Les outils du web 2.0

1 484 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 484
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
788
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Ce qui signifie : « l'internet dans les nuages » c'est une deportation en ligne de tout ce que vous avez sur votre bureau PC. L'hyperconnectivité... Appelé aussi « syndication », les fils RSS, … Le communautaire : les fameux réseaux (FB, Twitter, ..)
  • Notion essentiel du web 2.0 et certainement des webs 3,4...
  • Bien sur le célèbre wiki de Brest (ex de wiki public) Alpahbib à destination des bibliothèques et professionnels de l'handicap (ex de wiki privé)
  • Et un très bel exemple de Folksonomies, de ce qu'on appelle l'indexation sociale (cf Affordance : http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2008/01/indexation-soci.html
  • Tout le monde connait maintenant le désormais cèlèbre Calendoc lancée par Silvère Mercier : https://www.google.com/calendar/embed?src=rvl6rlftbhk5cheo666vnhgtlo@group.calendar.google.com&ctz=Europe/Paris&gsessionid=GbfoSePrx4g5_auqgmd7qg
  • Un mauvais exemple qui permet d'introduire la notion de plodoc pour le web 2,0 aussi La présence d'une collectivité sur le net doit se faire de façon rélféchie : pourquoi, pour qui ? Sous quelle forme ? ...
  • Les outils du web 2.0

    1. 1. Les outils du web 2.0 :Leur utilisation en bibliothèque « Une bibliothèque libre » Du logiciel informatique aux outils du web 2.0 Vitré 27 septembre 2010 Groupe des bibliothécaires hybrides de lABF Site : bibliolab
    2. 2. Cest quoi le web 2.0 ? Terme utilisé par Dale Dougherty et repris par Tim OReilly en 2004. La définition du web 2.0 simposera à partir de 2007 : « Je définis le web 2.0 comme étant la conception de systèmes qui mettent à profit les effets des réseaux sociaux pour tirer le meilleur de ceux qui les utilisent, ou pour parler plus simplement, mettre à profit “l’intelligence collective” » (définition de 2008, traductionBertrand Duperrin)
    3. 3. Polémique :Maintenant que vous savez ce quest le web 2.0 Vous oubliez ce terme !
    4. 4. Concrètement :Le web comme plateforme :●vers le « tout en ligne » : Cloud computing●Accroissement phénoménal des possibilités depublication de partage et de participationL’incontournable effet communautaire :● web collaboratif
    5. 5. Des exemples : Web 1.0 // Web 2.0Britannica Online –> Wikipediasites perso –> blogspublication –> participationsystèmes de gestion de contenu –> wikisrigidité du contenu –> syndication de contenu
    6. 6. Philosophie ?
    7. 7. UGC User Generated Content =contenu généré par les utilisateurs
    8. 8. ● Le socle du web 2.0● Il soppose au contenu produit et vendu● Tirez parti de lintelligence collective : web collaboratif● Le service saméliore quand le nombre dutilisateurs augmente
    9. 9. Les outils :Différents types, différents usages :Pour le partage, la médiation, ...Pour la veillePour le « marketing »
    10. 10. Les agrégateurs de flux Ou les pages daccueil personnaliséesNetvibes Google reader ...
    11. 11. Les blogs 1997 Carnets extimes : espace dexpression personnelle Si il ne devait y avoir quun lien : Bibliopedia
    12. 12. Les WikisDe Lhawaïen : wikiwiki = rapideCréé en 1995 par Ward Cunningham2001 : naissance du plus célèbre des wikis :WikipediaSite web collaboratif :facile à utiliser , structuré,public/privé
    13. 13. Des wikis :
    14. 14. Une adresse pour créer un wiki minute : https://jottit.com/
    15. 15. Babelioau 5 septembre 2010 :- 16380 membres- 749064 livres- 45545 critiques- 7660 vidéos- 24291 citationsEt maintenant les catalogues enrichis :Babelthèque :
    16. 16. Lexemple de Toulouse
    17. 17. Mais aussiUn autre lieu déchange avec les usagers ?
    18. 18. Facebook 500 millions dutilisateurs 1 utilisateur fait partie en moyenne de 13 groupes Et devient fan de 4 pages 1 utilisateur fait en moyenne 25 commentaires par mois 70% des utilisateurs ne sont pas aux USA La France est en 5e position avec 15 928 000 utilisateursSource http://www.accessoweb.com/Facebook-en-1-seule-image-historique,-chiffres,-personnes_a6233.html
    19. 19. Des pages
    20. 20. Des groupes
    21. 21. Et des personnes
    22. 22. Twitter 600 tweets par seconde 10 billions de tweets au mois de mars 20105 à 10 000 nouveaux comptes par jour
    23. 23. Un outil pour laDiffusion de linformation
    24. 24. Un outil pour la veille documentaire
    25. 25. Des collègues
    26. 26. Gérer ses favoris (bookmarks) Delicious Diigo ...
    27. 27. Slideshare (ppt.)
    28. 28. Gérer ses photos Flickr : - BibliothèqueToulouse - Library of congress - photosnormandie
    29. 29. Gérer ses vidéos Youtube Dailymotion
    30. 30. Mais aussi :Les jeux vidéos
    31. 31. Lomniprésent Google:
    32. 32. Peut savérer être lui aussi un outil
    33. 33. La géolocalisation : Google mapsCartoguide de la mediathèque du pays de Romans
    34. 34. Google documents, agenda(documents de travail, mais aussi tableaux...)
    35. 35. Google :des moteurs de recherches personnalisées (ebooks) Lexemple de la mediathèque de la Roche sur Yon
    36. 36. Deezer, Spotify, … Lexemple de Calice 68
    37. 37. Myspace
    38. 38. Les limites :Se pose le problème de la viabilité et de lapérenité : des sites comme Deezer, Twitter nesont, à lheure actuelle, toujours pas« rentables »Et plus proche de nous nous avons vu ladisparition dun site pourtant plébiscité partous : Zazieweb
    39. 39. Et sinon pourquoi ?Souvrir à lusager : déplacer le centre de gravité : allerou lusager se trouveil est important de connaître les outils que nos usagersutilisent afin de voir si nous pouvons leur offrir nosservices via ces mêmes outils.Améliorer nos moyens de communication avec lesusagers et d’attirer les non-usagers.
    40. 40. ces nouvelles applications permettent de donner à labibliothèque une image humaine, des moyens decommuniquer, collaborer, former, etc.La bibliothèque peut ainsi se positionner comme unmembre actif des communautés développées dans lemonde du Web 2.0.Mais un autre objectif peut aussi être visé dansl’adoption du Web 2.0 par les bibliothèques : améliorerla communication interne et le partage desconnaissances dans l’organisation, mais aussi pluslargement dans le milieu professionnel.
    41. 41. Mais avant toute chose : Préparer sa présence sur le netdéfinir un plan daction, des objectifs, du temps,une cibleTout comme un budget une présence sur le netdoit être préparée, justifiée, évaluée,argumentée
    42. 42. Ces applications ne sont que des outils, ni bénéfiques, ni maléfiques, ils sont ce que nous en ferons
    43. 43. Merci,Des questions ?
    44. 44. Références utiliséeshttp://www.bibliodoc.francophonie.orgIntroduction aux usages du web (Silvère Mercier)Quest-ce que le web 2.0 (internet actu)Toutifrouti (Lionel Dujol)Le manifeste du bibliothécaire 2.0Les wikis (pedagotic)AlaphabibWikiBrestbibliowikisMediathèque de La Roche sur Yon

    ×