Dysfonctionnements thyroïdiens
Dr Alain SCHEIMANN
Endocrinologue-Diabétologue (Paris)
Hyperthyroïdies
Réactions énergétiques cellulaires en excès
(anabolisme, catabolisme)
Signes généraux et fonctionnels ++
E...
Hyperthyroïdies
Orientations diagnostiques - Interrogatoire
● Antécédents familiaux
GHN, Basedow, Thyroïdite
● Antécédents...
Hyperthyroïdies -Orientations
diagnostiques
● Examen clinique de la thyroïde
Goitre ? Nodules ? Adénopathies satellites ?
...
Hyperthyroïdies – Bilan à réaliser
 Bilan biologique
TSHus <0,1µU/ml, T4l >15µg/100 ml/ T3l > 200 µg/100 ml (AEG) -
NFS (...
Hyperthyroïdies - Diagnostic positif
Avérées : TSHus effondrée (<0.0110microUi/ml -); T4l élevée
Débutantes, hyperthyroïdi...
Hyperthyroïdies - Diagnostic positif
2. Hyperthyroïdies inflammatoires
Au cours des thyroïdites :
- de De Quervain : destr...
Hyperthyroïdies - Diagnostic positif
4. Hyperthyroïdie induite par l'iode
Homme >40 ans, traitements (amiodarone, UIV, lit...
6. Thyroïdite du post-partum
Variété de thyroïdite auto-immune (« thyroïdite silencieuse »,
rarement observée en dehors du...
Hyperthyroïdie - Diagnostic positif
Thyrotoxicose gestationnelle transitoire
Il s’agit d’une situation fréquente : 2 % des...
Hyperthyroidies - Traitements
. Traitement des symptômes :
TdR : béta-bloquants (sauf contre-indication: cf asthme), avis ...
Hyperthyroidies - Traitements
- Thyroïdite de De Quervain : antalgiques (corticoïdes), ATS (durée courte)
- Adénomes toxiq...
Hyperthyroïdes - Traitements
Traitements des hyperthyroïdies
Habituellement traitées en ambulatoire,
Situations urgentes a...
Hyperthyroïde-Traitements
Surveillance recommandée des ATS (d’après l’ANAES):
– doser la T4 libre (ou la T3 libre en cas d...
Hyperthyroïdies - Objectifs & suivi
Objectifs
Femme enceinte : T4l normale (sans ou avec ATS) si Basedow
Sujets non- cardi...
Hyperthyroïdie -
Education thérapeutique
 Le patient sait ce qu’est une hyperthyroïdie et connaît les conséquences sur sa...
Hyperthyroïdie - Points clés
 Les complications cardiaques, musculaires ou oculaires sont
parfois révélatrices de la mala...
Dysfonctionnements thyroïdiens
Références bibliographiques
 Société Française d’Endocrinologie
 Haute Autorité de Santé ...
Dysfonctionnements thyroïdiens
Merci pour votre lecture.
Dr Alain Scheimann,
Endocrinologue-Diabétologue (Paris)
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Hyperthyroïdie validée

924 vues

Publié le

Réponses aux questions posées par les patients sur l'hyperthyroïdie par le docteur Alain Scheimann, endocrinologue-diabétologue (Paris).

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
924
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
35
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Hyperthyroïdie validée

  1. 1. Dysfonctionnements thyroïdiens Dr Alain SCHEIMANN Endocrinologue-Diabétologue (Paris)
  2. 2. Hyperthyroïdies Réactions énergétiques cellulaires en excès (anabolisme, catabolisme) Signes généraux et fonctionnels ++ Etiologies à évoquer pour un traitement adapté: Adénome toxique Goitre hétéro-nodulaire toxique Maladie de Basedow Surcharge iodée Thyrotoxicose factice Thyroïdite subaiguë de de Quervain Thyrotoxicose de la grossesse (1er trimestre)
  3. 3. Hyperthyroïdies Orientations diagnostiques - Interrogatoire ● Antécédents familiaux GHN, Basedow, Thyroïdite ● Antécédents personnels Pathologies auto-immunes (urticaire, psoriasis, ...) Profession (IDE, pharmacien), Examens avec iode Episodes douloureux fébriles (base du cou) ● Prises médicamenteuses amiodarone, levothyroxine, ... Selon le terrain Homme : goitre plus rare, signes CV ++, exophtalmie oedémateuse Sujet âgé : TdR, AEG; Tr.neuropsych - Goitres, signes ophtalmo : rares Femme enceinte : goitre, T4l élevée (oestrogènes avec Tg) Troubles psychiatriques / personnalités fragiles
  4. 4. Hyperthyroïdies -Orientations diagnostiques ● Examen clinique de la thyroïde Goitre ? Nodules ? Adénopathies satellites ? Signes compressifs (4d): douleur, dyspnée, dysphonie, dysphagie Souffle (hypervascularisation) ● Retentissement clinique (cardiaque, musculaire, nerveux)? AEG, TdR cardiaque (palpitations), amaigrissement + polyphagie, Agitation, nervosité, anxiété Diarrhées, myasthénie, mains moites - Thermophobie Troubles du sommeil, tremblements Troubles des règles, prurit, gynécomastie
  5. 5. Hyperthyroïdies – Bilan à réaliser  Bilan biologique TSHus <0,1µU/ml, T4l >15µg/100 ml/ T3l > 200 µg/100 ml (AEG) - NFS (neutropénie, thrombopénie) Ac anti-thyroperoxydase (Ac-anti TPO) Thyroglobuline (Tg) ? Ac-anti Tg : non Ac anti-récepteur TSH (TRAK) : oui, notion Basedow (grossesse) Iodémie - Iodurie/24h (selon contexte)  Examens complémentaires - Echographie thyroïdienne : ancienne disponible? Thyroïdite suspectée ? Nodule associé ? Basedow associé ? - Scintigraphie thyroïdienne : en 2ème intention (en l’absence de diagnostic)  Conséquences sur le métabolisme Tolérance glucidique abaissée Hypercholestérolémie - Anémie (avec hémodilution) - CPK élevée [Masse musculaire protéique réduite - Consommation O2 réduite Précipitation calcique osseuse élevée - Hyperthermie – Hausse du métabolisme basal]
  6. 6. Hyperthyroïdies - Diagnostic positif Avérées : TSHus effondrée (<0.0110microUi/ml -); T4l élevée Débutantes, hyperthyroïdie infra-cliniques avec TSH us basse ; T4l normale 1. Maladie de Basedow - Génétique : HLA B8 et DR3 (caucasiens) Rôle : stress, tabac (ophtalmopathie), préménopause - Signes neuropsychiatriques, Myxoedeme prétibial(rare), vitiligo, ophtalmopathie (rétraction paupière sup) - Ac antithyroglobuline, antimicrosomes : +++ (90% des cas) Tg élevée (goitre évolutif, lyse des vésicules thyroïdiennes) Ac anti-récepteur de la TSH (TRAK = TSH like, sans retro-contrôle) - écho : hypervascularisation, hypertrophie (nodules associés ?) -scintigraphie : hyperfixation précoce (2ème h), diffuse et homogène - gravité : complications cardiaques (TdR, I. card); exophtalmie maligne (douleur, inocclusion des paupières, paralysies oculomotrices)
  7. 7. Hyperthyroïdies - Diagnostic positif 2. Hyperthyroïdies inflammatoires Au cours des thyroïdites : - de De Quervain : destruction des thyréocytes / contexte - Scinti blanche - Thyroïdite d'Hashimoto : formes débutantes / Ac anti-TPO +++ et TRAK- 3. Hyperthyroïdies tumorales - Adénome toxique Clône dee cellules thyroïdiennes dysrégulées , hypersensibles à la TSH Peu de signes neuropsy, pas atteinte ophtalmologique Echo : nodule bien limité, hypervascularisé Scintigraphie ++ : zone arrondie hyperfixante, le reste fixe peu - Goitre hétéronodulaire (GHN) toxique Scinti : aspect en damier (zones hyper/hypofixantes) - Goitre Basedowifié Maladie de Basedow sur goitre +/- nodulaire préexistant Historique, écho thyroïdienne, TRAK ++, atteintes ophtalmologiques
  8. 8. Hyperthyroïdies - Diagnostic positif 4. Hyperthyroïdie induite par l'iode Homme >40 ans, traitements (amiodarone, UIV, lithium,...) Goitre préexistant, nodule(s) présent(s) : faire une écho thyroïdienne Pas exophtalmie, scintigraphie blanche - Echographie : Nle / nodules Iodémie/iodurie : élevées 5. Thyrotoxicoses factices Goitre absent ; évolution capricieuse avec Spt atypiques; Poids yo-yo; Profil psychologique Thyroglobuline basse Scintigraphie : hypofixation de l'iode
  9. 9. 6. Thyroïdite du post-partum Variété de thyroïdite auto-immune (« thyroïdite silencieuse », rarement observée en dehors du post-partum) ou d’un traitement par interféron. Elle touche environ 5 % des femmes dans les semaines suivant l’accouchement, mais passe souvent inaperçue. Elle peut récidiver après chaque grossesse. Hyperthyroïdie transitoire (avec scintigraphie « blanche » en raison de la lyse initiale des thyréocytes et hypoéchogénicité de la glande), suivie d’une hypothyroïdie transitoire (quoique parfois définitive). Elle s’accompagne d’anticorps anti-TPO très positifs. ù
  10. 10. Hyperthyroïdie - Diagnostic positif Thyrotoxicose gestationnelle transitoire Il s’agit d’une situation fréquente : 2 % des grossesses. Elle est due à l’effet stimulant de l’hCG sur le récepteur de la TSH. Elle se manifeste au 1er trimestre de la grossesse par : une nervosité excessive ; une tachycardie ; l’absence de prise de poids. Elle s’accompagne dans les formes sévères de vomissements (hyperemesis gravidarium) et régresse spontanément en 2epartie de gestation. Elle passe souvent inaperçue mais peut, rarement, créer une thyrotoxicose importante, nécessitant un traitement transitoire et prudent. Elle est à distinguer d’une maladie de Basedow (absence d’anticorps antirécepteurs de la TSH).
  11. 11. Hyperthyroidies - Traitements . Traitement des symptômes : TdR : béta-bloquants (sauf contre-indication: cf asthme), avis cardiologue Insomnie, agitation, anxiété : anxiolytique Repos : réduire activités physiques / arrêt de travail . Traitement de la cause - Maladie de Basedow ATS : NMZ, PTU / iode radioactive / Chirurgie Surveillance : NFS (neutropénie), TRAK, TSHus, T4l Précautions : yeux (suivi), pas de grossesse, épisodes infectieux (ATS) - Thyroïdite d'Hashimoto (débutante, avec hyperthyroïdie) Trt symptomatique Surveillance : TSHus, T4l (retour euthyroïdie puis hypothyroïdie)
  12. 12. Hyperthyroidies - Traitements - Thyroïdite de De Quervain : antalgiques (corticoïdes), ATS (durée courte) - Adénomes toxiques / GHN toxiques / Goitre Basedowifié Traitement symptomatique ATS ponctuel + chirurgie / iode vs ATS chronique - Hyperthyroïdie induite par l'iode Arrêt du médicament causal / Trt Spt / si nodules présents : ATS / absents : corticoïdes suivi : Iodémie; iodurie/24h - Thyrotoxicose factice : suivi psychologique ? suivi : Tg Effets secondaires des ATS : NFS/semaine - 1er mois puis régulièrement (cf neutropénie) Prévenir : grossesse ; épisodes infectieux
  13. 13. Hyperthyroïdes - Traitements Traitements des hyperthyroïdies Habituellement traitées en ambulatoire, Situations urgentes avec prise en charge immédiate (hospitalisation): – une crise aiguë thyrotoxique ; – une cardiothyréose chez une personne âgée ou atteinte de maladie cardiaque ; – une orbitopathie maligne ; – une forme cachectisante du vieillard ; – une maladie de Basedow évolutive chez une femme enceinte.
  14. 14. Hyperthyroïde-Traitements Surveillance recommandée des ATS (d’après l’ANAES): – doser la T4 libre (ou la T3 libre en cas d’hyperthyroïdie à T3) à la 4e semaine. Une fois l’euthyroïdie obtenue, effectuer un dosage de la T4 libre et de la TSH tous les 3 à 4 mois. En effet, l’inertie à la normalisation de la TSH peut conduire à des erreurs d’interprétation. – surveiller la NFS tous les 10 jours pendant les 2 premiers mois, et avertir le patient d’arrêter le traitement et de faire une NFS en cas de fièvre élevée.
  15. 15. Hyperthyroïdies - Objectifs & suivi Objectifs Femme enceinte : T4l normale (sans ou avec ATS) si Basedow Sujets non- cardiaques : TSHus normale Sujets cardiaques, âgés : TSHus normale/basse Suivi Amélioration des symptômes +++ Surveillance clinique (goitre, yeux, douleurs muscul, pouls, poids...) Traitement ponctuel (Spt)/ de la cause ( le rappeler) Surveillance biologique TSHus, TRAK (Basedow), NFS (si ATS), Iodurie/24h (surcharge), Tg (factice) Surveillance radio (écho, scinti) : non, sauf si nodules associés
  16. 16. Hyperthyroïdie - Education thérapeutique  Le patient sait ce qu’est une hyperthyroïdie et connaît les conséquences sur sa santé de cette maladie grave en l’absence de prise en charge et de suivi médical régulier.  Le patient connaît les manifestations qui doivent l’inciter à consulter.  Le patient est l’acteur actif avec son médecin du suivi de sa maladie : dans le rappel des examens de contrôle, dans les adaptations thérapeutiques et dans les critères de guérison.
  17. 17. Hyperthyroïdie - Points clés  Les complications cardiaques, musculaires ou oculaires sont parfois révélatrices de la maladie.  Le premier examen devant une clinique évocatrice est le dosage de TSH-us suivi de T4l.  Les examens à visée étiologique sont prescrits selon la clinique.  La grossesse nécessite une prise en charge pluridisciplinaire.  L’orbitopathie basedowienne (ou l’atteinte des yeux) nécessite une prise en charge pluridisciplinaire.  C’est souvent le terrain (sujet âgé, femme enceinte, enfant, pathologie préexistante) qui détermine la gravité de l’hyperthyroïdie.  Le traitement radical (iode 131 ou chirurgie) implique un objectif d’hypothyroïdie définitive qui sera corrigée par la lévothyroxine.  Le traitement par ATS est freinateur, non curatif : récidives ++
  18. 18. Dysfonctionnements thyroïdiens Références bibliographiques  Société Française d’Endocrinologie  Haute Autorité de Santé (HAS)  Amélie-santé.fr
  19. 19. Dysfonctionnements thyroïdiens Merci pour votre lecture. Dr Alain Scheimann, Endocrinologue-Diabétologue (Paris)

×