La Lettre Du Cihan
Le jeune garçon se releva du trottoir où il s'était assis, parce qu'il venait de terminer sa
cigarette....
rude avec moi. "
Il ne croit pas que les personnes soient bonnes. Il croyait que personne ne se souciait de lui.
Il pensai...
supporters qui étaient dans les rues en esquivant tous les types de dangers, brandissant son drapeau
turc tout en chantant...
arrogant, négatif, moyen, et têtu. Être forcé de grandir et de subvenir lui-même à un si jeune âge a
nuit à sa mentalité. ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

finished french scprit

249 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
249
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

finished french scprit

  1. 1. La Lettre Du Cihan Le jeune garçon se releva du trottoir où il s'était assis, parce qu'il venait de terminer sa cigarette. Il avait aux alentours de 16 ou 17 ans. Les rues d'Istanbul, en Turquie peuvent être dangereuses pour un garçon si jeune. "Pensez à toutes les mauvaises choses, tout ce qui pourrait vous arriver, et imaginez qu'elles vous arrivent. Elles m'étaient arrivées par mon père ». Chaque jour, le jeune garçon est rentré chez lui et a enduré les coups de son père; il ne comprenait pas la logique justifiant ces coups. Il se promit que, s'il avait un jour des enfants, il n'agirait jamais comme son père. Il aurait dû connaitre les difficultés qu'il rencontrerait pour atteindre cet objectif. A cette époque, la seule caractéristique que le garçon partageait avec son père était son apparence physique. Ils avaient tout les deux des traits typiquement turcs, y compris un grand nez prononcé, et de grands yeux ronds avec de longs cils bouclés. Plus tard, ils s'aura découvert plus de similarités avec son père qu'il n'aurait voulu. Après quelques années, il aura réalisé que cet objectif serait difficile à atteindre. Après avoir fait face aux luttes domestiques et supporté les frustrations de regarder sa propre mère qu'il aimait profondément, ne rien faire du tout pendant ces périodes, il décida de quitter le domicile familial. Il s'enfuit de la maison et se tourna vers les rues d'Istanbul. Grandir dans un foyer violent, puis fréquenter les rues dangereuses de la Turquie avait contribué à ruiner ses espérances et ses principes moraux. Il ne demeurera cependant pas complètement sans-abri, ses compétences en basketball lui offrant la possibilité de jouer pour la ligue de basketball des clubs de jeunes en Turquie, appelée le Beşiktaş JK. Cet événement lui offrit la chance d'un logement et d'une éducation. "Lors de ma première année, Je suis allé à mon club de basket du campus, et j'ai commencé à y vivre. Il était nécessaire que je fasse tout pour oublier ma famille parce que ce fut une période extrêmement dure pour moi. J'ai fait tout cela uniquement pour moi-même. C'est pourquoi je n'aime pas les amis parce que personne ne peut mener votre vie a' votre place. Mais je n'oublierai jamais mon passé. Il m'a toujours été présent à l'esprit. J'étais méchant, irrespectueux et tout ça parce que la vie avait été
  2. 2. rude avec moi. " Il ne croit pas que les personnes soient bonnes. Il croyait que personne ne se souciait de lui. Il pensait qu'il pouvait réussir dans la vie sans l'aide ou l'amitié de personne. Il justifiait ainsi le fait d'être grossier et en colère tout le temps avec gens. Il croyait cela parce que c'était tout ce qu'il avait jamais connu ou vu. '' Vous me demandez, Sydney, «Pourquoi es-tu mesquin? Pourquoi es-tu en train d'être impoli avec moi ? «Je vais vous dire," c'est tout ce que mon père m'a montré. Voilà pourquoi. Voilà pourquoi je ne peux pas me contrôler parfois. Ma vie a été pleine de toutes sortes de mauvaises choses. Si je n'avais pas été élevé comme ça, je ne t'aurais pas blessée de cette façon. Je suis désolé pour cela.'' Lors de son dernier été en Turquie, il a fait l'expérience de violentes émeutes qui se sont terminées avec plusieurs morts et plus de 8.000 blessés. Les débuts des émeutes ont commencé parce que le président de la Turquie a essayé de démolir Gezi Park, une des places les plus a aimé de la Turquie, pour la remplacer avec un centre commercial. Ils déjà fatigués de la politique menée par leur président, ont commencé à se révolter et à protester. Le président a permis à la police de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour contrôler les gens. Vers 2 heures du matin, la police entourait la ville entière, faisant face aux citoyens tout en les menaçant avec des bombes lacrymogènes. Lorsque la première personne a exprimé son désaccord avec le nouvel ordre du Président, la police a tiré des balles en caoutchouc à bout portant, a aspergé les civils avec des canons à eau mélangés avec des produits chimiques, et a attaqué les médecins traitant les blessés. Les gens couraient dans toutes les directions pour s'enfuir. Ceux qui n'ont pas été aussi chanceux gisaient inconscients ou meurent dans les rues. Le garçon se rappelle d'une nuit où il a vu un homme apporté après avoir été poignardé ou été tiré dessus. Cette "mini-zone de guerre» était fréquentée par beaucoup d'amateurs de sensations fortes en Turquie. Ils sont venus dans la nuit avec des masques à gaz, applaudir et scander contre la police et le président, en courant frénétiquement dans les rues. Il a couru parmi les milliers d'autres
  3. 3. supporters qui étaient dans les rues en esquivant tous les types de dangers, brandissant son drapeau turc tout en chantant en turc. Pour beaucoup de jeunes, c'était un jeu; cependant, leurs vies étaient en danger. Après que les émeutes se soient calmées après environ un mois, ces seules autres sensations de la journée impliquaient boire et prendre de la drogue avec ses amis dans leurs appartements. Une nuit il est passé la-bas et il a dû être hospitalisé pour une intoxication à l'alcool. Il se tourna vers un nouveau métier, la prostitution, car c'était le moyen le plus simple et le plus rapide pour lui de recevoir de l'argent. Pour sa défense, ses seuls clients étaient ses amies d'amis, qu'il connaissait un peu. Cet été il gagna plus de trois mille lires turques. «C'est tout. La vie ne m'a pas donné beaucoup. Je me suis débrouillé comme j'ai pu. Parfois, je vole. Les autres garçons riches arrivaient avec la dernière voiture de sport à l'entrainement. Ceux-ci parlait des filles et la sexe, ceux-là parlait d'argent et du alcool, mais je ne leur parlait jamais. Leur vie étaient mieux que la mienne. Je jouais juste au basketball. Comment aurais-je pu faire autre chose pour l'avenir? » Cependant, un événement miraculeux survenu dans la vie de ce garçon. Trois ans plus tard, une invitation lui a été donnée de venir aux États-Unis pour jouer au basket dans une petite école privée située au nord d'Atlanta, en Géorgie. Il avait la chance dont il avait rêvé depuis qu'il avait dix ans; un moyen sûr pour lui de quitter son pays natal. Après être arrivé à Atlanta, il a retrouvé l'espoir qu'il avait perdu quand il était encore un enfant innocent qui grandissait en Turquie. Vivre aux États-Unis lui a permit de se rapprocher un peu plus de ses rêves. Il s'entraînait tous les jours au basket-ball dans l'espoir de décrocher une bourse pour le basket-ball à l'université. Sa famille d'accueil américaine l'a traité comme son propre fils. La mère, a tout fait pour son "nouveau fils," elle l'a toujours conduit là où il devait aller; surtout elle lui a montré de l'amour et de la compassion. « Elle m'a appris à être un homme, et comment aimer." Elle a essayé de son mieux pour lui enseigner le respect, toutefois, en dépit de son enfance, il n'a pas été capable de guérir complètement. Tout les gens qui étaient en contact avec lui ne comprenaient pas comment gérer son humeur. Beaucoup de gens à son école le critiquaient pour son comportement et sa «personnalité."; les principales réponses des étudiants ont été qu'il était impoli,
  4. 4. arrogant, négatif, moyen, et têtu. Être forcé de grandir et de subvenir lui-même à un si jeune âge a nuit à sa mentalité. Ses relations avec les autres et leur compréhension de lui étaient basé sur sa mauvaise humeur et parce-qu'ils ne connaissaient pas son passé trouble. Cependant, son objectif personnel n'était pas forcément de se faire des amis, il est venu en Amérique pour une nouvelle chance. Une vie loin de son père et de tout ses amis en Turquie qui l'avaient affaibli. Il tourna son horrible passé en motivation. Il n'y avait pas un jour qui passait, où il ne restait pas dans le gymnase pour travailler ou se perfectionner à ses qualités sportives. Il a passé d'innombrables heures de tirs aux panier. Il travaillait dans sa chambre et renforçait ses muscles en faisant des sit-ups, push-ups ou en soulevant des altères, si le gymnase était fermé. Dans son esprit, il savait qu'il a avait eu un passé difficile, mais ce passé ne l'a pas empêché de vivre sa vie. Au contraire, il le poussa chaque jour à atteindre ses objectifs. Son travail acharné a payé quand il a reçu une bourse pour jouer à une université dans le nord deux ans plus tard. En lisant sa lettre, il m'avait surpris. J'avais enfin une explication à tous ses actes bizarres. Je ne savais pas comment réagir face à ce que je venais de lire; Je me suis retrouvé entre deux émotions. La moitié de moi voulait lui tendre la main et l'embrasser, l'autre moitié de moi était étonnée et confuse. Je savais qu'il avait un passé lourd mais je ne connaissait pas la profondeur de celui-ci. Je suis en mesure de maîtriser mes sentiments de colère et de douleur pour lui pardonner pour ce qu'il avait fait pour moi. Personne ne saura jamais l'amour que je j'avais pour lui, un amour qui l'a accepté comme il était dan son passé et au présent.

×