Portrait de startuper #50 - Waynote - Nadine Pédemarie - Fabien Apheceix

1 860 vues

Publié le

Portrait de startuper #50 - Waynote - Nadine Pédemarie - Fabien Apheceix

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 860
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 156
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Portrait de startuper #50 - Waynote - Nadine Pédemarie - Fabien Apheceix

  1. 1. Portrait réalisé par Sébastien Bourguignon Co-fondatrice Nadine Pédemarie Co-fondateur Fabien Apheceix
  2. 2. Nadine PEDEMARIE (NPE) : Je dirais que mon parcours d’entrepreneur a démarré lorsque j’ai quitté ce grand groupe. Mes différentes expériences dans les domaines culturel et touristique ont ensuite été des étapes pour arriver à la création d’entreprise. Fabien APHECEIX (FAP) : Après quelques expériences en banque d’investissement à Paris puis à Londres, j’ai créé une première start-up, memobaby, qui continue son développement. J’ai également développé une activité de consultant indépendant sur le business model, l’analyse de marché et la formalisation du business plan. 2 Qui est ce startuper ? À PROPOS Co-fondatrice Nadine Pédemarie Portrait de startupers Co-fondateur Fabien Apheceix
  3. 3. 3 ▸ Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ? NPE : Entreprendre est une façon de vivre. J’ai quitté il y une quinzaine d’années une situation confortable dans un grand groupe, car l’idée de suivre une carrière toute tracée jusqu’à l’âge de ma retraite m’était insupportable. Je suis toujours à la recherche de nouveaux défis. J’aime entreprendre pour développer de nouvelles idées. FAP : L’entrepreneuriat vous expose à une variété de situations (commerciales, techniques, financières, etc.) que vous devez analyser, scénariser et résoudre. Cette nécessité de prendre des décisions stratégiques, et d’en assumer la responsabilité, me stimule en tant qu’entrepreneur. La décision est plus diluée, et lente, dans les grands groupes. De plus, vous n’y participez pas réellement en tant que « junior ». Je perçois l’entrepreneur comme un stratège dans un écosystème complexe : cette réflexion est passionnante. ▸ Quelle est votre formation initiale ? NPE : J’ai commencé par un DUT d’informatique, puis j’ai repris mes études pour une école de commerce, et enfin un master d’ingénierie culturelle. Ce profil technologie-business-culture patiemment construit a débouché sur waynote. FAP : Je suis diplômé de Sciences Po Paris en Finance et Stratégie. ▸ Qu’est-ce qui vous passionne ? NPE : L’exploration de nouveaux champs, la création, l’innovation, sous toutes leurs formes, art, design, architecture, sciences, industrie ... FAP : La stratégie, la compréhension des écosystèmes, la résolution de problèmes, la prospective. Portraits de startupers INTERVIEW Portrait de startupers
  4. 4. 4 Waynote “se positionne sur le marché des contenus culturels et touristiques adaptés à la grande mobilité” Waynote est une startup qui se positionne sur le marché des contenus culturels et touristiques adaptés à la grande mobilité. Waynote a développé une application mobile pour découvrir les régions traversées au fil de l'autoroute, qui raconte les paysages en audio et en temps réel, et suggère des pauses près des sorties. Comment décririez-vous votre entreprise ? À PROPOS Portrait de startupers
  5. 5. 5 ▸ Pourquoi ce choix de produit / service ? Le voyageur entre sur l’autoroute comme dans un tunnel, pressé d’arriver au bout. Or il traverse sans le savoir des régions riches de patrimoine culturel et naturel. Les plus curieux s’interrogent sur les informations de quelques panneaux touristiques qui n’en disent pas assez, ou sur des points particuliers du paysage. Le temps d’aller chercher la réponse sur le web, dans le cas où il y a du réseau, on a déjà parcouru 20km, et on est plus dans le contexte. Pour faire une pause, n’ayant aucune visibilité sur ce qui se trouve près des sorties, là encore les plus curieux ou ceux qui ont préparé leur voyage s’aventurent hors de l’autoroute. La grande majorité préfère assurer en s’arrêtant sur une aire de service. En parallèle, les territoires n’ont aujourd’hui aucun moyen de s’adresser à ces voyageurs au moment où ils passent, pour développer leur notoriété ou les inviter à une visite. En résumé, le voyageur qui fait un long trajet s’ennuie, est coupé des territoires, perd son temps finalement. Le but de waynote est de lui faire vivre une nouvelle expérience, de transformer son trajet contraint en parcours de découverte en délivrant des informations culturelles et touristiques in situ, automatiquement déclenchées au passage d’un point d’intérêt. Waynote connecte le voyageur aux territoires traversés. Portraits de startupers INTERVIEW Portrait de startupers
  6. 6. 6 ▸ Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ? Nous avons lancé une version bêta à l’été 2015. Nous visons le déploiement d’une version avec plus de fonctionnalités et de contenus sur le réseau national pour 2016, suivi d’un développement européen, le but étant d’accompagner un voyageur avec la même application d’un bout à l’autre de l’Europe. ▸ Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ? Nous avons lancé la société sur nos fonds propres, et avons été soutenus par l’incubateur Paca-Est et la région PACA. ▸ Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ? La principale difficulté rencontrée est financière. Créer une entreprise est un gros sacrifice, une prise de risque pour soi et sa famille. Portraits de startupers INTERVIEW Portrait de startupers
  7. 7. 7 ▸ D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ? Dans la première tranche de vie d’une startup, les fondateurs doivent être polyvalents pour avancer vite avec agilité sans dépendre de moyens extérieurs. Puis pour grandir, il faut savoir lâcher prise et s’entourer des meilleures compétences. C’est une idée exprimée par Marc Simoncini que nous partageons. ▸ S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ? Le choix de ses associés et de ses partenaires est critique. ▸ Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ? NPE : La création d’entreprise exige de l’endurance, une bonne résistance au stress, du courage. Il faut prendre soin de soi, bien gérer son capital énergie, comme un athlète, pour tenir le cap dans la durée. FAP : La création d’entreprise est une succession de bonnes et de mauvaises nouvelles, d’encouragements et de moments de doute. Face à ces montagnes russes émotionnelles, il convient de prendre de la distance par rapport au quotidien pour réagir de manière réfléchie. Portraits de startupers INTERVIEW Portrait de startupers
  8. 8. 8 Site internet : http://www.waynote.fr LinkedIn : https://fr.linkedin.com/in/nadinepedemarie/en https://fr.linkedin.com/in/fabienapheceix Twitter : https://twitter.com/waynote_ Portraits de startupers INTERVIEW Portrait de startupers Co-fondatrice Nadine Pédemarie Co-fondateur Fabien Apheceix
  9. 9. ANNEXES Portrait de startupers
  10. 10. 10 Sébastien Bourguignon L’AUTEUR ♕ Manager ►► Intrapreneur ✔ Innovacteur ✔ Agiliste ✔ Le meilleur atout pour digitaliser votre entreprise ! ★★★ Sébastien Bourguignon Manager IT, il est dans le domaine du Digital, du Management, de l’Innovation et de l’Agilité depuis 2000. Sa vision de demain est un monde numérique dans lequel les changements profonds de comportements des hommes, les interactions au sein des entreprises, la compétition internationale des grands groupes, le management et les organisations seront complètement remis en question. La société bouge vite, très vite, l’innovation et la nécessité de plus d’agilité dans les organisations doivent être une préoccupation majeure, il n'y a plus de doute là-dessus. Ses convictions sont que sans une prise de conscience de ces enjeux de société, les entreprises d’aujourd'hui prennent un risque important pour leur survie. Les individus, managers ou collaborateurs, devront s’adapter encore plus vite et plus fort que ce qu’il n’aura été nécessaire à leurs grands-parents lors de la première révolution industrielle. En effet, le quotidien de tout un chacun va évoluer avec l’explosion du digital. Ces modifications pourraient ressembler à de la science fiction encore aujourd’hui, mais elles sont inévitables et bien réelles car la transformation est en marche. Passionné par l’innovation, le numérique et le management, il s’intéresse particulièrement aux mécanismes liés à l’entreprenariat et en particulier aux startups. Cela l’a amené à réaliser une série de portraits de startupers pour les partager sur son blog. Son objectif est multiple, comprendre les parcours de ces créateurs de startups, les difficultés qu’ils ont rencontrées, et comment tout cela se matérialise concrètement, finalement un vrai feedback d’entrepreneur. Par ailleurs, il est auteur de nombreux articles sur Le Cercle Les Echos, L’Obs ou encore Le Journal Du Net. http://sebastienbourguignon.wordpress.com http://monmasteradauphine.wordpress.com https://twitter.com/sebbourguignon http://www.sebastien-bourguignon.fr https://fr.linkedin.com/in/sebastienbourguignon http://fr.slideshare.net/SbastienBourguignon https://plus.google.com/u/0/+SébastienBourguignon Portrait de startupers

×