Février 2016
Les 7 défis de la télévision face au numérique
Media
.Résonance sociale1
Les réseaux sociaux sont devenus à la fois
des caisses de résonance des contenus
medias et des platefo...
Nouveaux supports 2.
La croissance de la consommation sur les
écrans nomades bouleverse tant les
contenus que les stratégi...
Personnalisation3La mobilité a été le premier pas vers la
consommation personnalisée.
Outre la télévision de rattrapage ou...
Avec 67millions d’euros, le marché de la
vidéo programmatique en France représente
18,6%du secteur de la publicité vidéo e...
Délinéarisation5.
La possibilité de consommer des contenus à
tout moment et sur tous les supports change
la donne a permis...
Convergence 6.
A l’heure du multi-écrans, de la montée en
débit des réseaux fixes et mobiles et de la
délinéarisation des ...
Innovation
technologique7.
@SiaPartnersTD
www.linkedin.com/company/sia-partners
telecom.sia-partners.com
L’ultra haute déf...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les 7 défis de la télévision face au numérique

381 vues

Publié le

Multiplication des écrans, programmatique, résonance sociale, convergence avec les télécoms,… autant de nouveaux défis à relever pour la télévision face au numérique.
Tour d’horizon des 7 tendances à suivre en 2016 par l'équipe Télécoms, Media, Innovation et Stratégies Digitales de Sia Partners.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
381
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
173
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les 7 défis de la télévision face au numérique

  1. 1. Février 2016 Les 7 défis de la télévision face au numérique Media
  2. 2. .Résonance sociale1 Les réseaux sociaux sont devenus à la fois des caisses de résonance des contenus medias et des plateformes de diffusion à part entière. Au-delà de la promotion des programmes et de la diffusion des tweets à l’écran, les médias sociaux permettent l’interaction en direct avec le public. En France, 32% des 18-24 laissent régulièrement des commentaires sur les programmes TV sur les médias sociaux. 43% du trafic des sites médias provient des réseaux sociaux, avec au premier rang Facebook . Source Parse.ly 2015 Source Baromètre Iligo 2015 Aux Etats-Unis, Fox News expérimente ces outils pour diffuser les questions et réactions des téléspectateurs aux débats de la campagnes pour les primaires : 40 000 questions ont été posées pour un total de plus de 6 millions de vues.
  3. 3. Nouveaux supports 2. La croissance de la consommation sur les écrans nomades bouleverse tant les contenus que les stratégies de distribution. Côté contenus, de nouveaux modes de consommation émergent et les chaînes font face à la concurrence des pure-players du Web et du mobile qui proposent des contenus pensés pour ces nouveaux terminaux en particulier des formats courts et interactifs. Côté distribution, les chaînes se déclinent désormais sur tous les supports. Arte propose pas moins de 5 applications, dont Arte 360 qui propose une expérience immersive en réalité virtuelle. 20% de la consommation des chaînes du groupe M6 se fait sur mobile, 30%pour W9. 41%des Français de moins de 35 ans utilisent en même temps la télévision et leur téléphone mobile. Source Baromètre Usages Multi-écrans Iligo 2015 Citation Thomas Follin, directeur général de M6 Web Le Monde juin 2015
  4. 4. Personnalisation3La mobilité a été le premier pas vers la consommation personnalisée. Outre la télévision de rattrapage ou la SVOD, les chaines traditionnelles s’organisent pour proposer des plateformes et services toujours plus personnalisés: ZOOM, Molotov.tv… Mais d’autres sources de contenus prennent aussi leur place sur le marché des medias : Facebook, YouTube, Vice… La personnalisation s’articule autour de la donnée, qui permet de cibler très précisément ses audiences, grâce notamment à la Programmatique. Avec la triple contrainte de devoir:  Récolter et exploiter les données  Produire des contenus/messages adaptés  Faire preuve de réactivité et d’agilité . Les dépenses de publicité mondiales par Programmatique TV pourraient atteindre 17,3 milliards d’ici 2019 Chez eux, 60% des Millenials regardent la télévision sur leur ordinateur et 42% sur leur mobile. Source wywy.com 2015 Source Etude Nielsen, 60 pays, 2015
  5. 5. Avec 67millions d’euros, le marché de la vidéo programmatique en France représente 18,6%du secteur de la publicité vidéo en 2015. Personnalisation 4 Qu’il s’agisse de processus d’achat et vente d’inventaires, des formats ou de l’intermédiation entre médias et annonceurs, la publicité, + chiffre / exemple Monétisation 4. A l’heure de la télévision digitale, la publicité programmatique est un levier de monétisation grâce à l’automatisation des processus de négociation. Des algorithmes utilisent les données clients pour l’achat et la vente en temps réel d’espaces ciblant des audiences précises. Ces nouveaux procédés de monétisation pour les vidéos en ligne permettent aux chaînes et aux annonceurs de s’inscrire dans la personnalisation des publicités proposées avec des formats interactifs. En 2015, le Groupe TF1 a dévoilé son offre de vidéo programmatique pour les contenus de rattrapage de son site MyTF1 en partenariat avec la technologie StickyAds.tv. Source Etude publiée par SpotX et IHS La croissance annuelle de la vidéo programmatique en Europe sera de 39,3%jusqu’en 2020. Source Etude eMarketer
  6. 6. Délinéarisation5. La possibilité de consommer des contenus à tout moment et sur tous les supports change la donne a permis le développement fulgurant d’acteurs « over the top » comme Netflix. Les chaînes doivent réinventer leurs pratiques de programmation et le mode de distribution des contenus. Fin 2015, France Télévisions a lancé l’application ZOOM, qui propose sur smartphone une sélection de programmes personnalisée en fonction du profil de l’utilisateur et du temps dont il dispose, inspirée des fonctions de suggestions de YouTube ou encore de la plateforme musicale Spotify. En France, plus de 80% des 15-24 ans ont déjà consommé de la TV de rattrapage. En 2020, le marché français de la SVOD pourrait représenter près de 500m€ avec plus de 5 millions d’abonnés. Source CSA 2014 Source Etude Statista 2015
  7. 7. Convergence 6. A l’heure du multi-écrans, de la montée en débit des réseaux fixes et mobiles et de la délinéarisation des contenus, le rapprochement entre les fournisseurs de tuyau (opérateurs télécoms) et ceux qui les remplissent (acteurs des médias) sont aujourd’hui pertinents à la fois économiquement et industriellement. Ainsi les opérations de convergence se multiplient de par le monde : en 2014, AT&T a acquis Direct TV aux Etats-Unis pour 48,5 milliards de dollars ; en 2015, le groupe Altice s’est rapproché NextRadioTV en France, etc. Enfin, la convergence touche également l’industrie des médias qui voit les frontières entre acteurs historiques (producteur, distributeur,…) s’estomper et apparaître de nouveaux modèles intégrés, et ce à une échelle globale, comme le démontre Netflix. « Après la convergence des médias, les 15 prochaines années seront celles de la convergence médias et télécoms. » Alain Weil, PDG de NextRadioTV Source : Interview La Tribune 2015 Après avoir pris le contrôle de NextRadioTV pour 600 millions €, Altice aurait acquis les droits du foot anglais pour 300 million € sur 3 ans. Source : Le Monde, La Tribune 2015
  8. 8. Innovation technologique7. @SiaPartnersTD www.linkedin.com/company/sia-partners telecom.sia-partners.com L’ultra haute définition (UHD), la réalité augmentée et la réalité virtuelle transforment le téléspectateur en acteur en s’inspirant du gaming. La consommation interactive des contenus se développe grâce au watermarking (signal qui synchronise TV et second écran) ou encore grâce à des écritures transmedia. Facebook (Oculus Rift), Google (Cardboard, YouTube 360°) et Sony (Projet Morpheus) devraient bouleverser le paysage des usages médiatiques. Magic Leaf, startup américaine spécialisée dans la réalité augmentée est valorisée à 3,3milliards d’euros. Source Sense360 www.sia-partners.com Isabelle Denervaud Partner Télécoms, Innovation & Media isabelle.denervaud@sia-partners.com +33 (0)7 60 62 31 02 @IDenervaud

×