OpenGLAM 
Données ouvertes dans les institutions culturelles 
Jeudi de l’Info 16.10.2014, BCU Lausanne 
@G_ReyBellet
Mhhh… ça c’est du bon glam!
Mais aussi… 
 GLAM: Galleries, Libraries, Archives, Museums 
 Apparition à la fin des années 1990 
 Enjeux similaires p...
 «une donnée ou un contenu est ouvert lorsque 
quiconque est libre de l’utiliser, de le réutiliser et de 
le redistribuer...
Open Content vs Open Data 
 Open Content 
 Version numérique d’un document entré dans le domaine public 
ou publié sous ...
Hétérogénéité des données
Open Research Data 
 Origines dans la communauté scientifique : collaboration 
 1942 Robert Merton: résultats des recher...
Open Government Data 
 Principe d’e-democracy 
 2009: Open Government Initiative de l’administration 
Obama 
 2013: ope...
Open Government Data 
 Influence de la communauté de l’open source 
 2007: meeting de Sebastopol (CA): données comme 
bi...
Sunlight Fundation Open Government 
Data Principles (2010) 
1. Données aussi complètes que possible 
2. Données primaires ...
Image de Lotte Belice Baltussen, CC-BY-SA
Working groups
«un réseau globale de personnes et d’organisations qui 
travaille pour ouvrir le contenu et les données détenus par 
les i...
Principes 
1. Diffuser les métadonnées dans le domaine public en 
utilisation des outils légaux appropriés tels que la 
li...
Licences Creative Commons 
Image de Kennisland, CC-BY-SA
Principes 
3. Exprimer clairement les souhaits et les attentes de 
l’institution lors de la publication des données/conten...
Pourquoi ouvrir nos données? 
 Réaliser la mission publique de l’institution financée par le 
contribuable 
 Affirmation...
• Portail développé par Flickr pour les institutions culturelles 
• Projet pilote avec la Bibliothèque du Congrès en 2007 ...
Historypin?
Non!!!!
Europeana: open (meta)data, mais pas 
obligatoirement de l’open content
 Wikipedia (en) est le 6e site le plus visité du web: 551 
millions de visites/jours 
 « We are doing the same thing, fo...
Types de collaboration 
 Wikipedian in Residence: British Museum (2010), 
Archives fédérales suisses (2013), Bibliothèque...
Intégration de l’institution dans la communauté Wikimedia
Versements sur 
Wikimedia Commons 
 2’071’000 documents provenant uniquement des institutions 
culturelles (6.2014) 
 De...
Les Archives fédérales suisses ont versé 5319 photographies 
concernant le Service actif suisse durant la Première Guerre ...
Amélioration des 
métadonnées par la 
communauté 
Interactions avec les usagers
Résultats 
 Zentralbibliothek Solothurn (1194 documents sur WC) 
 Herbarium Université de Neuchâtel (60’000 documents nu...
Outil de 
statistiques 
BaGLAMa 2
Favoriser la créativité 
“J’exhorte les institutions culturelles à ouvrir le contrôle de 
leurs données […] il s’agit d’un...
Réutilisation par des tiers 
 Usage personnel et/ou 
commercial 
 Parfois sous certaines 
conditions ( CC BY-/SA) 
 Hac...
Rijksstudio (Rijksmuseum) 
 Site web et application 
 Créer sa propre oeuvre d’art à partir de documents sous 
licence l...
30 applications sur des app stores 
utilisent les données ouvertes de 
l’institution
Obstacles à l’ouverture des 
données 
Image de JAM/Europeana, CC-BY
En Suisse 
 Groupe de travail OpenGLAM de opendata.ch, section 
nationale de l’Open Knowledge Fundation (fin 2013) 
 Wik...
Les données ouvertes dans les institutions 
culturelles suisses (Estermann, 2013) 
 0-3% des institutions ont pleinement ...
First Swiss Open Cultural Data 
Hackathon 
 27-28 février 2015 
 Bibliothèque nationale suisse 
 Accent sur les humanit...
Merci pour votre attention
OpenGLAM: données ouvertes dans les institutions culturelles
OpenGLAM: données ouvertes dans les institutions culturelles
OpenGLAM: données ouvertes dans les institutions culturelles
OpenGLAM: données ouvertes dans les institutions culturelles
OpenGLAM: données ouvertes dans les institutions culturelles
OpenGLAM: données ouvertes dans les institutions culturelles
OpenGLAM: données ouvertes dans les institutions culturelles
OpenGLAM: données ouvertes dans les institutions culturelles
OpenGLAM: données ouvertes dans les institutions culturelles
OpenGLAM: données ouvertes dans les institutions culturelles
OpenGLAM: données ouvertes dans les institutions culturelles
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

OpenGLAM: données ouvertes dans les institutions culturelles

629 vues

Publié le

Presentation held at the State and University Library of Lausane (Switzerland). Introduction to open data and the OpenGLAM iniative.

Publié dans : Formation
2 commentaires
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
629
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
2
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

OpenGLAM: données ouvertes dans les institutions culturelles

  1. 1. OpenGLAM Données ouvertes dans les institutions culturelles Jeudi de l’Info 16.10.2014, BCU Lausanne @G_ReyBellet
  2. 2. Mhhh… ça c’est du bon glam!
  3. 3. Mais aussi…  GLAM: Galleries, Libraries, Archives, Museums  Apparition à la fin des années 1990  Enjeux similaires pour toutes les institutions culturelles  Médiation de l’information numérique
  4. 4.  «une donnée ou un contenu est ouvert lorsque quiconque est libre de l’utiliser, de le réutiliser et de le redistribuer-il est sujet, au pire, à la nécessite d’en nommer le créateur et/ou le partager à l’identique»  http://opendefinition.org/  =/= Open Acess
  5. 5. Open Content vs Open Data  Open Content  Version numérique d’un document entré dans le domaine public ou publié sous licence libre  Plateformes de publication et de stockage de contenu  Flickr The Commons  Wikimedia Commons  Plateforme développée par l’institution même (Rijksmuseum)  Open Data  Métadonnées/autorités publiées sous licence libre  Agrégateurs de métadonnées  Europeana  Digital Public Library of America  Archives Portal Europe  The European Library  International Inventory of Music  …
  6. 6. Hétérogénéité des données
  7. 7. Open Research Data  Origines dans la communauté scientifique : collaboration  1942 Robert Merton: résultats des recherches librement accessibles  1958: World Data Center (Europe, USA, URSS, Japon)  Terme apparu en 1995 (données environnementales)  Virtual Research Environments (VRE)
  8. 8. Open Government Data  Principe d’e-democracy  2009: Open Government Initiative de l’administration Obama  2013: opendata.admin.ch  En Scandinavie dès le 17e siècle.  Loi fédérale sur le principe de la transparence dans l’administration ( 17 décembre 2004, 152.3)
  9. 9. Open Government Data  Influence de la communauté de l’open source  2007: meeting de Sebastopol (CA): données comme biens communs. O’Reilly, Swartz, Lessig, etc.  8 Open Governement Data Principles
  10. 10. Sunlight Fundation Open Government Data Principles (2010) 1. Données aussi complètes que possible 2. Données primaires 3. Etre disponibles dès que possible 4. Accessibles facilement électroniquement (et physiquement) 5. Lisibles par les machines 6. Pas de discrimination envers les usagers 7. Utilisation de standards 8. Sous licences libres 9. Etre accessibles de façon permanente 10.Minimum de coût pour l’institution
  11. 11. Image de Lotte Belice Baltussen, CC-BY-SA
  12. 12. Working groups
  13. 13. «un réseau globale de personnes et d’organisations qui travaille pour ouvrir le contenu et les données détenus par les institutions culturelles»
  14. 14. Principes 1. Diffuser les métadonnées dans le domaine public en utilisation des outils légaux appropriés tels que la licence Creative Commons Zero (CC0) 2. Maintenir les versions numériques des documents dont le droit d’auteur a expiré dans le domaine public en n’y ajoutant pas de nouveaux droits  Eviter le copyright overreaching  Pratique courante: libérer seulement la version de qualité moyenne et commercialiser la version haute définition
  15. 15. Licences Creative Commons Image de Kennisland, CC-BY-SA
  16. 16. Principes 3. Exprimer clairement les souhaits et les attentes de l’institution lors de la publication des données/contenus. 4. Utiliser des formats ouverts standardisés et lisibles par machine 5. Maintenir de nouveaux types d’interaction avec les utilisateurs sur le web  Permettre la réutilisation et la curation personnelle des données  Crowdsourcing (tags, annotations, corrections, transcriptions, contextualisation, etc.)
  17. 17. Pourquoi ouvrir nos données?  Réaliser la mission publique de l’institution financée par le contribuable  Affirmation du rôle de l’institution dans la société  Participation active de la population et enrichissement des collections (crowdsourcing)  Toucher le public où il se trouve, en plus grand nombre et différent.  Connecter et contextualiser les collections  Augmenter la visibilité des collections (agrégateurs et meilleure indexation «Google»)  Faciliter la recherche scientifique (humanités numériques)  Stimuler la créativité et l’économie
  18. 18. • Portail développé par Flickr pour les institutions culturelles • Projet pilote avec la Bibliothèque du Congrès en 2007 • British Library : 1’000’000 de documents versés en 2013. • Documents du domaine public ou sous licence libre • 87 institutions participantes (10.2014)
  19. 19. Historypin?
  20. 20. Non!!!!
  21. 21. Europeana: open (meta)data, mais pas obligatoirement de l’open content
  22. 22.  Wikipedia (en) est le 6e site le plus visité du web: 551 millions de visites/jours  « We are doing the same thing, for the same reason, for the same people, in the same medium, let’s do it together! » (Liam Wyatt, premier WiR au British Museum)  Mettre en relation les institutions culturelles avec la communauté Wikimedia
  23. 23. Types de collaboration  Wikipedian in Residence: British Museum (2010), Archives fédérales suisses (2013), Bibliothèque nationale suisse (2014).  U. S. NARA : WiR en CDI.  Rédaction et amélioration d’articles (références, edit-a-thon, concours)  Versement de contenus libres sur le serveur multimedia Wikimedia Commons et sur Wikisource  Entrer des données (semi-) structurées dans Wikidata  QRpédia : QR codes renvoyant aux articles Wikipedia  Interactions avec la communauté Wikipedia physiquement (visite des institutions) et virtuellement.  …
  24. 24. Intégration de l’institution dans la communauté Wikimedia
  25. 25. Versements sur Wikimedia Commons  2’071’000 documents provenant uniquement des institutions culturelles (6.2014)  Deutsche Bundesarchiv:  100’000 images libres de droit versées sur le serveur Wikimedia Commons depuis 2008 (CC-BY-SA)  Relier avec le PND (Personennamendatei)  Intégration des images dans des articles  Wikidata  U.S. NARA: toutes les images sans restrictions légales dès 2014 (128’000 en 2014)  Bibliothèque nationale de France: 1367 documents pour Wikisource  GLAM-Wiki Toolset: versement automatisé des documents  développée en collaboration avec Europeana  http://commons.wikimedia.org/wiki/Commons:Partnerships
  26. 26. Les Archives fédérales suisses ont versé 5319 photographies concernant le Service actif suisse durant la Première Guerre Mondiale
  27. 27. Amélioration des métadonnées par la communauté Interactions avec les usagers
  28. 28. Résultats  Zentralbibliothek Solothurn (1194 documents sur WC)  Herbarium Université de Neuchâtel (60’000 documents numérisés dont 4686 déjà mis sur WC)  En 2013, la Zentrabibliothek Zürich a versé 96 versions numériques d’images imprimées et de photographies sur Wikimedia Commons  Une année après, 58% des documents furent intégrés dans 159 articles Wikipédia en 42 langues différentes  Ces articles ont été consultés plus de 859’000 fois au seul mois de septembre 2014
  29. 29. Outil de statistiques BaGLAMa 2
  30. 30. Favoriser la créativité “J’exhorte les institutions culturelles à ouvrir le contrôle de leurs données […] il s’agit d’une opportunité fantastique de montrer de quelle manière le matériel culturel peut contribuer à l’innovation, de quelle manière il peut devenir un vecteur de nouveaux développements” (Neelie Kroes, chargée de la société numérique de la Commission européenne, 2011)
  31. 31. Réutilisation par des tiers  Usage personnel et/ou commercial  Parfois sous certaines conditions ( CC BY-/SA)  Hackathons :  Interactions avec les développeurs  Création de prototypes et d’applications
  32. 32. Rijksstudio (Rijksmuseum)  Site web et application  Créer sa propre oeuvre d’art à partir de documents sous licence libre (découper, coller, annotter etc.)  300’000 visiteurs uniques/mois  92’000 Rijksstudios personnels et 110’000 collections créés durant les 7 premiers mois
  33. 33. 30 applications sur des app stores utilisent les données ouvertes de l’institution
  34. 34. Obstacles à l’ouverture des données Image de JAM/Europeana, CC-BY
  35. 35. En Suisse  Groupe de travail OpenGLAM de opendata.ch, section nationale de l’Open Knowledge Fundation (fin 2013)  Wikimedia CH (2006)  Institut d’e-government à la HES bernoise  Digitale Allmend (Creative Commons CH)  CultLib
  36. 36. Les données ouvertes dans les institutions culturelles suisses (Estermann, 2013)  0-3% des institutions ont pleinement adopté une politique de données ouvertes  1-7% rendent certains documents disponibles librement en format numérique sur le Web  74% veulent restreindre le droit de modifier les données mises en ligne  80% pensent que les avantages de l’ouverture des données l’emportent sur les risques
  37. 37. First Swiss Open Cultural Data Hackathon  27-28 février 2015  Bibliothèque nationale suisse  Accent sur les humanités numériques et Wikimedia  Réutilisation des données/contenus pour développer des apps ou faire de nouvelles créations artistiques
  38. 38. Merci pour votre attention

×