I BELIEVE I CAN FLY ( version française)

1 462 vues

Publié le

Dix minutes pour comprendre comment fonctionne notre cerveau. Les leçons à en tirer pour réaliser votre rêve.
Une feel good story qui j'espère vous fera bouger.

Publié dans : Développement personnel
2 commentaires
12 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 462
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
64
Commentaires
2
J’aime
12
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

I BELIEVE I CAN FLY ( version française)

  1. 1. I BELIEVE I CAN FLY Comment utiliser votre cerveau pour réaliser vos rêves.
  2. 2. “Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, mais nous les voyons comme nous sommes.” Anaïs Nin
  3. 3. Depuis que les Hommes sont sortis de leurs cavernes,
  4. 4. ils ont été capables de réaliser des exploits incroyables.
  5. 5. Ils ont créé de puissants ordinateurs afin de pousser encore plus loin leurs limites.
  6. 6. Mais aujourd’hui, même le plus puissant des ordinateurs n’est pas encore aussi puissant que notre cerveau.
  7. 7. Notre cerveau est capable de réaliser des merveilles.
  8. 8. Mais la plupart d’entre nous ne savent pas comment utiliser notre cerveau correctement.
  9. 9. Cette histoire va vous expliquer comment utiliser votre cerveau pour pousser vos limites et réaliser vos rêves.
  10. 10. Notre merveilleux cerveau. Chapitre Un
  11. 11. Dans notre cerveau, on trouve de nombreux neurones ( plus de 100 milliards) connectés entre eux.
  12. 12. Les neurones ne possèdent que 2 états : actif ou inactif.
  13. 13. L’état du neurone dépend de l’état des neurones voisins. de la qualité de la liaison entre les neurones.
  14. 14. Quand nous collectons des informations en provenance du monde extérieur,
  15. 15. certains neurones à la périphérie de notre corps s’activent en fonction du stimuli capté.
  16. 16. L’information est transmise au cerveau grâce aux nerfs, et active un réseau de neurones spécifiques.
  17. 17. Si vous voyez une pomme ou si vous pensez à une pomme, le même réseau de neurones sera activé. Cela est aussi vrai pour nos activités mentales.
  18. 18. La réalité perçue ou pensée n’est qu’une succession de réseaux de neurones activés. Première leçon
  19. 19. Les différents réseaux de neurones activés dans notre cerveau correspondent à nos connaissances.
  20. 20. Ces réseaux ont été construits progressivement aux cours de nos expériences personnelles.
  21. 21. Notre perception du monde extérieur est basée sur nos connaissances. Seconde leçon
  22. 22. Il y a beaucoup trop d’informations dans le monde extérieur.
  23. 23. Nous recherchons des informations familières. Le cerveau en déduit une réalité personnelle basée sur nos connaissances acquises - nos préjugés.
  24. 24. Nos préjugés façonnent fortement notre perception du monde extérieur. Troisième leçon
  25. 25. Notre cerveau ne sait pas gérer les incertitudes.
  26. 26. Lorsque nous collectons une information, elle doit correspondre à un réseau de neurones connu.
  27. 27. Si ce n’est pas le cas, notre cerveau utilise deux stratégies. 2. Il intègre la nouvelle information dans sa base de connaissances 1. Il ignore la nouvelle information
  28. 28. Et maintenant, cela va vraiment être incroyable !
  29. 29. Nous modifions notre réseau de neurones initial et nous créons de nouvelles connexions avec d’autres neurones. Lorsque nous apprenons quelque chose de nouveau,
  30. 30. L’esprit crée de la matière !!!
  31. 31. N’importe quelle connaissance ou compétence peuvent être acquises ; nous sommes libres de construire la réalité dont nous rêvons. Quatrième leçon
  32. 32. La connexion entre deux neurones est comme un câble électrique.
  33. 33. Sa conductivité dépend de son usage.
  34. 34. Les premières fois, la conductivité est faible et beaucoup d’efforts sont nécessaires pour intégrer ces nouveaux neurones dans le réseau initial.
  35. 35. Puis, répétition après répétition, la conductivité s’améliore et moins d’efforts sont requis pour assimiler la nouveauté.
  36. 36. A partir d’un moment, la conductivité atteint un tel niveau que la nouveauté est assimilée sans effort.
  37. 37. Les habitudes peuvent être changées et les compétences peuvent être acquises grâce au travail répété. Cinquième leçon
  38. 38. Lors d’une expérience, il a été demandé à des sujets de retenir une série de nombres dans différentes conditions.
  39. 39. Les résultats étaient meilleurs lorsqu’on demandait aux sujets de réciter les nombres dans les mêmes conditions que celles dans lesquelles ils les avaient appris.
  40. 40. Ce n’est donc pas uniquement l’objet de notre apprentissage qui est encodé mais aussi le contexte de l’apprentissage.
  41. 41. Toutes nos connaissances sont relatives. Sixième leçon
  42. 42. Notre cerveau est relié à l’ensemble des muscles de notre corps.
  43. 43. Les réseaux de neurones de notre cerveau représentent notre perception du monde mais commandent aussi l’ensemble de nos gestes.
  44. 44. L’homme est un animal social. Depuis la nuit des temps, il a appris à décoder la signification des attitudes des autres et s’est conformé à leurs attentes.
  45. 45. Le comportement des autres est conditionné par les réseaux de neurones dans notre cerveau. Septième leçon
  46. 46. Conséquences Chapitre deux
  47. 47. Soyez tolérant
  48. 48. Personne ne possède la vérité absolue.
  49. 49. Le point de vue des autres est autant valide que le vôtre.
  50. 50. Si nous avions suivi les mêmes expériences de la vie, nous serions arrivés aux mêmes conclusions.
  51. 51. Soyez empathique
  52. 52. La communication est un art difficile. Il est impossible d’espérer vouloir imposer notre point de vue.
  53. 53. Parce que nous vivons tous dans un monde perçu différemment.
  54. 54. Comprendre l’autre est essentiel dans la communication, avant de le coacher pour qu’il se rapproche de votre point de vue.
  55. 55. Un bon communicant donne des leviers aux autres pour qu’ils puissent construire eux-mêmes une perception de la réalité proche de la sienne.
  56. 56. Ne jugez pas les autres, travaillez sur vous.
  57. 57. C’est tellement facile de se plaindre des autres mais aussi tellement futile.
  58. 58. Le seul qui peut changer votre (perception du) monde : c’est Vous.
  59. 59. Concentrez votre énergie sur ce que vous voulez changer en vous et ne prenez pas les autres comme excuse pour ne pas changer.
  60. 60. Soyez positif
  61. 61. Votre perception du monde, vos pensées, les comportements des autres dépendent principalement de Vous.
  62. 62. Vous décidez dans quel monde vous vivez.
  63. 63. Vous décidez comment prendre les événements qui arrivent dans votre vie.
  64. 64. Ne vous fixez pas de limites
  65. 65. Il existe plus de connexions entre les neurones dans notre cerveau que d’étoiles dans le ciel.
  66. 66. Nous pouvons réarranger à notre guise la plupart de ces connexions.
  67. 67. Ne vous fixez pas de limites, vous êtes libre de construire le monde dont vous rêvez.
  68. 68. Concentration Expérimentation Répétition
  69. 69. Construire de nouvelles connexions, changer votre monde, n’est pas gratuit.
  70. 70. Vous devez concentrer votre énergie sur ce que vous voulez changer.
  71. 71. Faites des expériences pour évaluer les conséquences d’un nouveau comportement jusqu’à ce que vous trouviez les connexions appropriées.
  72. 72. Puis répétez encore et encore jusqu’à ce que la compétence désirée devienne une habitude.
  73. 73. Au delà de la science Chapitre trois
  74. 74. A ce moment de l’histoire, il est raisonnable de se poser la question : nous résumons-nous uniquement à notre cerveau – juste un puissant ordinateur.
  75. 75. Comme une navette, cet ordinateur aurait 2 fonctions principales : 1. Interagir avec le monde extérieur 2. Acquérir de nouvelles connaissances
  76. 76. Mais la bonne question serait plutôt : Y’a t-il un pilote dans cette navette ?
  77. 77. Pour la plupart d’entre nous (ou pour nous tous la plupart du temps),
  78. 78. nous laissons notre cerveau diriger notre vie ; nous laissons le pilote automatique.
  79. 79. Mais d’autres décident d’utiliser leur cerveau pour aller où ils en ont envie.
  80. 80. But others decide to use their brain and drive where they want. Oui, il existe un pilote dans cette navette : Votre volonté.
  81. 81. Soyez conscient de votre rôle, le rôle de votre cerveau et de sa puissance.
  82. 82. Vous devez retravailler la relation que vous avez avec votre cerveau.
  83. 83. Vivez en pleine conscience.
  84. 84. Dirigez votre cerveau. Demandez qu’il vous conduise là ou vous souhaitez aller.
  85. 85. Expérimentez avec lui de nouveaux comportements. Analysez avec lui les conséquences avec objectivité.
  86. 86. Donnez lui l’occasion d’apprendre de nouvelles choses et de développer sa créativité.
  87. 87. Prenez soin de lui.
  88. 88. Gérez votre cerveau avec confiance et honnêteté. Vivez en harmonie avec lui. Savourez chaque instant.
  89. 89. Et maintenant …
  90. 90. C’est à vous de construire votre propre Belle Vie.
  91. 91. Merci pour votre attention. Follow me on twitter : @SebastienJuras Si cela vous a plu, partagez cette histoire avec vos amis.

×