FAIT N°1Tourisme : un potentiel sous exploitéFévrier 2013
DESCRIPTION A l’image de la Tunisie, l’activité touristique est un secteur économiqueimportant pour la ville de Sousse. E...
JUSTIFICATIONS Le tourisme est une activité économique importante et facteur dedéveloppement.A l’image du pays, l’activit...
JUSTIFICATIONS Forte dépendance au produit balnéaire.Le principal produit touristique de la ville de Sousse est le balnéa...
JUSTIFICATIONS Un patrimoine culturel riche mais peu connu.La ville de Sousse possède au sein de sa Medina, classés au pa...
JUSTIFICATIONS Un tourisme « hors balnéaire » sous développé.Malgré les différents équipements disponibles, on note une s...
JUSTIFICATIONS Accessible à une population touristique de proximité.De part sa situation géographique et les infrastructu...
DEFIS ECONOMIQUES1.1 Diversification du produit, de la clientèle et du mode de distribution.La diversification de l’offre ...
DEFIS ECONOMIQUES1.5 Dépendance vis-à-vis des Tours opérateurs.La dépendance vis-à-vis des TO pèse énormément sur les reve...
DEFIS DE GOUVERNANCE1.8 Nouvelle approche marketing adaptée.Le développement de l’activité touristique passe par l’adoptio...
DEFIS D’URBANISME1.11 Evolution des équipements et des installations touristiques La miseLa mise à niveau et la modernisat...
DEFIS D’URBANISME1.14 Valorisation de la MedinaLa mise en valeur de la Medina, aussi bien au niveau des monuments que del’...
DEFIS SOCIAUX1.15 Réconciliation entre tourisme et culture locale.Le tourisme dans la ville de Sousse devrait avoir un rôl...
DEFIS ENVIRONNEMENTAUX1.18 Un environnement sain pour un tourisme prospèreL’environnement constitue une ressource précieus...
DEFIS ENVIRONNEMENTAUX1.20 Amélioration du management environnementalIl s’agit en fait d’inciter le secteur touristique, p...
PROJETS Projet Medina 2030 : Réhabilitation de la médina Date de lancement : 2010. Maitrise d’ouvrage : Municipalité de...
PROJETS Station de Tourisme intégrée à Hergla Date de lancement : Les études daménagement sont au stade davant projet. U...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Fait n°1 un tourisme un potentiel sous exploité v1

470 vues

Publié le

Le tourisme est l'une des principales activité

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
470
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Fait n°1 un tourisme un potentiel sous exploité v1

  1. 1. FAIT N°1Tourisme : un potentiel sous exploitéFévrier 2013
  2. 2. DESCRIPTION A l’image de la Tunisie, l’activité touristique est un secteur économiqueimportant pour la ville de Sousse. En termes de PIB, l’activité touristiquereprésente une part importante et fourni 6182 emplois directs et 18547emplois indirects. Ayant opté pour le tout balnéaire (+ de 90% des nuitées sont motivées parce type de tourisme), le secteur subi fortement la pression des toursopérateurs pour compresser les prix, au détriment de la qualité. Ainsi,aujourd’hui la ville propose un produit touristique standardisé, formatépour une catégorie de touristes à faible revenu. Les évènements politiques depuis 2011, ainsi que la forte concurrenced’autres lieux proposant le même type de prestation, ont entrainé unebaisse notable de l’activité touristique. Pourtant, de part sa situation, sa composition et les activités développées,la ville de Sousse offre un potentiel de développement et dediversification touristique important.Février 2013 Tourisme : un potentiel sous exploité 2
  3. 3. JUSTIFICATIONS Le tourisme est une activité économique importante et facteur dedéveloppement.A l’image du pays, l’activité touristique est un secteur économique important pourla ville de Sousse et exerce un effet transversal d’entrainement sur les autressecteurs du tissu économique. Ainsi 1 dinar investit dans le secteur génère unrevenu de 2.41 dinars pour la région. Par ailleurs, l’activité touristique consomme10,7% de la production agroalimentaire. Le tourisme est un facteur d’internationalisation de la ville de Sousse.La ville de Sousse est connue internationalement pour ses plages et son activitétouristique. La majorité des touristes qui visitent la ville sont originaire del’Europe, de Libye et d’Algérie.Tourisme : un potentiel sous exploité 3Février 2013
  4. 4. JUSTIFICATIONS Forte dépendance au produit balnéaire.Le principal produit touristique de la ville de Sousse est le balnéaire. Selon l’ONTT,la principale motivation de fréquentation pour les touristes est le produitbalnéaire. Sousse est surtout connu pour son ensoleillement et sa plage. Ceci créeun déséquilibre au niveau de la saison touristique qui se concentre principalementde mai à septembre. Il y a de ce fait une sur fréquentation des plages durant l’été(lorsque les habitants s’ajoutent aux touristes) et induit une saisonnalité del’emploi. Existence d’un embryon de tourisme de santé peu mis en avant.Il existe une variété de produits touristiques au niveau de la ville. De plus en plusd’étrangers viennent se faire soigner dans les 4 cliniques de la ville et profiter descompétences de la région en matière de soins (libyens qui ne bénéficient pas d’unsystème de santé adéquat et européens qui viennent se soigner à moindre frais).D’autres séjournent spécifiquement pour profiter des 4 centres modernes dethalassothérapie. Cette offre est d’autant plus intéressante qu’un touriste« médical » dépense en moyenne 10 fois plus qu’un touriste « balnéaire ».Tourisme : un potentiel sous exploité 4Février 2013
  5. 5. JUSTIFICATIONS Un patrimoine culturel riche mais peu connu.La ville de Sousse possède au sein de sa Medina, classés au patrimoine mondial,une riche variété de monuments historiques : musée archéologique, le Ribat, Lagrande mosquée, les remparts, El Kobba , musée Dar Essid…A ceci on peut ajouterles catacombes, situées dans le quartier de Bouhsina et la proximité de Kairouan(Mosquée Okba Ibn Nafaa, Sidi Sahbi) et d’El Jem (Amphithéâtre romain, muséedes mosaïques). La ville ne met pas assez en avant ce riche patrimoine et nedéveloppe pas assez d’activités dans ce domaine. Une infrastructure développée.Certains équipements, comme le complexe sportif de la route de Kalaa Sghira,doté d’un hôtel 4 étoiles, permettrait de développer une offre de tourisme sportif.La proximité du port au centre ville et de la Medina, laisse envisager la possibilitéd’accueillir des bateaux de voyageurs et de devenir une escale du tourisme decroisière. Les équipements hôteliers s’apprêtent parfaitement à l’organisation decongrès et de séminaires internationaux. Enfin l’équipement actuel (théâtre,théâtre en plein air…) et les futurs projets (palais des congrès) permettentd’envisager le développement d’un tourisme évènementiel.Tourisme : un potentiel sous exploité 5Février 2013
  6. 6. JUSTIFICATIONS Un tourisme « hors balnéaire » sous développé.Malgré les différents équipements disponibles, on note une sous utilisation de seséquipements dans le développement de l’activité touristique. Le Complexe sportifest essentiellement utilisé par les équipes sportives nationales (à de raresexceptions par des clubs algériens ou des pays du Golf). Le tourisme de croisièreest absent, et celui d’affaires se fait très rare. Enfin, il existe quelques festivalsculturel (Festival d’été, Festival de cinéma FIFEJ) peu mis en avant au niveauinternational. Un carnaval annuel à relancer.Depuis de nombreuses années, la ville de Sousse organise le 24 juillet, soncarnaval annuel d’Aoussou, avec une parade le long de la route de la Corniche. Cecarnaval, de portée locale, n’a pas eu lieu depuis 2 ans pour des raisons desécurité.Tourisme : un potentiel sous exploité 6Février 2013
  7. 7. JUSTIFICATIONS Accessible à une population touristique de proximité.De part sa situation géographique et les infrastructures, la ville de Sousse estrelayée par voies aériennes et terrestres à un ensemble de population libyenne etalgérienne qui ne disposent pas d’une offre en matière touristique. Culture touristique de la ville, culture d’accueil.De part son histoire et sa culture, Sousse a une réputation de ville accueillante etchaleureuse. Que ce soit au niveau des ses infrastructures ou de ses habitants, lachaleur de l’accueil est reconnue par tous les visiteurs. Cependant, le niveau dequalité des prestations touristiques a fortement chuter ces dernières années, cequi a pour cause et effet une dégradation du prix du produit touristique et unebaisse de la fréquentation, à la fois en termes de quantité et de qualité desvisiteurs.Tourisme : un potentiel sous exploité 7Février 2013
  8. 8. DEFIS ECONOMIQUES1.1 Diversification du produit, de la clientèle et du mode de distribution.La diversification de l’offre touristique, à la fois dans sa composition, dans sa cibleet dans ses moyens de commercialisation, est un objectif important.1.2 Elargissement de la saison touristique.La saison touristique doit être étalée sur toute l’année pour favoriser lafréquentation des touristes de janvier à décembre.1.3 Amélioration de la qualité des services offertsLa diversification de la clientèle passe par une amélioration de la qualité que cesoit au niveau de l’accueil et du service proposé, ou en termes de l’animation miseen place.1.4 Accroissement de l’offre de loisirsL’accroissement de l’offre de loisirs doit à la fois appuyer le développement dutourisme tel que conçu actuellement mais aussi favoriser une consommationlocale du produit « Sousse »Tourisme : un potentiel sous exploité 8Février 2013
  9. 9. DEFIS ECONOMIQUES1.5 Dépendance vis-à-vis des Tours opérateurs.La dépendance vis-à-vis des TO pèse énormément sur les revenus desinfrastructures touristiques et a une incidence négative sur la qualité du produit.1.6 L’e-tourisme : une nouvelle possibilité.La réflexion autour de nouveaux moyen de commercialisation via internet peutêtre une solution de toucher d’autres catégories de touristes, que ce soit entermes de niveau de revenu ou de pays d’origine.1.7 Problème de surendettement des hôteliers.La recherche de solutions par rapport à la situation financière de certainsprofessionnels du tourisme peut favoriser une amélioration du produit touristiqueet de l’offre de services.Tourisme : un potentiel sous exploité 9Février 2013
  10. 10. DEFIS DE GOUVERNANCE1.8 Nouvelle approche marketing adaptée.Le développement de l’activité touristique passe par l’adoption d’une nouvelleapproche marketing et d’une stratégie orientée « ville de Sousse ». Même si celle-ci est intégrée dans une communication globale impulsée au niveau nationale1.9 Différenciation spécifique de Sousse comme destination touristique.La différenciation doit également se faire en matière de perception de la villecomme destination touristique spécifique.1.10 Collaboration des différents acteurs locaux du secteur touristique.La transformation et le développement touristique de la ville passe par unecollaboration entre tous les acteurs et partenaires du secteur. Un travailcollaboratif de tous doit mettre en place les futures orientations du secteur. .Tourisme : un potentiel sous exploité 10Février 2013
  11. 11. DEFIS D’URBANISME1.11 Evolution des équipements et des installations touristiques La miseLa mise à niveau et la modernisation des équipements et des installationstouristiques est une condition nécessaire à la relance du secteur, la variation desproduits touristiques, l’attraction d’une nouvelle clientèle, etc.1.12 Intégration territoriale de la zone touristiqueL’intégration territoriale de la zone touristique et sa connexion avec le reste de laville doivent être pris en compte dans la planification urbaine. L’articulationspatiale ville/zone touristique permettra d’un coté de faciliter l’accès aux espacestouristiques par d’autres usagers (habitants, visiteurs locaux, etc.) et d’un autrecoté de faciliter la visite de la ville par les touristes logés dans les hôtels.1.13 L’approche des déplacementsLa réflexion autour des déplacements dans la ville doit tenir compte desdéplacements au quotidiens non pas de la même manière tout le long de l’annéemais selon les différentes périodes notamment celles d’affluence des touristes etdes visiteurs.Tourisme : un potentiel sous exploité 11Février 2013
  12. 12. DEFIS D’URBANISME1.14 Valorisation de la MedinaLa mise en valeur de la Medina, aussi bien au niveau des monuments que del’habitat traditionnel est un facteur important pour une nouvelle attractivitétouristique de la ville de Sousse notamment à travers un tourisme culturel.Tourisme : un potentiel sous exploité 12Février 2013
  13. 13. DEFIS SOCIAUX1.15 Réconciliation entre tourisme et culture locale.Le tourisme dans la ville de Sousse devrait avoir un rôle primordial dans ledéveloppement de la culture locale et les arts populaires.1.16 Tourisme durable.L’intégration du secteur touristique dans son environnement socioculturel exige, d’unpoint de vue stratégique, le développement d’un tourisme durable qui doit : Exploiter de façon optimum les ressources de l’environnement. Valoriser la culture locale de la société d’accueil. Assurer une activité économique viable sur le long terme, offrant à toutes lesparties prenantes des avantages socio-économiques équitablement répartis etqui contribuent à la réduction de la pauvreté.1.17 Tourisme et citoyens.Le recours au tourisme social et solidaire est l’un des outils de réconciliation entrele tourisme et les catégories sociales moyennes et pauvres pour promouvoir « ledroit aux vacances » et renforcer la cohésion sociale.Tourisme : un potentiel sous exploité 13Février 2013
  14. 14. DEFIS ENVIRONNEMENTAUX1.18 Un environnement sain pour un tourisme prospèreL’environnement constitue une ressource précieuse pour le succès du tourisme. Aucuntouriste ne voudrait visiter une ville dont les plages sont polluées, les rues sontenvahies par les déchets et le paysage est déformé… La dégradation del’environnement réduit l’attractivité de la ville, la demande continue de chuter ce quigénère des pertes financières considérables au niveau de ce secteur. L’amélioration dela qualité de l’environnement est vitale pour la pérennité du tourisme.1.19 Protection et exploitation de tout le littoralEn parallèle avec la diversification de l’offre touristique, il est nécessaire d’assurer lemaintien et le développement du produit balnéaire, qui est l’un des produits les plusporteurs pour l’économie de la ville. Disparition des plages, dégradation de la qualitédes eaux de baignade, surexploitation, pollution… les menaces qui pèsent actuellementsur le littoral de Sousse sont nombreuses. Si de telles manifestations ne sont pasrapidement maîtrisées la pérennité du secteur touristique serait en danger.Une démarche intégrée doit donc être entreprise en vue de protéger le littoral contreles activités de dégradation et son utilisation excessive peu soucieuse de sa fragilité. Ace niveau, la réhabilitation de la plage sud serait une solution pour optimiserl’exploitation du littoral. Elle permettrait non seulement d’étendre l’usage sur toute lacôte, mais également de réduire les pressions sur la plage populaire et touristique de laville, offrant ainsi un cadre plus agréable à la baignade.Tourisme : un potentiel sous exploité 14Février 2013
  15. 15. DEFIS ENVIRONNEMENTAUX1.20 Amélioration du management environnementalIl s’agit en fait d’inciter le secteur touristique, particulièrement les établissementshôteliers à s’engager dans une approche environnementale globale. Cette mise àniveau peut se faire par le biais de la certification ISO 14001, l’obtention d’un écolabelou bien la mise en place simplement d’une démarche qui intègre les préoccupationsenvironnementales dans la culture et la gestion de l’établissement. Cette démarcheassure certes la protection de l’environnement, mais apporte également des profitséconomiques considérables aux différents établissements, à moyen ou à long termes.L’établissement devient consciencieux de respecter et d’appliquer la législationenvironnementale ; d’optimiser la gestion des déchets, de rationaliser laconsommation des énergies et de l’eau… lesquels sont considérées comme descharges très lourdes pour l’hôtelier.La mise à niveau environnementale permet aussi de renforcer la compétitivité etl’ouverture des établissements touristiques, y compris le secteur de l’hôtellerie, surd’autres marchés et d’autres clients qui sont de plus en plus exigeants en matière deprotection de l’environnement.1.21 Les zones humides : opportunités de développement touristiqueLes zones humides offrent des possibilités importantes pour le tourisme. L’attrait deces espaces naturels (paysage, biodiversité…) et les activités qui peuvent y êtrepratiquées (randonnée, …) permettent d’élargir l’offre touristique pour développerl’écotourisme. L’intérêt de ce marché est croissant, car il s’inspire du désir des touristesde s’adonner au tourisme vert ; visiter des sites naturels ou ils peuvent apprécier labiodiversité, se détendre et s’éloigner des paysages bétonnés et artificielsstandardisés.Tourisme : un potentiel sous exploité 15Février 2013
  16. 16. PROJETS Projet Medina 2030 : Réhabilitation de la médina Date de lancement : 2010. Maitrise d’ouvrage : Municipalité de Sousse, Agence française de développementet Union Européenne. Maitrise d’ouvrage délégué : Agence de réhabilitation et de rénovation urbaine. Contenu : Travaux de voirie. Assainissement des eaux usées. Réhabilitation etenfouissement des réseaux d’éclairage public, d’électricité et detélécommunications. Ravalement de façades. Localisation : Parcours s’étendant sur environ 1.5km constitué principalement parles rues El Aghalba, Souk El Gaied, Essofra, Ahmed Magroun, Sidi Bouraoui, SabbatDalma, Sidi Zouaghi, Dar El Bey et La Kasbah.Tourisme : un potentiel sous exploité 16Février 2013
  17. 17. PROJETS Station de Tourisme intégrée à Hergla Date de lancement : Les études daménagement sont au stade davant projet. UnPIF a été décrété. Maitrise d’ouvrage : Agence Foncière Touristique Contenu : réalisation d’une station touristique d’une superficie de 450ha, d’unecapacité de 10000 lits avec un port de plaisance et un parcours de golf intégré. Localisation : Hergla à 25km de Sousse.18/02/2013 Tourisme : un potentiel sous exploité 17

×