1

Produit Minimum Viable
1. Introduction
La méthodologie du produit minimum viable est un outil utilisé par Cap Innove/So...
2

3. Construire le produit minimum viable : cette partie consiste à construire un produit qui
permette de tester le(s) hy...
3
-

La « Concierge MVP » : le but est de présenter le site comme s’il fonctionnait de manière
complètement automatisée, e...
4

Articles relatifs au business model
a.

Le guide ultime du produit minimum viable

How to build a scalable business : T...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Pourquoi et comment utiliser un Produit Minimum Viable ?

4 242 vues

Publié le

Le produit minimum viable est une méthode très utile qui vous permet de tester rapidement et de façon qualitative votre marché. En effet, il vise à maximiser l’apprentissage des besoins de vos clients potentiels en minimisant le risque. Puisqu'il s'agit de développer un prototype de votre produit ou service pour recueillir le plus rapidement possible un maximum de feedback de vos clients potentiels. Vous pourrez ainsi valider ou invalider vos hypothèses de la façon la plus objective possible.

Publié dans : Business
0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 242
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
259
Actions
Partages
0
Téléchargements
112
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pourquoi et comment utiliser un Produit Minimum Viable ?

  1. 1. 1 Produit Minimum Viable 1. Introduction La méthodologie du produit minimum viable est un outil utilisé par Cap Innove/Solvay Entrepreneurs, car il vient renforcer l’étude de marché. En effet, les entretiens qualitatifs permettent de faire ressortir certains besoins de consommateurs, mais cela ne permet pas de vérifier que le client est prêt à acheter votre produit/votre service. En rendant le produit le plus simple possible, tout en lui permettant de répondre au besoin principal du client, le minimum viable product (MVP) permet de tester l’action d’achat des clients potentiels. Les conclusions du test réalisé grâce au MVP permettront de faire évoluer le produit jusqu’à ce qu’il répond parfaitement aux besoins du consommateur. 2. Tool-Box Le produit minimum viable est une stratégie utilisée pour tester rapidement et de façon qualitative le marché. Il vise à maximiser l’apprentissage de son marché en minimisant le risque. C’est donc une méthode qui permet de valider ou invalider une/des hypothèses. La méthodologie du produit minimum viable comporte quatre étapes 1. Identifier vos « early adopters » : les early adopters sont les personnes sur lesquelles vous testerez votre MVP. Vous pourrez facilement les identifier, car ce sont des personnes qui sont conscientes du problème auquel vous apportez une solution. Ce sont également des personnes qui recherchent activement une solution à ce problème, il se peut même qu’elles aient construit leur propre solution, ou qu’elles aient acheté une solution existante. 2. Définir les hypothèses à tester: Il faut identifier les fonctionnalités minimales du produit/service qui permettent de répondre au problème du client, les fonctionnalités clés. Pour ce faire, il est nécessaire de repartir du value proposition canvas et de prioriser les caractéristiques soulevées en fonction de leur importance pour votre client. Cette manière de procéder permettra d’identifier les hypothèses les plus risquées, celles sur lesquelles tout repose. Ce seront ces hypothèses qu’il faudra tester. Fiche technique toolkit
  2. 2. 2 3. Construire le produit minimum viable : cette partie consiste à construire un produit qui permette de tester le(s) hypothèse(s) définies en point 2. Elle peut prendre plusieurs formes, l’important est que ce soit une version viable de votre produit, qui vous permette d’en apprendre le maximum sur votre client, en fournissant un minimum d’efforts et en dépensant le moins possible. Votre MVP doit satisfaire les premiers adeptes que vous aurez préalablement identifiés. A cette étape, vous devez également déterminer la manière de mesurer vos résultats. Valider/Invalider les hypothèses, et recommencer si nécessaire : les réactions, les remarques et les commentaires des personnes qui auront testé votre produit vous permettront de déterminer si vos hypothèses sont validées. Il faudra alors optimiser votre produit sur base de l’analyse du comportement de vos clients, en réalisant s’il le faut des pivots. Pivoter consiste à tester de nouvelles hypothèses basées sur les remarques des utilisateurs suite au MVP. Quelques exemples d’outils pour construire son MVP : A. Une vidéo Vous pouvez réaliser une vidéo qui présente votre produit, ou qui explique pourquoi vos clients devraient l’acheter. Cette vidéo peut ensuite être diffusée sur des plateformes de Crowdfunding. Dropbox et Lockitron sont deux success stories de MVP sous forme de vidéo. B. Un prototype qui paraît réaliste Il s’agit de reprendre les traits principaux du produit pour en construire un prototype, soit virtuel (photo-réaliste), soit papier (maquette), soit via l’impression 3D. Ce sont des méthodes qui laissent croire au réalisme d’un objet. Par exemple, l’audi RSQ a été testée auprès des clients à partir d’une impression 3D. Les fans de wii pouvaient tester l’ergonomie de la nouvelle manette, grâce à une maquette papier à construire. C. Utilisation d’Internet Certains produits se prêtent facilement à un test via Internet. Il existe plusieurs alternatives en ligne : - La « landing page » : il s’agit de la page sur laquelle le client atterrit après avoir cliqué sur une publicité, un email ou tout autre type de campagne. Elle sert à communiquer sur la valeur offerte, et appelle le client à l’action. Cela vous permet de constater combien de personnes veulent acheter votre produit. Fiche technique toolkit
  3. 3. 3 - La « Concierge MVP » : le but est de présenter le site comme s’il fonctionnait de manière complètement automatisée, et avec des stocks. En réalité, tout est réalisé manuellement derrière. Ces méthodes peuvent également être combinées à des campagnes de google adwords, afin de réaliser du A/B Testing. Cela consiste à réaliser deux pages Internet, similaires, avec seulement une caractéristique (hypothèse à tester) qui les différencie, et de regarder laquelle des deux plaît le plus au client. Le titre du livre « 4 hours workweek » a ainsi été choisi. 3. Check-List 1. Identifiez quels sont vos early adopters 2. Définissez les hypothèses que vous voulez tester, c’est-à-dire les hypothèses les plus risquées, celles sur lesquelles votre projet repose 3. Réfléchissez à la manière façon de construire votre Produit Minimum Viable 4. Testez votre produit auprès de vos early adopters 4. Avantages et inconvénients de la méthode Avantages   Permet de récolter un retour rapide et à moindres coûts du marché Permet d’éviter de dépenser des sommes importantes pour un produit/service qui n’a pas de marché Inconvénients   Risque du faut négatif : si un MVP n’est pas suffisamment bien pensé, ou mal présenté, il peut entraîner une réponse négative de la part du marché, alors qu’il suffirait d’itérer dessus pour le perfectionner afin de répondre au mieux au besoin Risque de perdre des clients, déçus par l’expérience du MVP. Notons cependant que cela est plus embêtant pour des marchés avec peu de clients potentiels Fiche technique toolkit
  4. 4. 4 Articles relatifs au business model a. Le guide ultime du produit minimum viable How to build a scalable business : The Ultime Guide to Minimum Viable Products b. Les 25 conseils pour optimiser sa landing page New Infographic : 25 Landing page Best Practices c. Qu’est-ce que le concept du produit minimum viable? Widoobiz : chronique du 28 juin 2012 Fiche technique toolkit

×