présentation PARI

334 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
334
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

présentation PARI

  1. 1. 2015 - 2017 Sylvestre Frézal, sylvestre.frezal@ensae.fr Pierre François, pierre.francois@sciencespo.fr
  2. 2. Un dénominateur commun Trois enjeux L’assurance de demain sera modelée par… § Régulation : pertinence et impacts du nouveau système prudentiel § Pilotage : portée des outils stochastiques (allocation d’actifs, métriques de rentabilité et de risque) § Solutions d’assurance : pertinence des statistiques individualisées (segmentation, discours client) § Nos outils d’appréhension des risques Contexte L’assurance de demain P A R I Une rupture financière è Taux bas, plus d’actifs sans risque Une rupture technologique è Essor du big data et de la prévention personnalisée Une rupture réglementaire è Refonte de la rentabilité et de la solvabilité (concepts, métriques, impacts), bilan Trois ruptures Présentation 2/7
  3. 3. Enjeux Champs de pertinence vs. utilisation de nos outils Présentation 3/7 Ceux-ci se sont complexifiés pour refléter au mieux la réalité : § approche stochastique, § vision « économique », § etc. Mais ils s’appuient sur des concepts nouveaux, mal maîtrisés, et ont la prétention de remplacer scientifiquement la sagesse de l’expérience … désormais les gisements de progrès porteront sur La gestion des risques s’appuie de plus en plus sur les modèles et les mesures… Certains se rêvent en Pygmalion… … ne nous réveillons pas face à Frankenstein ! § La pertinence de nos outils d’appréhension et de mesure des risques è comprendre les concepts et leur portée § L’utilisation de ces outils dans la prise de décision : è comprendre pourquoi et comment ils se sont imposés è identifier les mistmatchs entre champ de pertinence et champ d’utilisation
  4. 4. q Solvabilité 2 crée de la volatilité en supprimant les capacités de pilotage (provisionnement non vie, évaluation des actifs, etc.) q Le SCR § Renforce cette volatilité § Incite et aide à sa gestion… q … mais il capte mal les dangers Quelques exemples Des mythes à déconstruire ? © Banques Majors pétrolières Sûreté nucléaire Des légendes urbaines Nos intuitions « Solvabilité 2 est risk based ; le Pilier1, une évolution naturelle, améliorera la gestion des risques » q En matière d’allocation stratégique, un couple risque rendement quantifié n’existe pas q Les outils stochastiques facilitent la décision en apportant un confort psychologique, mais ils n’améliorent pas la qualité de la décision q D’autres outils doivent compléter les calculs stochastiques pour éclairer les décisions d’allocation stratégique « En matière d’allocation stratégique d’actifs, le stochastique est l’outil permettant d’optimiser le couple risque / rendement » q Les assureurs font disparaître le risque d’autrui dans la mutualisation q D’autres industries ont en revanche développé des outils de gestion des risques : « Les assureurs sont Les professionnels de la gestion des risques » Présentation 4/7
  5. 5. Pertinence intrinsèque ? Positionnement Conceptuel, empirique et opérationnel Impacts : • Politiques publiques • Pilotage des entreprises • Solutions d’assurance Emergence ? Utilisation ? Quelques problématiques… § Quel « risque » est capté par les outils quantitatifs de type Solvabilité 2 ? § Quelle porosité entre modèle de risque et risque de modèle ? § Comment les principes de Solvabilité 2 se sont-ils imposés ? § Quels sont les critères (d’objectivité, de qualité) pour évaluer les modèles de risque ? § Quelle est la portée des outils stochastiques et des statistiques lorsque l’aléa n’est plus fongible dans l’hétérogénéité ? § Quels sont les impacts des outils stochastiques (réglementaires, de communication financière, d’analyse ALM) sur la perception et l’appropriation des risques ? § Le « juste prix » d’un risque existe-t-il ? § Etc. è Délimitons concrètement les champs d’utilisation opérationnelle de nos outils è Comprenons leur émergence et leur appropriation è Analysons des outils alternatifs Régulation prudentielle Outils d’investissement Prévention des risques Présentation 5/7
  6. 6. Acteurs PARI est portée par… Des partenaires académiques leaders en méthodes quantitatives et sociologie des organisations § L’ENSAE, avec sa filiale de valorisation de la recherche DataStorm § Sciences Po § L’Institut Europlace de Finance, fondation de l’Institut Louis Bachelier Des porteurs articulant expérience académique et professionnelle § Pierre François § Directeur de recherche au CNRS § Professeur à Sciences Po et professeur chargé de cours à l’Ecole polytechnique § Directeur du département de sociologie de Sciences Po § Ancien élève de l’ENS Cachan et de Sciences Po, HDR § Sylvestre Frezal § Directeur à Datastorm, affilié au Laboratoire de Finance et d’assurance (CREST) § Ancien Directeur des risques assurance et financiers et ancien responsable de la modélisation des risques de Generali France § Ancien commissaire contrôleur à l’ACAM (ex-ACPR) § Ancien élève de l’Ecole polytechnique (prix d’option en économie), ENSAE, actuaire qualifié Des partenaires industriels confrontés aux évolutions business § Actuaris, cabinet européen de conseil en actuariat et éditeur de logiciels § La Financière de la Cité, société de gestion d’actifs, notamment pour de nombreux institutionnels de l’assurance § Generali France, présent sur tous les canaux de distribution, marchés et branches d’assurance § Monceau Assurances, groupe d’assurance et de réassurance Présentation 6/7
  7. 7. Echanges Restez informés ! § Une newsletter bimestrielle (newsletter@chaire-pari.fr) § Notre site internet : www.chaire-pari.fr § Twitter : @SylvestreFrezal Participez ! Vos interrogations, vos observations, vos réflexions, vos suggestions, vos retours… § Linked In : Chaire PARI § Contact mail : echanges@chaire-pari.fr § Bientôt, lancement d’un projet de recherche collaboratif Présentation 7/7

×