Quelle place 
pour les “musiques actuelles” 
dans les mediathèques ? 
Journée du Furet 
4 octobre 2014 
Rezonne 
1
L’ACIM 
Association pour la coopération des 
professionnels de l’information musicale 
2
Un site : 
Afin de permettre la mutualisation de ressources 
et d’outils professionnels 
3
Une liste de diffusion 
Discothecaires_fr 
Quelques uns de ses objectifs : 
● Rompre l'isolement des bibliothécaires music...
Une page et un groupe Facebook 
5
Un compte Twitter 
6
Une rencontre annuelle 
en 2014 : 
“l’éducation artistique et culturelle” 
en 2015 : 
“la médiation” 
7*
Pourquoi la musique en bibliothèque ? 
Manifeste : 
la musique a toute sa place en bibliothèque 
- Pratique culturelle maj...
Charte des bibliothèques 
Article 7 : 
“Les collections des bibliothèques des 
collectivités publiques doivent être 
repré...
Aujourd’hui 
La dématérialisation 
La musique libre 
(libre pas gratuite) 
... 
10
11
Le participatif : Ziklibrenbib 
22
Les offres dématérialisées : Automazic et 
l’exemple de Gradignan 
12
MusicMe et l’exemple de Calice 68 
13
CD1D : fédération de labels indépendants 
14*
La musique, le patrimoine... 
Les collections “légitimes” à conserver : 
Partitions, 78 tours, vinyles... 
Les fonds deven...
La Sonothèque HN 
16
17
La bibliothèque : Le chaînon 
manquant ? 
Visibilité 
Ressources 
Salles de concerts 
Lieux de rencontres avec le public 
...
Comment 
les bibliothèques 
font-elles découvrir 
la musique ? 
Parce qu’il n’y a pas que Deezer et Spotify… 
19
Les précurseurs : Emusicbox 
20
Des initiatives originales : à Rennes 
21
Des pistes déjà explorées 
Les blogs toujours très présents 
23
Cachan 
24
Zicamontreuil 
25
Zikarennes 
26
Bmol 
27
Tuner de Brest et une webTV : 
28
Le champ des possibles 
Le prêt d’instruments (Cherbourg) 
La MAO (Dole) 
Les orchestres numériques (Strasbourg) 
... 
29
“Peut-on vivre sans musique ? 
Oui, mais moi bien” 
(Jankélévitch) 
30
Merci, 
source : Bibliopedia 
31
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rézonne : quelle place pour les musiques actuelles en mediathèques ?

1 333 vues

Publié le

Présentation ACIM dans le cadre de la journée du Furet à Corbeil Essonne, le 4 octobre 2014

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 333
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
653
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rézonne : quelle place pour les musiques actuelles en mediathèques ?

  1. 1. Quelle place pour les “musiques actuelles” dans les mediathèques ? Journée du Furet 4 octobre 2014 Rezonne 1
  2. 2. L’ACIM Association pour la coopération des professionnels de l’information musicale 2
  3. 3. Un site : Afin de permettre la mutualisation de ressources et d’outils professionnels 3
  4. 4. Une liste de diffusion Discothecaires_fr Quelques uns de ses objectifs : ● Rompre l'isolement des bibliothécaires musicaux ● Faciliter l'entraide entre professionnels ● Susciter débats et réflexion sur la pratique du métier et son avenir ● Être un outil de veille professionnelle ● Permettre la mise en commun d'informations ● Favoriser la coopération entre discothécaires 4
  5. 5. Une page et un groupe Facebook 5
  6. 6. Un compte Twitter 6
  7. 7. Une rencontre annuelle en 2014 : “l’éducation artistique et culturelle” en 2015 : “la médiation” 7*
  8. 8. Pourquoi la musique en bibliothèque ? Manifeste : la musique a toute sa place en bibliothèque - Pratique culturelle majeure : L’écoute et la pratique d’instruments ne cesse d’augmenter - La culture musicale n’est pas enseignée dans les collèges et lycées, les bibliothèques ont un rôle à jouer dans l’éducation et la culture musicale - Seul point d’accès non marchand à la musique - Tout n’est pas sur le net - ... 8
  9. 9. Charte des bibliothèques Article 7 : “Les collections des bibliothèques des collectivités publiques doivent être représentatives, chacune à son niveau ou dans sa spécialité, de l’ensemble des connaissances, des courants d’opinion et de productions éditoriales” 9*
  10. 10. Aujourd’hui La dématérialisation La musique libre (libre pas gratuite) ... 10
  11. 11. 11
  12. 12. Le participatif : Ziklibrenbib 22
  13. 13. Les offres dématérialisées : Automazic et l’exemple de Gradignan 12
  14. 14. MusicMe et l’exemple de Calice 68 13
  15. 15. CD1D : fédération de labels indépendants 14*
  16. 16. La musique, le patrimoine... Les collections “légitimes” à conserver : Partitions, 78 tours, vinyles... Les fonds devenus anciens et bientôt légitimes ? : les disques compacts ! -> Les demothèques -> La Sonothèque 15
  17. 17. La Sonothèque HN 16
  18. 18. 17
  19. 19. La bibliothèque : Le chaînon manquant ? Visibilité Ressources Salles de concerts Lieux de rencontres avec le public ... 18
  20. 20. Comment les bibliothèques font-elles découvrir la musique ? Parce qu’il n’y a pas que Deezer et Spotify… 19
  21. 21. Les précurseurs : Emusicbox 20
  22. 22. Des initiatives originales : à Rennes 21
  23. 23. Des pistes déjà explorées Les blogs toujours très présents 23
  24. 24. Cachan 24
  25. 25. Zicamontreuil 25
  26. 26. Zikarennes 26
  27. 27. Bmol 27
  28. 28. Tuner de Brest et une webTV : 28
  29. 29. Le champ des possibles Le prêt d’instruments (Cherbourg) La MAO (Dole) Les orchestres numériques (Strasbourg) ... 29
  30. 30. “Peut-on vivre sans musique ? Oui, mais moi bien” (Jankélévitch) 30
  31. 31. Merci, source : Bibliopedia 31

×