1
portfolio
2013-2015
2 3
Née en Chine,
je vis et étudie en France depuis 5 ans,
je me positionne entre deux visions,
différentes par rapport la...
4 5
Grillage, 2013
Dessin en crayon
29,7 x 42 cm chaque
Série de 8
L’espace public est le lieu où se réunissent,
communiqu...
7
Jeux pour les grands*, 2014
3 maquettes, matériaux divers
Dimensions variables
* Avec un regard enfantin, j’ai réalisé d...
8 9
La plupart de temps, les oreilles suivent le son, les yeux
identifient l’image. Pourtant le montage ne donne pas
simpl...
10 11
Espace mental*, 2014-2015
Installation vidéo. durée: 3 min 42 s. Voix : Denise
* La façon qu’elle décrit l’espace m’...
12 13
L’archiviste des archives municipals de valence, Julien,
m’a montrée une boîte, titulaire de « 867 W 15 ».
C’est « u...
14 15
Labyrinthe administratif, 2015
Impression sérigraphique sur plexiglass, affiche publicitaire, feurtres sur mur
Dimen...
16 17
«Je pense qu’il est serait utile que la
police municipale continue à effectuer des
patrouilles dissuasives.», 2015
T...
18 19
«Faites le mur», 2014
Platre
Environs 37 x 110 x 8 cm
Vue de l’exposition
Chez Madame SEAUVE, 2015
Installation vidé...
20 21
Mon territoire, 2015
Jet d’encre sur papiers,
Dimensions variables
Serie de 5
22 23
« Le discours féminin est du côté de l’hétérogène de la
polysémie et du non-dit. C’est au lecteur d’évaluer, de juge...
24 25
Vue de l’exposition
26 27
Prototype 4*, 2013
Acrylique sur toile
120 x 150 cm chaque
Série de 4
« Space and light and order. Those are the
thi...
28 29
* Ceci est une maquette de l’architecture de
l’école(partie), fabriqué par Yuna Choi, Yaozheng
Tan et Adèle Beaupere...
30 31
Travaux d’impressions, 2013
Matériaux divers
Dimensions variables
- Michel Foucault, « Hétérotopie»,
« Punir et surv...
32
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

portfolio yaozheng.tan

115 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
115
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

portfolio yaozheng.tan

  1. 1. 1 portfolio 2013-2015
  2. 2. 2 3 Née en Chine, je vis et étudie en France depuis 5 ans, je me positionne entre deux visions, différentes par rapport la culture et l’environnement politique, je crée un « troisième espace » à mon égard. ABOUT ME INDEX 4 territoire utopia -le parc des triniraires 22 la superposition de l’écriture 26 prototype 28 maquette 30 impressions 31 références
  3. 3. 4 5 Grillage, 2013 Dessin en crayon 29,7 x 42 cm chaque Série de 8 L’espace public est le lieu où se réunissent, communiquent, s’aiment, se battent des personnes, des groupes. Il y a là-dedans autant d’histoires que d’espoirs. Etant moi même étrangère, j’interviens dans un lieu concret, je déambule dans l’espace réel, j’entre dans la mémoire, son histoire. Pour moi, les identités et les territoires s’enchevêtrent. Le parc des Trinitaires (Valence) est un espace vert partagé par les riverains et les citoyens valentinois. Suite à mes enquêtes et recherches, des discussions autour des conflits se déploient peu à peu : depuis que le maire s’est approprié cet espace qui avait appartenu à des soeurs chrétiennes, les résidents qui entourent de ce parc n’ont pas cessé de lutter pour sa sécurité et sa propreté. Des Roumaines s’y sont installées. La police municipale a réagi rapidement, ils ont expulsé ces clandestins et ont démoli leurs cabanes. L’idée même de Nettoyer le lieu est assez affreuse. Les résidents surveillent le parc, comme des police de pensée qui inspectent successivement le lieu. Comme si le totalitarisme continuait à guetter le peuple, dominer notre monde actuel. J’essaie de questionner l’usage d’un espace public qui se rétrécit et se privatise. La frontière est-elle définie par des grillages/clôtures ou par des communautés sociales? ESPACE PUBLIC "CHEZ MOI" TERRITOIRE UTOPIA
  4. 4. 7 Jeux pour les grands*, 2014 3 maquettes, matériaux divers Dimensions variables * Avec un regard enfantin, j’ai réalisé des maquettes de jeux ludiques pour adulet. L’architect Simon Nicholson, qui a fondé le pro- jet « loose part », offre des éléments indéterminés pour que les enfants construisent et fabriquent leurs propres jeux. Je m’amuse à composer des formes géometriques simplifiées. Notamment je m’interroge sur les enjeux du monde actuel, tel que l’immigration roumaine, la pollution industrielle, la construction urbaine etc. Topo 1*, 2014 Installation, bois, platre et peinture laquée. Environs 50 x 140 x 250 cm * Le parc des Trinitaires se situe au centre de la ville Valence, un espace vert bien agréable et calm. Cependent, lors de son inauguration, il y eu un grand nombre de problèmes. Etant moi même une promeneuse curieuse, je me suis permise d’intervenir dans ce lieu public qui témoigne du conflit autour de la propriété et du territoire.
  5. 5. 8 9 La plupart de temps, les oreilles suivent le son, les yeux identifient l’image. Pourtant le montage ne donne pas simplement à voir et à entendre, c’est aussi un art de la coupure et l’édition. Ayant « une idée fixe » derrière (soit par l’image soit par le son), je montre une autre idée opposée ou non associée. La voix-off et la lecture de l’image sont ainsi décalées. Cette distance un peu « perverse » crée une tension intéressante; l’oeil comme organe du toucher à distance, se trompe. La notion « discrépance » du film « Traité de bave et d’éternité » (Isidore Isou,1951) m’inspire. Dans mes vidéos, lorsque la parole d’une religieuse nous dirige vers une statue de la sainte Vierge, nous nous confrontons à une image en mouvement, avec une caméra cachée qui se prolonge dans un espace abstrait, inconnu. Ou bien quand nous voyons le collage de l’enfermement d’une maison, une voix nous raconte une autre histoire autour de la sécurité de lieux publics. Vuedel’exposition "UNE IDEE FIXE" TERRITOIRE UTOPIA
  6. 6. 10 11 Espace mental*, 2014-2015 Installation vidéo. durée: 3 min 42 s. Voix : Denise * La façon qu’elle décrit l’espace m’in- trigue. Elle déambule dans sa mémoire, ses sentiments et ses histoires. La vidéo a été créé d’après un interview avec une soeur réligieuse. Elle m’avait décrit comment était l’espace du jardin et de leur couvent, lequel est devenu aujourd’hui un parc public. On trouve ici une «discrépance» entre le son et l’image, créant ainsi un autre espace. Je nomme ceci un espace mental. Anciens photos et manuscrits de Soeur Denise
  7. 7. 12 13 L’archiviste des archives municipals de valence, Julien, m’a montrée une boîte, titulaire de « 867 W 15 ». C’est « une boîte noire », comprenant une partie d’archives de la mairie, des courriers, fiche de liaison, copies, fiche de rensei- gnements… La plupart des documents sont des échanges, des lettres entre différents services ou directions, rangés par ordre chronologique. Une communication administrative reste peu compréhensible et anonyme. J’essaie d’analyser et tracer ces va-et-vien de correspondances pour qu’un organigramme de l’autorité soit un peu plus visible. Malgré tout, on se trouve toujours en face d’une situation absurde et oppressive, voire kafkaïenne, car on ne sait jamais par qui ou quand une décision est prise. La loi et la ré- glementation sont imposées de façon mystérieuse et arbitraire. Jacques Derrida nous indique la notion d’archivage : ce n’est pas un endroit de conservation mais de la déconstruc- tion. On répète, on refoule, on inscrit, on oublie. Livre d’artiste <867 W15>, 2015 Impression sur papier 15.5 x 21.5 x 0.5 cm TERRITOIRE UTOPIA TRACE ARCHIVE
  8. 8. 14 15 Labyrinthe administratif, 2015 Impression sérigraphique sur plexiglass, affiche publicitaire, feurtres sur mur Dimensions variables «JE PENSE QU’IL SERAIT UTILE QUE LA POLICE MUNICIPALE CONTINUE A EFFECTUER DES PATROUILLES DISSUASIVES.» Vue de l’exposition
  9. 9. 16 17 «Je pense qu’il est serait utile que la police municipale continue à effectuer des patrouilles dissuasives.», 2015 Tables soudées en acier, gravure photo- graphique sur plaque en metal, bois Dimensions variables « La police de pensée » est la police secrète dans le film « 1984 ». Elle est composée de personnes à l’apparence parfaite- ment normale, mais dont les idées politiques tendent toujours vers le plus fort. Son rôle est de découvrir les crimes de pensée et de punir et éliminer leurs auteurs. Le patron de la boutique antiquité, les collègues, l’enfant du voisin, tout le monde pourraient jouer le rôle de la police de pensée, et se chargent de surveiller leurs alentours. Nous nous retrouvons le même type de gens dans notre vie quotidienne. À Valence, les citoyens ont le droit de « signaler » les problèmes pour que la mairie « intervienne », par une ligne spéciale « numéro vert ». Au cours de 10 ans, ils ont reçu de nombreux appels et plaintes par rapport à l’espace public et la sécurité. Parmi toutes ces correspondances, je remarque qu’une madame inspecte successivement le lieu, donc un parc public à côté de chez elle. D’après ses lettres : les Roumains sont classifiés et estimés comme un danger potentiel. Lorsqu’ils s’installent dans cet espace public, ils deviennent l’ennemi de tous les résidents autour de ce parc. Leurs existences sont absolument intolérables. La police doit les échapper et tient « la propreté » du lieu. TERRITOIRE UTOPIA SURVEILLER CONTRE-SURVEILLER
  10. 10. 18 19 «Faites le mur», 2014 Platre Environs 37 x 110 x 8 cm Vue de l’exposition Chez Madame SEAUVE, 2015 Installation vidéo. durée: 3 min 12 s. Voix : Zoe * Madame Seauve, résidente à côté du parc des Trinitaires, a adressé entre 2000 et 2008, à elle seule a adressé plusieurs lettres de plainte, à la mairie. Elle a constaté l’installation des S.D.F dans le parc. Suite à cela, la mairie et la police sont intervenus. J’ai méné mon enquête. Surveiller ou contre-surveiller? Dans la vidéo: «la maison» de madame Seauve composée grâce à des collages, on voit des images dénonçant l’exageration de ses besoins de sécurité.
  11. 11. 20 21 Mon territoire, 2015 Jet d’encre sur papiers, Dimensions variables Serie de 5
  12. 12. 22 23 « Le discours féminin est du côté de l’hétérogène de la polysémie et du non-dit. C’est au lecteur d’évaluer, de juger parmi des points de vue contradictoires ». - Jenny Holzer J’apprécie cette sensibilité de l’écriture. Mêler plusieurs langues, mots et dessins, mon carnet est aussi une image de pensée. En travaillant les matières, j’emprunte « la boîte » de Joseph Cornell et conserve mes écritures dans celle-ci, couches par couches. Le plexiglas a joué un rôle important afin de décaler la lecture. C’est au spectateur de découvrir mes cheminements dans l’écriture sans avoir un ordre imposé. Quelle vitesse ma peur?, 2013 Boite en bois, plexiglass 42 x 15 x 3,5 cm chaque LA SUPERPOSITION DE L’ECRITURE
  13. 13. 24 25 Vue de l’exposition
  14. 14. 26 27 Prototype 4*, 2013 Acrylique sur toile 120 x 150 cm chaque Série de 4 « Space and light and order. Those are the thing that men need just as much as they need bread or a place to sleep » - Le Cobusier. * Autour d’une étude picturale de l’espace, sans pré- senter un lieu précis, j’ai désigné un prototype et construit mon propre espace en 3 dimensions. Au cours de cet étude, j’essaie de mettre en valeur les trois éléments fondamentaux de l’architecte - la lu- mière, l’ordre et l’espace. Prototype 1*, 2013 Acrylique sur toile 120 x 150 cm chaque Série de 4 PROTOTYPE
  15. 15. 28 29 * Ceci est une maquette de l’architecture de l’école(partie), fabriqué par Yuna Choi, Yaozheng Tan et Adèle Beaupere, au cours d’un workshop. Nous questionnons tout d’abord la fonction de la couleur dans l’espace, puis nous essayons d’y créer un deuxième space - un faux espace. Change ? 2012 maquette architecture, papiers variables MAQUETTE
  16. 16. 30 31 Travaux d’impressions, 2013 Matériaux divers Dimensions variables - Michel Foucault, « Hétérotopie», « Punir et surveiller » - Jaques Derrida, « Mal d’archive », «Trace et archive, image et art», « D’ailleurs » - Hannah Arendt, « Les origines de totalitarisme » - Kafka, « Le procès » - George Orwell, « 1984 » - Aldous Huxley, « Le meilleur des mondes » - Philippe Artières, « La police de l’écriture », « La révolte de la prison de Nancy » - Avi mograbie, « Conversation avec un cinéaste israélien » REFERENCESIMPRESSIONS
  17. 17. 32

×