NAN
LAARA,
AN
SAARA !
“SINOUS
NOUS
COUCHONS,
NOUS
SOMMES
MORTS !”
1
BURKINAFASO,OCTOBRE2014
L’AUTREMENTlautrement93@gmail....
2
——Rédaction :MalikaAs-Sabah,Benjo,LucBertrand,JulieC.,Laure-JulieCrouzet,Elhaj-Sudan,Fat,SophieGarcia,Gatan,Jean-GuyGrei...
L’AUTREMENT3 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015
Unecroiséedesvécus,cinqentretienscroisés,11personnesTsap-tsarap :Jem’...
L’AUTREMENT4 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015
L’ALJ93 :“vendeurd’insertion”
« Àl’automne2013,l’associationLogementJ...
L’AUTREMENT5 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015
Gatan :Uneoudeuxfamillesontditquec’estpossibledevivreailleursqu’àlaPl...
L’AUTREMENT6 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015
Romain,occupantdel’AttiékéethabitantdeSaint-DenisBonalorsc’estquoivot...
L’AUTREMENT7 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015
uncollectifs’estmisenplacepourfairevivrecelieu.
Combiendecollectifson...
L’AUTREMENT8 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015
Unanaprèslagrandemanifestationdu19octobre2013àRome–quiaréussiàouvriru...
L’AUTREMENT9 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015
Comments’inscritl’AskatasunadanslemouvementdescentressociauxenItalie?...
L’AUTREMENT10 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015
EntretiencroiséavecEzgiBakcayetTugceOklay.
EzgiBakcay :Jetravailleàl...
L’AUTREMENT11 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015
prisonniers.Ilyaunecommunautésquatquis’estformée,l’autrejourilsontes...
L’AUTREMENT12 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015
LessquatslégalisésàBerlin,unhéritagedatantdesannées70ÀBerlin,lesprem...
LAutrement
LAutrement
LAutrement
LAutrement
LAutrement
LAutrement
LAutrement
LAutrement
LAutrement
LAutrement
LAutrement
LAutrement
LAutrement
LAutrement
LAutrement
LAutrement
LAutrement
LAutrement
LAutrement
LAutrement
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

LAutrement

900 vues

Publié le

" Pour bien saisir l’intention de cette collection, qui est de nourrir les luttes actuelles par celles du passé, on peut lire l’excellente interview du collectif de publication dans le dernier numéro de la non-moins excellente revue « L’Autrement », sous-titrée « L’actualité vue d’en bas ». Entièrement fabriquée par des gens qui vivent ou travaillent dans les quartiers populaires, elle vise à se réapproprier le discours sur « la banlieue », plutôt que de laisser la presse bourgeoise déverser ses clichés, ses caricatures, ses mensonges. Parce que, comme le dit l’édito : « Ils ne peuvent qu’écrire les mots depuis leur point de vue en surplomb, avec l’arrogance et le ressentiment de celui qui croit savoir sans vivre. […] Pourquoi attendre, commenter, tolérer ses mots, s’il n’est pas des nôtres ? ». Au sommaire, entre autres, un dossier sur les maisons occupées et les expériences d’autogestion un peu partout en Europe,un retour sur l’insurrection au Burkina, un article sur la lutte des femmes au Kurdistan, une double page d’entretien avec des féministes musulmanes… Une revue combative et habitée. Pour s’abonner : lautrement93@gmail.com

« Seuls ceux qui luttent savent. »

MaNu (Black Mirror)"

http://ihh.cc/radical-america-livres-de-combat/

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
900
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
246
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

LAutrement

  1. 1. NAN LAARA, AN SAARA ! “SINOUS NOUS COUCHONS, NOUS SOMMES MORTS !” 1 BURKINAFASO,OCTOBRE2014 L’AUTREMENTlautrement93@gmail.com L’ACTUALITEVUED’ENBAS NO 1.4–2015 PRIXLIBRE
  2. 2. 2 ——Rédaction :MalikaAs-Sabah,Benjo,LucBertrand,JulieC.,Laure-JulieCrouzet,Elhaj-Sudan,Fat,SophieGarcia,Gatan,Jean-GuyGreilsamer,BrunoJaffré,LyesKaci,YasminaKebbab,Komarlebanlieusard,KZKS,SamuelLehoux,Lou,LTetFC,Michelle,MM,ÉlieOctave,Rôdelune,Skalpel,HamidouValian,Virginia.——Graphisme :SébastienMarchal——Photos :RodrigoAvellenada,BonPiedBonŒil(Wolf,Tomagnetik),SarahCouz,SophieGarcia,NaïmaL.,SamuelLehoux,ElieOctave.——Illustrations :BigCyrus,FuriousFish,LoupPraz.——Couverture :SophieGarcia+SébastienMarchal——Complices :Antonin,SaddamAkermi,HayetAmammi,EzgiBakcay,Bethanien(Emil,ChrissietAndré),Bichou,ÉmilieC.,CampagneBDSRégionParisienne,CollectifsolidaritéfemmesKobanê,CREA,FédérationSud-PTT,FEL93,Hiyem,NaïssamJalal,JoetManu(Anglesmorts),ArbiKadri,FrançoisL.etSabiniaP.,SandrineL.,MoniqueM.,M.A.P.,Marianne,SaimirMile,TugceOklay,SeydouOuedraogo,Osloob,PremièreLigne(Akye,Eone,Skalpel)/Bboykonsian,QuartierLibre,MathieuRigouste.——Impriméen3000ex.parl’Imprimeriedel’Avesnois,59440Avesnes-sur-Helpe——Publiéparl’associationdel’AutreJournal,CentresocioculturelClaraZetkin,1avenueJeanJaurès–93430Villetaneuse. POURSOUTENIR,S’ABONNER,DIFFUSER,TROUVERL’AUTREMENT,NOUSCONTACTER :lautrement93@gmail.com L’Autrementcontinued’affirmerquelesespacesoùnousécrivons,vivons,luttons,nesontpasneutresmaistraverséspardesdominationspartoutprésentes.Prendrelaparolen’estpasneutre.Lecontextequinousentoure,toutescespratiques,cescroyances,cesmotsquidébordentlesréalitésdelalanguefrançaisereprésententàlafoisledrameetlaclefdenosluttes.Ildissimuleeneffetl’hypocrisiedesmondesprivilégiésfantasmantsurd’autresetparlantàlaplacedesgens.Cesmotstropsûrsd’eux,tropconfiantdebaignerencoredanslemouledominantdelarationalitéoccidentale,universalisante,étalanttoujoursunpeupluslebesoindedirelafinalité,derameneràsonsavoirdeschosesquin’ontjamaisétévraimentvécues.Souscouvertdebienveillanceetd’humanité,cetteobstinationàvouloirtoutcomprendreettoutexpliquertransformececontexteplurielenunenouvelledomination,plussournoise,quiinvisibiliseunpeuplusceuxetcellesquisubissentdéjàledénideleursparoles. Cecontexteestaussilaclefpourconstruiredenouvellespratiquesdeluttesetlesinscrirelàoùsejouevraimentl’actionauquotidien :danslacohabitationquiimpliquerelativisationetsurtoutdéconstructiondesrapportsdedominationetdoncleseffortsdetraduction,decompréhensionquotidiensquidoiventsefairementalementetmusculairement;ceuxquiforcentàsemettreenretraitlorsqu’onappartientauxmondesprivilégiés,ceuxquilaissentlaplaceàlaparoledespremier·e·sconcerné·e·squ’ils/ellessoientfemmesdansunmondepatriarcal,racialisé·e·sdansunmondeblanc,LGBTdansunmondehétéro-centré,musulman·e·sdansuneèreislamophobe;ceuxquipréparentdesnouveauxespacesdepartagesassociésàd’autreslangagesetd’autresréférences.Cesautresréférences,L’Autrements’efforcedelesporter,deOuagadougouàAlgerenpassantparlesprisonsamerikkkainesouSt-Denis.Parcequ’ellessontassociéesàd’autresluttes,d’autresfiguresrévolutionnaires,d’autrespratiquescentréessurladignité,l’intégrité,laterreetlaliberté.Cesautresmondesexistentbien,leslangagesquilesportentaussi.Ànousdenousyrattacher,delesrenforcer,denouseninspirer. Quesaventd’unesociétéceuxquienparlentetlacommentent?Quepeuventnousapprendredeplussurlesmouvementssociaux,surlesrévolutions,ceuxqui,soi-disant,lesreprésentent?Leursparolesnepeuventqu’êtrepartiellesetorientées.Ilsnepeuventqu’écrirelesmotsdepuisleurpointdevueensurplomb,avecl’arroganceetleressentimentdeceluiquicroitsavoirsansvivre.Qu’enest-ildecequiestvécuauplusprofonddescoeursetdeschairs?Oùtravaille,oùvit,oùmange,d’oùparleceluiquialaparoled’habitude?Pourquoidoncaurait-ilquelquechoseàdire,depuislà-haut,figédanssapenséedominanteousondogmatismepolitique,surunmondeenperpétuelmouvement?Pourquoiattendre,commenter,tolérersesmots,s’iln’estpasdesnôtres? UNEFAMILLEDUDOUAROULEDDLIMDELATRIBUDEGUICHL’OUDAYA,DEVANTDESBÂTIMENTSENCONSTRUCTIONÀQUELQUESMÈTRESDELEURSTERRESD’OÙILSSERONTEXPULSÉS.17-12-2014,RABAT,MAROC.PHOTORODRIGOAVELLANEDA IMAGE:SÉBASTIENMARCHAL L’Autrementestd’abordunjournalquiseréalisedansdesluttesduquotidien.Etellescommencentbiensouventparlanécessitéd’avoirunpeud’espace,unemaison,unlieupoursoi.Onouvriradonccenuméroavecunlongdossier,composéd’unepetitefouled’entretiens,surdifférentesexpériencesdeluttespourselogerdansplusieurspays.Contrelesrenoncements,lefatalisme,lerepliindividualisteoulesgrandsdiscoursthéoriquesdeceuxquipeuventattendre,ilyal’actepolitiquedesautres,quin’ontsouventpaslechoix :ilfautuntoit,mêmesanslaloi.Squats,centressociauxautogérés,espacesoccupéssontdesendroitsoùs’expérimententl’entraideetoùpeuventserencontrerluttesdeclassesetluttescommunautaires.Àl’heureoùnosmouvementspassentnécessairementparuneréappropriationcollectived’unespacepubliccoloniséparlasociétédeconsommationcapitaliste,ceslieuxmontrentàleurfaçoncommentilestpossiblederésistermaintenant,ettoutdesuite.Éphémères,chaotiques,violents,c’estgénéralementl’imagequ’onrenvoiesystématiquementdessquats,mêmechezlesmilitantsdegauchebienintentionnés.Pourtant,ilssontsouventdesendroitsoùarriventenfinàvivrepaisiblementdesfamillesetleursenfants,oùpeutsereposerlaquestiondelagestioncollectivedenosvies,l’endroitoùpeuts’exprimer,separtageruneculture,dessavoir-faire,unart,desmusiques,ducinémapopulaires... OCCUPATIONSAUTOGESTIONS
  3. 3. L’AUTREMENT3 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015 Unecroiséedesvécus,cinqentretienscroisés,11personnesTsap-tsarap :Jem’appelleTsap-tsarap,j’ai27ans,jesuisdeBulgarie.EnBulgarie,quandt’aspasd’argent,tupayespasleloyer,etbenonteditdesortirdelà,etpeut-êtretoi,turestesàlarue. Christo :Bonsoir,jem’appelleChristo,j’ai34ans.Qu’onleveuilleoupas,noussommesvenusparceque,commel’aditladameavant,enBulgarie,quandtun’aspasdetravail,tun’aspasd’argent,ettun’asrien. ———————Y :Notreexpérienceacommencétrèstrèsmal,premiersquat,zebbi,140€quejedevaispayer. M :Etuneexpulsionauboutde15jours. Y :AvecA.Zarma,unamidemonvillageenEspagne.Lespremiersqu’onaconnus,S.etL.,ilsparlaientespagnols.C’estla premièrefoisqu’onestrentrédansunsquat.J’aidisàmafemme :oùc’estqu’onadébarqué !?Quandonaétéexpulsésonnousadonné3joursd’hôtel. ———————Z :Jesuisétudiantedepuiscetteannéeetavantj’étaisauchômage,auRSA.ÇafaitdixansquejesuissurToulouseetjevisenappartementlouédepuisl’annéedernière.Avantça,jevivaisdansdeslieuxsquatés. X :Pareil,jesuisétudianteenpremièreannée.JesuisdeLyonetjesuissurToulousedepuisàpeuprèsunmois.Jevisensquat.Jetravaillaisdanslarestauration,jemilitaisunpeuàcôtéetj’avaisleRSApourcompléterletout. ———————Leila :Jesuisvenueicid’Espagneavecmesenfantsetmonmari.Monassistantem’avaitdonnéunhôtel.Etaprès,jen’avaisplusledroitàl’hôtel.C’estpourçaquejesuisallévoirleCREA.Nousn’avionspasdepapiers,rien,j’étaisensituationirrégulière. Samia :Dansmatête,jesuisvenuedansunbutdesanté.Audébut,j’avaisunepetitecolocationavecuncousin.Après,c’étaitfini,jenepouvaispluspayer.Onaparléavecmonmari,onnepouvaitpasêtretoushébergésparlamêmepersonne.Et,lafillequim’hébergeaitaétéaussiexpulsée,onatouteslesdeuxappeléle115,etcommeelleavaitdespapierselleatrouvéunesolution,moinon.J’avaisunpetitquiavaitquatreans,quiavaitétéopéré,maisilsm’ontdit« non,c’estpolitique,onpeutrienvousdonner,vousn’aurezriendutoutmadame,retournezdansvotrepays. » ———————Papillon :ParrapportàlaCREA,jesuislàdepuisledébutdumouvementàproprementparler.Audébut,ças’appelaitlacampagne« zéroenfantàlarue »,etc’étaitàlasuitedupremierbâtimentquiavaitétéoccupé1.Avantça,j’étaisencitéuniversitaire,dansunepetitechambrede9m². Jean-Paul :Jeviensd’unefamilledeprols’,jen’aijamaisfaitd’études,jemefoutaisdetout,c’estcommeçaquejesuisarrivédansunsquat.J’aicommencéàpolitiserledélireàfondaudépartenétantdansdessquatsanars,etc’estquandj’aidécouvertleCREAquejemesuislancélà-dedansparcequec’estuntrucdeouf. Abdel :J’étaisàl’aidesocialeàl’enfance.Pendantquatreans,j’aieuuncontratjeunemajeur.J’aiarrêté,j’aieudesproblèmesadministratifs.Après,jesuispartidansunecolloc’,ças’estmalpassé,jenepouvaispaspayer150 €.Jenetravaillaispas.Après,quandjesuisrevenuaufoyer,jeleuraiditquejen’avaisaucunesolution,quej’étaisàlarue. DesreprésentationsdelaCREAJean-Paul :IlyapleindegenspourlesquelslaCREAaétéquelquechosedesuperimportantdansleurvieàunmomentetquinevoientpasdutoutleschosesdelamêmemanière.Surunplanpolitique,çaacarrémentmotivédesgens.Pourd’autresgens,c’estplusparcequ’ilsgaléraient.Pourd’autresgens,c’étaitdelacamaraderie. ———————Samia :Jerentredansleurpremiercentresocial,jetrouvedesgenssimples.C’estdesgalériens,desgalériennes,desintellectuels,destravailleurs,deschômeurs.Etlà,jemesuisretrouvéeàl’aise.Cequejen’aipas,cequel’Étatnem’apasdonné parcequejen’aipasledroit,jel’aitrouvédanslaCREA.L’assistantesocialem’adit« vavoiraveceux,ilsfontdesréunions ».JesuispartieauCREA,j’aidemandéunresponsable,ilsm’ontdit« non,iln’yapasderesponsablecheznous,chacunestresponsabledeluiettoutlemondepeutprendreladécisiondefaireuneréunion,onfaitdesAG. » ———————Abdel :Touslesproblèmes,aveclePréfet,aveclaMairie,toutlesystèmeestcontrelessquateurs.ÇafaittroisansetdemiqueçaexisteleCREA,pourmoic’estunrêve.C’estdesgensquinelâchentpasl’affairemalgrétouslesproblèmes,mêmesiparfoisçadurepaslongtemps.C’estuntrucavecbeaucoupdevaleur,c’estpaslavaleurdesmoyens,c’estpasça,c’estlavaleurhumaine.Quandilyadesgensquiseretrouventàlarue,ilyadesgensquisontlàpourdonnerleurtempspourouvrirdesmaisons. ———————M :Jedisquej’habiteensquat.EnEspagnec’est« casaoccupata ».Onestbien,onmangeensemble,onfaittoutensemble. Y :Mêmesafamilleestvenunousvoiretestrestéeavecnous. M :Oui,jedis :« jesuisfière »,jedis :« jevisavecdesarabes,desgensduSénégal,desBulgares,desFrançais »etonesttousdespersonnes,onchangenosfaçonsdepenseretonfaittousun. ———————X :JesuivaislaCREAsurinternetmaisjenesavaispasquec’étaitcommeça.Quandjesuisarrivé,jedemandaispresquec’estquilaCREA ?EtquandonmerépondaitquelaCREAc’étaittoutescespersonneslà,audébutj’aieuunpeudemal.Maisaufildutemps,desAG,desrepas,onnefaitplusladifférence. Z :Onaréussiàsortirducarcanmilitantautocentré,oudecertainsautrescollectifsoùilyalesmilitantsquidécidentetquiontdesassembléesgénéralesentreeux.Parcequ’enfaitleursAGsontplusdesréunionsd’informationsendirectiondeshabitantsdeslieuxoùlesmilitants,généralementblancsetfrancophones,ontdéjàdécidédeschosesentreeux.Çaaétéduraudébut,ilyavaitsouventcedébat-là,pourlâchernoshabitudesauniveaudesmots,rienquedesmots.Pournommerlesgens« familles »oubien« militants »,çaenfermedansun« nous »,« eux »,deuxcatégoriesdegensàl’intérieurdelaCREA. Ilyenacertainsquiparlentfrançais,d’autresquiparlentbulgare,certainsquiontdespapiers,d’autresquin’enontpas.Commentonarriveàarticulercesdifférences ? ———————Tsap-tsarapLaCREApourlesétrangers,c’estcommeunstart.Elletedit :« allezjet’aide ».Elleouvrepourtoiunemaison,t’aidepourlesdocuments,pourtrouverdutravail....Etaprèsquandtoiçava,tuparsdanstamaison(enlocation),tranquille. Christo :T’imagines,toi,tuviensdansunpaysoùtuneconnaisriendutout,tuconnaispaslalangue,tuconnaispaslespersonnes,etiln’yapasquelqu’unpourt’aiderlàbas,tufaisquoi ?Tufaisrien.Enfait,nous,noussommespartisdansunpaysoùilyadespersonnesquineteconnaissentpas,quineconnaissentpaslalangue,etilsviennentquandmêmeavecunsourire,bonjour,parler,demandersiçava.Nousc’estlespremiersmotsqu’onaapprisici,c’est« çava ? »(rires)Oui.Çac’estpasunsquat,çac’estplusquelesquat.Nous,onn’ouvrepasseulementpourhabiter,noussommeshabituésàtoutlemonde. UnorganedelutteJean-Paul :QuandjesuisarrivéàlaCREA,onaouvertl’URSSAF.Onétaitunecentaineàouvrirunbâtiment.Ons’estretrouvéavecdesgenstellementdifférentsqueçam’envoyaituntrucpopulairetrèsfort.Ilyavaittoutescesquestions :quiestdécisionnaire ?Dansquelespaceparrapportauxhabitants ?Quiétaientdesquestionsdifficilesdesfois. Abdel :Siquelqu’unaunproblèmedelogement,ilvientàl’AGetildemandes’ilyadesgensmotivéspourl’aider.Parfois,çaarrivequelesgensrepartentsansréponse.Àpartlelogement,onaidelesgensdansleursdémarchesadministratives.IlyadesgensquiarriventenFranceetneconnaissentpasbienlesprocédures,iciilyadesgensquipeuventlesaiderpourfairedespapiers,ouvriruncompte... Papillon :Aunmomentonaessayédemettreenplacedesateliers,desrendez-vouspours’aiderensemble,développerdesstratégiesconcrètesdansnotrerapportauxadministrations,auxflics,desateliersd’autodéfenseauseindelaCREA. ———————Tsap-tsarap :C’esttrèsdifficiled’habiterdansunlieuoùpour LaCREA,CampagnedeRéquisitiond’Entraideetd’Autogestion,entamesaquatrièmeannéedeluttesàToulouseavec,enfilrouge,leCentresocialautogéré,lieuporteurd’initiativespopulaires(cantines,boxe,projections...)etpilierdel’organisationdelacampagne.LaCREAtientlabarreautourdesesfondements :réquisitiondebâtimentslaissésvidesafindeseloger,entraidefaceauxviolencesfaitesauxpauvresparl’État,parlesadministrationsfrançaises,parlapolice.Ettoujourspasdechefs,maistousresponsablesdelaCREA. 4ansdelutte,plusde70bâtimentsréquisitionnés,unetemporalitéquis’inscritdansuneurgencepermanenteetdesréflexionsquigagnentenprofondeurautourdesquestionsderace,declasse,degenre.LadéterminationdespersonnesquicomposentlaCREAesttenaceetmotrice. Noussommesallésàleurrencontreafindesavoircequelacampagnereprésentepourellesaujourd’hui,qu’ont-ellesvécusavantdelarejoindre,comments’yimpliquent-ellesetquellesperspectivesentrevoient-ellespourlacampagne ?PHOTOSRODRIGOAVELLANEDAWWW.SUD-AKA.ORG/SQUATLE36 ENTRETIENS AVECLACREA OCCUPATIONSAUTOGESTIONSTOULOUSE
  4. 4. L’AUTREMENT4 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015 L’ALJ93 :“vendeurd’insertion” « Àl’automne2013,l’associationLogementJeunes93(ALJ)estl’organismemandatéparl’État,laMairied’IvryetlaPréfectureduValdeMarnepourdéterminerquellesserontles14famillesqui,parmiles73foyersinterrogésducampTruillot,pourrontbénéficierd’unesolutionderelogementenvertudeleurpotentield’« intégrabilité ».Etquellesserontles59autresquiresterontsurlecarreauetseferontexpulseravecledémantèlementducamp ?SelonAmnestyinternational,l’ALJ93n’assurepasundiagnosticcorrectdel’étatdesantédespersonnes.Eneffet,ellen’estjamaisaccompagnéedeprofessionnelsdelasanté,lesenquêteursnesontpasmédicalementqualifiésetilsnevoientpastouslesdocumentsmédicauxalorsquecesonteuxquisontcenséssignalerlespersonnesvulnérables.Apparemmentcemanquedecompétenceetletravailbâcléd’enquêtenesontquedesdétailspoureuxcarilsontindiquéàAmnestyinternationalqu’ilsestimentqu’« unepersonnequiestmaladeçasevoit ».(JournalCharIVaRY,Numéro2,avril2014,journalcharivary.files.wordpress.com) beaucoupdepersonnes,iln’yaqu’uneplace.Ilyavaitbeaucoupdedisputespourleménage,pourtout,pourlamachineàlaveraussi. ———————Leïla :S’ilyadesfêtesonparticipe,s’ilyadesradiosonparticipe,s’ilyadesmanifestationspourdirequ’ilyabeaucoupd’expulsions,quenousavonsdesenfants,onparticipe.Onfaitdesfêtesjustepourlesfemmes,pasd’hommes. Samia :Onafaitdesréunionsnon-mixtes.Onvoulaitmêmeouvrirunemaisonjustepourlesfemmes,maisçan’apasmarché.NousavonsparticipéauxVendredisdelasolidarité.D’ailleursçaaétéunesolutionpournous,pourlescartesdetransports,pourgagnerunpeud’argent. ———————Z :Aiderlesgensàouvrirdesmaisons,yallerlanuit,rentrerdanslesbâtiments,filerdescoupsdemainsurl’électricité,laplomberieoùmoijem’yconnaispasmal.Jefaislacantine,jefaisàboufferlemercredimatin,etvoilà.Actuellement,j’aiaussilemandatdecommunicationpourparlerdelacampagne,jemetslesrencartssurinternet,surdemosphere.eu,suriaata.info.Avantçatournaitplus,ilyavaitunecommission,ilyavaitdesmandats,maisonétaitplusnombreuxaussi. L’entraideTsap-tsarap :Jenesaispascommentj’auraisfaitsanslaCREAaveclesenfants.Quandjesuisvenuici,Tchokiétaittoutpetit,ilavait6mois,c’étaitunbébé!Peutêtrequel’onferaitencorelamanche,peutêtreques’ilnyavaitpaseulaCREA,jen’auraispastrouvédetravail.C’estmavoisinequim’adonnéuneadresse,jesuispartielàbaspourdemanderdutravail.Elleaaussiparlédemoiàl’agenced’intérim. Christo :Jemerappelledelapremièremanifpolicière.J’avaisquelquechoseaucœurquiestdur,desavoirquetoutlemondeétaitpartilàbasettoit’esdevantl’ordinateur,çanevapas.Alorsaprèsj’aifaitungrandménage,j’aifaitlanourriture,jemesuisditqu’ilsvenaienttouslesjoursdelàbas,etquetoutlemondeauraitfaimenrentrant.Etquandtoutlemondeestrentré,j’aifaituneaccoladeàtoutle monde : « Çava ?Çava ? »etaprèslasensationaucœuradisparu,j’ étaissoulagé. ———————Z :Jepensequ’ilyaletrucsurlequelonaréussiàtravailler,c’estàdireprendreencomptelesdifférencesdestatuts,deprivilègesqu’ilyaentrelesgenspourqu’ilssoientgommésaufinal.Faireensortedes’adapterlesunsauxautrespourqueceuxquin’ontpasdepapiersnesesententpaslésés,pourqueceuxquineparlentpasfrançaisnesesententpaslésés,pourquelesmeufsnesesententpaslésées,pourquelesnon-blancsnesesententpaslésés.C’esttoutuntrucquifaitquelorsqueonvadansd’autrescollectifs,çanoussauteauxyeuxletravailquiaétéfait. ———————Leïla :OnatrouvéauCREAtoutcequ’ilnousfallaitavecnosenfants.Onatrouvédelanourriture,lecollectif,lesgens. Samia :L’entraide.Onfaittouteslesfêtesensemble,lesfêtesreligieuses,nosfêtesetleursfêtes. Leïla :Maisnousseules,nousnepouvonsrienfaire,nousn’avonspasdedroits.Onparticipeensemble,onessayedetrouverdessolutionsensemble,c’estjusteça. Samia :Onpeutpasfaireuneactiondepéagemaisonfaituneaction... Leïla :Dedépannage![rires] ———————Y :Parexemple,lorsd’uneexpulsion,jepeuxprendrelesenfantsdansnotreappart,aiderpouruneofficialisation,pourundéménagement,pourlesvacances,pourbeaucoupdechoses. M :L’aide,pourlesdevoirs,commelesnormes,lesrègles,lerespect,pourlesautresenfants,beaucoupd’activités,cinéetpatinoire,lesvacancesaussi. Y :Partiràlaferme,là-bas... M :Larelationavecdespersonnesd’autrespays,etd’autresfaçonsdefaire,lesenfantssontdesenfantsden’importequelpays. Avenir,urgencesY :TouslesjoursilyauneurgenceavecdesfamillesiciàToulouse. Pourlouerc’estpratiquementimpossible,ilsdemandentbeaucoupdechoses,pourdesgensquiviennenticipourfaireleurviepourtravailler. ———————Papillon :Ilyadesprojetsauseindecemouvementquitraînent,quimeurent,jenesaispascommentdire,quiexistentàunmomentetquimériteraientunerégularitésurlelongterme,etquisedéfontàcausedel’urgencedessituationsquifaitquetoutretombe.J’aimeraicontribueràcequ’ilyaitplusdecohésionentrenous,êtremoinsdansl’urgence,qu’ilyaitplusdestabilitéenunsens.C’estendiscutant,c’estenessayantdecapterquandilyadesmomentsdedoute,decrispation.Souventc’estdansdespériodesd’urgence,unebaraquequiseretrouveexpulsable,c’estspeed,ilyadesgensquisefontarrêter.Danscesmoments-là,onsentquec’estfragile.L’enjeupourmoic’estprincipalementd’allercontreça. ———————Samia :Onattendqu’ilyaituncentresocialquidure,pasuncentresocialquiestexpulsableàchaquefois. Leïla :Avecdesbureaux,desvrais ![rires]Oui,desbureauxetdesdroits !Unpeudedroits.Dernièrement,lesgenssontmoinsnombreux,cen’estpascommeavant.LesAGsontfroides,cen’estpascommeavant,c’estunpeudifférent. Samia :Detempsentemps,elleestchaudel’AG.Jepensequ’iln’yaplusdelienavecd’autresassociations.Maisl’objectifrestetoujourslemême.LaCREA,c’estlesignedupointquiselève. ———————Tsap-tsarap :LorsquejesuisentréeàlaCREA,c’étaitcommeça,ilyavaitplusdepersonnes,ilyavaitplusdeforcemaismaintenantcen’estpascommeça.Moi,jeveuxquelaCREAsoitplusgrand,qu’ilyaitplusdeforces,maisj’airéfléchiàçaetc’estpaspossible.Jeneveuxpaslaisserleschosescommeça. ProposrecueillisparMichelle,Luc,Elie,Benjowww.creatoulouse.squat.net « 6février2011,delabrume,unincendie...Lecampétaitsurlehautd’Ivry.Çaaexploséparcequelesgensétaientcompactéssurunepetiteplace.Ilyavaitcentvingtpersonnessuruntrucvraimentpetit.Lesbaraquesétaienttoutescolléeslesunesauxautresavecdesbouteillesdegaz.C’étaitenfévrier,certainssechauffaientavecdesgazinières.Quandvraimentilfaitfroid,ilslaissentchauffercommeçaaveclegaz,etducoupçaapété.Quelquechoseacommencéàbrûler,desbouteillesdegazontprisfeu,çaaexplosé,apparemmentc’étaitArmageddonletruc.Ilyaunmecquiestmort.Dansl’urgencetoutlemondeestàlarue.LaMairieseretrouvedevantquelquechosedetropgros.Peut-êtreques’iln’yavaitpaseudemort,s’iln’yavaitpaseud’explosion,queçan’avaitpasétéautantravagé,commecequ’ils’estpassésurlaPlatzplustard,personnen’auraitrienfait,c’étaitvraimentchaotique.Onconnaissaitd’autresRoumainsquihabitaientsurd’autrespetitscamps,maiseuxonnelesconnaissaitpasparcequ’ilshabitaientdanslehautd’Ivry.Ilfallaitvitequ’ilsepassequelquechose,etqu’ilsseretranchentversunautreterrainàsquater.Ilyaeudespropositionsd’hôtels,maisilfallaitchercherunautreterrain,ettrèsvitedesaffinitéssesontcrééesentrelesgensquilessoutenaient.Àcemomentlà,onarencontréRoland,Samia,Rachelle,destravailleurssociaux.LaMairieadonnéungymnase,cen’estpastouteslesmairiesquiferaientça,ilsontdûassurerparcequ’ilyavaiteuunmort.Elledisaitqu’ilsdevaientallersurunterrainmaisqu’ellen’enavaitpas.Onavaitfaitquelquesrepérages,onsavaitqu’ilyenavaitunquiétaitbien,maiselleétaitlà :« Nan,maisçac’estimpossible ! »,commeparhasard.Etlàarrivel’adjointauMaire,monsieurMaillet,quidit :« Vouspouvezsquaterleterrain Truillot. »,làoùilssontmaintenant,laPlatz. LaMairiesavaitqu’iln’yauraitpasdeconstructionavantlongtemps,queçaappartenaitàl’AP-HP.L’adjointnousadit :« Allezsquaterça,onvoussoutiendra,onferadeslettresdesoutien,onmettrapasdebâtonsdanslesrouespourlesinscriptionsscolaires,l’aideàlasanté... ».Onasquatéceterrain.Denuitonafaitunegrosseopération,onestvenuavectouteslesfamillesà4heuresdumatin,ilyavaitpleindegens.IlyavaitdessoutiensprochesdelaMairie,dessoutiensindépendants,desparentsd’élèvesetdesgensquilesavaientconnusurleprécédentterrain,desassociationsinstitutionnellescommeRomeurope,d’autresassociationscommelaVoixdesRroms.Ensuite,leterrains’estmisenplace,audébutc’étaitdestentes.Ilssesontinstallés,ilsontcommencéàfaireleurvie,àrécupérerdubois.Onaétéassezactifslà-dessusparcequ’onavaittoutunréseaudepotesquitravaillaientdanslaconstruction.Onarécupérépleindepalettes,dubois,onfaisaitpleind’allers-retourspartoutpourrécupérertoutcequ’onpouvait,onaprêtédesoutils.Enparallèle,SamiaetRachelleontfaitbeaucoupd’inscriptionsàl’école.Làoùilsétaientavant,ilsn’avaientpasdutoutétéscolarisés.Ilyavaitunsuivimaisvraimenttrèslointain.Untrucbeaucoupplusforts’estmisenplacepourfairelescartesd’aidemédicale,l’accèsauxsoins,àlascolarité,desformationspourlesplusjeunes,desactivitéspourlesenfants,lesinscriptionsauxcentresdeloisirs,auxcoursdefrançaispourlesadultes.Ilyaeuunrobinet,unaccèsàl’eauquiaétéacceptéparl’hôpital.LeseultrucquefaitlaMairiec’estlesordures,maisçamêmelesmairiesdedroitelefont.Etc’estdurd’enleverlesordures,c’esttellementlebordelquelesmecsdesservicesd’entretienilsn’enpeuventplusd’allersurlecamp, HISTOIRE DELAPLATZ OCCUPATIONSAUTOGESTIONSIVRY-SUR-SEINE
  5. 5. L’AUTREMENT5 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015 Gatan :Uneoudeuxfamillesontditquec’estpossibledevivreailleursqu’àlaPlatz[voirci-contre],des’organiserensemble,derevendiquerdeschoses,decréerautrechosequedulogementmaisaussid’ouvrirdesbâtimentsvidesetlessquater,parcequelequartierd’Ivry-portestlaisséàl’abandonetrachetépardespromoteurspourfaireunnouveauquartiertoutdégueu.Çavoulaitdirequecen’étaitpasuneurgencehumanitaire,ilyavaituntrucplusfortdecollectif,derevendicationspolitiquesetd’amitiésentrenous.Sinousn’avionspaseucesrelationsavecBalalao,Monaetlesautres,ilsseseraientdit :« Tantpis,jeresteàlaPlatz... ». Druschka :NousvenonsdeRoumanie,c’esttrèsdurlà-bas.Ons’ensortmieux,iciilyadesendroitsoùonpeutmanger,descantines.OnconnaissaitlesgensduDilengo,c’estdesgensavecungrandcœur,etc’estpourçaqu’onestalléslà-basavecnosenfants.C’esttrèsbienpournous. Manix:Avant,nousétionssuruneautreplatz,àportedeChoisy,nousnesommespasrestéslongtemps,justedeuxsemaines,parcequ’ilyaeuunfeu.Après,noussommesvenusàlaPlatz.Nousn’avionspasdetravailenRoumanie,c’estpourçaquenousrestonsici. Romain :AuDilengodetouslesjours,cequiestpolitiquec’estcequisepasseentrelesgens.Cen’estpaslapeinturesurlesmursquiestpolitique,cen’estpascequ’oncréé,cequ’onrevendique,c’estpasuneplateformedelutte,c’estpaslevraitruc,c’estlefaitquelesgenshabitentensemble,çaouvrelespossibles. Bichou :Onaorganiséuntournoidefoot,j’étaislà.Onorganisedeschosesavectouslesgens.Mêmepourlesréparations,l’électricité,leschambres,s’ilyaquelqu’unquiveutfairedelapeintureonpeutl’aider,pourréparerdesvoituresaussi.Ilyadesgensengalèrequinepeuventpasréparerleurvoitureparcequeçacoûtecher,onpeutlesaider. Lato :Jesuislàparcequ’ilyadesgensavecquijeveuxvivre,avec quijem’entendsbien.Onpartagelesmêmesbesoins,presquelamêmegalère,onpensepresquelamêmechose.Jen’aipaslespapierspourlouerunappart,pasd’argent,etmêmesij’enavaisc’estdifficileparcequ’ilfautdesfichesdepaye. Max :Entantqu’habitant,jepenseauxfamillesquisontvraimentdanslebesoin,quicherchentuntravail,unappartement,despapiers,ousimplementquiontbesoinderemonterunepentedifficile,qu’ilssoienttoujoursbienici.Ilyapasdelieuàpartlessquats,etencorepastous,quioffrentcettepossibilité :unendroitderepos,detranquillité,làoùtupeuxrebondir,c’estunespaceoùtupeuxplustravaillersurtoi-mêmequesituétaisàl’hôtel,enfoyer,cheztesparentsouàlarue. Flo :OnacommencéàfairequelquesprojosauDilengocarontrouvaitqueças’yprêtaitbien.Etaprèscommeilyavaitunegrandepiècelibre,onafaitunesalledecinéma.Etjecroisqu’ilenfaudraitplus,dessallesdecinémaautogérées,complètementlibres,oùtuarrivesettut’enfoutdesdroits,tut’enfoutdetout.Etsituasenviederegarderunfilmavecdeuxpotesoùd’inviterunevingtainedepersonnesavecdesaffiches,onregardenotrefilmtousensembleetpuisçafaitsensjusteaveclesévénementsqu’onyfait. Gatan :Toutçac’estdeschosesquiontmisdutempsàêtremisesenplace,maisçaaportésesfruits.CommeJohnparexemple,quihabitedanslequartier.OnluiaditqueleDilengoavaitouvert,etilestvenuunjeudisoir.Ilademandés’ilpouvaitproposerdesatelierspourapprendreauxjeunesduquartieretauxjeunesRromsl’utilisationd’unlogicielpourfairedesanimationsen3D,pourdesjeuxvidéo.Enfait,ils’estavéréquec’étaitunputaindeboxeuretsescoursd’informatiquessesontvitetransformésencoursdebastongénérale,cequiétaitbienplusmarrantpourfairedelacohésiondegroupe,bienplusfédérateur.Onavuqu’onpouvaitrécupérerdestatamispard’autrespotesetons’estditqu’onallaitlancerdespetitscoursdeboxe.Lesjeunesduquartierétaientsuperchaudsaudébut,ilsvenaientàtouslesentraînements.Çamotivaitpasmal,c’étaitunebonneépoque,dommagequ’iln’yaitplusça. ProposrecueillisparElieOctave PAROLESDUDILENGO OCCUPATIONSAUTOGESTIONSIVRY-SUR-SEINE leurscamionss’embourbentetlesmecscraquent.C’estjusteletafdelaMairie,qu’ellesoitcommunisteoupas... Lavieducampacommencéàsuivresoncours.Biensûrcommelecampétaitplusgrandilyaeudesregroupementsfamiliaux,etilyapasmaldegossesquiontréussiàbiensuivreleurscolarité.Lecollectifdesoutieninstitutionnel,enfinpasinstitutionnelmaisvraimenttrèsprochedelaMairie,s’estconsolidé.Nousdenotrecoté,onétaitlà-bastouslesjours,àfairepleindetrucs,àaidersurdesproblèmesjuridiquesdèsqu’ilyavaitunearrestationarbitraireouuneOQTF.LepremierRromquelesflicschopent,ilsluifontuncontrôled’identité,iln’apasdepapiers,doncOQTFetcentrederétention.Pendantuncertaintemps,onfaisaitbeaucoupderecourscontrelesOQTF,pourlesmecsquiétaientencentrederétention,onenvoyaitdeslettrespourceuxquisefaisaientarrêter,ontrouvaitdesavocats.Unjour,laMairiearamenédestoilettes,c’estcrade,c’estnul,maisc’estmieuxquerien.IlyaeuunpremierprocèsduterrainTruillotquiaétédébouté,l’AP-HP.Ilyenaeuundeuxièmequ’elleaencoreperdu,etensuiteilyenaeuuntroisième,uneprocéduredefondquiaétélancéeaprèslepremierprocèsetl’AP-HPafinipargagner.Depuis26mars2014,laPlatzestexpulsable. Les73famillesdelaPlatzfaceauxpouvoirspublicsLaMairieafaitappelàuneassociationpourunpremierrecensementducamp,unauditsocialcensérépondreà:« quihabitedanslecamp,pourquoi,comment,depuiscombiendetemps,avecqui,qu’est-cequ’ilsveulentyfaire ? »C’estunemissionqu’elleapayéeassezcher.Desgenssontvenussurlecampposerdesquestions,destroufionsquidemandaient :« tufaisquoi ?Onestlàpourvousaider. »IlstravaillaientjustepourlaPréfectureetilsétaientlàpoursavoirquifaitquoi.Çafaitpartiedecesnouvellesloisquiindiquentqu’onexpulselesgensmaisaprèsleuravoirproposéunhôtelpourquelquesjours.Aulieudeleurfaireundoigt,tuleurdis« Eh,vouspouvezalleràl’hôtel »,etc’est tout.Après,ilsontfaitappelàl’ALJ93(voirencadré)pourreprendrelepremierauditsocial,etleconcrétiserparlerelogementdecertainesfamillesducamp.L’ALJ93aeudesfondsassezconséquents,pleindethunesdelaPréfecture,delaMairie.IlsontprisunbureaudansIvry,ilsontorganisédesprisesderendez-vouspourlesgensdelaPlatz.Toutceuxquiparlaientfrançais,quiavaientdéjàtravaillé,quivoulaient« s’intégrer »,dontlesenfantsavaientsuiviunescolarité,quin’avaientpasunefamilleàtiroirincompréhensibleavecdixmillecousins,ontétéfavorisésparrapportauxautres.Ilsontdéfiniquatrecatégories,lesplusinsérables,lesmoyennementinsérables,lesmoinsinsérablesetles« ghettos ».L’idée,c’estqu’avantl’expulsionducamp,laMairierelogeunepartiedecesfamillesendisant :« Regardez,onatrouvécinqappartementspourcesfamilles,lesautresellessontpartiesmaisons’enfout. » Onnesaitpastropcequivaêtrefait,maisengrossoitçamarchetropbienetilpeutyavoirplusdetrentefamillesrelogées,cequin’esttoujourspasassezvulenombredefamillesqu’ilya,soitilyenaquequatre.Maistuvoisquatre,t’imagines,c’estcequ’onafaitauDilengosansriendemanderàpersonne,ensquattantunbâtiment.Ceseraitunpeuoufqu’ilsaientpayéuneassociation300000€pourdébouchersurquatrerelogementsquiserontdesbauxglissantdansleparcHLM,cen’estpasunbailaunomdesRoumains,maisaunomdel’association,ilsn’aurontaucundroitdessus,çaserarenouvelabletouslesans.Ilyauratoujourscetteinstabilitéinvivablepoureux.Etvoilà,onattend... » GatanRueKléber,juillet2014 Printemps2015,laMairied’Ivry-sur-Seineparvientà25relogementsetautantdecontratsdelocationprécairescedont,malgrétout,peudemairiespeuventsevanter.10autresrelogementsdevrontêtreprisenchargeparl’Étatenoctobre.MaisaprèsunnouvelincendiesurlaPlatz,l’expulsionestdéfinitivementannoncéepourledébutdumoisdejuillet,plusdelamoitiédesfamillesvontêtrelaisséesàlarue,sanssolution. Habitants,voisins,militants,leDilengos’estfaitcollectivement.Siaujourd’huilesquatafaitlechoixdemettreentreparenthèseslesactivitésouvertessurl’extérieur,ilresteunsymbolederésistancefaceàlarénovationurbaineàIvry-sur-Seine.Voilàunpetitretoursursapremièreannéed’existence,àpartird’août2013,aveclaparoledecertainsdesesacteurs. GAMINSDUDILENGO,ÉTÉ2014.PHOTOÉLIEOCTAVE COLLAGEDUCOLLECTIFBONPIEDBONOEIL(WOLF,JÉROME,TOMAGNETIK) AFFICHE:NAÏKÉDESQUENNES
  6. 6. L’AUTREMENT6 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015 Romain,occupantdel’AttiékéethabitantdeSaint-DenisBonalorsc’estquoivotreinterview ? C’estparrapportaumotd’ordredelamanif,« contrelesexpulsions,pourlesréquisitions »,c’estquoilesenjeuxautourdeçaàSaint-Denis ? Surlesréquisitions,pourprendrel’exempledel’Attiéké,jepensequec’estimportantparcequec’estassezinéditsurlavilledeSaint-Denis.C’estunsquatquiestàlafoisunlieud’habitationetunlieud’activité,avecundiscoursassezclairvisàvisdesinstitutions,despartispolitiques,etquiessaiedemettreenplacedel’organisationdirecteentrelesgens.Quiseheurteaussiàpleindeproblèmesmaisquiessaiedefaireça.C’estimportantdeportercemessaged’auto-organisation.Après,laréquisitionçaveutaussidiredemanderauxpouvoirspublicsdefairedespréemptions surdesbâtimentsvides.Ilyadesgensquisontcritiquesdeça,parcequ’ilssontpourl’autonomiejusqu’aubout.Jepensequ’ilfautaussisavoirutiliserlesarmeslégalesetadministratives. Doncl’Attiékén’estpasunbâtimentréquisitionné,danslesensoùiln’yaquel’Étatquipeutfaireça ? Çadépendcequ’onmetderrièreceterme.Onpeutdiredel’Attiékéquec’estuneréquisitiondirecte,àlafoispardespersonnesquiavaientdesproblèmesdelogement,etpardespersonnesquin’ontpasforcémentdeproblèmedelogementmaisquicherchentunlieupourymenerdesactivitéspolitiques.Maisc’estvraiquequandonparlederéquisition,onentendquec’estparlebiaisdesautorités.Danscecas,c’estaussiunemanièredeleurdire :« prenezvosresponsabilités,allezauboutdecequevouspouvezannoncer ».Mêmesiçan’arrivejamais. C’estimportantsurSaint-Deniscetypederéquisitiondirecte ? Oui,surSaint-Denis,jepensequeçan’ajamaiseulieu.Ilyabeaucoupdesquats,maisilsnes’affichentpas.C’estpluspourdeshabitationsstrictosensu.Ilyaaussidessquatspourartistes,engénéraltrèscopainsaveclesautorités,mêmesic’estànuancer.Ilyadescasextrêmesetdégueulassescommele6B1.D’autresunpeumoins,commelePav’Art2.Maisentoutcas,ilsneportentpasdediscourscritiquesvisàvisdesinstitutionsetdelarénovationurbainecommeelleestfaite. Ilsneportentpaslebesoindes’organiserpolitiquement ? Voilà,ilsnecherchentpasàseconstituercommeuneforcepolitiquequiposeraitlaquestionduchangementsocial. Al’Attiéké,ilyaunepermanencelogement3.C’estquoisavocation ? Lapermanencelogementavocationd’accueilpourdesgensquiontdesgalèresdelogementouquiseretrouventbloquésdansdessituationsadministratives.Ilyaeuplusieursvictoirespourdesindividusoudesfamilles.Enmêmetemps,lapermanencelogementessaied’êtreunpivotpourrelierlesproblèmesindividuelsàunedynamiquedeluttecollective.Ilyabeaucoupdedébatsinternes.Certain·e·sdisent :« onneveutpasêtredesassistantssociaux ».C’estvraiqu’onprendvachementdetempsàessayerdedénouerlessituationsindividuelles.Onal’impressiondedélaisserlaluttecollective.D’autresrépondentquelaluttedoitenpasserparcettesolidaritédirecte.Pourmapart,jepensequ’iln’yapasvraimentderéponseclaireàapporter. Aunmoment,ilétaitquestiondecréerdesliensentredescollectifsenluttepourlelogement.Oùenestcettedynamique ? Jepensequelaconnexionentredifférentscollectifsdevraitêtreunedesperspectivesprincipales.Onn’yarrivepasforcément,maisl’Attiékéestpensécommeunespacephysique,oùlespersonnespeuventseréunir,etd’oùpeuventpartirdesluttescommunes,descoupsdemainsplusmatériels,pourdesouverturesdenouveauxlieuxparexemple.Concrètement,onrencontredespersonnesetdesfamillesendifficultéouexpulsées,despersonnesdansdesimmeublesoccupés,descollectifsquiontétéexpulsésetquiontouvertailleurs.Après,pourpleinderaisons,lesrapportss’étiolent,lesgensnesontpasasseznombreuxetpeut-êtrepasassezmotivéspourcréerunedynamiquecollectivedurable.Ducoup,onn’yarrivepasvraiment.Maisdanslavolonté,c’estcequ’ilfautpointer. Ilyadéjàeuplusieurstentatives decréerdescoordinationsdecollectifsenluttesurle93 ? Audébutdel’Attiéké(findel’année2013,NDLR),ilyaeuunevolontédefaireunecoordinationsurle93.Despersonnesontessayédeporterçapendantlongtemps.Moi,j’aitrouvéçaunpeuvain.C’estcommecréeruntrucavantquelabasen’existeconcrètement.C’estunebonneidée,maisdelààavoirlacapacitédeporterunelutteàl’échelled’undépartement...Sit’eneslà,tuaslepouvoird’alleroccuperlaPréfecture,laMairie.MaisrienquesurSaint-Denis,onestdébordé ! Commentvois-tuleschosespourlesannéesàvenir,avecl’arrivéeduGrandParis,lavolontédechasserlespauvresdeSaint-Denis,lescontradictionsquivonts’exacerber ? Jevoisuneinsurrection,lesflammessurlesbâtimentsdessiègesdesentreprisesprivéesdeLaPlaine...Nonj’ensaisriencommentçavasepasser.Jevisdepuis2ansàSaint-Denisetjekiffecetteville.Maisd’unautrecôté,c’estdifficile.Ilyabeaucoupdemisèreetd’individualisme.Jenesuispasparticulièrementoptimiste.Ilyaunesolidaritédebaseetladébrouillequ’onvoitpartout,làoùilyadelamisère.Maisenface,cesontdesmastodontes,lesentreprises,lespromoteurs,lespouvoirspublics. Etl’Attiékéc’estuneperspective ? Quandt’esàl’intérieurdel’Attiéké,ilyabeaucoupdechosesdifficiles.Maisenmêmetemps,jetrouvequec’estunebonnepiste.Faireuneoccupationcollectiveetlerevendiquer.Êtreàlafoisdanslaréponsematérielledirecteauxproblèmesdelogementpourungroupedepersonnes,etaussidansl’actionpolitiqueaffichée.Aprèsjedisça,maistouslesdeuxjoursj’enaimarredel’Attiéké !Desfois,faceàl’individualisme,tutedisàquoibon... 1.Occupédepuisplusde4ans,le6Bestdésormaisunlieuconventionnéaveclespromoteursimmobiliersetlespouvoirspublics,pouraccompagner,surleplanculturel,lagentrificationducentrevilledeSaint-Denis.Vouspouvezlireàcesujet« Le6B,lagentrificationheureuse »surStreetpress.fr.2.InstallédansunancienbâtimentdelaSécuritéSocialeàSaint-Denis,lesquatduPav’Artrassemblaituncertainnombred’artistesetd’activités,surdesbasesinstitutionnelles.SelonunaccordpasséaveclaPréfectureetlaMairie,lelieuestdésormaisvide.Ilaccueillerad’icideuxansuncommissariat.3.Lapermanencelogementseréunitetaccueillelespersonneschaquelundide18h30à20h. Assia,habitantedeSaint-Denis,occupantedel’Attiéké.C’étaitpourquoilamanifestationd’aujourd’hui ? Ilyavaitplusieurscollectifsdemal-logésetdesans-papiersdeSaint-Denisetdesalentours.Lamanifestationportaitsurlaquestiondelaréquisition,étantdonnéqu’ilyaplusdedeuxmillelogementsvides,rienquesurlaville.Lademandeetl’exigencedescollectifsc’estjustementlaréquisitiondeslieuxqu’ilsoccupent. C’est-à-direlaréquisitionauniveaujuridique ? Oui,quelespouvoirsfassentcesréquisitions pourquelesgensquioccupentpuissentrester.L’Attiékés’estinstallédansunbâtimentrestévidependantplusd’unan.C’estdésormaisoccupéparunetrentainedepersonneset L’Attiékéc’estquoi ? Noussommesavecousanspapiers,avecousanslogis,travailleurs/euses,chômeurs/euses,étudiant·e·s,etbeaucoupd’autreschoses,deSeine-Saint-Denisetd’ailleurs. Depuisle28octobre2013,nousavonsréquisitionnéunbâtimentvideau31boulevardMarcelSembat,pouryouvrirleCentreSocialAttiéké.FaceàunerénovationurbainecyniqueetbrutaleàSaintDenis,menéeentreautresparlamairie,lacommunautéd’agglomérationPlaineCommune,l’ÉtatetlesgrossesentreprisesduBTPsurledosdespluspauvresetsouventimmigré·e·s,ducentrevilleàlaPlaineenpassantparplusieurscités,faceauxhaussesdesloyersetauxexpulsions,faceaufroidetàlapluie,faceauxmarchandsdesommeiletàl’insalubrité,faceauxlistesd’attenteHLMetauxcritèressouventinaccessiblesdeslocationsprivées,faceàl’individualismeetàl’isolement,nousagissonsensembleparnospropresmoyens.Onabesoindecelieupours’ensortir.C’estnotremaison.S’approprierunespacevacantpournouspermettrelarencontre,l’entraideetlacontre-attaque.L’autonomieçafaitdubien.Pourorganiserunesolidaritédirecteetlocale,ànotremesure,sanspoliticien-nesoupaternalisme,faceauxproblèmesdelogementetdepapiers,entreautre.Celieuestunespaced’organisationd’activitéspubliques.LeCentresocialAttiékéestunlieuouvertpours’organiseretrésisterensemble... Extraitsdutextedeprésentation,collectifattieke.wordpress.com ATTIEKEPASBOUGER OCCUPATIONSAUTOGESTIONS/SAINT-DENIS Alorsquesedéroulait,le13décembre2014àSaint-Denis,unemanifestationorganiséeàl’appeldeplusieurscollectifsdeluttepourlelogementetlespapiers,dontlecentresocialauto-organisél’Attiéké,quelquesparolesontétérecueillies.L’objectifétaitdequestionner,àl’appuidesexpériencesdechacun·e,lemotd’ordre« contrelesexpulsions,pourlesréquisitions ».Cesparolesenmouvement,recueilliesaufilouenmargedecettemanifestation,sontcellesdequelquesoccupant·e·sdel’Attiéké.D’autrestémoignagesdepersonnesextérieures,plusréduits,viennentcomplétercesentretiens.Au-delàdeleurcaractèreponctueletlocal,cesparolesdressentunconstathonnête,aprèsunanetdemid’occupationetd’activitésàl’Attiéké,etdévoilentlesperspectivesinévitablesdelaluttepourlelogementetlespapiers,àSaint-Deniscommeailleurs.DESSINSLOUP DEVANTL’ATTIÉKÉPENDANTUNATELIERVÉLO.
  7. 7. L’AUTREMENT7 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015 uncollectifs’estmisenplacepourfairevivrecelieu. Combiendecollectifsontparticipéàcettemanif ? Ilyavaitaumoinsquatrecollectifs.L’Attiéké,lesFrancs-Tireurs-quioccupentunbâtimentdepuis5moisàLaCourneuve-,lessignatairesdu« 4rueBonnevide »,composéd’unetrentainedepersonnesexpulséesdu67ruedeStrasbourg àSaint-Denis(enaoût2014,NDLR)malgrélespromessesnontenuesdelaMairie.Ilyavaitaussi« l’Étoiled’or »quiestunhôtelencoursd’expulsion,rachetéparlaSoreca1. Commentsenommel’ensemble ?Lecollectifdescollectifs ? Justement,àlafindelamanif,uneAssembléegénéraleétaitprévue,pourtenterderassemblertouscescollectifsautourdeperspectivescommunes,surlesdemandesderéquisitions,maisaussisurlaquestiondespapiers,dansl’objectifdecréerdessolidaritésetd’élargirlalutte. L’Attiékénesesuffitpasàlui-même !? L’enjeun’estpasuniquementl’Attiéké.Ils’agitsurtoutdeconstruireuneluttecommunepourlelogementetlespapiers,aveclesgensconcernés.L’Attiéképeut-êtreunpointdedépartpourd’autresluttes. ASaint-Denis,aveclarénovationurbaine,ilyadeplusenplusdepersonnesavecdesproblèmesdelogements,deplusenplusd’expulsions,commentvois-tulasuite ? LeprojetduGrandParisimpactedirectementSaint-Denisetseshabitants.Onlevoitàchaquefoisqu’ontientdestablesaumarché,beaucoupd’habitantssonttouchésparlaproblématiquedulogementetdespapiers.Lebutestdetransformercettecriseenuneforcepourélargirlefrontdescollectifsenlutteetlesoccupations. 1.Sociétémixtequirachètelesimmeublesinsalubrespouraprèslesdétruireetexpulserleshabitants. Boussad,occupantethabitantdel’AttiékéCommenttut’esretrouvéàl’Attiéké ? Jemesuisretrouvéàlarueaprèsavoirétéexpulséd’unlogementàPierrefitte.Enpassantdanslequartier,j’airemarquélebâtiment,avecdesbanderolesderevendicationspourlelogementaccrochéesauxfaçades.Undeshabitantsquej’aicroiséàcemoment-làm’apermisd’intégrerlelieu,enpassantparl’Assembléegénérale.Jedormaisdéjàdepuisunesemainedansunevoiture.C’étaitendécembre2013. Qu’estcequetupensesdelaréquisition ? Çaseraitunebonnechosepourl’Attiéké,laréquisition. Tuastoujourseudesproblèmesdelogement ? Depuisledébutdelaguerre ! Laquelle ? Depuis2001,mavenueenFrance. DepuisquetuesenFrance,tuastoujourseuceproblème ? Oui,ilyadespériodesouçasepassebien,etd’autrespluscompliquées. Parcequetun’aspasdepapier ? Oui,voilà. Commentfait-onenétantsans-papier,avecleproblèmedel’accèsautravailetdesfaiblesrevenus,poursetrouverunlogement ? Ladébrouille. Aujourd’hui,aprèslamanif,ilyaeuuneassembléedeplusieurscollectifsdesquats.Quepenses-tudecetteinitiative ? Ilfautcontinuercettelutteensemble. Parcequetupensesqu’êtreisolé... ? C’estpasfacile...delutterseul.Ilfautunevraiesolidarité. Quepenses-tudelanon-implicationdelaMairiesurlesréquisitions,malgréladisponibilitédelogementsvides ? Ilfautqu’ontrouvedessolutionsparrapportàça. Quelleseraitunedessolutions,d’aprèstoi ? Casserdesportes. C’estviolentdecasserdesportes ? Oui,maisonn’apaslechoix.Onestobligés.C’estsûrquepourlesvoisins,quandoncasseuneporte,c’estpastrèsrassurant. Etquandlesportessontouvertes ? Ahbah,onrentre. Onrentre,maisaufinalonfinittoujoursparsortir ? Lesflicsfinissenttoujourspardébarquer.Avant,lessquatscen’étaitpascommeça,etj’aisouventvécudansdessquatsdepuismonarrivéeenFrance. Etc’étaitcomment ? Cen’étaitpasorganisécommeàl’Attiéké,maisonavaituntoit.Dansmonpremiersquat,jesuisrestéde2001jusqu’en2004.C’étaitàPortedeParis.Parlasuite,touteunearmadadeflicsestvenuenousexpulser,lebâtimentaétécomplètementrasé,avectoutlequartier. Etencequiconcernelespapiers,oùenes-tu ? JesuisenFrancedepuis13ans,cequim’ouvredroitàlarégularisation. Ettuasdéposépourêtrerégularisé ? Bientôt.IlmemanqueencorequelquespreuvesdemaprésenceenFrancepourcertainesannées.1 C’estencoreuneporteàcasser... Exactement ! Qu’estcequetuvasfairequandtuaurastespapiers ? Bahjevaiscommencerpartravailleretdevenirsérieuxcommetoutlemonde,àpayermonloyer... Onvafairelafête ? Ôoui,unegrandefête !Etonvatoutcasser,danslebonsens...Taktaktak ! 1.Ledossierdedemanderégularisationqu’onaledroitdedéposeraprès10ansdeprésenceenFrance,exigeparmidenombreusespiècesadministrativesdesjustificatifsdesaprésenceenFrancepourchaqueannée.Cequin’estpastoujoursévidentpourdespersonnessanspapiers,notammentencequiconcernelesfichesdepaye. Azwaw,occupantethabitantdel’Attiéké.Quepenses-tudelamanifd’aujourd’hui ? Leproblèmeestqu’iln’yapasd’assisepopulaire.LamanifsedétachecomplètementdelaréalitésocialedeSaint-Denis,commesilesmilitantsagissaientsansappuinibase,surleplansocialetculturel.LaplupartdesmilitantsnesontpasnatifsdeSaint-Denis,doncilsn’ontpaslaculturedesquartierspopulairesd’ici.Ilyaunvraiproblèmedecommunicationavecleshabitants. Quepenses-tudumotd’ordre« contrelesexpulsions,pourlesréquisitions »? C’estunemanièrededire« Non »,avectouslesespacesetlogementsvidesàSaint-Denisalorsquetantdegensontdesdifficultéspourseloger.Desespacesetlogementsqu’ilfautouvrir.LaMairiedeSaint-Denisestdirigéeparuncommuniste,non ?Ilssontcensésêtrehumanistes.Etpourtantilsneréquisitionnentpas,c’estsurtoutlesgensquilefont...LaMairiec’estl’État,etl’Étatestlàpourprotégerl’État,etnonpaslesgensdeSaint-Denis.Leshabitantsdesbanlieuess’ensortentquandmême,ilss’approprientleursespaces...C’estlàoùsetrouvel’intelligence,làoùestlepeuple.L’instinct.Çaparle,çadialogue.C’estunecultureimmense,laculturepopulaire.Lavraie.Lasolidarité.C’estlarésistanceauquotidien,dansl’immédiat.C’estainsiqueleshabitantsdisent« Non »,àleurmanière...Sanscris,nislogans.IlyaeuunepériodeoùleshabitantsdeSaint-Denissortaientsouventdanslarue ! Lesannées80,c’étaittoutautrechose.Àl’époque,danslesbanlieues,ilyavaituneclassepopulaire,etdeséchangesavecl’immigrationditemaghrébine.Ilyavaitaussidesmouvementsmajoritairementmaghrébins...MaislaCGTétaitàleurtête.Lesouvriersétaientmajoritairementmaghrébins,maisaufinal,ceuxquidécidaientc’étaitlaCGT,latêtepensante. Lepeuplenedécidejamais parluimême ? Ilyatoujoursunsavoirofficielquivientopprimerlesavoirindividuel.Quiditqu’ilfautfinalementpenserainsi,etpasautrement. Quellessontlesperspectives ? Toutsimplementbriserlecapitalisme.Lesbanquiers,lesfinanciers,lesgrandesfamillesbourgeoisessontlasourcedetouslesproblèmes.LaCommunedeParisfaitsonretour,avecaufinal,l’exterminationdesclassespopulaires. Uneémancipationesttoujourssuivied’unmassacre ? Jenepensepasquelaclassepopulairealaforcedes’émanciper.Ellen’ajamaisréussieàprendreledessus. Etpourl’Attiéké,laseuleperspective,c’estlemassacredecelieu ? Non,maisonestperçuscommedessauvages.Unecatégorieànormaliser,àéduqueràlapenséeconvenue.Lerapportestbiaisé,c’estdéjàunmassacreensoi.Lelieufiniraparfermer,c’estinéluctable,delamêmefaçonqueSaint-Denisperdrasescouleurspopulaires.Maisl’Attiékérestetoutdemêmeunespacedetransit,unespaceoùonrespire.Lesquatc’estunespacedevie,derespiration.C’estl’oxygène.Ici,tupeuxt’asseoirpourréfléchir,essayerdecréerquelquechose,imaginer.C’estunespacederêve.C’estl’essentiel,cetteopportunitéderêverendehorsdelasociété,àquelquechosedenouveau. ProposrecueillisparSamuelLehouxetLyesKaci Pourdécouvrirunpeuplusl’Attiéké,lireletexte“Attiékéblues”deRôdelunep.30. “Onveutdesvraislogements.”Camara,membreducollectifdesBaras : « Àl’Attiéké,onaeuunecoordinationentreplusieurscollectifsdemallogésetdesans-papiersilya8mois.C’estcommeçaquej’aiconnul’Attiéké.L’unionrenforcechaquecollectif,pourquelaluttesoitplusvisible.LecollectifdesBaras,c’est350personnes.Voilàbientôt3ansqu’onlutte.Lepréfetrefusetoujoursdenousentendre.Soit-disant,« onnerentrepasdanslescritères ».Onvitdansdeuxlieuxdifférents,unàBagnolet,unàMontreuil.Ilyaquelquesmois,onaétéexpulséàBagnoletetonatrouvéunautrelieudanslamêmeville,dansuneancienneantennedePôleEmploi.Notreproblème,c’estqu’onestbeaucoupàêtresans-papiers.Entantquesans-papiers,jenepeuxpasprendredelogement,maiscen’estpasunevied’êtredansunsquat.Onveutdesvraislogements.Pourquoileslogementsrestentvides,jenesaispas,l’Étatconnaitsesdroitsmaisilnelesfaitpasrespecter. » Yasmine,habitantedeSaint-Denis : « J’aitrouvéquedanslamanifestation,çamanquaitdesloganspourlespapiers.Pourtant,lesexpulsionsàSaint-Denis,çaconcernebeaucoupdesquatsavecdessans-papiers.Danslesoccupations,desgensmilitantsrencontrentdespersonnesdanslagalère,ilsnesontpastoujourssurlamêmelongueurd’onde.L’autredifficultédanslemilieudessquats,c’estqu’ilestcomposémajoritairementdemecs.Lesfemmessans-papiersetsanslogementsontsouventinvisibles.Ilfaudraitoccuperunlieuuniquementpourlesfemmes » Charles,habitantdeVilletaneuse : « Jesuisplusfavorableauxréquisitionspopulaires,plutôtquecelleschapeautéesparlesmairies,sachantqu’ilyatoujoursuneformedediscrimination.Derrièreletermederéquisition,pourmoiilyadeuxchoses,parcequeilyamêmedespoliticiensquidéfendentça...Ilfautseméfieretêtreassezoffensif.Personnellementjen’attendsriendel’Étatpourmetrouverunlogement,etjeneleurfaispasconfiancepourlogertoutlemonde.Onabesoindes’organiseràlabase,aveclesgens,enserencontrantetenmultipliantlesréquisitionspopulaires.L’Attiéké,c’esttypiquementlegenredelieuquim’intéresse.Quelesréquisitionspuissentàlafoislogerdesgens,etenmêmetempsaccueillirunlieud’organisationpolitique.Jepensequec’esttrèsimportantetilnefautjamaisdissocierlesdeux.C’estcommeçaqu’onpeutentretenirunedynamiquecollectiveetéviterd’êtreenvase-clos,entremilitants. »
  8. 8. L’AUTREMENT8 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015 Unanaprèslagrandemanifestationdu19octobre2013àRome–quiaréussiàouvrirunimportantcycledeluttessocialesdansetcontrelacrise–laluttepourlelogementcontinueàprogresserqualitativementetquantitativement.Cesdernièresannées,iln’yaplusseulementlesgrandesmétropolesquisontimpliquéesdanslesluttesmaisdesdizainesdevillesdisséminéessurleterritoire.Enleursein,lesluttespourlelogementsontdestraditionsenracinéesquiremontentauxmouvementsautonomesdesannées70.Lacriseéconomiquea,eneffet,produituneurgenced’accueilquiintéressedesnouveauxsujetsetdesnouveauxespaces.Occupationsd’immeublesvidesetréseauxd’entraidemutuellequis’opposentphysiquementauxexpulsionssontlesprincipalesexpériencesdeluttesvécuesaujourd’huipardesmilliersdepersonnesquis’organisentpourseloger.Maisellesnesontpaslesseules,ontrouveàleurscôtéslescomitésdelocatairespourl’autoréductiondesloyers,lesluttescontrelesdéconnexionsdefournitures(eau,électricité),lescomitésd’habitantsdelogementssociaux(HLM)enluttepourl’entretiendesbâtimentsetcontrelesurpeuplement...Cesontquelques-unesdesnouvellesexpériencesqu’oncommenceàproduireautourdelaquestiondulogement. Lapauvretéquiserebelle.Famillesquiviventdebasrevenusetjeunesprécaires,chômeursetétudiants,migrantsetItaliens :c’estcequ’onappellela« nouvellepauvreté »quiserebelleetdevientunprotagonistedesluttespourledroitaulogement.Lesprolétaires,lesappauvris–dedroitsetdesalaire–rencontrentlesmouvementssociauxàtraversles « bureauxdelutte »etdécidentlavoiedelaréappropriationdirecte,pours’assurerunbesoinprimairecommeunlogementetsedéfendreduvoldeleursrevenusparlesloyers. « Onprendnosdroits« enluttant ».Aveccettehypothèsepratiquéequotidiennement,cettelutteestcapabled’ouvrirunepossibilitéderescoussepourtouslesgensquelagouvernancevoudraitvoirmendierdesmietteschezlesservicessociauxafinqu’ilsrestentdisciplinésetqu’ilsrenoncentàleurvolontéde« gagner »quelquedroit.Maisladignitéderevendiquersesdroitspourreprendrecequiestinterdit,sortirdel’isolement,pratiquerl’entraidemutuelleetapprendreàsedéfendrecollectivement...c’estjustementlabasedesluttes. Bienplusqu’uneluttepouruntoit.Celuiquiadécidéd’occuperestsouventlamêmepersonnequirefuseles« propositions »desassistantssociauxdevivredansdesstructuresd’accueilpoursans-domicilefixe,avechorairesd’entréeetdesortieetcontrôlespermanents.Lesfamillesdesréseauxanti-expulsionrefusentsystématiquementcesstructures,parcequ’ellespréfèrentl’occupationetlaluttepourl’obtentiond’unlogementsocial(HLM).ÀFlorence,lapremièreoccupation« féminine »estnéedelalutted’ungroupedefemmesquiadécidéd’abandonnerlesstructuresd’accueilpourreconquérirautonomieetdignité.Uneexpériencequisepoursuitdepuisplusd’unan,entreexpulsionsetrésistancescourageusesdesfemmes. Antagonismesocial.Lesrevendicationssocialesautonomescommelaréquisitionetlaréappropriationdeslogementsvidesdesgrandsparticuliers,ou commeleblocagedesexpulsionsavecl’autoréduction(refusdepayer)leloyer,ainsiquelespratiquesd’illégalitémassifiées :occupations,autoréductionsetpiquetsanti-expulsioncourentenparallèledansunmouvementquiacommencéàproduireunemenaceréellepourlegouvernement. Laguerreaumouvement.Aprèsdesmoisdeluttesdures,àpartirdemai2014,legouvernementRenzietlePartiDémocrateontdéclaréunevéritableguerreaupeupledelaluttepourlelogement.L’art.5du« Plan-Maison »dugouvernementRenzidénieàceuxquioccupentlapossibilitéd’avoirdescontratsdefournituresréguliers,etd’obtenirlarésidencedanslesmaisonsoccupées(cequiestnécessairepouraccéderàlasanté,àl’éducationetaurenouvellementdespapiers).Lesautoritéslocalessepréparentàexclurelesoccupantsdel’accèsauxlogementssociaux(HLM).Legouvernementavaitdéclaréqu’ilseraitdoncparvenuàréduirede40%lesoccupations« habitatives »...Maisaprès7mois,lesoccupationscontinuentd’augmenter.Lesoccupationsquiontsubilacoupuredesfournituresd’eauetd’électricitéontréponduavecunereconnexionillégaleaugrandjour,enrevendiquantledroitàl’autodéfensefaceauneloiinjusteetbarbare.Engénéral,l’applicationdel’art.5danslesvilless’estrévéléetrèscompliquéepourlesinstitutions,quisetrouvent,aujourd’hui,confrontéesaucontre-pouvoirréelconstruitparlesmouvements.C’estexactementsurlaconstructionducontre-pouvoiretsurl’oppositionsocialeauxgouvernementsdelacriseetdel’austéritéquesejoueledéfidesmouvementsdeluttepourlelogement. L.T.eF.C LeMovimentodiLottaperlaCasa(MLCMouvementpourledroitaulogement)deFlorenceestnéaudébutdesannées1990pourorganiserlespersonnesexpulsées(sfrattati),lesSDF,lesdemandeursd’asile(richiedentiasilo)faceàl’urgencedulogement.Ilreprésenteunréseaudesolidaritépourrésisterauxexpulsions,ouvrirdesmaisons,etopposerauxintérêtsprivésetinstitutionnelsdespratiquescollectivesetantagonistes :piquetsanti-sfratto,réquisitionsdelogementsvides,mobilisationsenville...Lanaissanceduréseau« AbitarenellaCrisi »,quimetenconnexionlesmouvementspourledroitaulogementdedifférentesvillesitaliennes,aouverten2013unenouvellesaisondeluttes :le19Octobreunemanifnationaleauto-organiséeàRomerassemblait100000personnesautourdelaLottaperlacasaetlaLutteNoTav(Leprojetdetrainagrandevitesse).Le19Janvier2014,unbâtimentréquisitionnéàFlorencepar12famillesdumouvementdanslecentrevilleestexpulsélejourmême.Troisjoursaprès,unnouveaubâtimentestouvert :ilrésisteàlapremièretentatived’expulsionmaisestexpulséenfindemois.Auxinstitutionslocalesquiproposentuncamping,lemouvementrépondenoccupantl’ex-HôtelConcordedébutFévrier.Lemoisquisuitestrythméparleslogan« Eau,lumière,gaz,dignité! » :l’occupationdesbureauxd’Enel(électricité)etunrassemblementenfacedusiègedePubliacqua(eau)revendiquentl’accèsauxfourniturespourleConcordeetlaréductiondescharges.Le22février,lemairedeFlorence,MatteoRenzi,estnomméPrésidentduConseil.Desmoisdeguerreintensesauxoccupationsseprofilenttoutdesuitedansl’article5du« Plan-Logement »,auqueldesmobilisationslocalesetnationalesrépondent,portantdanslesrueslesconflitsconstruitsdepuisl’automne.L’été2014,unimmeubled’unesociétéd’assurancessurlarueBaracca estréquisitionnépourenfairedesappartementspourdesfamillesetdesespacessociauxpourlequartierdeNovoli.Finaoût,lafournitured’électricitéduConcordeestcoupée :lesoccupantsbarricadentlarueetlareconnectent.Le14novembre2014,lemouvementparticipeàlagrèvesocialeaveclessyndicatsdelutteetlescollectifsdelycéensenlutte.Plusieurscortègesbloquentlavillepourserejoindreenfindematinéesurlesboulevards,formantunemanifunitairecontrele« Plan-Logement »,le« JobsAct »et« Labonneécole » :lesprojetsderéformedugouvernementRenzisurlelogement,letravailetlesystèmescolaire.Enfévrier2015,l’électricitéduConcordeestcoupéeànouveau,maislejourdupremieranniversairedel’occupationdel’hôtel,lesoccupantsontre-barricadélarueGoripourconnecterlebâtimentetgarantirlalumièreàtouslesgensvenuspourlabouffecollective.Àlafindumois,lemouvementouvredeuxnouveauxbâtimentsmaislapolicelesexpulselejourmême.Laguerrelancéeparlamairiefaceauxoccupationscontinuele4marsquandlebâtimentdelarueBaracca,réquisitionnéenaoût,ainsiqu’unautrebâtimentouvertplusrécemment,sontexpulsésparunvastedispositifpolicier.RueBaracca,desespacesavaientétéattribuésàungymnasepopulaire(palestrapopulare)etàunesalledecoursd’italien.Lesoir,à18h,unemanifdéterminéerassemblelesoccupantsexpulsésetdesgenssolidairesquisedirigentversunsiègelocalduPartitoDemocratico(PD).Lesflicschargentlesmanifestantset,ensoirée,CasaPound(organisationnéofasciste)exprimesasolidaritéauPD.Dernièrenouvelle :le10marsunrassemblentétaitappeléparleMLCenfaceduConseilRégionalpourcontesterl’approbationd’unenouvelleloisurlelogement :lapolicematraquelesmanifestantsetenblesseunquiesttransportéàl’hôpital. MM CONQUERIRSESDROITSENLUTTANTPOURLELOGEMENTENITALIE DUDROITAULOGEMENT ALALUTTEPOPULAIRE OCCUPATIONSAUTOGESTIONS/ITALIE OCCUPATIONSAUTOGESTIONSFLORENCE MANIFESTATIONDU17MAI2014«EXPULSONSRENZI»CONTRELEJOBS-ACTETCONTRELEPIANO-CASA.
  9. 9. L’AUTREMENT9 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015 Comments’inscritl’AskatasunadanslemouvementdescentressociauxenItalie? L’Askatasuna1estunCSOAnéen1996àTurin.Danslepaysagepolitiqueitaliendel’époque,ils’inscritcontrelatendancedes« disobbedienti »etprovientd’unerepriseduprojetd’« autonomia ».AprèsGênes2001,peuàpeu,àpartirdel’oppositionàlaguerreenIrak(2003)s’estconstruitunréseaunationalquireliel’AskaavecleNewroz(Pise),leCrash(Bologne),l’Ex-Karcere(Palerme),Guernica(Modena),Dordoni(Cremona)etd’autresqui,depuis2007,s’identifientautourdusited’informationetd’analysepolitiqueInfoAut2. Auniveaudelaville,ils’agitdelaréalitépolitiqueturinoiselaplusfortedepuis1999environ.L’histoireduCSOAaétémarquéeparunviolentraiddelapolicele1er mai1999conduisantaupassageàtabacetàl’arrestationd’unecentainedepersonnes(militantsetfamillesréunispourunefête)etàladévastationdulieu ;opérationlancéeàlasuitedelacontestation,lejourmême,auseindudéfiléinstitutionneldu1ermaideladécisiond’interventionmilitaireauKosovoparlespartisdelagaucheaupouvoir.Parlasuite,danslapremièredécenniedesannées2000,l’Askatasunaagrandiets’estrenforcéegrâceauxmouvementsétudiants,auxmobilisationsantifascistesetcontrelaguerre,etsurtoutàlaparticipationdanslalutteNoTav.LeCSOAmaintientuneprésencesignificativedemilitantsdanslesécolessecondairesetdanslesfacsdelaville ;cequin’ariend’étonnantpuisquelesmouvementsétudiantsreprésententhistoriquementle bassinprincipald’adhésionmilitanteauxcentressociaux. Quelleestaujourd’huilaconceptionetl’utilisationquel’Askatasuna faitdesoncentresocial ? Lecentresocialestselonmoiunespacepolitiquesignificatifquiauneplaceprimordialemaisrisquededevenirunelimitesil’ons’yrenferme.Ilfautêtrecapabled’allerau-delàducentresocial.Pournous,c’estunebasequinousoffreunestructureafind’accueillirlesactivitéshebdomadaires,encemomentla« palestrapopolare »3 et« sportelloPrendocasa »4,etlesinitiativesponctuellestellesquelesrencontres-discussions,lesprésentationsdelivresavecl’auteur,lesdébatspolitiquesavecd’autresgroupesetcollectifs,lelancementdecampagnespolitiques.Auseinducentresocialontégalementlieulesréunionsdesdifférentscollectifs,celuidel’Askatasunaévidement,maiségalementcellesducollectifautonomedesétudiantsdesécolessecondaires(Ksa–Kollettivostudentescoautorganizzato)etd’autrescollectifspolitiquesplusoumoinsorganiquesàl’identitéetauparcoursducentresocial. Au-delàdesinitiativesliées(directementouindirectement)aucentresocialmême,lastructureestutiliséeaussipardesgroupesavecdesprojetspropres :encemomentlecentresocialestutiliséparungroupemusicaletthéâtraletun« comitédequartier ».Fondamentalement,lecentresocialestreconnucommelesiègeducollectifpolitiquemaisparallèlementnouscherchonsàlemaintenirouvertàdifférentesutilisations.Nousleconcevons commeuneinterfaceaveccequinousentoure :quartier,sujetsociaux,composantejuvénileetc. Enoutre,nousassumonscomplètementl’utilisationducentresocialpourl’autofinancement,indispensableànosluttes,etrefusonsdeconsidérercelieu,positionselonnouspurementidéologique, commeunilotau-delàdelasphèremarchande.Onyorganisedoncdenombreuxconcertsavecventedeboissons.Lessoiréespeuventêtregratuitesoupayantesmaisnousnesommesjamaisrigidessurl’entrée,lesprixsontbeaucoupplusbasquedansleslocauxcommerciaux,institutionnelsou« alternatifs ».Personnen’estpayépourfairelebaroupoursuivrel’organisationdessoiréespuisquecesactivitésfontpartiedelamilitanceoùchacundonneselonsespossibilités,sontemps,savolonté.Toutcequiaétéorganisécommeconflitsocialoupolitiquependantpresquedeuxdécenniesaétéfinancéaveccessoirées(fraislégaux,matérieldecommunicationetautrematos).C’estcequinouspermetderesteréconomiquementtoutàfaitindépendants,àladifférenced’autrescentressociauxitaliensquisefontfinancerpardesentreprisescoopératives,despartispolitiques,lesmairies,etc. Tuasmentionnétoutàl’heurel’importancedesortirdescentressociaux.Qu’est-cequecelaimpliqueconcrètementpourl’Askatasuna? Avantderentrerdanslesexemplesconcrets,ilestimportantdesoulignertoutd’abord,quepournous,touteslesstructuresquel’onutilisependant lesluttes,ycomprislecentresocialAskatasuna,sontdesmoyensetnondesbuts.Uncentresocialestavanttoutuninstrumentpourrenforcerlesmouvementssociaux,cen’estpasunlieupourconnaîtredesamis,créerunghettoetvivreunevieconsidéréecommeplusbelledanslamêmemerdecapitaliste. Danscesens,sortirdescentressociaux,çaveutdireallerdanslesquartiers,danslesécoles,danslesfacs,surleslieuxdetravail.L’objectifestd’êtrecapabledebougeravecdescentainesvoiredesmilliersdepersonnes.Pourcelailfautintervenirdanslecontextesocialgrâceàl’enracinementdansleterritoiredemilitant·e·sayantuncadrepolitiqueclair.C’estcequel’onaréussiàfaireaveclemouvementNoTav :êtreprésentdansunmouvementdemassedepuisletoutdébut,aveclacréationdu« Comitédeluttepopulaire »àBussolenoen2001,etêtrecapableencoreaujourd’huid’yinfluer. Unedesplusgrandeslimitesdel’Askaestdenepasarriveràdépasser,enville,uncerclerelativementlimitédecamaradesactifs(150environ)etdesoutienssolides(quelquesbonnescentaines)etdoncdenepasposerensoiunvraidéfientermedeforcessociales.Cequinenousempêchepasdeconstruiredesparcourspolitiquesdelutteavecdifférentssujetsetréalitéssociales(étudiant·e·s,précaires,migrant·e·s,jeunes,luttesécologiquesetdedéfenseduterritoire)dansunepositiondeconfrontationtoujoursradicalementanti-institutionnelle.Ceci,toutefois,sansconfondrenotredéterminationpourleconflitetlatransformationsocialeavecunesolutionfacileethypocrited’autoréférentialitéetlerefusabstraitducaractèredynamiqueetambivalentdetoutcequenousentoure.Delamêmemanière,onparticipeégalementàdesmouvementsréformistesouaxéssurdesrevendicationsspécifiques,siçanouspermetderentrerencontactavecdessujetssociauxquipeuventseradicaliserpendentlesparcoursdelutte.Noussommesparexempleprésentsdansdescomitésdesenseignantsoudetravailleursautorganisés,dansdescomitésdeluttedequartieroudeterritoire. Ensomme,notreoppositionauxchoixduLeoncavallo,cellesdes« disobbedienti »oud’autrescentressociaux,concerne l’approcheetlesfinalitésqu’onsepropose :êtreincompatibles,nonsubalternesauxoffresdesmairiesetdespartispolitiques,nonrécupérablesinstitutionnellement,visantunprojetd’autonomiedeparcoursdelongterme.Celadit,onchercheàéviterlesécueilsdelapuretéidéologique,aussibiendanslesmoyensdeconfrontationutilisés,quedanslessujetspolitiquesvisés,quipeuventmêmeêtrenonconventionnels(danslatraditiondegaucheouextra-parlementaire).Laquestionesttoujourscelled’articulerunecertaineflexibilitétactiqueaccompagnéed’uneforterigiditéstratégique. Quelsseraientcessujetspolitiquesvisésnonconventionnels ? IlfautprendreacteenItalieduvidepolitiquelaisséparlagaucheinstitutionnellequiexpliqueenpartilesuccèsdepartipopulistetelqueles« 5Stelle ».Ilestnécessairederegarderetd’intercepterlaproductionsocialequiensuit,mêmesdesgroupessociauxquinesontpaspolitiquementdéfinis,voirequisonttraditionnellementclassifiésàdroitetelsquelaclassemoyenne,aujourd’huisifrustrée.Cessujetsontdesfortespotentialitésdeconflitsocial,commel’aprouvélarévoltedes« forconi »àTurin.Du9au11décembre2013,lavilledeTurinaététraverséeparunemobilisationhétérogènedepetitsartisans,commerçantsambulants,travailleursindépendantspressurésparlespolitiquesfiscales.Cesgroupesontfortementdérangélacirculationdelaville,avecdesblocusdutraficetdelagrandedistributionmarchande.Lemouvementdesforconis’estenréalitédéployéàl’échellenationaleàtraversuntravailderéseaudepetitsregroupementscorporatifsdemétier(politiquementtrèsambigu).ToutefoisdanslavilledeTurin,lamobilisationaétédépasséeparuneparticipationlargedesecteursnonreprésentésparcescorporatismesetpardescentainesdejeunesdelabanlieueturinoise.C’estlaseulevilleoùlacompositiondesparticipantsaétémixteetlesobjectifsvisésclairscommel’ontprouvélesconfrontationsaveclapolicedéclenchéessouslesièged’Equitalia5etlepalaisdugouvernementrégionalpiémontais.Cecin’estqu’unexemplerécentdephénomènesocialambiguquiatraversélavilledeTurin,maisc’estauseindecesluttesqu’ilfautcréerdesliensconcrets,enessayantderadicalisersoitlesmobilisations,soitlesreprésentationspolitiquesquisediffusentdanscesdernières.Ensomme,onsesalitlesmains,onn’estpaspurs,onutilisetoutcequipeutêtreutilisablepourcréerduconflitsocial. Proposrecueillisettraduitsdel’italienparVirginia 1.« Liberté »enbasque.2.www.infoaut.org(certainsarticlessontdisponiblesenfrançaisetenanglais)3.Activitéssportives(boxe,capoeira,artsmartiaux).4.Permanencelogement.5.Agencedeperceptiondesdettesduesàl’État. L’entretiencomplet« Unehistoiredescentressociauxoccupésautogérésitaliens :lesCSOA(centrosocialeoccupatoautogestito) »estdisponiblesurwww.infoaut.org. S’OUVRIRSURLESLUTTES,SURLARUEEXTRAITSD’UNEDISCUSSION AVECGIANLUCADUCSOAASKATASUNA OCCUPATIONSAUTOGESTIONS/TURIN
  10. 10. L’AUTREMENT10 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015 EntretiencroiséavecEzgiBakcayetTugceOklay. EzgiBakcay :Jetravailleàl’universitédeMarmaraàIstanbul,j’enseignelathéoriedel’art,jetravaillesurlecinéma,lasculpture,toutenétantsociologue.JefaispartiedumouvementsocialurbainImece. TugceOklay :JesuisétudianteàParis8etjefaispartieducollectifTaksimàParisquiproduitdel’informationsurcequisepasseenTurquie. L’occupationduparcGezi,mai-juin2013 :l’AKPenlignedemireEzgi :C’étaitle28mai.NousétionsdansleparcGezipourmanifestercontrelaconstructiond’uncentrecommercialaucentreduplusgrandparcdelaville.Ilestimportantpourlessans-abris,pourlesgays,pourlestrans,pourlesgensquipassentdutempsaucentredelaville.Ilyatoujourseuunecertaineculturesouterrainedansleparc,ilestunlieud’expériencepourlesmarginaux. Le1ermai2014,uneamiem’arenduvisiteetm’aditqu’ilyavaitdesmachinesdeconstructionprèsduparc.Nousnoussommesmobilisés,etenquelquesheuresnousétionsdansleparc.Nousn’étionspasnombreux.Lematin,quandlapoliceestarrivée,leurattaqueaététrèsviolente,etlesmachinessontrentrées.Lesimagesdecetteinégalitéentrelesforcesontétéundéclencheur.Lesoirdu1erjuin,lesgensontpassélepontduBosphoreenmarchantdepuistouslesquartiersd’Istanbul.Ilyavaittouteslesclassessociales,touteslesculturesquisesontmobiliséespourgarderceparc.C’étaituntournant,mêmesinousavionsvécudesmobilisationsplusimportantes,plussymboliquesqueça. Commenttuexpliquesqu’autantdemondeaitsuivitladéfensedecepetitparc? Ezgi :Personnenepeutexpliquerpourquoimaisc’estvenuauboutd’uneaccumulationpourpleindegens,uneaccumulationd’énergie,derage.Ilyavaittoutessortesderaisonspolitiques,ellesconcernaientsurtoutlesdispositionsprisesparlegouvernementsurlaviepersonnelle,danslaviequotidienne,contrelesfemmes,contrel’éducation,lasanté,lasécuritésociale.Danssesdiscours,Erdoganessayaitdediviserlapopulationendeux.« Lespauvres,etlesouvriers,sontavecmoi,etvouslespetits-bourgeois vousêtesàpart,vousn’êtespaslepeupledelaTurquie. »Aucontraire,ilavaitcréésaproprebourgeoisie,maisilprétendaitavoirlesouvriersdesoncôté.Onsavaittrèsbienquelesouvriersavaientperdubeaucoupdechosessousl’AKP.Maisaveclesréseauxdesolidaritééconomiqueàtraverslepartipourlesgensquiontdesbasrevenus,l’États’estcrééunebaseélectoraleetagagnéunecertainelégitimitéquiluiapermisdes’attaquerauxlibertéspersonnelles,àlalibertéd’expression,etaussiàlapossibilitédevivredefaçonlibertaire.« VotesAKPoutuperdstonboulot ».Lesfamillesnombreuses,cellesquiontcinq,huitenfants,seretrouventsouventàl’AKP,carellessontvenuesàIstanbuld’autrespartiesdelaTurquieetfonctionnentcommedescommunautésquinepensentpasàlapolitiquemaisàlasurvieéconomique.Quandtuparlesaveceux,ilstedisentqu’ilsdétestentErdogan.Àl’occupationdeTaksim,ilyavaitdesgensquivivaientdanslaprécarité,engénéral,ilsnesavaientriensurleurfutur.EnTurquie,tupeuxt’ensortirsituasadhéréàl’AKP,tupeuxavoirduboulot,sinontuesprécaire. Imece,lasolidaritéruraleenville...Ezgi :Imecec’estunsymbole.Uneformedesolidaritétraditionnelledanslesvillagesentrelespaysans.Etonacommencéàconstruiredessolidaritéssurlemêmemodèledanslaville.Noustentonsdeconstruireundiscoursafind’unirlesluttescontrelarénovationurbaineetladestructiondescampagnes.EnTurquie,ilyadesconstructionsdecentraleshydrauliquesquidétruisentlanature.Notreorganisationestlapremièrequis’estposécesquestions.Nousl’avonscrééen2006.Ilyavaitdesurbanistes,desarchitectes,moijenesaispasquijesuis !Nousavonsvuqu’ilyavaitunbesoinàceniveauetnousavonscommencéàtravaillerdanslesquartiers. Quandnousavonschoisidetravaillersurlaquestiondesproblèmesurbains,lesautresmouvements,lespartispolitiquesdegauchenousméprisaient.Ilsavaientundiscoursthéoriquegénéral :ilfautparlerdel’économie,dumodedeproduction.Maispetitàpetit,nousavonsbienvuquelaquestiondesclassessociales,laquestiondesluttes,passentparl’espaceurbain,trèsétroitement,etpendantcesdixannées,j’aivuquecertainspartispolitiquescommençaientànousinviterpourparlersurlesquestionsurbaines. LarénovationurbaineàIstanbulmontrequelavillen’aplusbesoindelaclasseouvrière.Ilsontfermélesusines,etc’estlesecteurdesservicesquiestcentraldansl’économiedelaville.Lesouvrierssontchassés.Maiscen’estpasquelaclasseouvrièren’estpasdanslaville,aucontraire.Lemouvementdesouvrierspasseparl’espacepublicurbain,carl’Étatlesmetàlarueaveclarénovationurbaine.C’estpourquoivouloirmenerunepolitiquedeluttedeclassepasseparunecompréhensiondesdynamiquesdelaville.Aveclachambredesarchitectes,etd’autrescorpsdemétiers,onacommencéàmiliterdanslesquartiers,àêtreprésentscontrelesdémolitionsdemaisons.Sulukuleaétéuneluttetrèsimportante,avecunéchointernational[quartierducentreville,oùdesmilliersdeRromsetdeTurcsviventensembledepuisleXIe siècle,NDLR].En2006,l’ÉtatadécidédechassertouslesRromsetdedétruiretotalementlequartierpourreconstruiredesmaisonsdanslestyleottomanpourlesriches.Maislepeuplequivivaitdanscequartiern’étaitpasunacteurdelamobilisation.Voilàlesavocats,lesartistes,lesurbanistesquiontprislaplacedupeuple.Celaaétéuneleçonpournotrehistoiredesluttescontrelarénovationurbaine.Auboutdedixansdeluttes,onseconnaissaitbien. Quandnousnoussommesretrouvésfaceaugouvernement,nousétionstousprêts.Nousavonstrèsviteproduitdel’information,nousavonsrapidementélargilesujetdelamobilisation.Cen’étaitpasjusteunparc,ilnes’agissaitpasdequelquesarbres,maisdel’occupationdetoutelaville,celaconcernelaclasseouvrière,lesimmigrés,lesLGBT,celaconcernetoutlemonde.Ilfallaitvitepolitiserlaquestionurbaine.Àlafin,nousétionsdeuxmillionssurlaPlaceTaksimetnousétionstrèssurpris,personnenes’attendaitàautantdemonde.Nousnesavionspascommentgérercetteforce.Uncomitéouverts’estconstituéavecdesréunionschaquematinoùceuxquiluttaientsurlesquestionsurbainessesontretrouvés.Jamaispersonnenesemettaitenpositiond’êtreunleader,parcequepersonnenevoulaitêtreleleaderdequelquechosecommeça.Lesgrandesorganisations,partisetsyndicats,étaientcomplètementmuets,ilsontlaisséleurplaceauxcomitésdel’occupationquieux-mêmesnevoulaientrienfairesurleplan politique,ilsnefaisaientqu’unegestionmatérielle,c’étaitpratiquepourlegouvernement.Lespolitiquessesontretiréspourpouvoircomprendrecequisepassaitetreveniraubonmomentpourrécupérercequ’ilspouvaient,maisilsn’ontpaseul’occasiondelefaire.Ilyavaitdescantines,toutcequetupeuximaginerpourpouvoirvivreensemble.Ilyavaitunjardin,unepetitecrèchepourlesenfants.Nousenétionsarrivéslàetlapoliceestvenuenousdire :demainvouspartez[le15juin2013,NDLR].Nousavonsalorsfaituneréunionoùplusde250personnesontprislaparole,leparcs’estdiviséenpetitsgroupesrépartisenquartiers,avecdesreprésentants,ilyenavaithuit.Pendantcetteréunionde24heures,nousavonsbeaucoupdiscutédecequ’ilfallaitfaire :partirouresterdansleparc.C’étaituneexpériencedémocratiqueincroyable. L’écoledesbarricadesEzgi :LesKurdes,lesHalévis,étaientdéjàhabituésàsebattredanslesrues.Ilsétaienttoujoursdanslesquartierschaudsoùchaquesoirilyavaitdesviolencespolicières.Ilfautledire,nous,lespetit-bourgeoisdesmouvementssociauxurbains,nousnousretenionsbeaucoupplus.Devantlesbarricades,ilyavaitdesjeunesquin’avaientparfoispasplusdequinzeans,torses-nu,sansmasque,sansrien,etc’esteuxquisesontfaittuer.Ilyavaitunsloganquiaétéinventépendantl’occupation :« lesmanifestantsrichesontdesbeauxmasquesàgaz ».LesgensduquartierdeBesiktassontvenusparcequeleurquartierestprochedeTaksim.LesmilitantsduclubdefootdeBesiktasprotégeaientleparcetceuxquil’occupaient.Lesbarricadesétaientdespetitesécolespourapprendreàsebattreaveclapolice.Ilyavaitdesgensquisavaienttrèsbiencequ’ilfallaitfaire,etilsontrencontrédesétudiantsensculpturequisavaient aussiutilisercertainsmatériaux.Lesbarricadesavaientdesnoms,c’étaitdevenuimportantpourserepérerdansl’espace.Ellesontpunousfairegagnerdutemps,cinq,dixminutes,unedemi-heure,maisellesn’avaientpaslesmoyensderésisterplusfortement.LesmilitantsduclubdeBesiktasontvoléunemachinecaterpillaretilsontattaquélescanonsàeaudelapolicequis’estsauvée.C’estgrâceàdesactescommeceuxlà,etàl’humourquiallaitavec,quenousavonsputenir,carnousétionsterrorisés :situsorstupeuxmourir,tefaireblesser,perdreunœil,toutçaestpossible. DanslesouffledeGezi :dessquatsàIstanbulEzgi :LesquatDonQuichottesesituedanslequartierdeKadiköy,surlariveasiatiquedelaville,quiesttoujoursunpeupluslibre,plusfacileàvivrepourlesgenscommenous.IlyaunpetitquartierdansKadiköyquis’appelleYeldegirmeni,« leMoulin ».Desartistes,desétudiants,sesontinstallésdepuisplusieursannéespourpouvoirvivreplusfacilement.C’estunquartierhistoriqueottoman.Aprèsl’expériencedeGezietl’énergiedel’occupation,deuxmoisaprès,lesgensontdécidéd’ouvrirunimmeublequiétaitenmauvaisétat,ilsontdûrefaireuneporte,desmurs.Etlesquats’estappeléleDonQuichotteàcausedunomduquartier. Ilyavaitaussilesforums,deshabitantsd’unquartierquidiscutentdeleursproblèmespolitiques,duquartier,poursemobiliserensemble,ilyenavaitdansleparc.C’estuneformed’organisationlocalepourlesgensquinefontpaspartied’uneorganisation.Cesforumsontdonnélachanceauxgensnormauxdesemobiliser,derencontrerleursvoisins,dediscuterdessujetspolitiques.AprèsGezi,leforumduquartierdeKadiköyaprisladécisiond’ouvrirunsquat.Aveclesouvriersdel’usineKazova[voirplusloin]onyafaitunesortedemarchéoùonavenduleurspulls.Ilyaunecantine,ungroupequirécupèredeslivrespourles EXPERIMENTERLESALLIANCESDEL’OCCUPATIONDEGEZI AUXPULLSSANSPATRONSD’OZGURKAZOVA OCCUPATIONSAUTOGESTIONS/ISTANBUL SERKANGÖNÜŞ,AYNURAYDEMIR,YAŞARGÜLAY,MUZAFFERYIĞIT,LESQUATREOUVRIERSQUIONTRELANCÉKAZOVAENAUTOGESTION,«NOUSSOMMESOUVRIERS,NOUSAVONSRAISON,NOUSALLONSGAGNER».HALILALTINDEREOZGURKAZOVA,SCULPTUREENIMPRESSION3D,2015. “Vouloirmenerunepolitiquedeluttedeclassepasseparunecompréhensiondesdynamiquesdelaville.”
  11. 11. L’AUTREMENT11 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015 prisonniers.Ilyaunecommunautésquatquis’estformée,l’autrejourilsontessayéd’occuperlaplusgrandegared’Istanbul.Maisiln’yapasd’habitantauDonQuichotte.Cen’estpashabitable,etiln’yapasnonplusl’expériencedegérerquelquechosed’aussicompliqué.Unautresquataouvert,puisencoreunautre,leKafkaàBesiktas,maisilyadesproblèmesjecrois.DonQuichottec’estunlieusymbolique :produirequelquechoseensemble,construireàpartirdelarécup’,nettoyerl’immeuble.Maintenant,jepensequenoussommesunpeughettoisés.EnTurquie,lesgenscommenous,lagauche,leslibertaires,nousvivonsdansdespetitsquartiers.Ceux-ciontfaituncertaineffortverslesgensduquartiers,maiseuxsesententtrèsétrangersàleurmodedevie. Tugce :Ilyaunecertainepolarisationdanslasociété,cen’estpasseulementlecasdecesquat,c’esttoutlemondeenTurquie.Legouvernementaessayédemarginaliserleshommesetlesfemmesquihabitentensembledanslesimmeublesencolocation.C’estuneformedepropagande.“Dans unsquat,ilsferaientdusexepartout.”[rires]Maisc’estçalediscoursdupremierministre. Est-cequ’ilyaunprocèspourleDonQuichotte ? Ezgi :Non,cariln’yapasunpropriétaireprécis.LamunicipalitédeKadiköyestdegauchedoncçavabien,çavacontinuer.DanslequartierdeTarlabasi,depuisdeuxans,unecantineautogéréeorganisedesrepaschaquesamedipourlesmigrants :Mutfak[abréviationturquede“cuisinesolidairepourlesmigrants”,NDLR].C’estuneassociationdesolidaritéaveclesmigrantsquialancécettecantineilyaplusdedeuxans.Ilsrécupèrentgratuitementdesproduitsdumarchéetilslescuisinentaveclesmigrants. Tugce :C’estunquartierdemigrantsquiestviséparlarénovationurbaine,etilyabeaucoupd’expulsions. Ezgi :Encemoment,ilyabeaucoupd’immigréssyriens.Lesimmigrésontchangécesdernierstemps.EtlesKurdesrejettentlesSyriens.Lesenfantssontlesacteurslesplusimportantsdelacantine,ilsviennentchaquesamedipourcuisiner.Maisilsontdeschefs,ilyaunehiérarchietrèsstricteentrelesenfants.Ilssontsouventkurdes,trèsdurspournepasdireviolents.Lesfamillessyriennesviventdanslesrues,demandentdel’argent.Legouvernementneleurariendonné,etilssontdevenusdesmendiants.Ilsontoccupédesmaisonsdétruites.Onpeutoccuperunimmeublevide,c’estcompréhensible,maisunimmeubledétruit ? Vousvoudriezouvrird’autressquatspourhabiter,s’organiser ? Ezgi :Oui,biensûr,nousavonscetteidée-làentête,nousvoulonscontinuerl’expérience.Aprèslesélections,toutlemondeacomprisquelevoteetladémocratiebourgeoiseneservaientàrien.Ilfautrésisterdanslesmargesdelaville,tenir.Ilfautpouvoircontrôlerlesloyers,ilsaugmententetonassisteàune« boboisation »delaville.EnTurquie,c’esttrèsdifficiledefaireuneoccupationillégale,delafairedurer.Lessquats,lesforums,lesjardinspartagés,lesnouvellesorganisations,çanousmontreuneautrevoieouverteparGezipourfairedelapolitiqueet participeràlatransformationdelavie.Iln’yapasd’organisationstricteethiérarchique.ÇavachangeràIstanbul,onn’attendriendespartispolitiques. Lespullssanspatrond’ÖzgürKazova,uneexpérienced’autogestionEzgi :Ilyavaituneusinedetextile,Kazova,oùlepatrons’estdéclaréenfaillite[le27février2013,NDLR].Iln’avaitpaspayélesdeuxderniersmoisdesalairedesesouvriers.Ilafermél’usineetilestparti.Lesouvriersontfaitdesmanifestations,etàlafinilsontvuquel’usineétaittoujourslà,qu’ilspouvaientproduirequandmême.Ilsonttrouvédespullsàmoitiéfaits,maisilspouvaientlesfinir.Ilssontretournésdansl’usineetilsontrecommencéàproduire.Danscettesituation,ilyaeubeaucoupdesolidaritépoureux,ilyavaitdesorganisationsdegauche,desartistes.Àlafin,ilsontdécidéd’ouvrirunmagasinpourvendrelespullsetilssontvenuschercherdesartistespourendessinerdenouveaux,maisaussipourconstruirelemagasin,c’étaitungrandprojetquenousmettionsenplaceensemble.Nousavonsinvitélesartistesaveccemotd’ordre :veneznousallonsinventerunenouvellevieetc’estlacréativitéquivaparler,lesouvrierslespluscréatifssontlàaussi,vouspouvezfaireaveceux.Etàlafin,onacommencéàproduire,onaouvertlemagasin,onafaitundéfilédanslarueoùlesmannequinsétaientlesartistes.Beaucoupdegensvenaientacheterdespullsensolidaritéauxouvriers. Lesouvriersétaientdix.Maisuneorganisationd’extrêmegaucheestvenueetilsontditqu’ilsavaientbeaucouptravaillépendantl’occupationetqu’ilsavaientledroitd’êtreici.Ilssesontinstallésdanslemagasinetilsontcommencéàtravailleràlaplacedesouvriers.Ilyavaituneseulepersonnequiétaitdecetteorganisationparmilesouvriers,ilatravailléetilarecrutéquatrepersonnes.Lesautresouvriersontditqu’ilsétaientd’abordicipourgagnerleurvie,qu’ilsdoiventdéjàfairelarévolutiondansleurviequotidienne.L’organisationvoulaitconstruireunecoopérative,maiscettecoopérativetravaillaitpourleprofitdel’organisationetpaspour leprofitdesouvriers.L’organisationdisaitquec’étaitjustedeslumpenprolétairesquivoulaientgagnerdel’argent.Jesuisdevenufolle,etjelesaidéfenduendisantqu’ilsvoulaientjustegagnerleurvie,ilssontdesouvriers.L’organisationdisaitquenon,c’estlarévolutionquiestplusimportante.Alorsilsontchassélesouvriers,ilsnousontchassédumagasinqu’onafaitavecnosmains,nousn’avonspaspuparler. Tugce :Lesouvriersontperdutoutesleschosesqu’ilsavaientgagnépendantlalutte. Ezgi :Plusqueça,ilsontperduconfianceenlagauche,auxgens,ilsonttoutperdu.Surlesdixouvriersdudébut,ilyenacinqquisesontfaitexclure.Lemagasinn’estpasfermé.Ilsneproduisentpluscarilsontfermél’atelier,ilsachètentdespullsetilslesvendent.Ceuxquisesontfaitexcluredisaientquec’étaitleurhonneurdeproduirelibrement,defaçonautogérée,etqu’ilsvendaientaprès.Cen’étaitpasdespullsachetésdeChineouden’importeoù.Onvendcequ’onproduitlibrement.L’organisationleurdemandaits’ilss’étaientdéjàfaitblesserdanslesmanifestations,s’ilsétaientdéjàallésenprison,sicen’étaitpaslecas,ilfallaitqu’ilslefassent.Çafaitdesannéesquecetteorganisationexiste.Certainespersonnesdisentquec’estuneorganisationquiaétéproduiteparl’État.Ilssonttrèsnombreux,trèsenracinés,trèsdispersés.IlsétaientaussiàGezi,maislàilsn’ontrienpufaire. ProposrecueillisparJulieC.etElieOctave,juin2014,Paris.Photos:ComitédesoutienàKazovaEntretienetarticlecompletsur :cnt-f.org/international Presqueunanaprèscetentretien,quatreouvriersd’ÖzgürKazovaontcontinuéàrésister.Courant2014ilssontretournésàl’atelieretontrecommencéàproduireaveclesmachinesencoresurplace,quiappartiennentlégalementàunancienouvrierquinetravailleplusetquiacceptedeleurlaisser.Aprèsunlongrapportdeforceavecl’organisationstaliniennequitentaitdetuercetteexpérienceuniqueenTurquie,ilsontréussit,aveclecomitédesoutien,dontfaittoujourspartieEzgi,àreprendreleurplacedansl’usine,etàlancerunecampagnedesolidarité,malgrélespertesfinancières.Aujourd’hui,unecinquièmeouvrièrelesarejoint,ilsarriventàproduiredespullsavecdelalaineécolovenued’Italie,etdest-shirtsavecdesimprimésissusd’ateliersmenésavecdesartistes.Ilsrecherchentdelamatièrebrute(laineetcoton)bioetautogérée(sivousavezdestuyaux !)etcommencentàsemettreenlienavecd’autresouvriersquisesontlancésenautogestion.Àl’imagedecetterencontrequ’ilsontfaitàEdirne,prèsdelafrontièregréco-turque,aveclesouvriersgrecsdeVioMe,marquantledébutdevisitesmutuellesprévuesdanschaqueusine!Deséchangesdesolidaritéseconstruisent,300pullsdeKazovaontétéenvoyésàKobané.Ilsarriventàdégagerdésormaischaquefindemois,300 €pourchacun,péculeencorefragilepourvivre,maisbonsigneaprèstouscesobstacles.Descontactsavecdesétudiantsleurouvrentl’accèsàdifférentspointsdeventedanslescampusd’Istanbuletd’Ankara :surunefacdespullssevendentavecunecoopérativeétudiantededistributiondeproduitsmaraîchersdelarégionstambouliote!N’hésitezpasàleurrendrevisite,àcommanderensolidaritéouencore,sivousavezdespointsdeventeàproposer,àvousconnectersurleursite :ozgurkazova.org/fr 27JANVIER2015:NUITDESOLIDARITÉ,AVECLESOUVRIERSETLECOMITÉDESOUTIEN,POURLAREPRISEDESMACHINESPARLESOUVRIERSETLEURINDÉPENDANCEVISÀVISDEL’ORGANISATIONSTALINIENNEAYNURCOŞKUNDANSL’ATELIER
  12. 12. L’AUTREMENT12 | L’ACTUALITÉVUED’ENBAS | NO 1.4 | 2015 LessquatslégalisésàBerlin,unhéritagedatantdesannées70ÀBerlin,lespremierssquatsrépertoriésvoientlejourdanslequartierdeKreuzberg,aucoursdesannées70.DesmaisonsvidescommelaThomas-Weisbecker-Haus1etlaGeorg-von-Rauch-Haus2 sontsquatéespardessans-abris,desadolescent·e·senfugue,desjeunesouvrier·e·setdesapprenti·e·s. Audébutdesannées80,unmouvementd’occupationdesanciensbâtimentsdélabréssedéveloppe,onlesrénoveafind’enempêcherladestructionprogrammée(Instandbesetzung).Lesautonomesetanarchistes,motivé·e·sparuneconsciencepolitiqueplusstructurée,apparaissent.Plusde220maisonssontoccupéesàBerlin-Ouest,prèsde170simultanément,5000personnesyhabitentdurantcettepériode.Ons’organise,etd’assembléegénéraleenassembléegénérale,unesortederessourceriecollectantlematérieldeconstructionetderénovationvoitlejour :chacunsesertsanspayeretrecoitdesexplicationsafindefairelegrosœuvresoi-même. Aprèsdesaltercationsaveclapolice,le12décembre1980,le« Conseildessquateurs/euses »estcriminaliséet165squateurs/eusessontarrêté·e·s.Lesmoissuivants,entre15000et30000personnesmanifestent.Unsystèmede« parrainage »estalorsmisenplaceparunepopulationsolidaire,moinsmilitante :siunbâtimentestmenacéd’expulsion,lafoulesepostemassivementdevantlesaccèspourempêcherlapoliced’agir.Danslecontextedegentrificationmassiveactuelcettemêmestratégieestappliquéeparlemouvement« Empêchonslesexpulsions/Nousvenons »afind’empêcherlesexpulsionsdelocatairessurordredepropriétairesintéressé(e)sparlaspéculationimmobilière!3 L’été1981constitueunepériodeexceptionnellepourlemouvement dessquats.Danscertainesrues,jusqu’àdiximmeublessontoccupés.Leurshabitant·e·stententdemettreenpratiquedesidéesissuesdelacontre-culture,autourdesformesd’habitationetd’organisation,del’explorationdelasexualité,desdroitsdelafemme–féminisme,anti-sexisme,etremiseencausedugenre–etdel’éducationdesenfants.Àcetteépoque,denombreuxterrainsréservésauxhabitationsmobilessontcréés.Unevingtainedelogementsdecetypeexistentencoreactuellement.Plusd’unecentainedesquatssontlégalisésparlavilleen1984.Pourlesautres,c’estl’expulsion. EnRDA,lagestioncollectivecentraliséeparl’Étatneréussitpasàgarantirunlogementpourtous.Desruesentièressontévacuées,fautedemoyenpourdémoliretreconstruire,leslieuxrestentintacts.Leslogementsmanquentcruellementetceuxquin’ontpasleprivilègedesevoirattribuerunappartement,emménagentdansleslogementsvidesetparfoiseninformel’administration.Certain·e·spayentmêmeunloyer.L’Étatdébordéparlatachen’expulsepersonne. Aprèslachutedumurle09.11.1989,etavantla« réunification »le3.10.1990,enl’absencedepouvoirétatiquedansBerlin-Est,lessquateurs/eusesmettentàprofitlevidejuridiquepours’approprierdesbâtimentsvides.Plusde100sontoccupéscommenotammentenjanvier1990,leBanditoRosso4etenfévrier1990,leKöpi5.LavaguedesquatsuivanteseconcentresurlequartierdeFriedrichshain,avecbeaucoupd’espacesouvertsaupubliccommedanslaRigaerstr.DanslaMainzerstr.,cesontdesprojetstrèsdiversifiésquivoientlejourautourdesquestionsféministes,desdroitsdeshomosexuel(le)s,dulogement…Touscesprojetssontdotésd’espacepubliccommedescinémas,deslibrairies,desbars,descantinespourtou·te·soudessallesdeconcert... Unerueplusloin8maisonsetdeuxlotissementssontoccupésentre marsetavril1990.Le24Juillet1990,lamunicipalitéprendladécisiondeneplusautoriserdesquat.Cetteformidablepagedel’histoiredessquatsàBerlinseclôtureavecl’évacuationspectaculairedes12maisonsdelaMainzerstr.par3000policiersaidésd’hélicoptères,dechars,decanonsàeau,etdegazlacrymogène.Bilan :417arrestations. Lamajorité(unecentaine)dessquatssontlégalisésgrâceàdestablesrondesen1991.Certainsdesbâtimentsdeviennentdescoopérativesousontrachetéesparlessquateurs/eusesvialesyndicatdeslocataires6devenantdes« Maisons-Projets »(Hausprojekte).Quelques-unscommeleKøpi,dontleshabitantssebattentrégulièrementpournepasêtrevirés,tombententrelesmainsdepropriétairesprivéssoucieuxdeleurrentabilité.Lapoliceal’ordred’évacuertoutsquatsignalédansles24heures. Lemouvementorigineldessquateurss’esttransforméaujourd’huien« mouvementpourlesespaceslibres »(Freiraumwegung). ChaquequartierdeBerlinasesespaceslibres,dédiésàdesprojetsd’émancipation7noncommerciauxetautogérés:descafésetdesbarsdequartiers,dessallesdeconcert,desclubsdemusique,desanciennesboutiquesreconvertiesensalledevoisinage8,desbibliothèques...Unportailinternet9estdédié,dansunespritnondogmatique,auxévénementsdelacontre-culturedegauche(antifasciste,antiraciste,anticapitaliste,antisexiste,anticarcéral,antipsychiatrie,antirepressif,queer...):manifestations,concertsdesoutien,magasinsgratuits,littérature,conférences,cinéma,théâtre,sport...Lesévénementssontorganisésparlesdifférentesinitiativesd’étudiant·e·s,lesrencontressyndicalesoulesassembléesdequartieroudevoisinage...Lesseulsgrandsexclussontlespartispolitiques.Ilyatouslesjoursplusieursendroitsquiproposentdes« cantinespourtous »10.Lesiterecenseentout157adresses.Endehorsdesespacesdeloisiroudesocialisation,oncomptedanslasphèreprofessionnellediverscollectifssanshiérarchieouorganisésencoopérative11.Celavadelagarderieàl’agriculturesolidairerégionale12enpassant parlegrossistedeboissonsoul’atelierdetransformationdemétaux.Ilyamêmedescollectifsquiconseillentd’autrescollectifsquiveulents’organiser.Lesdifférentsréseauxsecroisent,s’entrecroisent,sefortifientetsestructurent. LeNewYorkauBethanien,unespacemultifonctionneldelagaucheradicaleIlexisteencorequelquesgrandsespaceslibresfondéssurdesintérêtsnon-commerciauxetl’autogestioncommele« NewYork »incluantunbaravecdeuxgrandessallespourdesprojetsetl’organisationdefêtesdesoutien.Lesbureauxpermanentssontpartagésenplusieursprojetsnotamment:lecentrededocumentationdel’InitiativeAnti-raciste(AntirassistischeInitiativee.V.),leNoBorderCampreloaded13,leEuropeanYouthofAction14,lacampagnecontrelesexpulsionsforcées15ouencorelegroupecontrel’augmentationdesloyers16.Onytrouveaussilecentredepédagogiethéâtrale« Berlinlacht »,unegarderiepourenfantsetunebibliothèquecollective.Quatrefoisparsemaine,descoursautogérésetgratuitsd’allemandontlieu.Àpeuprèstrentepersonnesviventdanslapartiehabitation.Chaqueétageasespropressanitairesetsacuisine.Personnen’adetâcheattitréemaistoussontresponsablesdeslieux.Unefoisparmois,onfaitlepointlorsd’uneassembléegénérale.Puis,ilyaunedivisionstructuréeengroupesdetravail(Arbeits-Gruppe):autogestion,construction,internet...Leurtravailestensuiterapportéàl’Assembléeplénière. Lorsdecelle-ci,desgroupesnonpermanentsdésirantutiliserleslocauxpeuventseprésenteretproposerleurinitiatives :organisationdeséminaires,d’ateliers,demanifestationslocalesouinternationales,desquats,oud’initiativescontrelaprivatisationdel’eauparexemple.Seulslesgroupesprochesdespartispolitiquesnesontpasacceptés.Mêmes’iln’yapasd’exclusioncatégoriquedesONG,laméfianceestdemise.Chaquejourasonpropreévénement :caféd’informationanarchiste,LatinoKino17(filmssud-americains)ouleSinemaJazeerapour(filmsarabophones).Lelieusefinancegrâceàdesdons,desfêtessolidaires,etchaquehabitant,ainsiquelesutilisateurspermanentsdesbureaux,payentunloyermensuel. DeO-PlatzàO-Schule :lalutteactuelledesréfugiéspourunCentreinternationalautogéréAujourd’hui,leseulsquatàproprementparlerexistantestl’écoleGerhart-Hauptmann-SchuledanslaOhlauerstrasse,àKreuzberg.Depuisle8Décembre2012,ilestoccupéparplusieurscentainesderéfugiésetdesans-papiersissusdemouvementscontreleslagers(voirencadré),larestrictiondelalibertédecirculation,lanon-reconnaissancesystématiquedescausesdel’exil,etl’interdictiondetravail.Demarsàseptembre2012ilsmarchentdeWürzburgàBerlin(600km)etfontdesétapesdansdesvillesclésetdeslagersoùilsrencontrentd’autresmigrantsetlesencouragentàjoindrelalutte.ArrivésàBerlin,ilsentamentunegrèvedelafaimdevantlaportedeBrandenbourgetdressentàpartird’octobre2012uncampàOranienplatz(surnomméeO-Platz).450réfugiéss’yinstallent.Lecampestfinalementcomplètementévacuéjusteavantlesélectionseuropéennesenavril2014.Jusqu’au18décembre2014,dateàlaquellelestandaétéattaquéetdétruitpardescivilsanonymes,quelquesréfugiésserelayaientencorepourtenirunstandd’informationssurla Qu’est-cequ’unlager ?Lemotlagerveutnonseulementdire« camps »maisaussi« dépôt/entrepôt/stock/réserve »etilestspécifiquementutilisépourlescampsdedétentiondesmigrants.Cemotestconnotéparlepassénazidel’Allemagne.Ilestaussiutilisételquelparlesmigrantsnon-européensetactivistesdansd’autreslangues.EnrevanchelecampementdeprotestationduO-PlatzestappelléProtestcamp.Cettesubtilitésémiologiquerendcompted’unedifférencefondamentaledesréalitésetfonctionsdeceslieux. POURPARLERSENTRELESACTIVISTESRÉFUGIÉSETCHRISTIANSTRÖBELE(DÉPUTÉAUPARLEMENTALLEMANDDUPARTIDESVERTS)DANSL’ÉCOLEDELAOHLAUERSTRASSE,LE24JUIN2014.PHOTO :OLIVERFELDHAUS/UMBRUCHBILDARCHIV ÉVACUATIONDELADANCKELMANNSTRASSE43-45LE27JUIN1983.PHOTO :WOLFGANGSÜNDERHAUF/UMBRUCHBILDARCHIV OCCUPERLAVILLEETFAIREFACE AUXREPETITIONSDEL’HISTOIRE OCCUPATIONSAUTOGESTIONS/BERLIN

×