En trois parties (bandes) horizontales
1
2
3
Marie Saint Jean
Les morts
ressuscitent,
réveillés par les
anges soufflant dans
les trompettes.
Saint Pierre
guide les
élus vers le
paradis...
Cérémonie au cours de laquelle
on devient chrétien.
Il peut s’administrer aux enfants ou aux adultes. Il consiste en
une f...
900 1000 1100 1200 1300 1400 1500
Âge des églises romanes
Âge des églises gothiques
A l’approche de la troisième année après l’an mil, dans presque toute la terre,
surtout en Italie et dans les Gaules, on s...
 Jusqu’au XIe S., la plupart des églises ont une toiture
en bois.
.
 Puis, les architectes recherchent la monumentalité :
voûtes de pierre et larges portails deviennent les
caractéristiques...
 Puis, les architectes recherchent la monumentalité :
voûtes de pierre et larges portails deviennent les
caractéristiques...
 Dans le nord de la France, au XIIe siècle, des architectes utilisent une
nouvelle technique de voûtage en employant des ...
 Dans le nord de la France, au XIIe siècle, des architectes utilisent une
nouvelle technique de voûtage en employant des ...
Aucun de nos monastères ne doit être construit
dans les cités, les châteaux, les villes, mais dans
des lieux à l'écart de ...
Que ni homme ni femme n’en attaque un autre, ni
n’attaque un château, un village, du mercredi au
coucher du soleil au lund...
Eléments qui montrent une volonté de contrôler et d’être obéi.
Eléments qui montrent que l’on est dans un cadre religieux.
Eléments qui montrent une volonté de contrôler et d’être obéi.
Eléments qui montrent que l’on est dans un cadre religieux.
Eléments qui montrent une volonté de contrôler et d’être obéi.
Eléments qui montrent que l’on est dans un cadre religieux....
Eléments qui montrent une volonté de contrôler et d’être obéi.
Eléments qui montrent que l’on est dans un cadre religieux....
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
05 la place de l'eglise
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

05 la place de l'eglise

438 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
438
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

05 la place de l'eglise

  1. 1. En trois parties (bandes) horizontales
  2. 2. 1 2 3
  3. 3. Marie Saint Jean
  4. 4. Les morts ressuscitent, réveillés par les anges soufflant dans les trompettes. Saint Pierre guide les élus vers le paradis. Les damnés sont conduits vers l’enfer. Jésus trône en majesté au paradis.
  5. 5. Cérémonie au cours de laquelle on devient chrétien. Il peut s’administrer aux enfants ou aux adultes. Il consiste en une forme de purification par l’eau (l’aspersion remplace l’immersion au Moyen-Âge). Sacrement fortifiant le baptême. Elle est donnée à partir de l’âge de raison. Pour expier les faute commises après le baptême. Trois étapes : contrition (regretter ses péchés par amour de Dieu) ; confession ; œuvrer pour réparer ou expier : prières, flagellation, jeûne… Commémore la Passion de Jésus. Les fidèles communient autour du corps et du sang. Confère sa fonction de ministre de Dieu, à un clerc. Union d’un couple devant Dieu. A partir du XIIe, 14 ans pour garçons, 12 ans pour les filles. Aux fidèles en danger de mort, puis aux mourants.
  6. 6. 900 1000 1100 1200 1300 1400 1500 Âge des églises romanes Âge des églises gothiques
  7. 7. A l’approche de la troisième année après l’an mil, dans presque toute la terre, surtout en Italie et dans les Gaules, on se mit à reconstruire les églises. Bien qu’elles fussent dans un état convenable et n’en eussent pas besoin, on vit cependant le peuple chrétien tout entier rivaliser pour la possession des églises les plus belles. Et ce fut comme si le monde lui-même, secouant les haillons de sa vieillesse, se couvrait de toutes part d’une éblouissante robe d’églises. Raoul GLABER, Histoires, III, 13, première moitié du XIe siècle. 900 1000 1100 1200 1300 1400 1500 Âge des églises romanes Âge des églises gothiques
  8. 8.  Jusqu’au XIe S., la plupart des églises ont une toiture en bois. .
  9. 9.  Puis, les architectes recherchent la monumentalité : voûtes de pierre et larges portails deviennent les caractéristiques de l’art roman.
  10. 10.  Puis, les architectes recherchent la monumentalité : voûtes de pierre et larges portails deviennent les caractéristiques de l’art roman. La construction, entre 1088 et les années 1120, de la troisième église abbatiale de Cluny, avec ses 150 mètres de long, fixe ainsi pour cinq siècles, jusqu’à l’achèvement de Saint-Pierre de Rome, un modèle insurpassé de gigantisme.
  11. 11.  Dans le nord de la France, au XIIe siècle, des architectes utilisent une nouvelle technique de voûtage en employant des arcs croisés en diagonale. Désormais, les piliers suffisent à porter les nervures de la voûte et les pierres qui forment les voûtes triangulaires ne sont plus que du remplissage. Il n’est plus besoin de murs massifs entre les piliers. L’édifice est devenu une espèce d'armature de pierre. On peut évider les intervalles sans compromettre la solidité de l'ensemble et remplacer les murs de pierre par d'amples fenêtres. C’est là que les vitraux colorés trouvent leur place. On aboutit ainsi à une église d'un type tout à fait nouveau : un édifice de pierre et de verre comme le monde n'en avait jamais connu.
  12. 12.  Dans le nord de la France, au XIIe siècle, des architectes utilisent une nouvelle technique de voûtage en employant des arcs croisés en diagonale. Désormais, les piliers suffisent à porter les nervures de la voûte et les pierres qui forment les voûtes triangulaires ne sont plus que du remplissage. Il n’est plus besoin de murs massifs entre les piliers. L’édifice est devenu une espèce d'armature de pierre. On peut évider les intervalles sans compromettre la solidité de l'ensemble et remplacer les murs de pierre par d'amples fenêtres. C’est là que les vitraux colorés trouvent leur place. On aboutit ainsi à une église d'un type tout à fait nouveau : un édifice de pierre et de verre comme le monde n'en avait jamais connu.
  13. 13. Aucun de nos monastères ne doit être construit dans les cités, les châteaux, les villes, mais dans des lieux à l'écart de la fréquentation des hommes. […] Il est établi en premier lieu que la Règle de saint Benoît sera connue de tous de la même façon et observée de la même façon. Un vêtement simple et de matière fruste, tel enfin que le décrit la règle. La nourriture des moines de notre Ordre doit provenir du travail manuel, de la culture des terres, de l'élevage du bétail ; il nous est donc permis de posséder à notre usage propre des eaux, des forêts, des vignes, des prés, des terres éloignées de l'habitation des hommes du siècle, et des animaux. Pour pratiquer ces travaux des champs et cet élevage et en conserver les fruits, nous pouvons avoir des granges. Extraits des statuts de l’ordre cistercien, 1134
  14. 14. Que ni homme ni femme n’en attaque un autre, ni n’attaque un château, un village, du mercredi au coucher du soleil au lundi à l’aurore. Que si quelqu’un venait à enfreindre cette trêve, qu’il soit excommunié par Dieu et exclu de la chrétienté toute entière. L’évêque du diocèse de Thérouanne (Pas-de-Calais), en accord avec le comte de Flandre, 1063. Eléments qui montrent une volonté de contrôler et d’être obéi. Eléments qui montrent que l’on est dans un cadre religieux. Tout fidèle de l’un et l’autre sexe qui a atteint l’âge de raison devra confesser ses fautes à son propre prêtre au moins une fois chaque année. Il devra accomplir, dans la mesure de ses moyens, la pénitence qui lui a été imposée. Il devra communier au moins à Pâques. Sinon, qu’il lui soit interdit d’entrer dans une église et qu’il soit privé de sépulture chrétienne à sa mort. Que ce décret soit lu souvent publiquement dans les églises pour que personne ne l’ignore. D’après le quatrième concile de Latran, 1215.
  15. 15. Eléments qui montrent une volonté de contrôler et d’être obéi. Eléments qui montrent que l’on est dans un cadre religieux.
  16. 16. Eléments qui montrent une volonté de contrôler et d’être obéi. Eléments qui montrent que l’on est dans un cadre religieux.
  17. 17. Eléments qui montrent une volonté de contrôler et d’être obéi. Eléments qui montrent que l’on est dans un cadre religieux. Au nom de Seigneur. Moi Raimond, par la grâce de Dieu comte et marquis de Provence, pour le rachat de mes péchés et le salut de mon âme et de celle de mes parents, je donne au Seigneur Dieu, à sa mère Marie et à saint Victor martyr et aussi au seigneur Richard abbé du monastère de Marseille et à tous les moines qui s’y trouvent présents et à venir tous les usages ou rentes que j’ai ou semble avoir sur les radeaux descendant la Durance ou le Rhône et les nefs remontant ces fleuves soit avec du sel soit avec toute espèce de marchandise, de sorte que, de ce jour et par la suite, les nefs et les radeaux appartenant en propre audit monastère montant ou descendant ne payent aucun tribut que ce soit sur l’eau ou sur terre. Fait le 5 des calendes d’août, l’an du Seigneur 1094. Extrait du Cartulaire de Saint-Victor de Marseille n°686. Traduction M. Zerner, Université de Nice.
  18. 18. Eléments qui montrent une volonté de contrôler et d’être obéi. Eléments qui montrent que l’on est dans un cadre religieux. Nous statuons que dans chaque paroisse, les archevêques et les évêques obligent sous serment un prêtre et deux ou trois laïcs de bonne opinion, ou plus si nécessaire, à rechercher les hérétiques fidèlement, diligemment, et fréquemment, en fouillant maisons et chambres souterraines connues pour être suspectes, perquisitionnant les appentis, les constructions ajoutées sous les toits, et toute autre cachette que nous ordonnons de détruire. Sacrorum conciliorum nova et amplissima collectio. Traduction M. Zerner, Université de Nice. Le chevalier Arnaud Hélie ayant prêté serment de dire la vérité sur lui-même et d’autres en matière d’hérésie, a dit : - « A Fontausié, près de l’église, j’ai vu des cathares, Bernard de la Peyre et son compagnon. Il y a 12 ans. Et j’ai entendu une prédication et je croyais que ce qu’ils disaient était vrai. Je leur ai entendu dire que le baptême de l’Eglise n’était pas valable pour le salut, que le mariage n’était rien, que l’hostie consacrée n’était pas le corps du Christ, qu’il n’y avait pas de résurrection des corps. Il y a sept ans que j’ai cessé de croire les cathares. » Et il a abjuré et juré de se tenir aux ordres de l’Eglise et des inquisiteurs. Témoignage recueilli par l’inquisiteur dominicain Bernard de Caux, près de Toulouse, vers 1245.

×