#21 - VOLUMES MEET UP
1. UN CONTEXTE EN MUTATION
LA MULTIPLICATION DES CRISES EST-ELLE LE SIGNE D’UN
CHANGEMENT DE PARADIGME ?
Crise ou changement ?
Contexte mondial !
Rée...
LA MULTIPLICATION DES ECHELONS DE DECISION ET
DES REPRÉSENTANTS MARQUE-T-ELLE UNE
IMPUISSANCE DU POLITIQUE ?
Les Etats res...
LES ENJEUX ÉLECTORAUX ONT-ILS ÉVOLUÉS
DEPUIS 20 ANS ?
Est-ce que les politiciens
représentant les citoyens
ou les industri...
2. LA DÉMOCRATIE SOUS
PRESSION
LA BAISSE DE LA PARTICIPATION MARQUE-T-ELLE UN
DÉSINTÉRÊT DES CITOYENS POUR LA DEMOCRATIE ?
Non, elle marque le fait
que l...
L’ELECTION PRESIDENTIELLE EST-ELLE DESORMAIS LA
SEULE ELECTION QUI INTERESSE LES FRANÇAIS ?
Vote réactif ?
 Voter contre ...
LA MONTÉE DES POPULISMES EST-ELLE UNE RÉACTION
FACE À LA POLITIQUE GESTIONNAIRE ?
Ou à l’instauration de
la peur de l’autr...
L’IMPASSE DES PARTIS DE GOUVERNEMENT MARQUE-
T-ELLE LA FIN DU MODÈLE REPRÉSENTATIF ? (1/2)
A nuancer avec
l’organisation d...
L’IMPASSE DES PARTIS DE GOUVERNEMENT MARQUE-T-
ELLE LA FIN DU MODÈLE REPRÉSENTATIF ? (2/2)
Sont-ils représentatifs ?
(% au...
3. L’ÉMERGENCE DE NOUVELLES
ALTERNATIVES
L’ESPOIR DES GAUCHES RADICALES EN EUROPE,
VÉRITABLE RUPTURE POLITIQUE OU FEU DE PAILLE
RÉACTIONNAIRE ?
Engagement citoyen ...
LES MOUVEMENTS CITOYENS NAISSANTS PEUVENT-ILS
RESSUSCITER L’ESPRIT DE LA CITÉ ?
Quelle est la
visibilité pour le
citoyen l...
QUELLES IDÉES POUR
IRRIGUER LE DÉBAT PUBLIC
D’ICI 2017 ? Le commun comme concept structurant :
- De l’action de l’état
- D...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

SOURCE(S) - diagnostic politique - 1er atelier

399 vues

Publié le

Diagnostic partagé du 1er atelier du laboratoire politique SOURCE(S)

Les participants à l'atelier ont pu réagir au diagnostic affiché sur un mur en y collant des post-its :
- rouge : nuance / désaccord
- jaune : fait
- vert : argument

Merci aux sourciers =)

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
399
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
219
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • François Gemenne est chercheur en sciences politiques (sciences po Paris)
    Jean Gadrey est économiste (Alternatives économiques)
  • SOURCE(S) - diagnostic politique - 1er atelier

    1. 1. #21 - VOLUMES MEET UP
    2. 2. 1. UN CONTEXTE EN MUTATION
    3. 3. LA MULTIPLICATION DES CRISES EST-ELLE LE SIGNE D’UN CHANGEMENT DE PARADIGME ? Crise ou changement ? Contexte mondial ! Réequilibrage des richesses du Nord au Sud ? Est-ce une / des crises ou un mouvement plus profond ? La crise doit seulement être considérée comme une période de changement Crise = incapacité à s’adapter aux changements à l’œuvre C’est la perception qui est un changement de paradigme ≠ crise elle même Sommes-nous en crise ? N’est-ce pas l’état normal (actuel) de notre monde ? Sens étymologique positif de crise  Mutation / transition vers un futur plein d’opportunités La crise peut-elle être le moteur d’un changement de mentalité et des habitudes ? Peut-elle entraîner un élan de solidarité La / les crises est / sont une réelle opportunité pour transformer notre pays Crise économique Crise écologique Crisedes institutions Crise géopolitique Crise migratoire Crise alimentaire Crise financière « L’exécutif ne tient qu'enusant et abusant de l'autoritarisme que permettent les institutions » Pierre Laurent (2013) « On doit moraliser le capitalisme et pasle détruire (...) il ne faut pasrompre avecle capitalisme, il faut le refonder » NicolasSarkozy (2009) « Oui, il s'agit de la plusgrande crise migratoire depuisla Seconde Guerre mondiale, maisà l'échelle de la planète, pasde l'Europe » FrançoisGemenne (2015) « Nousentronsdansune crise écologique et sociale sans précédent historique, pouvant aller jusqu’à un« effondrement » humain mondial » JeanGadrey (2008) « Lesdifficultés desbanquesne sont venuesqu'après, elles sont une conséquence de la crise pétrolière, et plus globalement de l'épuisement de la deuxième révolution industrielle, qui reposait sur lesénergies fossiles. Sortir de la crise impose de changer radicalement de paradigme » Jeremy Rifkin (2013) AntonioGramsci :« Le vieux monde semeurt, le nouveaumonde tarde à apparaîtreet dansce clair-obscursurgissent lesmonstres» (Cahiersde prison)
    4. 4. LA MULTIPLICATION DES ECHELONS DE DECISION ET DES REPRÉSENTANTS MARQUE-T-ELLE UNE IMPUISSANCE DU POLITIQUE ? Les Etats respectent les instances « supra » nationales quand ils le veulent bien : - État des prisons en France / CEDH - politique commerciale et protectionnisme Diminution de la souveraineté nationale Citoyen européen / citoyenneté au-delà des frontières nationales - Augmentation de la mobilité - Enjeux globaux  Normal d’avoir de nouveaux échelons Enjeu de subsidiarité Décentralisation/ démocratielocale IntégrationEuropéenne • Compétencesexclusives: Marché commun, Union douanière, Concurrence, Politique monétaire,politique budgétaire (?) • Compétencespartagées: Diplomatie, frontière, marché intérieur,transport, énergie…. Gouvernancemondiale • Gouvernancepolitiqueet institutionnelle(ONU, G20) • Gouvernancede la paix et de la sécurité(Otan, Forcesd’interventioninternationales) • Gouvernanceenvironnementaleet gestionde la planète(COP21) • Gouvernancede l’économieet de la globalisation (OMC,FMI, Banque Mondiale) GouvernementetParlementnational
    5. 5. LES ENJEUX ÉLECTORAUX ONT-ILS ÉVOLUÉS DEPUIS 20 ANS ? Est-ce que les politiciens représentant les citoyens ou les industries ? Quels sont les enjeux électoraux ? Renouvellement des visages politiques depuis 1995 ? Quid des autres opinions politiques en dehors du bipartisme ? Idées pour gagner et comm’ politique ≠ Actions de fond à mener Les thèmes ont peu changé en 20 ans Les dirigeants politiques n’ont pas tellement changé non plus… coïncidence ? Est-ce que les enjeux électoraux sont réellement représentatifs des enjeux des citoyens ? ⁄ Lutte contre l’Immigration – Intégration ⁄ Fin de l’Assistanat (réforme RSA) ⁄ Le Changement - Référendumanti sarkozy ⁄ Nouveaux Droits(Mariage pour tous) ⁄ Réguler la Finance ⁄ La Réforme Fiscale ⁄ Le Redressement Productif ⁄ Renégociation Traité Européen « Droite » « Gauche » ⁄ La Fracture sociale ⁄ Le Pacte républicain ⁄ Eviter un 3ème Septennat PS ⁄ Changementde génération deshommespolitiques au pouvoir ⁄ Pratique dupouvoir raisonnée, éthique et moderne ⁄ La Sécurité ⁄ Lutte contre le Communautarisme ⁄ La Réforme desretraites ⁄ La lutte contre l’insécurité ⁄ Conquête duCentre (monprojet n’est pasun projet Socialiste) ⁄ Intégrité contre les« Affaires» ⁄ Vote Utile ⁄ Zéro SDF ⁄ La « Rupture » ⁄ Travailler + pour Gagner + / Fin des35h ⁄ L’Immigrationchoisie – Identité Nationale ⁄ Dépasser le clivage Gauche – Droite (Bayrou) ⁄ La Démocratie participative ⁄ L’Ordre Juste ⁄ Pacte Ecologique 1995 2002 2007 2012 2017 Oui, dans la mesure ou les élections dans un cadre national ne servent plus à rien, le vrai pouvoir se situe ailleurs
    6. 6. 2. LA DÉMOCRATIE SOUS PRESSION
    7. 7. LA BAISSE DE LA PARTICIPATION MARQUE-T-ELLE UN DÉSINTÉRÊT DES CITOYENS POUR LA DEMOCRATIE ? Non, elle marque le fait que le champ de compétence de la nation est de plus en plus réduit. A quoi bon voter pour un truc qui ne sert à rien ? L’action politique passe moins par les partis et plus par les sites citoyens Ou un désintérêt pour les politiciens ? Augmentation de la sollicitation électrorale - Tendance au désinvestissement citoyen du politique (on donne son vote et ensuite on attend que le politique agisse) Désillusion vis-à-vis des hommes politiques 84,90% 75% 69,90% 67,50% 71% 60,30% 60% 55,40% 1978 1981 1988 1993 1997 2002 2007 2012 Taux de participationaux électionslégislativesen France depuis1978 Elections régionales [60%-67%] depuis1986 Effondrement à 51% en2010 Elections municipales Erosioncontinue depuis1983 (80%) jusqu’en 2014 (62%) Elections européennes Erosionendentsde scie depuis1979 (61%) jusqu’en 2014 (42%) L’abstention pénalise principalement la Gauche Abstentionlorsdesélectionseuropéennes2014 enfonctionduvoteà la présidentiellede2012
    8. 8. L’ELECTION PRESIDENTIELLE EST-ELLE DESORMAIS LA SEULE ELECTION QUI INTERESSE LES FRANÇAIS ? Vote réactif ?  Voter contre plutôt que pour Elections intermédiaires vécues comme un plébiscite de l’attitude gouvernementale Présidentialisation  personnalisation de la politique  Vote contre qqun et non pour des idées Electionsprésidentielles ≥80% depuis1974 Vote blancPrésidentielle Stable à un niveau important depuis1995 Pierre Rosanvallon(2015) « Le mouvementdeprésidentialisationa marquédepuisune trentained’annéeunerupturemajeuredansla natureetla forme desdémocraties[…] L’actualité politique aux quatre coinsde la planète rappelle enpermanencesa centralité dansl’organisation de la vie politique […] Le phénomènede présidentialisationdes démocratiesn’est que la conséquenced’une évolutionpolitique plus profonde :la montée enpuissancedupouvoir exécutif. 84,30% 69% 87,30% 85,90% 84% 79,70% 80% 84,00% 80,40% 1965 1969 1974 1981 1988 1995 2002 2007 2012 Taux de participationaux électionsprésidentielles en France depuis1965 1,0% 1,3% 0,9% 1,6% 2,0% 2,8% 3,4% 1,4% 1,9% 2,7% 6,4% 1,3% 2,9% 3,6% 6,0% 5,4% 4,2% 5,8% 1965 1969 1974 1981 1988 1995 2002 2007 2012 % de vote blancà la présidentielleenFrance depuis1965 1er tour 2e tour Moy. 82%
    9. 9. LA MONTÉE DES POPULISMES EST-ELLE UNE RÉACTION FACE À LA POLITIQUE GESTIONNAIRE ? Ou à l’instauration de la peur de l’autre et à l’intolérance de Sarko Liée à l’impuissance du pouvoir politique à obtenir des résultats Le populisme est passé d’un moyen électoral à une forme de gouvernance justifiée par le nombre Incapacité de la gauche à offrir une vision du monde cohérente depuis 2012 Mort du débat démocratique avec des lois « fourre-tout » (ex. Loi Macron) Arrivée de Marine Le Pen à la tête du FN (Congrèsde Tours, 2011) Source: www.slate.fr Electionsdépartementalesde 2015 – scores du FN Evolutiondesscoresdu FN depuis1973 Source: www.francetvinfo.fr LeVar est le département oùle parti de MarineLe Pen a atteint son plus grand score, dimanche, avec 38,9%. Il devance l'Aisneet leVaucluse. Margaret Thatcher(80’s) « TINA : Il n’y a pasd’alternative » Michel Rocard « Nousavonsoublié d’être radicaux dans nosmanièresde penser.Cela nousfreine dansla recherchede nouvelles régulations.» GerhardSchröder « Tout débat parmi lespoliticiensausujet de la politique monétaire est contre- productif » Lionel Jospin(2002) « Monprogramme n’est pasSocialiste »
    10. 10. L’IMPASSE DES PARTIS DE GOUVERNEMENT MARQUE- T-ELLE LA FIN DU MODÈLE REPRÉSENTATIF ? (1/2) A nuancer avec l’organisation de la Ve république Effondrement de la « démocratie » au travail : - Syndicats - Discours « il n’y a pas d’alternative » - « tous entrepreneurs » = précarisation ? Liée à l’impuissance du pouvoir politique à obtenir des résultats Augmentation des listes sans étiquettes Dernière municipales explosion des listes citoyennes  essoufflement du système partisan Pierre Rosanvallon(2009) « La crise dela représentationa deux origines: • une première origine, c'est le fait quela représentation est structurellement liée à une contradiction. Quand on vote pour quelqu'un,on voudrait en effet à la foisqu'il ait desqualitésde proximité et desqualitésde compétences. La proximité, c'est le fait qu'il parle et qu'il pense comme nous. Maisla compétence, c'est le fait qu'il soit,justement, différent de nous. • […] Il y a une deuxième origine à la crise de la représentation,qui est,elle, beaucoup plusactuelle, et qui procède des changementsde type sociologique.Lorsque la société a été conçue autour d'identités collectives relativement stables, comme celle desclassessocialestraditionnelles,il était facile de représenter la société danssesgrandsblocsstructurants. C'est plus difficile dans une société d'individus. Car ce qui crée de l'identité est de l'ordre descommunautés d'épreuves,de l'ordre de trajectoirespartagées,et ce sont doncdesidentitésplustemporaireset moins stables» Source: www.lemonde.fr BernardManin(2008) « Noussommespassésde la démocratie parlementaire du XVIIIe siècle à la démocratie de partisde la fin du XIXe siècle et du début XXe à la démocratie du publicd’aujourd’hui » MichèleCotta (2014) Les partis politiques ne sont plus en mesure, comme ils l'ont fait longtemps, de structurer autour d'eux la vie et la pensée politiques. Tout se passe comme si les dirigeants préféraient confier à desthink tank ou autres sociétés extérieures, ou encore à des instituts de sondage l'étude et l'analyse des nouveaux thèmes susceptiblesde soulever les enthousiasmes, ou, à défaut, de donner un peu de chair aux réunions collectives. D'autant que lesvraisdébats, ceux qui électrisent la société civile, ont lieu principalement à l'extérieur despartis: mariage pour tous, finde vie pour tous, droit de vote pour tous. Source: www.lemonde.fr
    11. 11. L’IMPASSE DES PARTIS DE GOUVERNEMENT MARQUE-T- ELLE LA FIN DU MODÈLE REPRÉSENTATIF ? (2/2) Sont-ils représentatifs ? (% aux élections) Qui sont les élus ? Hommes, blancs, âgés, CSP + Peut-être y a-t-il un peu d’injustice ; il y a de bons élus qui souffrent des amalgames « tous pourris » Il faut noter une défiance générale des institutions et pas de réelle satisfaction
    12. 12. 3. L’ÉMERGENCE DE NOUVELLES ALTERNATIVES
    13. 13. L’ESPOIR DES GAUCHES RADICALES EN EUROPE, VÉRITABLE RUPTURE POLITIQUE OU FEU DE PAILLE RÉACTIONNAIRE ? Engagement citoyen qui diminue en parallèle + Bernie Sanders et Larry Lessig aux Etats- Unis, dans la foulée des mouvements Occupy  phénomène mondial ? Quid de la montée des nationalismes comme réaction de rupture ? Progrès de la droite populiste et de l’extrême- droite en parallèle • Origine:PODEMOSest issudumouvement desIndignésqui dénonçaient la mainmise desbanquessur l’économie et une démocratie qui ne représentepaslescitoyens.,ainsi que les Parti traditionnels« Le peuple,uni,n’a pasbesoinde partis. ». Fondé en2014,PODEMOSa remporté de nombreux succès électoraux auniveaunational et local • Nouvelleapprochepolitique: o Institutionnaliser l’énergie sociale et le processus d’expérimentationde la démocratie directe o Traduirelediscourstraditionnel dela gaucheà partir d’axes idéologiquescapablesd’emporter l’adhésionla pluslarge« les gensnevotent paspour quelqu’unparcequ’ilss’identifient à son idéologie, à sa cultureouà sesvaleurs, maisparcequ’ilssont d’accordaveclui » aa • Origine:Figure de l’anti-austérité,Jeremy Corbyna fait campagne sur l’ancrage à gauche duLabour,la findesannées Blair et la rénovationdusystèmepolitique auR.U. • Nouvelleapprochepolitique: o Dévouement et intégrité,Corbyndéfend lesprincipesde Gauche sur lesquelsle Parti travailliste a été fondé o Démocratie participative,sonprogramme a été réalisé sur la base d’un appel à contribution/ QAG desmilitants o Communicationresponsableetuniquementpositive,refuse de critiquer sesadversaires.Pasd’agenda caché. • Origine : Fondé en2004, Syriza a été fondé sur lesprincipes dusocialisme démocratique et de l'anticapitalisme. Syriza a accédé au pourvoir enjanvier 2005, notamment grâce à l’effondrement duPASOK, le Parti Socialiste Grec • Nouvelleapprochepolitique: 1) Lutte contrel’austéritéen2 étapes • unprogramme destiné à affronter la crise humanitaire enréaffectant lesdépenseset les prioritésà l’intérieur d’une enveloppe budgétaire globale inchangée • Renégocier lesprogrammesd’ajustement structurel imposéspar lespaysEuropéenet les institutionsinternationalesens’appuyant sur la légitimité démocratique issue duvote 2) Privilégierla Démocratiedirecteavec: • le Référendumpopulaire:« Avecunnonclair et massif, nousenverronsle message que la Grèce ne capitulera pas» • Unestructurequi soumet le parti et ses mandantsau contrôle direct et permanent de sesadhérents
    14. 14. LES MOUVEMENTS CITOYENS NAISSANTS PEUVENT-ILS RESSUSCITER L’ESPRIT DE LA CITÉ ? Quelle est la visibilité pour le citoyen lambda de Democracy OS par rapport à la Manif pour tous ? Oui s’ils dépassent la notion de partis (binaire) Société civile trop peu représentée Appelés à croître avec l’impact du numérique Remettent au goût du jour des valeurs comme la solidarité, la bienveillance Parti Pirate DémocratieLiquide Manif pour tous FondationNicolasHulot Démocratieparticipative Lean governement/ OpenDemocracy Occupy
    15. 15. QUELLES IDÉES POUR IRRIGUER LE DÉBAT PUBLIC D’ICI 2017 ? Le commun comme concept structurant : - De l’action de l’état - De la démocratie - Du partage public / privé

    ×