Affichage habitat

1 978 vues

Publié le

Affichage habitat

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 978
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
32
Actions
Partages
0
Téléchargements
138
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Affichage habitat

  1. 1. Département d’Architecture Rédiger par :  Elbouali Atk  Debili Sarah Analyse De l’habitat Université Hassiba Ben Bouali Chlef Groupe :05
  2. 2. Plan de travail Introduction Approche Historique Type D’habitat L’architecte « Andres Ravereau » Analyse d’un habitat « M’zab » Typologie d'habitat
  3. 3. Introduction L’habitat , le concept le plus ancien de l’histoire de l’humanité a accompagné cette dernière à travers les lieux et les temps, en occupant des espaces et prenant des formes ,aussi variées ,que la variété des repères qu’il se définit sous l’influence de facteurs naturels ,sociaux ou culturels. Depuis son plus lointain passé ,l’homme a toujours éprouvé un besoin de retrouver ,à la fin de son labeur, un lieu de repos ,lui procurant un peu de confort ,et un lieu de refuge, lui assurant également un abri contre tous les dangers. Ce lieu a évolué à travers l’histoire ,et a pris de différentes formes ,tout en n’étant pas forcément ,fixe et unique. L’habitat mémoire fin d'étude option "habitat" promotion 2003-2004.
  4. 4. Définition Habitat : Habitat [abita] Habitat nom commun - masculin (habitats) 1. mode de logement · l'habitat sur pilotis 2. mode de peuplement et d'ancrage géographique d'une société humaine · un habitat dispersé Habitation [abitasjon] Habitation nom commun - féminin (habitations) 1. construction destinée au logement · vendre une habitation 2. Logement des personnes · des immeubles d'habitation 3. lieu de résidence habituelle · préférer une habitation en ville • taxe d'habitation Dictionnaire encyclopédique« Larousse ».
  5. 5. -Habitat de point de vue urbain: il est constitué d'espaces publiques structurant un bâti d'usage privé et un bâti d'usage public et d'éléments non bâtis. -Habitat de point de vue morphologique: c'est l'ensemble des systèmes en évolution qui créent le lieu des différentes activités. -L'habitat de point de vue fonctionnel: L'habitat est un ensemble de : Logement et prolongement extérieure. Equipements et prolongement extérieures. Lieu de travail secondaire ou tertiaire. Habitat Duplay, C."Méthode illustré de création architecturale". Moniteur, 1985.
  6. 6. Approche historique 01-Préhistoire 02-L'âge de pierre 03-L'âge de bronze 04-Période romaine 06-Ottomane 08-Poste coloniale Aurasse berbère 05-Arabo musulmane M’zab Casbah 07-Période coloniale
  7. 7. Préhistoire L'habitat semble être un des plus anciens concepts de l'humanité, un concept à peu près aussi important que celui de nourriture. L'appartement de nos immeubles modernes n'est qu'un maillon au bout d'une longue chaîne qui commence avant même que l'homme de préhistoire aménage sa grotte en édifiant des mûrs extérieurs et en cloisonnant et plafonnant l'intérieur de sa demeure à l'aide de peaux tendues. L'encyclopédie Microsoft encarta 2006.
  8. 8. L'âge de pierre Le néolithique marque un changement fondamental dans l’usage et la taille de la pierre. Si, au sens strict, il signifie « âge de la pierre récente » (terme moins employé), il met en évidence l’écartement progressif de la pierre au profit de la céramique et d’un nouveau genre de vie fondé sur la domestication des plantes et des animaux. L'encyclopédie Microsoft encarta 2006.
  9. 9. L'âge de bronze C'est à l'âge de bronze que l'homme exploite toutes les possibilités offertes par le bois. Il édifie des murs en colombage et commence à utiliser le mortier. Plus de 2 000 ans av J.-C. L'encyclopédie Microsoft encarta 2006.
  10. 10. Période romaine L'organisation des espace se fait autour de l'atrium, ce dernier est un espace vert avec une jette d'eau, cet espace assure la ventilation et l'ensoleillement de la maison. La Maison Kabyle : La construction de la maison Kabyle se fait par rapport au contrainte externe, et elle est construite par rapport aux courbes de niveaux et face au soleil levant. La Maison Aurasse : La maison aurassienne est implantée perpendiculairement aux courbes de niveau. La maison aurassienne est organisée et structuré par un espace central, c’est le centre symbolique et fonctionnelle Fichier P.D.F "Habitat et construction" Revue « Perspectives méditerranéennes », article « Typologie d’un habitat kabyle » ; mars 1983 n°13,D.Thonier
  11. 11. Arabo musulmane L’architecture islamique naisse de plusieurs architectures et surtout l’architecture romaine. L’Atrium romain devenu ELFINAA dans l’architecture islamique, cet espace joue le rôle de l’espace organisateur des espaces internes du maison. Habitat de m’zab Le module de base est organisé par un espace central, lieu d’activités domestiques et de regroupement, cet espace est souvent matérialisé par une cour centrale, l’habitat du tiers-monde (cas de l’algie)
  12. 12. Ottomane L’architecture ottomane est une concept développé a partir de l’architecture islamique et l’architecture turc et byzantin. On remarque que la concept des maisons ottomanes c’est presque la même de maison islamique et que la cour central EL FINAA organise tout les espaces du maison. Habitat de la casbah : Le meilleur exemple de l’habitat ottoman .Le patio central (ELFINAA) est toujours l’espace organisateur, lieu des activités domestique. La Casbah d'Alger, et le site créa la ville "André Ravéreau" édition Sindbad,
  13. 13. Période coloniale Entre 1914 et 1945 Changement radical dans les concepts. La maison coloniale exprime la vie militaire de l’habitant européen, tous les espaces sont organisés autour d’un couloire avec une organisation linière. En 1962, l'économie Algérienne était dans une situation grave due à son état de dépendance structurelle et aux destructions de la guerre. Dé 1963 à 1966, le rythme de livraison ne dépassait 6.000 logements par an, une période de propagation des programmes ruraux ou de reconstruction. Période poste coloniale Mémoire : -Conception d'un ensemble d'habitats semi collectifs à Tipaza (2007) N.A.Benmatti."L'habitat du tiers monde cas de l'Algérie,
  14. 14. Typologie d’habitat 1-L'habitat urbain Situé au cœur de la ville, les anciens quartiers offrent des conditions intéressantes d'habitat, du fait de la proximité des services, de la diversité sociale, du potentiel d'appropriation spatiale du logement et de ses prolongements(les espaces extérieures). "Dans toute la mesure du possible, il convient de valoriser ce type d'habitat plutôt que de le raser aux seules fins de densification". Fichier P.D.F "Habitat et construction"
  15. 15. Typologie d’habitat 1-L'habitat suburbain et périurbain: Ce type d'habitat situé à la périphérie des villes, présente un cadre de vie banlieue sans âme. Il manque des éléments de cohésion sociale, tels que lieux de rencontre, activités de proximité etc.… Le décor architectural manque parfois d'originalité. Généralement se type d'habitat est trop dense. Fichier P.D.F "Habitat et construction"
  16. 16. Typologie d’habitat 1-L'habitat rural : Il se développe hors de l'aire urbanisée en ordre dispersé, il offre des conditions d'habitat privilégiées, malgré la rareté des équipements et services. Ce mode de logement tire parti d'un environnement bénéfique et exerce simultanément une empreinte, tantôt en harmonie au site, tantôt en décalage. Dans ces secteurs, une bonne compréhension des composantes majeures du site, ainsi que des caractéristiques de l'architecture locale et traditionnelle permettent des choix adéquats d'échelles, matériaux, couleurs et végétaux. Fichier P.D.F "Habitat et construction"
  17. 17. Type d’habitat Le logement individuel : Une tranche de construction qui repose directement sur le sol et sur lequel rien n’est posé d’autre que son propre toit. C’est le type d’habitation le plus recherché par ce qu’il offre des grandes surfaces très exposées aux vues, un maximum de liberté individuelle d’adaptation aux exigences de ces occupants. la maison a cascade smith house Villa savoya la farnsworth house Mémoire de fin d’étude option HA promotion 2003-2010
  18. 18. Type d’habitat Le logement intermédiaire : C’est un habitat individuel superposé avec une entrée privé. ; Chaque logement possède son escalier qui l’acheminera dans son logement; Chaque logement possédera son garage ; La mitoyenneté des espaces et de planché Parmi les architectes qui ont retenu des formes d’habitats communautaires, il y en a qui proposent des organisations tout à la fois proche de la maison individuelle par certaines qualités spatiales et leur regroupement, ce sont là des formes architecturales souvent désignées du terme « Habitat Intermédiaire » très en vogue dans les années (1960, 1970) Combridje 2000 « Eric Lyons and Partners » L’habitat intermédiaire ; (PHILIPPE BARBBEYER) Tokyo par Toshio Akimoto
  19. 19. Type d’habitat Il existe une définition réglementaire de ce terme «intermédiaire » qui se base sur cinq caractéristiques •Surface améliorée. •Une hauteur maximale de trois niveaux. •Un accès individuel. •Partie commune (réseaux…). •Densité de 40 logements / ha. En fin il offre autant des surfaces supplémentaires et une liberté d’appropriation. L’habitat intermédiaire ; (PHILIPPE BARBBEYER)
  20. 20. Type d’habitat Le logement collectif : L’immeuble d’habitation à plusieurs étages est le type d’habitat le plus pratique dans les sociétés industrialisées, mais aussi le type le plus souvent fortement critiqué. L’habitat collectif ou l’immeuble par opposition à l’habitat intermédiaire est donc une construction dont la hauteur n’est supérieure à trois niveaux, parfois aucun espace extérieur privé. C’est un type qui s’adapte très bien à une production industrielle et à des méthodes de planification de réalisation et de gestion centralisées, contrairement à la maison unifamiliale, dans ce cas la participation des occupants se réduit à un minimum, il n’existe pas de rapport entre l’habitant et son habitation : (le logement devient un objet d’échange quelconque). La cité radieuse logement 1995 rue stalingrad « HENRI CIRIANI » Le logement collectif ; (ARNOLD Françoise)
  21. 21. L’architecte : Andres Ravéreau André Ravéreau est un architecte français né à limoges en 1919, Cet ancien élève d' August perret à l’école de beaux arts de paris, visite la vallée du M’zab en Algérie en 1949 alors qu'il est étudiant. En découvrant les cités du Mz’ab, André Ravéreau prend conscience, au-delà du choc émotionnel, de ce que peut apporter cette architecture dans la définition de nouvelles pratiques. En pleine tourmente algérienne, son diplôme d'architecture en poche il décide d'y retourner. Pour André Ravéreau les cités ibadite du milieu, d'une architecture et d'un urbanisme respectueux de l'environnement. Pour renforcer sa compréhension du lieu il installe son atelier à Ghardaïa en 1959 , cet « atelier de désert » verra se succéder plusieurs générations de jeunes architectes venus se confronter à cette gestion du territoire respectueuse des traditions culturelles et du contexte naturel. Ce coup de cœur pour une « leçon d'architecture », il le rapporte par le menu dans un livre préfacé par l'Egyptien Hassan Fathy et illustré par des photographies de Manuelle Roche , sa compagne dans la vie. Biographie http://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Rav%C3%A9reau
  22. 22. André Ravéreau, a longuement étudié les architectures vernaculaires du monde méditerranéen, notamment en Algérie où il fut Architecte en Chef des Monuments Historiques. Il s'est particulièrement intéressé au M'Zab, vallée aride du désert algérien et à la Casbah d'Alger où il a créé des ateliers visant à mener conjointement l'étude et la réalisation de constructions nouvelles, des recherches et des actions de protection de l'héritage du passé. En 1987 paraît l'ouvrage "Le M'Zab, une leçon d'architecture", synthèse des enseignements tirés d'une longue pratique de l'architecture mozabite. L'exposition présente un ensemble de très beaux dessins réalisés en Algérie et ailleurs ; études de l'habitat vernaculaire, croquis des scènes de la vie quotidienne, relevés, études et plans pour des projets de maisons et de bâtiments publics. Elle présente également les principaux bâtiments réalisés par André Ravéreau, dont le Centre de Santé de Mopti au Mali, pour lequel il reçut le prix Agha Khan en 1980. Biographie L’architecte : Andres Ravéreau http://www.cmaville.org/article-17038436.html
  23. 23. L’architecte : Andres Ravéreau Les Ouvrages Le M'zab Une leçon d'architecture Pourchassés pour hérésie et réfugiés dans une région ingrate du Sahara, les Ibadites bâtirent au XIe siècle cinq petites cités d'une rare beauté. Cette architecture sans architecte a inspiré à André Ravéreau une philosophie de la ville : partir des besoins élémentaires de l'homme, étudier les matériaux locaux, le climat, construire sans ornements, dans la plus stricte logique. Son livre nous entraîne des maisons du M'Zab - admirables et inventives - aux temples grecs, de Ledoux à Gaudi, des cathédrales aux HLM. Pour recueillir et transmettre l'enseignement offert par une architecture toute de confort véritable, de tradition et de lumière. La casbah d'Alger et le site créa la ville André Ravéreau, partant du site pour entrer dans les secrètes demeures, nous fait parcourir les patios et accéder aux terrasses. Non sans nous avoir, au passage, rendu intelligibles le signe, l'origine, la pureté, la cohérence, la fonctionnalité de chaque élément architectural. Et d'étonnants concepts, comme " l'autre hauteur de la vie ", ou " la porte pensée ouverte " et celle " pensée fermée » Hier comme aujourd'hui, l'un et l'autre cas étudiés - le M'Zab et la Casbah sont spécifiques d'une Algérie qui, au moins par ces deux exemples de très haut niveau, sort de l'ordinaire pour affirmer une richesse architecturale à nulle autre pareille, souvent ignorée des siens dans sa jalouse et inimitable originalité actuelle. " http://www.babelio.com
  24. 24. Du local à l'universel de André Ravéreau l’architecture populaire est là essentiellement pour servir l’homme, ce qui est mon objectif, et c’est entre autres pourquoi elle m’instruit. Je ne cherche pas à plaire, je cherche à satisfaire tous les sens de celui qui vivra dans mon architecture, qu’il se sente accueilli, qu’il ait frais quand il fait chaud dehors, qu’il ait chaud au bon moment, qu’il soit respecté dans son intimité, qu’il soit aussi respecté dans ses perceptions visuelles, que ce soit vis-à-vis du lieu que j’ai conçu pour lui, ou vis-à-vis de son environnement Biographie L’architecte : Andres Ravéreau
  25. 25. La maison mozabite : André Ravéreau explique très bien que ce qui caractérise l’architecture du Mzab, c’est une volonté de pauvreté, l’absence de toute décoration superflue des maisons, et une unité fondamentale qui reflète l’égalité sociale de tous les membres de la communauté. L'espace mozabite se présente suivant une logique, un ordre bien précis. Il traduit un ordre social bien déterminé et renvoie une image de cohérence et de rigueur
  26. 26. L’habitat individuel: En Algérie : (Ghardaïa) 1-La résidence principale au ksar 2-La résidence secondaire en palmeraie (Akham) Présentation du projet : -Vue sur l’ensemble des résidences secondaire en palmeraie (Akham) -source : prise par les auteures Pour mieux comprendre le comportement du citoyen algérien dans les résidences principales et les résidences secondaires, nous nous sommes penchés sur l’analyse de deux exemples type situé à Ghardaïa l’une au niveau du ksar et l’autre en plein palmeraie ; nous avons opté pour ce choix du Sud car il véhicule une culture ancestrale et un comportement toujours ancré dans le temps de l’individu algérien vis-à-vis de sa demeure. Vue sur l’ensemble des résidences secondaire en palmeraie (Akham) -source : prise par les auteures source : prise par les auteures Les pratiques de l’habitat : La maison mozabite :
  27. 27. Plan de situation Plan dans l’ilot Plan de masse Résidence secondaire au Palmeraie : Environnement naturelle Plan de situation Plan dans l’ilot Plan de masse Résidence principale au Ksar : Environnem ent urbaine Un exemple analysé par Andrés Ravéreau Espaces extérieures
  28. 28. Un exemple analysé par Andrés Ravéreau Patio Salon femme S D B Cuisine CuisineSalon femme Patio Salon homme Espace de travail S D B PlanduRDC Patio Salon homme Elhawch e(jardin) galerie Vue Résidence principale Résidence secondaire L’organisation des espaces intérieures est faite autour du patio Contrairement à la résidence citadine, celle du palmerai dispose s’une galerie ou’ la famille prendre ces repas.
  29. 29. Chambre Chambr e Plan du 1etage Plan du 1etage Chambre Chambre Chambre Chambre Patio Patio Terrasse Galerie -Vue sur la galerie de la résidence principale La galerie de la résidence principale c’est un espace de distribution pour les chambres Un exemple analysé par Andrés Ravéreau
  30. 30. Terrasse couverte Terrasse couverte Terrasse Patio Patio Espace ouvert vers le ciel (Akham)Terrasse La résidence secondaire dispose un espace dans la terrasse pour dormir à la belle étoile et profité de la fraicheur nocturne (Akham) Un exemple analysé par Andrés Ravéreau
  31. 31. Coupes qui montre la séparation de l’espace jour et l’espace nuit Espace jours Espace nuit Espace jours Espace nuit Un exemple analysé par Andrés Ravéreau
  32. 32. L’organisation des espaces intérieures est faite autour du patio Contrairement à la résidence citadine, celle du palmerai dispose s’une galerie ou’ la famille prendre ces repas. Un exemple analysé par Andrés Ravéreau
  33. 33. façades : une façade qui donne sur la rue est aveugle pour se protéger de la chaleur du soleil et pour se cacher de l’étranger matériaux et techniques: Le système constructif est poteau -poutre en lattis de nervure du palme et la maçonnerie est en grosse pierre irrégulière La structure : Structure poteaux-poutre en béton armé ; Poteaux : 30x30 Poutres : 30x45 Façade principale ouverte de la résidence secondaire Façade principale aveugle de la résidence principale Un exemple analysé par Andrés Ravéreau
  34. 34. 1-L’intégration à l’environnement naturelle par la création des espaces qui s’adapte avec : la galerie, espace ouvert (Akham). 2-l’organisation des espaces intérieures est faites autour d’un espace centrale. 3-l’utilisation des matériaux de construction local. 4-le traitement des façades repose sur deux points : -l’orientation -l’intimité Synthèse :

×