LAlhambra de Grenade est un des monuments majeurs de larchitectureislamique. Cest avec la Grande mosquée de Cordoue le pl...
Historiquement lAlkazaba ,existait dès le 9ème siècle, mais la présence decertaines pierres de taille suggère une origine...
 A la différence des châteaux occidentaux de lAlhambra ne possède pas de plan apparent,ni de façade, ni de portes pour pa...
Laspect généralDe l’extérieur, l’Alhambra, perchée sur leplateau de la Sabika, se présente comme unvaste enchevêtrement d...
123-Daprès le cartes on a 3 accès principaux : Le 1° étant le plus proche de du centre ville, il est plus importante. il ...
1) la tour de Vela de lAlkazaba doù sont prises certaines vues.2) les Thermes au centre de lAlkazaba.3) le Mexuar dans le ...
Plan d’ensemble
la GeneralifePalais des lions palais des MyrtesLe palais de Charles Quint 
lAlcazaba Le Partal et la Tour des Damescour de Lindaraja jardin du Partal
Style (architecture nasride)Région de pertinence etpériodeTypologie       (les palais)Architecture militaireLe style nasri...
géométriques constructives décoratives1-Introversion autour d’unecour centraleCour des myrtes cour des lions2-L’ axialité ...
géométriques constructives décoratives4-La disposition du plan sur les4 point cardinaux. C’est laTrame orthogonale5-La sym...
géométriques constructives décoratives3-plan rectangulaire:Les deux palais sinscrit dansun carré de quelque quatre-vingts ...
Reconnaissance des matériaux constructifs :On peut noter que les matériaux utilisé dans d’architecture musulmane sont simp...
En plus de ces matériaux à usage constructif il y’a d’autres à usage décoratif commele marbre,le plâtre et le stuc, la faï...
Les architectes musulman sont bien connus pour avoir utilisé que deux types de supportsles colonnes et les piliers.Les col...
-Les colonnes élancées, disposées d’unemanièreisolée ou groupée à 2 ou à trois-la forme des arcadesreprend un répertoiretr...
-- La salle des Abencéragespossède une voûte àstalactites couronnée d’unecoupole -lanterne en formed’étoile.-La salle des ...
Lexistence dune trame orthogonale régissant les bâtiments centraux delAlhambra, linscription des deux principaux patios da...
Toutes les constructions sy inscrivent dans un systèmeorthogonal, Formant une manière de grille dont les lignes secroisent...
Les diagonales des deux cours se croisent, elles aussi,perpendiculairement, lune à lautre. En outre, le pointdinter­sectio...
La facade est du à lamultiplication de plusieurs arcsUn arc
On rencontre également très souvent létoile à 8 ou 16 branches obtenue parrotations de carrés.La trame des petits carrés o...
Le processus d’élaboration d’un Tracégéométrique d’une mosaïque au niveau de lapartie inferieure d’un mur.
* 4 formes différentes suffisent pour construire une infinité de structures. Deux sont desectiontriangulaire (un demi carr...
*Les autres pièces.la pièce de section rectangulaire , et ses variantes. Deux petites pièces “en amande” proviennent dela ...
Les mouqarnas sont des constituants majeursde l’identité du style de l’architectureislamique.Il existe pourtant des différ...
LA SALLE DES DEUX SOEURS :RELEVÉ DU PLANtracé plan et élévation. Les pièces demouqarnas sont simplifiées à lextrême…au pre...
Alhambra 01
Alhambra 01
Alhambra 01
Alhambra 01
Alhambra 01
Alhambra 01
Alhambra 01
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Alhambra 01

4 666 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 666
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
37
Actions
Partages
0
Téléchargements
573
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Alhambra 01

  1. 1. LAlhambra de Grenade est un des monuments majeurs de larchitectureislamique. Cest avec la Grande mosquée de Cordoue le plus prestigieux témoin dela présence musulmane en Espagne du VIII au XVe siècle . Le nom fémininAlhambra provient de larabe Al Hamra, « la rouge » en raison de la couleur queprennent les murs du monument au coucher du soleil.Etablie sur la Colline de la Sabica, à 700m daltitude la citadelle delAlhambra de Grenade constitue sur environ 130 hectares lun des complexesarchitecturaux du Moyen Age les plus représentatifs de lart islamique en Occident.
  2. 2. Historiquement lAlkazaba ,existait dès le 9ème siècle, mais la présence decertaines pierres de taille suggère une origine romaine. A partir de 1238 Muhammad ben Yussuf ben Nasr commence à construire despetits palais à partir de lancienne forteresse, puis des bains et des mosquées et unevéritable petite ville princière commença à exister. Après la conquête de Séville parFerdinand III en 1248 une longue trève sétablit entre les musulmans et les Castillanset un véritable royaume musulman sétablit.Un siècle plus tard Yussuf 1er et son fils Muhammad V avaient construitlAlhambra ( salle Mexuar vers 1319, palais de Comares vers 1330) qui seprésentait comme un château blanc et déjà les jardins en terrasse de la Generalife(construite vers 1300) étaient tracés.L’Alcazaba
  3. 3.  A la différence des châteaux occidentaux de lAlhambra ne possède pas de plan apparent,ni de façade, ni de portes pour passer dune salle à une autre mais un ensemble de couloirsétroits qui conduisent à des cours intérieures autour desquelles sont regroupées leshabitations. En 1492 la Reconquista saccélère avec la prise de Grenade par les rois catholiques, cestla fin du royaume Nasride. LAlhambra devient chrétienne. Au XVIème siècle divers aménagements vont être réalisés: le Mexuar est transformé enchapelle, lAlkazaba est reliée au reste de lensemble par la construction de la placedarmes, quelques tours sont réparées. La cour de Lindaraja est fermée par une galerie àarcades, la grande mosquée devient léglise Santa Maria et on trace le Palais de Carlos Vqui ne sera dailleurs jamais terminé. Simultanément sur les vestiges dun palais Nasride situé au milieu du site on va édifierun couvent franciscain dès 1495. Notons que Charles Quint, qui à son avènement navait pas de capitale déterminée, avoulu faire de lAlhambra le centre de son immense empire, devant sétendre vers lAfriqueface à lexpansion du Turc Soliman, mais la découverte de lAmérique a contrarié cettevolonté dexpansion économique vers lAfrique et Philippe II nachèvera pas lui non plusloeuvre de son père.
  4. 4. Laspect généralDe l’extérieur, l’Alhambra, perchée sur leplateau de la Sabika, se présente comme unvaste enchevêtrement de murs d’argile ocre(mélangeant briques, pisé et galets) et detoitures de tuiles rouges.Les fortificationsL’Alhambra est isolée de la ville par unensemble de fortifications, qui a probablementatteint 8 km de long. Les plus anciennes partiesdatent du xie siècle, lorsque l’Alcazaba (lacitadelle, située à l’extrémité du plateau) estfortifiée par la dynastie des Zirides. Au xive siècle,les Nasrides renforcent l’enceinte existante detours et la prolongent sur la totalité de la collinede la Sabika.
  5. 5. 123-Daprès le cartes on a 3 accès principaux : Le 1° étant le plus proche de du centre ville, il est plus importante. il est protégéedune barrière naturelle qui est le versant abrupte de la vallée et dautre manièrepar une tour de contrôle et de defence. le 2°accès donne sur le centre du complexe entre le généralife et les palais. le 3° se situe à la partie est du palais, celui-ci donne depuis les espaces verts et leschamps libres qui bordent lédifice directement sur le généralife
  6. 6. 1) la tour de Vela de lAlkazaba doù sont prises certaines vues.2) les Thermes au centre de lAlkazaba.3) le Mexuar dans le palais Nasrides ou Palacio Nazaries .4) le Comares avec son immense bassin (cest ici que se trouve la salle du trône, dite encore Salledes Ambassadeurs, et la Cour des Myrtes qui a servi de modèle au Taj Mahal indien. Notez surla photo laspect massif du palais de Carlos V qui apparait à larrière du palais de Yussuf 1er, enreflet dans leau bien sûr et sur la seconde photo les panneaux décoratifs très riches de la facadeen alicatados et stuc).5) Lindaraja avec son mirador donnant sur un jardin clos entourant une magnifique fontaine, maisinitialement (avant 1526) le jardin nétait pas clos et lon pouvait voir la ville de Grenade,dailleurs Lindaraja semble vouloir dire "les yeux de la maison dAixa".6) Leones (la cour des lions) centre de la demeure privée du Sultan.7) le jardin du Partal (portique ouvert en arabe).8) le palais de Carlos V inachevé.9) les nouveaux jardins de la Generalife ou "jardins du bas", avec leurs haies de cyprès datent dumilieu du 20ème siècle.10) une partie du parking.11) la billeterie (lentrée du site est très excentrée).12) la Generalife.
  7. 7. Plan d’ensemble
  8. 8. la GeneralifePalais des lions palais des MyrtesLe palais de Charles Quint 
  9. 9. lAlcazaba Le Partal et la Tour des Damescour de Lindaraja jardin du Partal
  10. 10. Style (architecture nasride)Région de pertinence etpériodeTypologie       (les palais)Architecture militaireLe style nasride atteint sonapogée au XIVe siècle sous lesrois Youssouf Ier etMohammed V, qui font édifier lesparties les plus prestigieusesentre 1333 et 1354. Chaquesouverain reprenait le palais deson prédécesseur et en édifiaitde nouvelles parties, le modifiantà sa guise : on parle donc depalais Nasrides, au pluriel, pourcet ensemble.l’Alhambra possède encore deuxgroupes de palais du XIVe siècle. Les demeures bâties par lespremiers souverains de ladynastie ont disparu et, auXVe siècle, les rois de Grenaden’ont pas eu – fort heureusement– les ressources nécessairespour remplacer les palais quel’on admire aujourd’hui et pourencore longtemps. Espagne   (1238-1492) L’ Alhambra, un grand palais enAndalousie à Grenade (au sud delEspagne), construite en 1238 à700m daltitude sur une collineappelée la Sabikalun des complexes architecturaux duMoyen Age les plus représentatifs delart islamique en occident.L’Alhambra est isolée de laville par un ensemble defortifications, qui aprobablement atteint 8 kmde long. Les plus anciennesparties datent du xie siècle,lorsque l’Alcazaba
  11. 11. géométriques constructives décoratives1-Introversion autour d’unecour centraleCour des myrtes cour des lions2-L’ axialité orthogonale(unique ou double1-Utilisation des                matériaux  simples:*le pisé*Le bois*la tuile:*Eclairage naturel*Arabesque et entrelacs*Le réseau losangé
  12. 12. géométriques constructives décoratives4-La disposition du plan sur les4 point cardinaux. C’est laTrame orthogonale5-La symétrie:Axe de symétrie2-utilisation des matériaux     noble*La faïence:*Le marbre*Le stuc-Le contraste entre le raffinementdécoratif des aménagementsintérieurs et la sobriété des façadesextérieurs.Façade d’intérieur Façadeextérieur*La forme des arcades :polylobé ou festonné*rythmes épigraphiques /géométrique
  13. 13. géométriques constructives décoratives3-plan rectangulaire:Les deux palais sinscrit dansun carré de quelque quatre-vingts mètres de périmètres*Système constructifUtilisation des colonnesdisposés de déférents typesUtilisation des arcs:*Arc brisé*coupole:*l’usage des coupoles à mouquarnasou stalactites*Usage de plafond en marquèterieDe bois polychrome.*Panneaux de mosaïques de faïence
  14. 14. Reconnaissance des matériaux constructifs :On peut noter que les matériaux utilisé dans d’architecture musulmane sont simplesadaptés au climat chaud et aride du désert ou la religion musulmane est apparue dansun premier temps et leurs disponibilités aux abords de leurs sites d’implantation.Le pisé :Maçonnerie faite dune compression dargile, de paille et de caillouxMatériau ordinaire le pisé est l’un des principaux matériaux utilisédans la construction de toute la citadelle ce qui luis donne cetteaspect rougeâtre d’où lui à valu son nom Alhambra de l’arabe elhamrah.La brique cruea été utilisé dans la partie la plus ancienne lAlcazabace qui explique son état de ruine seules subsistent lesfondations de ce qui fût les habitations de la garnisonmilitaire.Le bois :il sert notamment pour les gris de fenêtre et les balconset les portes et surtout comme couverture en pavillonde forme étoilée au-dessus des coupoles.Le pisé au Palais des myrtesLa brique a AlcazabaCouverture en bois
  15. 15. En plus de ces matériaux à usage constructif il y’a d’autres à usage décoratif commele marbre,le plâtre et le stuc, la faïence qu’on trouve largement dans toute la citadellel’Alhambra.Le stuc :Cest matériau composé de plâtre, de colle et dune poussièreminérale, utilisé dans le bâtiment et en sculpture pour imiterle marbre,il remplace la pierre sculpté et c’est un apportmésopotamien remonte au 11eme siècle Il est traité parpanneaux sculptés, inséré dans un ensemble, il décorLes écoinçons et orne les tampons qui dominent les arcsUtilisation de stuc sculptépalais des lionsUtilisation de la faïenceObjet de poterie émaillée, généralement colorée et ornée dedessins raffinés .Matériau noble Procédé de modelage, decuisson et de vernissage dune pâte argileuse pour lezellige et mosaïquela faïenceLe marbre :Calcaire cristallin dorigine métamorphique. Matériaux nobleutilisé pour les colonnes Fines et élancées où reposentdes arcs et aussi pour le revêtement du sol-ici le matériau à un double rôle structurel mais Aussi décoratif
  16. 16. Les architectes musulman sont bien connus pour avoir utilisé que deux types de supportsles colonnes et les piliers.Les colonnesLes colonnes:éléments porteurs de forme cylindrique qui se compose d’une base, d’un fût et d’unchapiteaux. Le fût est généralement décoré dans l’architecture musulmane avec unefaïence ou la mosaïque.Les pilierLes pilier:sont aussi des éléments porteurs sauf qu’ils sont carrés ou rectangulaire.Dans le palais «Dans le palais « cour des lionscour des lions » on trouve essentiellement» on trouve essentiellementdes colonnes l’innovation et le faite d’être fines et élancéesdes colonnes l’innovation et le faite d’être fines et élancéessoit elles sont disposées par deux ou trois pour porter l’arc.soit elles sont disposées par deux ou trois pour porter l’arc.Une colonne Disposée Par troisUn autre élément constructif spécifique à l’architecturemusulman est l’arc .il est utilisé comme élément destructure pour répartir les charges mais aussi d’élémentarchitectural décoratif .L’arc recouvert de mounqarnas ciselé dans le stuc.l’arc:l’arc:
  17. 17. -Les colonnes élancées, disposées d’unemanièreisolée ou groupée à 2 ou à trois-la forme des arcadesreprend un répertoiretrès diversifié :polylobé ou festonné-la prolifération dans l’usagedes coupoles à mouquarnas oustalactites minuscules, formantde véritables nids d’abeilles, ellessont couvertes par un pavillon enbois en forme étoilée.panneaux de mosaïques de faïence,représentant des motifsgéométriques-les mouquarnas qui forment lacoupole sont disposées selon unschéma géométrique rayonnant àpartir d’une étoile centrale ‘elles ontune fonction purement décorative-la virtuosité des schémasgéométriques composant lespanneaux de céramique defaïence polychromes.
  18. 18. -- La salle des Abencéragespossède une voûte àstalactites couronnée d’unecoupole -lanterne en formed’étoile.-La salle des Rois est aussiornée de précieux arcs àstalactites et de coupoles endemi-sphères.Les murs sont entièrement revêtusde fins entrelacs, d’arabesques oùl’épigraphie arabe reproduit desversets du Coran ou des élogesadressés au prince.Détails de décor demosaïqueMotifs ciselé dans leplâtre a une salle quiborde la cour des lionsDétails de décor de faïencea la salle de trône
  19. 19. Lexistence dune trame orthogonale régissant les bâtiments centraux delAlhambra, linscription des deux principaux patios dans un carre parfait, le faitque soient perpendiculaires entre elles.*Pour comprendre la fonction et lorganisation de ce palais exceptionnel, on se limiteraa létude du plan du corps central :La cour des Myrtes et la cour des Lions.DONC LE TRACE DES DEUX PALAIS*Dans lidée des hommes de la fin du XVII et du début du XIX siècle,la disposition en L des deux patios et leur composition asymétrique constituaientune infraction caractérisée a routes les règles de larchitecture néoclassique.Premier carré Rotation du carré 90° disposition en LAssemblage descarrés
  20. 20. Toutes les constructions sy inscrivent dans un systèmeorthogonal, Formant une manière de grille dont les lignes secroisent a angle droit. Cela permet davoir un plan rectangulaireorganisé autour d’une cour centrale à caractère dunique ou dedouble axialité orthogonale .…Organisation autourd’une cour centraleSchéma montrantle tracé orthogonalde l’ensemble de palais
  21. 21. Les diagonales des deux cours se croisent, elles aussi,perpendiculairement, lune à lautre. En outre, le pointdinter­section se trouve dans lalignement du mur nord­sud séparant le patio des Myrtes du patio des Lions.Axe séparant les deux palais
  22. 22. La facade est du à lamultiplication de plusieurs arcsUn arc
  23. 23. On rencontre également très souvent létoile à 8 ou 16 branches obtenue parrotations de carrés.La trame des petits carrés obtenue sert de guide pour tracer les figures quicomposent létoile et les entrelacements du dessin.La composition finale est une sorte de labyrinthe sans fin composé de multiplesformes colorées.
  24. 24. Le processus d’élaboration d’un Tracégéométrique d’une mosaïque au niveau de lapartie inferieure d’un mur.
  25. 25. * 4 formes différentes suffisent pour construire une infinité de structures. Deux sont desectiontriangulaire (un demi carré), les deux autres sont basées sur un losange à 45°.La découpe s’appuie sur une courbe unique. appliquée sur certaines faces du prisme.Cette courbe définit le profil des mouqarnas, qui suit en général une pente de l’ordre de 30° parrapport à la verticale.*Code de représentation :Pour différencier sur laprojection plane deux piècesayant la même section (demi-carré ou losange), on note par unpoint le où les sommetsinférieurs de la pièce. Un telsommet s’appellera le “pied” dumodule.Mouquarnas de La coupole de la salle des deux sœurs
  26. 26. *Les autres pièces.la pièce de section rectangulaire , et ses variantes. Deux petites pièces “en amande” proviennent dela décomposition de la pièce numéro 3.*Les règles d’assemblage.L’assemblage se fait par mise en commun des arêtes courbes.Deux arêtes ne pouvant être mises en commun que si elles ont la même orientation. Et dans ce cas,il n’y a qu’un seul positionnement possible.Ainsi, grâce à ce code de représentation, le plan contient toute l’information sur la structure :dans la mesure où l’on connaît la pente des mouqarnas, ou la hauteur d’un seul module, lareprésentation est complète.
  27. 27. Les mouqarnas sont des constituants majeursde l’identité du style de l’architectureislamique.Il existe pourtant des différences régionales :souvent construits en brique, par niveauxsuccessifs, en Iran ou en Irak, on les verraplutôt taillés dans la pierre en Syrie et enÉgypte. Dans la région arabo-andalouse il s’agitde constructions modulaires, en bois ou enplâtre. La symétrie est à de rares exceptionsprès celle de l’octogone, alors que la symétriepentagonale est assez fréquente dans le stylepersan.La coupole de la salle des deux soeurs,réalisée en plâtre, utilise plus de 5000 pièces.Toutes les pièces sont des prismes droits dontune extrémité a subi une découpe courbedessinant la partie visible des mouqarnas. Cessurfaces se raccordent par continuité, c’estpourquoi on peut dire que les mouqarnasressemblent plus à une peau qu’à un volume.Le détail du modelé des pièces n’a aucuneimportance structurelle, un même assemblagepouvant se prêter à des habillages de styles fortdifférents.
  28. 28. LA SALLE DES DEUX SOEURS :RELEVÉ DU PLANtracé plan et élévation. Les pièces demouqarnas sont simplifiées à lextrême…au premier plan, l’ensemble des piècesirrégulières.vue axonométrique (modélisation 3D sansdécoration des pièces de mouqarnas).Tracé du plan de la coupole a mouqarnes

×