Urb1116 équipe 18

0 vue

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
0
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
0
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Urb1116 équipe 18

  1. 1. . Koladé Nourou Balogoun Ariane Fortin-Ouellet Daniel de Polignac Sandra Vespa Rym Mchirgui Félix-Antoine Girard
  2. 2. - diminution et morcellement des terres agricoles. - développement du réseau viaire, plus espacé - achat des parcelles loties par des barons devenant de grandes propriétés parcellaires et construction des parcelles aux abords du principal réseau viaire - nouvelle rue à côté du Square Saint-Louis ancien réservoir et apparition d’une ruelle entre l’îlot - le territoire est morcelé de façon régulière - développement de l’îlot en zone résidentielle avec densification graduelle du cadre bâti. Un cadre bâti plus large en tête de l’îlot sur la rue Sherbrooke. - dégagé par rapport aux retraits des résidences - augmentation du gabarit de la rue Sherbrooke - de grandes parcelles à la tête de l’îlot au niveau de la rue Sherbrooke. Morcellement des parcelles sur Hôtel-de-Ville. - augmentation des résidences au niveau de l’îlot sur la rue Hôtel-de-Ville et la plupart en retrait par rapport au réseau viaire libérant ainsi quelques espaces. - territoire agricole, situé sur un plateau par rapport au noyau Ville-Marie. - des tracés orthogonaux constituant les premières trames urbaines. - lotissement des parcelles aux abords du principal réseau viaire - quelques bâtis pouvant être considérés comme des fermes agricoles au début des îlots 1888: College St Louis
  3. 3. - apparition des trottoirs rendent les gabarits des rues encadrant es plus petit - parcelle réaménagée sur le côté Ouest pour venir percé l’ilot encore une fois et reconstituer l’entrée à la ruelle antérieure - tête Sud de l’ilot devenu consacré au Villa Medica (1964) et son stationnement de 30 cases . - beaucoup de trafic piétonnier sur la rue Sherbrooke (Sud) et Prince Arthur (Nord), stationnement sur les rues flancs les rendent étroite - parcelles constantes, une double percé de l’ilot rapproche la ruelle et aménagement d’une manière conscient des espaces verts - entrée a la ruelle antérieur sur le coté Est de l’ilot - les parcelles tiennent leur forme - stationnement deviens 24 cases suite l’aménagement de l’entrée à la ruellea l’arrière de Villa Medica - apparition de plusieurs “balcons” dans les arrières cours des bâtiments résidentiels - rapport avec la rue plus présent, - bâtiments rapproché s de la rue - aménagement et limitations des parcelles, parcelles étroites et dense, unification du bati côté Ouest de l’ilot (disparition d’entrée à la ruelle) - formation plus concrète des têtes d’ilots (spécialement au Nord – Prince Arthur) Avenue Laval 1910 Villa Medica 1964 Vespasienne, Square St Louis
  4. 4. TOPOGRAPHIE Site plat, dénivelé au niveau de la rue Sherbrooke COUVERT VÉGÉTAL bande de plantation le long des rues, carré St-Louis à proximité RÉSEAU VIAIRE Rue Sherbrooke : rue mixte à six voies, Est-Ouest Avenue Laval et avenue Hôtel-de- Ville : rues à sens unique qui desservent sur la rue Sherbrooke, Nord-Sud, 2 bandes de stationnement Rue du Prince-Arthur : rue piétonne qui mène au Square St- Louis, Est-Ouest Ruelle verte : Nord-Sud PARCELLAIRE Constitué de deux corps et de deux têtes au Nord et au Sud. Les parcelles mesurent un environ de 7,5 mètres en général. Toutefois, plusieurs parcelles furent fusionnée, c’est le cas de la parcelle du centre de réhabilitation Villa Medica.
  5. 5. Implantation en rangée 2 à 3 étages Bâtiments implantés de 1 à 4 mètres du trottoir Parcelle construite au 3/4 Quelque bâtiments font exception avec une implantation pavillonnaireBÂTI EspacevertStationnementRuellemulti-fonction ESPACES LIBRES Cours avant 1 et 4 mètres Cours arrières fermées sur elles- mêmes Appropriation de la ruelle avec murales et végétalisation
  6. 6. Implantation sans marge de recul avant Volumétrie Plan de forme rectangulaire, hauteur de 3 étages sans surélévation du rez-de-chaussée , toit plat. Matériaux Brique d’argile et pierre Ouvertures de forme carrée, arc cintré ou rectangulaire Façades rez-de-chaussée démarque par l’utilisation de larges vitrines, alignements sépares par des bandeaux Implantation sans marge de recul avant ou latérale Volumétrie corps de bâti rectangulaire, 3 étages avec surélévation du rez-de-chaussée, toit plat, avec balcon au premier étage Matériaux pierre de bossage Ouvertures fenêtres jumelées pour former une ouverture de forme carrée, vitrage de la porte couvrant sa moitié supérieure Façades disposition des ouvertures formant des alignements verticaux , couronnement par corniche peu ouvragée. Implantation Avec marge de recul avant Volumétrie corps de bâti rectangulaire, 3 étages avec surélévation du rez- de-chaussée, toit plat, balcon aux deux étages supérieurs, escalier d accès extérieur Matériaux brique d’argile Ouvertures fenêtres avec imposte, portes avec imposte de ¼ de celle de la porte, vitrage couvrant les deux tiers supérieurs de la porte Façades porte du rez-de-chaussée centralisée, couronnement démarque par une corniche Implantation Pavillonnaire Volumétrie Tour d’environ 15 étages, toit plat Matériaux Béton et brique, couronnement souligné par un solin métallique Ouvertures de forme rectangulaire Façades présence de balcons et fenêtre qui créent un rythme tant vertical qu’horizontal Socle d’une hauteur plus importante corps de 12 étages
  7. 7. 1900: Duplex 1900: Maison urbaine 1900: Maison en rangée 1900: Maison urbaine en rangéeImplantation Marge avant de 1 à 2 mètres, pas de marge latérale Volumétrie Rectangulaire de 2 étages, toit plat Matériaux Brique d’argile, couronnement solin métallique Ouvertures Fenêtres à guillotine suivant les dimensions largeur = ½ hauteur, Imposte de ¼ hauteur pour les portes Façades Façade épurée, rythme vertical et horizontal par alignement Implantation Marge avant et latérales 1 à 5 mètres Volumétrie Rectangulaire de 2 étages, toit décoratif en pente Matériaux Toit de cuivre ou ardoise, Revêtement de pierre Ouvertures Fenêtres à battants ou guillotine, Porte double vitré au 2/3 avec imposte de ¼ à 1/5 de la hauteur, Façades Éléments décoratifs en façade Socle surélevé Alignement vertical Implantation Marge avant 1 à 3 mètres, aucune marge latérale Volumétrie Rectangulaire de 2 1/2 à 3 étages avec saillie en façade, toit mansard, Socle surélevé Matériaux Pierre de bossage, toit de tôle, d’ardoise ou d’argile Ouvertures Fenêtres à battants ou à guillotine de proportion typique larguer = ½ hauteur, Proportion différente pour les fenêtre en saillie et les lucarnes, Porte double avec imposte de ¼ de la hauteur totale Façades Matériaux différents pour le socle et le corps Corniche décorative généreuse Implantation Marge avant 1 à 3 mètres, aucune marge latérale Volumétrie Corps bâti rectangulaire avec une fenêtre en saillie Semblable au duplex, mais possède 3 étages au lieu de 2 Toit en fausse mansarde avec étage sous les combles Matériaux Pierre de bossage, Toit en tôle Ouvertures Fenêtres à battants ou guillotine, de proportion régulière ½ hauteur = largeur, Un élément vitré doit être présent sur la porte ou mitoyen à la porte, Façades Alignement des ouvertures verticales et horizontales Socle surélévé
  8. 8. < 1848 1848 1907 1954 Présent 1888 On note que l’îlot est stable depuis les années soixante avec l’apparition de la tour. L’îlot fait partie du patrimoine bâti de Montréal, il est d’ailleurs protégé par un PIIA. Habitat bourgeois, donc peu propice au changement

×