Présentation rencontres 2013

420 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
420
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
17
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Présentation rencontres 2013

  1. 1. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMMDu changement de plateforme E-learning àl’émergence des communautés de pratiquesun élargissement de périmètre etd’intervention pour la fonction formation
  2. 2. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMMContexte: Les missions essentielles de l’UIMMReprésenter les entreprises industriellesInformer les entreprises industrielles, Conseiller les entreprises industrielles, EtInfluencer, négocier, promouvoir.L’UIMM : l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics français et européens enmatière sociale et industrielleUne partie prenante dans l’élaboration des textes réglementaires et législatifsL’UIMM et les chambres syndicales territoriales : au premier rangde la négociation des accords et des conventions collectivesDes mandats dans les principaux organismes sociaux tant au niveau national queterritorial
  3. 3. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMML’emploi et la formation - Former aux compétencesindustriellesUne direction dédiée: Nos missionsUn accompagnement tout au long de la vie professionnelle, au plus près desterritoires Formation des jeunes par l’apprentissage industriel (46 CFAI) – FormationInitiale Formation industrielle des salariés (42 AFPI) – Formation Continue Aide au financement des projets de formation des entreprises de lamétallurgie (OPCAIM/ 53 ADEFIM) Formation Ingénieurs (23 ITII) Formation Ecoles du Managementhttp://www.les-industries-technologiques.fr
  4. 4. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMMUn projet de longue haleine…Il y a 3 ans lancement du projet Evolution du Dispositif d’Individualisation surl’ensemble du réseauPérimètre initial
  5. 5. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMMFonctionnement Individualisation avant le projet5 Des parcours de formation standard (correspondant à des diplômes, des CQPM,s ’appuyant sur les référentiels de l ’Education Nationale…) « mutualisés » dans leLMS , développés par des contributeurs du réseau et mis à disposition de celui-ci --->approche « savoirs » Des formateurs retrouvant difficilement parmi des milliers de contenus et lesparcours mutualisés, des ressources pour créer des parcours de formationpersonnalisés aussi bien pour la Formation Continue que pour la Formation Initiale De nombreuses copies et créations de contenus locaux du LMS national un déséquilibre dans les contributions à la production de ressources formatives etdans la richesse de la base un usage des modalités blended très limitéDes IFTI (Ilôts de Formation Techniques Individualisés) dans les centres permettantla mixité des apprenants
  6. 6. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMMFonctionnement Individualisation après le projet6 Des parcours de formation standard « mutualisés » dans le LMS , développés pardes contributeurs du réseau dans une approche comptences et mis à disposition decelui-ci ---> redécoupage, recomposition des 8 000 ressources à disposition Des formateurs retrouvant facilement grâce au nouvel outil LMS, CSOD, parmi desmilliers de contenus et les parcours mutualisés, des ressources pour créer desparcours de formation personnalisés aussi bien pour la Formation Continue que pourla Formation Initiale Mode Saas: cohérence de création mais restriction à la liberté des formateurslocaux une vision différente des ressources à créer: valeur ajoutée sur la composition desparcours plus que sur le contenu en lui-même un usage des modalités blended se déployantDes IFTI (Ilôts de Formation Techniques Individualisés) dans les centres permettantla mixité des apprenants
  7. 7. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMMEMERGENCE DES COMMUNAUTÉSPRISE EN CHARGE PAR LE POLE INNOVATIONDEVELOPPEMENT
  8. 8. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMMLiées au projetUne évolutionLa brique «social sharing » a été acquise avec le LMS mais n’a pas été activée au départ.La première communauté créée « de facto » est celle des administrateurs locaux du nouvelLMS implementé, CornerStone… vision espace de partage de documentsUne deuxième communauté voit le jour au moment de la formation des e-tuteurs quelques échanges avec la formatrice. N’a pas de réelle existenceLa structuration et l’intégration des communautés à la réalité du réseau sont passées parles besoins projet
  9. 9. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMMLes communautés de pratiques existantes et à venirJuin 2013: Communauté référents RHAvril 2013: Communauté RH projectEssentiellementtournées sur notre projetSeptembre 2013:Communauté ingénierie pédagogiqueet de formationMise en place de:• processus d’adhésion• charte des communautés• glossaire communautés• Formations
  10. 10. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMMLes communautés ne sont pas des espaces groupes de travailL’organisation autour des communautés de pratiques
  11. 11. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMML’organisation des communautésLes communautés sont divisées en thèmesEt, éventuellement, sous-thèmes
  12. 12. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMMLa gestion des communautés et des thèmes :Les communautés sont créées par l’administrateur central, de même que les thèmes et les sous-thèmes.Une communauté est pilotée par des animateurs de communauté. (les animateurs etmodérateurs ne faisant pas partie de l’équipe nationale, sont « indemnisés » à hauteur de 5jours par an)Pour les thèmes et les sous-thèmes,des modérateurs sont désignés. Ils ontla possibilité d’intervenir sur les articlespostés mais aussi de désigner les expertsPour les questions/réponses, par exemple.L’organisation des communautés
  13. 13. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMMEnrichissement de l’équipe nationale et locale Coordinateur veille développement projets et chef de projet EDI national Support national Administrateur central CSOD Développeur ressources/médiatiseur/mise en forme approche compétences Animateurs des communautésEnrichissement des compétences attendues d’un formateurEn termes d’animation: via les modalités blended learning ( formateur « guide » versus « enseignant » ycompris pour la formation initiale)En termes de conception: la valeur ajoutée n’est plus dans les ressources mais dans la façon de les agenceren approche compétences le curseur animation/ingénierie doit évoluerEn termes d’organisation: l’échange et l’expertise doivent être partagés nous sommes un réseau : cohérence et professionnalisation étendue nécessairede tous les acteursUne organisation et formation spécifiques liées àl’élargissement du périmètre
  14. 14. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMMUne formation: « Animer, modérer une communauté de pratiques » Identifier l’apport des communautés de pratiques pour l’entreprise et pournotre réseau Utiliser les communautés CSOD pour échanger sur ses pratiques Lancer / reprendre l’animation d’une communauté de pratiques Modérer une communauté de pratiquesIdentifier, catégoriserles communautés etleurs ressorts dansl’environnement actuel(spécifier lesparticularités descommunautés depratiques)1 jour – présentielEncadrer l’activité dela communauté etoptimiser sa valeurajoutée0,5 jour – quizz + webinarIdentifier les processus, lesfonctionnalités et outills dans CSODrelatifs aux communautés depratiques1j- Séminaire annuelRetour sur les pratiquesd’animateurPratiquerCommunauté de pratiquesdes animateursUne organisation et formation spécifiques liées àl’élargissement du périmètre
  15. 15. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMMUne formation: « Contribuer à la veille et la mutualisation à travers unecommunauté de pratiques » Identifier l’apport des communautés de pratiques pour l’entreprise et pournotre réseau Utiliser les communautés CSOD pour échanger sur ses pratiques Décliner le processus « Mutualisons ! » à travers les outils et moyens de lacommunauté du même nomIdentifier, catégoriser lescommunautés et leursressorts dansl’environnement actuel(spécifier les particularitésdes communautés depratiques)1 jour – présentielIdentifier les processus, lesfonctionnalités et outills dans CSODrelatifs aux communautés depratiquespratiqueEchangesPratiquer0,5j - Consultation quizz,ressources formativesen ligneVérifierl’acquisitionUne organisation et formation spécifiques liées àl’élargissement du périmètre
  16. 16. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMMFormations/actions appropriation prévues Modules de formation en e-learning sur le projet, l’approche et l’outil LMS/CMS 4 000 collaborateurs réseau Formations des administrateurs locaux: 50taine en blended Formation à l’animation à distance (e-tutorat): 80 formés en blended Formations à l’utilisation des contenus partenariats montés (modules sur étagère):webex Sensibilisation gestion de projetsUne organisation et formation spécifiques liées àl’élargissement du périmètre
  17. 17. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMMFormations/actions appropriation complémentaires + de 130 personnes formées à la composition de parcours approche compétences dansle LMS entre décembre 2012 et fin février 2013 en présentiel sessions à l’animation à distance (e-tutorat) supplémentaires formation à la conception et l’animation de classes virtuelles formation à la gestion des groupes et profils apprenants complexes formation à « contribuer à travers les communautés de pratiques » et « animer unecommunauté de pratiques » formation à « identifier les intérêts et les grands principes de la modularisation(approche compétences) » et « modulariser par l’approche compétences »Un déclencheur pour la Professionnalisation du réseau formation 36 modules de formation en blended identifiés qui seront mis à disposition dont 80%s’adressent aux formateurs (ex: « identifier et intégrer les basiques de la culture etusages Web à sa pédagogie », « intégrer la diversité des modalités d’apprentissage à sapédagogie », « respecter la propriété intellectuelle » « décliner la politique emploiformation de la branche »…)Une organisation et formation spécifiques liées àl’élargissement du périmètre
  18. 18. Au service d’une industrie sociale et compétitiveUIMMVia le projet et les communautés: Impacts sur le métier de formateur, sur la vision de l’ingénierie mais au-delà Maîtrise des stratégies réseaux sociaux, intégration au champ de la formation de lagestion des savoirs informels Rapprochement avec les univers des apprenants (demain communautés d’apprenants) Impacts sur la vision formation nationale:  accostage avec le knowledge managementcar identification des expertises réseau via la bio et les échanges La fonction formation est reconnue comme liée à l’innovation et fer de lance de celle-cidans le domaine RHEvolution de la fonction formation

×