Japon & architecture
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Japon & architecture

le

  • 1,695 vues

 

Statistiques

Vues

Total des vues
1,695
Vues sur SlideShare
1,636
Vues externes
59

Actions

J'aime
0
Téléchargements
61
Commentaires
0

1 intégré 59

http://www.scoop.it 59

Accessibilité

Catégories

Détails de l'import

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Droits d'utilisation

© Tous droits réservés

Report content

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
    Processing...
Poster un commentaire
Modifier votre commentaire

Japon & architecture Presentation Transcript

  • 1. Japon
  • 2. Japon et Architecture * Japon : - situation - urbanisation - culture et religion * L’architecture Japonaise : - traditionnelle - sous l’influence occidentale
  • 3. le japon « Nihon » en japonais, état d’Asie orientale,est situé au large de la Russie et de la Corée, formé de quatre îlots principaux Hokkaido, Honshu, Shikoku, Kyushu. * Le Japon Situation :
  • 4. urbanisation : Le taux d’urbanisation du pays est de 97%, les plus grande villes se trouvent dans l’île principale Honshu .
  • 5. Culture et religion : Les deux principales religions sont le shinto, religion fondée sur la vénération des ancêtres et de la nature ,et le bouddhisme . la nature joue un rôle important, elle suggère la beauté et l’harmonie et les Japonais tentèrent de s’adapter aux forces naturelles en essayant de se mettre en accord avec elles
  • 6. * Architecture japonaise: Traditionnelle Contemporaine
  • 7. Architecture traditionnelle: L’architecture Nipponne Se caractérise par l’utilisation de certains principes comme la simplicité des formes , la liberté de l’espace… mais aussi par des Concepts se reliant à leur croyance
  • 8. Architecture japonaise sous l’influence occidentale : Cette architecture a évolué en quatre phases à savoir - l’ouverture du japon au monde extérieur.( 1868 ) - Conception architecturale faite par la première promotion d’architectes japonais (1879 ) - Tremblement de terre de 1923 qui les amène à adopter un nouveau système de construction - Après les années 60, le style international se fait ordinaire .certains architectes s’interrogent sur l’opportunité d’un retour aux traditions délaissées
  • 9. Tadao Ando
  • 10. PREMIERE PHASE : 1-Présentation de l’architecte dans le temps et dans l’espace - auto formation de Ando - références - influences - tendance architecturale. 2- Problématiques : -Pourquoi créer une nouvelle architecture ? -Comment doit être cette architecture ? -Comment passer de la théorie au mode opératoire ? * Années 70 : période expérimentale. *Années 80 : mise en place des grands principes. *Années 90 : extension du champ d’exercice.
  • 11. 1- Présentation de l’ architecte dans le temps et dans l’espace : - Auto formation de Ando : Tadao Ando est un architecte japonais contemporain, né en 1941 dans un quartier populaire d’Osaka. Contrairement à d’ autres architectes de sa génération, il ne suivra pas des cours à l’université . Autodidacte il va faire de la conception de mobilier, de l’architecture d’intérieur, des travaux de rénovation
  • 12. - Référence et influence : ARTISANAT : ARCHITECTURE MODERNE : La nature L’architecture traditionnelle
  • 13. - La tendance architecturale : Son architecture est une fusion entre le modernisme et l’architecture traditionnelle. il se caractérise surtout par son approche conceptualiste qui se base sur la relation entre l’Homme et la nature.
  • 14. 2- Les problématiques : - La question qui se pose : pourquoi cette nouvelle architecture ? pourquoi Tadao Ando a- t- il éprouvé le sentiment de devoir changer et chercher une nouvelle solution architecturale au Japon ? LE CHAOS JAPONAIS
  • 15. - Comment doit être cette nouvelle architecture ? Sur quels principes et concepts se basera-t-elle ? L’architecture de T.A va s’inspirer de la fusion entre l’architecture moderne et traditionnelle, en créant une harmonie entre l’être humain et la nature :l’eau, la lumière et le vent .
  • 16. - Comment appliquer cette théorie architecturale ? comment passer de la théorie au mode opératoire ? Son architecture va évoluer depuis 1970 jusqu’aux années 90 en trois principales phases .
  • 17. Les années 70 : la période expérimentale : C’est à cette époque que Tadao Ando définira peu à peu les fondements de son style architectural et se limitera à la conception de maisons et de magasins.
  • 18. Les matériaux utilisés: Tadao Ando va utiliser des matériaux limités sur lesquels la pluie , le soleil et le vent viennent jouer
  • 19. - La lutte contre le chaos japonais : lutte contre fermeture des utilisation de murs le chaos bâtiments en béton circonscription d’ un espace fondamental de sentiment
  • 20. - Les espaces de transition : concept de continuité et de discontinuité : Les espaces de transition : Ce sont des lieux susceptibles de créer des émotions Ils se réfèrent aux petites allées peu éclairées qui séparent les maisons à Kyoto petite allée/ maison traditionnelle Maison Azuma espace de transition.
  • 21. Ses premières maisons ont toutes des caractéristiques principales communes: - la fermeture par rapport à l’environnement - une organisation introvertie (autour de zones émotionnelles) - une volumétrie minimaliste et monobloc
  • 22. - C’est une période de transition entre les années70 et la décennie 80. - Ando va progressivement fragmenter les espaces ; les bâtiments vont s’ouvrir d’avantage sur l’extérieur. - C’est le début d’un travail sur la relation intérieur / extérieur. Fin des années 70 :
  • 23. maison Onishi : 1978-1979 Les vues sont orientées vers l’extérieur ; Afin de préserver l’intimité, Ando construit un mur le long des places de stationnement qui servira de soubassement à une pente de verdure.
  • 24. Maison Matsumoto : 1978-1980 L’ouverture de celle-ci se fera sur un espace vert, afin de préserver l’intimité, il va utiliser des blocs de verre sur la façade et ouvrir certains espaces sur une cour intérieure.
  • 25. Les années 80 : la mise en place des grands principes architecturaux : Abandon de l’attitude défensive Créer un ordre futur Devoir s’inscrire dans le désordre
  • 26. * Les principes architecturaux : * l’utilisation des formes pures et simples: Assurer une meilleure lecture des mouvements de la nature donner une complexité et richesse à ces formes . mieux s’inscrire dans l’environnement Créer une architecture de silence
  • 27. * Le mur délimitant le terrain: - Référence à l’architecture japonaise traditionnelle, il permet de créer des espaces extérieurs ( cour , jardin ) - Le mur entoure la maison en s’alignant à elle, il peut également entourer un espace intermédiaire - Il fonctionne comme une zone tampon entre la rue et l’habitation( protection du monde chaotique). - Sa présence dépend de la nature du site .
  • 28. Maison traditionnelle délimitée par un mur de clôture Maison Kidosaki
  • 29. *Le long cheminement pour l’entrée  il symbolise le passage du monde chaotique vers l’intérieur où la nature est réordonnée Torri heminement se trouvant ans un temple Shinto
  • 30. -Les ouvertures qui donnent sur des espaces intermédiaires: T.A avait également pour principe de fermer ses habitations à l’extérieur afin de protéger l’habitant du monde chaotique; mais pour garder l’habitant toujours en relation avec la nature, il ouvrait ces espaces sur une cour ou un pente de verdure.
  • 31. Les années 90 : L’extension du champ d’exercice : Les principes adoptés dans cette période seront les mêmes que ceux des années 80 mais T.A travaillera davantage sur la relation du projet avec son site et son contexte.
  • 32. L’architecture pour Ando doit fusionner avec la nature . Il travaillera d’abord avec la topographie En milieu naturel il réduira au minimum l ’architecture en utilisant la simplicité et la pureté.
  • 33. Musée Suntory Musée Naoshima
  • 34. DEUXIEME PHASE : I. Étude et analyse du projet : La maison Koshino 1- Présentation et démarche conceptuelle. 2 - Principes et concepts utilisés. 3 - L’objet architectural : l’enveloppe , organisation formelle, organisation spatiale. II. Application des principes architecturaux dans les différents projets: 1- Maison Azuma. 2- Les trois églises: église de la lumière, église sur l’eau, chapelle du mont Rokko
  • 35. I. - Etude et analyse du projet : La maison Koshino 1-* Présentation : édifié en 1979, elle s’inscrit dans un site montagneux appartenant au parc naturel de la ville d’Ashiya . * Démarche : la conception de la maison devait répondre à certains objectifs tels que : la relation à la nature qui permettra à l’habitant de se mettre en contact avec elle. la mise en place des principes fondateurs qui traiteront en premier lieu la composition globale , la circulation ainsi que la repartions intérieure, puis viendront en deuxième temps l’orientation , les jeux de lumière et d’écran.
  • 36. * Problématique et données du site : L’implantation en diagonale répond à plusieurs exigences - l’orientation des façades plein sud. ( 1 ) - garder sur le terrain le plus grand nombre d’arbres. (2) - Cette implantation augmente le développement linéaire(3)
  • 37. 2- Principes et concepts utilisés dans la maison : * jeux de lumières et d’ombres : Ces jeux de lumière viennent compléter des espaces où la géométrie est très simple . ils déterminent l’apparence que peut prendre le béton et réduisent la consistance des murs. Fente coté chambres
  • 38. Fentes zénithales se trouvant au salon
  • 39. * Le parcours d’accès : Il se fait en plusieurs étapes 1 : la plate forme d’ accueil 2 : escalier 3 : entrée
  • 40. 3- L’objet architectural : L’enveloppe et la Organisation spatiale: composition formelle : L’entrée s’effectue par un volume qui émerge du sol constitué de deux niveaux :
  • 41. La circulation intérieure est faite de séquences spatiales variées
  • 42. II. Application des principes dans les différents projets : 1- Maison Azuma : Construite au début des années 70 ,elle est isolée par rapport à la rue par une clôture en béton . L’apport de lumière se fait par une surface creusée dans le plafond, cet espace sera considéré comme un lieu de purification
  • 43. Les trois églises : 1- Église de la lumière : - située dans un milieu urbain ,elle est refermée sur elle-même par une paroi de béton. - elle est mise en valeur par la croix de l’hôtel et par un effet de perspective - la lumière y pénètre par l’ouverture en forme de croix et par une ouverture frontale
  • 44. Salle de prière Ouverture frontale entrée
  • 45. 2- Église sur l’eau : - Église se trouvant dans un site naturel s’ouvrir vers l’extérieur . - La nature est encore une fois théâtralisée par une grande ouverture donnant sur le lac. - La croix sera au milieu de l’eau créant ainsi un point de fuite .
  • 46. Chapelle du mont Rokko : - Située dans un milieu urbain, elle est faite en béton Ayant une forme minimaliste - Grande ouverture sur le coté qui donne sur une pente de verdure conduit l’esprit du visiteur vers le ciel et le sensibilise à la nature.
  • 47. TOYO ITO
  • 48. PHASE 1 : I. Présentation de l’architecte dans le temps et dans l’espace 1- Références et influences : son expérience chez les métabolistes définition du métabolisme le rejet de Toyo Ito des métabolistes 2- Tendance 3- La recherche de la fluidité 4- Le « jardin » comme métaphore 5- Les trois principales périodes de son parcours architectural : -le jardin de lumière -le jardin des vents -le jardin des puces électroniques II. La pensée de Toyo Ito dans la période contemporaine III. L’architecture de Toyo Ito dans la période contemporaine
  • 49. 1- Présentation de l’architecte dans le temps et dans l’espace : - Toyo Ito est né en 1941 à Séoul (Corée). - Il a été diplômé du département de l’architecture de l’université de Tokyo en 1965.Il a rejoint l’agence de Kiyonori Kikutake, qui à l’époque faisait partie des métabolistes. - En 1971 qu’il crée son propre studio Urban Robot (URBOT), qui devient en 1979 Toyo Ito Associates Architects. - Il débute par la construction de maisons individuelles telles que White U en 1976…, et c’est par ces constructions que son œuvre se fait connaître et accède par la suite à la commande publique .
  • 50. Références et influences : - Définition des métabolistes : Les métabolistes considèrent l’architecture comme une évolution permanente et non pas comme une finalité immuable . Ainsi elle devient l’expression d’une société en évolution .
  • 51. Tendance : Toyo Ito reflète parfaitement des tendances architecturales modernes qui cherchent à prendre une avance sur le futur par l’utilisation de nouveaux matériaux, qui amènent souvent son œuvre à être qualifiée de « lumineuse et transparente » .
  • 52. La recherche de la fluidité : Toyo Ito va développer dans son parcours architectural une certaine cohérence qui se manifeste par un thème commun à toutes les périodes et qui est la recherche de la fluidité.
  • 53. Le « jardin » comme métaphore : Le parcours architectural de Toyo Ito est caractérisé par trois périodes : Le jardin des lumières. Le jardin des vents. Le jardin des puces électroniques. Le but de son architecture n’est pas d’intégrer ses édifices dans le paysage, mais plutôt d’essayer d’établir une relation active entre les constructions et l’espace extérieur il imagine son architecture aussi fluide que l’espace extérieur .
  • 54. * Le jardin de lumière : (débuts des années 70) A ses débuts Toyo Ito se sentait très isolé, et cela a beaucoup influencé son architecture, car il adopte dans cette période une attitude de rejet face à une réalité qu’il juge décalée par rapport à sa vision de la société. c’est aussi dans cette période que sa quête de fluidité commence à travers un travail sur l’apport de la lumière dans son architecture.
  • 55. Les principes utilisés dans cette période: *L’introversion et la notion d’abri :   l’attitude de rejet va se manifester dans l’introversion totale qui a caractérisé certains de ses projets à cette époque. ex : la White U .
  • 56. * La recherche de la fluidité : Cette recherche va s’effectuer par l’élaboration d’espaces fluides qui sont animés par des jeux de lumière. Ces derniers son obtenus grâce à des puits de lumière, à des cours intérieures,ou à des fentes. Maison U
  • 57. * Le jardin des vents (les années 80) : Dans cette période la quête de la fluidité va s’effectuer à travers une recherche sur des structures légères et des matériaux nouveaux . La recherche de la fluidité va s’exprimer dans le caractère éphémère de ses constructions, et ce à travers les matériaux utilisés et les structures adoptées.
  • 58. principes de cette période:  les projets de cette période ont en commun : *des qualités de flexibilité, de souplesse, et de légèreté. *les matériaux utilisés : la toile, l’acier, l’aluminium. *le caractère éphémère. L’utilisation de structures légères dans ces projets donnent aux espaces la même caractéristique des espaces ouverts d’un jardin traversé par le vent, comme dans une foret.
  • 59. * Le jardin des puces électroniques (les années 90) : Après la recherche de la fluidité à travers la lumière puis à travers les structures légères. Toyo Ito va s’intéresser aux phénomènes de l’électronique. Son intérêt porte sur les potentialités nouvelles qu’apporte l’électronique .
  • 60. 2- La pensée contemporaine de Toyo Ito : Selon Toyo Ito, l’homme se compose de deux corps distincts, un corps primitif (le corps humain) lié à la nature, et un corps électronique, qui s’est développé dans notre ère, avec l’apparition de la technologie et de l’information. Toyo Ito transpose ces deux types de corps dans l’architecture. Pour lui, il existe deux types d’espaces: - l’un primitif qui compose avec les éléments de la nature - l’autre est un espace virtuel presque irréel, qui constitue un environnement électronique.
  • 61. 3- L’architecture de Toyo Ito dans la période contemporaine : Pour Toyo Ito l’ère électronique correspond à une ère ou toutes les barrières seront détruites et effacées Selon Toyo Ito,l’architecture doit nier et complètement ignorer les barrières et les frontières qui existaient autrefois dans les différents types d’édifices, comme celles établies entre musées, bibliothèques et théâtres qui ont tous la même fonction, celle de transmettre la culture, et celles aussi établies entres espaces privés et espaces publiques.
  • 62. Projet : La médiathèque de Sendai : Présentation : Le projet de la médiathèque située à Sendai et qui remporta le concours tenu en 1994 découle des recherches spatiales de Toyo Ito Cette médiathèque est un nouveau type d’infrastructure culturelle qui regroupe en un seul lieu une médiathèque, une galerie d’art, une bibliothèque et un centre d’information pour les citoyens.
  • 63. Démarche et concepts utilisés : Il donne un nouveau sens à l’espace utilisé sans que celui-ci ne soit partagé par un certain nombres de fonctions . Par conséquent l’espace de la médiathèque est totalement flexible et fluide.
  • 64.   - les plateaux : ce sont les six niveaux que la médiathèque compte ; ces derniers peuvent s’adapter aux évolutions futurs car leur hauteur est changeante. - les colonnes : elles sont une transposition de l’image du tronc d’arbre qui joue le rôle de structure et de transmission des éléments nutritifs vers les feuilles. les colonnes assurent la stabilité de l’édifice tout en assurant le passage de l’air, de la lumière, du son…
  • 65. Le rapport au site : Les façades sont composées de grands panneaux de verre et d’aluminium discontinus plaqués sur la surface extérieure . De ce fait les arbres qui bordent la rue s’entrecroisent virtuellement par un jeu de réflexion et ceci pendant le jour, tandis que la nuit, la lumière interne dévoile totalement la structure portante.
  • 66. L’objet architectural : Organisation spatiale: La médiathèque est organisée en six niveaux , chaque plateau concerne un mode spécifique de communication entre les visiteurs et les choses à travers différents types de média .
  • 67. Plan étage 2 bibliothèque Exposition des livres. Espace lecture
  • 68. Plan étage5 multimédia
  • 69. Plan niv 7 Plan galerie
  • 70. Enveloppe : L’enveloppe extérieure, appelée également la peau, est un contrôleur d’environnement puisqu’ elle agit comme un filtre entre l’intérieur et l’extérieur permettant de réguler l’apport de lumière grâce aux bandes d’aluminium, tout en gardant une continuité visuelle entre les deux espaces.
  • 71. Projet : La tour des vents (Yokohama 1986) : Présentation : La tour s’élève au centre d’un rond-point, sur une place du quartier Naguishi se trouvant a l’ouest de Yokohama. Elle a servi pendant plus de 20 ans comme tour de ventilation et de réserve d’eau pour les abords souterrains faits de galeries commerciales.
  • 72. Démarche : L’intention de l’architecte était d’extraire le flux d’air (le vent) et le bruit (son) du flux d’éléments qui composent l’environnement du projet et d’en faire des signaux de lumière ainsi que des informations visuelles. Par conséquent, il transforme l’environnement du projet en informations
  • 73. Principes et concepts utilisés : *La recherche de la fluidité s’exprime par l’utilisation de matériaux tel que l’acier, l’aluminium mais aussi par l’introduction d’élément qui sont extraient de l’environnement comme le son, le vent… *le caractère éphémère agira le plus sur l’enveloppe formelle de la tour qui passera d’une substance opaque le jour, vers un objet transparent à la tombée de la nuit.
  • 74. L’objet architectural : Il existe des plaques de miroirs acryliques sur toute la surface de la tour ,la membrane ovalaire est faite d’aluminium perforé. Entre ces deux panneaux, diverses lampes sont placées afin de donner un effet kaléidoscopique. Membrane ovalaire Miroir acrylique
  • 75. Durant le jour, les panneaux d’aluminium sont visibles, et accentuent la simple forme de la structure ovalaire. A la tombée de la nuit l’effet kaléidoscopique prend place grâce notamment aux mini lampes utilisées et qui sont au nombre de 1280. Il existe également 12 anneaux de néons et une trentaine de projecteurs se trouvant à la base de la tour. Projecteurs
  • 76. Projet : La maison U (1976) : 1- Présentation du projet : La maison est située dans un quartier résidentiel du centre de Tokyo faite de pavillon en bois . Les deux murs d’enceinte courbes et parallèles délimitent un espace en forme de fer à cheval d’environ 75 m carrés.
  • 77. 2- Démarche : Cet édifice est la première tentative de l’architecte pour créer la métaphore du jardin dans son architecture qui va se faire à travers la pénétration de la lumière naturelle depuis le haut et les cotés de cette forme afin de faire naître un espace fluide.
  • 78. 3- Principes et concepts utilisés : *Le jeu de lumière et d’ombre : Les murs intérieurs blancs sont utilisés comme écran sur lequel une image peut être projetée (la lumière changeante entrant par les ouvertures zénithales et l’ombre projetée des personnes se trouvant à l’intérieur).
  • 79. * l’introversion et la notion d’abri : L’introversion de la maison qui a donné la forme en U devait répondre en partie au processus de deuil de la famille.; elle était également la traduction de la pensée de Toyo Ito envers la société.
  • 80. 4- L’objet architectural : L’enveloppe extérieure de la maison est faite de béton brut, celui-ci donne une impression de filtre qui couvre l’espace intérieur. Cet espace est en forme de tube non pas rigide mais plutôt une boucle flexible qui se développe comme une rue ou la lumière et l’air se perçoivent en terme de flux.