuelle de Stornoway, dans les rapports de gestion annuel et intérimaires ainsi que dans d’autres documents publics disponibles sous le profil de la Société à : www.sedar.com Lorsquils se fient à nos énoncés prospectifs pour prendre des décisions concernant Stornoway, les investisseurs et les autres parties doivent soigneusement considérer les facteurs ainsi que les autres incertitudes et événements potentiels évoqués plus haut. Stornoway ne sengage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs, quils soient écrits ou verbaux, qui peuvent être faits de temps à autre, par elle ou en son nom, sauf si elle y est tenue par la loi.
  3. 3. 3Stornoway Diamond CorporationStornoway est lune des plusimportantes sociétés Aviat (90%)canadiennes dexploration et Projet Avancéde mise en valeur de propriétés 24-40 M carats “PMD” Qilalugaq (100%)diamantifères. Projet AvancéLe projet phare de Stornowayest le projet Renard situé dans Hammer (75%)le Nord-du-Québec Projet en phase découverteLe siège social de Stornoway LG4-Consorem (25%) RB1 Exploration deest à Vancouver et le bureau reconnaissanced’opération est à LongueuilStornoway possède également Pikoo (100%)des bureaux à Toronto, Québec Exploration deet Mistissini reconnaissanceStornoway possède un trèsbon portfolio de projetsd’exploration avancés et de Renard (100%)projets de reconnaissance. AEON (100%) Ressources NI 43-101 Exploration de 24 M carats IndiquésLes ressources minérales ne sont pas des réserves minérales et elles nont aucune reconnaissance 17 M carats Présumésviabilité économique démontrée. Le tonnage et la teneur de tout Gisement Minéral 24-49 M carats “PMD”Potentiel sont de nature conceptuelle et rien ne prouve que des travaux dexplorationplus poussés permettront de convertir cette cible en ressource minérale.
  4. 4. Plate‐forme financière de Stornoway                                        415 mars 2012 BILAN* Capitalisation boursière : C$ 131 million (Basé sur actions votantes et non-votantes) Nombre total d’action en circulation : 141.2 million (Basé sur actions non-votantes convertibles) Total des Options en circulation : 6.4 million Comptant et dépôts à court-terme : C$ 15.7 million (au 31 janvier 2012) Facilité de crédit : C$ 100 million (non-utilisé) ACTIONNARIAT PRO-FORMA* (actions ordinaires) 25.0% IQ** 37.0% (actions non-votantes convert.) -------- Agnico-Eagle 10.8% 9.0% Rio Tinto plc 5.2% 4.4% Lorito Holdings (Famille Lundin) 3.6% 3.0% Publiques 55.4% 46.6%Notes: Debt Facility: In December 2010 Stornoway announced a credit support agreement with a subsidiary of Société générale de financement du Québec, now InvestissmentQuébec, with respect to future project debt financing of a minimum of $100 million. The credit support bears an annual commitment fee of 175 bps undrawn, and will take the form of a directproject loan ranking pari passu with concurrent senior lenders or, as appropriate, on a stand alone basis on terms no less favourable than prevailing commercially reasonable market terms.*Based on market close of $0.93 March 16, 2012. Does not include bought-deal financing of 15 million units (the "Units") announced March 8, 2012. See stornowaydiamonds.com**IQ: Investissement Québec, the Québec governments industrial and financial holding company whose mission is to foster the growth of investment in Québec, thereby contributing toeconomic development and job creation in every region
  5. 5. 5Des diamants Québécois – Pourquoi ? Avenir du diamant Faible croissance prévue de la production mondiale Forte croissance prévue des marchés asiatiques Hausse escomptés des prix des diamants au         cours des 15 prochaines années Projet Renard Un des meilleurs projets de diamant en  développement au monde Une ressource de classe mondiale avec des    résultats économiques favorables située dans      l’une des meilleures juridictions minières au monde
  6. 6. 6Diamant – Offre et demande Production et Demande en terme de diamant brute (May 2011 values) $70bn Production $60bn Demand $50bn $40bn $30bn $20bn $10bn $0bn 2003 2005 2007 2009 2011 2013 2015 2017 2019 2021 2023 2025Source: WWW Forecasts Ltd
  7. 7. 7 Diamant ‐ Prévisions de croissance du marché D’ici 2020 l’Asie aura augmenté à 57% du 2020: $128Bmarché mondial du diamant de joaillerie China (and Asia-Pacific) 32% US 27% 2010: $74B China (and Asia-Pacific) 15% India (and Asia-Arabia) 2005: $62B US 25% 42% China (and India (and Asia- Asia-Arabia) Pacific) Others 18% 10% 4%India (and US Asia- 49% Arabia) 13% D’ici 2020 les USA auront diminué à 27% Europe 10% du marché mondial du diamant de joaillerie Japan Source: AllanHochtreiter June 2011 after De Beers, Tacy Ltd., Alrosa 1H results 14% Presentation, October 2011
  8. 8. 8Les résultats de l’Étude de Faisabilité de Renard Évaluation du projet VAN7% et TRI de C$672M et 18.7% (avant Impôt) C$376M et 14.9% (après Impôt) Paramètres d’opération minière Durée de la vie de la mine de 11 ans basée sur les réserves Pic de la production de diamant à 2.1Mcts par année, moyenne de 1.7Mcts/an Valeur moyenne de la production US$180/carat Main d’œuvre permanente : 460 employés Coûts de construction et d’opération Estimation des coûts d’investissement initiaux de C$853M Estimation des coûts d’opération de C$54.71/tonne (C$70.27/carat) Réserves et Ressources1 Réserves Minérales Probables de 18.0 Mcarats (Étude de faisabilité) Ressources Minérales Présumées de 17.5 Mcarats (Plan de mine long terme) Hypothèses de base C$1=US$1, Oil US$90/barrel, 2.5% real terms diamond price growth Q311-Q425, 83.5% ore recovery, 19.4% mining dilution, 0cpht dilution grade, January 1 2012 effective date for NPV and IRR calculation. 1 Reserve and Resource categories are compliant with the "CIM Definition Standards on Mineral Resources and Reserves". Mineral resources that are not mineral reserves do not have demonstrated economic viability.
  9. 9. 9Les kimberlites diamantifères de Renard 0 1 2 Kilometers N 60 0 60 120 Kilometers Laforge 2 Laforge 1 R10 Brisay LG4 LG2 R7 LG3 Foxtrot Property Hibou R1 Eleonore Wemindji Renard R65 Western Troy Eastmain Mine R4 Strateco R8 R9 R3 Troilus Mine R2 Temiscamie Lynx Mistissini Matagami Chibougamau Kimberlite avec Réserves Probables Legend LÉGENDE Kimberlite avec Propriété de Stornoway Ligne Électrique H-Q Ressources Présumées Installations H-Q Route Kimberlites Renard Projets miniers Kimberlite avec Dyke Kimberlitique Potentiel Minéral Kimberlites régionales
  10. 10. Les Ressources Minérales NI‐43‐101 de Renard 10 24 janvier 2011 RESSOURCES INDIQUÉES Renard 65 Définies par forage Renard 3 Échant. de Micro/Macro diamant Renard 2 Évaluation par échant. en vrac 24 millions carats Renard 4 Renard 9 RESSOURCES PRÉSUMÉES Plus faible résolution de forage ou pas d’échantillonnage en vrac 17 millions carats GISEMENT MIN. POTENTIEL Faible résolution de forage, d’échant. ou pas de forage. 24 - 49 millions carats 800 mNotes: Grades illustrated are for Indicated and Inferred Mineral Resources respectively at a +1DTC sieve size cut-off. Resource categories are compliant with the "CIM Definition Standards onMineral Resources and Reserves". Mineral resources that are not mineral reserves do not have demonstrated economic viability. The potential quantity and grade of any exploration target(previously referred to as a “potential mineral deposit”) is conceptual in nature, and it is uncertain if further exploration will result in the target being delineated as a mineral resource.
  11. 11. 11Méthodes d’exploitation MinièreExploitation à ciel ouvert. Renard 65Fosses d’une profondeur Renard 2 Renard 3maximum de 113 mExploitation souterraineen utilisant du matériel deremblai provenant des Renard 4fosses pour solidifier lesmurs et minimiser les airesde confinement en surfaceAccès souterrain via un puitsvertical et une rampeDébit de production élevé :6,000 tpj de mineraiMine très mécaniséeFaibles coûts d’opérationC$54.71/t Profondeur du puits: 740 m
  12. 12. 12Libération et récupération du diamant Faible Sécurité Libération Haute Sécurité Récupération
  13. 13. 13Processus de libération & récupération des diamants Usine de traitement Broyeur HPGR Système DMS Trieuse à rayon-X Table à graisse Récupération finale
  14. 14. 14Vue globale du Projet Renard Aire de confinement de kimberlite usinée Fosse R65 Halde à Stérile Puits Fosse R2/R3 Usine de Halde à traitement Mort-terrain Portail Halde à Minerai Campement Prolongement de la route 167
  15. 15. 15Infrastructures ‐ Aéroport Rotation du personnel :  2 semaines in ‐ 2 semaines out Dessertes :  Montréal ‐ Chibougamau ‐ Renard
  16. 16. 16Distribution de la main‐dœuvre 700 600 Construction 500 ContractorsManpower 400 Process Plant 300 Underground Open Pit 200 G & A 100 Manpower at 0 Site
  17. 17. Analyse financière – Imposition                                             17(sur la base des réserves) Impôt total  Type d’imposition Taux C$ M Redevance minière  16,0 % 353,7 provincial Impôt provincial  11,9 % 200,9 Impôt fédéral 15,0 % 218,7 Redevance à DIAQUEM  2% 98,0 (Investissement Québec)
  18. 18. 18Échéancier du développement du projet 2011 2012 2013 2014 2015 2H 1H 2H 1H 2H 1H 2H 1H 2H EFB EIES Ingénierie de détail Financement du ProjetConstruction de la Route (MTQ) Accès terrestre initial Construction de la Mine Période de rodage Production commerciale
  19. 19. LE PROJET RENARDL’Extension de la Route 167 (Route des Monts Otish)
  20. 20. La route des Monts Otish                                                                20Un élément clé pour le développement régional 2006 : établissement du comité de la route des Monts Otish Pour promouvoir le développement d’un accès routier multiservices en support à :  Industrie minière (exploration/exploitation)  Industrie touristique (parc ATO)  Industrie forestière (partie sud)  Potentiel énergétique (éolien)  Accès aux lignes de trappes (Cris) L’importance d’obtenir le support des parties prenantes Chibougamau
  21. 21. 21Les parties prenantes du comité de la Route Juin 2006 : établissement du comité de la route Fédéral Provincial Jamésiens Cris CHIB. DEC MAMR MTQ SDBJ MDEIE CRÉBJ TJCM CHAP. CRA NCM Industrie Comité de la route des Monts OtishMines Tourisme Forêt Co-présidé par : Maire de Chibougamau Chef de Mistissini
  22. 22. 22L’échec de la route d’hiver de la Mine Eastmain (1994) Mine Eastmain Témiscamie
  23. 23. 23La route des Monts Otish ‐ un outil de développement Courtoisie TJCM
  24. 24. 24La route des Monts Otish : un peu d’histoireJuin 2006Établissement du comité de la Route sous la responsabilité de la CRÉBJÉlaboration du projet de route multiservices des Monts Otish (évaluation préliminaire)Septembre 2006Résolution de l’Administration Régionale CrieFévrier 2007Résolution de la CRÉBJAvril 2007Levée de fond du Comité de la Route pour financer une étude de préfaisabilité du MTQ (1M$)Janvier 2008Premier corridor proposé par le MTQAutomne 2008Pierre Corbeil et Michel Létourneau sont mandatés par Jean Charest pour élaborer les bases duPlan Nord. La route des Monts Otish : un modèle prêt à mettre en œuvre.Le 19 mars 2009 (budget provincial)« Le Gouvernement annonce la construction dune route vers les monts Otish, afin de faciliterlaccès au futur parc des monts Otish, en plus dencourager la réalisation de projets miniers danscette région. Ce nouvel axe routier reliera Chibougamau aux Monts Otish à partir de la route167 »
  25. 25. 25 25Le choix du corridor de la “Route des Monts Otish” Renard Renard Corridor et Corridor et options options proposés 1 Mine Eastmain proposés 2 Mine Eastmain McLeod Lake McLeod Lake (Western Troy) (Western Troy) Matoush (Strateco) Matoush (Strateco) Parc Albanel- Témiscamie-Otish Route potentielle Parc Albanel- (268km) Témiscamie-Otish Route d’hiver existante Route d’hiver existante Témiscamie Témiscamie
  26. 26. 26La route des Monts Otish : le projet prend forme CaniapiscauSeptembre 2009 : l’étude d’avant-projet Projet prolonement route 167du MTQ est complétée Route d’hiver existante Claims de Stornoway Projet d’explorationJanvier 2010 : début de l’ÉIES Laforge 2Mars 2011: Québec annonce qu’il s’engage Brisayà développer l’extension de la Route 167 Laforge 1 LG4 LG2Le projet de prolongement de la route 167 LG3 Camp Miragedu MTQ relie le réseau routier provincialau projet Renard sur 243 km Eleonore RenardRoute provinciale de 2 voies gravelées et (Goldcorp) McLeod Lakeavec une limite de 70km/h (Western Troy) Eastmain Eastmain 1 (Eastmain)Le coût de construction de la route est de Prolongement Matoush332 M$. Les travaux sont gérés par le route 167 (Strateco) (243km)MTQ dans le cadre du Plan Nord. Route d’hiver existanteDébut de la construction au Q1 2012. Troilus (Inmet) TemiscamieConsensus régional - Cris et Jamésiens - Mistissinipour le développement d’une infrastructure 60 0 60 120multiservice régionale. Chibougamau Kilometers Scale: 1:3,000,000
  27. 27. La première entente du Plan Nord 271 août 2011, ChibougamauEntente de Construction : SWY- MRNFEntente de Maintenance : SWY- MTQQuébec est gestionnaire de la construction del’extension de la route 167 (route publique), lecoût estimé est de 332 M$L’objectif du gouvernement est de récupérerà long terme 50% des coûts de constructionde la route auprès des utilisateurs industrielsLa contribution de SWY pour la constructionde la route est de 44 M$Accès au site Renard anticipé dans ladeuxième moitié de 2013Les paiements seront effectués sur 10 ans àun taux d’intérêt de 6,3%De plus, SWY assumera les coûts de Le Premier Ministre du Québec M. Jean Charest et le Président et chef de la direction de Stornoway M. Matt Manson à Chibougamau le 1er août lors demaintenance de la route à raison de 1,2 M$/an l’annonce de l’entente de financement pour l’Extension de la Route 167. M. Charest tient une carotte provenant de Renard 65 contenant un diamant de 4 cts.Mise en place d’un comité conjoint SWY-MTQLes autres projets qui entreront en productionseront sollicités pour contribuer financièrement
  28. 28. 28Retombées de la construction de la route Attribution des contrats de construction  Contrat de déboisement du corridor de la route : Eenatuk Forestry  Bloc A par appel d’offre : Les Carrières Bob-Son inc  Bloc B par négociation directe avec Mistissini : Consortium LRP Le Consortium LRP se compose d’entreprises de Mistissini, Chibougamau/Chapais et du Lac St-Jean. Un contrat d’une valeur de 71 M$  Bloc C : à venir  Bloc D : à venir Achat de biens et services en région Entente avec les camionneurs-artisans régionaux
  29. 29. 29Un modèle d’infrastructure du Plan Nord L’Extension de la Route 167 (« Route des Monts Otish ») Un engagement de Développement Durable  Optimisation de l’empreinte environnementale  Support des communautés  Respect des nations autochtones  Un engagement à long terme avec les communautés Un outil de développement économique  Une condition essentielle au développement industriel  Une infrastructure à vocation multiservice  Un outil de développement régional  Des retombées régionales en construction/opération Un jalon du « Plan Nord »  Consensus régional  Ouverture du territoire de façon organisée/structurée  Infrastructure publique sous gestion de l’état  Modèle de partenariat innovateur
  30. 30. 30Une ligne électrique ‐ outil de développement socialisableÉtude de faisabilité en cours : Projet prolongement route 167 Installation Hydro-Québec Caniapiscau Financée par Stornoway Claims de Stornoway Ligne existante Réalisée par Hydro-Québec Projet d’exploration Ligne potentielle Livrable au Q2 2012 Laforge 2 BrisayLigne de 165 km en pylône d’acier de Centrale Laforge Laforge 1161 kV et d’une capacité de 50 MW+ : LG4 Les besoins pour Renard sont de 15 MW LG2 LG3 Ligne électrique 35 MW disponibles pour d’autres clients proposée La ligne demeure propriété H-Q Ligne bi-directionnelle Renard (Stornoway) McLeod LakeOutil de développement régional (Western Troy) Eastmain Eastmain 1pouvant desservir d’autres projets : (Eastmain) Matoush Minier (Strateco) Éolien Tourisme Etc… Temiscamie MistissiniStornoway favorise cette approche 60 0 60 120d’énergie verte et renouvelable en Kilometerssupport du développement régional Chibougamau Scale: 1:3,000,000
  31. 31. 31Le « Plan Nord » La clé du développement du Plan Nord dans le secteur des Monts Otish Miser sur des infrastructures régionales socialisables  Une route publiques multiservices  Une ligne électrique pouvant desservir plusieurs clients industriels  Un aéroport sans bail exclusif  Autres ? S’assurer du support des populations locales
  32. 32. LE PROJET RENARD Relations avec les parties prenantes : bâtir une relation de confiance
  33. 33. 33Nos communications : ouverture et transparence Chibougamau mars 2010 Chibougamau mars 2012 Mistissini mars 2012 Mistissini mars 2010
  34. 34. 34Faits marquants des relations avec la communauté Crie 2001 : Début de la relation avec la Nation Crie de Mistissini Juillet 2010 : Signature de l’Entente de Pré-Développement Octobre 2010 : Début de la négociation de la Convention Mecheshoo Janvier 2011: Ouverture du bureau de Stornoway à Mistissini Mars 2012 : Signature de la Convention Mecheshoo (16 mois) Ouverture du bureau de Mistissini Signature de l’Entente de Pré‐Développement Janvier 2011 Juillet 2010
  35. 35. 35Les Cris et l’environnement Une grande préoccupation : l’eau Rencontres régulières du Groupe d’échange sur l’environnement pour tenir compte des observations et des préoccupations des Cris dans la préparation de l’ÉIES Toutes les questions et les enjeux soulevés pendant ces rencontres ont été compilés et abordés dans l’ÉIES Décembre 2011 : dépôt de l’Étude Environnementale de Base, de l’ÉIES et du Plan de Restauration. Ces documents sont publiques (site web de Stornoway) Groupe d’échange sur l’environnement ‐ Groupe d’échange sur l’environnement ‐ Représentants de la communauté Famille de la ligne de trappe
  36. 36. 36Gestion de l’eau et empreinte environnementaleEmpreinte environnementale limitée à 3.1km2La kimberlite usinée sera empilée à sec sans membraneAucun habitat de poisson ne sera impacté par le PKC ou les haldesRenard 65 sera exploité comme minerai, bassin et banc d’empruntToute les eaux en contact avec du matériel minier seront récupérées ettraitées avant d’être relâcher dans le lac Lagopède Usine de traitement des eaux uséesGestion schématisée du traitement Aire de confinement dedes eaux usées kimberlite usinée (PKC) Usine de traitement des R65 eaux usées Stérile R2/R3 Mort-terrain Concentrateur Minerai Station de pompage Fossé de collecte
  37. 37. 37La Convention de coopération Mecheshoo 27 mars 2012 - MistissiniLes Diamants Stornoway (Canada) inc La Nation Crie de Mistissini Le Grand Conseil des Cris (EeyouIstchee) et l’Administration Régionale Crie Chief Richard Shecapio : « A ce moment-ci, nous pouvons affirmer que le projet Renard bénéficie de l’acceptabilité Cérémonie de signature de l’Entente Mecheshoo à Mistissini, 27 mars 2012 sociale des Cris de Mistissini » Le Chef de la Nation Crie de Mistissini : Richard Shecapio Le Grand Chef de la Nation Crie (Eeyou Istchee) : Matthew Coon Come Le Président et Chef de la direction de Stornoway Matt Manson
  38. 38. 38La Convention de coopération MecheshooPrévoit l’établissement et le maintien à longterme d’une relation de travail entre les parties,fondée sur une confiance et un respect mutuelsPrévoit un cadre de communication et decoopération entre les partiesPrévoit la formation, l’emploi et des occasionsd’affaires pour les Cris, notamment les Cris deMistissiniPrévoit la coopération des parties cries avecStornoway et leur implication dans lasurveillance environnementaleS’assure de l’acceptabilité sociale de la Mine dediamant Renard par les Cris et confirme leursoutien à son développementPrévoit une approche mutuellementavantageuse, en mode solution et non-punitivepour la bonne mise en œuvre de la Convention
  39. 39. 39Le projet diamantifère Renard Un des meilleurs projets de diamant en développement au monde . . . … dans l’une des meilleures juridictions minières au monde
  40. 40. LE PROJET RENARD En route vers la première mine de diamant du Québec

×