N°7 • juillet 2006
s
Siemens,
champion de l’efficacité
énergétique
N°13 • juillet 2012 I Magazine du Secteur Infrastructur...
imagine 2N°13 • juillet 2012
Réunissant sous une même bannière toute l’étendue de
notreoffreentermesdesolutionsdemobilité,...
imagine 3N°13 • juillet 2012
sommaire
9
Évolution • 12
• Automatisation de lignes de métro
sans interruption de trafic
• ­...
DOSSIER
Siemens,
champion de l’efficacité
énergétique
imagine 5N°13 • juillet 2012
Dossier
Dans la logique des accords de Rio et de Kyoto, du plan
européen« énergie-climat »etd...
imagine 6N°13 • juillet 2012
L’activité Building Automation a pour mission de
garantir le confort tout en optimisant la co...
imagine 7N°13 • juillet 2012
Dossier
Deuxième exemple  : l’optimisation de la grille
horaire du métro Val de Turin. Dans l...
imagine 8N°13 • juillet 2012
La réduction de consommation se fait à travers la
récupération d’énergie pendant la phase de ...
imagine 9N°13 • juillet 2012
Des installations électriques
compétitives sur le plan énergétique
L’objectif de réduction à ...
imagine 10N°13 • juillet 2012
Siemens est partenaire de cet événement dédié aux
liens entre transports, urbanisme et archi...
imagine 11N°13 • juillet 2012
Actu
Rencontres Siemens de l’Innovation :
comment «Vivre la ville de demain» ?
Ces rencontre...
Le 3 novembre dernier, la RATP inaugurait la mise
en service de la première navette automatique
sans conducteur sur la lig...
imagine 13N°13 • juillet 2012
Évolution
sa confiance à Siemens pour équiper la ligne 9 (Pont de
Sèvres-Mairie de Montreuil...
imagine 14N°13 • juillet 2012
Projet A3M : Des compteurs intelligents
pour les régies de distribution d’électricité
Le pro...
La principale mission de CIV France, spécialisé dans
la conception, l’installation et la vérification de
salles serveurs e...
La ligne 1 du métro automatique Val de Uijeongbu (Corée du Sud) a
accueilli avec succès ses premiers passagers le 1er
juil...
Évolution
imagine 17N°13 • juillet 2012
Inaugurée le 29juinparM.ByungYoungAhn,maire
de Uijeongbu, les gouvernants de la pr...
SiwayTM
Handicap,
une solution innovante
pour la sécurité
et l’autonomie des
personnes déficientes
sensorielles
imagine 18...
Innovation
imagine 19N°13 • juillet 2012
Un concept modulable et au plus près
de chaque situation en cas d’incendie
Le sys...
Lors d’une cérémonie organisée le
16 mars dernier par Daniel Delaveau,
maire de Rennes et président de
Rennes Métropole, l...
Un brevet pour une application innovante des
Smart Grids dans le domaine des transports
A l’issue d’une étude menée conjoi...
imagine 22N°13 • juillet 2012
Total et Eurotoll, deux des principaux courtiers en péage
autoroutier en France, font appel ...
En bref
imagine 23N°13 • juillet 2012
Le Crystal vise à apporter une connaissance globale sur les
orientations à suivre af...
Siemens _Imagine_juil_2012_Le magazine du secteur Infrastructure & Cities en France
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Siemens _Imagine_juil_2012_Le magazine du secteur Infrastructure & Cities en France

837 vues

Publié le

Imagine N°13 juillet 2012 - Le magazine du Secteur Infrastructure & Cities en France - Siemens, champion de l'efficacité énergétique

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
837
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Siemens _Imagine_juil_2012_Le magazine du secteur Infrastructure & Cities en France

  1. 1. N°7 • juillet 2006 s Siemens, champion de l’efficacité énergétique N°13 • juillet 2012 I Magazine du Secteur Infrastructure & Cities en France imagine www.siemens.fr/infrastructure-cities
  2. 2. imagine 2N°13 • juillet 2012 Réunissant sous une même bannière toute l’étendue de notreoffreentermesdesolutionsdemobilité,d’efficacité énergétique et de gestion technique des bâtiments, le Secteur Infrastructure & Cities de Siemens, créé à l’échelle de notre groupe en octobre 2011, apporte aux villes et aux grandes infrastructures un panel unique de solutions innovantes et durables. Il permet des synergies inédites, tant sur le plan technique, que sur celui des services et du financement. C’est cette synergie entre les cinq Divisions de ce Secteur que nous avons souhaité illustrer par cette nouvelle version d’imagine, le magazine auquel nombre de nos lecteurs étaient habitués et qui couvre désormais l’actualité, les travaux et les perspectives de l’ensemble du Secteur Infrastructure & Cities de Siemens en France. Réaffirmant son ancrage industriel dans notre pays à travers ses 7 000 collaborateurs, ses huit sites de production et ses sept centres de R&D dont six centres de compétences qui interviennent pour l’ensemble du groupe à travers le monde dans un certain nombre de secteurs de pointe, Siemens participe plus que jamais au dynamisme économique de la France et à son rayonnement au-delà des frontières. C’est cette dynamique qu’il importe de continuer à développer, en l’appuyant sur des solutions innovantes dont l’excellence et la fiabilité font à juste titre la réputation de Siemens depuis plus d’un siècle et demi. Christophe de Maistre Président de Siemens France Imagine est édité par la Direction de la Communication du Secteur Infrastructure & Cities de Siemens France 150 avenue de la République BP 101 - 92323 Châtillon cedex Tél : 01 49 65 75 20 www.siemens.fr/infrastructure-cities Directeur de la publication : Christophe de Maistre Directeur de la rédaction : Hervé de Lacotte, Directeur de la Communication Rédaction : Jonathan Cornaly, Coline Courdesses, Jérôme Penot, Francis Rouet Crédits photos : Starwood Hotels and Resorts, L’Illustration/Capa2012, Luc Benevello, Laurent Ghesquiere, Joel Peyrou Conception-réalisation : Imprimé sur papiers issus de forêts gérées durablement bloc note ‘ imagine N°13 • juillet 2012 I Magazine du Secteur Infrastructure & Cities en France imagine www.siemens.fr/infrastructure-cities
  3. 3. imagine 3N°13 • juillet 2012 sommaire 9 Évolution • 12 • Automatisation de lignes de métro sans interruption de trafic • ­Projet A3M : des compteurs intelligents pour les régies de distribution d’électricité • Protection incendie : un datacenter hautement sécurisé • Une douzième ligne de Val en piste ! Innovation • 18 • Sécurité et autonomie des personnes déficientes sensorielles : la solution Siway™ Handicap Actu • 10 • Exposition : “Circuler. Quand nos mouvements façonnent les villes” à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine • Rencontres Siemens de l’Innovation En bref • 20 • CDGVAL : 5 ans déjà ! • Les 10 ans du Val de Rennes • Smart Grids : une application innovante aux transports • Projet Culver : c’est parti ! • Nouveau système de péage par satellite en France • Siemens sur Twitter • Partenariat Siemens et Exagon Motors • Un centre de compétences dédié aux villes Siemens, champion de l’efficacité énergétique Dossier • 4
  4. 4. DOSSIER Siemens, champion de l’efficacité énergétique
  5. 5. imagine 5N°13 • juillet 2012 Dossier Dans la logique des accords de Rio et de Kyoto, du plan européen« énergie-climat »etduGrenelledel’environnement, Siemens mobilise son expertise et son savoir-faire pour relever les défis énergétiques du XXIe siècle. Avec la création de son nouveau Secteur Infrastructure Cities au 1er octobre 2011, Siemens déploie un ensemble d’innovations afin d’économiser l’énergie et améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, des transports et des réseaux électriques. Plus de quarante ans d’expertise dans le domaine de l’efficacité énergétique des bâtiments Acteur majeur de l’électronique du bâtiment, la Division Building Technologies du Secteur Infrastructure Cities propose une offre qui s’étend de la fourniture de matériels pour des projets à l’ensemble des services et des solutions qui s’y rattachent : conception, mise au point, pilotage, modernisations successives, services énergétiques… D’ici vingt ans, la population consommatrice d’électricité aura augmenté de deux tiers et le besoin mondial en énergie augmentera de 70%. Comment faire face à cette tendance et produire assez d’énergie pour tous ? Comment faire pour qu’elle reste abordable, qu’elle contribue à préserver l’environnement et qu’elle soit disponible en permanence ? Siemens mobilise son expertise et son savoir-faire pour relever les défis énergétiques du XXIe siècle “ ”
  6. 6. imagine 6N°13 • juillet 2012 L’activité Building Automation a pour mission de garantir le confort tout en optimisant la consommation énergétique des bâtiments en proposant des systèmes de supervision et d’intégration, des solutions techniques et un ensemble de services adaptés aux besoins des clients. Elle propose des solutions pour les bâtiments existants mais aussi pour les bâtiments neufs avec le système Total Building Solutions, basé sur l’ensemble des disciplines du bâtiment, qui établit un lien direct entre tous les équipements de contrôle, d’automatisation, de sûreté, d’énergie basse tension, d’électricité, de sécurité et d’éclairage. Tout en offrant les avantages des innovations en matière d’automation, Total Building Solutions est un atout majeur pour la sécurité, le confort ainsi que l’efficacité énergétique du bâtiment. L’activité Control Products and Systems propose une offre riche de sept gammes et 22 lignes de produits en équipements de régulation pour le chauffage, le refroidissement, la climatisation et la ventilation, concourant tous à l’efficacité énergétique des bâtiments. Des systèmes comme SyncoTM Living et DesigoTM en sont d’excellents témoignages. Des solutions économes en énergie destinées aux transports Les équipes françaises des Divisions Rail Systems et Mobility and Logistics du Secteur Infrastructure Cities conçoivent, développent et installent des solutions de transport performantes et durables. Trois exemples dans trois domaines différents illustrent la capacité de ces équipes à imaginer et mettre en pratique des solutions d’efficacité énergétique appliquées au domaine du transport urbain. Premierexemple :marchesurl’errepourlaligne14 du métro parisien. Conjointement engagé avec la RATP dans un programme d’optimisation de la consommation d’énergie, Siemens a mis en œuvre sur la ligne 14, grâce au contrôle automatique des trains, un dispositif fondé sur le principe de la marche sur l’erre. Opérationnel depuis 2010, il équipe, au terme d’une phase de tests qui aura duré sept mois, l’intégralité des navettes de la ligne 14 et donne déjà des résultats quantifiables tels qu’une réduction annuelle de la consommation d’énergie d’environ 5500 MW/h. Le principe de la marche sur l’erre consiste à faire circuler un train sans alimentation en énergie de traction : le matériel roulant se déplace alors uniquement grâce à l’inertie de son mouvement. Son but premier est d’économiser l’énergie sans que la qualité de service, la sécurité ou le confort offerts aux passagers en soient affectés. Siemens et l’efficacité énergétique … quelques repères - Plus de 100 ans d’expérience dans les systèmes de gestion d’énergie et les services correspondants - Un long parcours d’innovations –Siemens détient plus de 6000 brevets dans le domaine de l’énergie. - Plus de 1900 projets énergétiques réalisés dans le monde depuis 1994 - Des économies globales d’environ 1,5 milliard d’euros réalisées en l’espace de 10 ans - Des économies de CO2 réalisées par l’ensemble de ces projets : environ 2,45 millions de tonnes de CO2 par an.
  7. 7. imagine 7N°13 • juillet 2012 Dossier Deuxième exemple  : l’optimisation de la grille horaire du métro Val de Turin. Dans le cadre des programmes de réduction de la consommation énergé­ tique et à la suite de la demande de l’exploitant du Val de Turin, Siemens a mis à disposition des tables qui donnent pour les différentes quantités de rames en ligne les valeurs des intervalles d’exploitation optimisés par rapport à la consommation énergétique. Un mastère spécialisé « Efficacité énergétique dans la rénovation des bâtiments » Siemens s’est associé à l’Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne, l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Saint-Etienne et l’Ecole Nationale de Travaux Publics de l’Etat pour lancer en octobre 2011 un Mastère spécialisé en « Efficacité énergétique dans la rénovation des bâtiments ». Une partie des cours est dispensée par une équipe dédiée et composée des plus grands experts de Siemens. Les compétences acquises à l’issue de la formation théorique et pratique - réalisation d’un diagnostic énergétique, recherche des solutions techniques, conception des solutions retenues et réalisation de contrat - faciliteront l’accès au nouveau métier de manager de projets en efficacité énergétique en rénovation des bâtiments. Ce manager est le garant du niveau de performance à atteindre et de la rentabilité de l’installation au regard des investissements réalisés. Le Mastère spécialisé est destiné aux étudiants ingénieurs, aux scientifiques en poursuite d’études et aux salariés qui se spécialisent ou se reconvertissent dans ce nouveau métier. Les entreprises susceptibles d’employer les diplômés sont principalement issues du secteur du bâtiment, de l’ingénierie et des fournisseurs de solutions technologiques. Ligne 14 : la 1ère ligne tout automatique de Paris Val de Turin
  8. 8. imagine 8N°13 • juillet 2012 La réduction de consommation se fait à travers la récupération d’énergie pendant la phase de freinage électrique des rames, qui réinjectent le courant en ligne. En optimisant les phases d’accélération et de freinage ainsi que les positions des rames, on obtient le meilleur rapport d’échange d’énergie. Les variations d’intervalle entre les rames sont absorbées au terminus, sans affecter la capacité de transport ni les temps d’attente. Les calculs ont été faits en utilisant des outils de simulation qui montrent qu’il est possible d’obtenir des réduc­tions de consommation qui améliorent d’environ 40% la récupération énergétique moyenne non optimisée. Le 5 avril dernier, la ville de Dampmart a reçu le trophée de l’innovation pour l’optimi­ sation énergétique lors des Assises de l’AMIF (Association des Maires d’Ile-de-France). Dans le cadre d’un projet des élèves du BTS Electro­ technique du lycée Voillaume à Aulnay-sous-Bois, l’école Emile Blanchet de la ville de Dampmart a été équipée du matériel communicant de type Synco 700 de Siemens qui permet de diriger toutes les commandes de chauffage et de ventilation de l’école par un ordinateur installé en mairie. Cette initiative a permis de réduire la consommation par deux entre 2009, date de l’installation, et 2012. Le système a ainsi été installé dans d’autres bâtiments de la ville, qui le recommande aujourd’hui à d’autres communes, comme par exemple celles de Pomponne, Aulnay-sous-Bois, Chelles ou encore Saint-Denis. Enfin, dernier exemple : e-BRT, une solution respect­ueuse de l’environnement pour les lignes de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS). Siemens propose une solution intégrée permettant de réaliser une ligne BHNS 100% électrique, sans l’inconvénient des lignes aériennes de contact. Lors de son arrêt en station, et de manière totalement transparente pour les passagers puisque l’ensemble ne dure pas plus que le temps normal d’arrêt, le véhicule reçoit par contact électrique avec la station l’énergie nécessaire au trajet jusqu’à l’arrêt suivant. Cette énergie est stockée dans des unités embarquées, composées principalement de batteries et surcapacités. Le véhicule quitte alors la station en utilisant l’énergie stockée. Pendant les phases de décélération, l’énergie de freinage est récupérée par les mêmes unités de stockage. Un calculateur gère la répartition de l’énergie pour optimiser le rendement global et maximiser la durée de vie des composants. Cette solution permet d’allier l’efficacité et l’excellent bilan énergétique de la traction électrique au concept de Bus à Haut Niveau de Service. Du fait de la récupération intégraledel’énergiecinétiqueaufreinage,lerendement énergétique global du système est très nettement supérieur à celui des solutions à base de véhicule Diesel. e-BRT
  9. 9. imagine 9N°13 • juillet 2012 Des installations électriques compétitives sur le plan énergétique L’objectif de réduction à long terme des coûts d’énergie exige avant tout une analyse de la consommation de courant et des flux énergétiques caractéristiques de l’installation électrique concernée. Opérations pour lesquelles les centrales de mesure SENTRON PAC (PAC 3100, PAC 3200 et PAC 4200) de Siemens apportent l’assistance désirée. Lescentralesdemesuretriphaséeseffectuentlasaisie et la signalisation de tous les paramètres spécifiques aux réseaux d’une installation électrique, tout en réalisant une surveillance permanente. Qu’il s’agisse des bâtiments industriels ou d’infra­ structure où la distribution d’énergie est indispensable, la SENTRON PAC fournit les informations déterminantes aux équipements techniques d’exploi­tation ou aux systèmes de gestion énergétique. L’extrêmediversitédespossibilitésdecommunication offertes par la SENTRON PAC lui confèrent ses fonctions d’incontournable fournisseur de données pour les Power Management Systems (systèmes de gestion de l’énergie) et les systèmes d’automatisation des installations ou des bâtiments. Tous les secteurs d’activité utilisent des installations de distribution d’énergie pour leur alimentation en énergie. Indépendamment de toute spécialisation sectorielle, la SENTRON PAC est donc exploitable là où il est nécessaire de définir impérativement les caractéristiques de la consommation d’énergie et saisir les grandeurs électriques. L’extrême diversité des possibilités de communication offertes par la SENTRON PAC lui confère ses fonctions d’incontournable fournisseur de données pour les Power Management Systems “ ”
  10. 10. imagine 10N°13 • juillet 2012 Siemens est partenaire de cet événement dédié aux liens entre transports, urbanisme et architecture. Le parcours part du postulat suivant : « L’histoire de la ville est étroitement liée à celle de l’évolution des modes de transports ». En suivant le fil rouge des modes de transports, du tramway à l’avion en passant par la voiture et le train, l’exposition décrit le modelage de la ville moderne par ces différents systèmes de transports. Ce partenariat est ainsi une occasion unique de mettre en valeur les solutions de Siemens pour accompagner les villes et leurs habitants dans leur développement et affirmer son engagement en faveur de la mobilité et du développement durable. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site internet de l’exposition : http://www.citechaillot.fr L’exposition « Circuler. Quand nos mouvements façonnent les villes » se tient à la Cité de l’Architecture du Patrimoine du 4 avril au 26 août 2012. Siemens à la Cité de l’Architecture Siemens France a choisi d’être partenaire de cette grande exposition car elle s’inscrit parfaitement dans l’approche de notre groupe qui a pour vocation de contribuer à construire la ville de demain, une ville qui sera plus fluide, intelligente, communicante et respectueuse de l’environnement “ ” Christophe de Maistre Président de Siemens France
  11. 11. imagine 11N°13 • juillet 2012 Actu Rencontres Siemens de l’Innovation : comment «Vivre la ville de demain» ? Ces rencontres ont donné lieu à un débat animé par Gérard Bonos sur le rôle du transport dans l’organisation de nos villes et sur l’avenir de la mobilité, en présence de Christophe de Maistre, président de Siemens France, Pierre Mongin, président de la RATP, Stéphane Gatignon, maire de Sevran et conseiller régional d’Ile-de- France et Roland Castro, architecte urbaniste. Pour ouvrir ces rencontres, Christophe de Maistre a réaffirmé la détermination de Siemens d’être un acteur majeur dans le façonnement des villes en France comme en témoigne son Centre de compétences « Métros automatiques » installé à Lille et Châtillon. La rencontre s’est poursuivie par une intervention de Pierre Mongin qui, dans la logique du Grand Paris, a rappelé que le principal élément structurant de nos métropoles était le transport, véritable squelette de la ville et garant de la mobilité des hommes et des femmes. Face aux défis actuels comme la pression démographique dans les villes, l’innovation alliée à la notion de développement durable est un enjeu fondamental. Il s’agit donc d’offrir une nouvelle dimension à nos transports, une dimension plus économe et moins énergivore. La réduction de 19% de la capacité électrique de la ligne 14 du métro parisien en est En marge de cette exposition se sont déroulées les Rencontres Siemens de l’Innovation (RSI) le 10 avril dernier. un bon témoignage et une voie à suivre. Roland Castro a insisté sur la nécessité d’une plus grande densification des autres villes fustigeant le zonage et, dans une dynamique similaire, Stéphane Gatignon a prôné une plus grande mixité pour réduire les déséquilibres socio- économiques. Le débat s’est clôturé sur un consensus autour du caractère fondamental d’un projet tel que le Grand Paris, Christophe de Maistre affirmant la nécessité de « rendre la ville accessible sans bouleverser l’ensemble des schémas » et « d’agir sur l’intelligence, l’innovation pour entrer dans ces dynamiques ». Christophe de Maistre a réaffirmé la détermination de Siemens d’être un acteur majeur dans le façonnement des villes en France “ ”
  12. 12. Le 3 novembre dernier, la RATP inaugurait la mise en service de la première navette automatique sans conducteur sur la ligne 1 du métro parisien. Aujourd’hui, deux tiers des trains circulant sur cette ligne sont déjà des navettes automatiques. Durant ce projet de rénovation qui a débuté fin 2005, différentes phases de migration ont été mises en œuvre par Siemens. Le Poste de Commande Centralisée (PCC) a été l’une des premières phases ; le principal défi a été de l’interfacer avec les systèmes existants de la RATP. Il a été mis en service fin mai 2010. La seconde phase a été la réalisation d’essais de nuit puis de jour avec des navettes sans conducteur. La troisième phase en cours est l’introduction progressive de navettes sans conducteur dans l’exploitation, à un rythme de deux navettes par mois. Cette phase se poursuivra jusqu’à la migration complète vers un système sans conducteur début février 2013, permettant de réduire les intervalles entre chaque train. Exceptéquelquesnuitslonguesjusqu’à9hledimanche matin, cette mise en service a été effectuée sur des délais horaires très courts, la nuit entre 2h et 5h du matin, sans perturbation de l’exploitation de jour. Les essais de jour ont seulement été effectués après obtention d’un DAE (Dossier d’Autorisation d’Essai). Conjointement à ces travaux, la RATP a mis en service d’autres sous-systèmes comme la signalisation au terminus et l’installation des portes palières associées à un système permettant d’ouvrir ces portes avec les trains existants. Le projet OCTYS (Open Control of Trains, Interchange­ able and Integrated System) a été lancé par la RATP en mars 2004 pour moderniser progressivement les automatismes de plusieurs de ses lignes. Siemens, Ansaldo STS et Areva TA se voyaient alors notifier la resignalisation des lignes 3 et 5 du métro parisien. Fondé sur le concept d’interchangeabilité, le contrat confiait à Siemens les automatismes bord des trains de la ligne 3, les automatismes sol de la ligne 5 ainsi que le système de transmission de données sol-bord de chacune des deux lignes. Le 29 mars 2010, la RATP mettait en service sur la ligne 3 du métro parisien (Pont de Levallois-Gallieni) un premier train équipé des automatismes Trainguard MT CBTC de Siemens avec comme objectif d’augmenter la sécurité, la capacité de transport et la fiabilité du service. Sur la ligne 5 du métro (Bobigny Pablo Picasso-Place d’Italie) les essais sont en cours pour une mise en service entre Austerlitz et Porte de Pantin à l’automne 2012. Satisfaite du système, la RATP a renouvelé fin mars 2011 Après la resignalisation réussie de la ligne L du métro de New York, Siemens démontre avec les projets Paris ligne 1 et OCTYS son savoir- faire et son expertise en matière de modernisation de ligne de métro sans interruption de service. Automatisation de lignes de métro sans interruption de trafic : Siemens à la pointe imagine 12N°13 • juillet 2012
  13. 13. imagine 13N°13 • juillet 2012 Évolution sa confiance à Siemens pour équiper la ligne 9 (Pont de Sèvres-Mairie de Montreuil). Sur cette ligne, Siemens est chargé de fournir les automatismes sol et le Système de Transmission de Données (STD). Siemens est aujourd’hui le seul industriel à pouvoir fournir l’intégralité des sous-systèmes OCTYS  : auto­ matisme bord, automatisme sol et Système de Transmission de Données et devient ainsi un acteur majeur dans l’automatisation de ligne de métro sans interruption de trafic. Le “Centre mondial de Compétences Métros automatiques” C’estgrâceàsonCentremondialdeCompétencespour les métros automatiques basé en France que Siemens peut répondre à des projets d’une telle envergure. Pour cela, les Divisions Rail Systems et Mobility and Logistics du Secteur Infrastructure Cities de Siemens Franceproposentdessolutionscomplètesetperformantes dans les domaines du matériel roulant ferroviaire et urbain, de la mobilité, du transport et de la gestion de la logistique. Ses équipes participent dans le monde entier à la réalisation de projets innovants d’automatisation, partielle ou totale, de réseaux de métro en exploitation ou en construction. Plus de trente réseaux dans le monde bénéficient de ses solutions d’automatismes d’aide à la conduite (notamment à Paris, Lyon, Lille, Rennes et Toulouse en France, mais aussi New York, Mexico, Caracas, São Paulo, Hong Kong, Alger, Barcelone, Prague, Budapest et Helsinki). Une expérience internationale qui représente un atout majeur pour un projet de l’envergure du Grand Paris. De plus, depuis le 19 avril 2012, le Centre de Compétences a vu ses missions étendues et renforcées. Dans le cadre de la nouvelle organisation du groupe Siemens, c’est en effet la France qui assurera désormais la responsabilité mondiale du business Val/Neoval, depuis le développement de l’offre produit jusqu’à la maintenance des systèmes, en passant par la commercialisation, le pilotage des projets, la qualification et la mise en service des systèmes Val et Neoval, toutes zones géographiques confondues. Depuis le 10 mai dernier, l’exploitation de la ligne 1 se fait en tout automatique en soirée, de 21 h à 1 h du matin. C’est une première depuis la mise en service des navettes sur la ligne.
  14. 14. imagine 14N°13 • juillet 2012 Projet A3M : Des compteurs intelligents pour les régies de distribution d’électricité Le projet A3M consiste à mettre en œuvre un nouveau système de comptage communicant dénommé « Automated Multi-Fluid Meter Management ». Il est le fruit d’un partenariat entre Siemens et deux entreprises locales de distribution, EBM en Alsace et SOREA en Savoie. Ce système permettra à terme de proposer à l’ensemble des clients de ces deux entités les fonctionnalités innovantes de ce nouveau dispositif de comptage notamment en matière de MDE (Maîtrise de la Demande en Electricité). Les principales évolutions de ce système concernent les nouvelles fonctionnalités du compteur d’une part, et ses capacités communicantes d’autre part. Parmi les acteurs du projet (Siemens, ATOS WORLDLINE, Alsi, EBM Telematik, EBM RD), Siemens fabrique et fournit le dispositif de saisie de données de consommation et d’information AMIS (Automated Metering and Information System) pour les compteurs, les concentrateurs, le Front End (FE), le Serveur de Transaction (TS) et l’adaptateur. Parallèlement, ATOS WORLDLINE est responsable du transfert des données par GPRS des concentrateurs au FE d’EBM. Le projet a démarré avec une expérimentation de 1 000 compteurs, avec pour objectif de remplacer les 17 000 existants. Il vise à démontrer l’adéquation entre les besoins des ELD(EntreprisesLocalesdeDistribution)etlasolutionA3M (mutualisation, multifluides, modularité, interopérabilité, intégration et automatisation des nouveaux processus métier) mais aussi d’étudier les bénéfices de la MDE à travers différents médias et supports (affichage déporté, portail internet…). Dans une perspective plus générale, le projet consiste à acquérir les compétences techniques et organisationnelles pour répondre aux enjeux des futurs « smart grids » concernant notamment la mise en place d’une gestion informatisée des réseaux de distribution. Ce projet démontre que les réseaux d’aujourd’hui et de demain devront intégrer toutes les sources de production et assurer un flux de communication et d’énergie bidirectionnel afin de couvrir la demande croissante en électricité. Les réseaux intelligents permettront d’améliorer l’efficacité de la production et de la consommation d’électricité en fonction des besoins. C’est dans cette perspective d’avenir que s’inscrit ce partenariat. Gamme complète de systèmes de comptage
  15. 15. La principale mission de CIV France, spécialisé dans la conception, l’installation et la vérification de salles serveurs et datacenters depuis 40 ans, est d’assurer aux utilisateurs de datacenters, des locaux de qualité, fonctionnels et sécurisés. Son objectif était donc d’obtenir les plus hautes certifications de sécurité APSAD possible en matière de protection incendie, tant pour la détection (conformité N7) que pour l’extinction (conformité N13), sans écart. Fort d’une longue collaboration avec la Division Building Technologies et convaincu de la qualité et de la fiabilité des produits de la marque, CIV a choisi la totalité des solutions de détection-extinction Siemens pour la sécurité incendie de son tout dernier Datacenter. Après quatre années d’étude, un an de construction et deux ans d’exploitation, CIV a fait savoir son entière satisfaction concernant l’efficacité des techniques employées, toutes validées par des essais de feux type. Le DataCenter, opérationnel 24/24 emploie plusieurs technologies comme la détection multiponctuelle par aspiration, la détection optique linéaire de fumée, la détection optique de flammes par infra-rouge. Couplé à une Unité de Gestion de l’Alarme (UGA) permettant une évacuation rapide en cas de nécessité, le Système de Sécurité Incendie (SSI) dispose de toutes les caractéristiques requises pour assurer une parfaite surveillance et engager, s’il le fallait, la batterie de réservoirs extincteur (azote) pour une parfaite lutte contre le départ éventuel d’incendie. Des installations agréées N7 et N13, la certification APSAD la plus exigeante en matière de protection contre l’incendie sont un atout majeur auprès des sociétés et services informatiques et positionnent la CIV comme un acteur unique sur ce marché. Évolution imagine 15N°13 • juillet 2012 Un datacenter hautement sécurisé grâce aux solutions Siemens L’association d’un spécialiste DataCenter tel que CIV et d’un constructeur de renom tel que Siemens, a permis d’obtenir une installation de protection incendie APSAD N7 et N13 Totale. Sébastien Cousin, directeur général CIV “ ”
  16. 16. La ligne 1 du métro automatique Val de Uijeongbu (Corée du Sud) a accueilli avec succès ses premiers passagers le 1er juillet dernier. Une douzième ligne de Val en piste ! imagine 16N°13 • juillet 2012 Exploitée 24h/24, entièrement sur viaduc, la ligne a pour objectif de transporter 3400 passagers par heure et par direction. 32 millions de voyageurs sont attendus avec des prévisions à 55 millions à horizon 2040 “ ”
  17. 17. Évolution imagine 17N°13 • juillet 2012 Inaugurée le 29juinparM.ByungYoungAhn,maire de Uijeongbu, les gouvernants de la province et de la région, en présence des représentants de l’Ambassade de France, la « U Line » est longue de 11 km et comporte quinze stations. Equipée de la technologie Val développée par Siemens France, la « U Line » fonctionne en tout automatique, sans conducteur ni attendant à bord des trains. Dans le cadre de ce projet clés en main, Siemens France a réalisé l’ingénierie globale du projet, a fourni l’ensemble des automatismes de conduite, le Poste de Commande Centralisée (PCC), les aiguillages de voie, les équipements du garage atelier ainsi que quinze rames de deux voitures de Val 208 NG équipées de climatisation. Les équipes de Siemens France ont également assuré l’intégration et les tests du système. Exploitée 24h/24, la ligne, entièrement sur viaduc, a pour objectif de transporter 3400 passagers par heure et par direction avec un intervalle de 205 secondes entre chaque rame. A la station “Hoeryong”, elle assure une interconnexion avec la ligne 1 du métro de Séoul. Par an, près de 32 millions de voyageurs sont attendus sur cette ligne avec des prévisions à 55 millions à horizon 2040. Des extensions sont d’ores et déjà envisagées. Une ligne de 11 km, entièrement sur viaduc Les officiels prêts à donner le coup d’envoi
  18. 18. SiwayTM Handicap, une solution innovante pour la sécurité et l’autonomie des personnes déficientes sensorielles imagine 18N°13 • juillet 2012 Aujourd’hui, près de cinq millions de personnes en France sont atteintes de déficience auditive et plus de 200 000 sont profondément mal ou non- voyantes. Ces personnes peuvent se trouver isolées dans leurs activités quotidiennes, comme par exemple dans les hôtels ou sur leur lieu de travail. Afin d’améliorer leur sécurité et leur autonomie, le Code du Travail et le Règlement de Sécurité dans les Etablissements Recevant du Public imposent désormais qu’en cas d’incendie, le déclenchement d’une alarme ne soit plus audible mais réellement perceptible par tous. Dans cette logique, la Division Building Technologies du Secteur Infrastructure Cities, forte de cinquante ans d’expertise en détection incendie, a développé SiwayTM Handicap, le premier équipement d’alarme à la fois adaptable et sécurisé destiné aux personnes malentendantes ou encore mal ou non voyantes. Il est le fruit d’un travail de recherche et de développement mené en partenariat avec Phitech, PME française spécialisée dans les technologies radios et de communication pour personnes malvoyantes. Une alerte textuelle, vibrante ou vocale pour l’information des déficients sensoriels lors d’une alarme incendie. SiwayTM Handicap permet aux personnes souffrant de déficiences auditives ou visuelles d’être prévenues du déclenchement d’une alarme incendie à tout moment, en tenant compte de la spécificité des locaux et des différentes situations de handicap de ces personnes. Ce système répond ainsi parfaitement aux modifications du Code du Travail dans les ERT (Etablissements Recevant des Travailleurs) en entrant dans l’aménagement des postes de travail, ainsi que celles du Règlement de Sécurité contre l’incendie et les risques de panique relatif aux Etablissements Recevant du Public en permettant de rendre l’alarme perceptible. Les points forts de SiwayTM Handicap : - informe de manière adaptée les personnes déficientes sensorielles - facilite la mise en sécurité et contribue à évacuer efficacement ces personnes conformément aux règles de l’établissement. SiwayTM Handicap, le premier équipement d’alarme à la fois adaptable et sécurisé destiné aux personnes malentendantes ou encore mal ou non-voyantes “ ”
  19. 19. Innovation imagine 19N°13 • juillet 2012 Un concept modulable et au plus près de chaque situation en cas d’incendie Le système se compose d’un boîtier audio/texte et d’un bracelet-montre vibrant. Ainsi, en cas d’alarme incendie : - un texte associé à un message vocal s’affiche sur le récepteur texte/audio. Ce texte signale l’alarme à une personne malentendante tandis que la transmission orale de consignes de sécurité spécifiques et propres à chaque établissement a pour objectif de rassurer une personne malvoyante ; -unbracelet-montrevibrantestquantàluiexclusivement dédié aux personnes déficientes auditives. Ces deux types de récepteurs embarqués peuvent être utilisés de manière complémentaire ou séparée. Un niveau de sécurité optimal Le système est composé d’un serveur central, relié au système de sécurité incendie de l’établissement, et d’un réseau de balises émettant des fréquences radio. Lorsqu’une alarme est générée par le Système de Sécurité Incendie, elle active instantanément le serveur, qui relaie l’information, via les balises, aux récepteurs (boîtier et bracelet). Ces derniers reçoivent ainsi en temps réel l’alerte incendie et les consignes d’évacuation. En cas de défaillance de l’un des éléments composant l’installation (défauts de communication, taux de charge des récepteurs inférieur à un seuil de sécurité…), le gestionnaire en est immédiatement averti. Une solution adaptable Le gestionnaire de l’établissement décide du contenu des consignes de sécurité à transmettre via les récepteurs audio/texte. Au moment de l’installation, les instructions sont saisies sur un logiciel sous la responsabilité d’un expert Siemens. Les personnes porteuses des récepteurs peuvent se déplacer librement dans l’ensemble des zones protégées, et bénéficient ainsi d’une réelle autonomie. SiwayTM Handicap est à ce jour la première solution permettant aux personnes déficientes sensorielles de bénéficier du même niveau d’information en cas d’incendie que n’importe quelle autre personne.
  20. 20. Lors d’une cérémonie organisée le 16 mars dernier par Daniel Delaveau, maire de Rennes et président de Rennes Métropole, le Val de Rennes a soufflé ses dix bougies. Le Val de Rennes Métropole a fêté ses dix ans ! De gauche à droite : Guy Jouhier, Daniel Delaveau, Jean Normand Cet anniversaire a été l’occasion de revenir sur le succès de la ligne “a” du métro rennais qui transporte 130 000 passagers par jour avec des pics à 190 000. Le maire de Rennes a également souligné le rôle fondamental de l’engagement de Siemens dans l’aventure de la ligne “a”, rappelant qu’il avait renouvelé sa confiance au groupe pour la ligne “b” avec le Cityval. Le 1er juin dernier, la première des six nouvelles rames de Val 208 NG de la nouvelle ligne a été livrée sur le site du garage atelier de Rennes. Les cinq prochaines rames suivront au cours de l’été. En avril 2007, la ligne 1 du CDGVAL reliait pour la première fois en huit minutes seulement les trois terminaux de l’aéroport CDG1, CDG2 et CDG3, ainsi que les gares RER/TGV et les parcs de stationnement longue durée PR et PX. Son automatisation intégrale permet une grande flexibilité dutraficetuneréductiond’attenteenstationenaugmentant dès que de besoin la fréquence de passage des rames. Trois mois plus tard, en juin 2007, la ligne LISA reliait le nouveau satellite S3 au terminal 2E. En juin dernier, Aéroports de Paris a mis en service l’extension de la ligne LISA vers le nouveau satellite S4. Cette extension a été réalisée sans interruption ni perturbation de l’exploitation. Pour cette extension de 300 mètres de ligne et 1200 mètres de garage-atelier, Siemens France a fourni le matériel roulant (huit nouvelles rames de Val 208 NG composées chacune de deux voitures), les automatismes fixes et embarqués ainsi que des compléments pour le Poste de Commande Centralisée. Siemens France a également réalisé l’installation, l’intégration et la mise en service des équipements de plateforme (voie et appareils de voie), de station (façades de quai de la nouvelle station S4 à savoir 52 mètres de façade pour chaque quai), de garage atelier, de second œuvre ainsi que les courants forts (postes énergie et traction) et faibles (vidéo, sono, signalétique variable, radio, réseaux de communication, tapis de transmission...). CDGVAL : 5 ans déjà et une extension nouvelle ! La station au satellite S3 imagine 20N°13 • juillet 2012
  21. 21. Un brevet pour une application innovante des Smart Grids dans le domaine des transports A l’issue d’une étude menée conjointement avec l’école Supelec, un brevet vient d’être déposé par la Direction RD de la Division Mobility and Logistics (Secteur Infrastructure Cities) de Siemens France portant sur la mutualisation de l’infrastructureélectriqueautourd’unsystèmedetransport multimodal et de la prise en compte de l’ensemble des besoins pour une gestion optimale de l’énergie. Les domaines d’application concernés sont à la fois celui des transports (métros automatiques notamment), des réseaux intelligents, de la distribution et de la production d’énergie. Cette réalisation remarquable par son approche ex­plo­ ratoire est totalement inédite. En effet, l’intégration de l’infrastructure de transport dans les Smart Grids est à ce jour une application qui n’est pas encore proposée sur le marché. L’intérêt des chercheurs pour ce sujet commence à croître. La reproductibilité de ce système est évidemment envisa­ geable avec des connexions importantes sur les travaux déjà réalisés ou à venir sur l’optimisation énergétique d’une ligne de métro (tel que le Val de Turin ou la ligne 14 à Paris), sur la pertinence de l’énergie embarquée (Cityval/ Airval, nouvelle génération de métros automatiques) ou stockée au sol. imagine 21N°13 • juillet 2012 En groupement avec Thales pour ce projet, Siemens France a obtenu du New York City Transit un contrat portant sur la fourniture de spécifications système d’interopérabilité et d’une voie expérimentale permanente équipée du CBTC pour le métro de New York. ligne de métro à être concernée sera la ligne QBL (ligne E) Parallèlement à ce contrat se greffe un autre projet pour Siemens : celui de changer l’odométrie (mesure de la vitesse et de la position) de la ligne L (Canarsie line). Il s’agit de remplacer l’ancien système OSMES par un système nouvelle génération, Digimove®. L’équipement du premier train avec le nouveau système est prévu pour début 2013 et devrait permettre au client new-yorkais d’aligner son système d’odométrie sur celui des autres lignes équipées du Trainguard CBTC. Le but premier du projet est pour les deux constructeurs de fournir des sous-systèmes complets pouvant fonctionner les uns avec les autres. Les démonstrations et les tests de ces sous-systèmes s’effectueront sur la ligne F, autrement appelée Culver line du métro new-yorkais qui sera équipée à cet effet. Le second but est de délivrer des spécifications à d’autres constructeurs pour qu’ils réalisent un système interopérable avec le nôtre. L’objectif de ce projet, à terme, est d’offrir aux autres lignes du métro de New York le choix entre les deux constructeurs pour leur rénovation future. La première Projet Culver : c’est parti ! En bref
  22. 22. imagine 22N°13 • juillet 2012 Total et Eurotoll, deux des principaux courtiers en péage autoroutier en France, font appel à la technologie Siemens pour le nouveau système de télépéage. L’équipement comprend des systèmes électroniques embarqués pour les véhicules et un système de détection électronique. Ces commandes s’inscrivent dans le cadre du projet d’écotaxe visant à instaurer sur le réseau national une taxe kilométrique pour les poids-lourds de plus de 3,5 tonnes. Contrairement aux systèmes classiques équipés de la technologie micro-ondes, les systèmes de péage par satellite détectent directement la position des véhicules grâce aux dispositifs embarqués en utilisant des signaux GPS qui sont cryptés et transférés à un centre de contrôle, via le réseau de téléphonie mobile GSM, pour y être traités. Cette technologie par satellite est donc particulièrement adaptée aux grands réseaux routiers, au-delà des autoroutes. Aucune borne de péage n’est requise pour la collecte des données. Cette technologie permet non seulement de calculer avec précision le montant de la taxe en fonction de la distance parcourue et du temps de conduite, mais également de faire évoluer le système en toute flexibilité grâce à des mises à jour logicielles. Grâce au système de péage urbain installé par Siemens à la City de Londres, les rues du centre-ville ont été délestées de près 60 000 véhicules automobiles, le volume du trafic a diminué de 20 % et les conséquences des embouteillages ont été réduites de 30 %. Siemens France dispose désormais de son compte Twitter dédié à la ville Siemens et Exagon Motors officialisent leur partenariat Depuis fin septembre 2011, Siemens dispose de son propre compte Twitter @Siemens_Villes qui relaie les actualités du groupe en lien avec le thème de la ville (mobilité, efficacité énergétique, Smart Grids). Celui-ci a attiré plus de 400 followers (abonnés). Siemens fournit la technologie pour le nouveau système de péage par satellite en France Le constructeur automobile français a choisi Siemens pour développer et équiper en série la Furtive-eGT, Supercar électrique de luxe française. Le concept de chaine de traction innovant comprend deux moteurs haute efficacité de dernière génération parmi les plus compacts du marché et offre une efficience hors-norme. Siemens montre ainsi sa capacité à créer des partenariats industriels dans des domaines innovants comme celui du véhicule électrique.
  23. 23. En bref imagine 23N°13 • juillet 2012 Le Crystal vise à apporter une connaissance globale sur les orientations à suivre afin de construire de meilleures villes dès à présent et pour les générations futures. Ce centre abrite également un vaste espace d’exposition où les visiteurs pourront découvrir les grandes tendances mondiales et les pressions affectant les villes et la vie urbaine d’aujourd’hui. Cet espace montrera pour la première fois aux visiteurs les remarquables systèmes et technologies qui sont employés pour réduire l’empreinte carbone des villes et garantir ses références environnementales à long terme. Des experts des villes durables sont disponibles pour échanger sur ces problématiques et un programme de conférence de haut niveau favorise le dialogue avec les différentes parties prenantes. Crystal ouvrira ses portes au public dès septembre 2012. L’architecture du bâtiment est inspirée par les différentes facettes et le jeu de reflets du cristal symbolisant les différents visages du monde urbain et du développement durable. Crystal, le centre de compétence de Siemens dédié aux villes Ce centre de compétences, basé à Londres dans le quartier Royal Victoria Docks, propose une réflexion sur les défis auxquels sont aujourd’hui confrontées les villes et sur les moyens permettant de réduire leur impact sur l’environnement en utilisant des technologies durables.

×