Arcs

1 570 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 570
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
58
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Arcs

  1. 1. B O U D A L I A N A D I A 8 7M E S B A H I N A S S I M AUNIVERSITÉ ABOUBEKR BELKAIDFACULTÉ DES SCIENCES DE L’INGÉNIEURDÉPARTEMENT D’ARCHITECTUREThème : LES ARCS
  2. 2. PLAN DE TRAVAILINTRODUCTIONLES ELEMENTS D’UN ARCRÔLE DE L’ARCCLASSIFICATION DES ARCSLA MISE EN ŒUVRE D’UN ARC EN PIERRELES CONTREFORTSCLASSEMENT DES ARCS SUIVANT LESCHARGESEPAISSEUR DE LA CLEFEPAISSEUR DU PIEDROITPROPORTION DES ARCADESRESISTANCES AU GLISSEMENT DU SOMMIERLA POSE DES PIERRESLES APPUIS GLISSANTSEXEMPLE
  3. 3. INTRODUCTIONun arc est tout assemblagede pierre, de moellon ou de brique destiné àfranchir un espace plus ou moins grand aumoyen dune courbe.
  4. 4. LES ELEMENTS D’UN ARC• La clef darc: la dernière pierre posée, celle du milieu quiconfère à larc sa stabilité.• Les piédroits: les deux appuis sur lesquels repose l’arc• L’intrados: limite la surface inferieure• l’extrados: surface supérieure• La potée: la distance entre les pieds droit• La flèche: hauteur du sommet ou clef au dessus du plan denaissance•Surbaissement: rapport entre la montée et la portée• le sommier: le claveau portant directement sur le piédroit,• Les contreclefs sont les claveaux sur lesquels sappuie la clef.
  5. 5. •claveau: des éléments indépendants taillés selon unangle particulier
  6. 6. RÔLE DE L’ARCLarc constitue un progrès majeur, car il joue un rôledynamique : sa forme lui permet de dévier les forcesengendrées par le poids des parties supérieures delélévation vers ses supports, ce qui permet en particulierdouvrir de grands espaces entre les colonnes, les arcades.
  7. 7. CLASSIFICATION DES ARCSn: indice de surbaissementEn plein cintre : 1/n = ½ : la montée = ½ portée donc la courbeintrados est un demi-cercleSurhaussée: 1/n > ½ la montée > demi-portéeSurbaissé: 1/n < ½ à la limite1/n = 0 la montée est nulle l’arc prend le nom de plate-bande
  8. 8. L’arc doubleau: sert à soutenir àintervalles réguliers la voûte dontil épouse la formeAutres types d’arcL’arc formeret: est l’arc situé àlintersection du mur porteur et de lavoûte en berceau. Il ferme une travée devoûte parallèlement à laxe du vaisseau.
  9. 9. •arc de décharge a pour but lallègement dupoids du mur sur le linteau en repoussantles charges sur les côtés. Ils sont souventsoit en pierre , brique ou en bois.arc d’ogive: sa prolongesouvent en dessous du point oùla tangente est verticale
  10. 10. •arc-boutantun arc en maçonnerie qui contre- bute la poussée latérale
  11. 11. •Arc Archivolte: ensemble desornements, sculptures ou baguettes quiencadrent une arcade en soulignant lescontours supérieurs et inférieursdes voussoirs ou claveaux de larc.l’arcature : série darcades depetite dimension, plutôt destinées àl’esthétique quà répondre à unenécessité de la construction.
  12. 12. La mise en œuvre d’un arc:La construction d’un arc nécessite un échafaudage en boisappelé cintre. Afin déviter que cet échafaudage ne prennetoute la hauteur de la construction, les supports de larc, sontpourvus en leur sommet de pierres saillantes appeléesabaques qui servent de point dappui au cintre. Sur ce cintresont ensuite posés les claveaux formant larc. La dernièrepierre placée est la clef, au centre, qui vient bloquer lensemblede larc, quon dit alors bandé. Le cintre est ensuite retiré.
  13. 13. •Les contrefortsLes contreforts sont des structures architecturales servant àstabiliser les murs porteurs. Leur présence permet dépaissir etdalourdir les murs de soutient auxquels ils sont associés. Enaugmentant le poids et la rigidité de ces murs, les contrefortsparticipent, de manière passive et non dynamique, à unmeilleur ancrage de leur sous bassement dans le sol.
  14. 14. Classement des arcs suivant les charges• les arcs légers :n’ont à porter que des charges très faibles oumême seulement leurs propre poids• les arcs moyens: porte la charge habituelle d’un plancher• les arcs forts: ont à supporter une grande partie de laconstruction sans choc ni vibration exceptionnelle par exempleles arcades percés dans un mur• les arcs très forts : se rapporte aux ouvrages d’art desgrands travaux publics (ponts).
  15. 15. l’épaisseur de la clefd : la portée1/n : le surbaissemente= ( o,Nn) (1+d/10)N : coef donnant la classe de l’arc selon sa surchargeN=1 arc légerN=2 arc moyenN=3 arc fortN=4 arc très fort
  16. 16. épaisseur du piédroitEst déterminée par des considérations autre que celle de lastabilité et qui conduisent à adopter les dimensions souventsupérieures à celle qui seraient strictement suffisante, cesdimensions sont celles qui permettent au mur de résister àl’écrasement sous la charge que lui transmet la partiesupérieure de la construction .•Proportions des arcadea : l’ouvertureh : hauteur du piédroitb : la largeurh/a est compris entre ½ et 2a/b est compris entre ¼ et ½
  17. 17. Resistance au glissement du sommier :Le glissement des sommiers sur son lit horizontal est a craindredans le cas d’arc surbaissée et lourdement chargée ..;on peuts’y opposer en :1- inclinant un certain nombre d’assises de la culé2- solidarisant plusieurs assises au moyen deforts libages placés verticalement et contrebutantles pierres du massif3-en ménageant des ressauts dans la taille deslits de ces assises
  18. 18. La pose des pierres
  19. 19. Les appuis glissantsCe système permet de diminuer les forces horizontales.C’est un Appui autorisant un déplacement dans une direction; utilise lorsquil est nécessaire de permettre la dilatation dunélément de structure.
  20. 20. ExemplesStaded’Athènes
  21. 21. Arc en béton arméArc detriomphe
  22. 22. Pont métalliquePont en béton

×