RAPPORT DE RECHERCHE 2008

661 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
661
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

RAPPORT DE RECHERCHE 2008

  1. 1. REPOBLIKAN’I MADAGASIKARA Tanindrazana – Fahafahana – Fandrosoana -------------------------- MINISTERE DE L’AGRICULTURE DE L’ELEVAGE ET DE LA PECHE --------------------------- SECRETARIAT GENERAL Centre de Développement Rural et de Recherche Appliquée EPIC régi par le décret n° 92/853 du 23 Septembre 1992 modifié par le décret n° 96/362 du 08 Mai 1996 DEPARTEMENT : RECHERCHE SECTION : CEREALES ______________________________________ RAPPORT DE RECHERCHE 2008 pppaaarrr SSSaaannntttaaatttrrraaa HHHeeerrriiilllaaalllaaaiiinnnaaa RRRAAAVVVEEELLLOOOMMMAAANNNAAANNNTTTSSSOOOAAA AAAoooûûûttt 222000000999
  2. 2. LISTE DES ABREVIATIONS ___________________________________________________________________________ 1 ASWSN : Acid Soil Wheat Screening Nursery Alak. : Alakamisy Amb. : Ambohimandroso Amd. : Ambohidranandriana Amt. : Ambatolampy Amv. : Ambohidava Anal. : Analamitia Ank. : Ankabahaba Anki. : Ankisatra Ant. : Anatanifotsy B : Bore C : Carbone Ca : Calcium CEC : Capacité d’échange cationique CD : Culture de décrue CIMMYT : Centre international pour l’amélioration du maïs et du blé C/N : Rapport Carbone - Azote CS : Culture de contre saison Cu : Cuivre C.V : Coefficient de variation DAP : Diammonium phosphate DHS : Caractère distinctif, d’homogénéité et de stabilité ESWYT : Elite Spring Wheat Yield Trial EVB : Essai variétal de blé EVT : Essai variétal de triticale Far. : Faratsiho FAO : Organisation pour l’alimentation et l’agriculture Fe : Fer FIFAMANOR : Fiompiana Fambolena Malagasy Norveziana FOFIFA : Centre National de Recherche Appliquée au Développement HRWSN : High Rainfall Wheat Screening Nursery HRWYT : High Rainfall Wheat Yield Trial HTWYT : High temperature Wheat Yield Trial IBSWN : International Bread Wheat Screening Nursery IFN : Indice Falling Number (indice de chute) IS : Indice de sédimentation ITSN : International Triticale Screening Nursery ITYN : International Triticale Yield Nursery
  3. 3. LISTE DES ABREVIATIONS ___________________________________________________________________________ 2 K : Potassium K/Mg : Rapport Potassium - Magnésium KCl : Chlorure de potassium MAEP : Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche MAP : Plan d’Action pour Madagascar Mah. : Mahaiza Man. : Manandona Mb : Molybdène Mn : Manganèse Mg : Magnésium Moy. : Moyenne de rendement des sites de culture N : Azote Na : Sodium NPK : Engrais minéral ternaire : azoté, phosphaté et potassique ONN : Office National de Nutrition P : Phosphore P. : Précipitations pH : Potentiel hydrique PHL : Poids hectolitre PMG : Poids de 1000 grains P2O5 : Anhydride phosphorique PS : Poids spécifique RVC : Rapport valeur - coût S : Souffre SAWSN : Semi-Arid Wheat Screening Nursery SAWYT : Semi-Arid Wheat Yield Trial SP : Saison pluviale Stat. : Station STEMRRSN : Stem Rust Resistance Screening Nursery T : Température Tsar. : Tsaramandroso VAT : Valeur agronomique et technologique Vin. : Vinaninony Zn : Zinc ΣP. : Total des précipitations
  4. 4. LISTE DES UNITES DE MESURE ___________________________________________________________________________ 3 Ar : Ariary cm : Centimètre Epis/m2 : Nombre d’épis au mètre carré g : Gramme HJ : Homme jour kg : Kilogramme kg/ha : Kilogramme par hectare kg/hl : Kilogramme par hectolitre m : Mètre m2 : Mètre carrée meq : Milliéquivalent ml : Millilitre mm : Millimètre N/ha : Unité d’azote par hectare P/ha : Unité de phosphore par hectare ppm : Parties par million T : Température t/ha : Tonne par hectare s : Seconde °C : Degré Celsius % : Pourcentage
  5. 5. LISTE DES ANNEXES ___________________________________________________________________________ 4 Annexe 1 : Localisation géographique de la station météorologique de Tombotsoa et de la Station Mimosa ....................................................................................................i Annexe 2 Diagramme ombrothermique 2007-2008 (Septembre – Août)................................i Annexe 3 : Protocole de la recherche variétale........................................................................ii Annexe 4 : Liste des variétés de blé/triticale évaluées pour la campagne 2008.......................iv Annexe 5 : Liste des variétés en phase d’essai/test variétal 2009...........................................v Annexe 6 : Liste des variétés de blé/triticale testées pour la campagne 2008 .........................vi Annexe 7 : Composition en N, P, K des fertilisants .................................................................vi Annexe 8 : Les fiches techniques de production de blé et de triticale......................................vii Annexe 9 : Les zones écologiques favorables à la culture du blé et triticale ............................xv Annexe 10 pH du sol et disponibilité en éléments nutritifs pour les plantes ..........................xvi Annexe 11 Rôle des éléments nutritifs dans la plante ............................................................xvii LISTE DES FIGURES __________________________________________________________________________ Figure 1 : Diagramme ombrothermique – type 2008 (Janvier – Décembre) ........................... 9 Figure 2 : Triangle des textures............................................................................................ 24 Figure 3 : Diagramme de rendement par fumure de N, P, K à dose croissante...................... 28 Figure 4 : Courbe de réponse à l’apport croissant de N, P, K ................................................ 28 Figure 5 : Diagramme ombrothermique 2007 -2008 (Septembre – Août) .............................. ii Figure 6 : pH du sol et disponibilité en éléments nutritifs pour les plantes ......................... xv LISTE DES PHOTOS ___________________________________________________________________________ Photo 1 : Essai variétal à Vinaninony en phase d’épiaison...................................................16 Photo 2 : Triticale en floraison.............................................................................................18 Photo 3 : Essai de fertilisation à Faratsiho sur terre en friche..............................................25 Photo 4 : Aspect du pain après cuisson pour des indices de chute différentes .....................34 Photo 5 : Soupe de blé aux légumes ....................................................................................39 Photo 6 : Blé cantonais..............................................................................................................40 Photo 7 : Salade de blé germé aux fraises............................................................................40 Photo 8 : Koban-dravina ............................................................................................................40 Photo 9 : Extrait de fiche technique.....................................................................................42 Photo 10 : Récolte de blé et triticale au site vitrine Iavoloha ..................................................44
  6. 6. LISTE DES TABLEAUX __________________________________________________________________________ 5 Tableau 1 : Evolution des activités .................................................................................................. 8 Tableau 2 : Sites de culture pour la campagne 2008 ....................................................................... 10 Tableau 3 : Nouvelles introductions 2008........................................................................................ 11 Tableau 4 : Introductions 2007 retenues......................................................................................... 11 Tableau 5 : Introductions 2006 retenues......................................................................................... 11 Tableau 6 : Essais de variétés de blé/triticale réalisés en 2008 ....................................................... 12 Tableau 7 : Caractéristiques des lignées de blé du groupe 1 (EVB1) ................................................ 13 Tableau 8 : Liste des variétés de blé à tester pour la campagne 2009 .............................................. 14 Tableau 9 : Caractéristiques des lignées de blé du groupe 2 (EVB2) ................................................ 15 Tableau 10 : Caractéristiques des lignées de triticale du groupe 1 (EVT1).......................................... 17 Tableau 11 : Liste des variétés de triticale à tester pour la campagne 2009 ....................................... 16 Tableau 12 : Caractéristiques des lignées de triticale du groupe 2 (EVT2) ................................ 19 Tableau 13 : Caractéristiques des variétés de blé testées................................................................... 20 Tableau 14 : Caractéristiques des variétés de triticale testées............................................................ 21 Tableau 15 : Appellation des nouvelles variétés de triticale à diffuser................................................ 21 Tableau 16 : Localisation des sites et résultat de l’analyse du sol...................................................... 22 Tableau 17 : pH du sol, vie microbienne et disponibilité des éléments nutritifs ................................. 23 Tableau 18 : Rapport carbone et azote .............................................................................................. 23 Tableau 19 : Valeur de CEC selon les catégories de sol ..................................................................... 25 Tableau 20 : Les doses de N, P, K apportées...................................................................................... 26 Tableau 21 : Résultats des essais de fertilisation 2008 Tableau 22 : Quantité optimale de N, P, K en fonction du rendement pour le blé............................... 27 Tableau 23 : Types d’engrais et les doses correspondantes pour un rendement escompté de 2,5t/ha 29 Tableau 24 : Formulation possibles des engrais, coût et rapport valeur coût..................................... 30 Tableau 25 : Résultat du contrôle des mauvaises herbes................................................................... 32 Tableau 26 : Limites du paillage et solutions envisageables............................................................... 32 Tableau 27 : Lignes directrices pour l'interprétation du poids spécifique ........................................... 33 Tableau 28 : Taux d’extraction pour un type de farine défini............................................................. 34 Tableau 29 : Interprétation de l’indice de sédimentation ................................................................... 34 Tableau 30 : Interprétation de l’indice Falling Number ...................................................................... 34 Tableau 31 : Qualité des variétés de blé du groupe 1......................................................................... 35 Tableau 32 : Qualité des variétés de blé du groupe 2......................................................................... 36 Tableau 33 : Qualité des variétés de triticale du groupe 1 ................................................................. 37 Tableau 34 : Qualité des variétés de triticale du groupe 2 ................................................................. 38 Tableau 35 : Production en semences de pré-base 2008.................................................................... 41 Tableau 36 : Caractéristiques des variétés à diffuser......................................................................... 41 Tableau 37 : Composition en N, P, K des fertilisants ......................................................................... vii Tableau 38 : Rôle des éléments nutritifs dans la plante .............................................. xvi
  7. 7. TABLE DES MATIERES __________________________________________________________________________ 6 Liste des abréviations....................................................................................................1 Liste des unités de mesure ............................................................................................3 Liste des annexes ..........................................................................................................4 Liste des figures ............................................................................................................4 Liste des photos ............................................................................................................4 Liste des tableaux .........................................................................................................5 1. GENERALITES..................................................................................................8 1-1. Contexte .................................................................................................8 1-2. Objectifs .................................................................................................8 1-3. Activités 2008 .........................................................................................8 1-4. Données météorologiques 2008 et effets sur les cultures.........................9 1-4-1. Culture pluviale (≈ Janvier – Avril) ...............................................9 1-4-2. Culture de décrue (≈ Avril – Septembre)........................................9 1-4-3. Culture contre saison (≈ Mai – Novembre).....................................10 1-5. Sites de culture.......................................................................................10 1-6. Critères de sélection................................................................................10 2. RECHERCHE VARIETALE .................................................................................11 2-1. Criblage des nouvelles introductions........................................................11 2-1-1. Accessions 2008...........................................................................11 2-1-2. Accessions 2007...........................................................................11 2-1-3. Accessions 2006...........................................................................11 2-2. Essais variétaux.......................................................................................12 2-2-1. Résultats des essais de variétés de blé..........................................12 2-2-1-1. Groupe 1 (EVB1)...............................................................12 2-2-1-2. Groupe 2 (EVB2)...............................................................14 2-2-2. Résultats des essais de variétés de triticale ..................................16 2-2-2-1. Groupe 1 (EVT1)...............................................................16 2-2-2-2. Groupe 2 (EVT2)...............................................................18 2-3. Tests variétaux.........................................................................................18 2-3-1. Résultat du test variétal de blé .....................................................20 2-3-2. Résultat du test variétal de triticale..............................................21 3. RECHERCHE AGRONOMIQUE...........................................................................22 3-1. Interprétation des résultats d’analyse du sol ............................................23 3-1-1. Potentiel Hydrogène (pH) .............................................................23 3-1-2. Le carbone et l’azote total .............................................................23 3-1-3. La quantité en P initial du sol.......................................................24 3-1-4. Les bases échangeables................................................................24 3-1-5. La granulométrie..........................................................................24 3-1-6. La capacité d’échange cationique (CEC)........................................25
  8. 8. TABLE DES MATIERES __________________________________________________________________________ 7 3-2. Essai de fertilisation.................................................................................25 3-2-1. Principe........................................................................................25 3-2-2. Dispositif......................................................................................25 3-2-3. Traitement ...................................................................................25 3-2-4. Résultats et interprétations ..........................................................26 3-2-5. Analyse économique.....................................................................29 3-3. Contrôle des bioagresseurs ......................................................................31 3-3-1. Contrôle des maladies ..................................................................31 3-3-2. Contrôle des mauvaises herbes ....................................................31 3-3-2-1. Dispositif..........................................................................31 3-3-2-2. Traitement........................................................................31 3-3-2-3. Résultats et interprétations ..............................................31 4. ACTIVITES POST-RECOLTE..............................................................................33 4-1. Analyse de la valeur technologique du blé ................................................33 4-1-1. Poids spécifique (PS) ou poids à l’hectolitre (PHL) .........................33 4-1-2. Poids de 1000 grains (PMG)..........................................................33 4-1-3. Rendement en farine ....................................................................33 4-1-4. Test Zeleny (Indice de sédimentation) ...........................................34 4-1-5. Test Falling Number (Indice de chute) .........................................34 4-1-6. Valeurs technologiques des variétés de blé/triticale évaluées........35 4-2. Démonstration et dégustation culinaire....................................................39 4-2-1. Recette de soupe de blé aux légumes............................................39 4-2-2. Recette de blé cantonais...............................................................40 4-2-3. Recette de salade de blé germé aux fraises ...................................40 4-2-4. Recette de « koban-dravina ».........................................................40 5. PRODUCTION DE SEMENCES DE PRE-BASE .....................................................41 5-1. Variétés et quantité en semences produites..............................................41 5-2. Caractéristique des nouvelles variétés de triticale.....................................41 6. FICHE TECHNIQUE ..........................................................................................42 7. CONCLUSIONS .................................................................................................43 8. PERSPECTIVES ................................................................................................44 Annexes
  9. 9. GENERALITES ___________________________________________________________________________ 8 1. GENERALITES 1-1. Contexte L’éveil des paysans et notamment des opérateurs potentiels pour la relance de la culture du blé et de triticale évolue au train où progressent les activités de promotion de la culture par FIFAMANOR via le développement et la diffusion des variétés performantes, la production et la vente de semences améliorées. Par la même, les investigations menées pour le blé et le triticale à FIFAMANOR se poursuivent progressivement en vue d’une expansion de la culture concourant à la valorisation et l’essor de la filière blé à Madagascar. 1-2. Objectifs Outre la sélection continue de variétés satisfaisant les critères de performance, la recherche agronomique pour l’amélioration de la productivité et les activités post-récolte, l’accent a été surtout mis pour la campagne de culture 2008 sur la production en semences de pré-base des variétés démontrées potentielles et la rédaction de fiches techniques de culture du blé/triticale. 1-3. Activités 2008 Pour la concrétisation des objectifs susmentionnés, la section de recherche s’est notablement investie dans les actions suivantes : • Identification des variétés performantes par la sélection; • Amélioration de la productivité par la recherche agronomique ; • Valorisation du blé et triticale par les activités post-récolte ; • Production en semences de pré-base des variétés diffusées ; • Elaboration de fiches techniques En se référant aux réalisations, les prévisions en activités 2008 ont été largement atteintes (tableau 1). Tableau 1 : Evolution des activités Activités Réalisations Indicateurs CommentairesPrévisions Réalisations Ecarts 2006 2007 2008 Criblage des nouvelles introductions Blé et Triticale 444 601 300 361 +61 Plus de variétés livrées Essais et tests variétaux installés Blé et Triticale 12 57 25 31 +6 Plus de variétés évaluées Essais agronomiques installés - Fertilisation - Contrôle des bioagresseurs - 13 18 20 +2 Plus de répétitions effectuées Production en semences de pré-base (en tonne) Blé et Triticale - 0,15 1,5 5,4 +3,9 Production augmentée selon la conjoncture Activités post-récolte effectuées Blé et triticale - 3 2 2 0 - Analyse qualité - Démonstration et dégustation culinaire Fiche technique - - 1 4 +3 Culture en saison pluviale et en contre saison - versions française et malgache
  10. 10. GENERALITES ___________________________________________________________________________ 9 Culture contre saisonCulture pluviale 0,00 20,00 40,00 60,00 80,00 100,00 120,00 140,00 160,00 Janvier Février M ars A vril M ai Juin Juillet A oûtS eptem bre O ctobreN ovem breD écem bre mois Précipitation(mm) 0,00 40,00 80,00 120,00 160,00 200,00 240,00 280,00 320,00 Température(°C) Culture de décrue ΣP.=157.17mm m = 19.63°C T ΣP.=14 mm m = 13.32°C T ΣP.=25 mm m = 14.28°C T Cyclone FAME Cyclone IVAN Figure 1 : Diagramme ombrothermique – type 2008 (Janvier – Décembre) 1-4. Données météorologiques 2008 et effets sur les cultures Les données ont été prélevées auprès de la station météorologique de Tombotsoa1. Elles serviront de référence pour l’interprétation des résultats dépendant des conditions climatiques. 1-4-1. Culture pluviale (≈ Janvier – Avril) La saison des pluies a débuté vers le mois de Septembre. En raison de la forte pluviosité des mois de Novembre et de Décembre, la culture pluviale pour le blé et le triticale est plutôt réalisée vers le début du mois de Janvier où la terre se retrouve assez humide (précipitations totales reçues de Septembre à Décembre ≈ 151.9mm)2 d’une part et l’intensité des pluies est allégée d’autre part ; ce qui a favorisé une culture luxuriante sur les « tanety ». Peu abondantes mais bien reparties, les précipitations totales recueillies pour la culture pluviale ont été de 157.17mm. La température moyenne a été de 19.63°C. 1-4-2. Culture de décrue (≈ Avril – Septembre) La crue a commencé à s’abaisser vers le mois d’Avril, laissant après retrait des eaux fluviales, une terre fertile riche en alluvions et limons. Cette terre est favorable pour une culture dite « de décrue ». Elle est alimentée par les eaux de capillarité de la nappe phréatique qui ont persisté éventuellement jusqu’au mois de Juin. Par ailleurs, de petites pluies fines (ΣP.≈25mm) ont satisfait les besoins en eau atmosphérique des cultures. La température moyenne a été de 14.28°C 1 cf. Annexe 1 : Localisation géographique de la station météorologique de Tombotsoa 2 cf. Annexe 2 : Diagramme ombrothermique 2007-2008 (Septembre – Août)
  11. 11. GENERALITES ___________________________________________________________________________ 10 1-4-3. Culture contre saison (≈ Mai – Novembre) La culture contre saison débute après la moisson du riz dans les rizières. Dans certaines zones où le riz est planté plus tôt, « Vary aloha », la culture irriguée contre saison a commencé vers le mois de Mai (par exemple à Manandona, Vinaninkarena). Cette période correspond à la saison sèche (P.<2T ; ΣP≈14mm). La température moyenne a été de 13.32°C. En raison du changement climatique, des pluies de grêles sont tombées au mois d’Octobre endommageant une partie des cultures en maturation. La saison pluviale de la campagne suivante débutant vers le mois d’Octobre, la récolte a été ainsi effectuée dans des conditions pluvieuses. 1-5. Sites de culture Selon la saison de culture adéquate, toutes les zones écologiques appropriées à la culture du blé et de triticale dans la région de Vakinankaratra ont été entièrement couvertes pour une meilleure comparaison des résultats. Tableau 2 : Sites de culture pour la campagne 2008 Zone Saison pluviale Culture de décrue Contre saison ANTSIRABE - Station Mimosa - Vinaninkarena - Station Mimosa (Sous arrosage) - Manandona - Vinaninkarena BETAFO - Ankabahaba - Ambatonikolahy - Alakamisy Anativato - Miantsoarivo - Betafo - Mahaiza - Alakamisy Anativato FARATSIHO - Morarano Faratsiho - Faravohitra - Ambatondradama - Ambohidava - Vinaninony - Ambohidava - Vinaninony - Ambatondradama AMBATOLAMPY - Ankeniheny Tsiafajavona - Tsarazaza Ambatolampy - Ambatondrakalavao - Sabotsy Namatoana - Behenjy ANTANIFOTSY - Antanifotsy - Ampitatafika - Ankisatra - Tsarafara - Ambohimandroso SOANINDRARINY - Ambohidranandriana 1-6. Critères de sélection3 Au cours des investigations de recherche, la sélection des variétés s’appuient à la fois sur : - la faculté d’adaptation des variétés aux conditions agro-écologiques - la résistance aux attaques des bioagresseurs (maladies, insectes ravageurs, adventices…) - la tolérance aux divers stress climatiques (sécheresse, chaleur, gel, vent…) - les caractères physiques : hauteur, tallage, précocité optimale, nombre d’épis/m2, forme des graines, poids de 1000 grains, poids spécifique… - la potentialité de rendement - la stabilité des caractères - les valeurs technologiques : valeur meunière, qualité boulangère… 3 La liste est additive selon le contexte
  12. 12. RECHERCHE VARIETALE ___________________________________________________________________________ 11 2. RECHERCHE VARIETALE4 2-1. Criblage des nouvelles introductions 2-1-1. Accessions 2008 344 lignées de blé et 17 lignées de triticale sont évaluées pour la première fois pour leur faculté d’adaptation aux conditions agro-écologiques locales, sous condition arrosée, à la station MIMOSA. Toutes les lignées se sont vigoureusement acclimatées et seront encore appréciées en période pluviale. Tableau 3 : Nouvelles introductions 2008 Culture Nursery Origine Nombre Total ESWYT-W HRWYT-R SAWSN-W STEMRRSN ITYN : Elite Selection Wheat Yield Trial (White grain) : High Rainfall Wheat Yield Trial (Red grain) : Semi-Arid Wheat Screening Nursery (White grain) : Stem Rust Resistance Screening Nursery : International Triticale Yield Nursery Blé 29th ESWYT-W CIMMYT 50 361 16th HRWYT-R 40 26th SAWSN-W 117 2nd STEMRRSN 137 Triticale 40th ITYN 17 2-1-2. Accessions 2007 436 lignées de blé et 165 lignées de triticale introduites en 2007 sont évaluées pour la deuxième fois en saison pluviale pour leur comportement face aux intempéries de la saison pluviale (pluies abondantes et de forte intensité, sécheresse, vent violent…). 338 lignées de blé et 112 lignées de triticale seront encore passées au crible en 2009. Tableau 4 : Introductions 2007 retenues Culture Nursery Origine Entrées Retenues ESWYT HRWSN HRWYT SAWYT SAWSN ITSN ITYN : Elite Selection Wheat Yield Trial : High Rainfall Wheat Screening Nursery : High Rainfall Wheat Yield Trial : Semi-Arid Wheat Yield Trial : Semi-Arid Wheat Screening Nursery : International Triticale Screening Nursery : International Triticale Yield Nursery Blé 28th ESWYT CIMMYT 50 25 18th HRWSN 112 93 15th HRWYT 30 5 25th SAWSN 194 173 15th SAWYT 50 42 Triticale 39th ITSN 115 85 39th ITYN 50 27 2-1-3. Accessions 2006 Passées en deuxième criblage, 11 lignées de blé et 3 lignées de triticale sont retenues pour leur première année d’essai variétal5 en 2009 Tableau 5 : Introductions 2006 retenues Culture Nursery Origine Entrées Retenues ESWYT HRWSN ITSN : Elite Selection Wheat Yield Trial : High Rainfall Wheat Screening Nursery : International Triticale Screening Nursery Blé 16th HRWSN CIMMYT 172 11 26th ESWYT 50 0 Triticale 37th ITSN 100 3 4 cf. Annexe 3 : Protocole de la recherche variétale 5 cf. Annexe 5 : Liste des variétés en phase d’essai/test variétal 2009
  13. 13. RECHERCHE VARIETALE ___________________________________________________________________________ 12 2-2. Essais variétaux6 Le tableau 6 indique les phases d’essais des variétés de blé et triticales testées : Tableau 6 : Essais de variétés de blé/triticale réalisés en 2008 Culture Phase/Année d’essai 2008 Nombre de lignées à évaluer Année d’introduction et nursery Lignées retenues en 2009 BLE EVB1 : Essai avancé Dernière année 11 2001, 2002 13rd ASWSN, 9th HTWYT, 22nd ESWYT, 35th IBWSN 6 pour la 1ère année de test variétal EVB2 : Essai préliminaire Deuxième année 11 2005 12nd HTWYT, 16th ASWN 11 pour la 3ème année d’essai variétal TRITICALE EVT1 : Essai avancée Dernière année 11 2000 31st ITSN 5 pour la 1ère année de test variétal EVT2 : Essai préliminaire Deuxième année 11 2005 36th ITSN 11 pour la 3ème année d’essai variétal 2-2-1. Résultats des essais de variétés de blé 2-2-1-1. Groupe 1 (EVB1) Le groupe EVB1 est composé de 11 lignées avancées de blé, issues de différentes nurseries (tableau 7) comparées avec un témoin : variété Andry. L’analyse de variance du rendement des 11 variétés de blé plus le témoin dans des sites différents et pour les 3 saisons de culture révèle un effet significatif du site, de la variété, de l’interaction variété x site. a/ Interaction variété x site - Le tableau n°7 nous permet d’énoncer que bien que la saison de culture soit identique, le rendement varie assurément en fonction du site de culture impliquant à la fois ses propres conditions édaphique et climatique. Comparé au résultat obtenu à la Station, le rendement médiocre dans le site Faratsiho (potentiel de rendement du site : 0,073t/ha) est effectivement dû à la pauvreté du sol et à une pluviométrie peu importante en période pluviale. D’autre part, en contre saison, quoique similairement les sols soient fertiles à Mahaiza (potentiel de rendement du site : 1,7t/ha) et Manandona (potentiel de rendement du site : 3,4t/ha), l’insuffisance en alimentation hydrique dans les phases ultimes des cultures à Mahaiza a occasionné une baisse de rendement, idem à Ambohimandroso. - On observe généralement une différence significative entre les variétés avec un C.V de 32%. b/ Comportement des variétés - Toutes les variétés sont inefficientes dans de mauvaises conditions du sol et d’alimentation hydrique (cf. à Faratsiho) et dans le cas contraire, elles sont productives lorsque les conditions sont favorables (cf. à Manandona). 6 cf. Annexe 4 : Liste des variétés de blé/triticale évaluées pour la campagne 2008
  14. 14. Tableau 7 : Caractéristiques des lignées de blé du groupe 1 (EVB1) N° Pedigree Nursery Moyenne de rendement (kg/ha) Hauteur (cm) Epis/m2SP CD CS Moy. Far. Stat. Amb. Mah. Man. 1 TURACO/2*BORL.. 35eIBWSN 103 2461 614 1942 3383 1701 108 312 2 W 462//VEE/KOEL... 78 2722 747 1314 3269 1626 98 296 3 CS/TH, CU//CLE … 78 3036 664 731 3267 2555 103 234 4 CHEN/AEGILOPS…4 61 1603 1261 1736 2400 1412 100 245 5 CNDO/R143//… 69 2600 767 1650 2225 1462 105 257 6 ORL 91256 13eASWSN 64 1014 949 2253 3333 1523 101 289 7 TNMU/6/CEP … 89 4056 803 2275 4425 2330 95 324 8 OCEP 17//VEE… 72 2350 1066 1889 3600 1795 95 329 9 LAJ 3302/2*BORL ... 9eHTWYT 72 3544 358 2164 4405 2109 80 235 10 KAUZ/WEAVER 28 2747 545 1394 3878 1718 90 248 11 CHEN/AEGILOPS…11 22eESWYT 86 1941 741 1253 4222 1649 88 312 12 Andry Témoin 81 1466 769 1811 2633 1352 90 230 Potentiel de rendement du site 73 2462 774 1701 3420 Rendement par variété entre bloc plus ou moins comparable Généralement, légère différence significative entre variétés Rendement par variété entre site et saison significativement différent, moyenne de rendement non exploitable Cycle semi-précoce en SP ; semi-tardif en CS et CD Les sites Far. et Amb. ont été peu productifs Meilleures variétés : 7, 9… Coefficient de variation BLOC (%) 25,5 6,1 11,8 27,8 5,2 Coefficient de variation BLOC x variétés (%) 53,0 22,7 19,7 33,2 18,4 Plus petite différence significative 65,89 947,8 257 956,7 1065 Coefficient de variation SITE (%) 133,2 47,5 Coefficient de variation SITE x variétés (%) 32,0 Date de semis 15-01-08 23-01-08 25-04-08 02-07-08 04-06-08 Date de récolte 22-05-08 14-05-08 08-10-08 25-11-08 25-10-08 Cycle moyen 118 jours 101 jours 156 jours 134 jours 133 jours Précédent cultural Jachère Radis Riz Pomme de terre Riz - Moy. : Moyenne de rendement par variété - SP : Saison pluviale ; CD : Culture de décrue ; CS : Contre saison - Far.: Morarano Faratsiho ; Stat. : Station ; Amb. : Ambohimandroso ; Mah. : Mahaiza ; Man. : Manandona - IBWSN : International Bread Wheat Screening Nursery ; ASWSN : Acid Soil Wheat Screening Nursery ; HTWYT : High Temperature Wheat Yield Trial ; ESWYT : Elite Spring Wheat Yield Trial
  15. 15. RECHERCHE VARIETALE ___________________________________________________________________________ 14 - Toutes les variétés dépassent en moyenne le témoin Andry dont TNMU/6/CEP…(4t/ha), LAJ 3302/2*BORL...(3,5t/ha) et CS/TH, CU//CLE…(3t/ha) priment de façon considérable à la Station ; TNMU/6/CEP…(2,2t/ha), ORL 91256(2,2t/ha), LAJ 3302/2*BORL...(2,1t/ha) excellent en mieux à Mahaiza ; TNMU/6/CEP…(4t/ha), LAJ 3302/2*BORL...(3,5t/ha) et CHEN/AEGILOPS…11 à Manandona. - En moyenne productive, comparée aux résultats antérieurs, la performance des variétés TNMU/6/CEP…, LAJ 3302/2*BORL... se confirment. L’essai variétal du groupe 1 étant à son terme, six variétés de blé citées dans le tableau 8 sont jugées performantes et seront passées à la première année de phase de test variétal pour la campagne 2009. Tableau 8 : Liste des variétés de blé à tester pour la campagne 2009 N° Variété Nursery Rendement (t/ha) 7 TNMU/6/CEP 80111/CEP 81165/ 5/ MRNG 13e ASWSN*01 2,2 à 4,4 9 LAJ 3302/2*BORL 95 9e HTWYT-28*01 2,1 à 4,1 1 TURACO/2*BORL 95 35e IBWSN*02 1,9 à 3,3 10 KAUZ/WEAVER 9e HTWYT-33*01 1,3 à 3,8 3 CS/TH, CU//CLE N/3/GEN/4/MYNA/VUL 35e IBWSN*02 1,0 à 3,0 8 OCEP 17//VEE # 5/SARA 13e ASWSN*01-15 1,0 à 3,6 2-2-1-2. Groupe 2 (EVB2) En deuxième année d’essai, 9 variétés appartenant à la nursery HTWYT et 2 variétés ASWSN, introduites en 2005 sont comparées au témoin Andry et composent le groupe 2. L’analyse de variance du rendement des variétés évaluées dans les cinq sites, pour 3 saisons de culture révèle un effet significatif du site (perçu en contre saison), un effet peu significatif de la variété, de l’interaction variété x site. a/ Interaction variété x site - Comme il a été susmentionné, le rendement des variétés dépend beaucoup des facteurs édaphique et climatique du site de culture. Dans le tableau 9, il est bien visible que toutes les variétés ont respectivement eu un rendement médiocre à Ambohidranandriana (potentiel de rendement du site : 0,4t/ha) quand bien même leur haute potentialité dans les autres sites. - Dans des conditions favorables à la culture, on note peu de différence significative entre les variétés (C.V : 16,8%). b/ Comportement des variétés - En général, toutes les variétés évaluées ont dépassé en terme de rendement le témoin Andry et présentent un rendement plus ou moins similaire. Cependant, la supériorité de la variété ALD//CEP75630//… est remarquable, notamment à la Station avec un rendement de 4,2t/ha. - Comme à l’année dernière, ALD//CEP75630//…, SERI/RAYON, ITAPUA 40-OBLIGADO font partie des meilleures variétés. L’essai variétal du groupe 2 sera reconduit pour sa troisième année en 2009.
  16. 16. Tableau 9 : Caractéristiques des lignées de blé du groupe 2 (EVB2) N° Pedigree Nursery Moyenne de rendement (kg/ha) Hauteur (cm) Epis/m2SP CD CS Moy. Ank. Stat. Ant. Amv. Amd. 1 MUNIA/CHTI/3/PFAU… 12 HTWYT 3939 3678 2211 2350 286 2353 94 320 2 TAM200/TUI 3050 2561 2205 2728 250 2159 87 264 3 SITE/MO/4/NAC… 3092 3536 2389 1772 292 2216 94 257 4 CHEN/AEGILOPS… 3197 3292 2836 2267 336 2386 89 294 5 CRBD/KAUZ 3078 2964 2919 2436 567 2393 103 302 6 HD2329/SABUF 3119 2461 1975 3133 597 2257 94 246 7 SERI/RAYON 3453 2933 2328 2864 667 2649 90 371 8 KAUZ//BOW/NKT 2028 3505 2259 3089 542 2285 79 331 9 ITAPUA 40-OBLIGADO 3103 2778 3269 2578 883 2522 78 320 10 ALD//CEP75630//… 16 ASWSN 3828 4212 2931 3543 526 3008 84 306 11 TNMU/6/CEP80111… 2908 3758 2728 3089 478 2592 88 281 12 Andry Témoin 2291 2619 2294 2261 561 2005 87 220 Potentiel de rendement du site 3091 3191 2529 2676 499 Rendement par variété entre bloc analogue hormis le rendement Amd. Généralement, peu de différence significative entre variétés Rendement par variété entre site et saison relativement analogue en SP mais très différent en CS Cycle semi-précoce en SP ; semi-tardif en CD et CS Le site Amd. A été peu productif Meilleures variétés : 10, 7… Coefficient de variation BLOC (%) 9,7 7,7 3,8 7,6 32,4 Coefficient de variation BLOC x variétés (%) 14,3 10,3 14,6 24,0 43,6 Plus petite différence significative 735 570 623,4 1085,5 368,5 Coefficient de variation SITE(%) 5,4 97,0 Coefficient de variation SITE x variétés (%) 16,8 Date de semis 29-01-08 23-01-08 15-05-08 11-07-08 04-07-08 Date de récolte 05-06-09 14-05-08 21-10-08 25-11-08 19-11-08 Cycle moyen 118 jours 101 jours 149 jours 143 jours 128 jours Précédent cultural Jachère Radis Riz Riz Riz - Moy. : Moyenne de rendement par variété - SP : Saison pluviale ; CD : Culture de décrue ; CS : Contre saison - Ank.: Ankabahaba ; Stat. : Station ; Ant. : Antanifotsy ; Amv. : Ambohidava ; Amd. : Ambohidranandriana - ASWSN : Acid Soil Wheat Screening Nursery ; HTWYT : High Temperature Wheat Yield Trial
  17. 17. RECHERCHE VARIETALE ___________________________________________________________________________ 16 2-2-2. Résultats des essais de variétés de triticale 2-2-2-1. Groupe 1 (EVT1) Il est composé de 3 variétés de triticale appartenant à 31 ITSN qui sont en dernière année d’essai variétal et 3 variétés du 36 ITSN introduites en 2005, en deuxième année d’essai variétal. Les variétés de triticale sont comparées avec le témoin Kali. L’analyse de variance du rendement (tableau 10) nous montre un léger effet significatif du site, de la variété, de l’interaction variété x site. a/ Interaction variété x site - Toutes les variétés sont potentiellement productives mais la valeur de la production dépend éventuellement des ressources qu’offre le site de culture. A Vinaninony et Analamitia, le potentiel de rendement est moyennement de 3,5t/ha ; à la Station et Ambatolampy, il est autour des 2,8t/ha ; et plus ou moins 2t/ha à Tsarafara Ampitatafika. - La différence de rendement entre les variétés est significative (C.V : 23,7%) avec la prééminence de certaines variétés. b/ Comportement des variétés - Les variétés évaluées sont dans l’ensemble performantes en terme de rendement et dépassent suffisamment le témoin Kali. Par ailleurs, on peut noter l’excellence de ANOAS_3/STIER_6…, ANOAS_3/TATU_4//SUSI_2 à Vinaninony avec un rendement moyen de 5,2t/ha ; 804/BAT/3/MUSX…, DAD 3141/3/ARDI_1… PEURA- 4//PEURA_3… à Analamitia. - Pour les 31 ITSN, les meilleures variétés sont attribuées à ANOAS_3/STIER_6…, FAHAD_1/SUSI_2-1… et pour les 36 ITSN, la performance de DAD 3141/3/ARDI_1…et POLLMER_4/5/TAPIR…se sont encore démontrées. Ces dernières seront évaluées une troisième fois en 2009. Trois meilleures variétés de triticale du groupe 1 appartenant au 31 ITSN sont sélectionnées pour passer à la première année de test variétal pour la campagne de culture 2009 (tableau 11). Tableau 11 : Liste des variétés de triticale à tester pour la campagne 2009 N° Variété Nursery Rendement (t/ha) 1 ANOS_3/STIER_6/4/ERIZO_7//YOGUI_1/ 31 ITSN-10-00 2,6 à 5,3 5 FAHAD_1/SUSI_2-1/3/ASAD/ELK 54//ERIZO_10 31 ITSN-94-00 2,2 à 3,8 8 PEURA-4//PEURA_3/RHINO 31 ITSN-157-00 1,5 à 3,7 Photo 1 : Essai variétal à Vinaninony en phase d’épiaison
  18. 18. Tableau 10 : Caractéristiques des lignées de triticale du groupe 1 (EVT1) N° Pedigree Nursery Moyenne de rendement (kg/ha) Hauteur (cm) Epis/m2SP CD CS Moy. Vin. Stat. Tsar. Amt. Anal. 1 ANOAS_3/STIER_6… 31 ITSN 5336 3631 2705 2683 3383 3548 102 296 2 ANOAS_3/TATU_4//SUSI_2 5140 2866 2139 2728 3269 3030 97 329 3 CENT.TETRA MUSKETEER… 2572 2436 1758 1764 3267 2359 95 310 4 CT775.81/3/2*MUSX… 2019 2744 1911 2267 2400 2268 93 250 5 FAHAD_1/SUSI_2-1… 3864 3581 2217 3661 2225 3110 90 267 6 RUUNA_3-2/GIBON… 4334 2033 2111 2833 3333 2929 90 290 7 804/BAT/3/MUSX… 2634 2255 1814 3189 4425 2863 87 285 8 PEURA-4//PEURA_3… 3531 3769 1553 2864 3600 3063 103 281 9 149_TR_3-21/CAAL… 36 ITSN 2006 3369 2014 3089 4405 2977 88 302 10 POLLMER_4/5/TAPIR… 4800 3961 1886 1715 3878 3248 94 303 11 DAD 3141/3/ARDI_1… 3236 2628 1739 3543 4222 3074 89 266 12 Kali Témoin 2722 2159 1428 2261 2633 2241 94 341 Potentiel de rendement du site 3516 2953 1940 2716 3420 Rendement par variété entre bloc plus ou moins avoisinant Généralement, légère différence significative entre variétés Rendement par variété entre site et saison relativement ressemblant Cycle moyen à semi-tardif Les sites Vin., Anal., Stat. ont été plus productifs Meilleures variétés :1, 5, 8, 10... Coefficient de variation BLOC (%) 8,5 8,4 20,0 8,9 5,2 Coefficient de variation BLOC x variétés (%) 20,9 19,4 28,2 18,3 18,4 Plus petite différence significative 1216,9 970,4 925 839,8 1065,6 Coefficient de variation SITE(%) 10,7 16,2 Coefficient de variation SITE x variétés (%) 23,7 Date de semis 10-01-08 22-01-08 18-04-08 25-07-08 10-07-08 Date de récolte 14-07-08 14-05-09 08-10-08 30-11-08 25-11-08 Cycle moyen 176 jours 100 jours 164 jours 118 jours 128 jours Précédent cultural Avoine Radis Riz Riz Riz - Moy. : Moyenne de rendement par variété - SP : Saison pluviale ; CD : Culture de décrue ; CS : Contre saison - Vin.: Vinaninony ; Stat. : Station ; Tsar. : Tsarafara ; Amt. : Ambatolampy ; Anal. : Analamitia (Ambatondradama) - ITSN : International Triticale Screening Nursery
  19. 19. RECHERCHE VARIETALE ___________________________________________________________________________ 18 2-2-2-2. Groupe 2 (EVT2) Il regroupe les variétés de triticale appartenant au 36 ITSN, introduites en 2005 et évaluées en saison pluviale, en culture de décrue et en contre saison. L’analyse de variance du rendement montre d’effet significatif du site, de la variété, de l’interaction variété x site a/ Interaction variété x site - Le potentiel de rendement par variété diffère manifestement selon le site de culture. Visiblement dans le tableau 12, Alakamisy Anativato est plus productif avec un potentiel de rendement de 4,1t/ha ; viennent après la Station (potentiel de rendement du site : 3,4t/ha) - En moyenne, la différence de rendement entre les variétés est peu significative (C.V : 23,0%). b/ Comportement des variétés - Dans l’ensemble, le rendement des variétés évaluées avoisine celui du témoin Kali. A quelques exceptions, les variétés POLLMER_4/5/TAPIR/YOGUI81… ARDI_1/TOPO 1419//ERIZO_9/4/… priment largement à la Station. A Alakamisy Anativato, le rendement des variétés est assez analogue avec une moyenne de rendement de 4,1t/ha. - Toutefois, pour cette campagne de culture, les variétés plus performantes en terme de rendement sont POLLMER_4/5/TAPIR/YOGUI81…, ARDI_1/TOPO 1419//ERIZO_9/4/…,DAHBI_6/3/ARDI_1/TOPO1419…,BULL_10/MANATI_1*2//FAR AS… Le groupe 2 sera encore évalué pour la campagne de culture 2009 2-3. Tests variétaux7 Six variétés de blé et six variétés de triticale sont comparées à un témoin et testées dans différents sites de culture. Le test variétal consiste en la confirmation de la performance des variétés jugées meilleures en terme de caractère distinctif, d’homogénéité et de stabilité (DHS) et de valeur agronomique et technologique (VAT), pour être ensuite nommées, diffusées et multipliées pour la production de semences de pré-base. Pour les deux tests variétaux, l’analyse de variance révèle un effet notable de la variété, du site et interaction variété x site 7 cf. Annexe 6 : Liste des variétés de blé/triticale testées pour la campagne 2008 Photo 2 : Triticale en floraison
  20. 20. Tableau 12 : Caractéristiques des lignées de triticale du groupe 2 (EVT2) N° Pedigree Nursery Moyenne de rendement (kg/ha) Hauteur (cm) Epis/m2SP CD CS Moy. Stat. Anki. Alak. 1 POLLMER_4/5/TAPIR/YOGUI81… 36 ITSN 5336 2639 4841 4272 105 292 2 DAD 3141/3/ARDI_1/TOPO 1419… 4150 2142 2264 2852 97 328 3 POLLMER_2.2.1*2//FARAS… 2572 2300 4250 3041 105 318 4 ARDI_1/TOPO 1419//ERIZO_9… 2019 2456 3622 2699 100 353 5 DAHBI_6/3/ARDI_1/TOPO 1419… 3864 2475 4681 3673 109 313 6 DAHBI/COATI_1/3/CT775.81… 4334 2372 4408 3705 103 253 7 GIRAF/YOGUI_1//ERIZO_11... 2634 2108 3742 2828 99 314 8 02-94-012 02-93-020 3-4/4/LASKO/… 3531 2286 3747 2521 111 318 9 MAH 10947.1/POPP1_2//FAHAD_7 2006 1964 4364 2778 108 367 10 ARDI_1/TOPO 1419//ERIZO_9/4/… 4800 3011 4739 4183 107 349 11 BULL_10/MANATI_1*2//FARAS… 3236 2844 4933 3671 98 289 12 Kali Témoin 2722 2486 4389 3199 105 314 Potentiel de rendement du site 3434 2424 4165 Rendement par variété entre bloc similaire Légère différence significative entre variétés Rendement par variété entre site et saison relativement approchant Cycle semi-précoce en SP à semi-tardif en CS et CD Meilleures variétés : 11, 10, 1, 5 Coefficient de variation BLOC (%) 8,5 7,9 4,0 Coefficient de variation BLOC x variétés (%) 20,9 22,9 13,4 Plus petite différence significative 1216,9 938,5 946,7 Coefficient de variation SITE x variétés (%) 23,0 Date de semis 22-01-08 22-05-08 02-07-08 Date de récolte 14-05-08 14-11-08 25-11-08 Cycle moyen 100 jours 166 jours 136 jours Précédent cultural Radis Riz Pomme de terre - Moy. : Moyenne de rendement par variété - SP : Saison pluviale ; CD : Culture de décrue ; CS : Contre saison - Stat. : Station ; Anki. : Ankisatra ; Alak. : Alakamisy - ITSN : International Triticale Screening Nursery
  21. 21. RECHERCHE VARIETALE ___________________________________________________________________________ 20 2-3-1. Résultat du test variétal de blé Les variétés de blé sont en première année de test. Ce sont des variétés très anciennes appartenant au 10 ASWSN. Le rendement obtenu pour chaque variété dans les sites respectifs est montré dans le tableau 13. a/ Interaction variété x site - Les variétés testées présentent toutes une variation de rendement qui est sans doute corrélée avec les facteurs de production du site de culture (C.V : 34,8%) - Selon les résultats obtenus, Vinaninony est potentiellement productif par rapport aux sites Ambohimandroso et Ambatolampy. b/ Comportement des variétés Nous pouvons émettre à partir du tableau 13 que : - la variété LAZA/ANDRY a dépassé les autres variétés à Ambohimandroso mais a été médiocre à Ambatolampy et Vinaninony - la variété PF 70354/ALD//BOW semble être plus productive dans le site Ambatolampy - toutes les variétés semblent plus meilleures cultivées sur un sol fertile telle qu’à Vinaninony excepté de LAZA/ANDRY qui s’avérerait être peu tolérants au froid (à vérifier). Toutefois, la supériorité de la variété TJB368251/BUC//CUP est observée à Vinaninony - en moyenne de rendement sur les 3 sites, PF 70354/ALD//BOW tient la première place En général, toutes les variétés paraissent peu satisfaisantes en terme de rendement que si elles ne sont cultivées que sur terre riche. Les observations se poursuivront à la campagne 2009. Tableau 13 : Caractéristiques des variétés de blé testées N° Pedigree Nursery Moyenne de rendement (kg/ha) Hauteur (cm) Epis/m2CD CS Moy. Amb. Amt. Vin. 1 CND/BAU//BAU 10 ASWN 642 452 1255 783 75 235 2 LAZA/ANDRY 1006 581 969 852 80 233 3 TJB368251/BUC//CUP 548 647 2277 1157 80 225 4 FILIN 10 ASWN 480 477 1731 896 85 205 5 PF 70354/ALD//BOW 10 ASWN 750 1252 1972 1325 83 265 6 Andry Témoin 391 806 1469 889 75 220 Potentiel de rendement du site 636 703 1612 Différence significative entre les variétés Variation significative de rendement par site Coefficient de variation SITE (%) 55,4 Coefficient de variation SITE x variétés (%) 34,8 Plus petite différence significative 622,6 Date de semis 25-04-08 25-07-08 10-01-08 Date de récolte 08-10-08 30-11-08 14-07-08 Cycle moyen 156 jours 118 jours 176 jours Précédent cultural Riz Riz Riz - Moy. : Moyenne de rendement par variété - SP : Saison pluviale ; CD : Culture de décrue ; CS : Contre saison - Amb. : Ambohimandroso ; Amt. : Ambatolampy ; Vin. : Vinaninony - ASWSN : Acid Soil Wheat Screening Nursery
  22. 22. RECHERCHE VARIETALE ___________________________________________________________________________ 21 2-3-2. Résultat du test variétal de triticale L’évaluation des trois variétés de triticale CHD333 85/VICUNA..., FAHAD_9/4/FABA..., PACA_4/VICUNA_4 appartenant au 31 ITSN arrive à leur terme pour la campagne 2008 tandis que les deux autres FAHAD_1/SUSI_2-1… CT775.81/3/2*MUSX…ne sont qu’à leur première année de test variétal. Le résultat de rendement par variété est représenté dans le tableau 14. a/ Interaction variété x site - Comme le blé, les variétés de triticale sont elles aussi moins productives sur terre peu fertile - A l’évidence, tous les sites de cultures présentent un faible potentiel de rendement. b/ Comportement des variétés - Quoique le rendement des cultures obtenues soit généralement non satisfaisant, nous pouvons remarquer l’excellence de PACA_4/VICUNA_4 à Tsaramandroso (2,2t/ha) - Toutes les variétés, en terme de moyenne de rendement ont dépassé le témoin Kali Tableau 14 : Caractéristiques des variétés de triticale testées N° Pedigree Nursery Moyenne de rendement Hauteur (cm) Epis/m2SP CD CS Moy. Far. Tsar. Man. Amd. 1 CHD333 85/VICUNA... 31 ITSN 369 1009 838 1191 852 78 257 2 FAHAD_9/4/FABA... 234 1019 1178 1336 942 73 285 3 PACA_4/VICUNA_4 594 2294 681 1117 1172 79 295 4 FAHAD_1/SUSI_2-1… 134 994 925 1161 804 83 250 5 CT775.81/3/2*MUSX… 373 1952 1009 981 1079 84 253 6 Kali Témoin 213 195 900 641 487 87 270 Potentiel de rendement du site 320 1244 922 1071 Différence significative entre les variétés Variation significative de rendement par site Coefficient de variation SITE (%) 45,2 Coefficient de variation SITE x variétés (%) 43,8 Plus petite différence significative 587,3 Date de semis 15-01-08 18-04-08 04-06-08 04-07-08 Date de récolte 22-05-08 08-10-08 25-10-08 19-11-08 Cycle moyen 118 jours 164 jours 133 jours 128 jours Précédent cultural Jachère Riz Riz Riz - Moy. : Moyenne de rendement par variété - SP : Saison pluviale ; CD : Culture de décrue ; CS : Contre saison - Far. : Faratsiho ; Tsar. : Tsaramandroso; Man. : Manandona; Amd. : Ambohidranandriana - ITSN : International Triticale Screening Nursery Les variétés de triticale CHD333 85/VICUNA..., FAHAD_9/4/FABA..., PACA_4/VICUNA_4 sont nommées, seront multipliées pour la production de semences de pré-base en 2009 et démontrées auprès des paysans. Tableau 15 : Appellation des nouvelles variétés de triticale à diffuser Pedigree Nom malgache Nursery CHD333 85/VICUNA Vikina 31 ITSNFAHAD_9/4/FABA... Rye PACA_4/VICUNA_4 Paca
  23. 23. RECHERCHE AGRONOMIQUE ____________________________________________________________________ 22 3. RECHERCHE AGRONOMIQUE Dans le dessein d’une amélioration et optimisation de la productivité, la section de recherche poursuit ses investigations en matière d’essai de fertilisation et de contrôle des bioagresseurs. En outre, quelques échantillons de sol représentatifs des zones favorables à la culture de blé ont été analysés pour avoir une notion sur l’état général du sol en terme de fertilité. Le résultat des analyses (tableau 16) servira aussi de référence dans l’interprétation des essais de fertilisation par fumure de NPK Tableau 16 : Localisation des sites et résultat de l’analyse du sol Site pH C % N % C/N P (ppm) Bases échangeables (meq/100g) Granulométrie CEC (meq/100g) Ca Mg K Na Argile Limon Sable TANETY Fifamanor PII 5,7 3,91 0,31 12,4 2,1 2,69 2,08 0,35 0,35 23 21 56 14,2 Fifamanor PI 5,7 9,9 0,65 15,1 0,0 2,08 0,85 0,30 0,22 15 23 62 23,0 Fifamanor PI 6,3 4,7 0,38 12,4 3,0 6,15 4,58 0,23 0,26 23 37 40 18,8 Fifamanor PI 6,0 11,2 0,86 13,0 0,1 3,15 1,95 0,20 0,23 15 39 46 29,7 Fifamanor PII 5,6 3,6 0,31 11,6 1,2 1,88 1,17 0,35 0,20 23 35 42 14,8 Fifamanor PMVI 5,3 3,7 0,45 8,3 8,9 1,06 1,00 1,79 0,18 21 37 42 14,4 Tsiafajavona T4B + T4D 5,3 3,9 0,42 9,4 2,1 0,28 0,40 0,25 0,32 19 31 50 12,4 Tsiafajavona T4A + T4C 5,4 10,6 0,61 17,2 2,2 0,08 0,21 0,23 0,20 13 26 61 21,4 Ambohimandroso 5,4 13,9 0,85 16,3 2,0 0,08 0,38 0,25 0,22 13 23 64 32,2 Antanifotsy 5,0 1,7 0,28 6,1 3,7 0,11 0,09 0,15 0,18 35 21 44 5,1 Ankabahaba 5,0 3,0 0,23 12,7 1,2 0,21 0,08 0,20 0,15 23 35 42 10,0 Tritriva 5,9 4,4 0,39 11,4 0,0 2,18 1,67 0,20 0,19 15 33 52 15,5 Mandoto 5,6 11,2 0,75 14,9 3,2 1,22 0,61 0,33 0,15 13 35 52 15,9 Vinaninkarena 5,2 1,2 0,18 6,6 8,0 0,43 0,32 0,17 0,19 29 21 50 5,7 Ambohidranandriana 5,0 3,4 0,29 11,9 0,0 0,16 0,24 0,25 0,28 27 31 42 11,0 Faravohitra 5,4 3,2 0,26 12,4 3,1 0,68 0,91 0,25 0,18 27 33 40 11,4 Mandritsara 5,1 6,9 0,46 15,0 2,1 0,03 0,13 0,35 0,18 17 31 52 13,4 RIZIERE Androkavato 6,0 4,1 0,37 11,0 1,6 4,25 4,50 0,76 0,25 27 31 42 19,0 Alakamisy 5,5 0,9 0,11 7,9 26,8 1,06 0,82 0,43 0,18 19 29 52 6,6 Mahaiza 5,4 2,7 0,20 13,4 5,3 0,94 1,17 1,13 2,35 11 20 69 12,9 Belazao 5,6 4,0 0,34 11,9 2,3 2,68 2,50 0,94 0,26 23 35 42 13,0 Betafo 5,3 3,7 0,27 13,7 2,5 0,77 0,55 0,64 0,16 15 30 55 10,8 Ambohimiarivo 5,7 4,1 0,33 12,4 2,4 1,64 1,00 0,43 0,30 19 43 38 12,3 Antsoatany 5,2 2,8 0,24 11,8 2,2 0,73 0,37 0,69 0,21 27 27 46 11,1 Vinaninkarena 6,0 2,1 0,21 9,7 11,7 5,75 5,75 0,41 0,24 13 30 57 18,4 Manandona 5,4 1,2 0,13 9,3 22,2 1,86 1,08 1,02 0,34 11 18 71 7,7 Ambohidava 5,6 1,9 0,21 9,0 2,5 2,15 1,67 0,35 0,20 21 37 42 11,6 Vinaninony 6,4 4,8 0,40 11,8 18,1 4,90 2,83 2,10 0,71 11 22 67 21,6 BAIBOHO Ampitatafika 6,0 3,1 0,28 11,0 5,1 4,60 5,75 0,53 0,30 25 37 38 18,9 Antanifotsy 5,2 4,7 0,31 13,9 1,8 0,07 0,14 1,18 1,91 19 20 61 12,2 Source : Résultat d’analyse de sol effectué au Laboratoire de Pédologie FOFIFA Tsimbazaza
  24. 24. RECHERCHE AGRONOMIQUE ____________________________________________________________________ 23 3-1. Interprétation des résultats d’analyse du sol 3-1-1. Potentiel Hydrogène (pH) : Indicateur d’ambiance Le pH exprime l’acidité du sol qui influence directement : - la vie microbienne du sol - la disponibilité des éléments nutritifs La connaissance de la valeur du pH nous permet de se renseigner sur la disponibilité éventuelle en éléments minéraux nutritifs pour la plante : - Au fur et à mesure que le sol est acide (pH<6), la disponibilité en N, P, K, Ca et Mg est réduite - Un pH situé entre 6 à 7 permet un libre échange pour les éléments minéraux nutritifs pour la plante : N, K, Ca, Mg, Mn, Fe, S, B, Cu, Zn, Mb et surtout en P2O5. D’après le résultat de l’analyse (tableau 16), les Hauts Plateaux cultivables de la région du Vakinankaratra sont généralement à pH acide (pH<7). L’amendement en dolomite ou calcaire est donc recommandé; la fourchette idéale est généralement située entre 6 et 7. Tableau 17 : pH du sol, vie microbienne et disponibilité des éléments nutritifs Zone à risque Zone optimale Zone à risque Défavorable à l’activité microbienne du sol en particulier pour les bactéries Favorable à l’activité microbienne du sol Favorable à l’activité microbienne du sol sauf les champignons Toxicité aluminique Bonne assimilabilité : - Nitrates - Potassium - Phosphates - Soufre - Cuivre - Bore… Blocage : - Cuivre - Manganèse - Fer - Zinc - Bore 3-1-2. Le carbone et l’azote total : Paramètres analytiques décrivant la vie du sol Le rapport C/N renseigne sur le degré d’évolution de la matière organique et de l’activité biologique. Les échantillons de sols analysés présentent un ratio C/N de l’ordre de 6,1 à 17,2. Un rapport correct C/N compris entre 9 et 12, indique un sol sain où la vie microbienne est active, la matière organique est bien décomposée. Tableau 18 : Rapport carbone et azote Zone à risque Zone optimale Zone à risque Carbone < Azote Consommation rapide des matières organiques Carbone ≈ Azote Carbone > Azote Mauvaise dégradation des matières organiques.
  25. 25. RECHERCHE AGRONOMIQUE ____________________________________________________________________ 24 3-1-3. La quantité en P initial du sol - La quantité en P initial du sol est différente d’un site à un autre, allant de faible (0,0ppm) à moyenne (26,8ppm). Le résultat de l’analyse nous permet de déduire que les sols de la région Alakamisy Anativato, Manandona, Vinaninony et Vinaninkarena présentent une quantité plus supérieure en P (tableau 16). - La quantité initiale en P varie néanmoins en fonction du précédent cultural et de la fumure antérieure. La fertilisation phosphatée est ainsi recommandée en tenant compte des besoins de la culture (de blé) et du rendement escompté. 3-1-4. Les bases échangeables - La disponibilité en Ca2+ et Mg2+ augmentent au fur et à mesure que le pH est moins acide (pH>6). - La teneur en K et Na pour les sols analysés est variablement faible. - Le rapport K/Mg varie de 0,1 à 1,8. K/Mg ≈ 1 est correct tandis que K/Mg<1 peut entraîner un blocage de K contre un excès de Mg, d’où une correction en K pour les sites Fifamanor, Tritriva, Mandoto, Androkavato, Belazao, Vinaninkarena, Ampitatafika… La teneur en bases échangeables peut être améliorée par apport d’engrais contenant ces éléments 3-1-5. La granulométrie : Analyse physique Le pourcentage en limon, argile et sable dans le sol permet d’estimer la texture du sol. Par projection des valeurs dans le triangle des textures, on obtient la classe texturale du sol (figure 2). Après projection dans le triangle des textures, la majorité des sols analysés se trouvent dans la classe « LOAM », « LOAM SABLEUX» et quelques uns « LOAM SABLO-ARGILEUX » et « LOAM ARGILEUX ». En d’autre terme, les terres sont des limons avec une granulométrie intermédiaire entre celles des sables et des argiles, légères et fertile et contenant des matières organiques décomposées. Figure 2 : Triangle des textures Pourcentaged’argile Pourcentage de sable
  26. 26. RECHERCHE AGRONOMIQUE ____________________________________________________________________ 25 Photo 3 : Essai de fertilisation à Faratsiho sur terre en friche 3-1-6. La capacité d’échange cationique (CEC) La capacité d’échange cationique (CEC) traduit la capacité plus ou moins grande du sol à fixer et libérer certains éléments nutritifs fixés sur l’argile comme Ca+2, Mg+2, K+ et NH4+, et la matière organique (complexe argilo-humique). La CEC est un indicateur de fertilité La CEC des sols analysés varie amplement de 5,1 à 32,2. Si on se réfère au tableau de correspondance texture et CEC (tableau 19), et la granulométrie (les sols étant généralement classés dans « LOAMS »), la CEC va de très faible (CEC<10 : Antanifotsy, Vinaninkarena, Alakamisy Anativato, et Manandona) à élevée (CEC>20 : Fifamanor, Tsiafajavona, Ambohimandroso et Vinaninony. Tableau 19 : Valeur de CEC selon les catégories de sol Catégories de sol Capacité d’échange cationique (meq/100g) Très faible Faible Moyenne Elevée Très élevée Sols légers < 4 4 à 6 6 à 8 8 à 10 > 10 Loams < 10 10 à 15 15 à 20 20 à 25 > 25 Sols lourds < 25 25 à 30 30 à 35 35 à 40 > 40 Sols organiques < 50 50 à 100 100 à 150 150 à 200 > 200 Source : R.Doucet. 1992. La Science agricole 3-2. Essai de fertilisation Des essais de fertilisation par apport croissant des éléments N, P, K ont été menés sur des cultures de blé : variété Andry à une dose de semis de 120kg/ha : 3-2-1. Principe : Fumure croissante en éléments N, P, K en vue de déterminer la dose optimale en ces éléments pour un optimum de rendement 3-2-2. Dispositif : Un bloc complet randomisé à 3 répétitions. - Parcelle élémentaire : 2m x 1 m = 2 m2 - Distance entre ligne : 0,20 m - Distance entre parcelle : 0,50 m - Distance entre bloc : 1 m - Sites d’expérimentation : (SP) Faratsiho, (CD) Ankisatra (CS) Vinaninkarena, Ambatolampy, Ambohidava 3-2-3. Traitement8 Les essais ont été soigneusement installés sur des terrains représentatifs de culture : - en saison pluviale sur tanety à sol ferrallitique, pauvre (terrain en friche) - en culture de décrue sur baiboho faiblement fertile (précédent cultural : riz) - en contre saison sur rizière moyennement riche (précédent cultural : riz) Intrants à dose standard : - Fumier : 10 t/ha - Dolomie : 250 kg/ha - Boracine : 10 kg/ha - Insecticide terricole (pychlorex) : 25 kg/ha 8 Annexe 7 : Composition en N, P, K des fertilisants
  27. 27. RECHERCHE AGRONOMIQUE ____________________________________________________________________ 26 Tableau 20 : Les doses de N, P, K apportées N° Formule Objectif de rendement (t/ha) 1 sans fumure 2 fumure organique 3 88N - 66P - 48K 2,5 4 0N - 80P - 100K 2,5 5 120N - 80P - 100K 3,5 6 150N - 80P - 100K 4,0 7 200N - 80P - 100K 4,5 8 120N - 0P - 100K 3,5 9 120N - 120P- 100K 4,0 10 120N - 160P- 100K 4,5 11 120N - 200P- 100K 5,0 12 120N - 80P - 0K 3,5 13 120N - 80P - 150K 3,5 14 120N - 80P - 200K 4,0 3-2-4. Résultats et interprétations L’analyse de variance du rendement montre un effet significatif du site, du traitement et de l’interaction traitement x site a/ Interaction traitement x site - Pour de même dose en N, P, K apportée, le rendement obtenu présente des différences assez notables pour chaque type de sol rallié au potentiel de fertilité (C.V : 56,5%). - Faratsiho (SP) : Le potentiel de rendement initial du sol a été quasiment nul. Une valeur de rendement n’a été obtenue que par l’apport d’engrais organique et minéral. Cependant, le facteur de production « eau » étant déficient dans les premières phases de végétation des cultures, n’a pas permis d’apprécier à bon escient l’effet des doses en N, P, K sur le rendement : courbe de réponse plus ou moins uniforme (figure 4). - Ankisatra (CD) : La courbe de réponse (figure 4) indique un potentiel de rendement initial du site de 0,8t/ha. Une chute de rendement est observée pour chaque dose de 0N, 0P, 0K ; l’effet de N et de P a été significatif : 150N, 120P, 150K a fournit un rendement plus supérieur. Cependant un pic de rendement (2,6ot/ha) est déjà obtenu pour une dose combinée de 88N-66P-48K. - Vinaninkarena (CS) : Contrairement aux deux premières sites, les rizières sont des terrains moyennement à amplement fertilisés. Le potentiel de rendement initial a été de 1,5t/ha pour Vinaninkarena. On observe qu’une fertilisation supplémentaire, tant organique que minérale, permet d’entrevoir une augmentation du rendement (figure 4). Une baisse de rendement est aussi obtenue pour une dose de 0N, 0P et 0K mais le sol de ce site est suffisamment pourvus en N, P, K pour subvenir aux besoins de la culture du blé pour les rendements respectivement réalisées de 2,10t/ha (0N), 2t/ha (0P) et 3,73t/ha (0K). Pour un tel type de sol, la fertilisation en N, P, K se fera ainsi en fonction de l’objectif de rendement. - Ambatolampy (CS) : Le potentiel de rendement initial pour la rizière du site est médiocrement de 0,25t/ha et 0,3t/ha est obtenu par fumure organique. Le rendement n’a été augmenté que par apport de N, P, K sous forme minérale. Une importante chute de rendement est obtenue pour 0N tandis que le rendement diminue légèrement à 0P et 0K. L’effet de N et P est nettement remarqué sur la courbe de réponse (figure 4) tandis que l’effet de K n’est pas significatif. Par ailleurs, chaque combinaison de N, P, K convergent vers l’objectif de rendement, ce qui veut dire que la fertilisation sera aussi effectuée en fonction du rendement escompté mais en tenant compte de la richesse potentiel initial du sol.
  28. 28. Tableau 21 : Résultats des essais de fertilisation 2008 Traitement Formule Rendement en t/ha SP CD CS Moyenne Faratsiho Ankisatra Vinaninkarena Ambatolampy Ambohidava 1 Sans fumure 0,00 0,85 1,58 0,25 1,93 0,92 2 Fumure organique 0,05 0,95 1,93 0,38 2,33 1,13 3 88N - 66P - 48K 0,10 2,60 3,25 2,48 3,98 2,48 4 0N - 80P - 100K 0,10 0,98 2,10 0,65 2,73 1,31 5 120N - 80P - 100K 0,18 1,63 3,75 3,50 3,20 2,45 6 150N - 80P - 100K 0,05 2,15 4,30 3,58 3,13 2,64 7 200N - 80P - 100K 0,14 2,15 4,20 3,95 3,63 2,81 8 120N - 0P - 100K 0,03 0,80 2,00 3,15 2,50 1,70 9 120N - 120P - 100K 0,13 1,88 3,78 3,60 3,65 2,61 10 120N - 160P - 100K 0,08 1,88 3,73 3,50 3,43 2,52 11 120N - 200P - 100K 0,13 1,98 4,63 3,70 3,73 2,83 12 120N - 80P - 0K 0,05 0,85 3,73 3,30 3,13 2,21 13 120N - 80P - 150K 0,15 1,03 3,55 2,48 3,45 2,13 14 120N - 80P - 200K 0,05 0,90 3,40 3,20 3,38 2,19 Coefficient de variation BLOC (%) 43,6 4,6 18,5 4,2 4,6 Coefficient de variation BLOC x traitement (%) 87,5 29 26,5 17,5 13,3 Plus petite différence significative 0,068 0,573 1,189 0,706 0,626 Interprétations - (Faratsiho) : CV très supérieur. Le rendement par traitement entre bloc est très variable. Le résultat n’est pas exploitable - (Ankisatra, Ambatolampy, Ambohidava) : Rendement par traitement entre bloc plus ou moins comparable - (Ambatolampy, Ambohidava) : Légère différence de rendement entre traitements - (Ankisatra, Vinaninkarena) Différence significative de rendement entre traitements Coefficient de variation SITE (%) 56,5 Différence notable de rendement par site Coefficient de variation SITE x traitement (%) 24,7 Différence significative entre traitement par site
  29. 29. RECHERCHE AGRONOMIQUE ____________________________________________________________________ 28 - Ambohidava (CS) : Le site est plutôt riche en éléments nutritifs qui donne un rendement assez importante de 1,93t/ha sans fumure. Comme tous les précédents cas, une baisse de rendement est observée à une dose de 0N, 0P et 0K. Le rendement croît au fur et à mesure que la quantité en éléments N, P, K augmente mais la formule 88N-66P-48K permet déjà d’obtenir un rendement plus meilleur de 3,98t/ha. b/ Réponse à la fertilisation azotée L’effet de l’azote sur les rendements a été significatif aux niveau des 4 sites : Ankisatra, Vinaninkarena, Ambatolampy et Ambohidava. La comparaison des moyennes (figure 3) a permis de regrouper les doses 88N, 120N, 150N dans la classe donnant une moyenne de rendement de 2,52t/ha. Ceci laisse dire que la dose 88N/ha permet de réaliser un rendement optimal. Toutefois, ceci n’est valable que si la richesse initiale du sol est fortement élevée. Dans le cas contraire, l’apport en N est calculé à partir de cette dernière en tenant du rendement visé. A 200N, l’apport de l’azote en quantité élevée améliore considérablement le rendement à condition que le sol soit suffisamment riche en matières organiques. c/ Réponse à la fertilisation phosphatée L’effet du phosphore a été significatif sur le rendement au niveau du site Ankisatra. Dans les autres sites, le phosphore a légèrement amélioré le rendement. Le résultat montre que les sols de ces sites sont pourvus en phosphore pour subvenir aux besoins de la culture du blé. A cet effet, le rendement obtenu de 66P/ha se rapprochant de 120P, 160P (en moyenne 2,53t/ha) donne un rendement optimal. d/ Réponse à la fertilisation potassique Le potassium a peu d’effet significatif sur le rendement. On peut dire que la carence en potassium n’est pas rencontrée dans ces sols pour la culture de blé (sauf pour le site Ankisatra où les résultats obtenus sont incohérents, à vérifier). Il faut néanmoins tenir compte de la quantité moyenne de potassium nécessaire pour produire une tonne de grains de blé qui est de 40 (tableau 21). L’apport est alors calculé à partir du rendement souhaité et qu’une valeur élevée suggère une consommation de luxe de cet élément. Tableau 22 : Quantité optimale de N, P, K en fonction du rendement pour le blé Eléments Rendement cible 2 t/ha 3t/ha 4t/ha 6t/ha N 60 unités 90 unités 120 unités 180 unités P 40 unités 60 unités 80 unités 120 unités K 80 unités 120 unités 160 unités 240 unités e/ Comparaison des formules La somme des valeurs de rendement et la moyenne de rendement obtenues des différentes doses appliquées exprimées dans la figure 3 nous permettent de déduire que : - les formules des traitements n°3, 5, 6, 9, 10 peuvent être groupées dans la même classe donnant une moyenne de rendement de 2,5t/ha. Nous pouvons ainsi émettre que 88N- 66P-48K est la combinaison utilisant une quantité plus petite en N, P, K qui a donné une réponse optimale de rendement - un apport de N et de P plus supérieur améliore toutefois le rendement.
  30. 30. RECHERCHE AGRONOMIQUE ____________________________________________________________________ 29 0,85 1,580,25 1,93 0,92 0,95 1,93 0,38 2,33 1,13 2,60 3,25 2,48 3,98 2,48 0,98 2,10 0,65 2,73 1,31 1,63 3,75 3,50 3,20 2,45 2,15 4,30 3,58 3,13 2,64 2,15 4,20 3,95 3,63 2,81 0,80 2,00 3,15 2,50 1,70 1,88 3,78 3,60 3,65 2,61 1,88 3,73 3,50 3,43 2,52 1,98 4,63 3,70 3,73 2,83 0,85 3,73 3,30 3,13 2,21 1,03 3,55 2,48 3,45 2,13 0,90 3,40 3,20 3,38 2,19 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 traitement Moyenne 0,92 1,13 2,48 1,31 2,45 2,64 2,81 1,70 2,61 2,52 2,83 2,21 2,13 2,19 Ambohidava 1,93 2,33 3,98 2,73 3,20 3,13 3,63 2,50 3,65 3,43 3,73 3,13 3,45 3,38 Ambatolampy 0,25 0,38 2,48 0,65 3,50 3,58 3,95 3,15 3,60 3,50 3,70 3,30 2,48 3,20 Vinaninkarena 1,58 1,93 3,25 2,10 3,75 4,30 4,20 2,00 3,78 3,73 4,63 3,73 3,55 3,40 Ankisatra 0,85 0,95 2,60 0,98 1,63 2,15 2,15 0,80 1,88 1,88 1,98 0,85 1,03 0,90 Faratsiho 0,00 0,05 0,10 0,10 0,18 0,05 0,14 0,03 0,13 0,08 0,13 0,05 0,15 0,05 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 Figure 3 : Diagramme de rendement par fumure de N, P, K à dose croissante 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 Rendement visé (t/ha) - - 2,5 2,5 3,5 4,0 4,5 3,5 4,0 4,5 5,0 3,5 3,5 4 Figure 4 : Courbe de réponse à l’apport croissant de N, P, K Echelle de rendement (t/ha) 120N - 80P - 200K 120N - 80P - 150K 120N - 80P - 0K 120N - 200P -100K 120N - 160P - 100K 120N - 120P - 100K 120N - 0P - 100K 200N – 80P -100K 150N – 80P -100K 120N – 80P -100K 0N – 80P -100K 88N – 66P -48K Fumure organique Sans fumure 0,00 1,00 2,00 3,00 4,00 5,00 rendement(t/ha) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
  31. 31. RECHERCHE AGRONOMIQUE ____________________________________________________________________ 30 3-2-5. Analyse économique La fertilisation est indispensable pour améliorer le rendement mais elle doit être correctement évaluée pour se situer à l'optimum économique. Il existe en effet, si l'on observe l'évolution du rendement en fonction de la dose d'élément fertilisant apportée (figure 4), un seuil technique au-delà duquel où le rendement reste constant voire même diminue par effet de toxicité (surdose) et un seuil économique, au-delà duquel le gain supplémentaire ne couvre plus le coût additionnel. Bien entendu ce seuil est délicat à évaluer car le rendement dépend d'autres facteurs moins bien maîtrisés, notamment en culture de plein champ, comme la pluviométrie. Les types d’engrais disponibles au marché sont les engrais NPK (11-22-16), (15-15-15), (16- 16-16), (12-24-12), le DAP et les engrais simples Urée et KCl. Le tableau 24 nous montre à la fois : la formule des engrais, les doses en fonction de la formule testée, le coût des engrais, le rendement obtenu et le rapport valeur/coût sur 1ha d’exploitation. La comparaison du ratio valeur coût (RVC) pour chaque traitement permet de déduire que : - la formule 88N-66P-48K est la plus avantageuse - l’utilisation du DAP + Urée + KCl est davantage rentable que l’utilisation de l’engrais composé NPK + Urée - pour un sol assez riche en K, l’apport de DAP + Urée est plutôt correct (rendement : 2,21t/ha – RVC : 2,76) - la formulation DAP (143kg/ha) + Urée (135kg/ha) + KCl (8kg/ha) permet de gagner le triple du coût de revient (RVC : 3,93) - l’utilisation de l’engrais NPK (16-16-16) + Urée tient la deuxième place Par conséquent, la fertilisation de formule 88N-66P-48K est a posteriori recommandée pour les types de sol assez fertile ; et la fumure organique est essentielle pour les sols pauvres comme les friches pour améliorer la vie microbienne. Pour la formule 88N-66P-48K, les doses en engrais minéral à utiliser- établies en fonction des engrais existants au marché et calculées à la base de la quantité en éléments fertilisants- sont résumées par ordre de rentabilité décroissante dans le tableau 23. Tableau 23 : Types d’engrais et les doses correspondantes pour un rendement escompté de 2,5t/ha Type d’engrais Prix unitaire (Ar/kg) Doses (kg/ha) Coût (Ar/ha) RVC DAP +Urée +KCl 2250 1700 2050 143 135 8 567 650 3,93 NPK (16-16-16) +Urée 1800 1700 412 48 823 200 2,71 NPK (12-24-12) +Urée 2400 1700 275 120 864 000 2,58 NPK (11-22-16) +Urée 2700 1700 300 120 1 014 000 2,20 NPK (15-15-15) +Urée 2400 1700 440 48 1 137 600 1,96 L’essai étant à sa première étape de réalisation, nous a permis dans un premier temps de voir la tendance de réponse des cultures aux différents traitements et de mieux cerner le domaine d’étude concernant les formules et les doses en éléments fertilisants optimales. Les résultats obtenus nous orienteront ainsi dans nos ultérieures expérimentations.
  32. 32. Tableau 24 : Formulation possibles des engrais, coût et rapport valeur coût Traitement 3 5 6 7 9 10 11 12 13 14 Formule/ha 88-66-48 120-80-100 150-80-100 200-80-100 120-120-100 120-160-100 120-200-100 120-80-0 120-80-150 120-80-200 Moyenne de rendement 2,48 2,45 2,64 2,81 2,61 2,52 2,83 2,13 2,19 11-22-16 300 360 360 360 545 727 909 937 1 250 2 700 Ar/kg 810 000 972 000 972 000 972 000 1 471 500 1 962 900 2 454 300 2 529 900 3 375 000 Urée 120 175 240 349 130 87 44 37 80 N en excès1 700 Ar/kg 204 000 297 500 408 000 593 300 221 000 147 900 73 950 62 900 Coût des engrais 1 014 000 1 269 500 1 380 000 1 565 300 1 692 500 2 110 800 2 528 250 2 592 800 3 375 000 Valeur de la récolte9 (900Ar/kg) 2 232 000 2 205 000 2 376 000 2 529 000 2 349 000 2 268 000 2 547 000 1 917 000 1 971 000 Rapport valeur/coût10 2,20 1,74 1,72 1,62 1,39 1,07 1,01 0,74 0,58 15-15-15 440 533 533 533 800 1 066 1 333 1 000 1 333 2 400 Ar/kg 1 056 000 1 279 200 1 279 200 1 279 200 1 920 000 2 558 400 3 199 200 2 400 000 3 199 200 Urée 48 87 152 261 0 40 N en excès 80 N en excès 30 N en excès 80 N en excès1 700 Ar/kg 81 600 147 900 258 400 443 700 0 Coût des engrais 1 137 600 1 427 100 1 537 600 1 722 900 1 920 000 2 558 400 3 199 200 2 400 000 3 199 200 Valeur de la récolte (900Ar/kg) 2 232 000 2 205 000 2 376 000 2 529 000 2 349 000 2 268 000 2 547 000 1 917 000 1 971 000 Rapport valeur/coût 1,96 1,55 1,55 1,47 1,22 0,89 0,80 0,80 0,62 16-16-16 412 500 500 500 750 1 000 1 250 937 1 250 1 800 Ar/kg 741 600 900 000 900 000 900 000 1 350 000 1 800 000 2 250 000 1 686 600 2 250 000 Urée 48 87 152 261 0 40 N en excès 80 N en excès 30 N en excès 80 N en excès1 700 Ar/kg 81 600 147 900 258 400 443 700 0 Coût des engrais 823 200 1 047 900 1 158 400 1 343 700 1 350 000 1 800 000 2 250 000 1 686 600 2 250 000 Valeur de la récolte (900Ar/kg) 2 232 000 2 205 000 2 376 000 2 529 000 2 349 000 2 268 000 2 547 000 1 917 000 1 971 000 Rapport valeur/coût 2,71 2,10 2,05 1,88 1,74 1,26 1,13 1,14 0,88 12-24-12 275 333 333 333 500 667 833 1 250 1 667 2 400 Ar/kg 660 000 799 200 799 200 799 200 1 200 000 1 600 800 1 999 200 3 000 000 4 000 800 Urée 120 174 239 348 174 89 44 30 N en excès 80 N en excès1 700 Ar/kg 204 000 295 800 406 300 591 600 295 800 151 300 74 800 Coût des engrais 864 000 1 095 000 1 205 500 1 390 800 1 495 800 1 752 100 2 074 000 3 000 000 4 000 800 Valeur de la récolte (900Ar/kg) 2 232 000 2 205 000 2 376 000 2 529 000 2 349 000 2 268 000 2 547 000 1 917 000 1 971 000 Rapport valeur/coût 2,58 2,01 1,97 1,82 1,57 1,29 1,23 0,64 0,49 DAP 143 174 174 174 261 348 435 174 174 174 2 250 Ar/kg 321 750 391 500 391 500 391 500 587 250 783 000 978 750 391 500 391 500 391 500 Urée 135 193 258 367 157 125 91 193 193 193 1 700 Ar/kg 229 500 328 100 438 600 623 900 266 900 212 500 154 700 328 100 328 100 328 100 KCl 8 17 17 17 17 17 17 0 25 33 2 050 Ar/kg 16 400 34 850 34 850 34 850 34 850 34 850 34 850 0 51 250 67 650 Coût des engrais 567 650 754 450 864 950 1 050 250 889 000 1 030 350 1 168 300 719 600 770 850 787 250 Valeur de la récolte (900Ar/kg) 2 232 000 2 205 000 2 376 000 2 529 000 2 349 000 2 268 000 2 547 000 1 989 000 1 917 000 1 971 000 Rapport valeur/coût 3,93 2,92 2,75 2,41 2,64 2,20 2,18 2,76 2,49 2,50 9 Le prix d’un kilogramme de blé varie de 700Ar (à la période d’abondance) à 1200Ar (à la période de soudure) 10 Le rapport valeur coût est relié étroitement avec le rendement (qui dépend des facteurs de production) et du coût des engrais (sujet à des fluctuations)
  33. 33. RECHERCHE AGRONOMIQUE ____________________________________________________________________ 32 3-3. Contrôle des bioagresseurs Le contrôle des ennemis biologiques des cultures est une condition sine qua none pour atteindre un objectif de rendement plus meilleur. Les bioagresseurs sont principalement composés des phytopathogènes, des insectes ravageurs et des plantes adventices 3-3-1. Contrôle des maladies La rouille brune et l’oïdium ont été observés à l’état de trace sur les cultures 2008. Pour cette année, la section avait pour objectif de collecter des spores des agents de la rouille pour des essais d’infection artificielle ultérieurement et d’effectuer différents traitements sur les cultures avec différentes spécialités phytosanitaires pour évaluer l’efficacité par rapport au coût du produit. Cependant, en dépit du faible intensité manifestation sur les cultures, la collecte des spores n’a pas été possible. De même, aucun traitement contre la rouille n’a été entrepris. On peut dire que, cette maladie s’est peu exprimée ces dernières années n’occasionnant que des dommages négligeables sur les cultures de blé. La collecte de spores et le traitement s’effectueront ainsi au moment où le taux d’infestation est significatif. 3-3-2. Contrôle des mauvaises herbes L’utilisation des pesticides étant rejetée par les paysans du fait de son coût élevée et de sa toxicité, les paysans ont habituellement recours au sarclage manuel pour le contrôle des plantes adventices. Souciant d’alléger les charges de main d’œuvre et financière, nous avons opté à l’utilisation d’autre méthode de contrôle plus économique et conservatrice de l’environnement tel que le système de couverture morte. Pour la couverture, nous avons choisi d’employer des pailles de riz (résidus de la culture précédente) et des sciures de pin (déchets des scieries en abondance dans la zone de Faratsiho), toutes les deux disponibles gratuitement 3-3-2-1. Dispositif - Parcelle élémentaire : 2 x 2 m = 4 m2 - Distance entre ligne : 0,20 m - Distance entre parcelle : 0,50 m - Distance entre bloc : 1 m - Sites d’expérimentation : (SP) Betafo 3-3-2-2. Traitement Il s’agit de couvrir le sol après semis avec des pailles de riz et des sciures en variant l’épaisseur de couverture de 3cm et 5cm. L’efficacité de la méthode est estimée par le taux de levée des mauvaises herbes, du rendement obtenu comparés à des témoins : parcelle non sarclée et sarclée manuellement. 3-3-2-3. Résultats et interprétations Les effets du paillage sur le développement des mauvaises herbes et le rendement sont présentés dans le tableau 25 : - Le taux d’enherbement du terrain a été de 50%. Sans sarclage, le rendement obtenu est de 1,10t/ha - Le paillage à 3cm d’épaisseur a donné un rendement plus supérieur (1,60t/ha) comparé aux autres traitements mais avec 5% de recouvrement en mauvaises herbes - Le paillage à 5cm d’épaisseur n’a cependant permis que 2% d’enherbement mais le rendement est non satisfaisant (1,08t/ha) - La couverture de sciure à 3cm d’épaisseur a présenté un envahissement de la parcelle en des mauvaises herbes de 35% et le rendement est plutôt inférieur que celle des autres traitements.
  34. 34. RECHERCHE AGRONOMIQUE ____________________________________________________________________ 33 Tableau 25 : Résultat du contrôle des mauvaises herbes Traitement Recouvrement en mauvaises herbes (%) Rendement (t/ha) Parcelle non sarclée 35 1,10 Parcelle sarclée 1 1,25 Paillage à 3cm 5 1,60 Sciure à 3cm 35 1,05 Paillage à 5cm 2 1,08 Coefficient de variation BLOC (%) 4,6 23,2 Coefficient de variation BLOC x traitement (%) 26 38,4 Plus petite différence significative 7,75 0,698 Interprétations - Pas de différence significative des traitements entre bloc - Différence assez notable entre les traitements - Légère différence significative des traitements entre bloc - Différence significative entre traitements Des résultats ci-contre, nous pouvons raisonner comme tel : - Du point de vue barrière contre la levée des plantes adventices, le paillage à 5cm d’épaisseur paraît plus efficace que celui à 3cm d’épaisseur. Cependant, un handicap au niveau du pourcentage de levée a été observé pour les deux traitements (ce qui a réduit le rendement, observé notamment pour le paillage à 5cm d’épaisseur). Certes, les pailles étant reparties sur toute la surface après semis et assez épaisses ont empêché non seulement la levée des mauvaises herbes mais aussi celle du blé. Notons de surcroît que l’émergence des plants de blé levés ne s’est pas alignée suivant la ligne de semis. Visiblement, ils se sont libérés et développés dans les ouvertures occasionnées. En vue de cela, une rectification sur la disposition des pailles s’impose : la couverture devrait être seulement réalisée au niveau des interlignes de semis. - Quant à l’utilisation de la sciure comme couverture, le résultat est insatisfaisant. Le taux d’enherbement a été similaire à la parcelle non sarclée. De plus, nous avons observé que les couvertures se sont dispersées sous des coups de vent et ont été mobiles sous la pluie, une circonstance au profit des mauvaises herbes. L’effet inhibiteur de germination et de croissance du pin n’a pas été observé sur les mauvaises herbes et le blé. A posteriori, le paillage améliore le rendement par le contrôle des mauvaises herbes, le maintien de l’humidité du sol. Par contre, la technique reste encore à mettre au point car il y a quelques limites contingentes (tableau 26) : Tableau 26 : Limites du paillage et solutions envisageables LLIIMMIITTEESS SSOOLLUUTTIIOONNSS Disponibilité de la matière première pour la couverture Intégrer de la culture de couverture Problème de récupération et de recyclage des couvertures Installer un couvert de paille ou d'écorces plus ou moins compostéesMauvaise décomposition du paillis, risque d’effet dépressif dur la culture suivante et difficulté de semis Risque de présence de graines de mauvaises herbes dans le paillis Mouiller la paille deux ou trois semaines avant utilisation pour faire germer les graines Incorporation difficile de granules d’urée au moment opportun et risque de volatilisation Apporter les besoins nécessaires dès l’installation ou incorporer l’urée sous forme liquide
  35. 35. ACTIVITES POST-RECOLTE ____________________________________________________________________ 34 4. ACTIVITES POST-RECOLTE Les activités post-récolte pour la campagne de culture 2008 comprend : - l’analyse de la valeur technologique du blé - la démonstration et la dégustation culinaire 4-1. Analyse de la valeur technologique du blé Le blé doit répondre aux attentes de qualité qui correspond aux valeurs technologiques (valeur meunière et la valeur d’utilisation) : - La notion de valeur meunière est associée au taux d’extraction (taux de blutage), c’est- à-dire au rendement maximum en farine obtenu à partir d’un lot de blé et pour un réglage de moulin défini. - La valeur d’utilisation du blé dépend principalement des caractéristiques intrinsèques (génotype et phénotype), liées à la composition biochimique et aux activités enzymatiques ; des conditions climatiques, des conditions culturales, des conditions écologiques de la culture du blé et des techniques de mouture. En ce qui nous concerne, l’appréciation de qualité se limiteront à la mesure du poids spécifique, le poids de 1000 grains, du rendement en farine, au test Zeleny et test Falling Number 4-1-1. Poids spécifique (PS) ou poids à l’hectolitre (PHL) Le poids à l’hectolitre se définit comme le poids de grains remplissant un volume donné, résultat de la densité du grain et de l’efficacité du conditionnement. Le PHL est influencé par plusieurs facteurs environnementaux comme des températures élevées pendant la phase de remplissage du grain, des précipitations avant la récolte et une pression de maladies élevée. Les lignes directrices pour l’interprétation du poids spécifique sont présentées au tableau 27 Tableau 27 : Lignes directrices pour l'interprétation du poids spécifique Poids spécifique (kg/hl) Interprétation 80-84 Blé très lourd 76-80 Blé lourd 72-76 Blé moyennement lourd 68-72 Blé léger 64-68 Blé très léger 60-64 Blé extra léger 4-1-2. Poids de 1000 grains (PMG) C'est un critère plutôt agronomique qui rend compte de la bonne formation et alimentation des grains. De beaux grains de poids de 1000 grains élevé équivalent à un poids spécifique élevé. 4-1-3. Rendement en farine Les objectifs de la mouture sont de séparer au mieux l’amande de l’enveloppe et du germe du blé pour réaliser le meilleur rendement en farine pour un type de farine déterminé (tableau 28) et de réduire les fragments d’amande en éléments suffisamment fins pour obtenir de la farine.
  36. 36. ACTIVITES POST-RECOLTE ____________________________________________________________________ 35 Tableau 28 : Taux d’extraction pour un type de farine défini Type Appellation Taux d’extraction moyen (%) Utilisation 45 55 65 80 110 150 Farine pâtissière Farine blanche Farine blanche Farine bise Farine complète Farine intégrale 70 - 75 75 - 80 78 - 83 82 - 86 87 - 90 90 - 98 Pâtisserie et viennoiserie Pain Pain Pain Pain bis Pain complets et spéciaux Pain complets et spéciaux Pour notre analyse, nous évaluerons le rendement en farine issu de la mouture avec un moulin de laboratoire BRABENDER à 75% de blutage, la farine résultante étant ainsi de la classe « pâtissière » 4-1-4. Test Zeleny (Indice de sédimentation) Ce test mesure l’aptitude des protéines à gonfler dans un milieu lactique. La farine est mise en suspension dans une solution d’acide lactique, agitée et laissée au repos. L’indice de sédimentation est égal à la hauteur du sédiment (ml) qui va dépendre de la quantité d’eau absorbée et du gonflement des protéines, elle est donc fonction de la quantité et de la qualité des protéines. Cette valeur est reliée à la force boulangère Tableau 29 : Interprétation de l’indice de sédimentation Indice de sédimentation (IS) Qualité 18 Mauvaise (farine biscuitier) 18 à 28 Bonne force boulangère 28 à 38 Très bonne force boulangère 38 Blé améliorant 4-1-5. Test Falling Number (Indice de chute) La méthode Falling Number permet de détecter l'activité amylasique mettant en évidence l'effet de la germination. Les alpha-amylases sont naturellement présentes dans les grains mais peuvent être en quantité excessive en cas de germination sur pied due à un climat humide lors de la moisson. Le principe du test consiste à évaluer la consistance d’une suspension de farine et d’eau placée dans un tube Falling Number plongé dans un bain-marie porté à ébullition. La consistance est déterminée en mesurant le temps mis par un agitateur pour s’enfoncer par son propre poids au sein de la suspension de farine. Tableau 30 : Interprétation de l’indice Falling Number Indice Falling Number (IFN) Activité amylasique 200 Elevée (farine inapte à la panification) 200 à 300 Convenable (bonne qualité du pain) 300 Faible (manque d’activité fermentative) Photo 4 : Aspect du pain après cuisson pour des indices de chute différentes
  37. 37. 4-1-6. Valeurs technologiques des variétés de blé/triticale évaluées 2008 Tableau 31 : Qualité des variétés de blé du groupe 1 N° Pedigree Nursery Farine (%) PHL (kg/hl) PMG (g) ZELENY FALLING NUMBER SP CD CS SP CD CS Stat. Amb. Mah. Man. Stat. Amb. Mah. Man. 1 TURACO/2*BORL.. 35eIBWSN 71,8 80,92 40,3 60 22 25 25 568 419 430 417 2 W 462//VEE/KOEL... 70,5 80,83 42,3 33 28 22 26 558 492 490 510 3 CS/TH, CU//CLE … 70,2 81,00 37,4 45 18 18 15 596 438 440 428 4 CHEN/AEGILOPS… 67,8 67,42 43,0 32 26 26 24 504 580 300 312 5 CNDO/R143//… 71,6 80,33 46,5 37 20 32 28 930 460 490 367 6 ORL 91256 13eASWSN 69,1 80,67 39,6 32 30 24 38 493 490 398 422 7 TNMU/6/CEP … 69,9 79,75 47,6 62 21 20 20 663 560 400 442 8 OCEP 17//VEE… 69,0 81,42 46,0 36 28 18 28 418 470 436 520 9 LAJ 3302/2*BORL ... 9eHTWYT 70,1 80,58 44,3 39 22 16 20 520 493 510 531 10 KAUZ/WEAVER 68,6 78,92 42,1 34 16 30 18 390 378 346 340 11 CHEN/AEGILOPS… 22eESWYT 68,5 81,70 42,9 31 22 28 32 450 420 420 402 12 Andry Témoin 71,7 78,92 45,5 46 36 26 36 380 390 380 310 Interprétations : Rendement moyen en farine 70% Grains lourds à très lourds, bien remplis, sauf pour CHEN/AEGILOPS… qui sont légers Les lots de grains de blé du groupe 1 ont une bonne force boulangère, sauf le CS/TH, CU//CLE …en CS à Manandona ; KAUZ/WEAVER en CD et LAJ 3302/2*BORL en CS à Mahaiza . Les indices de chute présentent généralement une faible activité amylasique. - PMG : Poids de 1000 grains ; PHL : Poids hectolitre - SP : Saison pluviale ; CD : Culture de décrue ; CS : Contre saison - Stat. : Station ; Amb. : Ambohimandroso ; Mah. : Mahaiza ; Man. : Manandona - IBWSN : International Bread Wheat Screening Nursery ; ASWSN : Acid Soil Wheat Screening Nursery ; HTWYT : High Temperature Wheat Yield Trial ; ESWYT : Elite Spring Wheat Yield Trial
  38. 38. Tableau 32 : Qualité des variétés de blé du groupe 2 N° Pedigree Nursery Farine (%) PHL (kg/hl) PMG (g) ZELENY FALLING NUMBER SP CD CS SP CD CS Ank. Stat. Ant. Amv. Amd. Ank. Stat. Ant. Amv. Amd. 1 MUNIA/CHTI/3/PFAU… 12 HTWYT 67,9 82,67 38,5 38 36 26 22 22 401 410 350 320 372 2 TAM200/TUI 69,4 82,33 40,8 58 38 26 20 21 421 351 372 350 381 3 SITE/MO/4/NAC… 70,9 80,67 41,7 40 32 24 26 20 485 390 420 382 451 4 CHEN/AEGILOPS… 68,9 81,58 37,8 35 28 28 22 20 391 372 510 450 480 5 CRBD/KAUZ 71,0 81,83 41,1 22 33 22 20 24 258 420 540 418 491 6 HD2329/SABUF 71,2 82,67 32,8 32 36 20 24 22 366 350 480 401 413 7 SERI/RAYON 68,4 80,17 41,7 65 35 18 20 18 487 370 383 375 451 8 KAUZ//BOW/NKT 68,2 80,50 38,3 40 40 22 18 24 571 420 359 341 379 9 ITAPUA 40-OBLIGADO 70,4 81,83 37,7 36 32 20 24 22 437 314 427 442 448 10 ALD//CEP75630//… 16 ASWSN 69,0 82,42 39,9 26 30 26 20 28 196 301 536 479 510 11 TNMU/6/CEP80111… 70,0 82,08 38,3 24 28 28 26 30 503 335 312 350 300 12 Andry Témoin 70,2 82,83 41,7 65 31 28 28 28 443 390 410 398 448 Interprétations : Rendement moyen en farine 70% Grains très lourds, bien remplis pour toutes les variétés Les lots de grains de blé du groupe 2 possèdent toutes de bonne force boulangère Faible activité amylasique sauf pour la variété ALD//CEP75630//… récolté en SP à Ankabahaba. - PMG : Poids de 1000 grains ; PHL : Poids hectolitre - SP : Saison pluviale ; CD : Culture de décrue ; CS : Contre saison - Ank.: Ankabahaba ; Stat. : Station ; Ant. : Antanifotsy ; Amv. : Ambohidava ; Amd. : Ambohidranandriana - ASWSN : Acid Soil Wheat Screening Nursery ; HTWYT : High Temperature Wheat Yield Trial
  39. 39. Tableau 33 : Qualité des variétés de triticale du groupe 1 N° Pedigree Nursery Farine (%) PHL (kg/hl) PMG (g) ZELENY FALLING NUMBER SP CD CS SP CD CS Vin. Stat.. Tsar. Amt. Anal. Vin. Stat.. Tsar. Amt. Anal. 1 ANOAS_3/STIER_6… 31 ITSN 64,0 79,28 45,2 21 27 16 14 10 73 74 70 68 68 2 ANOAS_3/TATU_4//… 67,8 76,33 48,7 24 26 22 14 12 77 76 66 66 70 3 CENT.TETRA MUSK… 65,3 77,19 43,8 18 20 20 12 15 68 84 88 61 68 4 CT775.81/3/2*MUSX… 64,7 75,94 46,5 23 22 13 18 14 66 77 101 65 65 5 FAHAD_1/SUSI_2-1… 65,4 75,11 47,0 20 15 14 17 12 65 72 76 68 73 6 RUUNA_3-2/GIBON… 67,2 76,33 50,2 13 24 12 16 16 70 77 70 70 70 7 804/BAT/3/MUSX… 64,1 75,11 46,9 20 20 14 16 10 67 65 82 71 62 8 PEURA-4//PEURA_3… 64,2 75,67 49,5 20 22 16 10 13 75 63 70 62 66 9 149_TR_3-21/CAAL… 36 ITSN 66,0 76,22 47,6 21 22 22 12 12 68 64 75 69 75 10 POLLMER_4/5/TAPIR… 60,9 76,94 44,2 15 24 16 15 14 65 62 63 78 70 11 DAD 3141/3/ARDI_1… 60,0 77,22 48,0 20 19 14 16 15 72 67 75 73 73 12 Kali Témoin 65,0 78,44 47,9 18 19 20 18 14 70 73 78 66 68 Interprétations : Rendement moyen en farine 64,5% Grains moyennement lourds à lourds Qualité de la farine allant de farine biscuitier (IS<18) à farine boulangère (IS>18). Faible indice de chute révélant une activité amylasique élevée - PMG : Poids de 1000 grains ; PHL : Poids hectolitre - SP : Saison pluviale ; CD : Culture de décrue ; CS : Contre saison - Vin.: Vinaninony ; Stat. : Station ; Tsar. : Tsarafara ; Amt. : Ambatolampy ; Anal. : Analamitia Ambatondradama - ITSN : International Triticale Screening Nursery
  40. 40. Tableau 34 : Qualité des variétés de triticale du groupe 2 N° Pedigree Nursery Farine (%) PHL (kg/hl) PMG (g) ZELENY FALLING NUMBER SP CD CS SP CD CS Stat. Anki. Alak. Stat. Anki. Alak. 1 POLLMER_4/5/TAPIR/YOGUI81… 36 ITSN 66,2 80,00 48,2 28 12 15 70 72 70 2 DAD 3141/3/ARDI_1/TOPO 1419… 65,2 80,00 48,7 27 16 16 74 66 66 3 POLLMER_2.2.1*2//FARAS… 64,2 83,00 37,6 22 14 12 69 68 82 4 ARDI_1/TOPO 1419//ERIZO_9… 65,6 81,00 46,9 20 10 15 72 64 88 5 DAHBI_6/3/ARDI_1/TOPO 1419… 68,1 80,50 47,0 19 18 14 63 73 77 6 DAHBI/COATI_1/3/CT775.81… 66,4 80,00 46,3 18 20 10 65 77 72 7 GIRAF/YOGUI_1//ERIZO_11... 67,0 81,00 47,4 22 14 18 62 68 81 8 02-94-012 02-93-020 3-4/4/LASKO/… 66,5 83,00 43,9 20 12 20 64 68 70 9 MAH 10947.1/POPP1_2//FAHAD_7 67,3 83,00 44,9 24 10 16 67 74 73 10 ARDI_1/TOPO 1419//ERIZO_9/4/… 66,7 80,00 46,3 22 18 18 66 76 80 11 BULL_10/MANATI_1*2//FARAS… 67,9 83,00 47,5 19 16 22 67 70 78 12 Kali Témoin 66,2 80,00 44,2 18 16 20 73 71 72 Interprétations : Rendement moyen en farine 66,5% Grains généralement lourds et bien remplis Qualité de la farine allant de farine biscuitier (IS<18) à farine boulangère (IS>18). IFN<200, activité amylasique élevée - PMG : Poids de 1000 grains ; PHL : Poids hectolitre - SP : Saison pluviale ; CD : Culture de décrue ; CS : Contre saison - Stat. : Station ; Anki. : Ankisatra ; Alak. : Alakamisy - ITSN : International Triticale Screening Nursery
  41. 41. ACTIVITES POST-RECOLTE ____________________________________________________________________ 40 Discussions - Les grains de blé présentent un PHL et PMG élevés pour cette campagne de culture. En effet, les précipitations bien reparties, la faible pression des maladies ont été favorables pour la croissance des cultures, la bonne formation et remplissage des grains. - Les variétés de blé donnent plus de rendement en farine (≈70%) que variétés de triticale (≈65%). - Les indices de sédimentation indiquent généralement une bonne aptitude à la panification des farines de blé qu’aux farines de triticale (plutôt farine biscuitier). Certaines farines sont même classées dans la catégorie d’ « améliorants » (IS>38) pouvant être mélangées avec des farines à faible force boulangère en vue de les bonifier. D’autant plus, nous pouvons noter que cet indice semble être liée à la fertilité du sol car les fertilisants surtout azotés influent beaucoup dans la synthèse des protéines. Les valeurs présentées dans les tableaux de résultats 31, 32, 33, 34 montrent effectivement un indice de sédimentation plus élevé dans les régions fertiles riches en éléments nutritifs : Vinaninony, Station Mimosa, Ankabahaba…. - Pour les variétés de blé, on perçoit une faible activité amylasique (IFN>300) suscitant en outre une manque d’activité fermentative. Contrairement, les farines issues des variétés de triticale sont inaptes à la panification. En conformité avec l’indice de sédimentation, de tels types de farine sont plutôt destinés à la fabrication de biscuit. 4-2. Démonstration et dégustation culinaire En collaboration avec l’Office National de Nutrition (ONN), une séance de dégustation de quelques préparations de blé et de triticale a été réalisée au site Vitrine Iavoloha le 20 Octobre 2008, après la moisson des cultures démontrées. La présentation était effectuée en présence des représentants de : l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ; Ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche (MAEP) ; Organisations non gouvernemental oeuvrant pour le développement rural et des organisations paysannes. Quatre sortes de préparations ont été exposées : soupe de blé aux légumes, blé cantonnais, salade de blé germé aux fraises, « koban-dravina » 4-2-1. Recette de soupe de blé aux légumes Ingrédients pour 6 personnes - ½ kg de blé ou de triticale - Légumes (potiron, poireau, tomate) - Viande - Eau et sel Préparation des grains de blé On se débarrasse tout d’abord des enveloppes externes du blé par pilage : - Verser une quantité de blé dans un mortier avec un peu d’eau - Piler le blé jusqu’à ce que les enveloppes externes (son) du blé se détachent - Séparer les sons des grains Préparation de la soupe - Verser le blé pilé dans beaucoup d’eau (2 litres) - Faire cuire sur feux braisés pendant la nuit - Le lendemain, ajouter la viande puis les légumes (potiron, poireau, tomate) - Faire cuire environ 1heure - Avant de servir, ajouter le sel et un peu d'huile Photo 5 : Soupe de blé aux légumes

×