Samir Geagea Biographie

317 vues

Publié le

Samir Geagea est né le 25 Octobre 1952 à Ain al-Remaneh, une banlieue de Beyrouth, dans une famille modeste d'une ville septentrionale, Bcharré. Son père, Farid Geagea, était un adjudant dans les Forces armées libanaises, et sa mère était une femme au foyer. Samir a grandi avec une soeur, Nouhad, et un frère, Joseph, qui ocupe actuellement le poste de vice-président intérimaire et CIO à l'Université du Maryland aux États-Unis.
Jeunesse
Geagea a terminé son éducation formelle à l'écoles publique d'Ain al-Remaneh, où ses performances scolaires lui ont permis d'entrer à l'Université américaine de Beyrouth (AUB), à l'École de médecine et avec une bourse de la Fondation Gebran Khalil Gebran.
Guerre Civile
Le déclenchement de la guerre civile libanaise en 1975 a interrompu les études de Samir à l'AUB. Le campus, situé à l'ouest de Beyrouth, est tombé sous le contrôle des milices hostiles, forçant Samir à se transférer à l'école de médecine de l'Université Saint-Joseph de Beyrouth-Est.
Quand les opérations militaires se sont intensifiées et se sont étendues aux régions septentrionales du pays après 1976, Samir a rejoint la défense contre les assauts de la guérilla palestinienne et leurs alliés. Samir a gravi les échelons du Parti Kata'eb, étant initialement un membre junior dans le chapitre étudiant du parti, au cours de ses années de lycée à un membre de la section étudiante à l'AUB.

http://www.samirgeagea.info/samir-geagea-biographie/

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
317
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Samir Geagea Biographie

  1. 1. Samir Geagea Biographie French version
  2. 2. Jeunesse  Samir Geagea est né le 25 Octobre 1952 à Ain al- Remaneh, une banlieue de Beyrouth, dans une famille modeste d'une ville septentrionale, Bcharré. Son père, Farid Geagea, était un adjudant dans les Forces armées libanaises, et sa mère était une femme au foyer. Samir a grandi avec une sœur, Nouhad, et un frère, Joseph, qui ocupe actuellement le poste de vice-président intérimaire et CIO à l'Université du Maryland aux États-Unis.  Geagea a terminé son éducation formelle à l'écoles publique d'Ain al-Remaneh, où ses performances scolaires lui ont permis d'entrer à l'Université américaine de Beyrouth (AUB), à l'École de médecine et avec une bourse de la Fondation Gebran Khalil Gebran.
  3. 3. Guerre Civile  Le déclenchement de la guerre civile libanaise en 1975 a interrompu les études de Samir à l'AUB. Le campus, situé à l'ouest de Beyrouth, est tombé sous le contrôle des milices hostiles, forçant Samir à se transférer à l'école de médecine de l'Université Saint-Joseph de Beyrouth-Est.  Quand les opérations militaires se sont intensifiées et se sont étendues aux régions septentrionales du pays après 1976, Samir a rejoint la défense contre les assauts de la guérilla palestinienne et leurs alliés. Samir a gravi les échelons du Parti Kata'eb, étant initialement un membre junior dans le chapitre étudiant du parti, au cours de ses années de lycée à un membre de la section étudiante à l'AUB.
  4. 4. Responsabilités militaires  En 1978, à quelques mois au reçu de son diplôme de médecine, il a été forcé de quitter l'université et de consacrer tout son temps à la lutte armée. Il a commencé sa carrière militaire dans sa ville natale de Bcharré, et a été promu au poste de commandant - responsable pour l'ensemble du front nord.  Geagea a établi son siège social à Qattara, un village isolé dans les régions montagneuses reculées du district de Jbeil. Il est resté dans cette région jusqu'au début de 1983, lorsque le Conseil de commandement de LF a ajouté les régions montagneuses du centre du Chouf et d'Aley à sa zone d'opération.
  5. 5. Responsabilités militaires  En 1985, Samir Geagea avait déjà été promu chef d'état- major des Forces libanaises. Peu de temps après, Geagea a mené un mouvement pour confronter l'"Accord tripartite" syro-parrainé et pour retirer Elie Hobeika, un des cosignataires de l'Accord, de son poste de chef du Comité exécutif LF. Ceci a effectivement laissé Geagea en charge complète de la LF à la fin de 1986.  Sous la direction de Geagea, les Forces libanaises ont subi une transformation radicale pour devenir la principale organisation militaire, politique et sociale dans le pays - tout cela en l'espace de très peu d'années.
  6. 6. Accord de Taëf  En 1989, Geagea a vu une bonne opportunité de mettre un terme définitif à la guerre civile par l'accord de Taëf, qui a été ratifié par le Parlement libanais. Conformément à l'accord, il a immédiatement dissous la branche militaire et la sécurité de la LF et remis toutes ses ressources militaires à l'armée libanaise.  Le 24 Janvier 1990, Geagea a été nommé ministre d'État dans le premier cabinet d'après-guerre, dirigé par le Premier ministre Omar Karamé. Geagea a rejeté la position en raison du contrôle flagrant du cabinet par le régime syrien. Le 16 mai 1992, Geagea a de nouveau été nommé ministre dans le cabinet Rashid ElSolh, qu'il a refusé de nouveau pour les mêmes raisons.
  7. 7. Emprisonnement  Tout au long de cette période, il a commencé à devenir clair que la Syrie n'avait pas l'intention de respecter l'accord de Taëf ou de retrait du Liban, et que les milices alignées avec la Syrie n'allaient pas se désarmer - tel que stipulé dans l'accord. Geagea est devenu le critique le plus virulent de la situation et le plus ferme défenseur de la mise en œuvre complète de l'accord de Taëf. Sa position a généré une pression syrienne significative contre lui, d'autant plus qu'il a continué à appeler à un retrait des troupes syriennes dans la vallée de la Bekaa. Cela a conduit la Syrie et ses alliés libanais à mettre en œuvre ce qu'ils croyaient être une "dissolution définitive" de la LF. Le 23 Mars 1994, une bombe a explosé dans une église au cœur des zones chrétiennes, entraînant plusieurs morts et blessés. Les autorités ont immédiatement accusé le LF de l'attentat et ont arrêté Geagea le 21 Avril 1994.
  8. 8. Emprisonnement  Malgré les meilleurs efforts du système judiciaire usurpé à la formulation et la fabrication de fausses preuves, le tribunal ne pouvait pas maintenir une seule accusation contre Geagea et a placé un recours en accusation sur des preuves fabriquées datant de la période de guerre.  Au cours des 11 années et trois mois qui ont suivi, Samir Geagea a été détenu en isolement dans une cellule souterraine de 2 × 3 mètres, trois étages en dessous du ministère libanais de la Défense, où il a été privé des plus élémentaires des droits. Pendant son emprisonnement, ses partisans ont été constamment enlevés, torturés, et dans de nombreux cas, assassinés par les services de renseignement syriens et leurs complices libanais afin de les empêcher d'exercer leur droit constitutionnel de liberté d'expression.
  9. 9. La Liberté  Après la Révolution populaire du Cèdre de 2005, qui a suivi la retraite des forces syriennes et la reconquête du Liban de son indépendance et de la souveraineté, le parlement libanais librement élu a libéré Geagea et ses camarades le 19 Juillet 2005.
  10. 10. Rôle actif dans l'État  Avec un environnement politique libre de tout contrôle syrien, le Parti LF, sous la direction de Geagea, est rapidement redevenu actif, pour s'assumer un rôle politique de premier plan dans le pays avec un bloc actif dans le parlement et des postes ministériels dans les gouvernements successifs. Samir Geagea reprit son rôle de figure nationale de premier plan et a participé à la première série du National Dialogue Table (NDT) en 2006 et plus tard en 2008, 2009 et 2010 sous les auspices du président Michel Sleiman.  Samir Geagea a également participé à la Conférence de Doha de 2008, parrainé par la Ligue arabe. La conférence a eu lieu (suite à la 7 mai 2008 les événements) par la suite des événements de 7 mai 2008, lorsque les troupes du Hezbollah ont pris d'assaut Beyrouth.
  11. 11. Rôle actif dans l'État  Samir Geagea a établi des relations d'un haut niveau internes et internationales et a tenu des réunions avec de nombreux chefs d'États, notamment l'ancien président de la France, Jacques Chirac, l'ancien président Hosni Moubarak d'Egypte, et les Princes de Koweït et de Qatar, parmi d'autres.  Etant connu comme un homme de principe, Samir Geagea continue de travailler sans relâche à la poursuite des ambitions de son parti pour un Liban démocratique libre et souverain.
  12. 12. Contact Samir Geagea  TWITTER: https://twitter.com/DRSAMIRGEAGEA  FACEBOOK: https://www.facebook.com/samirgeagea  INSTAGRAM: http://instagram.com/dr.samirgeagea  SLIDESHARE: https://www.slideshare.net/SamirGeagea  YOUTUBE: https://www.youtube.com/c/SamirGeagealf  LINKEDIN: https://www.linkedin.com/in/samirgeagea  VIMEO: https://vimeo.com/samirgeagea  TUMBLR: http://samirgeagea.tumblr.com/  PINTEREST: http://www.pinterest.com/samirgeagea/  MEDIUM: https://medium.com/@samirgeagea  WEBSITES: http://www.samirgeagea.info/ http://www.samir-geagea.info/  BLOG: http://samir-geagea.blogspot.com/

×