2015-04-07YCPmag

136 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
136
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2015-04-07YCPmag

  1. 1. 1 1st edition 1ère édition Spring/Printemps 2015 Meet your new team! Rencontrez votre nouvelle équipe! 001
  2. 2. unesolide 2e placeDesjardins a été classé au 2e rang des institutions financières les plus solides au monde par l’agence Bloomberg. Nous devenons ainsi la 1re institution financière en Amérique du Nord. Merci aux plus de 6 millions de membres et clients qui nous font confiance. desjardins.com
  3. 3. 33 Portraits des membres, histoires de réussite, publications d’experts, découvertes gastronomiques, idées de sorties, calendrier YCPA… C’est avec enthousiasme et fierté que je vous présente la première édition du YCPMag, un magazine virtuel trimestriel dédié aux membres de YCPA et ses partenaires d’affaires. YCPMag est le fruit d’un dur labeur de votre équipe de communications. En un temps record, elle a mis sur pied un magazine de plus de 20 pages alors qu’elle avait initialement comme mandat de publier un cyberbulletin! Je dois souligner le travail exceptionnel de cette équipe formée de gens talentueux, créatifs et passionnés. Ça y est, vous avez le résultat final au bout de vos doigts! Bonne lecture! Selena Ysa Cao Director of Communications Jessica Ma Creative Lead & Designer Marie Thai, Emie Hoang, Binh Minh Vo, Daniela Nguyen Journalists Amanda Lim, Dave Gaudet Administrators Editorial team avant-propos
  4. 4. 44 tabledes matières 6 équipe administrateurs 19 équipe YCPA Virginie Tan
  5. 5. 55 10 équipe YCPA Ysa Cao 11 OSBL Floranthropie 21 YCPA members 16 start-up Janbr 24 Desjardins CELI ou REER 26 Past events
  6. 6. 66 ÉQUIPE Amanda Lim Secrétaire Selena Lu Présidente Thi Be Nguyen Vice-présidente Amanda a développé une vaste expérience dans le domaine du commerce international, de la politique publique et du développement économique en travaillant dans le monde universitaire, pour des organisations sans but lucratif et comme consultante au Canada et au Royaume-Uni. Après avoir gradué en finance de l’Université McGill et œuvré pendant près de cinq ans dans le domaine bancaire, Selena a entrepris un deuxième baccalauréat en droit à l’Université de Montréal. En 2010, elle se joint à titre d’avocate au sein du cabinet Lapointe Rosenstein Marchand Melançon. Thi Be a gradué de l’Université Concordia en 1998 avec un Baccalauréat en Commerce avec une majeure en Marketing et mineure en MIS. Elle travaille actuellement au siège social de la Banque Nationale du Canada. YCPA est fière de vous présenter ses administrateurs pour le mandat 2014-2016. Issus de divers milieux tels que la comptabilité, l’ingénierie, le droit et le marketing, nous vous présentons un bref portrait de 12 jeunes professionnels qui ont décidé de s’impliquer dans votre organisation et d’amener YCPA encore plus loin. équipeadministrateurs
  7. 7. 77 Hongda Zheng Timothy Lew Frédéric LiuDavid Zhang Megan Ip Dave Gaudet Megan travaille présentement chez Fasken Martineau DuMoulin LLP, un cabinet d’avocats chef de file à l’échelle internationale en droit des affaires et en litige. Hongda détient un baccalauréat en actuariat de l’Université de Montréal et est actuellement en voie de terminer ses études en médecine dentaire. Timothy est actuellement associé régional aux ventes à la société Invesco Canada Ltée, où il travaille étroitement avec les conseillers financiers afin de développer des portefeuilles de placement pour les investisseurs. Frédéric est un spécialiste ESL chez WID Canada. Avant cela, il était chercheur académique à l’école Polytechnique de Montréal dans le domaine du système de communication avionique et de l’architecture. Après avoir obtenu son baccalauréat avec mention en administration des affaires à Richard Ivey School of Business, David a débuté sa carrière à titre d’analyste chez RBC Assurances. Récemment, il a débuté un emploi en tant qu’analyste de performance pour Gestion d’actifs CIBC. Dave est avocat pratiquant principalement en droit immobilier et commercial. Il œuvre présentement pour le siège social du Groupe Jean Coutu (Inc.)
  8. 8. 88 Norris Chan Ping Zhang Liza Hum Ping est un professionnel de l’industrie aérienne avec une expertise en économie et en performance du marché aérien, de la flotte aérienne, de la planification du réseau et de la gestion du chiffre d’affaires. Il travaille actuellement chez Air Canada en tant que chef de l’analyse des revenus. Norris a cumulé de l’expérience en gestion de projets et d’opérations et en conception mécanique dans les plus grandes entreprises de l’industrie d’aéronautique telles que Pratt Whitney Canada et Bombardier Aéronautique. Parfaitement trilingue, elle a fondé KNL Productions avec son frère Ken Hum, une entreprise de planification et d’animation d’évènements adaptée au marché asiatique qui inclut également un service de DJ.
  9. 9. 10 PORTRAIT 10 Portrait d’Ysa, notre directrice des communications et présentation des projets du comité communication. Quels sont les projets du comité communication pour le prochain mandat? Il y en a plein! Mais le plus gros projet est celui que vous lisez présentement, votre YCPMag. Il va paraître trimestriellement et inclura toujours des portraits de membres, d’organismes, de compagnies etc. Un autre projet est celui du VLOG. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ce terme, ce sera un blog sous forme de vidéos et sera une section à part entière de notre site web. Seront inclus des vidéos d’évènements YCPA, des entrevues avec des personnalités ou de membres. Évidemment, nous sommes ouverts aux suggestions. Bien sûr, les médias sociaux restent un focus premier. C’est important pour YCPA d’engager ses membres et la communauté et de devenir une source d’information et d’inspiration. Comment comptes-tu réaliser tous ces projets? Avec l’aide de nos talentueux bénévoles! équipe YCPAYsa Cao Quel est ton parcours? Je suis arrivée au Québec de France il y a huit ans, pour mes études. Mon objectif était de partir vivre et travailler dans un autre pays après l’obtention de mon diplôme en économie en 2010, mais Montréal flirtait étroitement avec moi… j’ai succombé à son charme et ai donc décidé de rester ! Je travaille maintenant dans le domaine bancaire, pour RBC Banque Royale. Petit à petit cependant, je découvre une vraie passion pour la planification d’évènements, la communication et le marketing. L’implication dans le domaine philanthropique est aussi quelque chose qui me tient à cœur ce qui m’amène à faire beaucoup de bénévolat pour divers organismes et diverses causes. Qu’est-ce qui t’intéresse dans le domaine des communications et qu’est-qui t’a amené à devenir directrice des communications pour YCPA? La définition de communication est d’établir une relation avec autrui, transmettre quelque chose à quelqu’un et cela est, je pense, la raison d’être de YCPA. C’est aussi une des miennes. Le rôle de directrice des communications me permet d’amener cette définition à un tout autre niveau. Nous (le comité de communication) voulons plus que jamais mettre en valeur YCPA, et donc ses membres et ses partenaires et rendre notre monde encore plus petit afin que les échanges se fassent plus facilement et rapidement. J’ai saisi cette opportunité les yeux fermés.
  10. 10. 11 PORTRAIT 11 Christine, explique-nous ce qu’est Floranthropie, sa mission, ses buts. La mission de Floranthropie est d’utiliser le pouvoir thérapeutique des fleurs pour apporter du bien- être dans la communauté. Pour ce faire, nous recyclons les fleurs provenant de divers événements (mariages, événements corporatifs, etc.) ainsi que les dons des entreprises de fleurs. Avec l’aide des bénévoles, les fleurs sont triées et arrangées en bouquets pour ensuite être distribuées aux résidents de centres d’hébergement pour aînés, dans les hôpitaux et tout endroit où nous pouvons apporter du bonheur aux individus. Nous ne faisons pas que livrer les fleurs, nous encourageons nos bénévoles à échanger avec les bénéficiaires et partager des moments avec eux. Plusieurs n’ont plus de famille ou ne reçoivent pas de visite et sont souvent seuls. Qu’est-ce qui t’a amené à créer Floranthropie? L’idée est partie du fait que j’assiste à beaucoup d’événements et je me questionnais souvent sur ce qui se passait avec ces fleurs une fois la soirée terminée. Suite à mes questionnements, j’ai appris que les fleurs étaient jetées. Cela m’a interpelé. Sachant que les fleurs ont des effets Véritable succès depuis sa récente création, l’organisme Floranthropie, dont la mission est de recycler des fleurs pour les redonner à la communauté, ne cesse de rayonner. Christine Law, co-fondatrice de Floranthropie, nous parle de son organisme sans but lucratif ainsi que des défis qui l’attendent. thérapeutiques et sachant également que plusieurs aînés au Québec souffrent d’isolement, il n’en fallut pas plus pour que je fasse le lien entre ces deux éléments et débute à travailler sur un projet, projet qui est devenu Floranthropie. Floranthropie a récemment obtenu une bourse de 15 000$, peux-tu nous expliquer en quoi consiste cette bourse? Nous avons obtenu cette bourse de l’organisme Bienbien, créé à partir de deux entreprises qui se spécialisent dans le domaine cinématographique et de la communication et qui désiraient redonner à la communauté. La bourse est un kit de démarrage offrant plusieurs services tels que la création d’un site web, d’une vidéo promotionnelle et plusieurs outils de formation sur les réseaux sociaux permettant à l’organisme de fleurir (haha). Qui fait partie de l’équipe Floranthropie? Nous sommes une équipe de sept jeunes professionnels qui nous occupons de la logistique et de la coordination des activités. Nous avons également plusieurs bénévoles qui donnent de leur temps pour distribuer les fleurs. OSBLFloranthropie
  11. 11. 12 PORTRAIT 12 Quels sont tes prochains projets? Comment comptes-tu t’y prendre? Nous avons plusieurs objectifs pour 2015 et le tout premier est la collecte de vases. Nous espérons amasser plus de 500 vases provenant de la communauté. Le deuxième objectif est une activité de collecte de fonds afin de pouvoir se procurer certains équipements (par exemple un camion de livraison) ainsi que d’avoir un local permanent. Nous désirons également conclure plus de partenariats avec des fournisseurs de fleurs. Raconte-nous une situation touchante que tu as vécue depuis le début de l’aventure. Ce fut le tout premier bouquet de fleurs que j’ai offert dans un centre d’hébergement et de soins de longue durée. Lorsque je suis arrivée devant la porte de la chambre d’une dame, elle m’a regardé et m’a dit que le bouquet était très joli, n’imaginant pas que ce bouquet était pour elle. Je lui ai dit que le bouquet était pour elle et lui en ai expliqué la raison. Elle a hésité à le prendre, n’étant pas habituée à recevoir des fleurs mais m’a finalement accueillie à bras ouverts et m’a invitée à m’asseoir dans sa chambre. Nous avons commencé à parler de tout et de rien. Elle était vraiment reconnaissante de ce simple geste. Y-a-t-il une chose que l’on ne connait pas de Floranthropie et que tu aimerais que l’on sache? Oui!NoussommesunOBSLavanttout,maisnoussommeségalement un organisme socialement responsable. Toutes nos actions sont réfléchies plusieurs fois avant leur exécution. Par exemple, lorsque nous recevons des fleurs qui ne sont pas redistribuables, au lieu de les jeter nous les mettons au compost. Sachant que les fleurs ont des effets thérapeutiques et sachant également que plusieurs aînés au Québec souffrent d’isolement, il n’en fallut pas plus pour que je fasse le lien entre ces deux éléments et débute à travailler sur un projet, projet qui est devenu Floranthropie. “ ”
  12. 12. 13 PORTRAIT 13 Si une personne désire s’impliquer auprès de Floranthropie, comment peut-elle le faire? Étant donné que nous n’avons pas de local permanent, les bénévoles sont recrutés de bouche à oreille. Toute personne désirant s’impliquer peut nous aider à collecter des vases et des fleurs et parler de Floranthropie. Elle peut nous écrire à floranthropie@gmail.com. En terminant, que peut-on souhaiter à Floranthropie en 2015? Beaucoup de bonheur dans notre communauté par l’entremise des fleurs recyclées.
  13. 13. Hello! I’m a designer for hire. I can help you with: - branding - illustration - business cards - graphic design - product design - furniture design - editorial - packaging - art - and more! 514.690.8028 majessica.prosite.com jessma3@gmail.com
  14. 14. 16 PORTRAIT 16 What is Janbr? How does it work? It’s a pass that gets you access to a number of gyms across the city with local partners and fantastic instructors. You can go to each studio a maximum of three times a month, so you have leeway to try a lot of different things. With a monthly subscription of just $99, you can get access to as many things as you want and go as many times as you wish. What inspired the creation of Janbr? It all started with my co-founder Brandon Wang. We’re trying to do what fitness did for him and scale that out to more people. A while back he was obese and depressed, so his mother decided to bring him around the city to try different activities, hoping to find one that would stick. One which did was Tae Kwon Do. This changed his life as he was surrounded by community members that supported him. With that environment, he was able to achieve his goals. In fact, he lost 40lbs in two months! All the things he learnt during that experience like commitment and drive made him super confident. He went from being a 60s student to a 90s student, got into the University of Waterloo, got the girl he liked at the time and basically changed his whole life. So if we’re able to provide a similar experience through fitness that could change someone’s life, then we’ve done our job. This change could be many things from weight loss, to discovering yourself to discovering new social communities you may want to belong with, all whilst getting fit. At the end of the day we want to change someone’s life and allow them to find what they want through Janbr. There are many fitness studios in Montreal. How do you approach them to partner with you? At the end of the day what we’re doing is lowering the barriers for people across Montreal to find these partners. A lot of the local partners don’t have the time to put into marketing as they’re so busy running their own business, so what we’ve told them is basically “We’re going to help you build more awareness of where you are and what you have to offer.” A lot of these partners have dedicated their lives to a specific craft whether it be zumba, yoga or even mini trampolining. They believe that their activity could really change someone’s life. What we do is connect users more easily through a platform, where you can meet these very enthusiastic owners who have dedicated their lives to bu ilding such a business. We want to provide them with a more sustainable method of gaining users through our platform. start-upJanbr You want to work out in Montreal and try different gyms and platforms? A new start-up just arrived in your city and has one goal: make this city your gym! Interview with two young Asian entrepreneurs that started it all, the co-founders of Janbr, Janet Kar and Brandon Wang.
  15. 15. 17 Workout that boardroom tension on business trips and prevent those extra pounds on weekend trips....as Janbr has now expanded its services to Toronto! YCPA would like to congratulate Janet and Brandon on their successful merge with Fitset. Why choose when you can have it all? //Janbr
  16. 16. 1818 You are both two young Asian entrepreneurs. What do you think of Asian entrepreneurship in Montreal and how has this inspired you? I find that a lot of Asians are very entrepreneurial. Our forefathers started businesses. I think it’s interesting to see young Asian entrepreneurs and how the next generation have taken this up. We have a number of names in Montreal that have done great things from Ethan Song from Frank Oak to the founders of MTY to Chia-Yi Tung founder of OrchiMedia. There are definitely great Asian entrepreneurs in Montreal. What I find really interesting is there are also a lot of great organizations out there that help support this entrepreneurship. Besides YCPA who connect professionals, there is also the China Canada Junior Chamber of Commerce whose goal is to connect entrepreneurs with Chinese people, along with China Canada Chamber of Commerce and Canada China Business Council. There is a lot of effort being ploughed into the Montreal Asian entrepreneurial scene and I think this is fantastic. What key advice would you give young individuals wishing to launch a start up? One tip would be reading Eric Ries’ book The Lean Start Up. It gives you the basic building blocks of a start-up where you focus on product market fit. One thing in particular I learned was that you don’t need a tech person for a start-up; you can do everything manually until you’ve started gaining traction, before you actually automate. You can start any company manually until you raise enough money to hire, or find your co-founder. But the main advice would be: just do it. If you have a gut feeling that you really want to do it, just got for it. There is so much that you can learn from building something. You learn so much about yourself and how to be focused. It also gives you a lot of room for creativity if you’re that type of person. You also get to meet so many different types of people. It has been quite the adventure! Also do something you love as there’s nothing worse than pursuing something just for money because when you’re burnt out and exhausted and you start asking yourself “Why am I doing this?” and your answer is just for the money, you probably won’t last too long. Having a really strong ‘why’ above all else will help you get through anything. “If we’re able to provide an experience through fitness that could change someone’s life, then we’ve done our job”
  17. 17. 1919 ENTREVUE Qu’est-ce qui t’a amené à vouloir devenir présidente de YCPA? Je voulais tout d’abord redonner à la communauté asiatique mais ce qui m’a le plus poussé était le fait que j’ai rencontré énormément de personnes inspirantes et talentueuses pendant mon mandat en tant que directrice marketing YCPA de 2011- 2013. Cela m’a amené à vouloir relever un nouveau défi, celui d’amener YCPA à un autre niveau. Je voulais que YCPA créé un nouveau sentiment de communauté unifiée et qu’elle soit le premier partenaire de tous les jeunes professionnels, étudiants et entrepreneurs asiatiques. Je voulais faire rayonner le talent de tous ces gens, en leur créant un tremplin leur permettant d’atteindre leurs objectifs de développement personnels et professionnels. équipe YCPAVirginie Tan Présidente de YCPA durant le mandat 2013-2014 Virginie Tan passe maintenant le flambeau à une nouvelle équipe. Retour sur son mandat. Quels ont été les moments les plus difficiles lors de ton mandat? La gestion du temps, car je suis avant tout une épouse et mère de famille qui a maintenant deux enfants, et j’ai également une carrière. Il était donc difficile de concilier tous ces aspects avec mon implication dans YCPA. De plus, j’avais un conseil d’administration comprenant 17 personnes, donc 17 personnalités amenant 17 fois plus d’idées pour YCPA! Cela est fantastique et l’on aurait voulu pouvoir tout faire, mais nous avons dû faire des choix et prioriser certaines idées dans l’intérêt des membres et de YCPA. Et les moments les plus beaux? Un des plus beaux moments fût de me rendre compte de tout le soutien apporté par mon époux
  18. 18. 2020 et par les administrateurs et anciens présidents de YCPA durant mon mandat. Un autre beau moment était de fêter les 15 ans de YCPA, et célébrer avec tous nos membres, partenaires et commanditaires et de réunir tous les anciens présidents. La commandite que nous avons eue de Desjardins était formidable et une belle opportunité d’élargir notre gamme de services aux membres. Mais les meilleurs moments furent en fait toutes les fois où les gens sont venus me voir pour me dire un simple merci! Quel bilan dresses-tu de ton mandat? J’en dresse un bilan positif : nous avons vu augmenter le nombre de nos membres de 20%, avons pu organiser des évènements exclusifs à nos membres tel que le concert de l’Orchestre symphonique de Montréal, offrir une clinique d’impôts. Nous avons accru notre visibilité dans les médias et créer un nouveau site web. Tout cela n’aurait pas été possible sans l’engagement et la créativité de tous nos administrateurs. Quel conseil aimerais-tu donner aux nouveaux administrateurs? Prioriser les projets à réaliser, garder l’accent sur ces projets et travailler de manière solidaire afin de tous pagayer dans la même direction. Comment vois-tu l’avenir de YCPA? YCPA existe depuis 15 ans et a un avenir très prometteur. Nous avons encore beaucoup de projets à mettre en place. Je vois YCPA dans 60 ans constituant un patrimoine qui se transmet de génération en génération et qui restera un catalyseur pour les jeunes asiatiques dans leur développement professionnel. “Je vois YCPA dans 60 ans constituant un patrimoine qui se transmet de génération en génération” -Virginie Tan
  19. 19. 21 PORTRAIT 21 Tell us about your career, studies, projects, and aspirations. Professionally I am an Associate at TD Bank, where I help my clients grow their business locally and nationally. Socially, I am an explorer; I enjoy working discovering the latest and the greatest in Montreal. From fundraising for a cause or joining a non-for-profit, I am always looking for a challenge and trying something new! How did you hear about YCPA? I started to attend YCPA events two years ago through friends. I always met someone new at an event, which is why I keep coming back! YCPA has grown steadily for the past few years and I do not think it will slow down anytime soon! What brought you to become a YCPA member? The reason why I became a member is because I realize how easy it was to meet interesting people who share similar values as I do. Ever since I’ve been part of YCPA, I have had the chance to meet people with various backgrounds and now they become professional colleagues and also great friends. If you could meet anyone, living or dead, who would you meet? If I could meet Michelle Obama, I would ask her how she deals with living and sharing her life with one of the most powerful man on earth. YCPAmembers Michelle Hui Jimmy Troeung Parle-nous de ton parcours professionnel, d'études, de tes projets, tes rêves. Je suis avocat associé au sein du cabinet d'avocat Larouche Associés depuis 2010. Notre étude est un cabinet boutique d'avocats en droit des affaires et en litige commercial. Ma pratique se concentre en litige commercial et la majorité de ma clientèle se compose de PME. En ce qui concerne mon parcours académique, j'ai gradué de l'UQAM en 2008 avec un baccalauréat en droit. J'ai ensuite fait une maitrise en droit des affaires (2010) ainsi qu’un Juris Doctor en common law (2011) à l'Université de Montréal. En ce moment, pour le plaisir, je poursuis un MBA exécutif à l'ESG-UQAM.
  20. 20. 2222 Comment as-tu entendu parler de YCPA? J'ai entendu parler de YCPA par le biais de mon cousin Ponora Ang, ancien président de YCPA et également avocat qui a commencé à s'impliquer au sein de YCPA en 2009 (je crois). Qu'est que qui t'a amené à devenir membre de YCPA? Les talents de plaideur de mon cousin! Sans blague, YCPA m’a été présentée comme une opportunité de connaitre des gens de la communauté d'affaires asiatique, de tisser des liens. J'ai toujours été considéré comme une banane (vous connaissez l’expression). Je viens d'un milieu assez blanc francophone dans l'est de Montréal. Par conséquent, je voulais connaitre des nouvelles personnes. Quel est ton restaurant préféré à Montréal? J’en ai trop…Helena, Maison Boulud, Park……et la Banquise vers 4am. Jimmy Troeung (suite) Tell us about your career, studies, projects, and aspirations. I chose to pursue my studies in marketing at Concordia University because I’ve always had a passion for arts and businesses; I believe that Concordia’s marketing program can further my knowledge and develop my skills within these two areas of interests. On my free time, I find myself getting involved in a student organization such as CCJCC (China-Canada Junior Chamber of Commerce.) As for my aspirations, my dream is to become a Creative Director for a large Marketing firm and to eventually travel the world. I also want to work in event planning whether it is for large corporates or recreational events such as festivals, conferences, ceremonies, etc. Gathering people together to create something much bigger and memorable is something I really enjoy. How did you hear about YCPA? I heard of YCPA through friends who have attended YCPA’s monthly networking event and their annual Orchid Ball. I then had the pleasure to work as a volunteer for the Orchid Ball for two consecutive years and had a blast! What brought you to become a YCPA member? Initially, I wanted to join YCPA in search of a marketing internship. But after meeting so many kind and supportive members, I knew I wanted to be part of this dynamic group. YCPA members are successful, positively spirited, hardworking, motivated and ambitious. It is truly amazing to be surrounded by such driven young professionals who inspire each other. What is the one thing you are truly passionate about? I am in the process of building a little in-home recording studio, taking my karaoke passions to the next level. Stay tuned for my rising YouTube fame! Stephanie Le
  21. 21. 2323 become a YCPA member become a YCPA member Develop Grow your professional network Commercial Rebates on products and services Special Rates for YCPA events and workshops Students: 40$/year 75$/2years Professionals: 60$/year 100$/2years For more information: info@ycpa.ca MENTORSHIP Perdu dans les méandres de votre carrière professionnelle? Looking for guidance in achieving success ? Le Programme de mentorat fait partie de la Série Leadership du YCPA. Pour plus d’informations, contactez professional@ycpa.ca The Mentorship Program is part of YCPA’s Leadership Series. For more information, contact professional@ycpa.ca Le YPCA est fier de vous présenter son tout premier Programme de Mentorat: Restez à l’affût pour le lancement des inscriptions en mai 2015! The YCPA is proud to present its very first Mentorship Program: Stay tuned for the launch of sign-ups in May 2015!
  22. 22. 2424 ARTICLE Deux options différentes, mais profitables Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est un moyen de mettre de l’argent de côté à l’abri de l’impôt, et ce, tout au long de sa vie. Devrait-on privilégier ce mode d’épargne au détriment du régime enregistré d’épargne-retraite (REER)? Attention : ces deux régimes se complètent puisqu’ils comblent généralement des besoins différents. DesjardinsCELI ou REER Le CELI est un régime d’épargne enregistré. Le montant initial qu’on y verse ainsi que les revenus gagnés, comme les revenus de placement et les gains en capital, ne sont pas imposables, même lors des retraits. C’est là sa grande différence avec le REER. De plus, les limites annuelles non cotisées se cumulent ainsi que les retraits effectués dans le régime au cours des années précédentes. Le CELI constitue un excellent moyen d’épargner pour réaliser divers projets, comme un voyage, l’achat d’un véhicule, des rénovations, etc. Le CELI peut devenir particulièrement utile lorsque le REER ne suffit plus à faire économiser de l’impôt. En effet, les cotisations à un REER ne peuvent pas dépasser 18 % du revenu gagné l’année précédente. En revanche, en vertu du Régime d’accession à la propriété (RAP), les fonds placés dans un REER peuvent servir à acheter une maison, moyennant certaines conditions. Cette stratégie est souvent très efficace; l’argent ainsi libéré, combiné au retrait des sommes épargnées dans un CELI, permet d’augmenter la mise de fonds et de réduire l’hypothèque. Sous certaines conditions, le REER peut aussi être utilisé pour effectuer un retour aux études. Le REEP, ou régime d’encouragement à l’éducation permanente, permet de retirer de votre REER, sans impact fiscal, jusqu’à 20 000 $ sur une période de 4 ans. … mais comportant des différences notables Le REER est tout aussi profitable. En effet, il permet d’épargner - - - - - - - à l’abri de l’impôt - - - - - - - en vue de la retraite. Les cotisations réduisent le revenu imposable et les revenus de placement ne sont pas imposables tant que les fonds demeurent dans le REER. CELI OU REER? Deux régimes complémentaires Le CELI Le REER
  23. 23. 2525 Pour bien préparer sa retraite, il est important de cotiser à son REER. Quant au CELI, il ne représente pas une solution de remplacement au REER, mais bien un complément intéressant pour épargner en vue de certains projets ou tout simplement pour mettre des sommes à l’abri pour parer aux imprévus. Rendez-vous sur AccèsD dès maintenant pour cotiser à votre REER ou votre CELI! Montant de la cotisation Cotisation maximale annuelle de 5 000 $ par année de 2009 à 2012, et de 5 500 $ à partir de 2013. Limite de cotisation annuelle équivalant à 18 % du revenu gagné l’année précédente. Maximum de 24 270 $ en 2014 et de 24 930 $ en 2015. Cotisations déductibles du revenu imposable Non Oui Retraits Non imposables Imposables Revenus de placement Non imposables Non imposables Droits de cotisation disponibles Correspondent à l’accumulation, depuis 2009, de la portion inutilisée du montant maximal permis annuellement Correspondent à l’accumulation, depuis 1991, de la portion inutilisée du montant maximal déductible annuellement Épargne et planification de la retraite: des stratégies gagnantes CELI REER
  24. 24. Pastevents Cocktail// Chinese New Year Photo credits: Nancy Will Photography Will Nguyen Anthony Phung Kuu Bistro 02/2015
  25. 25. Table Ronde// L’honorable Maxime Bernier Recital// Lang Lang Ernst Young 03/2015 Maison Symphonique de Montréal 03/2015
  26. 26. BIENTÔT À L’AFFICHE UPCOMING EVENTS Bal de l’Orchidée 2015 Chine: Une Odyssée Moderne Conférence chez Sid Lee Architecture Cocktail de lancement du Bal de l’Orchidée 2015 chez La Maison Notman facebook.com/ycpa.ca linkedin.com/company/ycpa ycpa_mtl 23/ 05 21/ 04 14/ 04

×