Création startup : une approche USA

525 vues

Publié le

En France, un business model bien construit est souvent décrit comme le must-have d'une startup qui réussit. Aux USA, beaucoup de succès se sont fondés sur un modèle inverse : le produit d'abord, le modèle économique ensuite. Cette présentation livre un regard made in USA de la création de startup !

Publié dans : Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
525
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Création startup : une approche USA

  1. 1. Créer  une  startup     Avec  une  méthode  made  in  USA  
  2. 2. La  formule  ?   Idée  x  produit  x  équipe  x  execu=on  x  chance  =  startup   Chance  ∈  [0;+∞[  …  
  3. 3. Bonne  nouvelle…   …vous  pouvez  controler  4   des  5  paramètres  !  
  4. 4. Les  4  piliers  de  la  réussite   Une  excellente  idée    Le  meilleur  produit   L’équipe  de  choc   Une  bonne  execu=on  
  5. 5. OK  mais   comment   faire  ?  
  6. 6. 1.  L’idée  
  7. 7. “L’idée  ne  vaut  rien”   “Il  faut  savoir  pivoter”   “L’execu=on  fait  tout”    
  8. 8. “L’idée  ne  vaut  rien”   “Il  faut  savoir  pivoter”   “L’execu=on  fait  tout”    
  9. 9. Certes,  une  bonne  execu=on  est  10   fois  plus  importante  et  100  fois  plus   difficile  qu’une  bonne  idée…  
  10. 10. …  mais  une  mauvaise  idée  avec  une   parfaite  execu=on  ne  vous  mènera  nulle   part  
  11. 11. Les  startups  qui  marchent   commencent  par  une  bonne   idée,  pas  un  pivot  
  12. 12. OK,  mais  qu’est  ce  qu’une   bonne  idée  ?  
  13. 13.  Un  problème  que  VOUS  avez  iden=fié    Un  marché  Naissant  /  Non  structuré  /   Inexistant    Un  avantage  concurren=el  défendable  sur  le   long  terme   La  bonne  idée  =  
  14. 14. Une  idée  qui  frôle  la  mauvaise  idée   Une  idée  que  personne  ne  veut  vous  voler  -­‐>   opportunité   Une  idée  bonne  maintenant  voire  demain   La  meilleure  idée  =  
  15. 15.  Pour  donner  un  sens  à  la  créa=on    Pour  mo=ver  les  équipes    Pour  cons=tuer  la  colonne  vertébrale   Au  delà  de  l’idée  :  la  mission  
  16. 16. 2.  Le  produit  
  17. 17. Pourquoi  ?   •  Bonne  idée  +  bon  produit  =  bonne  startup   •  Peu  de  client  qui  l’adorent  valent  mieux  que  bcp  qui  “l’apprécient”  
  18. 18. Comment  bien  le  créer  ?  
  19. 19. La  receae  magique   Montrer  au   client   Mesurer  les   retours   Ajustement   Produit   Produit  Minimum  Viable   Qu’aiment  ils   Pour  quoi  paieraient  ils  ?   Pour  quoi  le  recommanderait  il  ?   Ajouter   Améliorer   Re=rer   Aaénuer   Rapidité  
  20. 20. Focus  sur  la  croissance   Construire  des  métriques  et  vérifier  leur   évolu=on  :  Nombre  d’ac=va=on  /  d’achats.   Fidélité.  Récurrence.  Panier  moyen.  CA.  Etc.  
  21. 21. 3.  L’ÉQUIPE  
  22. 22. Un  choix  déterminant   •  Raison  n°1  d’échec  =  désaccord  entre   fondateurs   •  Equipe  type  des  “Unicorns”  :  2  ou  3   fondateurs  
  23. 23. Le  meilleur  associé   S’adapte  à  toute  situa=on   Dur  en  affaire   Décisif   Prêt  à  tout  
  24. 24. La  capital  –  les  associés   •  Décider  vite  de  la  répar==on   •  Définir  les  condi=ons  de  sor=e.  Valeur  des   parts  =  100%  au  bout  de  4  ans  (25%  par  an)  
  25. 25. Associa=on  à  distance   “Je  pars  en  Erasmus  demain”  
  26. 26. Recrutement  :  économisez  
  27. 27. Ne  recrutez  pas  !   •  Une  erreur  de  cas=ng  en  amorçage  est  fatale   •  Un  salarié  coûte  cher   •  Aaendre  de  ne  plus  avoir  le  choix  
  28. 28. Recrutez  des  stars  
  29. 29. Comment  ?   •  Etre  pa=ent  :  ne  pas  recruter  par  défaut   •  Passez  par  votre  réseau   •  Essayer  de  travailler  avec  sur  un  projet  :   l’ac=on  vaut  mieux  qu’un  entre=en  
  30. 30. 3  règles  d’or   •  Est  il  /  elle  intelligent  ?   •  Est  il  un(e)  “faiseur  (se)”  ?   •  Ai-­‐je  envie  de  passer  du  temps  avec  lui  / elle  ?  
  31. 31. La  capital  –  les  salariés   •  Distribuez  du  capital  à  vos  pionniers.   •  Trop  de  fondateurs  sont  généreux  avec  les   inves=sseurs  et  radins  avec  les  salariés.  
  32. 32. Gardez  les  stars,  ne  soyez  pas  lui  :  
  33. 33. En  bref  Erreur  de  cas=ng  :  se  séparer  vite  
  34. 34. 4.  Execu=on  
  35. 35. 100  fois  plus  de  gens  avec  de  bonnes  idées  que   de  gens  prêts  à  les  meare  en  musique   Oubliez  ce  qui  a  été  dit  sur  l’idée  :  
  36. 36. L’execu=on  est  clé   Personne  ne  peut  le  faire  à  votre  place    Le  dirigeant  met  la  jauge  de  l’ac=on    2  ques=ons  :   Que  faire  ?   Puis  je  le  faire  ?  
  37. 37. Les  règles  d’or    Fixer  les  priorités   Rester  Focus   Maintenir  le  rythme  
  38. 38. Toujours  trop  à  faire  :  Prioriser  3  ac=ons   par  jour  
  39. 39.  Dire  “Non”,  souvent    Fixer  des  objec=fs  généraux,  les  répéter  souvent   Toujours  viser  la  croissance   Focus  
  40. 40. Maintenir  le  rythme   Penser  pe=t,  viser  les  quick  win   Rapide  est  mieux  que  parfait    Les  ventes  résolvent  tous  les  problèmes    
  41. 41. Bonus  :  la  concurrence   “The  compe=tor  to  be  feared  is  one  who  never  bothers   about  you  at  all,  but  goes  on  making  his  own  business   beaer  all  the  =me”  
  42. 42. Aaen=on  :  les  limites  du  discours  
  43. 43. 1.  Le  Business  Model  ???    
  44. 44. 2.  L’importance  du  pivot   CRITEO  /  TWITTER/  GROUPON  /  INSTAGRAM  /   FLICKR  /  FACEBOOK  /  PAYPAL  /  YOUTUBE  /   NOKIA  !  
  45. 45. Merci   Samir  Bounab  :  sbounab@big-­‐up.fr   hap://big-­‐up.fr  

×